• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 mars 2009

Les escroqueries explosent

13032009

avec la falsification de cartes de crédit facilitée par Internet…

De la filouterie alimentaire à la falsification de cartes de crédit facilitée par Internet, les arnaques se multiplient en province (France). 

Les escroqueries explosent  coeur- 64bfb1d2-0eeb-11de-bbac-dc70d8487057
 «Je leur avais donné la meilleure table… »

Cette grande toque de la côte atlantique, qui préfère conserver l’anonymat, se souviendra longtemps des drôles de gastronomes qui avaient réservé le mois dernier quatre couverts au nom d’un célèbre laboratoire. Ils avaient pris des cannellonis de homard et deux menus à la truffe arrosés d’un superbe Château Haut-Brion 2003. L’addition, s’il vous plaît ? Plus de 1 200 euros. Dont personne ne verra la couleur : les convives se sont éclipsés avant le café !

La grivèlerie, plaie de la restauration, figure parmi les délits qui ont retenu l’attention de l’Observatoire national de la délinquance (OND) dans sa dernière étude sur les escroqueries et les abus de confiance. «La filouterie peut prendre mille visages», assure son auteur, Cyril Rizk. Ici, c’est un automobiliste qui fait le plein et démarre en trombe ; là, un taxi qui voit disparaître son client à toutes jambes sans avoir réglé le prix au compteur. Des scènes similaires se déroulent dans les hôtels, à la terrasse des cafés. Pour Alain Bauer, président de l’OND, il est à craindre qu’«en ces temps de crise, la délinquance dite de subsistance connaît un certain essor».

En janvier, déjà, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, laissait entendre que les escroqueries avaient atteint leur cote d’alerte, dépassant en 2008 les quelque 200 000 faits. Derrière les chiffres apparaissent des comportements nouveaux. L’explosion des arnaques sur Internet conditionne ainsi grandement l’inflation statistique enregistrée par la police mais aussi, de plus en plus, par la gendarmerie.

* «La campagne est en pleine mutation»

L’OND révèle que les messages d’information statistique enregistrés par les gendarmes pour escroqueries et abus de confiance liés à l’usage des nouvelles technologies sont passés de 6,2 % en 2005 à 30 % aujourd’hui. En clair : les arnaques sur la Toile ont quintuplé en province.

L’OND livre une nouvelle carte de France des escroqueries, région par région (voir infographie). Les secteurs à dominante rurale y connaissent les augmentations les plus fortes : Poitou-Charentes (+96 %) ; Bretagne (+90 %) ; Picardie (+87 %) ; Aquitaine (+86 %) ; Auvergne (+80 %) ; Champagne-Ardenne et Franche-Comté (+70 %).

Bien sûr, les zones à forte densité urbaine concentrent toujours la masse des affaires (Ile-de-France, Paca, Rhône-Alpes). «Mais dans les campagnes, les arnaques progressent d’autant plus vite qu’elles sont peu ou pas connues de la population de victimes potentielles», estime le statisticien Cyril Rizk.

La Place Beauvau n’est guère étonnée de ces évolutions. «La campagne est en pleine mutation», constate un haut gradé de la Direction générale de la gendarmerie nationale. La délinquance itinérante s’y est développée dans de larges proportions, avec son cortège d’arnaques et de vols à la fausse qualité. L’usage des cartes de crédit y a remplacé le bon vieux carnet de chèques et l’ordinateur a conquis les foyers jusque dans les villages les plus reculés. Autant d’angles d’attaque pour les filous de tout poil.(Le Figaro)

 







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...