Agressions contre le monde arabo-musulman

**huit pays musulmans bombardés en 2014 par l’axe Israël-USA

 2014: Les pays musulmans bombardés par l'axe Washington/Tel-Aviv?

Selon le site internet « Antiwar », le régime sioniste et son principal allié, les Etats-Unis, ont bombardé, en 2014, huit pays à peuplement musulman. Chris Ernesto, l’un des pères fondateurs d’une organisation anti-guerre, intitulée « Saint Pet pour la paix », a rédigé un article pour le site web « Antiwar » dans lequel on peut lire : « A présent, 1,6 milliards de musulmans vivent dans le monde et 49 pays abritent une population majoritairement musulmane. Parmi ces 49 pays, quatre ont été bombardés, en 2014, par Israël et quatre autres par les Etats-Unis ».

Les quatre pays à peuplement musulman qu’Israël a bombardés en 2014 :

1- Soudan (population : 35,4 millions de personnes, 96,7% musulmans)

Le 21 juillet, Israël a bombardé un dépôt d’armements au Soudan sous prétexte que les armes existant dans ce dépôt seraient transférées à destination des forces du Hamas, à Gaza. Mais il ne s’agissait pas de la première attaque du régime sioniste contre le Soudan pendant les dernières années. En 2009, les chasseurs du régime sioniste ont pris pour cible un convoi de camions soudanais sous prétexte qu’il porte des armes destinées à Gaza. En 2012, huit avions israéliens ont pris d’assaut une géante usine militaire, à l’extérieur de la capitale soudanaise, Khartoum.

2- Palestine (population de Gaza : 1,8 millions de personnes, 98% musulmans)

Le régime sioniste ne cesse de lancer des frappes aériennes et des attaques terrestres contre la bande de Gaza sous couvert d’une opération intitulée « Bordure de protection ». Voici les dernières offensives israéliennes contre la bande de Gaza : l’opération de « la colonne de nuées » en 2012 et l’opération de « la plombe durcie » entre 2008-2009 qui a coûté la vie à 1400 Palestiniens dont quelque 300 enfants.

3- Syrie (population : 17,9 millions de personnes, 87% musulmans)

Le 23 juin, les frappes aériennes du régime sioniste contre la Syrie, qualifiées par Damas de la violation flagrante de la souveraineté nationale de la Syrie, ont laissé quatre morts et neuf blessés. En 2012, les chars du régime sioniste ont pris pour cible l’artillerie de la Syrie et en 2013 les chasseurs israéliens ont attaqué, au moins à trois reprises, le territoire syrien.

4- Liban (population : 5,9 millions de personne, 54% musulmans)

Le 25 février, les chasseurs de l’aviation sioniste ont bombardé un convoi, à l’intérieur du territoire libanais, sous prétexte qu’il porte des roquettes. Par ailleurs, l’armée du régime sioniste fut impliquée dans une guerre de 33 jours contre le Liban, en 2006. En 2013, l’aviation israélienne a pris pour cible un groupe libanais que le régime sioniste accusait d’être « armé ».

Les quatre pays à peuplement musulman que les Etats-Unis ont bombardés en 2014 :

1- Yémen (population : 26 millions de personnes, 99% musulmans)

La dernière frappe aérienne des Etats-Unis contre le Yémen remonte au 19 avril. Cette attaque a laissé au moins 21 morts dont des civils dans son sillage. Les drones américains prennent pour cible, depuis 2009, des localités du Yémen, sous prétexte de lutter contre le terrorisme et d’éradiquer Al-Qaïda. Les frappes des drones américains sont tellement courantes au Yémen que le gouvernement a mis sur pied un centre censé aider les enfants qui souffrent des traumatismes mentaux issus des bombardements aériens des drones américains.

2- Pakistan (population : 196,1 millions de personnes, 96% musulmans)

La plus récente attaque des drones américains contre le Pakistan date du 19 juillet dans laquelle 11 personnes ont perdu la vie suite au tir des roquettes. Les Etats-Unis ont, au total, lancé plus de 300 attaques contre le Pakistan dont 90% sous Barack Obama. Au moins 168 enfants auraient été tués dans les frappes des drones américains au Pakistan.

3- Afghanistan (population : 31,8 millions de personnes, 80% musulmans)

Le 19 juillet, l’aviation américaine a lancé une attaque aérienne contre le territoire pakistanais qui a laissé au moins quatre morts. Au cours de son offensive contre l’Afghanistan en 2001, l’armée américaine a largué 17500 bombes sur les Afghans. Au moins 38.100 raids aériens ont été menés, depuis, contre l’Afghanistan.

4- Somalie (population : 10,4 millions de personnes, 99% musulmans)

L’armée des Etats-Unis a lancé une attaque à roquette contre la Somalie, au mois de janvier, sous prétexte de vouloir tuer un chef milicien, lié à Al-Qaïda et Al-Shebab. En plus, Jeremy Scahill, journaliste indépendant, dit que l’intensification des attaques américaines en Somalie puise dans l’existence d’une prison secrète et de la nouvelle base de la CIA dans ce pays.

Les dix pays à peuplement musulman récemment bombardés par les Etats-Unis et le régime sioniste

Avant 2014, l’administration Obama a ordonné des bombardements en Libye et en Irak. Cela porte à dix le nombre des pays à peuplement musulman qui ont été attaqués pendant les dernières années par les Etats-Unis et le régime sioniste. Ces pays abritent le maximum d’habitants musulmans. *IRIB-mardi, 29 juillet 2014

************************

*L’Occident veut bombarder la Syrie pour l’affaiblir et s’emparer de ses richesses

Les Américains n’envoient pas leurs Gi’s et leurs marines défendre la femme et l’orphelin. ça n’a jamais été le cas!

La guerre imposée à la Syrie depuis plus de deux ans et demi participent de la politique dite de «défense des intérêts» américains et ne s’expliquent pas autrement.

L’Occident va-t-il frapper la Syrie? La question est devenue en fait subsidiaire et ne présente d’importance que pour le malheureux peuple syrien, otage des politiques de domination des grandes puissances. Et la Syrie, outre d’être une région politiquement stratégique, attise désormais les convoitises par les richesses énergétiques que ses eaux territoriales renferment.
Or, les énergies fossiles concentrées dans le Moyens-Orient font courir les grandes puissances. L’envahissement en 2003 de l’Irak et l’accaparement de son pétrole et son gaz par les multinationales états-uniennes, les frappes de la Libye en 2011 avec la chute du régime de Mouamar El Gueddafi, la guerre imposée à la Syrie depuis plus de deux ans et demi participent de la politique dite de «défense des intérêts» américains et ne s’expliquent pas autrement. Le président américain, Barack Obama, reconverti en général Patton, a réitéré à maintes reprises, que son administration défendra partout sur la planète les «intérêts» américains. Pour dire que les Américains n’envoient pas leurs Gi’s et leurs marines défendre la femme et l’orphelin, mais bien pour s’assurer de la part des Etats-Unis dans les richesses que recèle un Moyen-Orient au coeur de toutes les appétences. Plus de quatre mille militaires américains ont été tués en Irak entre 2003 et 2008, mais dans le même laps de temps, un million d’Irakiens- femmes, enfants, vieillards, valides et invalides – ont été tués par ces militaires US et par un singulier auxiliaire…nommé Al Qaîda.
Le résultat est là: absentes d’Irak, les multinationales américaines y sont revenues et se sont emparées de l’or noir irakien sur lequel elles ont la pleine mainmise. L’aventure syrienne – s’il se confirme des frappes sur ce pays, dont les seules victimes seront encore les civils syriens sur lesquels l’Occident versera des larmes de crocodile – ne sera qu’une suite du hold-up commis en Irak et qui se poursuivra en Syrie. D’autant plus que plusieurs pays se disputent les immenses nappes de gaz off-shore découvertes au large du Liban et de la Syrie. Israël – en coopération avec Chypre – a déjà commencé à exploiter ces gisements au mépris du droit international. La Turquie, adversaire déclaré du régime syrien, veut aussi avoir sa part du «gâteau» gazier syrien. Bien sûr, les Etats-Unis se positionnent également pour récupérer ce magot énergétique pour lequel ils sont prêts à tous les expédients. Pour les Etats-Unis, il n’est ni plus ni moins question que de la santé de leur économie. Pour cela, l’establishment politique et militaire américain ne reculera devant rien pour assurer le leadership économique américain qui lui permet de perpétuer son hégémonie sur le monde. De fait, l’influent député démocrate, Robert Menendez, président de la commission des Affaires étrangères au Congrès n’y va pas par trente-six chemins et affirme (à propos des frappes sur la Syrie): «Le régime syrien et les autres, comme lui, doivent comprendre que les lignes rouges sont indélébiles, nos ennemis ne doivent jamais douter de la résolution des Etats-Unis.» Les «ennemis» des Etats-Unis sont ceux qui empêchent la «libre entreprise» des multinationales US – cela a été le cas de l’Irak hier, ça l’est aujourd’hui en Syrie – ou ceux qui prétendent acquérir le savoir-faire scientifique et technologique – cf; l’Iran et son nucléaire. En un mot, ceux qui entravent la prépondérance des Etats-Unis sur l’économie, sur la science et la technologie, qui leur permettent de maintenir la dépendance des pays en développement (PVD). Parallèlement, les grandes puissances «assèchent» lesdits PVD de leurs élites intellectuelles, scientifiques, technologiques détournées vers les Etats-Unis et l’Europe des 28. Quand les dirigeants états-uniens agissent, ils le font toujours – ils le proclament – au nom des intérêts (militaires, économiques, politiques, stratégiques et culturels) américains. Ils n’envoient certes pas leurs «gars» mourir dans les profondeurs d’un pays perdu pour défendre la démocratie, les libertés et tutti quanti. Leurs meilleurs alliés sont d’ailleurs les monarchies du Golfe – dont certaines vivent encore à l’ère de l’esclavage. Cela nous éloigne-t-il du cas qui occupe le monde et la présumée attaque aux armes chimiques du régime syrien? Pas du tout, car nous sommes en fait, au coeur du propos. Il n’y eut jamais de «Printemps arabe» en Syrie, mais bien un véritable complot ourdi qui consiste – dans le sillage des turbulences qui touchaient certaines régions du Monde arabe – à se débarrasser d’un régime syrien définitivement hostile aux Etats-Unis.*Par Karim MOHSEN -L’Expression- Jeudi 05 Septembre 2013

*************

*(…) En dénigrant ainsi l’Islam, B.-H. Lévy et consorts incitent l’Occident à faire la guerre,… à exterminer des populations entières, dans le monde arabo-musulman… et dans le meilleur des cas, à pousser à la haine jusqu’à l’humiliation.

Exemples… Une déclaration de James Woolsey, patron de la CIA sous Clinton, indiquait que : «La première chose à faire est de convaincre le monde que l’Irak est impliqué dans des attentats terroristes dirigés contre nous, cela indépendamment de l’attentat du 11-septembre.» (The New York Times du 12/10/2001)Le 19 août 2010, aux premières lueurs du jour, la 2ème division d’infanterie de l’armée étasunienne, franchissait les frontières Koweitiennes, protégée par des chasseurs F 16, des hélicoptères Black Hawk et, au sol, par des troupes du régime de Baghdad .Toutefois personne ne sait quand les États-Unis se retireront totalement d’Irak, une chose est certaine les 2 400 diplomates étasuniens en Irak seront protégés par une armée privée de 7 000 mercenaires disposant de 1 300 véhicules blindés et de 29 hélicoptères. Chaque antenne diplomatique américaine aura une unité des forces spéciales à sa disposition, quant aux Irakiens, eh bien ils n’auront qu’à se débrouiller comme ils le peuvent, se sera à qui courra le plus vite…

UN MILLION D’IRAKIENS MORTS POUR RIEN !
Les brigades d’infanterie Stryker , qui viennent de quitter Baghdad, tirent leur nom du véhicule blindé dont elles sont dotées, ont participé aux massacres ayant ensanglanté l’Irak – notamment à ceux de Fallujah et de Tell Afar -, et aux opérations de ratissage contre la résistance et aux tortures de civils dans les régions de Baquba, Rawa, Mossoul et Diyala . D’ici la fin du mois d’août, il ne restera plus que 50 000 soldats américains en Irak, sur 170 000, cantonnés et n’exerçant plus de fonctions combattantes directes. Le retrait devrait être total d’ici la fin de l’année 2011. Le nombre de morts Irakiens est environ 10 fois supérieur à la plupart des estimations données dans les médias américains, et est basé sur une enquête scientifique sur les pertes irakiennes violentes causées par l’invasion américaine de mars 2003. Cette étude, publiée dans le prestigieux journal médical «The Lancet», a évalué que plus de 600 000 Irakiens avaient été tués suite à l’invasion depuis juillet 2006. Les pertes irakiennes n’ont jamais cessé depuis lors. L’invasion et l’occupation illégales de l’Irak en 2003 n’ont fait qu’empirer, la situation globale des enfants, des femmes et des hommes irakiens. La situation humanitaire en Iraq est catastrophique. La volonté américaine d’imposer «la démocratie et la liberté» en Irak a échouée, tandis que la loi, l’ordre et la santé économique et sociale du pays se dégrade continuellement. Les systèmes de Santé et d’éducation sont sur le point de s’effondrer, les droits de l’Homme ne sont plus respectés, la sécurité humaine et les opportunités pour sortir de cette crise ont disparus: les réfugiés et les déplacés irakiens sont aujourd’hui plus nombreux que ceux qui jouissent de la vie normale en Irak. Dans cette guerre, folle et meurtrière, non seulement des centaines de milliers d’Irakiens ont péri, non seulement les infrastructures ont été ravagées, mais la crise politique demeure profonde et les partis politiques sont incapables de former un gouvernement depuis les élections générales du 7 mars

L’ATTAQUE CONTRE L’AFGHANISTAN, UN CRIME SUPRÊME
Danilo Zolo, juriste, philosophe du droit et spécialiste de Droit international, indiquait dans une plaidoirie, que : «la guerre en cours en Afghanistan est une guerre d’agression non moins grave que celle qui a dévasté l’Irak, et non moins cruelle que celle qui a transformé la Bande de Ghaza en un immense échafaud pour exécuter des femmes, des enfants et des vieillards palestiniens. La légende commode selon laquelle les troupes Isaf-Otan, seraient en Afghanistan comme «force de paix» pour protéger le peuple afghan de ses ennemis (les Talibans) s’est révélée une fois de plus pour ce qu’elle est : une imposture terroriste. C’est la farce humanitaire d’un terrorisme d’État non moins cruel, violent et sanguinaire du dit global terrorism que B. Obama et Hillary Clinton prétendent rayer de la face de la terre avec l’imposante opération militaire «Coup d’épée». Pour eux la guerre en Afghanistan est une «guerre nécessaire» […]. Ce qui est nécessaire en réalité est plutôt une révision radicale de la notion même de terrorisme : il suffit de penser que l’infamie atomique de Hiroshima et Nagasaki n’a jamais été qualifiée comme un acte terroriste.» Voila tout … Comme dirait l’autre : «la messe est dite» Selon un récent sondage, 70 % des hommes afghans interrogés pensent que les opérations militaires dans les zones où ils habitent sont mauvaises pour le peuple afghan. 55 % pensent que l’Otan-Isaf sont là pour des objectifs qui leur sont propres, détruire ou occuper le pays, détruire l’Islam. 75 % pensent que les étrangers manquent de respect à l’égard de leur Religion et de leurs Traditions. 68 % pensent que les forces de l’Otan ne protègent pas les populations locales. L’attaque contre l’Afghanistan constitue, elle aussi, un crime international suprême, en causant la mort de centaine de millier de civils innocents. L’administration Bush s’est servi des événements du 11 septembre comme prétexte pour se lancer dans ce qu’elle appelle une guerre tous azimuts contre la terreur, tuant des centaines de fois plus de civils que n’en tuent les terroristes.

POUR L’ACCOMPLISSEMENT D’UNE PROPHÉTIE
En Hollande, un centre situé à la périphérie de Nijkerk, une ville tranquille néerlandaise, est la domiciliation de Christenen voor Israël (Chrétiens pour Israël), une organisation qui considère la création de l’État d’Israël comme l’accomplissement d’une prophétie biblique. «C’est très important que nous, en Hollande, travaillions avec les Eglises pour leur faire savoir qu’Israël est l’un des acteurs importants de la Bible et qu’ils (les Israéliens) sont le peuple élu de Dieu», dit André Groenewegen, un porte-parole du groupe. Les Amis Chrétiens des Communautés israéliennes (Cfoic), a été créée en 1995, après que certains sionistes chrétiens, aient décrété qu’Israël avait accordé trop de concessions à l’Autorité Palestinienne dans le cadre des accords d’Oslo. La documentation publiée par Cfoic explique que la Cisjordanie a été donnée au peuple juif il y a 4 000 ans. Le livre d’Ezéchiel dans l’Ancien Testament implore les Juifs à coloniser cette terre et à la rendre «plus prospère qu’avant», selon Cfoic. «Nous ne considérons pas la Judée et la Samarie comme étant occupées», a déclaré Henk Poot, un pasteur actif dans Cfoic et les Chrétiens pour Israël. «Il n’a jamais eu d’État ou de peuple palestinien. En dehors de cela, nous croyons que la terre d’Israël a été promise par Dieu Tout-puissant au peuple juif et donc, nous nous sentons très liés au mouvement sioniste religieux. Chrétiens pour Israël, fait partie d’un vaste lobby proisraélien ayant un poids politique important aux Pays-Bas. L’organisation la plus influente dans ce réseau de lobby est le Centre d’Information et de Documentation sur Israël (Cidi) à La Haye. Maxime Verhagen, le chef de la Commission parlementaire du parti des Démocrates chrétiens, a défendu les atrocités israéliennes contre les Palestiniens de façon encore plus belliciste que la plupart de ses pairs dans les 27 gouvernements de l’Union européenne. En janvier 2009, Verhagen a visité la ville israélienne de Sderot comme un geste de solidarité avec ses habitants, trois civils israéliens y ont été tués par des roquettes tirées depuis Ghaza à la fin 2008 et début 2009.Verhagen a refusé de se rendre dans la Bande de Ghaza où 1 400 Palestiniens ont été tués au cours des 3 semaines de bombardements israéliens. Par ailleurs, il est également intéressant de savoir que le budget fédéral américain pour 2011 a prévu de donner 3 milliards de dollars en aide à Israël, soit 42% du montant total de l’aide attribuée au soi-disant Proche-Orient pour cette année.Toutefois, il est important de signaler que cette «iniquité» et persécution n’est pas que le fait de certains pays d’Europe ou de dirigeants Étatsunniens, des diplomates européens informés sur les discussions par la Maison-Blanche ont indiqué que M. Abbas avait insisté auprès d’Obama sur la nécessité de l’ouverture des passages frontaliers de la Bande de Ghaza et sur l’assouplissement du siège, mais seulement de façon à ne pas renforcer le Hamas. Un des points soulevé par M. Abbas est que le blocus maritime imposé à Ghaza par Israël ne devrait pas être levé pour l’instant. Les diplomates européens disent que l’Egypte a fait clairement savoir à Israël, aux États-Unis et à l’Union européenne qu’elle était, également, opposée à la levée du blocus maritime en raison de la difficulté d’inspection des navires qui entrent et sortent du port de Ghaza. Abbas a dit à Obama que les actions destinées à soulager le blocus devraient être faites de façon prudente et progressive afin que cela ne soit pas interprété comme une victoire pour le Hamas. Le dirigeant palestinien a également souligné que la population dans la Bande de Ghaza devait être soutenue, et que la pression devait être exercée sur Israël afin qu’il permettre l’entrée de plus de marchandises, d’aide humanitaire et des matériaux de construction pour la reconstruction. Abbas, a toutefois déclaré que cette aide pouvait être réalisée par l’ouverture des postes frontaliers terrestres et d’autres mesures qui ne comprennent pas la levée du blocus maritime.

UN NOUVEAU ABU GHRAÏB
Une ex-soldate Israélienne a mis en ligne des photos la montrant souriante devant des Palestiniens aux mains entravées et aux yeux bandés. Àgée de 26 ans, celle-ci a créé sur Face book un album souvenir de son service militaire intitulé «Armée israélienne – les meilleurs moments de ma vie». Au moins deux photos prises en 2008 dans une base proche de Ghaza la montraient posant avec des prisonniers palestiniens. Un commentaire joint à une des photos de la soldate souriante devant deux hommes les yeux bandés a été marqué par le commentaire suivant «Tu es la plus sexy comme ça !» Réponse de la Soldate Sioniste : «Oui je sais regarde comme il [le Palestinien] complète bien mon image, je me demande s’il est LUI aussi sur Facebook. L’affaire a suscité depuis la publication d’autres photos prises SUR le site «Breaking the Silence», qui recueille des témoignages de militaires de l’armée d’occupation en mission dans les territoires occupés, a créé une page SUR Face book rassemblant des photos du même style. La soldate n’a en réalité que suivit les instructions de l’actuel ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, qui en répondant à une question de la radio Kol Israël sur le sort des milliers de prisonniers palestiniens disait: «Il vaudrait mieux noyer ces prisonniers dans la mer Morte, si possible, puisque c’est le point le plus bas du monde.» Laissons le mot de la fin au journaliste Alain Korkos qui écrivait : «C’est une photo de guerre, encore une. Qui nous montre une autre jeune femme, une militaire israélienne au nez intact. Elle regarde un prisonnier palestinien, tout en tenant dans sa main droite un lien de plastique aussi efficace qu’une paire de menottes. Et son menton relevé, ses paupières baissées, disent le mépris pour l’autre qui a les yeux bandés, la tête basse, les mains attachées dans le dos et les pieds croisés.» (Le Courrier d’Algérie-23.08.2010.)

***Bernard-Henri Lévy , vrai mercenaire et faux philosophe

 Pour le lecteur et pour l'histoire, ce livre est la «déposition» du faux philosophe et vrai criminel

Après avoir mené sa sale guerre en Libye, le sioniste Bernard-Henri Lévy consigne ses faits d’armes et se réserve le beau rôle dans un livre qui paraîtra aujourd’hui en France.

Bernard-Henri Lévy vient de signer un livre «la Guerre sans l’aimer» qui paraît aujourd’hui, en France, aux éditions Grasset. Un livre qui retrace «sa guerre» contre les Libyens. Un livre qui n’apprend rien à personne puisque tout ce qu’il contient a été, en son temps, rapporté par la presse et donc connu de l’opinion publique. Mais quand on est narcissique comme BHL, l’intérêt d’un seul livre qui rassemble le contenu d’une pile de journaux va de soi. Pour le lecteur et pour l’histoire, ce livre est la «déposition» du faux philosophe et vrai criminel. Ce sont ces aveux dans la guerre contre la Libye a fait 100.000 morts selon les derniers chiffres. Qu’il ait été, comme il le raconte dans son livre, celui qui a «parrainé» le CNT libyen jusqu’à lui ouvrir les portes de l’Elysée qui l’a aussitôt reconnu et obtenu qu’il le soit également par d’autres pays, n’a rien de nouveau. Que ce même BHL se soit démené pour ensuite arracher de tous ces Etats la fameuse résolution onusienne qui autorisa le carnage à ciel ouvert, n’est pas non plus une révélation que le livre apporte. Que le pouvoir français a pris, dans cette agression, la première place avant les Américains et les Anglais, cela aussi n’a pas attendu la sortie du livre pour être sur la place publique. Les extraits rapportés par la presse de l’Hexagone suffisent amplement pour parler de ce livre en évitant de lire. Car il faut dire que lire Bernard-Henri Lévy aujourd’hui c’est être le plus imbécile des imbéciles. Après tous ses mensonges très bien rassemblés par Pascal Boniface, Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et enseignant à l’Institut d’études européennes de l’université de Paris VIII, dans son livre «Les intellectuels faussaires; le triomphe médiatique des experts en mensonge» paru en mai dernier et dont le dernier chapitre, sur près de 50 pages, est consacré à «BHL, le seigneur et maître des «faussaires». C’est ce livre-là qui mérite et doit être lu par le plus grand nombre. Boniface a beaucoup de courage car il décrit lui-même la forte nuisance de BHL sur les acteurs de la scène médiatico-politique française qui oseraient le contredire et à plus forte raison le dénoncer. D’ailleurs, un autre que BHL aurait disparu de la circulation depuis l’affaire «Botul». Un gros, gros mensonge dans lequel le faux philosophe a été pris en flagrant délit dans son livre au titre édifiant: «De la guerre en philosophie» paru en février de l’an dernier, toujours chez Grasset. Dans ce livre et pour s’en prendre à Emmanuel Kant, philosophe allemand (un vrai lui), BHL cite un chercheur, un certain Jean-Baptiste Botul. Or il s’est avéré que ce Jean-Baptiste Botul n’a jamais existé. Ce n’était qu’un canular inventé, plus tôt, par un journaliste du Canard Enchaîné, le célèbre hebdomadaire satirique français. Ce qui donne toute la dimension de la culture et du savoir de BHL. Un autre que lui, disions-nous, n’aurait plus sévi dans le monde de l’édition et encore moins dans celui des intellectuels. Mais BHL a pour lui des réseaux ou plutôt il sert des réseaux aux ramifications plus importantes que les tentacules d’une pieuvre. Ces réseaux le maintiennent au-devant de la scène pour leur cause. Dieudonné, l’humoriste, résume bien la situation dans un entretien qu’il a accordé au quotidien suisse «24 heures»: «Bernard-Henri Lévy soutient comme beaucoup de «penseurs» un mensonge politique monstre, assis sur une escroquerie qui se sert du drame de la shoah. En France, la domination des sionistes est objective: ils possèdent des réseaux extrêmement puissants.» Tout est dit. Pour ce qui est de la Libye et des crimes qui y ont été commis par BHL et ses amis sionistes, le livre qui paraît aujourd’hui suffira, comme aveux, le jour, pas très lointain, où cette «puissance» implosera et que justice sera rendue. Nous ressentons comme une gêne à traiter de ce sujet car étant Algériens, nous avons honte que BHL soit né à Béni Saf, c’est-à-dire chez nous en Algérie. Honte d’avoir «enfanté» un tel monstre doublé d’un menteur, d’un faussaire, aux mains dégoulinantes de sang de ses victimes innocentes et qui se glorifie de son «fait d’armes». Qui trouvera dans un tel comportement celui d’un philosophe mérite un voyage sur la Lune. «La guerre sans l’aimer» dit-il. Menteur! Et la polémique avec Régis Debray, homme de lettres français, au sujet des bombardements de l’Otan sur le Kosovo en 1999? BHL et son réseau ont fait «taire» Debray parce que précisément, il s’opposait à ces bombardements qui ont fait des milliers de victimes civiles. BHL est plus vrai dans son rôle de mercenaire dont il a maintenant une expérience certaine. Il le clame dans ce dernier livre. (L’Expression-09.11.2011.)

****************

*«L’Islamophobie est une arme utilisée par le sionisme»..

« Les attaques du 11- Septembre furent un événement profondément traumatisant pour notre pays. Et la douleur et l’expérience de la souffrance par ceux qui ont perdu des êtres chers sont juste inimaginables. Ainsi, je comprends l’émotion que cette question engendre. En tant que citoyen, en tant que Président, je crois que les musulmans ont le même droit de pratiquer leur religion que quiconque dans ce pays. Cela comprend le droit de construire un lieu de culte et un centre communautaire dans une propriété privée dans le sud de Manhattan en accord avec les lois et règlements locaux. Nous sommes en Amérique. Notre engagement en faveur de la liberté de religion doit être inaltérable. Le principe selon lequel les gens de toutes les croyances sont les bienvenus dans ce pays, et qu’ils ne seront pas traités différemment par leur gouvernement, est essentiel à ce que nous sommes.» Dixit Barack Obama à quelques jours de la commémoration du 9e anniversaire des attaques contre le World Trade Center, la construction d’un Centre culturel musulman à quelques mètres de Ground Zero, autorisée en juillet, alimente une vaste polémique à New York et aux États- Unis.

Pour la droite conservatrice, cette construction est une insulte aux victimes du 11- Septembre. Pire, elle serait le prochain foyer d’un «islam radical » disent-ils. L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, le candidat républicain au poste de gouverneur de l’État Rick Lazio, ou encore Debra Burlingame, co-fondatrice de l’association. Les Familles du 11-Septembre pour des États-Unis forts et en sécurité, ont relayé leurs attaques contre le projet, évoquant, entre autres, une menace «pour la sécurité» du pays. Sarah Palin, ancien co-listière de John Mac Cain, a dénoncé le projet, écrivant: «Construire une mosquée près de Ground Zero reviendrait à poignarder au coeur les familles des innocentes victimes de ces horribles attaques.» À peine l’attaque des tours du World Trade Center avait-elle eu lieu que les responsables étaient désignés: Ben Laden et les combattants d’Al Qaïda. Une campagne médiatique de grande ampleur vise à susciter un esprit de vengeance chez le peuple américain et les alliés des États- Unis. On parle alors de «terrorisme islamiste», de son côté Bush lance un appel à la «croisade». Jusqu’à quel degré l’amalgame est-il fait entre fête religieuse et attentat du 11-Septembre ? Éléments de réponses pour Le Courrier d’Algérie, avec Seyyed Yahia Gouasmi (*).Le Courrier d’Algérie : Depuis les attentats du World Trade Center en 2001, certains musulmans sont mis au ban de la société et le discours politique se radicalise. Quelle est la part de responsabilité imputée aux politiques tant occidentaux que musulmans dans cette dangereuse dérive ?Seyyed Yahia Gouasmi : Il est un fait que le 11-Septembre ait changé radicalement la relation entre Occident (USraël et Union Européenne) et le monde musulman. La responsabilité des dirigeants occidentaux, en premier lieu nord-américains, est considérable. Il est évident que le 11-Septembre -attentat ou manipulation- ait été le prétexte pour l’USraël et l’Occident de stigmatiser l’Islam dans sa totalité et de se lancer dans des guerres contre l’Irak, l’Afghanistan. Dans l’attente hélas, d’autres conflits sous prétexte de lutte contre le terrorisme, ces guerres ont toujours trois particularités : en premier lieu de frapper des pays musulmans, ensuite de coïncider avec les plans globaux du sionisme et enfin de viser des pays riches en matières premières ou occupant une situation stratégique. Face à cette offensive permanente des grands médias occidentaux, contrôlés quasi-exclusivement par le lobby sioniste, les dirigeants musulmans se sont divisés en deux camps : ceux qui se sont alignés sur l’USraël et ceux qui continuent à le combattre; ce que nous appelons le Front de la résistance au Moyen- Orient (Iran, Syrie, Hezbollah, Hamas) avec l’Afghanistan contre les agresseurs US et leurs alliés et l’Algérie dans ses prises de position. Cette année, l’Aïd El-Fitr devrait tomber autour du 11 septembre. De nombreuses associations regroupant des musulmans craignent que la confusion ne se fasse entre cette fête religieuse joyeuse et l’anniversaire des attentats d’Al Qaïda, alors que la construction d’une mosquée près de Ground Zero fait déjà débat. L’amalgame entre fête religieuse et référence au 11-Septembre 2001 ne risque-t-il pas d’exacerber le climat d’islamophobie qui règne depuis quelque temps tant aux États-Unis qu’en France ?

Il est à craindre en effet que la coïncidence entre les deux dates soit un prétexte pour exacerber l’islamophobie. La polémique aux États-Unis concernant le projet de construction d’une mosquée non loin de Ground Zero en est déjà une illustration. Mais la campagne islamophobe déclenchée en France cet hiver à partir du débat sur l’identité nationale démontre bien que l’islamophobie est une arme utilisée par le sionisme et les gouvernements qui lui sont soumis. Cela indépendamment des coïncidences de dates. Et il faut s’attendre à ce que l’islamophobie continue car elle est un moyen propagandiste d’Israël et de ses lobbies dans la préparation de ses futures agressions.

Comment considérer la communauté musulmane en France, longtemps discrète et effacée surtout quand on sait que le lobby sioniste est profondément enraciné dans les différentes instances (politiques, médiatiques et économiques)? En France, des institutions musulmanes dites «représentatives » ont été créées par Sarkozy alors qu’il était ministre de l’Intérieur (de 2002 à 2007) et pour bien montrer leur soumission au lobby sioniste au pouvoir, leurs dirigeants assistent chaque année au dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France). Le Crif est le véritable ambassadeur d’Israël dans la classe politique, dans l’administration et les médias en France et son dîner annuel est le moment où on vient lui faire allégeance… Ceci nous en dit long sur la vraie nature de ces institutions musulmanes dites «représentatives». Cette communauté est de plus très divisée, soit par des instances étrangères ou par des partis politiques français traditionnels, notoirement liés au sionisme. Les principaux dirigeants de cette communauté se gardent bien de dénoncer l’existence d’un lobby sioniste en France et bien entendu de faire le lien entre ce lobby et la montée de l’islamophobie. Tout cela explique la relative faiblesse de la communauté musulmane de France quand il s’agit d’intervenir sur des questions politiques concrètes (Islamophobie, Palestine, Liban, sanctions contre l’Iran). Malgré cela, des progrès ont été réalisés et l’existence de notre parti, le Parti antisioniste qui, sans être communautaire, est écouté par une partie non négligeable de la communauté musulmane, en est bien la preuve. En effet, il propose aux musulmans français une alternative autre que les partis traditionnels français largement sionisés. (Le courrier d’Algérie-23.08.2010.)

(*) Seyyed Yahia Gouasmi, Président du Parti anti sioniste (France)

*********************************************

L’aviation israélienne bombarde un centre de recherches scientifiques dans la banlieue de Damas

*C’est le 2ème raid sioniste en 24 heures contre la Syrie: un avion sioniste abattu

Une photo diffusé sur le site AlAlam

L’aviation israélienne a bombardé dans la nuit de samedi à dimanche le centre de recherches scientifiques dans la banlieue Jemraya de la province de Damas, selon l’agence de presse syrienne Sana.

Alors que des sources syriennes ont assuré que les défenses anti aériennes syriennes sont parvenues à abattre un avion de combat israélien, a proximité de la région de Mayçaloune entre Damas et le rond-pont de Zabadané.

Selon la 10ème chaine de la télévision israélienne, les contacts ont été interrompus avec un des avions israéliens et deux pilotes, en l’occurrence Samuel Azar, et son assistant Eyssone Gary, ont ete portés disparus. L’avion se serait écrasé en mer, a indiqué le télévision.

Agressions contre le monde arabo-musulman dans actualité raid100

Un coup de main aux milices syriennes

Parallèlement à l’attaque, des centaines de miliciens se sont déployés dans le quartier de Mazzé à Damas, attaquant des positions militaires gouvernementales.

« La nouvelle agression israélienne vise à alléger la pression subie par les groupes terroristes qui subissent les coups de notre armée » et « prouve la participation directe de l’entité israélienne au complot contre la Syrie », a dit Sana.

 » Les raids israéliens vont s’intensifier en Syrie, au même rythme de l’avancée de l’armée syrienne sur le terrain contre les miliciens », a prévu un député su Conseil du peuple syrien, Charif Shéhadé, dans un entretien avec la
chaine de télévision russe Russia Today.

Selon le correspondant de notre AlManar, les miliciens de l’insurrection ont échoué dans leur tentatives de prendre d’assaut la capitale syrienne.

raid_jimraya5 dans actualité

43 sites visés, 300 victimes 

Citant des sources sécuritaires syriennes, le correspondant de notre chaine AlManar a assuré que le raid aérien a visé un dépôt d’armement de l’armée syrienne régulière, des casernes militaires et un centre de défense aérien.

Selon l’agence Russia Today, le raid a visé les deux brigades 104 et 105 de l’armée gouvernementale. Le nombre des victimes seraient de l’ordre de plusieurs centaines.

Carte approximative des positions bombardées selon Syria Truth

300, indique Syria Truth, selon lequel ont été détruits totalement ou partiellement  43 sites et points militaires se trouvant dans la vallée du Barada, au nord-ouest de la capitale, et sur le versant de la montagne de Kassioune, qui surplombe Damas.

La détonation du raid a été entendu dans un diamètre de 30 Km et les flammes ( voir sur You Tube) ont été vues à une distance de 60 Km. Les vitres des maisons ont été brisées à une distance de 20 Km.

Des missiles anti bunkers auraient été utilisés, toujours selon Syria Trutn, 18 avions de combats ont participé au raid, et des missiles de type Tomahawks auraient été aussi tirés à partir de navires de guerres arraisonnant sur la
Méditerranée, surtout contre les positions de Maaraba et d’al-Tal, sur la montagne de Kassioune.

Sous le couvert de l’anonymat, un diplomate à Beyrouth a indiqué pour l’AFP qu’un important centre de munitions à proximité avait également été visé par les missiles israéliens.En outre, l’armée israélienne a frappé la division
14, une unité de la défense anti-aérienne syrienne, à Saboura, près de l’autoroute Beyrouth-Damas à l’ouest de la capitale, a-t-il poursuivi.
« Ces raids ont fait de nombreuses victimes parmi le personnel militaire », a précisé le diplomate.

C’était comme un tremblement de terre », raconte dimanche Najwa, une Syrienne habitant à six kilomètres du site visé dans la nuit par l’aviation israélienne. »En descendant de mon lit j’ai vu un ciel où se mêlaient de manière terrifiante le rouge et le jaune », affirme pour l’AFP cette femme qui réside à Doumar, un quartier du nord-ouest de Damas.  »Ces terribles explosions ont duré environ quatre heures et des amis m’ont dit que des attaques avaient été entendues jusqu’au centre de Damas », poursuit Najwa.

Bassam habite également à Doumar, qui, comme Jamraya, est une zone résidentielle tenue par l’armée jusqu’ici épargnée par la guerre qui secoue le pays depuis plus de deux ans. Lui aussi a été sorti violemment du sommeil.

« Vers 03H00 (00H00 GMT), une très forteexplosion nous a réveillés. Tout l’immeuble tremblait », raconte cet
instituteur de 60 ans.  »Ensuite, il y a eu une série d’explosions qui a duré une demi-heure et nous a empêchés de dormir », poursuit-il encore tout tremblant.  « Je n’ai jamais vécu une horreur pareille », affirme de son côté
Salwa, 50 ans, qui vit aussi à Doumar.   « Nous avons entendu de très fortes explosions. Nous avions le sentiment que les bombardements visaient notre maison », se rappelle cette Syrienne.  »Nous avons vu des flammes dans la montagne. Nous nous sommes blottis dans le couloir de la maison », confie-t-elle encore.

damascus_airport_israeli_raid_2

Alors que le ministre iranien de la défense, le général Ahmad Wahidi a affirmé que l’offensive israélienne a obtenu un feu vert américain et révélé les relations entre les terroristes agents et leurs protecteurs israéliens.

«  Ces tentatives désespérées sont un indice d’impuissance et non de puissance, elles sont la preuve de l’état d’abattement et de confusion de cette entité à l’encontre de la région », a-t-il indiqué, selon la chaine de télévision iranienne arabophone AlAlam.

Samedi, le président des Etats-Unis Barack Obama a sans tarder donné son assentiment a cette frappe israélienne.Il a estimé qu’Israël avait le droit de vouloir se protéger contre un transfert d’armes syriennes au Hezbollah libanais, en refusant toutefois de confirmer un raid israélien visant des armements syriens.
« Nous nous coordonnons étroitement avec Israël, en reconnaissant qu’ils sont très près de la Syrie, très près du Liban », a conclu le président.

Le site d’information syrien syrien a confirmé  l’information diffusée par l’AFP, citant une source diplomatique au Liban, et selon laquelle l’attaque a détruit des missiles sol-air récemment livrés par la Russie et entreposés à l’aéroport de Damas.

le site révèle néanmoins que le bombardement israélien a été réalisé à l’aide de 4 ou 5 missiles Cruz de droisière, téléguidé par GPS via les satellites, et qui ont été tirés de l’espave aérien libanais.*médias divers+El Manar-05.05.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Les Occidentaux veulent bombarder un autre pays arabe

Après la Libye, l’Irak, la Somalie, l’Afghanistan,

Les Etats-Unis opteront seulement pour des frappes symboliques et limitées

Alors que le régime de Bachar El Assad semblait reprendre du terrain aux rebelles et récupérer une à une les villes détenues par les partisans des rebelles, les spin’s doctors du Pentagone, aidés par les médias arabes et occidentaux, ont fabriqué un prétexte justifiable pour mettre fin au régime de Damas.

Durant deux ans, 100.000 Syriens sont morts suite à des bombardements, des massacres ou des attentats sur l’ensemble du territoire syrien, sans qu’aucun pays occidental ne comptait intervenir.

*Pourquoi attaquer un pays déjà à genoux, qui depuis deux ans subit les affres de l’embargo économique. Un pays dont les infrastructures routières, les usines sont détruites ou revendues aux Turcs.

Après la Libye en 1986, l’Irak en 1991, la Somalie en 1993, l’Afghanistan en 2001, l’Irak une nouvelle fois en 2003, la Libye, encore, en 2011, les Etats-Unis et leurs alliés traditionnels s’apprêtent à mener une nouvelle intervention militaire avec – ou sans – mandat de l’ONU en Syrie.

Selon une étude internationale, les Etats-Unis sont intervenus militairement 188 fois hors de leur territoire depuis la fin du XIXe siècle. Plus qu’un gendarme du monde c’est un véritable empire qui attaque tout pays ,,menaçant,,.
Les interventions militaires des États-Unis dans le monde sont nombreuses et les causes sont parfois justifiées et parfois dénoncées par les institutions internationales. Alors que le régime de Bachar El Assad semblait reprendre du terrain aux rebelles et récupérer une à une les villes détenues par les partisans des rebelles, les spin’s doctors du Pentagone, aidés par les médias arabes et occidentaux, ont fabriqué un prétexte justifiable pour mettre fin au régime de Damas. C’est la mort de 300 Syriens gazés à l’arme chimique qui servira donc de prétexte pour intervenir militairement, alors que durant deux ans, 100.000 Syriens sont morts suite à des bombardements, des massacres ou des attentats sur l’ensemble du territoire syrien, sans qu’aucun pays occidental ne comptait intervenir.
Pourquoi ce réveil brutal des consciences des démocraties occidentales? A quel dessein obéirait cette intervention dans un pays où ni les Etats-Unis, ni la France, et la Grande-Bretagne n’ont un intérêt économique, politique ou diplomatique? Pourquoi attaquer un pays déjà à genoux, qui depuis deux ans subit les affres de l’embargo économique. Un pays dont les infrastructures routières, les usines sont détruites ou revendues aux Turcs. Un pays dont les sites pétroliers et gaziers sont depuis le début du conflit civil à l’arrêt. Un pays dont la monnaie a considérablement chuté menaçant ce qui reste de l’économie intérieure. Bref un pays militairement faible, mais tenace face une coalition armée internationale.
Les membres de l’Otan, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, Israël, la Turquie et leurs alliés arabes: l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et le Qatar vont constituer une force militaire et un front politique et financier pour tenter de mettre à terre le régime Assad qui a fait échec à la Révolution arabe au détriment de son peuple et de l’unité de son territoire.
Mais contrairement aux autres guerres et interventions militaires des Américains en Irak, en Libye et en Afghanistan, celle de la Syrie risque d’être catastrophique en raison de la force des soutiens de Damas. La Russie qui a donné son accord pour attaquer l’Irak et surtout la Libye, n’est pas sur la même position en Syrie. Mais la Russie et l’Iran ont mis en garde contre les conséquences régionales d’une telle intervention. Lors d’une conversation téléphonique avec l’envoyé spécial de la Ligue arabe et de l’ONU, Lakhdar Brahimi, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, a ainsi «insisté sur le fait qu’il n’y avait pas d’alternative à une solution politico-diplomatique en Syrie, en remarquant que les tentatives de solution militaire ne mèneraient qu’à une déstabilisation supplémentaire de la situation dans le pays et la région».
La veille, le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehgan, avait, lui aussi, jugé qu’«en cas d’action militaire contre la Syrie, la sécurité et la stabilité de la région serait menacée».
La guerre va être donc déclenchée dans quelques jours, puisque la machine militaire est déjà lancée et les bruits de bottes sont de plus en plus bruyants. Mais là on est en droit de savoir: a quoi sert le Conseil de sécurité, qui malgré le veto de la Russie et de la Chine, les Etats-Unis a emmené la France et la Grande-Bretagne, dans son courant pour mener une attaque aérienne contre Damas.
Comme à chaque fois, les coalisés ont donné des garanties d’une attaque «dissuasive», précisant que cette intervention militaire ne vise pas à éliminer Bachar El Assad, mais seulement à réduire ses capacités de nuisance chimiques. Un prétexte auquel ne croit pas trop la Russie qui a peur que le scénario de la Libye ne se répète et qui pousserait à affaiblir l’armée régulière syrienne pour permettre aux rebelles d’entrer à Damas.*L Expression-29.08.2013

**

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***********************

11 réponses à “Agressions contre le monde arabo-musulman”

  1. 10 12 2012
    Supra Skytop (01:45:40) :

    You have brought up a very fantastic points , thanks for the post.
    Supra Skytop http://supratkstore.webs.com/

  2. 19 11 2012
    ugg bailey button (09:13:24) :

    It’s in point of fact a great and helpful piece of information. I am glad that you shared this helpful info with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.
    ugg bailey button http://www.superclassicboots.com/ugg-1873-bailey-button-c-1.html

  3. 19 11 2012
    mulberry handbags (03:27:05) :

    Thank you for the sensible critique. Me and my neighbor were just preparing to do a little research on this. We got a grab a book from our local library but I think I learned more clear from this post. I’m very glad to see such wonderful info being shared freely out there.
    mulberry handbags http://www.mulberrybagukoutlet.co.uk/mulberry-handbags-c-9.html

  4. 25 10 2012
    burberry watches on sale (00:44:09) :

    Real nice design and style and great subject material , hardly anything else we need : D.
    burberry watches on sale http://www.burberryoutletonlineshopping.com/burberry-watches.html

  5. 3 11 2011
    traduceri croata romana in pitesti (02:22:21) :

    What is here it is a great piece of information this is the reason why I post a link to you in one of my site your link is here . But first of all I must salute all the visitors. Hello there. And second I must say that I have post http://niarunblog.unblog.fr/barack-obamaet-une-certaine-idee-du-reve-americain/irakle-chaos-apres-linvasion/agressions-contre-le-monde-arabo-musulman on my Facebook profile. I will do this because in the end I found what I was looking for. What you post here is really the best information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Agressions contre le monde arabo-musulman, on google search I was very glad. I think I found something like this here http://www.toplevel-traduceri.ro/traduceri_rapide_Romana_Croata_in_Pitesti.html, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  6. 1 11 2011
    BURBERRY SCARF (12:12:35) :

    There is obviously a lot to know about this. I think you made some good points in Features also.

  7. 30 10 2011
    fake coach purses (05:32:06) :

    This is my first time i visit here. I found so many interesting stuff in your blog especially its discussion. From the tons of comments on your articles, I guess I am not the only one having all the enjoyment here! keep up the good work.

  8. 26 10 2011
    domain name forum (14:42:57) :

    This it is an interesting piece of information. But first of all I must say all the visitors. . After this I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/barack-obamaet-une-certaine-idee-du-reve-americain/irakle-chaos-apres-linvasion/agressions-contre-le-monde-arabo-musulman on my Facebook profile. I will do this because in the end I found what I was looking for. What you share here is really good sharing. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » Agressions contre le monde arabo-musulman, in my google search I was very glad. It is possible I found something with the same ideea here http://www.domainonlineforum.com, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  9. 17 10 2011
    debt management (16:59:41) :

    What you have here it is a great piece of information. But first of all I must say all the visitors. . And second I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/barack-obamaet-une-certaine-idee-du-reve-americain/irakle-chaos-apres-linvasion/agressions-contre-le-monde-arabo-musulman on my Hi5 profile. I will do this because at last I found what I was looking for. What you say here is really nice information. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » Agressions contre le monde arabo-musulman, on google search I was very happy. It is possible I found something with the same ideea here http://ivauk.com/debt-management.php, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  10. 5 08 2011
    cheap Moncler Jackets (17:15:05) :

    nice website




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...