• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 août 2010

Les Français n’aiment plus les grandes surfaces

25082010

*Les hypermarchés n’ont plus la cote

Une enquête du mensuel « Que Choisir » à paraître en septembre, montre que les Français n’aiment plus les grandes surfaces. La liste des griefs est longue. Ils sont notamment déçus par les promotions, les programmes de fidélité et le manque de lisibilité des prix.

Les Français n'aiment plus les grandes surfaces 25e7c2e4-af97-11df-88eb-d97c500856a0 

L’hypermarché, qui a révolutionné le commerce dans les années 60 avec un vaste choix pour effectuer l’essentiel de ses courses en une seule fois, n’a plus la cote, selon une enquête du mensuel Que Choisir à paraître en septembre. Globalement, c’est l’enseigne Grand Frais, «version actualisée des halles d’antan», qui recueille la palme, avec un taux de satisfaction de 95,8%. Parmi les enseignes traditionnelles, Hyper U est en tête, suivi de Leclerc et Auchan. Mais «avec seulement 75% et 76,4% d’acheteurs satisfaits, Franprix et Carrefour Market/Champion frôlent la cote d’alerte».

Voici les principaux motifs d’insatisfaction, par ordre d’importance:

L’étiquetage des produits

Quatre clients sur dix sont insatisfaits, avec une pointe à 46% chez Carrefour. «La lisibilité et la qualité de l’information fournie laissent à désirer», selon cette enquête. L’étiquette est souvent éloignée du produit, voire manquante, et les prix au kilo manquent de lisibilité. Les bornes de lecture des codes-barres ne sont pas nombreuses.

Les promotions

La grande distribution en fait trop, et les clients s’y perdent. Selon l’étude, le nombre de promotions a doublé en dix ans et elles représentent 20% du chiffre d’affaires des magasins, avec des pointes à 35% dans la viande fraîche et à 65% sur les shampoings. «Dans le lot, la multiplication des fausses bonnes affaires n’est plus à prouver, ce qui entretient la méfiance du client».

La publicité et les prospectus

Publicité mensongère, promotion annoncée avec fracas sur un produit disponible en quantité ridicule: les critiques sont là aussi très vives.

La fidélisation

Les différents systèmes déçoivent près de 50% des clients, jusqu’à 60% des clients de Monoprix et 73% de ceux de Spar. Car la vocation première des cartes de fidélité est de recueillir un maximum d’information sur les habitudes des consommateurs, pour leur envoyer ensuite des promotions ciblées, rappelle Que Choisir.

Les rayons

Les rayons du hard discount sont mal notés, ce qui est logique puisqu’ils ne font aucun effort de mise en valeur. Le problème de signalétique concerne en revanche toutes les catégories. Et un tiers des sondés critiquent l’organisation et la circulation dans les magasins. «Le but, ce n’est pas que le client trouve vite ce qu’il est venu chercher, mais qu’il passe devant un maximum de rayons tentants», rappelle l’enquête.

Le rapport qualité/prix

«Peu de références mais d’une qualité correcte»: les hard discounters recueillent des taux de satisfaction record, tandis que les supérettes sont jugées sévèrement.

Le personnel

Un «désastre» chez les enseignes de hard discount et chez Franprix, selon l’étude. Seuls Système U, Auchan et Cora s’en sortent.  (Le Figaro-24.08.2010.)

****Carrefour lève le voile sur son nouvel hyper

Le marché, l'un des huit pôles spécialisés du nouveau concept de Carrefour, Planet. Ici, le magasin pilote d'Écully, dans la banlieue de Lyon, qui doit être inauguré aujourd'hui.
Le marché, l’un des huit pôles spécialisés du nouveau concept de Carrefour, Planet. Ici, le magasin pilote d’Écully, dans la banlieue de Lyon, qui doit être inauguré aujourd’hui.

Le distributeur a inauguré mardi un nouveau concept de magasin, Planet, près de Lyon. Au-delà du coup de peinture, il espère faire revenir les clients, notamment en nouant des partenariats en non-alimentaire. 

coeur-  Révolution chez Carrefour! Le distributeur a dévoilé mardi soir son tout nouveau concept d’hypermarché: Planet. Après trois jours de fermeture, le magasin d’Écully, dans la banlieue de Lyon, rouvre ses portes mercredi. Les clients risquent d’être très surpris. L’organisation traditionnelle de cet hyper de 14.500 m², autour de rayons perpendiculaires à une allée centrale, a été abandonnée au profit d’un espace organisé autour de huit pôles spécialisés: marché, beauté, mode, bébé…

Sur fond noir et mieux éclairée, la zone consacrée aux produits frais, agrandie et déplacée à l’une des deux entrées du magasin, regroupe les fruits et légumes, les commerces de bouche (fromagerie, charcuterie, boulangerie-pâtisserie, cave à vin), les produits laitiers et le bio, le tout dans un esprit de marché de plein air. Avec l’épicerie et la parfumerie, qui s’étendent à proximité, l’ensemble forme un circuit court destiné aux clients qui limitent leurs courses aux produits de première nécessité. Un espace snacking et un service de garderie sont aussi créés.

À ce stade, l’innovation la plus frappante porte sur le rayon beauté. Carrefour a conclu avec L’Oréal un partenariat pour l’implantation d’un «make-up bar». Les clientes peuvent tester les produits grâce à une technologie de miroir virtuel. Ou bien profiter d’un service de coiffure express.

Virgin et Apple à la rescousse

Mais c’est sur l’offre du non-alimentaire que les changements sont les plus radicaux. Et pour cause: sur le gros électroménager, la TV ou les articles de sport, les hypers sont confrontés à la double concurrence des enseignes spécialisées (Boulanger, Decathlon…) et des sites d’e-commerce. Chez Carrefour, les trimestres de baisse des ventes se succèdent.

Pour stopper l’hémorragie, le distributeur emploie les grands moyens en supprimant purement et simplement certains rayons, comme le gros électroménager, ou en en développant d’autres, comme la décoration. Deux temps forts commerciaux seront programmés chaque mois, sur le modèle de la Foire aux vins. Sur certaines familles de produits, des accords ont été noués avec des marques référentes. Pour son rayon culture, Carrefour a signé avec Virgin, qui teste un espace autonome de 300 m² dans le magasin de Vénissieux. Sur le high-tech, l’enseigne s’est associée à Apple, qui ouvre un corner à Écully.

Dans le textile et la décoration, Carrefour mise sur ses marques, avec des gammes de produits mieux mises en scène dans le magasin. L’objectif en termes de qualité et d’étendue d’offre est de rivaliser avec les spécialistes. «Sur la maison, Carrefour Home soutient largement la comparaison avec Ikea», estime un spécialiste. Sur le textile, la relance de Tex est programmée. Carrefour y travaille.

Un chantier de 2 milliards

Le chamboulement est à la mesure du défi lancé par Lars Olofsson, le directeur général de Carrefour: «Réinventer l’hypermarché.» Ce format représente 50% du chiffre d’affaires du distributeur en France, son premier marché, qui pèse 40% de l’activité du groupe. Le magasin pilote d’Écully, comme celui de Vénissieux, également près de Lyon et qui doit être inauguré ce soir, serviront de tests pour un déploiement progressif à partir de 2011. Selon nos informations, 200 magasins (dont une centaine sur le modèle d’Écully et une autre sur celui de Vénissieux) sont éligibles à ce plan de transformation sur un total de 231 en France. Le coût de rénovation pourrait atteindre jusqu’à 20 millions d’euros par magasin. Au total, ce chantier coûtera 2 milliards d’euros, auxquels pourrait utilement contribuer le produit de la vente de certains actifs de Carrefour en Asie. (Le Figaro-25.08.2010.)

**Le prix des fruits en France, a augmenté de 11% cet été

5fda6384-af61-11df-88eb-d97c500856a0
 

L’étude publiée ce mardi par l’association Familles Rurales révèle également l’énorme différence de prix avec les produits bio, en moyenne 70% plus chers.

coeur-Après une forte baisse en 2009, les prix des primeurs sont repartis à la hausse cet été. L’association de consommateurs Familles Rurales qui publie son Observatoire des prix relève une augmentation conséquente sur un an atteignant 11,1% pour les fruits et de 5,5% pour les légumes. Selon l’étude publiée ce matin dans La Croix, les plus fortes hausses concernent le melon – dont le prix a flambé de près de 60% – les nectarines et les haricots. Cette forte augmentation s’explique notamment par les caprices météorologiques. Pluie et froid ont pesé sur les récoltes et réduit l’offre de marchandises, poussant les prix à la hausse.

Si les prix 2010 n’ont heureusement pas atteint les sommets de 2008 le kilo d’abricots coûtait alors 4,52 euros contre 3,64 euros cet été, les répercutions de cette augmentation ont été immédiates chez les consommateurs qui boudent les primeurs. L’opération de vente au prix producteur menée par le syndicat agricole Modef, la semaine dernière, confirme d’ailleurs cette aversion au prix. Les dix tonnes de légumes alors mises en vente s’étaient arrachées en moins de trois heures.

«Si l’on suit les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé de manger 400 grammes de fruits et légumes par jour, affirmait Thierry Damien président de Familles Rurales ce matin sur Europe 1, cela correspond à un budget supplémentaire de 150 euros par an». Soit un coût d’environ 1,04 euro par jour.

Le goût des fruits jugé médiocre

Et la note grimpe encore bien plus vite si l’on préfère les produits bio. Pour la première fois l’association s’est intéressée à ce marché et ses conclusions sont édifiantes. Les fruits et légumes bio sont en moyenne 70% plus chers que les produits classiques. Les nectarines bio atteignent même des records. A 7,67 euros le kilo, elles sont 121% plus chères que les autres, et inabordables pour la majorité des familles françaises. Un kilo de fruits bio revient en moyenne à 5,54 euros contre 3,29 euros. Pour les légumes, le tarif passe de 1,91 euro à 3,23 euros.

Cette hausse est d’autant plus regrettable que, parallèlement, la qualité des produits s’est réduite, note une autre association de consommateurs, la CLCV vient aussi de publier une enquête sur le «goût des fruits». Elle révèle un taux de satisfaction assez moyen des consommateurs : si les melons s’en sortent plutôt bien avec 80% d’avis favorables, les autres fruits ont nettement moins la côte. La moitié des Français interrogés dédaigne pêches et nectarines, jugées peu sucrées. La faute cette fois-ci aux grandes surfaces qui proposent des produits pas assez mûrs et surtout stockés dans de mauvaises conditions, notamment à des températures trop froides, pour permettre une conservation plus longue et réduire les pertes. Au détriment des saveurs. (Le Figaro-24.08.2010.)

*************

*autres infos:

Ghania chérif, de la radio algérienne, est décédée  mardi matin après son long combat contre sa maladie.

*Katiba Hocine, animatrice à la Chaîne III, est décédée à l’âge de 61 .

cliquer ici : échos des médias

*Un an…Après l’application du nouveau week-end

********************* 

*sondage sur le mois de ramadhan…Q..*- Durant le mois du Ramadhan, votre propre comportement de tous les jours a-t-il changé ?
- Oui : 72%
cliquer ici:
Ramadhan 2010-(1431).infos
  + *Comment les étrangers voient les Algériens pendant le ramadhan?

*Lire par ailleurs: lumières d’Islam.1

* les plus beaux noms de Dieu * ramadhan 1430 (2009)   + Les leçons du Ramadhan*Images d’Islam

*****************

*Les grands labos se ruent sur les biotechs

 Laboratoire Sanofi-Aventis à Tours. Le groupe pharmaceutique discute aujourd'hui d'un rapprochement avec Genzyme, mais l'opération semble achopper sur le prix.

********************

*Toshiba élabore un téléviseur 3D sans lunettes

En 2015, la télé 3D devrait concerner 80 millions d'écrans, soit un marché estimé à 60 milliards de dollars.

En 2015, la télé 3D devrait concerner 80 millions d’écrans, soit un marché estimé à 60 milliards de dollars.

Les ventes pourraient démarrer en fin d’année, selon le quotidien japonais Yomiuri Shimbun. Cette amélioration technologique devrait faire décoller le marché de la télévision en relief. 

coeur- À peine lancés, les téléviseurs qui restituent des images en relief, à condition de porter des lunettes spéciales, risquent d’être vite dépassés. Toshiba pourrait bientôt lancer des téléviseurs en 3D qui ne nécessitent plus ces appendices. Dès la fin de l’année, selon le quotidien japonais Yomiuri Shimbun, le groupe de Tokyo devrait proposer plusieurs téléviseurs, qui donnent le sentiment du relief à condition d’être assis bien en face de l’écran ou dans un axe très précis de vision. Ils seront encore de tailles modestes: au plus 53cm de diagonale.«Nos chercheurs travaillent bien sur un écran 3D sans lunettes. Il s’agit d’un prototype. Nous n’avons pas annoncé la date du lancement. En attendant nous proposerons en octobre au Japon des téléviseurs en relief qui nécessitent de porter des lunettes spéciales», précise un porte-parole de Toshiba. Comme ses grands concurrents, les sud-coréens Samsung et LG, les japonais Sony, Panasonic et Sharp et le néerlandais Philips, Toshiba doit rentrer dans la danse de la 3D.

Aujourd’hui, le marché des téléviseurs en 3D est encore embryonnaire. Les postes sont chers et l’usage de lunettes reste un frein. Les pionniers comme Samsung, Sony et Panasonic réalisent de lourds investissements pour populariser l’usage des téléviseurs en relief. En 2015, ce marché aura décollé et pourrait représenter un volume de 80 millions de pièces soit un marché de 60 milliards de dollars en valeur, estime le cabinet d’études Strategy Analytics. Mais, l’abandon des lunettes sera le véritable coup de pouce. «Les écrans en relie f sans lunettes sont tous japonais. Ils seront d’abord utilisés pour des équipements de petites tailles, notamment des consoles de jeux et des téléphones mobiles. Ils seront lancés quand ils ne risqueront plus de décevoir les consommateurs», estime Jean-Laurent Poitoux, directeur de l’électronique et du high-tech au cabinet de conseil Accenture.

Des écrans lenticulaires

Nintendo qui a dévoilé, en juin, sa future 3DS, une console de jeux portable qui permet de jouer en relief et sans lunettes, n’a pas annoncé sa date de lancement, précisant qu’elle sera proposée avant le 31mars. Son principal fournisseur d’écrans spéciaux, le japonais Sharp aura le temps de tester sa ligne de production. La firme japonaise envisage également de proposer la 3DS pour regarder des films et le PDG de Nintendo se déclare ouvert «aux programmes de télévision en relief».

Toshiba est donc très attendu avec sa famille de téléviseurs sans lunettes. Ils seraient moins fatigants à regarder que ceux déjà commercialisés. Car lorsqu’un téléspectateur porte des lunettes, il est nécessaire d’avoir un petit temps d’adaptation pour avoir le sentiment de perspective.

La technologie de Toshiba utilise un dispositif optique dit réticulaire ou lenticulaire: de minuscules lentilles sont intégrées dans l’écran et renvoient les images avec un petit décalage pour chaque œil du téléspectateur. Selon l’expert d’Accenture, un moyen de favoriser le développement de la 3D sans lunettes, y compris pour de grands téléviseurs, serait d’associer «un logiciel qui permettra au téléviseur d’envoyer les images au téléspectateur selon sa position par rapport à l’écran, ce qui réduira le coût de fabrication». (Le Figaro-24.08.2010.)

***************

*De villepin entame sa campagne présidentielle (2012)

Une Algérienne à la tête du comité de soutien

Asmahane est convaincue que Dominique de Villepin est l’homme qu’il faut pour réconcilier les Français avec les valeurs de la République.

La nouvelle devrait faire jaser dans le clan de Sarkozy : les supporters de Dominique de Villepin préparent déjà la bataille de la présidentielle de 2012. Et, mauvaise nouvelle encore pour le président candidat, ce sont des immigrés qu’il «adore» qui vont porter les premiers l’étendard de Villepin dans sa marche de la gloire pour la conquête de l’Elysée ! Et c’est même une jeune femme et d’origine algérienne… !
De quoi faire grincer les dents du côté de l’UMP où l’hymne de campagne semble bien réglé autour de l’insécurité et son corollaire, presque pavlovien chez Sarkozy, l’immigration. Ce sera donc du de Villepin DZ ! C’est à Asmahane Medjdoub qu’est revenu l’honneur et le prestige de diriger le comité de soutien à la candidature de l’ex-Premier ministre. Née en France et originaire de Tlemcen où elle séjourne régulièrement dans le quartier d’El Hartun, Asmahane qui vient juste de boucler ses 34 ans, a tapé dans l’œil de de Villepin dont elle fut une assistante de direction et de Brigitte Girardin, l’ex-ministre de l’Outre-Mer. Notre Tlémcenienne se présente comme un produit très abouti de l’intégration des immigrés en France.

Elle se sent parfaitement à l’aise autant dans son ensemble «in» parisien que dans sa robe traditionnelle du bled. En somme, une Française fière et accomplie et une Algérienne orgueilleuse et totalement décomplexée. C’est donc naturellement qu’elle décide de tirer et vendre le ticket de Villepin, qu’elle croit dur comme fer qu’il sera le gagnant. Asmahane est convaincue que son candidat dispose de sérieux arguments pour réconcilier les Français avec les valeurs de leur République et pacifier un débat politique pollué par la paranoïa sécuritaire version Sarkozy.
L’Algérienne sait que pour faire gagner son candidat, il va falloir brasser le plus large possible tout le long de la frontière entre la droite et la gauche, en passant par les «écolos» et les centristes du Modem. Pour ce faire, Asmahane situe intelligemment son comité en dehors de tous clivages politiques.

Bien qu’elle soit jeune, cette petite-fille de feu Driss Chekroun, commissaire de police de la wilaya de Tlemcen, mais également petite nièce de Abdelkader Mahdad, ancien sénateur de la IVe République et membre de l’Union démocratique du manifeste algérien (UDMA) présente un pedigree politique fort respectable. Elle se fait fort de préciser qu’elle est l’héritière de ces personnalités qui ont «œuvré pour l’Algérie, et qui œuvrent aujourd’hui pour une nouvelle politique de la France».

Son engagement aux côtés de de Villepin traduit parfaitement sa double appartenance et son souci de servir et la France et l’Algérie à travers la mobilisation de la communauté des immigrés et la soustraire du rôle peu enviable de «soupape de sécurité» que s’apprête à lui confier le clan Sarkozy.  Asmahane entend à travers son comité de soutien réaliser un maillage citoyen multicolore, multiracial et multiculturel autour de la candidature de Dominique de Villepin. La personnalité et le profil de ce dernier feront le reste.
A ceux et celles qui sont tentés par l’aventure de Villepin, la plus Algérienne des Françaises leur demande d’embarquer dans son univers politique virtuel comite desoutiendevillepin@gmail.com, pour aller à la conquête du réel…(El Watan-25.08.2010.) 

******************

*Quatre matchs de suspension pour Hossam Ghali (Ahly du Caire)

 ghalihossamahlycaire.jpg

Le verdit concernant le capitaine d’Al-Ahly du Caire Hossam Ghali est désormais connu.

La Confédération africaine de football (CAF) vient de lui a infligé ce mardi 24 aout quatre matchs de suspension après son expulsion lors de la rencontre face à la JS Kabylie comptant  pour la troisième journée de la Ligue des champions d’Afrique. 

L’international égyptien a été exclu par l’arbitre togolais Djobi Kokou  pour tentative d’agression contre son arbitre assistant, qui avait signalé une position de hors jeu sur le but de Mohamed Chawki à la 86e minute.

Hossam Ghali va manquer les trois derniers matchs de la phase de poules et éventuellement la demi finale aller. La JSK, qui s’était imposée sur le score de 1 à 0 occupe la tête du  groupe B avec neuf points devant Al-Ahly (4 points).

El- Ismaily est 3e avec  trois points, tandis que Heartland ferme la marche (1 pt).         

Lors de la quatrième journée, Al Ahly accueillera la JSK dimanche prochain au stade international du Caire.(El Watan-24.08.2010.)

    







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...