Joe Biden, president

*Joe Biden, 46éme président des Etats-Unis

Joe Biden Infos et actualités en direct | Euronews

**Présidentielle américaine :

***********************************

Joe Biden élu « haut la main » selon le Collège électoral

Après plusieurs jours de suspens, les médias américains viennent d’annoncer officiellement que Joe Biden remportait les élections américaines à la présidentielle. Le démocrate devient officiellement le 46ème président des Etats-Unis, remportant ces élections 2020 haut à la main face à Donald Trump.

Selon le décompte final, 306 grands électeurs se sont exprimés en faveur de Joe Biden contre 232 voix pour le président en exercice Donald Trump. Le collège électoral américain est formel : Avec 306 grands électeurs en sa faveur, Joe Biden sera bel et bien le 46ème président des Etats-Unis.

L’ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, devrait remporter la présidence avec 306 votes tandis que le président sortant Donald Trump aura 232 voix. Pour obtenir sa place à la Maison Blanche, un candidat doit réunir au moins 270 votes de grands électeurs sur 538 au total.

L’Indiana, le New Hampshire, le Tennessee et le Vermont sont les premiers Etats à avoir voté ce lundi à 10H00 heure de l’Est (15H00 GMT).

Les grands électeurs d’Arizona, de Géorgie et de Pennsylvanie ont voté à midi, le Wisconsin à 13H00 le Michigan à 14H00 et la Californie à 17H00 heure de l’Est. Ces cinq Etats sont des Etats clés dont les votes ont été vivement contestés devant les tribunaux fédéraux et de chaque Etat par l’équipe de campagne et les alliés de M. Trump le mois dernier.

La plupart des grands électeurs ont été choisis par les partis politiques de chaque Etat avant l’élection du 3 novembre.

Les votes du collège électoral seront comptés et finalisés par le prochain Congrès le 6 janvier. M. Biden et sa vice-présidente élue Kamala Harris seront investis le 20 janvier.

Poutine félicite Biden pour sa victoire présidentielle

Par ailleurs, le président russe Vladimir Poutine a adressé ce mardi au président élu américain Joe Biden un télégramme de félicitations pour sa victoire électorale, a annoncé le Kremlin dans un communiqué.

Dans ce télégramme, il lui souhaite le succès et exprime sa confiance dans le fait que malgré les différences existantes, la Russie et les Etats-Unis pourront contribuer à résoudre de nombreux défis auxquels le monde est actuellement confronté, étant donné que les deux pays portent la responsabilité de la sécurité et de la stabilité mondiales, selon le Kremlin. .

« La coopération russo-américaine basée sur les principes d’égalité et du respect mutuel peut répondre aux intérêts des peuples des deux pays et de l’ensemble de la communauté internationale », a-t-il ajouté en citant M. Poutine.

« Pour ma part, je suis prêt à une interaction et un contact avec vous », promet le président russe.

Avec agences- avec Radio.M – mardi 15 décembre 2020

USA : Joe Biden élu « haut la main » selon le Collège électoral !

*************************************************

*Joe Biden, un autre style

Cent jours pour asseoir une présidence

oe Biden entend rompre avec l’ère Trump dès ses premiers instants à la Maison-Blanche, mercredi, notamment en rejoignant l’accord de Paris sur le climat et en signant un décret sur l’immigration. Les premiers jours de son mandat seront l’occasion d’insuffler une énergie nouvelle à Washington et de réaliser certaines promesses électorales. Voici ce que compte faire l’administration de Joe Biden au cours de ses 100 premiers jours au pouvoir.

Publié le 17 janvier 2021

NICOLAS BÉRUBÉ
LA PRESSE

**100 millions de doses en 100 jours

 Joe Biden, president f8483ba2-5688-11eb-a88b-02fe89184577

Joe Biden recevant sa seconde dose du vaccin contre la COVID-19, le 11 janvier 2021

La tâche la plus urgente de Joe Biden sera bien sûr de s’attaquer à la pandémie de COVID-19, incontrôlable aux États-Unis, de loin le pays le plus touché du monde. Le début de la vaccination montre que « des jours meilleurs » sont à nos portes, a dit Biden, ajoutant cette semaine, après avoir reçu son second vaccin : « Ça va être difficile. Ce ne sera pas facile. Mais nous pouvons y arriver. » Concrètement, Joe Biden veut que 100 millions de doses du vaccin soient administrées dans les 100 premiers jours de son administration, soit la plus grande campagne de vaccination de l’histoire du pays. Pour ce faire, il compte mettre en place des milliers de centres fédéraux de vaccination de différentes tailles, notamment dans des stades de football et des gymnases d’écoles secondaires, en plus de donner plus d’argent aux États pour mieux financer leurs opérations de vaccination. Dès son premier jour à la Maison-Blanche, Joe Biden compte aussi signer un ordre exécutif qui obligera les Américains à porter un couvre-visage dans les édifices fédéraux et à bord de trains qui franchissent la limite d’un État.

**Réchauffement climatique

Occulté sous Donald Trump, le consensus scientifique au sujet du réchauffement climatique devrait retourner au premier plan sous Joe Biden. « C’est le problème numéro un auquel l’humanité est confrontée, et c’est le problème numéro un pour moi, a-t-il dit après son élection. Sans contrôle, cela va cuire cette planète. Ce n’est pas une hyperbole. C’est vrai. Et nous avons une obligation morale d’y remédier ». Biden veut que les États-Unis réintègrent l’accord de Paris sur les changements climatiques dès son premier jour à la Maison-Blanche. Le président désigné compte faire adopter un plan climat financé à la hauteur de 2000 milliards de dollars visant à favoriser l’énergie verte, un réseau vert de distribution d’électricité et un réseau de bornes de recharge de véhicules électriques. L’objectif est de franchir le seuil d’une économie américaine entièrement décarbonée d’ici 2050. Biden veut adopter un plan de « justice climatique » visant à financer les communautés affectées de façon disproportionnée par le réchauffement climatique, en plus d’augmenter l’efficacité énergétique des véhicules neufs – Donald Trump avait fait le contraire et autorisé davantage de pollution au CO2.

**Destitution de Donald Trump

883f6d02-568b-11eb-a88b-02fe89184577

La leader démocrate Nancy Pelosi montre à la presse l’article de destitution du président Trump dûment signé après un vote majoritaire à la Chambre des représentants, mercredi dernier.

Un dossier s’est ajouté à la dernière minute dans la liste des tâches de la nouvelle administration de Joe Biden : voir à la destitution de son prédécesseur. Jusqu’ici, Joe Biden a réussi à se positionner au-dessus de la mêlée et à éviter de s’empêtrer dans les scandales de Trump qui se déroulent de toute façon au Congrès. Mais le procès pour la destitution de Trump qui se jouera au Sénat après la prestation de serment de Joe Biden pourrait faire perdurer la division et nuire à l’image rassembleuse que veut insuffler le nouvel occupant de la Maison-Blanche. Mercredi, après le vote pour la destitution de Trump à la Chambre des représentants, Joe Biden a lancé un appel prudent à l’unité. « Notre nation reste sous l’emprise d’un virus mortel et d’une économie en guérison, a-t-il déclaré dans un communiqué. J’espère que les dirigeants du Sénat trouveront un moyen de s’acquitter de leurs responsabilités constitutionnelles en matière de destitution tout en travaillant également sur les autres affaires urgentes de la nation. »

Relations internationales

Joe Biden promet un virage à 180 degrés des relations internationales américaines, tournant le dos aux politiques de Donald Trump qui se plaisait à frayer avec les dirigeants autoritaires de ce monde, comme Kim Jong-un, leader de la Corée du Nord ( en 2018).

L’arrivée de Joe Biden promet de calmer les eaux laissées troubles par Trump pour ce qui est de la place des États-Unis dans le monde : contrairement à son prédécesseur, Biden a dit qu’il voulait voir les États-Unis adopter un rôle de leader dans divers domaines, dont la lutte contre les changements climatiques, la défense des droits de la personne, l’aide humanitaire et la promulgation de la démocratie, notamment. « L’histoire d’amour » de Trump avec les chefs autoritaires dans le monde, comme Biden l’a nommée, est terminée. Biden veut que les États-Unis réintègrent l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dès son premier jour à la Maison-Blanche, et compte organiser un « Sommet pour la démocratie », un évènement visant à contrer la montée en puissance des régimes d’extrême droite dans le monde. Réussira-t-il à redorer l’image internationale des États-Unis ternie par Trump ? Le plus difficile sera sans doute de rassurer les alliés occidentaux inquiets d’un éventuel retour en force de républicains isolationnistes et antidémocratiques à la Maison-Blanche et au Congrès dans quatre ou huit ans.

**Annuler les baisses d’impôt

0c4b8127-5678-11eb-a88b-02fe89184577

Le New York Stock Exchange, à Manhattan

Dès le premier jour de sa présidence, Biden a promis d’augmenter l’impôt sur le revenu des entreprises à 28 % – une hausse de 7 points par rapport au taux actuel de 21 %, établi lors des dernières réductions d’impôts menées par les républicains en 2017. « Les milliardaires ne seront plus capables de déjouer le système dans une administration Biden », a dit Joe Biden après les élections. De façon générale, le plan de taxation de Biden, qui devra être adopté par le Sénat, promet de ne pas augmenter les impôts des familles gagnant moins de 400 000 $ US par année. Joe Biden a aussi dit récemment vouloir envoyer une aide financière musclée aux familles affectées par la crise de la COVID-19. Le plan de Joe Biden aurait été difficile à faire adopter par un Sénat contrôlé par les républicains, mais les élections complémentaires en Géorgie au début janvier ont permis aux démocrates d’obtenir la majorité à la chambre haute, ce qui devrait leur laisser la voie libre pour implanter les politiques qu’ils désirent.

Département de la Justice

Le nouveau procureur général, l’ex-juge Merrick Garland, a promis de travailler pour le peuple américain. C’était un désaveu de son prédécesseur, Bill Barr, accusé d’avoir mis les intérêts du président Trump au-devant de ceux de la justice. Dans les premiers jours d’une administration Biden, Merrick Garland devra décider de poursuivre ou non des acteurs clés de l’administration Trump. Le dossier de l’invasion du Capitole par des partisans de Trump, le 6 janvier, sera aussi sur son bureau. Lorsqu’il a présenté Garland à la presse, le 7 janvier, Biden a rappelé que le département de la Justice avait été créé « pour combattre le KKK, combattre le terrorisme intérieur », un esprit qui doit à nouveau animer le département dont la mission sera de promulguer une justice égale pour tous, a dit M. Biden.

**Refonte de l’immigration

58a5253e-5677-11eb-a88b-02fe89184577

Un groupe de migrants provenant d’Amérique centrale se rend à des agents américains après avoir franchi la frontière qui sépare les États-Unis du Mexique, en décembre 2018.

Joe Biden s’est engagé, dès son premier jour à la Maison-Blanche, à présenter une réforme de l’immigration visant à établir un processus pour régulariser la situation des 11 millions de migrants vivant aux États-Unis. Le président désigné promet aussi de mettre sur pied un groupe de travail pour réunir les plus de 600 enfants séparés de force de leur famille à la frontière mexicaine sous l’administration Trump, politique qui avait suscité un tollé à l’été 2018. L’administration Biden veut également réduire le nombre de personnes migrantes détenues dans des centres de détention privés et éventuellement mettre fin à l’utilisation de tels centres, une pratique qui avait explosé sous l’administration Trump.

Tensions raciales
8ed584e1-5879-11eb-a88b-02fe89184577
Des manifestations ont éclaté dans plusieurs grandes villes américaines après la mort de George Floyd aux mains de policiers blancs, le 25 mai 2020.

La mort de George Floyd aux mains de policiers blancs a provoqué un cri du cœur de la communauté noire aux États-Unis. Joe Biden n’y a pas été insensible : il a promis de mettre sur pied une Commission nationale de contrôle de la police dans les 100 premiers jours de son administration, en plus de s’engager à investir 300 millions dans des initiatives de police communautaire. Joe Biden a aussi placé la diversité au cœur de son cabinet : pour la première fois, une majorité des 12 femmes et 12 hommes qui le composent sont des personnes issues de minorités visibles. Le cabinet « compte plus d’une douzaine de nominations historiques, dont la première femme secrétaire au Trésor, le premier secrétaire à la défense afro-américain, le premier membre du cabinet ouvertement homosexuel, et le premier secrétaire du cabinet issu des Premières Nations », a déclaré le président désigné la semaine dernière.*La Presse - le 17 janvier 2021 à 5h00

******************************************** 

 Des grâces et des millions) 

Des grâces et des millions

 Donald Trump, chaos, colère et division) 

Donald Trump, chaos, colère et division

DestitutionDeux fois plutôt qu’une

 

 Trump quittera Washington quelques heures avant l’investiture de Biden) 

Trump quittera Washington quelques heures avant l’investiture de Biden*

*********************************************

*****************************************

**entre espoir et appréhension

Washington) Les immigrés aux États-Unis abordent la future présidence Biden avec un mélange d’espoir et d’appréhension : elle signe la fin de quatre ans de politiques draconiennes de Donald Trump sur l’immigration, mais rappelle aussi l’ère Obama, dirigeant surnommé « l’expulseur en chef ».

89d876f2-4c46-11eb-a88b-02fe89184577

Publié le 1er janvier 2021

ARIELA NAVARRO
AGENCE FRANCE-PRESSE

Joe Biden a promis qu’il chercherait dès ses 100 premiers jours au pouvoir à faire adopter une réforme de l’immigration pour régulariser quelque 11 millions de sans-papiers vivant aux États-Unis.

Le président désigné défend aussi plusieurs programmes de protection de migrants que son prédécesseur Donald Trump a tenté d’abroger, comme celui des « Dreamers » (rêveurs), pour les jeunes arrivés clandestinement dans leur enfance sur le sol américain.

« Je ne suis pas une grande fan de Biden », confie Gabriela Hernandez, venue à 5 ans du Salvador avec sa mère, et bénéficiaire de ce programme.  

« Mais je suis plutôt optimiste sur le fait que cette administration va essayer de travailler avec nous », assure la femme de 22 ans.

Créé par Barack Obama en 2012, ce programme a fourni un statut à 700 000 jeunes migrants, qui empêche de les expulser. Il a été validé en juin 2020 par la Cour suprême, un revers pour Donald Trump.

Mais Joe Biden ne fait pas l’unanimité chez les migrants aux États-Unis.

Jorge Benitez, un autre « rêveur », dit ressentir toujours la peur qu’il a connue sous Obama, présidence lors de laquelle la déportation des étrangers sans papiers a atteint des niveaux records. Joe Biden, dit-il, « a fait partie de cela ». « Alors oui, nous devons toujours être prudents. »

Désormais, tout changement permanent au statut de ces jeunes migrants devra obtenir l’aval du Congrès.

William Martinez, 28 ans, ne s’attend pas à ce que Joe Biden fasse grand-chose sur le sujet et place donc ses espoirs sur le Congrès, qu’il espère plus actif en la matière, s’il est à majorité démocrate.

Le parti démocrate de Joe Biden est majoritaire à la Chambre des représentants, mais la couleur du Sénat dépend encore d’une élection partielle en Géorgie, le 5 janvier.

C’est pourquoi M. Martinez, 28 ans, part y faire campagne.  

« En route pour la Géorgie ! », lance l’homme, arrivé du Salvador avec sa famille après que leur pays a été dévasté par un tremblement de terre en 2001.

Avec ou sans une majorité au Congrès, le futur président américain aura de toute manière du pain sur la planche s’il veut revenir sur l’ensemble des directives anti-immigration du gouvernement Trump — des réformes « mises en place à un rythme sans précédent, voire frénétique », selon le Migration Policy Institute.

À travers plus de 400 mesures, l’administration Trump a « méthodiquement démantelé et reconstruit un système basé sur une vision de l’immigration comme menace sécuritaire et économique pour les Américains », estime le think tank.

Il incombera aussi à Biden de gérer les centres de détention de l’immigration et des douanes américaines, où quelque 15 000 personnes arrêtées alors qu’elles tentaient d’entrer illégalement dans le pays sont détenues.

Plusieurs observateurs ont témoigné de conditions d’hébergement désastreuses dans ces centres, qui ont mené à la mort de certains migrants. Joe Biden a promis que le personnel de l’ICE serait tenu responsable de tout abus.

Et pour diriger le ministère de la Sécurité intérieure, qui gère ces centres, M. Biden a nommé Alejandro Mayorkas, un immigré cubain.*AFP - le 1er janvier 2021 

**************************************************

*Joe Biden remporte 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump

Grâce à la Géorgie, le candidat démocrate remporte au final l’élection présidentielle américaine avec 306 grands électeurs. Le même score que Donald Trump en 2016.

 Le démocrate Joe Biden a remporté 306 grands électeurs contre 232 pour son rival républicain Donald Trump, après l’annonce vendredi par les grands médias américains des résultats de la présidentielle dans les deux Etats où ils n’avaient pas encore été proclamés.

 Le président élu Joe Biden a été déclaré vainqueur en Géorgie (16 grands électeurs), Donald Trump en Caroline du Nord (15), ont précisé ces médias, parmi lesquels CNN et NBC.

La répartition des grands électeurs est exactement la même que lors de la présidentielle de 2016, mais inversée: à l’époque, Donald Trump en avait 306 à son actif, contre 232 pour Hillary Clinton.

Aucun démocrate n’a remporté la Géorgie depuis 1992. L’avance de Donald Trump n’a cessé d’y fondre avec l’avancée du comptage, et Joe Biden est passé devant lui dans la nuit du 5 novembre.

Donald Trump était lui sans surprise donné vainqueur en Caroline du Nord, Etat du Sud-Est traditionnellement républicain.

Le président sortant n’a toujours pas concédé la défaite et continue d’affirmer, sans preuves, que l’élection a été « truquée ».

L’Obs avec AFP  / 13 novembre 2020

************************************************

Joseph Robinette Biden Jr., dit Joe Biden, né le 20 novembre 1942 à Scranton (Pennsylvanie), est un homme d’État américainVice-président des États-Unis de 2009 à 2017, il sera investi 46e président des États-Unis le 20 janvier 2021.

Sénateur fédéral pour le Delaware de 1973 à 2009, il est considéré comme appartenant à l’aile droite du Parti démocrate et préside le comité judiciaire et criminel de la chambre haute du Congrès de 1987 à 1995. Il est également à la tête à deux reprises, entre 2001 et 2009, du comité des affaires étrangères du Sénat.

Candidat sans succès aux primaires démocrates en vue des élections présidentielles de 1988 et à nouveau en 2008, il est choisi par Barack Obama pour être son colistier comme candidat à la vice-présidence des États-Unis pour l’élection de 2008. Élu avec celui-ci, puis réélu en 2012, il est le premier vice-président catholique dans l’histoire américaine. Il deviendra le deuxième président de confession catholique après le démocrate John Fitzgerald Kennedy en 1963.

En 2020, il remporte les primaires démocrates et devient le candidat de son parti à l’élection présidentielle, contre le président sortant Donald Trump. Il choisit Kamala Harris comme candidate à la vice-présidence. Le 7 novembre 2020, quatre jours après le scrutin, les médias américains projettent sa victoire en Pennsylvanie ; il dépasse ainsi les 270 grands électeurs lui assurant d’être le président élu avec plus de 75 millions de voix, ce qui constitue le plus grand nombre de suffrages dans l’histoire des élections américaines. À 78 ans, il deviendra le plus vieux titulaire de cette fonction.*source: wikipedia

*************************************************

Joe Biden accélère la transition en nommant son futur chef de cabinet

 **vidéo: USA: Joe Biden accélère la transition

Le président américain élu a choisi Ron Klain pour sa longue expérience et sa capacité à travailler avec des gens de tous les horizons politiques

Présidentielle américaine : Joe Biden dit avoir « hâte » de parler à Donald  Trump

Comme si de rien n’était. Alors que Donald Trump n’accepte toujours pas sa défaite à l’élection présidentielle, Joe Biden presse le pas dans la transition. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président américain élu a choisi un démocrate chevronné pour être son chef de cabinet à la Maison Blanche.

Joe Biden, qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier, procède ainsi à sa toute première nomination, annoncée dans un communiqué par l’équipe de la transition présidentielle Biden-Harris.

« Une valeur inestimable »

« L’expérience longue et diversifiée de Ron Klain et sa capacité à travailler avec des gens de tous les horizons politiques sont précisément ce dont j’ai besoin pour un chef de cabinet de la Maison Blanche alors que nous sommes confrontés à ce moment de crise et rassemblons à nouveau notre pays », a déclaré le président élu.

 Ron a été d’une valeur inestimable pour moi au cours des nombreuses années où nous avons travaillé ensemble », a ajouté Joe Biden à propos de celui qui fut son premier chef de cabinet lorsqu’il était vice-président, à partir de 2009.

*Dans la gestion de la crise d’Ebola en 2014

Ron Klain, 59 ans, a également travaillé avec Joe Biden lorsqu’il était président du Comité judiciaire du Sénat. Il a ensuite été le chef de cabinet du vice-président Al Gore. Sous la présidence de Barack Obama, Ron Klain a coordonné la réponse de la Maison Blanche à la crise Ebola en 2014.

Ron Klain a assuré que c’était « l’honneur d’une vie » d’être nommé à ce poste. « J’ai hâte de les aider, lui et la vice-présidente élue, à rassembler une équipe talentueuse et diversifiée pour travailler à la Maison Blanche, pour nous atteler à leur ambitieux programme de changement, et chercher à combler les divisions dans notre pays », a-t-il ajouté.

Élection de Joe Biden : les réactions dans le monde

*Eloges des démocrates

Le choix de Ron Klain a suscité les éloges des démocrates, comme la sénatrice Elizabeth Warren, qui a qualifié la désignation de Ron Klain de « super choix » parce qu’il « comprend l’ampleur de la crise sanitaire et économique et il a l’expérience pour diriger cette prochaine administration ».

Depuis que sa victoire aux élections du 3 novembre a été annoncée samedi dernier par les principaux médias américains, Joe Biden s’est adressé à la nation, a mis en place un groupe de travail sur le coronavirus, s’est entretenu avec des dirigeants mondiaux, y compris des alliés de Donald Trump, et a commencé à passer en revue les membres potentiels de son cabinet.

Mercredi, il a reçu par téléphone les félicitations des Premiers ministres australien Scott Morrison et japonais Yoshihide Suga, ainsi que du président sud-coréen Moon Jae-in, après celles d’autres alliés traditionnels des Etats-Unis les jours précédents.

Le président Trump, qui abhorre les « perdants », a jusqu’à présent refusé de concéder sa défaite et mène une lutte judiciaire dans l’espoir de renverser le résultat de l’élection. « Une source d’embarras », a commenté Joe Biden mardi. En adoptant cette même ligne de déni, un responsable clé de l’administration Trump a empêché qu’elle fournisse financement et coopération à l’équipe de transition.

L’identité du futur chef de cabinet de la Maison Blanche a été annoncée au terme d’une journée marquée par des commémorations du 11-Novembre en ordre séparé, à rebours de ce traditionnel moment d’unité.

Donald Trump s’est rendu au cimetière national d’Arlington, près de Washington, où il a déposé une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu, tandis que Joe Biden assistait à une cérémonie au mémorial de la guerre de Corée, à Philadelphie (nord-est).

*Trump toujours dans le déni

Comme tous les jours depuis l’élection, Donald Trump avait entamé sa journée sur son canal de communication favori, Twitter, pour continuer à relayer sans aucun élément concret à l’appui ses accusations de fraude électorale.

Donald Trump peut jusqu’ici bénéficier du soutien des principaux ténors du parti républicain qui plaident pour que les recours judiciaires soient examinés avant une éventuelle admission de sa défaite par le président. Mais certains républicains commencent à demander à leur champion de se résoudre à la défaite.*20minutes.fr/ 12 novembre 2020

*************************************************

*vidéo: Antony Blinken in Algeria

US: Who will advise President Joe Biden on Africa?

**During a visit to Algiers July 22-25, 2016, U.S. Deputy Secretary of State Antony Blinken took a walk downtown with U.S. Ambassador Joan Polaschik to learn about Algerian culture and history. He also visited the Moudjahid National Museum and wrote this message to Algerians: « An extraordinary testament to the Algerian people’s struggle for freedom and self-determination. We admire the courage of generations of Algerians to pursue their independence—a spirit we Americans and Algerians share.” - Lors de sa visite à Alger cette semaine, le secrétaire d’Etat adjoint américain Antony Blinken a visité le Musée National du Moudjahid. M. Blinken a écrit ce message aux Algériens: «Un témoignage extraordinaire de la lutte du peuple algérien pour la liberté et l’autodétermination. Nous admirons le courage de plusieurs générations d’Algériens dans la conquête de leur indépendance—un esprit que nous, Américains, et les Algériens partageons ».

US President-elect Joe Biden’s nominee for the key secretary of state post, Antony Blinken, is expected to work to repair American ties abroad, which took a hit under President Donald Trump’s « America First » efforts, which alienated many US allies. Blinken, 58, is no stranger to foreign diplomacy, having served in various capacities under two different administrations for two decades.He was deputy secretary in 2015-2017, and before that, served as deputy national security adviser in 2013-2015. The career diplomat was also national security adviser to then-Vice President Biden in 2009-2013.

**********************************************

Donald Trump se retire progressivement 

 l’administration Trump semble battre en retraite. 

L’administration Trump a été contrainte de retirer un à un ses recours pour fraude électorale. « Il y a encore quelques heures, les avocats de Donald Trump ont abandonné une plainte importante en Pennsylvanie, considérant qu’ils n’avaient pas assez d’éléments probants et surtout pas assez de chances de réussite », explique Loïc de La Mornais, journaliste pour France Télévisions à Washington, lundi 16 novembre. Ces derniers jours, une vingtaine de plaintes ont été déposées par l’équipe de Donald Trump, mais aucune n’a abouti. 

**Joe Biden au travail  

Joe Biden de son côté « continue de préparer sa future équipe gouvernementale« . Il a constitué une équipe de transition d’environ 500 personnes, « que Joe Biden a voulu être la plus paritaire, la plus diversifiée possible », ajoute Loïc de la Mornais. Elle compte 52% de femmes et « 40% de personnes venues de la diversité« , ce qui devrait annoncer « un bon nombre de ministres afro-américains dans le futur gouvernement Biden« , rapporte le journaliste. *francetvinfo./ lundi 16 novembre 2020

************************************************

« Le soulagement est grand dans la Silicon Valley »

CHRONIQUE

auteur
Corine LesnesSan Francisco, correspondante

La victoire de Joe Biden face à Donald Trump dégage l’horizon des géants de la tech, détaille Corine Lesnes, correspondante du « Monde » à San Francisco, dans sa chronique.

Chronique. Les grands noms de la Silicon Valley sont restés largement silencieux après la victoire de Joe Biden à l’élection du 3 novembre. Il est vrai qu’à plus de soixante jours de l’investiture du candidat démocrate, prévue le 20 janvier, Jack Dorsey (Twitter) et Mark Zuckerberg (Facebook) sont loin d’être tirés d’affaire. Mardi 17 novembre, les deux PDG sont une nouvelle fois convoqués au Congrès par les républicains – leur deuxième audition en trois semaines. Ordre du jour : la « censure exercée par les plates-formes » numériques.

Tim Cook, leur homologue d’Apple, qui a toujours préféré faire le dos rond face à Donald Trump, espérant limiter l’impact de la guerre commerciale avec la Chine sur sa firme, n’a pas non plus félicité directement Joe Biden, alors qu’il avait appelé son prédécesseur après sa victoire en 2016. Pas plus que Sundar Pichai (Google), dont le mammouth planétaire fait l’objet d’une procédure antitrust de la part du Département de la justice. Les PDG se sont contentés d’un message de leur association patronale, Business Roundtable.

Seul Jeff Bezos (Amazon) – qui, depuis quatre ans, a eu à subir les foudres trumpiennes – s’est réjoui publiquement : « L’unité, l’empathie et la décence ne sont pas les caractéristiques d’une époque dépassée », a-t-il réagi sur son compte Instagram, sous une photo jubilatoire de Joe Biden et Kamala Harris.

Au-delà des postures publiques, le soulagement est grand dans la Silicon Valley, à la mesure du gouffre qui la sépare de Washington depuis quatre ans, que ce soit sur l’immigration, le libre-échange, la désinformation ou la neutralité du Net. Aaron Levie, le PDG de Box, s’est félicité d’un probable retour à la normale : stabilité du marché, possibilité de planifier, « absence de distractions permanentes ». Un sentiment résumé façon geek par Paul Graham, le fondateur de l’incubateur Y Combinator : « C’est comme si quelqu’un avait éliminé un processus en tâche de fond qui occupait 5 % de mon microprocesseur depuis quatre ans », a-t-il tweeté.

Les géants de la Silicon Valley savent bien que l’époque triomphante de la tech perçue comme une « force du bien » est révolue : on ne reviendra pas au temps où Google avait une ligne directe avec l’administration Obama. Facebook, notamment, ne se fait aucune illusion : en décembre 2019, dans une interview au New York Times, Joe Biden n’a pas caché qu’il n’a « jamais été un grand fan de Zuckerberg ». Sheryl Sandberg, l’adjointe de « Zuck », se prévaut …Le Monde  mardi 17 novembre 2020

**********************************************

13 réponses à “Joe Biden, president”

  1. 21 04 2018
    Carin Brownle (05:46:40) :

    You have the best ideas. Thank you for putting this up. I love this so much!

    http://cannabis-seo81582.thezenweb.com

  2. 24 02 2018
    Hermosa Beach SEO (08:08:47) :

    Thanks for a fantastic post. I don’t fully understand what you’re saying. I simply have to tell you, I am really impressed. This might be a weird thing to to say however, I really love your articles. I’m experiencing some of these same problems as well.

    https://www.instapaper.com/read/995427276

  3. 28 12 2017
    Hermosa Beach Marketing (13:21:16) :

    That is a very good tip especially to those fresh to the blogosphere. In my view, if all webmasters and bloggers made just right content material as you did, the web might be a lot more helpful than ever before. I like reading your posts. I’m amazed, I have to admit. Your write up is really useful.

    http://bit.ly/2AYPKUe

  4. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (15:47:02) :

    Pretty nice post. I just stumbled upon your weblog and wished to say that I have truly enjoyed browsing your blog posts. In any case I will be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  5. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (18:57:12) :

    What’s Happening i’m new to this, I stumbled upon this I’ve discovered It absolutely useful and it has helped me out loads. I am hoping to contribute & help other customers like its aided me. Good job.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  6. 19 03 2015
    net (22:10:11) :

    So I’m obviously new to the site. I figured out how to customize my blog page but now I need some help learning how to delete the posts that seem to automatically be there as examples and create my own..
    net

  7. 14 12 2012
    sacs guess clutch (01:40:18) :

    As soon as I observed this internet site I went on reddit to share some of the love with them.
    sacs guess clutch

  8. 12 12 2012
    Cheap Christian Louboutin (17:58:36) :

    Very interesting information!Perfect just what I was looking for!
    Cheap Christian Louboutin

  9. 12 12 2012
    Nike Air Max 95 Womens (17:58:00) :

    F*ckin’ remarkable issues here. I’m very glad to look your article. Thanks a lot and i am taking a look ahead to contact you. Will you kindly drop me a mail?
    Nike Air Max 95 Womens

  10. 20 11 2012
    mulberry bags (05:37:19) :

    You have brought up a very fantastic details , thanks for the post.
    [url=http://pinterest.com/daniel0128/mulberry-bags/]mulberry bags[/url]
    mulberry bags

  11. 20 11 2012
    Best Way To Lose Stomach Fat (01:48:45) :

    I really appreciate this post. I have been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You have made my day! Thx again!
    [url=http://exercisesto-losestomachfat.blogspot.com]Best Way To Lose Stomach Fat[/url]
    Best Way To Lose Stomach Fat

  12. 19 11 2012
    mulberry handbags (03:17:23) :

    Keep up the superb work , I read few content on this web site and I conceive that your website is really interesting and has got sets of superb info .
    [url=http://www.outletmulberryuk.co.uk/mulberry-handbags-c-9.html]mulberry handbags[/url]
    mulberry handbags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...