• Accueil
  • > Algérie.Essor du secteur minier

Algérie.Essor du secteur minier

6 02 2010

*Selon les experts du secteur, ce sont les régions des hauts plateaux  qui vont connaître un important développement de l’activité minière   vu le nombre de sites recensés, et de l’intérêt manifesté par de potentiels investisseurs.        Ça commence fort pour le secteur minier en 2010. En effet, pour sa premiere opération de l’année,  ce  sont pas moins de 30 titres miniers pour l’exploitation et l’exploration de substances minérales industrielles que l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM) a  attribués hier, lors de la 32e session d’adjudication de la petite et moyenne mine
Ces sites ont été cédés pour un montant de 290,99 millions de  dinars,  à l’issue de la traditionnelle séance publique  d’adjudication qui se tient, généralement, au siège du ministère de l’Energie et des Mines.  Un nombre total de  81 offres a été ouvert  alors que 12 d’entre elles ont été  rejetées pour non-conformité avec les conditions émises sur le cahier des charges.   Cette première opération de l’exercice 2010, a donc vu  30 sites attribués sur les 66 proposés à l’adjudication. Des sites qui concernent tout de même, 18 wilayas et portent, essentiellement, sur des substances destinées à la production de matériaux de  construction comme le calcaire, l’argile, le sable, le gypse et le marbre.          
Parmi les sites octroyés, trois  ont été retenus provisoirement par la commission de l’évaluation des offres, en raison du droit de préférence revendiqué  par les propriétaires des sites.  Selon les dispositions en vigueur en matière d’octroi de titres miniers,  l’ANPM accorde un droit de préférence au propriétaire du sol où se trouve le site minier (les richesses minières des sous-sols à travers le territoire national restent propriété de l’Etat), mais à condition que le prix proposé soit au moins égal à celui offert par le soumissionnaire mieux disant lors de l’adjudication. Pour  M. Abdelkader Benyoub, le président du conseil d’administration de l’ANPM,  les résultats obtenus lors de cette adjudication  « démontrent le grand intérêt  que portent les  investisseurs pour les matériaux de construction, et cela dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme d’investissements publics  pour la période 2010-2014 ».          
 Dans ce contexte, il a affirmé  qu’il s’attendait à un développement de l’activité minière dans les régions des hauts plateaux vu le nombre important  de sites en cours de préparation en vue de leur mise en adjudication en plus de l’intérêt des investisseurs.        
Interrogé sur l’opération d’assainissement du domaine  minier, M. Benyoub a fait savoir que 827 sites à travers 44 wilayas ont été contrôlés dont 104 ont été retirés de leurs exploitants en raison de non paiement  de la taxe superficielle pour les uns, alors que d’autres sites étaient dans une situation d’arrêt total d’activité.          
Parmi les 104 sites récupérés par l’ANPM, 64 ont été remis en adjudication  dont un certain nombre a été attribuée à d’autres investisseurs, selon le responsable        
   De même, toute demande de transfert de propriété de titre avant lancement  effectif d’investissement est systématiquement rejetée par l’ANPM, a-t-il tenu  à expliquer.          
La 31e session d’adjudication, lancée en octobre par l’ANPM, a  abouti à l’attribution de 36 titres miniers pour l’exploitation et l’exploration de substances minérales industrielles pour un montant de 325 millions de dinars.   
  Concernant l’opération de mise en adjudication de 20 titres relatifs à des substances  métalliques (or et uranium), M. Benyoub a expliqué que l’ouverture des offres commerciales est prévue  pour juin prochain, ajoutant dans ce contexte que  l’ANPM a retenu ces deux substances pour des raisons économiques et commerciales.
 «  Les cours de l’or sont très élevés sur les marchés internationaux, actuellement, (autour de 1.100 dollars l’once), alors que nous nous attendons à une importante demande pour l’uranium, comme vous le savez, ce minerai est utilisé pour le fonctionnement  des centrales nucléaires, dont c’est le grand retour. Aussi, il ya un marché très important pour cette substance aussi ».  
 Il est utile de rappeler que l’année 2009, a vu la cession de pas moins de  115 titres miniers, au cours de quatre opérations d’adjudication, ce qui a permis  d’engranger quelque 2,13 milliards de dinars de recettes, contre les 167 titres attribués en 2008 pour un montant de 3,6 milliards  de dinars. (El Moudjahid-27.01.2010.) 

  


Actions

Informations



Une réponse à “Algérie.Essor du secteur minier”

  1. 29 06 2019
    Thanh (03:22:34) :

    Greetings! This is my first comment here so I just
    wanted to give a quick shout out and tell you I really enjoy
    reading through your posts. Can you suggest any other blogs/websites/forums that
    go over the same subjects? Thanks a lot!

    Feel free to visit my web site – Mario Celso Lopes (Fabian)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...