• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Les adresses web s’écriront en arabe, en chinois et dans tous les alphabets

31102009

Plus de la moitié des internautes écrivent dans une langue non latine.
Plus de la moitié des internautes écrivent dans une langue non latine.

A partir de 2010, les pays pourront créer les extensions des adresses web, en chinois, en arabe, en hindi, en cyrillique… Et non plus seulement dans l’alphabet latin.

Les adresses web s'écriront en arabe, en chinois et dans tous les alphabets coeur-L’occident va-t-il perdre le contrôle du web ? Les adresses internet vont désormais pouvoir être rédigées en chinois, en arabe, en hindi, en cyrillique… Réunie à Séoul, l’ICANN (organisme américain chargé de la régulation d’internet) a officialisé vendredi (30.10.09.) l’introduction des «noms de domaines internationalisés». Pour l’instant, ils étaient limités à 37 caractères et limités à l’alphabet latin : de A à Z, de 0 à 9 plus le trait d’union.

En 2010 devraient apparaître les premiers suffixes (.fr, .it, etc.) écrits en hébreu , en japonais, ou en arabe. «C’est le plus grand changement technique sur internet depuis son invention il y a 40 ans» exulte Peter Dengate Thrush, le président du conseil d’administration de l’ICANN.

800 millions d’internautes concernés

Mais cette «révolution» attendue de longue date est finalement assez logique : on estime que sur 1,6 milliard d’utilisateurs d’internet, plus de la moitié utilisent un alphabet  non latin. Les .com, .net et .org qui constituent la majeure partie des plus de 180 millions de noms de domaines ne sont pas concernés, car pour l’instant, l’ICANN n’a ouvert ce dispositif qu’aux seules extensions nationales.

L’introduction de nouveaux alphabets dans les adresses ne fait pas que des heureux. Les spécialistes pointent des risques accrus en matière de sécurité informatique et de cybersquattage..(Le Figaro-30.10.09.)







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...