• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 janvier 2012

5 nouvelles télés algériennes sur Nilesat

30012012

**Abdelhamid Mehri est décédé lundi à Alger

L’ancien SG du Front de libération nationale (FLN), Abdelhamid Mehri, est décédé ce lundi 30 janvier 2012 à l’hôpital militaire de Ain Naadja, Alger, où il était hospitalisé depuis le début de l’année 2012. Il était agé de 85 ans.

<br />

Né à El Harouche en avril 1926 à Constantine, Abdelhamid Mehri a été ministre des Affaires nord-africaines après la constitution du premier gouvernement provisoire (Gpra) et a été également ministre de l’Information ainsi qu’ambassadeur dans plusieurs pays. Il s’engagea dans les rangs du Parti du Peuple Algérien (PPA) puis du Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD) dans lequel il fut membre du comité central après avoir fait des études à l’université de la Zeïtouna (Tunis).

Arrêté en novembre 1954 et incarcéré, il sera libéré en 1955, date à laquelle il rejoint le Caire, pour s’engager dans la révolution. D’abord, il était représentant permanent à Damas. En1956, le Congrès de La Soummam le désigne comme membre suppléant du Conseil national de la révolution algérienne (CNRA). Il en deviendra titulaire et membre du Comité de coordination et d’exécution (CCE) en août 1957, lors de la session de l’instance dirigeante au Caire. En 1958, il entre au GPRA dans le gouvernement présidé par Ferhat Abbas comme ministre des Affaires maghrébines avant de prendre la poste de ministre des Affaires sociales et culturelles du deuxième GPRA (1960-1961).

Il était également connu pour le projet qui porte son nom, «le projet Mehri» qui constitue une réponse au projet de De Gaulle. Il a été secrétaire général du Front de Libération National (FLN) de 1988 à 1996. Il a été un des signataires du fameux contrat de rome avec le FFS et le FIS, notamment. Avant de prendre la direction du FLN, Abdelhamid Mehri a été ambassadeur d’Algérie en France entre 1984 et 1988. (El Watan-30.01.2012.)

 

*************************************

*5 nouvelles télés algériennes sur Nilesat

*l’ouverture de l’audiovisuel consacré de fait

5 nouvelles télés algériennes sur Nilesat

Depuis l’annonce de l’ouverture audiovisuelle aux privés, plusieurs chaînes de télévision algériennes sont mises sur orbite: El-Djazaïria TV, Echourouk TV, Al Magharibya TV, Dzshop TV, Jil TV, les opérateurs privés n’attendent pas l’ouverture officielle de l’audiovisuel et la promulgation du texte de la nouvelle loi, pour se lancer dans l’aventure audiovisuelle…cliquer ici: Télévision-Algérie

 ***participation algérienne au 65e Festival de Cannes

     Les 50 ans du cinéma algérien sur la Croisette

 cannes4.jpg

La participation algérienne au 65e Festival de Cannes, prévue le mois de mai prochain se précise. Nous avons appris de sources sûres que l’Agence algérienne du rayonnement culturel sera en charge de l’organisation de la journée algérienne à cette prestigieuse manifestation cinématographique.
Le 12 Juillet 2011, un pré-projet contenant le concept pour l’organisation du Cinquantenaire du cinéma algérien a été remis par l’Association «Mémoires Cannoises du Festival international du film de cannes» à M.Mustapha Orif, le directeur général de l’Aarc. L’Association française avait en parallèle contacté le ministre de la Culture, M.Mitterrand et l’homme d’affaires, Yazid Sabeg qui était également commissaire à la Diversité et à l’égalité des chances auprès du Premier ministre pour solliciter la présidence du jury pour le réalisateur Mohamed Lakhdar Hamina. Une partie de son collectif, qui réunit à ce jour associations cinématographiques et professionnel des métiers du cinéma (environ 800 personnes) a en effet écrit aux hauts responsables de l’organisation du Festival de Cannes…cliquer ici: cinéma

 *Lire dans la même page:  Fellag, ambassadeur d’Algérie à Hollywood

*****Quand le cinéma algérien s’exporte…

 deux courts-métrages algériens cette semaine sur sur la Chaîne télé France 3 et ARTE

Quand notre cinéma s'exporte...

 Khouya de Yanis Koussim et Mollement.. un samedi matin, de Sofia Djama seront diffusés sur les chaînes de télé françaises…cliquer ici: Relations algéro-françaises

 *******************************

*Aprés France Soir  et d’autres journaux français, c’est au tour de la Tribune de disparaître!

La Une du dernier numéro de La Tribune, daté du 30 janvier 2012.

**Dernier numéro de la Tribune paru le 30.01.2012.—–*Le journal économique a bouclé dimanche son ultime version quotidien papier. Une édition avec une «Une» d’adieu sombre et dix pages spéciales, dont un trombinoscope des salariés et une analyse de la crise de la presse. Ce jour également, le Tribunal de commerce de Paris se prononcera sur les deux offres de reprises du titre qui compte 165 salariés, dont 115 à 125 devraient perdre leur emploi selon les différents scénarios. (20Minutes-29.01.2012.)

**La Tribune reprise
par le duo FER-Hi-Media

Le groupe de presse France Économie Régions (FER) et la société Internet Hi-Media sont les nouveaux propriétaires du quotidien économique. Alors que paraissait ce lundi matin le dernier numéro de l’édition papier de La Tribune , le Tribunal de commerce de Paris a tranché: le quotidien économique aura deux repreneurs, France Économie Régions (FER) et Hi-Media. Le premier est un groupe de presse du sud de la France qui édite plusieurs titres économiques papier et en ligne; le second un groupe Internet spécialisé dans la régie et le paiement en ligne.

L’offre de ce duo l’a emporté face au fonds d’investissement La Financière patrimoniale d’investissement (LFPI). Bien que plus solide financièrement, cette LFPI était «moins-disante» socialement, en proposant de reprendre 40 salariés, dont 20 journalistes, alors que FER et Hi-Media proposent d’en reprendre 50, dont 31 journalistes.

Le projet de FER et Hi-Media est de créer sur les bases du site Latribune.fr un «quotidien digital d’information en continu», de 6 heures à 23 heures, couplé à une édition hebdomadaire papier tous les vendredis. La première paraîtra le 6 avril et vise un tirage de 100.000 exemplaires.

Le nouvel attelage, qui va désormais présider au destin numérique de La Tribune, est personnifié par trois hommes passionnés par la presse et le numérique. FER est une coentreprise entre Jean-Christophe Tortora, un jeune entrepreneur basé à Toulouse déjà chevronné dans les médias locaux, fondateur du groupe Hima qui détiendra 66% du capital de La Tribune. C’est lui qui sera le nouveau président de La Tribune à compter du 1er février, en remplacement de Valérie Decamp.

Il est associé à Jean-Claude Gallo, fondateur de JCG Medias, qui opère dans les mêmes métiers dans le Languedoc-Roussillon et la région Paca et qui prendra 6,2% des parts. Ensemble, au sein de FER, les deux hommes veulent faire conjuguer information continue en ligne, hebdomadaire papier et activité événementielle (salons, conférences…).

Le troisième homme est Cyril Zimmermann, déjà très connu dans le milieu des médias. Il a fondé il y a une dizaine d’années Hi-Media, un groupe aujourd’hui centré sur la régie publicitaire en ligne et le paiement sur Internet mais qui souhaite depuis ses débuts se diversifier dans l’édition. «Après les sites de jeux et de divertissement, l’information générale sera une nouvelle étape», indique Cyril Zimmerman. Selon l’OJD, l’organe de contrôle de la presse, la diffusion France payée de La Tribune s’élevait à 65.290 exemplaires en novembre dernier. (Le Figaro-30.01.2012.)

 

***************************************

*Finale Modelmood 2012 : Beauté et élégance

<br />

Younsi Mounia et Samir Medjerab ont remporté, à l’unanimité, jeudi soir, à l’hôtel Hilton d’Alger, le titre honorifique de Miss et Mister Modelmood 2012..

*************************************

Manifestation « pour un internet libre et gratuit »

5 nouvelles télés algériennes sur Nilesat media_xl_4595484

Internet doit rester un lieu où règne la liberté, estiment les manifestants

 

Quelque 200 personnes se sont réunies samedi à la Bourse de Bruxelles pour manifester contre les législations européennes et internationales qui limitent l’accès libre à internet. La fermeture du site Megaupload.com, une des plus importantes plateformes de partage de fichiers, était également au centre de la manifestation.« Nous sommes conscients que certains sites posent problème et que des fichiers sont mis à disposition illégalement. Nous ne soutenons pas les téléchargements illégaux mais il existe d’autres manières d’aborder le problème que les lois ACTA, PIPA et SOPA. Partager des fichiers ne signifient pas les voler. En outre, les lois sur les droits d’auteur sont trop vieilles et ne correspondent plus aux nouvelles technologies. »
Internet doit rester un lieu où règne la liberté, estiment les manifestants. « Cela ne signifie pas que tout le monde peut faire n’importe quoi sur le net. Il n’est pas nécessaire de limiter de manière si stricte l’usage qui est fait du web par les citoyens. »
Les manifestants, dont plusieurs portaient le masque de « V for Vendetta », expliquent également que la législation ACTA ne remet pas seulement en cause l’échange de musique et de films. D’après eux, cette loi rendra également l’échange de données sur les médicaments génériques plus difficile, ce qui pourrait être catastrophique pour les pays du Tiers-monde. (belga-28.01.2012.)  cliquer ici: internet et internautes

 

 

***************************







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...