• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 30 mai 2009

Les commerçants tunisiens et marocains installés en Algérie,les plus nombreux

30052009

L’Algérie continue à attirer les sociétés étrangères en dépit de la récession mondiale et du renforcement des conditions de commerce extérieur décidé par le gouvernement. 2008 a connu en Algérie une croissance soutenue du nombre global des sociétés et commerçants étrangers installés en Algérie. Elles sont passées ainsi de 5.386 sociétés étrangères en 2007 à 6.454 en 2008, selon les dernières données du Centre national du registre du commerce (CNRC).Le nombre des personnes physiques de nationalités étrangères était de 1.468 en 2008 contre 4.986 personnes morales, dont 127 succursales. Les Tunisiens arrivent en tête des personnes physiques installées en Algérie avec 35,08%, talonnés par les Marocains (27,04%), les Syriens (12,13%) et les Chinois (6,88%). Le nombre total des nationalités dont relèvent les commerçants étrangers (personnes physiques) installés en Algérie sont de 36 nationalités. Pour les personnes morales, les nationalités des gérants, directeurs ou président du conseil d’administration les plus répandues sont française (19,17%), syrienne (12,64%), chinoise (11,37%) et égyptienne (7,88%). Le nombre de nationalités des sociétés étrangères installées en Algérie est de 74. Par secteur d’activité, les sociétés étrangères préfèrent investir dans la production industrielle (30%) et le BTPH (29%). L’import-export intéresse le quart des étrangers (25,2%). Concernant les personnes physiques, la majorité des étrangers investissent dans le commerce de détail (72%) contre 17% dans les services.

Le bilan du CNRC revient aussi sur le bilan 2008 des inscriptions au registre du commerce des entreprises algériennes et étrangères dans leur globalité. Au total, 139.441 immatriculations ou créations de nouvelles entreprises ont été enregistrées au cours de 2008 contre 134.676 en 2007, soit une hausse de 3,5%. Il s’agit de 125.989 personnes physiques (88,1%), de 13.452 personnes morales ou sociétés (11,9%). Sur les 13.452 entreprises nouvellement créées ou immatriculées, le CNRC fait ressortir que 30,85% de ces entités économiques opèrent dans l’import-export, 27,93% dans les services, tandis que l’industrie/BTPH détient 25,73%. Ce bilan fait le point sur le tissu économique en Algérie jusqu’à fin 2008 et donne également des informations sur toutes les activités soumises à l’inscription au registre du commerce à l’exception des professions libérales, de l’artisanat et des activités agricoles.

Pour ce qui est des activités les plus sollicitées durant l’année écoulée, le CNRC note que plus de 93% de ces activités étaient dominées par les trois créneaux du commerce de détail (44,37%), des services (37,48%) et BTPH-industrie (16,38%).

Le reste étant constitué par le commerce de gros et la production artisanale respectivement à hauteur de 3,55% et 0,22%. A propos de la répartition géographique des enregistrements au registre du commerce sur le territoire national, le CNRC souligne que le Centre du pays continue à accaparer la première position en se taillant 37,8% du total national, suivi par la région Est avec 31,8%. (Le Q.d’O.-30.05.09.) 


 







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...