• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 août 2010

Un film sur le match Egypte-Algérie

16082010

* Les joueurs algériens sont caricaturés comme des joueurs vicieux et malhonnêtes. 

* oeuvre égyptienne de propagande, mêlant nationalisme et discours anti-algérien. 

*Le film bat tous les records d’entrée en salle au Caire 

footalg1.jpgimage

 *«La propagande est le contraire de l’artillerie: plus elle est lourde, moins elle porte!»
Jean Giraudoux

 

Comme il fallait s’y attendre, l’Egypte, le pays des moussalssalate vient de produire le premier film de cinéma, mettant en action la confrontation historique algéro-égyptienne qualifiante pour la Coupe du Monde à Om Dourman. Le film qui s’intitule El Aalamy (le Mondial) produit par Rotana et réalisé par Ahmed Medhat, bat tous les records d’entrée en salle au Caire, en raison de son cachet politique et sportif et des conséquences politiques et médiatiques qui ont touché cette date. Le héros du film est une étoile montante du cinéma égyptien: Youssef El Charif. Il a joué, notamment dans le dernier film de Youssef Chahine Chaos, où il interprète le rôle de Hatem un procureur juste et honnête face à un policier corrompu et violent. Le film, dont la bande-annonce est diffusée quotidiennement sur la chaîne du cinéma égyptien Melody, raconte l’histoire d’un footballeur égyptien professionnel qui joue en Espagne dans le club de Valence et qui tente de mener son pays à la Coupe du Monde. Le film est une fiction dramatique, enrôlé d’une belle histoire d’amour, montrant, notamment le match capital entre l’Egypte et l’Algérie. Les joueurs algériens sont caricaturés au passage comme des joueurs vicieux et malhonnêtes. Un des joueurs, le crâne rasé avec le traditionnel maillot vert et blanc, se veut comme le sosie conforme du joueur Antar Yahia. Le film est une véritable oeuvre de propagande, mêlant nationalisme et discours anti-algérien. Dans la bande- annonce, présentée comme un clip sous forme d’hymne pour l’Égypte, le producteur du film dédie ce film à l’équipe égyptienne, précisant que l’Egypte est une perle. Cette bande annonce, qui est très regardée sur Youtube, a relancé la guerre verbale entre les Algériens et les Egyptiens. Le forum a déjà explosé par les réactions souvent moqueuses des Algériens.
La sortie de ce film vient au moment où le gouvernement égyptien tente de rétablir les ponts politiques avec Alger, surtout à quelques jours de la venue du Ahly à Tizi Ouzou pour une nouvelle confrontation algéro-égyptienne. Les médias égyptiens sont restés bien silencieux durant le Mondial pour ne pas créer une nouvelle animosité, mais ce film et la propagande qui est instrumentalisée par des producteurs mal attentionnés, risque de créer de nouvelles tensions entre les deux pays. Surtout que le drapeau algérien apparaît souvent dans le film. Celui-ci, qui est sorti en juillet dernier,bat tous les records, mais la presse égyptienne a mis sous silence toute communication sur ce film pour ne pas réveiller la réponse fulgurante de la presse algérienne. L’Egypte a toujours rêvé d’aller au Mondial, elle tente d’y arriver à travers la fiction dans ce film, qui n’a qu’une seule qualité, celle de mettre en image la victoire footbalistique la plus amère pour l’Egypte. (L’Expression-09.08.2010.)

 image 

***********

*Lire aussi: Algérie-Egypte, les prolongations de la haine

cliquer ici: Le Foot vu autrement

**Le foot c’est la guerre

**************************

*La rentrée scolaire fixée au 13 septembre pour tous les cycles de l’enseignement

Cette rentrée intervient alors que le ministre tente vaille que vaille d’apaiser les esprits et de calmer le jeu, après les menaces brandies par certains syndicats de l’Education de faire grève dès la rentrée.

Le ministère de l’Education vient de fixer la rentrée scolaire pour le personnel administratif pour le 1er septembre, tandis que le 13 sera la journée de la rentrée pour les enseignants et les élèves à la fois. Cette date fait immédiatement suite à la fin du ramadan et de l’aid el fitr. Cette rentrée intervient alors que le ministre tente vaille que vaille d’apaiser les esprits et de calmer le jeu, après les menaces brandies par certains syndicats de l’Education de faire grève dès la rentrée. Le ministère de tutelle avait consenti des rappels et des primes au personnel de l’Education, et promis de donner la seconde tranche après la rentrée scolaire, au moment même ou le premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait donné ordre à tous les secteurs à tous les ministères de ne procéder aux rappels et aux primes en suspens qu’au mois de mai de l’année 2011.

Toutefois, ces tentatives d’apaisement ne rencontrent pas d’écho favorable chez certains syndicats autonomes de l’Education, lesquels, à en croire leurs attachés de presse, ont retenu la grève comme option dès la rentrée afin de faire fléchir le ministère de tutelle à propos des revendications et des doléances introduites l’année dernière et dont certaines n’ont été reglées à ce jour, malgré les promesses de la tutelle.(Echorouk-16.08.2010.)

*le savoir diffusé gratuitement

à quoi pourrait ressembler l’école du futur?

*Les partisans de l’école traditionnelle et ceux de l’école moderne  

*************

*Lire aussi: * La tyrannie du célibat

 miroirfem.jpg

 

*******************

 Recessionista2  *Astuces contre la sinistrose  *************************

cosmos1.jpg 

* Autre article:Peut-on vivre sans Dieu?

* lumières d’Islam.1

* Islam,une force dans toutes les équations d’avenir

* Le Coran, une méditation continuelle

*************************

*Le Canada compte près de 60 000 immigrants d’origine algérienne dont la quasi-totalité réside dans la province francophone du Québec.

***********************

**Aïn Temouchent : début de la récolte du raisin de cuve

 Les vendanges ont commencé depuis longtemps et s’achèveront après celles des raisins de cuve qui couvrent une superficie de 8 795 ha en zone précoce.

 vendanges.jpg
Si, pour les raisins de table, les vendanges ont commencé depuis longtemps et s’achèveront après celles des raisins de cuve, cela bien que les premiers ne couvrent que 4 275 ha et les seconds 8 795 ha, c’est aujourd’hui, en zone précoce, c’est-à-dire sur le littoral, que débutera la récolte pour le raisin de cuve. C’est le résultat d’un consensus entre producteurs et transformateurs, les seconds, du moins une bonne partie d’entre eux, cherchaient à susciter son démarrage avant que le raisin n’arrive à maturité.

La précipitation, que l’on voulait engager comme l’année passée, devait permettre à ses initiateurs d’engranger le maximum du raisin disponible, cela au détriment des transformateurs soucieux de réaliser une vinification conforme aux règles de l’art. Ils auraient été suivis par nombre de viticulteurs qui, face à eux, ont les pieds et poings liés. Cela est si vrai que, à titre d’exemple, le raisin va être livré aux transformateurs sans que ces derniers aient annoncé le prix qu’ils vont consentir au quintal. Lors d’une réunion tenue la semaine écoulée au siège de la chambre d’agriculture, les viticulteurs ont réclamé 4200DA le quintal, un prix que, des sept transformateurs, seul l’ONCV n’a pas contesté.

Selon l’usage établi, il faudra attendre que l’office arrête le prix qu’il consentira pour que les autres transformateurs établissent les leurs. C’est dire l’état de précarité dans lequel se trouve la filière viticole, une spéculation menacée de disparition avec, entre autres, un rendement moyen à l’hectare dérisoire, entre 25 et 30q/ha, alors qu’il en faudrait 50 pour qu’elle soit rentable. D’année en année, le vignoble subit des arrachages. Ainsi, de 16 000 ha en 2006/2007, la superficie est passée, en 2007/2008, à 12 380 ha pour tomber, en 2008/2009, à 9 535 ha et chuter cette année à 8795 ha.

Selon les prévisions, on s’attend à une production de 290 000 q avec un rendement moyen évalué à 33 q/ha. Pour ce qui est du raisin de table, on s’attend à une récolte de 162 000 q, soit un rendement équivalent à 38 q/ha. Lorsqu’on s’étonne de ce rendement alors que le raisin de table est plus productif et qu’il est, en partie, en irrigué, on explique que toute la production n’est pas livrée puisque le raisin sur-maturé et celui immature ne sont pas récoltés. Il reste une bizarrerie dans la commercialisation de ce raisin en ce sens qu’il se vend essentiellement sur les bords de route à des prix qui dépassent ceux du marché lorsqu’il y arrive. Mais le plus bizarre, dans l’affaire, c’est que ce marché informel ne semble déranger aucune institution chargée de sa répression. (El Watan-16.08.2010.)

************

image

**Une embarcation des harraga a échoué au large de l’île espagnole de Tabarca (Alicante) :  Dix Algériens disparus, deux secourus et deux cadavres repêchés.

 cliquer ici: Harraga-échos  
 







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...