• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Le ministère de la Santé crée plus de 10 000 emplois

29072010

* Le ministère de la Santé crée plus de 10 000 postes de travail à travers les wilayas du pays (Algérie)

 image

Afin de développer son personnel soignant et renforcer ses effectifs pour palier aux manques constatés depuis plusieurs années, le ministère de la Santé a enfin pris l’initiative de « faire le plein » et de recruter pour tous les postes qui ont souffert d’un déficit flagrant en personnel.

Ainsi, le ministère de la Santé, en collaboration avec  la Direction générale de la Fonction publique, vient d’annoncer son intention de créer plus de 10 435 postes de travail, et ce à travers toutes les wilayas du pays. Cette annonce a été faite au moment ou le Ministère commence à recevoir les dossiers de candidature des personnels concernés, et s’apprête à organiser des concours à cet effet.

Selon nos sources, 4655 personnes seront recrutées comme aides-soignant (e)s, 120 comme déléguées sociales, 420 comme des infirmiers-anesthésistes, 90 en tant que chargés des suivis alimentaires, 3030 infirmier(e)s, 510 laborantins, 540 sages-femmes, 360 secrétaire-médicales, 50 ophtalmologues de haut niveau, 180 kinésithérapeutes et 480 techniciens des appareils de radiologie.

Le dépôt des candidatures sera organisé au niveau des écoles para-médicales ou la Direction de la Santé de chaque wilaya.

Les conditions de se présenter aux postes de travail subalternes pour les candidats sont accessibles, ceux-ci doivent justifier d’un niveau de 1e année secondaire, et après succès, suivre une formation spécialisée de deux années dans des écoles spécialisées.

Pour les infirmiers-anesthésistes, le niveau de bac scientifique, ou bac science de la vie, ou chimie, est requis.(Echorouk-29.07.2010.)

***************

***lire par ailleurs : une nuit au bord de la mer    

 *1–vers la pointe de Cap Falcon, derrière le phare.. 

 2 ** Sur les pas des sirènes.   3**  Le fétard     

 algerie-culture-9[1]

  4  **  le monde à l’envers 

          

***************************

*Rendez-vous à la Banque de lait…

 cliquer ici: le lait maternel, meilleur pour la santé des nourrissons 

  Les Françaises allaitent moins que les Scandinaves, les Allemandes ou les Italiennes.

On donne son sang, alors pourquoi pas son lait ?

********************

Des cerises pour lutter contre le décalage horaire

Le ministère de la Santé crée plus de 10 000 emplois

La cerise serait un très bon remède pour atténuer les effets du décalage horaire et habituer son organisme à un nouveau fuseau, grâce à sa forte concentration en mélatonine. 

Les cerises, connues pour leur anti-oxydant puissant et leur richesse en phytonutriments, sont considérées comme bonnes pour la santé dans de nombreuses études. Elles sont également particulièrement riches en mélatonine, un antioxydant puissant produit naturellement par le corps pour aider à réguler le biorythme et le sommeil naturel. Mélangez-les avec des noix, un autre aliment riche en mélatonine, et vous obtenez un mélange pouvant aider à mieux dormir et surtout à remettre à zéro l’horloge biologique, permettant d‘encaisser plus facilement le décalage horaire à l‘atterrissage.

Selon Russel J. Reiter, spécialiste de la mélatonine, les cerises constituent l’une des sources alimentaires les plus concentrées en mélatonine. Les recherches menées par Reiter à l’Université des Sciences du Texas ont révélé qu’une poignée de cerises contenait plus de mélatonine que ce que l’on trouve normalement dans le sang, aidant l’organisme à se mettre en phase avec le nouveau fuseau horaire pendant le voyage. « Les voyageurs consomment souvent des suppléments de mélatonine pour aider à réguler leur cycle veille-sommeil au cours des vols long-courriers », déclare Reiter, « mais choisir les cerises peut être une alternative naturelle ».

Selon les chercheurs, la mélatonine fonctionne mieux lorsqu’elle est consommée une heure avant le sommeil désiré pendant le vol, puis pendant les trois soirées qui suivent l’arrivée, ou plus en fonction du nombre de fuseaux horaires traversés. (Libération-Voyage.07.07.2010.)

****************

  *Achetés 45 dollars, les clichés en valaient 200 millions


Saisie d'écran du site The lost negatives de Rick Norsigian (ricknorsigian.com) qui présente les 
 Il y a dix ans, il a acheté une boite de vieux négatifs dans une brocante en Californie. Il leur trouve une ressemblance frappante avec l’œuvre d’Ansel Adams célèbre pour ses photos de l’ouest américain. L’expertise confirme. La famille du photographe doute.     

 ******

99224648-9a58-11df-93eb-0d34b602529a

Un artiste qui avait acheté 65 négatifs sur une brocante il y a dix ans a réussi à prouver qu’ils étaient l’œuvre d’Ansel Adams, un célèbre photographe américain.

coeur-

Rick Norsigian peut se frotter les mains : des négatifs qu’il avait achetés au détour d’une brocante il y a dix ans pour 45 dollars en valent aujourd’hui 200 millions. L’histoire commence dans un vide-greniers à Fresno, une ville californienne située à 260 km au sud de San Francisco, où cet Américain achète pour une poignée de dollars une boîte remplie de négatifs photographiques sur plaques de verre.

Artiste, Rick Norsigian développe les photos et leur trouve une ressemblance frappante avec l’oeuvre d’Ansel Adams (1902-1984), célèbre pour ses photos en noir et blanc de l’ouest américain, et notamment du parc national de Yosemite, situé dans les montagnes de la Sierra Nevada. Dès lors, Norsigian n’aura de cesse d’essayer de prouver que les négatifs sont bien d’Adams, mais le processus va prendre plusieurs années.

«Il n’y a pas d’autorité officielle qui puisse authentifier des photographies, contrairement aux peintures, et il n’y a pas de signature qui lie l’œuvre à l’artiste», explique dans un communiqué l’avocat de Rick Norsigian, Arnold Peter, qui a piloté le travail d’authentification. Des experts de plusieurs horizons ont donc été convoqués, fournissant peu à peu un faisceau de preuves qui a permis d’attribuer définitivement les clichés au célèbre photographe, dont 5.000 négatifs – un tiers de son œuvre de jeunesse – avaient disparu en 1937 dans l’incendie de sa chambre noire.

«Des compositions pratiquement impeccables»

Parmi les spécialistes, un graphologue a par exemple pu déterminer que l’écriture figurant sur les enveloppes qui abritaient les négatifs était celle de la femme du photographe. Un météorologue a également comparé une photo d’Adams déjà connue et un négatif du même paysage, et découvert, grâce aux nuages, à la neige et à l’ombre portée d’un arbre, que les deux clichés avaient été pris le même jour…

Le galeriste David Streets, qui a accueilli mardi la présentation des travaux d’authentification dans sa galerie de Beverly Hills, à l’ouest de Los Angeles, a estimé la valeur des plaques à plus de 200 millions de dollars. «Sur la plupart des clichés, les compositions sont pratiquement impeccables, réalisées par un photographe de talent et à la vision singulière», a souligné l’un des experts sollicités. L’histoire ne dit toutefois pas si Rick Norsigian recherchera avec la même persévérance l’homme qui lui a vendu les négatifs il y a dix ans, afin de partager avec lui le butin… (Le Figaro-28.07.2010.)

 

********************

*Marseille remporte
le Trophée des champions

 Marseille remporte< /> le Trophée des champions » class= »photo » /></a></font></strong></p>
<p></font><strong><font face=
Dos à dos avec le Paris SG lors du temps réglementaire, Marseille a attendu les tirs au but pour décrocher son premier Trophée des Champions (0-0, 5-4 tab). Malgré la victoire, l’OM comme Paris a montré qu’il n’était pas encore prêt pour la nouvelle saison.
Avec un clasico comme affiche, le Trophée des Champions n’a pas offert le spectacle espéré. A défaut de voir des buts, le public tunisien a pu mesurer l’étendue du travail que Marseille et Paris auront à combler, à dix jours du lancement de l’exercice 2010-2011 de la Ligue 1. Cependant, même si ce match a davantage eu des allures de match de préparation que de match amical, il a permis au club phocéen de remporter son troisième titre de l’année. Au coup d’envoi, le Paris SG affichait son intention d’opérer en position de contre-attaquant pour inquiéter son homologue marseillais. Si l’OM prenait volontiers l’initiative des débats (64% de possession en première période), il se retrouvait à la peine dès que les joueurs de la Capitale évoluaient dans la profondeur. Sa défense, visiblement encore en rodage, laissait ainsi Erding (22e), Luyindula (37e) et Nenê (44e) rôder aux abords de la surface de Mandanda. Malgré tout, Marseille parvenait à tirer profit de sa supériorité territoriale pour porter le danger par séquences même si les tentatives de Samassa (25e) et Cissé (44e) ne trouvaient pas le cadre.La blessure de Diawara juste avant la pause marquait une légère baisse de régime de la part de l’OM. Le club champion de France était moins efficace dans la récupération du ballon qu’en première période, permettant ainsi au PSG d’évoluer un cran plus haut. Cependant, l’entrée en jeu de Ben Arfa redonnait de l’élan aux Marseillais à l’image de sa frappe à ras de terre qui passait non loin du cadre de Coupet (66e). Peu auparavant, le portier avait dû s’employer d’une main ferme sur une tête à bout-portant de Samassa (64e). Malgré une certaine agressivité dans les duels, cette rencontre inaugurale de la saison 2010-2011 ne parvenait jamais vraiment à s’emballer. Pourtant, Paris tentait de décrocher la victoire avant la fin du temps réglementaire mais, à l’image de Luyindula (86e) et Nenê (90e+3), ne parvenait pas à cadrer ses tentatives. Moins fringuant physiquement, Marseille aurait pourtant pu empocher la mise si la déviation de NDiaye avait trouvé le chemin des filets plutôt que le poteau gauche de Coupet (88e). Le 0-0 tenant jusqu’à la fin du temps réglementaire, les deux équipes avaient donc recours aux tirs au but pour en découdre. A ce petit jeu, l’équipe olympienne se montrait la plus adroite avec un seul échec en six tentatives. L’auteur du penalty de la victoire se nomme Edouard Cissé. Après la Coupe de la Ligue et le Championnat, l’OM complète donc sa vitrine avec un troisième trophée acquis en 2010. Les joueurs de Didier Deschamps devront cependant gommer leurs lacunes affichées en Tunisie pour espérer en décrocher d’autres…Le joueur du match
L’une des satisfactions de la soirée pour Paris est le bon comportement de son arrière garde. Au sein de celle-ci, Zoumana Camara est à créditer d’une prestation solide qui renforce sans doute sa position alors que le club parisien prospecte vers le recrutement d’un nouveau défenseur central. L’ancien Stéphanois a toujours été dans le bon tempo pour enrayer les initiatives adverses.
Tactique et coaching
L’un des enseignements de ce Trophée des Champions est la confirmation des dispositifs tactiques sur lesquels Deschamps et Kombouaré comptent s’appuyer en début de saison. A savoir, un choix de la continuité puisque l’OM s’est organisé en 4-3-3 avec Lucho à la manœuvre tandis que Paris a demeuré dans un traditionnel 4-4-2. En première période, le PSG a évolué très bas avant de se montrer plus entreprenant après le repos grâce à une meilleure forme physique sur la durée. Marseille a serré les dents en seconde période même si l’entrée de Ben Arfa en seconde période lui a redonné un peu d’énergie.
Joueur relativement imprévisible, Peguy Luyindula a gaspillé de nombreuses occasions face à l’OM. Titulaire en l’absence d’Hoarau, il a certes su se montrer disponible sans pour autant détenir la lucidité nécessaire pour concrétiser ses opportunités. Au final, des tirs non cadrés et un penalty raté. (Le Figaro-29.07.2010.)
 

 

*******************







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...