L’Occident,à géométrie variable

**Le président iranien Hassan Rohani :

“aucune nation” ne devrait posséder d’armes nucléaires

Rohani appelle Israël à signer le traité de non prolifération nucléaire “sans délai”

Le nouveau président iranien Hassan Rohani a estimé jeudi à l’ONU qu’”aucune nation” ne devrait posséder d’armes nucléaires, jugeant que le monde avait “attendu trop longtemps” pour engager le désarmement nucléaire.

“Tant que les armes nucléaires existent, le risque de leur utilisation et la menace de leur prolifération persistent”, a lancé M. Rohani, au nom du Mouvement des non-alignés, lors d’une réunion sur le sujet en marge de l’assemblée générale de l’ONU. Dans cette optique, Le président iranien Hassan Rohani a appelé jeudi Israël à signer le traité de non prolifération nucléaire (TNP) “sans délai”. S’exprimant devant l’assemblée générale de l’ONU lors d’un débat sur le désarmement nucléaire, M. Rohani a affirmé qu’”Israël, seul dans la région à n’avoir pas signé le traité de non prolifération nucléaire, devrait le faire sans délai supplémentaire”. “Toutes les activités nucléaires dans la région devraient être soumises” aux contrôles de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), a-t-il ajouté. (Afp)-26/09/2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Les victimes de Ben Laden, et les victimes des bombardements occidentaux

 ***Barbarie et civilisation!?

par Djamel LABIDI

Manifestations de joie bruyante à Benghazi à l’annonce de la mort de l’un des fils d’ El Gueddafi et de trois de ses petits enfants, sous les bombes de l’OTAN. Indécent. Les généraux de l’OTAN ont le double résultat de tuer des libyens et de voir d’autres libyens les applaudir. Les medias occidentaux nous montrent ces scènes, demi sourire mi amusé et mi méprisant des présentateurs devant ces manifestations «barbares». Mais voilà, à New York et à Washington, mêmes scènes de joie à l’annonce de la mort (combien suspecte) de Ben Laden. On danse dans les rues, comme à Benghazi, en hurlant, dans une ronde échevelée et primitive autour du cadavre symbolique, immolé, de l’ennemi. Où est la barbarie, où est la civilisation ? Qui a contaminé l’autre ? Le président Obama (que nous aurions pourtant tant voulu…aimer), prix Nobel de la paix, proclame que «Justice est faite» alors qu’il n’y a pas eu de jugement, et que lui, fils d’un noir, a rétabli, ainsi, la loi de Lynch…. Le premier ministre français, François Fillon emboîte le pas au président Américain, et déclare que «Ben Laden est un monstre, que l’essentiel est qu’il ait été éliminé, et pas de quelle manière»(France 2, lundi 2 mai, JT du soir). On nous avait pourtant appris que même «un monstre» avait le droit d’être jugé, que nul n’avait le droit de se faire justice soi même, et que c’était là un des principes des droits de l’homme et de la civilisation. L’Etat de droit occidental est- il en train de sombrer, ou bien n’a t-il jamais vraiment existé, du moins envers les «barbares». Les nazis, monstres parmi les monstres, avaient eu droit à un procès, à Nuremberg et ailleurs. Est ce parce que, contre les nazis, l’Occident ne doutait pas alors de défendre des valeurs universelles ?

CONTRADICTIONS

Les versions américaines sur la mort de Ben Laden se succèdent, plus contradictoires les unes que les autres. Entre autres détails étranges, le porte parole de la Maison Blanche nous conte que «le corps a été immergé en haute mer». Et il insiste sur le fait qu’il l’a été dans « le respect du rite musulman». L’utilisation côte à côte des deux expressions, «immergé» et «respect du rite musulman», en fait ressortir immédiatement la contradiction et l’absurdité. Ce serait cocasse si ce n’était tragique. Depuis des siècles, les corps des marins ont été immergés dans la mer, en haute mer, parce qu’il n’y avait pas d’autres solutions, mais là c’est un corps qui est transporté de la terre en haute mer, comme s’il n’y avait pas, pour les américains d’autres solutions.

Le porte- parole de la Maison Blanche précise en outre que «toutes les options ont été étudiées depuis des mois». Il n’y a pas eu donc eu place à l’improvisation. Quels aveux ! Comment peut- on affirmer mener une guerre juste contre le terrorisme et ne pas oser affronter clairement, franchement l’opinion arabe, musulmane et mondiale au sujet de celui qui est présenté comme «le chef du terrorisme mondial». Le corps a été immergé à la sauvette en haute mer, comme s’il y avait quelque chose à cacher, comme on enterre une mauvaise conscience. L’œil était dans la tombe et regardait Caïn.

Les Américains disent qu’ils ont procédé à un test d’ADN qui a confirmé qu’il s’agissait du corps de Ben Laden. On se souvient de cette fiole que brandissait le secrétaire d’Etat Colin Powel, en 2003, au Conseil de sécurité de l’ONU, comme preuve de la détention par l’Irak d’armes de destruction massive. Comme d’habitude, les USA ne laissent au monde d’autre choix, que de les croire sur parole. Il aurait été pourtant si simple de présenter le corps. Il y une monstrueuse machine de propagande qui s’est emballée, qui ne se soucie plus de vérité, de logique, de rationalité, d’humanité.

C’est cette journaliste «spécialiste des affaires américaines» sur le plateau d’une chaine française (France 2, émission «mots croisés», 2 mai 2011) qui dit sa satisfaction de la mort de Ben Laden et qui décrit longuement les attentats et les «morts innocentes dont il est responsable» sans se dire un instant que sa description s’applique exactement aussi aux victimes des bombardements américains, anglais, français, en Irak, en Afghanistan, en Lybie, en Côte d’Ivoire et ailleurs, et que tous ces gens n’avaient rien à voir avec les attentats et les victimes du 11 septembre, qui ont seules droit à son émotion.. C’est ce général commandant des opérations de l’OTAN en Lybie qui déclare le 1er mai, après la mort du fils de El Gueddafi que l’objectif n’est pas de tuer ce dernier. C’est la deuxième fois «qu’ils le manquent». S’ils l’atteignent ce sera donc par hasard. Déni total de la réalité devant le monde entier. La disparition de Ben Laden est célébrée contradictoirement, à la fois comme «la plus grande victoire sur le terrorisme» et comme un évènement qui va rendre encore plus grande la menace terroriste. Cette ligne éditoriale va être reprise d’une seule voix par tous les medias occidentaux. Les Etats Unis, l’Angleterre, la France, l’Espagne etc. déclarent tour à tour, le 2 mai, qu’elles mettent leurs bases militaires en état d’alerte, et en garde les populations de leurs pays contre le risque de représailles.

 Partout, sur les plateaux de télévision, de CNN à France 24, le discours est à la fois que «le monde est plus sûr avec la disparition de Ben Laden» mais que «la guerre contre le terrorisme continue et qu’elle risque d’être plus dure». La seule perspective ne serait-elle que celle là ! Le monde ne serait il pas plus sûr si l’on faisait justice au peuple palestinien, si certaines puissances ne donnaient pas ce baiser qui tue, en agressant ou en occupant d’autres pays, en Afghanistan, en Irak, en Côte d’Ivoire, en Lybie sous prétexte d’y apporter la démocratie, si l’on arrêtait d’humilier d’autres peuples, et si l’on mettait fin à l’immense injustice mondiale. Et enfin, que le monde, tout le monde, devienne civilisé. On se prend parfois à rêver. (Quotidien d’Oran-05.05.2011.)

*Les USA, le pays de la discrimination raciale et du racisme, donneur de leçon!

6a00d834247d9653ef010536cc53aa970cChaque année, les américains délivrent leurs mauvais points aux autres pays sans voir les problèmes qui minent leur pays va-t-en-guerre qui constitue la plus grande menace pour la paix mondiale.

En effet, les USA sont un pays dominateur, agresseur, imposant par la force sa loi, allié aux pires dictatures comme celles des Saouds, des royaumes féodaux du Golfe, du seul pays colonisateur dans le monde, l’entité sioniste, Israël qui occupe toujours la Palestine, le Golan syrien, les fermes de Chebaa au Liban, et qui détruit, bombarde, tue, massacre des enfants, plus de 500 rien qu’en juillet 2014 à Gaza.

Discrimination raciale

Les américains préfèrent voir la bosse des autres et oublient de voir la leur. Toutes les statistiques le prouvent : les victimes des violences policières sont majoritairement des Noirs. Si on prend le seul cas de New York, entre 2000 et 2011, plus de 6 600 Noirs ont été tués par la police, contre 1 500 Blancs. Ce sont des chiffres officiels qui ne distinguent pas les bavures de la légitime défense.

Plusieurs journaux américains avancent le chiffre de 1000 morts par an de bavures policières aux Etats-Unis.

A titre de comparaison, l’année dernière au Royaume-Uni, la police n’a pas fait une seule victime. Pas une seule. En Allemagne, huit personnes ont été tuées par la police ces deux dernières années. Au Canada, pays qui a également un certain goût pour les armes à feu, on compte une dizaine de bavures policières par an.

Lorsqu’il y a mort d’homme eu femme par la police, dans presque 100% des cas la justice prononce l’acquittement.

Comme par exemple, le décision d’un jury populaire de ne pas poursuivre un policier blanc responsable de la mort d’un jeune Noir à Ferguson a provoqué une flambée d’indignation aux Etats-Unis. Les chiffres de la discrimination, qui ont peu changé en 60 ans, expliquent pourquoi le terreau est fertile.

Ils avaient le tort d’être Noirs. Walter Scott, abattu par un policier blanc en Caroline du Sud. Rumain Brisbon, tué par un policier dans l’Arizona. Des policiers responsables de la mort d’hommes sans arme, Michael Brown à Ferguson et Eric Garner à New York blanchis par la justice. Un adolescent de 12 ans, Tamir Rice, abattu alors qu’il jouait avec un faux pistolet à Cleveland. Le biais racial de la police américaine envers les Afro-américains provoque l’indignation outre-atlantique. Il montre que la discrimination est loin d’avoir disparu, dans presque tous les domaine de la vie publique. En voici quelques exemples.

La population

Les Afro-Américains représentaient 13,6% de la population lors du dernier recensement de 2010, selon le Bureau des statistiques américain, en légère hausse par rapport à 2000 (12,9%). Ces chiffres incluent les personnes « d’une ou plusieurs races », selon la classification en vigueur aux Etats-Unis. On peut en effet être répertorié comme Noir et Hispanique dans les statistiques américaines. La proportion de Noirs pourrait atteindre 15% en 2060, selon des prévisions du bureau de rencensement.

Les bavures policières

Les récentes bavures en Arizona, à New York, Cleveland et Ferguson mettent en relief la disproportion qui frappe les Noirs dans les bavures policières ou les cas de personnes tuées par les forces de sécurité.

Les jeunes hommes noirs tués par la police sont 21 fois plus nombreux que les jeunes hommes blancs, selon une étude du site d’investigation ProPublica.

La justice

C’est l’un des domaines où les discriminations sont les plus flagrantes. Les Noirs constituent 40% de la population carcérale (pour 13,6% de la population). Dans le même temps, les Blancs non hispaniques, qui comptent 64% de la population représentent 39 % de la population carcérale, rappelle le site Prison policy project.

Un écart qui se retrouve aussi dans le couloir de la mort. Depuis 1976, 34% des condamnés à mort exécutés étaient des Noirs, selon le Centre d’information sur la peine de mort.

L’économie

Les Noirs sont largement plus pauvres que les Blancs. 27,2% des Afro-Américains sont sous le seuil de pauvreté, contre 15% pour l’ensemble des Américains.

Le revenu médian est de 33 321 dollars pour une famille afro-américaine en 2012 contre 51 017 pour la moyenne de la population. L’écart vis-à-vis des autres catégories de la population n’a guère changé depuis les années 1960, comme le montre ce tableau de l’US Census bureau.

Le revenu médian des Noirs reste toujours largement inférieur à celui de l’ensemble de la population.

le chômage

Le taux de chômage chez les Africains-Américains est le double de celui des Blancs : 13,4% contre 6,7% en 2013, selon l’institut Pew Research. Si le taux d’activité a connu des hauts et des bas en fonction de la conjoncture, l’écart n’a quasiment pas varié en 60 ans.

La santé

Sans surprise, un plus grand taux de pauvreté induit des inégalités en termes de santé. Quelques exemples.

Les Afro-Americains avaient, en 2009, le taux le plus élevé de mort par crise cardiaque, d’AVC, de cancer et de diabète, selon le Centre de prévention des maladies (CDC).

Malgré un léger resserrement de l’écart, les Afro-américains vivent toujours moins longtemps que le reste de la population. L’espérance de vie moyenne à la naissance atteignait 78,7 ans en 2010, contre 75,1 ans pour les Noirs.

L’éducation

Les adultes afro-américains étaient moins nombreux à avoir obtenu un diplôme à la fin du lycée (80%) que les Blancs (90%) en 2005. Un rapport paru en mars dernier soulignait la perpétuation de ces déséquilibres.

Le cercle vicieux de la discrimination est renforcé par les faiblesses de l’encadrement scolaire: les étudiants noirs ont quatre fois plus de probabilité de fréquenter des écoles dont moins de 60% des enseignants ont le niveau et les diplômes requis, selon des statistiques du Département de l’Education.

Plus grave, les inégalités se perpétuent en raison d’une véritable ségrégation spaciale. Les Africains-Américains sont plus nombreux à vivre dans des villes pauvres. Or les budgets d’éducation dépendent pour l’essentiel des collectivités locales. L’Amérique d’Obama a encore du chemin à parcourir.

Les guerres : 

Les Etats-Unis ont été en guerre 93% du temps de leur existence depuis leur création en 1776 c’est à dire 222 des 239 années de leur existence. Le pays n’a été en paix que 17 ans depuis sa création en 1776.

Pour mettre ceci en perspective:

* Prenez n’importe quelle année au hasard depuis 1776 et il y a 91% (93% avec les chiffes ajustés à 2015) de chances que les Etats-Unis étaient impliqués dans une guerre au cours de cette année-là.

* Aucun président des Etats-Unis ne se qualifie vraiment comme étant un président de temps de paix. De fait, tous les présidents des Etats-Unis qui se sont succédé peuvent être tous considérés comme des “présidents en guerre”. C’est dire que le Nobel de la paix remis à Barack Obama est vraiment un titre usurpé.

* Les Etats-Unis ne sont jamais restés une décennie complète sans être en guerre.

* La seule fois où les Etats-Unis sont demeurés 5 ans sans être en guerre (1935-40) fut durant la période isolationniste de la Grande Dépression.

Guerres récentes

L’Afghanistan envahi illégalement par les américains en 2001 et 15 ans plus tard, le pays est exsangue, divisé, détruit, où les talibans et les seigneurs de la guerre sont toujours présents, alors qu’il reste encore 10.000 soldats américains.

La plus terrible guerre est celle de 2003 contre l’Irak où sont morts des centaines de milliers de citoyens, un véritable génocide, une guerre illégale au regard du droit international, un pays complètement dévasté, où al-Qaida et Daech ont pris place alors qu’ils étaient complètement inexistants du temps de feu Sadam Hussein.

La Libye est l’autre pays à avoir été bombardé jour et nuit par les navires de guerre et les avions américains et son président assassiné. Ce pays, lui aussi livré à al-Qaida et Daech, est devenu un grand pourvoyeur de terroristes dans le Sahel et en Syrie où quelque 15000 criminels combattent aux cotés du front al-Nosra et de Daech.

La Syrie ravagée elle aussi par les Etats-Unis qui ont pris la tête d’une coalition militaire internationale composée de la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar, la Jordanie, Israël … qui ont armé, financé, formé quelque 150.000 terroristes internationaux chargés de mettre à genoux ce pays.

Le Yémen subit lui aussi dans sa chair une guerre américano-saoudienne.

Et dire qu’il y a encore des américains  (plus qu’on le croit) qui se posent toujours la question suivante: “Pourquoi tous ces gens dans le monde nous détestent-ils ?” A cette question la propagande yankee leur a bourré le crâne depuis des lustres en leur disant: “C’est parce qu’ils sont jaloux de nous, jaloux de notre liberté, jaloux de notre grandeur, jaloux de notre culture.”

Pathétique non ?…

(L’express, Infowars, courrier international, A1)

**Par Khidr Ali | 17/10/2015 | algerie1.com

**************************************

*La Démocratie, une vraie arme de guerre

Ce mot est devenu un talisman presque totalitaire : on est démocrate ou rien du tout. Mais, à l’origine, ce mot grec et le concept qui en découle n’ont rien de « démocratiques ».

La démocratie grecque ne concernait qu’un millier de citoyens libres et ne concernait absolument pas les 10.000 esclaves ou ilotes qui n’avaient d’identité et étaient même dépourvus d’une « âme ». Platon dans « La République » n’en parle jamais. Ce sont des « non-êtres ». Et dans l’agora où régnait Socrate, un slogan couvrait les murs : « Que nul n’entre ici s’il n’est Géomètre ». C’est à dire un homme dominant les mathématiques et la philosophie. Or les 10.000 esclaves d’Athènes étaient tous analphabètes.

Dans cette Athènes mythique, les femmes « libres » étaient, elles aussi, exclues de toute activité intellectuelle ou électorale et ne servaient qu’à procréer. L’amour se pratiquait entre hommes, exclusivement. Un exemple : lorsque Socrate allait boire la cigûe, sa femme demanda à le voir alors qu’il était en pleines libations avec ses amants et ses éphèbes; mais Socrate refusa de la laisser entrer.

Puis, beaucoup plus tard le monde occidental s’empara de ce concept creux, en réalité, et en fit une vraie arme de guerre, selon JE Hoover, fondateur du FBI.

Un exemple, lorsqu’en Birmanie furent organisées, la semaine dernière, les premières élections « libres », la communauté musulmane minoritaire (Les Royingas), misérable et constamment réprimée, fut exclue du vote. Ainsi 20% de la population birmane fut mise sur la touche. Mais le monde cria au triomphe de la démocratie en Birmanie, quand même !

Les 20% de Royingas, musulmans de Birmanie avaient, ainsi, été effacés, « néantisés ».

Mme Aung San Su Kyi, « championne » de la démocratie, dans son pays et triomphalement élue, répondit : « No comment » quand certains journalistes évoquèrent l’apartheid dont furent victimes les Royingas, pendant ces élections. *Chronique de Rachid Boudjedra / dimanche 15 novembre 2015 | tsa

************************************ 

** L’Occident,à géométrie variable

Le nucléaire iranien continue à faire des vagues et à focaliser efforts et attentions de la «communauté internationale» laquelle, toutes affaires cessantes, estime que l’urgence de l’heure reste encore et toujours cette suspicion qui pèse sur Téhéran accusée de chercher à se doter de l’arme atomique, sous couvert de programme nucléaire civil. Mobilisé autour de ce dossier, l’Occident n’arrive pourtant pas à faire entendre «sa» raison à un Iran têtu – qui s’en tient aux règles du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP, auquel ce pays adhère) – et le faire renoncer à son droit à l’enrichissement de l’uranium. Or, le TNP admet pour tous les pays la recherche expérimentale nucléaire, y compris l’enrichissement de l’uranium, sous réserve de contrôle par l’agence onusienne de sûreté nucléaire (Aiea). L’Iran a reçu, dans ce contexte, ces dernières années, plusieurs visites d’inspection de l’agence de l’ONU sans que celle-ci puisse corroborer les soupçons occidentaux. Donc, jusqu’à preuve du contraire, l’ancienne Perse est de bonne foi quant au pacifisme de son nucléaire. Est-ce suffisant? Indubitablement non, assurent les censeurs de Téhéran qui ne s’estimeront satisfaits que lorsque les sites nucléaires iraniens seront scellés et mis sous leur contrôle, que l’Iran renonce à son droit à l’enrichissement. De fait, c’est cet «enrichissement» qui est au centre de la controverse sur le nucléaire iranien et l’acharnement avec lequel l’Occident tient, coûte que coûte, à arrêter le programme nucléaire mené par ce pays. A tel point qu’il y a eu cette bizarre demande américaine faite à l’Algérie – formulée récemment par le secrétaire d’Etat adjoint chargé du Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, – d’intercession auprès du régime de la République islamique pour que cette dernière abandonne l’enrichissement de son uranium. On peut même se demander si Washington, en l’occurrence, a frappé à la bonne porte en venant solliciter Alger, alors que l’Algérie est elle-même, cycliquement, accusée, au même titre que l’Iran, de vouloir se doter de la bombe atomique. Certes, il n’est plus de saison de démentir de telles affabulations, mais, last but not least, relevons toutefois cette politique à géométrie variable qui juge les pays selon qu’ils entrent ou non dans le profil et carcan imaginés pour eux par l’Occident. Ainsi, Israël peut avoir autant de bombes atomiques qu’il le désire – ce dont il ne se prive pas – perfectionner sa technologie des ADM à sa guise, refuser d’a-dhérer au TNP – passage obligé pour tous les autres pays du monde -, exclure toute inspection de l’Aiea de ses réacteurs nucléaires – inspection incontournable pour des pays comme l’Iran ou l’Algérie – cela n’inquiète pas l’Occident. Ce «petit» pays a le droit de se défendre, n’est-ce pas? Mais que des pays ciblés puissent aussi avoir l’ambition d’accéder au savoir-faire nucléaire, voilà qui est assurément dangereux et doit être prévenu par tous les moyens. Ce que l’Occident fait depuis une décennie pour ce qui est de l’Iran. L ’un de ces moyens est de faire enrichir cet uranium par des pays tiers, occidentaux de préférence. Ainsi, le «projet d’accord» proposé par l’Aiea à Téhéran ferait que l’Iran transfère son uranium à la Russie qui l’enrichira à 19,75% avant de transiter par la France qui en fera des «coeurs nucléaires» utilisables par le réacteur de recherche de Téhéran, sous le strict contrôle de l’Occident. La Russie joue en fait, le rôle de frein en enrayant l’hystérie des capitales occidentales qu’effraie la possibilité par l’Iran de maîtriser, à terme, l’ensemble des phases de la fission nucléaire, fût-elle pacifique et à dessein strictement civile. En fait, ce qu’il faut retenir, est que l’Occident a, une fois pour toutes, mis son veto à l’accès de certains pays – dont l’Algérie et l’Iran – à des vecteurs de la connaissance scientifique et technologique. Ce qui est inacceptable pour n’en pas dire plus.(L’Expression-27.10.09.)

 gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Des armes larguées par les américains entre les mains de Daech

largage*( voir la vidéo)

*Un avion cargo C-130 de l’armée américaine a effectué plusieurs largages de matériels fournis par les autorités kurdes d’Irak pour permettre aux assiégés dans la ville de Kobané de résister à l’offensive du groupe Etat islamique (EI). Une partie de ce matériel est tombée sur les zones contrôlées par les terroristes de Daech qui ont filmé ces armes et munitions.

*«Daech a été enfanté par les puissances occidentales»

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

 

33 réponses à “L’Occident,à géométrie variable”

1 2
  1. 10 01 2017
    Anonyme (10:32:25) :

    Actually rather awesome site. Very good toward read and rather a great deal fascinating written content. Surely period has not still come again and greet.

    http://unmekeba.mojetanienoclegi.pl

  2. 19 10 2016
    click here to read (15:04:54) :

    I’ve been absent for a while, but now I remember why I used to love this web site. Thanks, I will try and check back more frequently. How frequently you update your site?

    http://pligg.mehmetalisahin.org/story.php?title=inventhelp-success-stories-2

  3. 16 07 2016
    you could try these out (11:12:46) :

    I conceive this internet site has some rattling wonderful info for everyone :D. « Nothing great was ever achieved without enthusiasm. » by Ralph Waldo Emerson.

    http://678378.com/user.php?login=roclapham61&view=history

  4. 10 07 2016
    check this site out (08:31:23) :

    I am glad to be one of many visitants on this outstanding internet site (:, thankyou for posting.

    http://www.parlour-online.com/user.php?login=auszweda60&view=history

  5. 9 04 2016
    Corrine Tormey (06:04:06) :

    After checking out a few of the blog articles on your web page, I really like your way of writing a blog. I added it to my bookmark site list and will be checking back soon. Take a look at my web site too and let me know what you think.

    http://1001wallpapers.ru/profile/8445/tyleitch

  6. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (15:15:44) :

    Hi, I think your site might be having browser compatibility issues. When I look at your website in Safari, it looks fine but when opening in Internet Explorer, it has some overlapping. I just wanted to give you a quick heads up! Other then that, fantastic blog!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  7. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (01:48:37) :

    Nice post. I learn something more challenging on different blogs everyday. It will always be stimulating to read content from other writers and practice a little something from their store. I’d prefer to use some with the content on my blog whether you don’t mind. Natually I’ll give you a link on your web blog. Thanks for sharing.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  8. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (18:27:51) :

    Very well written story. It will be beneficial to anyone who usess it, as well as myself. Keep doing what you are doing – looking forward to more posts.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  9. 11 12 2012
    supra uk (15:35:08) :

    excellent points altogether, you just won a logo new|a new} reader. What may you suggest in regards to your put up that you simply made a few days in the past? Any sure?
    supra uk http://supratkstore.webs.com/

  10. 11 12 2012
    Women Moncler Jackets (06:50:26) :

    Only a smiling visitor here to share the love (:, btw outstanding style and design. « Justice is always violent to the party offending, for every man is innocent in his own eyes. » by Daniel Defoe.
    Women Moncler Jackets http://supermonclercoats.webs.com/

  11. 19 11 2012
    ugg bailey button (18:11:54) :

    Very interesting subject , appreciate it for putting up. « There are several good protections against temptations, but the surest is cowardice. » by Mark Twain.
    ugg bailey button http://www.superclassicboots.com/ugg-1873-bailey-button-c-1.html

  12. 11 11 2011
    g shock watch (08:14:34) :

    What is here it is an interesting article. But first of all I must say all every one. Hello. After this I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/actualites-dici-et-la-nouvo/durban-ii-declaration-finale-contre-le-racisme/loccidenta-geometrie-variable on my Facebook profile. And this because in the end I found what I was looking for. What you post here is really the best information. In the minute I saw this tittle, ELAyam-2 » L’Occident,à géométrie variable, on google search I was very glad. I think I found something that have the same ideea here http://gshockfrogman.org, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...