• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 8 décembre 2009

Onze nouveaux avions pour Air Algérie

8122009

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a signé, hier, les contrats d’acquisition de sept avions moyen-courriers Boeing 737-800 de 160 places chacun ainsi que quatre autres avions bi-turbopropulseurs court-courriers ATR de 66 places. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la compagnie nationale souligne que la cérémonie de signature a été présidée par le ministre des Transports, Amar Tou, en présence des ambassadeurs des Etats-Unis, de France, de l’Italie ainsi que du patron d’Air Algérie Abdelwahid Bouabdellah. Les contrats ont été paraphés par le vice-président pour l’Afrique et le Moyen-Orient pour ce qui est du constructeur américain Boeing et du président du groupe aéronautique franco-italien ATR en ce qui concerne les quatre turbopropulseurs ATR 72-500.

 Cette nouvelle commande, ajoute le communiqué, portera la flotte d’avions Boeing 737- Next Generation d’Air Algérie à 22 appareils, en procurant ainsi à la compagnie les « avantages de l’homogénéité », ce qui permet une plus grande rentabilité et une plus grande flexibilité dans l’exploitation. Boeing 737-800 nouvelle génération est ce qu’il y a de mieux actuellement sur le marché. L’avion, fait-on savoir, enregistre le plus grand succès commercial de l’histoire de l’aviation grâce notamment à sa fiabilité et ses performances en termes de coûts réduits, d’exploitation et de maintenance, indique le communiqué d’Air Algérie. Plus de 6.000 exemplaires de ce modèle qui apporte des améliorations majeures, tant sur le plan de la consommation de carburant, d’émission de CO2 que du confort des passagers, sont sortis des ateliers de Boeing.

 «L’acquisition d’avions Boeing 737-800 est une progression assez naturelle pour Air Algérie», fera savoir le premier responsable de la compagnie nationale en précisant que les pilotes de la compagnie nationale sont déjà familiers avec ce type d’appareils. Abdelwahid Bouabdellah est convaincu que l’acquisition de ces 737-800 apportera une plus grande valeur ajoutée à la flotte d’Air Algérie et ce grâce à leur technologie très évoluée. «Avec des coûts d’exploitation et de maintenance réduits, nos avions vont pouvoir passer plus de temps en vol et donc faire gagner plus d’argent à la compagnie», a soutenu le PDG d’Air Algérie à l’occasion d’une cérémonie qui devait avoir lieu, hier soir, à l’hôtel Mercure d’Alger et à laquelle avaient été conviés les journalistes.

 De son côté, le vice-président de la compagnie aérienne nationale A.Zeghmi a indiqué que cette dernière commande est «le reflet de la qualité des relations de partenariat qui existe entre Air Algérie et Boeing depuis plus d’une quarantaine d’années». A.Zeghmi ajoute qu’avec cette nouvelle acquisition, Air Algérie sera désormais dotée d’une flotte d’avions Boeing comprenant 17 B 737-800, 5 B 737-600 (avions de 100 places) et 3 B 737-300 (250 places).

 Pour ce qui est des ATR, dont Air Algérie possède déjà huit, les rédacteurs du communiqué soutiennent que ces nouveaux avions doteront la flotte nationale de capacités supplémentaires pour offrir à ses passagers un service optimisé en augmentant notamment ses fréquences et en couvrant de nouvelles dessertes à l’intérieur du pays et vers les pays voisins. «Avec ces nouveaux appareils, nous consolidons notre position de compagnie parmi les plus modernes du continent avec une des flottes les plus jeunes», ajoute le patron d’Air Algérie qui souligne que les ATR vont permettre de désenclaver des régions qui ne peuvent pas accueillir de gros avions. «Nous sommes donc doublement satisfaits de pouvoir offrir un service public de qualité et de couvrir l’ensemble du territoire national», conclut Bouabdellah.

 De son côté, le président exécutif d’ATR, Stéphane Mayer, a indiqué que «nous sommes très heureux d’obtenir le renouvellement de la confiance d’Air Algérie, une compagnie très respectée que nous sommes fiers de compter parmi nos opérateurs». Stéphane Mayer qui parle d’un véritable succès du constructeur franco-italien dans le bassin méditerranéen soutient en outre que les ATR demeurent les avions les mieux placés pour permettre aux compagnies de rentabiliser leur exploitation. La compagnie nationale annonce, par ailleurs, que dans le cadre de la création de son propre centre de formation, le constructeur franco-italien ATR va apporter à Air Algérie son assistance à l’installation, au démarrage et fonctionnement d’un nouveau simulateur de vol.

 Enfin, il y a lieu de souligner qu’en plus des Boeing et des ATR, Air Algérie exploite actuellement 5 Airbus A330 (260 places) et qui sont principalement affectés aux lignes long-courriers notamment les liaisons Alger-Montréal et Alger-Pékin.(le Quotidien d’Oran-08.12.09.)







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...