leçon de vie

***la planification efficace de son temps

leçon de vie illus-metaphore

Un jour, un vieux professeur fut invité pour donner un cours sur « la planification efficace de son temps », à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies américaines. Le vieux prof n’avait qu’une heure pour faire passer sa matière. Debout, devant ce groupe d »élites, le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : « nous allons réaliser une expérience ». De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de quatre litres et le posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit une douzaine de cailloux, à peu près gros comme des balles de tennis, et les plaça un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :  » Est-ce que ce pot est plein? « . Tous répondirent : OUI.

Il attendit quelques secondes et ajouta : vraiment ?. Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table, un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux, puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux.. jusqu’au fond du pot. Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et réitéra sa question : est-ce que le pot est plein? Cette fois, ses brillants élèves  commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit : -Probablement pas. « - Bien, répondit le vieux prof ». Il se pencha de nouveau et sortit cette fois, de sous la table, un sac de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois il demanda :  » Est-ce que ce pot est plein ? ». Cette fois, sans hésiter, ses brillants élèves répondirent en choeur : « -Non ». « Bien, ajouta le vieux prof. Il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras le bord. Le vieux prof alors, leva les yeux vers son groupe et demanda : « Qelle grande vérité, nous montre cette expérience ? ».

Le plus audacieux des élèves répondit : « - Cela démontre que mème lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter d’autres rendez-vous, et plus de choses à faire ».

« - Non, répndit le vieux prof.. ce n’est pas cela. La grande vérité que nous montre cette expérience, est la suivante.. » Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire enter tous, par la suite ». Il y eut alors un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ses propos. Le vieux prof leur dit alors : Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? ..votre santé ? – votre famille ? – vos amis ? -réaliser vos rèves ? -faire ce que vous aimez ? -vous relaxer ? -prendre le temps..? – ou tout autre chose..? .. ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre dans sa vie , les gros cailloux en premier .. sinon on risque de ne pas réussir  sa vie. Et si on donne priorité aux peccadilles (le gravier ou le sable) on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.. Alors, n’oubliez-pas de vous poser à vous-mème, amis, cette question : quelles sont les gros cailloux dans ma vie ? Puis, mettez-les en premier dans votre « pot » de vie. D’un geste amical de la main, le vieus professeur salua son auditoire et quitta lentement la salle.

*PS : Ca marche aussi pour les emplois du temps.p

**********************************

*vidéos: petite leçon de vie

********************************

media_xll_7387847

*leçons de vie géniales d’un grand-père de 99 ans

25 conseils pour vivre mieux, à appliquer dès aujourd’hui!

Macy Williams est journaliste pour Popsugar. Elle a interrogé son grand-père de 99 ans sur la vie, l’amour, les défaites qu’elle nous inflige, les défis qu’elle nous propose. « C’est un homme inspirant », note-t-elle sur le site. « Il a vécu tant de choses: l’amour, la perte, le triomphe et l’échec. Et à travers tout cela, il est resté lui-même et a gardé le sourire. »

Andy Anderson est resté marié 70 ans avec la même femme et sans être allé à l’université, il a longtemps travaillé comme responsable national des produits laitiers pour une chaîne de magasins d’alimentation américaine. Il fêtera ses 100 ans au mois de mai. « Je me sens bien en vieillissant », assure-t-il au Huffington Post. « J’ai peut-être 99 ans mais j’apprends encore et j’expérimente de nouvelles choses tous les jours. Vous n’arrêtez jamais d’apprendre. » 

Voici ses 25 leçons de vie, à appliquer au plus vite:

- Toujours garder le sens de l’humour.
- Ne jamais penser qu’on est trop bon pour commencer au bas de l’échelle.
- Faites de l’exercice tous les jours, même si vous n’en avez pas envie.
- Ne pas dépenser plus d’argent que vous n’en gagnez.
- Buvez du jus d’orange tous les jours.
- Le coup de foudre n’est pas une fable.
- Avoir un mauvais travail est mieux que de ne pas avoir de travail du tout.
- Ne gaspillez pas la nourriture.
- Votre famille est la chose la plus précieuse de votre vie.
- Mangez des saucisses tous les jours (ça a fonctionné pour moi).
- Votre vie est fragile et si vous vous négligez, vous la gâcherez.
- Ne jamais avoir peur d’être vraiment soi-même.
- Tout le monde a trop de vêtements. Portez ce que vous avez et arrêtez d’en acheter d’autres.
- Vous devez savoir pardonner, même si c’est difficile.
- Economisez de l’argent maintenant et dépensez le plus tard.
- L’amour n’est pas toujours facile, parfois vous devez faire des efforts pour que ça marche.
- Trouvez quelque chose de comique dans chaque situation.
- Si vous êtes face à un problème, essayez de le résoudre au plus vite. Mais s’il n’y a aucun moyen de le faire, oubliez le et passez à autre chose.
- Assurez-vous de faire ce que vous aimez. N’ayez pas peur de suivre vos rêves.
- L’éducation est importante mais pas nécessaire. La vie peut être une éducation en soi.
- Explorez le monde et restez curieux.
- Ne vous prenez pas trop au sérieux.
- Je m’appelle William Bradford James Anderson et mes initiales me poussent toujours à me demander: « Why be just anybody? » (« Pourquoi être seulement n’importe qui? »)
- Ayez du bon sens. Essayez d’avoir une réponse raisonnable à chaque situation. Si vous n’avez pas de bon sens, vous êtes foutu.
- La vie est un cadeau que vous devez déballer. C’est à vous de déterminer si ce qui est l’intérieur vous mènera au bonheur ou au désarroi. Vous avez le pouvoir de prendre cette décision pour vous-même.

*Par: Deborah Laurent–7sur7/06 janvier 2014

************************************

*33 leçons que la vie m’a donné

**Ma tendance

Je veux toujours faire plus, connaître plus de choses, avancer plus vite… réfléchir et réfléchir, poser des stratégies, booster mon énergie, viser haut…

C’est super, non ? mais…

Je ne suis JAMAIS content de ce que j’obtiens et je vois toujours ce qu’il me reste à faire, ce que je peux faire de plus et quelles sont les personnes qui font mieux que moi.

Point positif : J’avance effectivement vite, je cherche sans cesse à m’améliorer et apprendre et j’ai des résultats.
Je profite de nombreuses personnes qui sont impressionnés. OK…

Point négatif : Est ce que je profite réellement de la vie ? dans une certaine mesure oui mais… moi qui veut faire toujours plus, ne suis je pas en train de perdre sur d’autres plans ?

Alors la question est : Est ce que réussite est compatible avec lachez prise, plaisir et bonheur à court terme ? j’ai la certitude que OUI…

Et cela demande peut-être d’autres ajustements… plus d’équilibre…

Et je remercie ma copine, de contribuer à cet équilibre :) Merci (Elle me lit)

**Le passé

Alors quelques fois, il est bon de regarder vers le passé et de réaliser que « Wahouuu j’ai déja fait tout ça.. »
« Wahouuu je réagissais comme cela avant, ah oui c’est vrai… » 
« Wahouuu tout ce qui a changé »

Et oui, il est bon de réalisé tout le chemin parcourut…

**La vie

La vie donne de nombreuses leçons… et beaucoup pensent qu’elles viennent avec le temps.
Je vais être honnète : « Je n’y crois pas ! », selon moi le temps n’est qu’une information, une variable compressible.

Avez vous remarqué comme votre perception du temps change que vous soyez avec votre cher et tendre ou alors que vous vous ennuyez dans une salle d’attente ? …

Selon moi le nombre de leçon dépend de 3 critères :

  1. les rencontres
  2. les expériences
  3. les apprentissages

Revenons sur ce premier critère, une rencontre…
Aujourd’hui c’est ma copine qui a contribué à la 32ème leçon, je vais donc vous les partager…

Mes leçons de vie: 

1. Le premier gateau est toujours raté…

2. Je n’ai pas à être aimé de tout le monde, ni apprecié tout le monde de la même façon

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi : ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voudraient faire le contraire, et l’ immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire. Confucius

3. j’ai toujours au minimum 2 choix, même si je ne les aime pas.

4. Les gens font toujours ce qu’il font car c’est bon pour eux

5. Ce sont nos émotions qui guident nos actes, non notre réflexion

7. Le soda c’est mal

8. Beaucoup d’eau, des fruits et des légumes booste mon énergie !!!

9. Personne n’a le droit de me dire que ça n’est pas possible…

10. L’echec est le fondement de la réussite

11. je dis du bien de mes amis, je me tais concernant mes ennemis.

12. Les grandes difficultés précendent parfois les grandes victoires

13. Tout ce qu’on fait, dit et pense à un impact, je commence par changer mes pensées

14. Derrière tout actes il y a une intention positive, je dois la chercher

15. Pour chaque histoire, il y a trois parties : la sienne, la mienne et la vérité

16. Nous traitons les gens, comme nous nous traitons nous même

17. Il y a toujours de l’espoir

18. Il y a toujours un cadeau caché

19. Même en étant le meilleur, j’ai toujours de quoi m’améliorer

20. L’authenticité paye, à long terme en tout cas

21. Je donne ma confiance pour peut être la retirer plutot que d’attendre de nombreuses preuves pour la donner

22. Je ne serai jamais vraiment un adulte, juste un enfant avec plus de responsabilité et plus de sagesse mais je garderai mon enthousiasme et ma créativité

23. S’inquiéter est inutile sauf si cela me pousse à agir

24. Je ne regarde pas le journal de 20h

Pourquoi être au courant des misères du monde pour les regarder passivement confortablement installé dans son canapé?
Parce que ça fait bien ? Je m’en …. 
« Mais parce que David, tu dois savoir ce qui se passe dans le monde…  » Le jour où on parlera des bonnes nouvelles, je commanderai une télé.

25. Le seul moyen d’échouer c’est d’abandonner avant d’avoir réussit

26. Google peut répondre n’importe quoi…

27. Montrer ses émotions n’est pas un signe de faiblesse, connaitre quand les montrer est un signe de grande force et sagesse

28. Seulement 2 choses nous pousse à passer à l’action :

  • l’évitement de la douleur
  • la recherche du plaisir

29. Le temps ne guérit rien, c’est ce que vous faîtes de ce temps

30. Tout dans votre vie est sous votre responsabilité

31. Il n’y a pas d’echec juste des façons de ne pas obtenir le résultat que vous souhaitez

31. je ferai les choses sérieusement mais je ne me prendrai pas aux sérieux

32. Il y a seulement peur et amour, et l’une des deux amène plus de fun

33. Je prendrai toujours le temps de faire l’amour et profiter de ma vie

Et vous quelles lecons la vie vous a donner, dites le moi 

*trouvé dans:attitudesgagnantes.com

**********************************

*L’histoire des deux cailloux …dans un sac

Il y avait autrefois, dans un petit village, un fermier sans le sou 
qui devait rembourser une importante somme d’argent à un vieil homme très laid.

Comme le fermier avait une fort jolie fille qui plaisait beaucoup au vieux prêteur, 
ce dernier proposa un marché. 

Il dit qu’il effacerait la dette du fermier s’il pouvait marier sa fille.

Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition.

Alors le vieux prêteur ratoureux suggéra que le hasard détermine l’issue de la proposition.

Il leur dit qu’il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d’argent vide, 
et que la fille aurait à piger, à l’aveuglette, un des deux cailloux du sac. 

1) Si elle pige le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effacée 
2) Si elle pige le caillou blanc, elle n’a pas à l’épouser et la dette du père est également annulée 
3) Si elle refuse de piger un caillou, son père est jeté en prison 

Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du fermier,
et le sol était jonché de cailloux.

Tout en continuant de parler,
le vieux monsieur laid se pencha pour ramasser les deux cailloux. 

Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l’œil vif,
remarqua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait mis dans le sac.
Mais elle ne dit rien.

Puis le vieux prêteur demanda à la jeune fille de piger dans le sac.

Imaginez un instant ce que vous auriez fait si vous aviez été là.
Qu’auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire? 

Si on analyse bien, il y a 3 possibilités : 

1) La fille devrait refuser de piger un caillou 
2) La fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux a triché 
3) La fille devrait piger le caillou noir, et se sacrifier en mariant le vieux pour épargner l’emprisonnement à son père 

Prenez un moment pour réfléchir à cette situation.

Alors, qu’auriez-vous fait?

Bien voici ce que la jeune fille fit :

Elle pigea dans le sac et en sortit un caillou qu’elle échappa aussitôt par terre,
gauchement, sans qu’on n’ait pu le voir,
et il se confondit spontanément avec la multitude des autres cailloux sur le sol.

Ce que je peux être maladroite, s’exclama la jeune fille.

Mais qu’importe, si je sors du sac le caillou qui reste,
on verra bien lequel j’avais pigé en premier !

Puisque le caillou restant était noir,
le premier caillou pigé ne pouvait qu’être blanc. 

Et comme le vieux prêteur n’osa pas avouer sa malhonnêteté, 
la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux. 

La morale de cette histoire : 

Il existe une solution pour la plupart des problèmes complexes. 
C’est juste qu’on ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle.

*trouvé dans: chezmaya.com

**Le mur

Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d’hôpital.
L’un d’eux devait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d’évacuer les sécrétions de ses poumons, son lit était à coté de la seule fenêtre de la chambre. 
L’autre devait passer ses journées couché sur le dos. Les deux compagnons d’infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et de leurs familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits ou ils avaient été en vacances. 
Et chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors. 
L’homme dans l’autre lit commença à vivre pendant ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur. 
De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac, les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs bateaux en modèles réduits. Les amoureux marchaient bras dessus, bras dessous, parmi des fleurs aux couleurs de l’arc-en-ciel, de grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner 

Pendant que l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l’homme de l’autre coté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque. 
Lors d’un bel après-midi, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par-là. Bien que l’autre homme n’ait pu entendre l’orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante. 

Les jours et les semaines passèrent. 

Un matin, à l’heure du bain, l’infirmière trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps. 

Dès qu’il sentit que le moment était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à coté de la fenêtre. L’infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s’assura de son confort, puis elle le laissa seul. 

Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s’appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d’oeil dehors. Enfin, il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit. 

Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. 

Or, tout ce qu’il vit, fut un mur ! 

L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité. 
L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. Peut-être a-t-il seulement voulu vous encourager, commenta-t-elle. 

**épilogue:

Il y a un bonheur extraordinaire à rendre d’autres heureux, en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, s’en trouve doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l’argent ne peut acheter. 

Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle présent.

*chezmaya.com

***********************

Quatrbelleleçondvie

Première leçon importante : La femme de ménage

Durant mon deuxième mois au collège, notre professeur nous a donné un petit examen surprise. J’étais un étudiant consciencieux et j’ai répondu aisément à toutes les questions jusqu’à ce que je lise la dernière question : 
- Quel est le prénom de la femme de ménage de l’école ?

Il s’agissait certainement d’une blague. Je l’avais rencontrée plusieurs fois. Elle était grande, cheveux foncés et dans la cinquantaine, mais comment j’aurais pu savoir son nom ? J’ai remis mon examen en laissant la dernière question sans réponse. Juste avant la fin du cours, un étudiant a demandé si la dernière question comptait pour la note de l’examen. 
- Absolument, a répondu le professeur. Durant vos carrières, vous allez rencontrer beaucoup de gens. Ils sont tous importants. Ils méritent tous votre attention et vos soins, même s’il s’agit simplement d’un sourire et d’un bonjour.

Je n’ai jamais oublié cette leçon. J’ai aussi appris qu’elle s’appelait Dorothée. 

**Deuxième leçon importante : L’aide sous la pluie

Dans la soirée, vers 23h30, une femme âgée noire se tient le long d’une autoroute de l’Alabama tentant de se protéger de la pluie battante. Son auto est tombée en panne et elle a désespérément besoin d’un transport. Détrempée, elle décide de demander l’aide de la prochaine voiture qui passe. Un jeune homme blanc s’arrête pour lui porter secours, situation très peu courante dans les années 1960 troublées de conflits raciaux. Le jeune homme l’amène en sécurité, l’aide à trouver du secours et lui procure un taxi.

Elle a l’air très pressée, mais prend le temps de noter son adresse et le remercie.

Sept jours plus tard, on vient cogner à la porte du jeune homme. A sa grande surprise, on lui livre une télévision couleur grand format. Une note y est attachée. Elle dit : 
« Merci beaucoup de m’avoir porté secours sur l’autoroute l’autre jour. La pluie avait transpercé non seulement mes vêtements mais aussi mon esprit. Puis vous êtes arrivé. Grâce à vous, j’ai pu me rendre au chevet de mon mari mourant juste avant qu’il ne rende l’âme. Dieu vous bénisse pour m’avoir aidé et pour votre dévouement pour les autres. Bien à vous, Mme Nat King Cole. » 
[Note de JM Bonheur : Nat King Cole est un pianiste de jazz très célèbre, décédé le 15 février 1965] 

**Troisième leçon importante : Pensez toujours à ceux qui servent

A l’époque où un sundae de crème glacée coûtait beaucoup moins, un petit garçon de 10 ans entre dans le café d’un hôtel et s’assoit à une table. Une serveuse dépose un verre d’eau devant lui. 
- Madame, c’est combien pour un sundae de crème glacée ? demande-t-il. 
- 50 cents, répond la serveuse.

Le petit garçon sort la main de sa poche et se met à examiner la monnaie qu’elle contient. 
- Bien, combien pour un simple plat de crème glacée ? demande-t-il.

A ce moment il y a des gens qui attendent pour une table et la serveuse commence à perdre patience. 
- 35 cents, répond-elle sèchement. 
- Je vais prendre le plat de crème glacée, dit-il.

La serveuse lui apporte sa crème glacée, dépose l’addition sur la table et s’en retourne. Le garçon finit sa crème glacée, paie à la caisse et s’en va.

Quand la serveuse revient, elle a la larme à l’oeil en nettoyant la table : Bien placé au côté du plat vide, il y a 15 cents. Le petit garçon ne pouvait pas prendre le sundae parce qu’il devait lui rester suffisamment de monnaie pour laisser un pourboire… 
 

**Quatrième leçon importante : Donner quand ça compte

Il y a plusieurs années, quand je travaillais comme bénévole dans un hôpital, j’ai connu une petite fille qui s’appelait Lize. Elle souffrait d’une sérieuse maladie rare. Le seul espoir qu’elle s’en remette semblait être qu’elle reçoive une transfusion sanguine de son petit frère de 5 ans qui avait miraculeusement survécu à la même maladie et avait développé les anti-corps requis pour la combattre.

Le médecin expliqua la situation au petit frère et lui demanda si il serait prêt à donner son sang à sa soeur. Je l’ai vu hésiter un instant avant de prendre une grande respiration et répondre : 
- Oui je vais le faire si c’est pour la sauver.

Au cours de la transfusion, il était étendu dans un lit au côté de sa soeur et il a souri, comme nous tous, quand il a vu sa soeur reprendre des couleurs. Puis il a pâli et son sourire s’est fané. Il a levé les yeux vers le médecin et lui a demandé d’une voix tremblante : 
- Est-ce que je vais commencer à mourir tout de suite ?

Etant jeune, le petit garçon avait mal compris le médecin ; il croyait qu’il devait donner à sa soeur tout son sang pour la sauver.

*Anonyme

*trouvé dans: bonheurpourtous.com

********************************************

*Une vision, une philosophie, un chemin de vie

       Prendre un ancien par la main

Prendre un ancien par la main .
Pour la fin de son chemin .
Pour lui donner la confiance en son pas.
Prendre un ancien par le bras .
Prendre un ancien par le cœur .
Lui donner un peu de bonheur .
De la vieillesse soulager les malheurs.
Prendre un ancien par le cœur .
Prendre un ancien par la main .
Et lui donner ses refrains .
Qui lui rappellent sa jeunesse, sa vie .
Etre pour lui un ami .
Prendre un ancien par l’amour .
Pour embellir ses vieux jours .
L’aider à supporter le poids des ans .
Prendre un ancien en l’aimant .
Prendre un ancien par il a besoin .
Etre pour un soutien .
Prendre un ancien tel qu’il est .
L’entourer de son respect .
En pensant que viendra le jour .
D’être un ancien à son tour .

~~ Auteur inconnu~

*****************************************

 

135 réponses à “leçon de vie”

1 5 6 7
  1. 25 09 2017
    Shanika Alquijay (03:44:26) :

    Good day! Would you mind if I share your blog with my myspace group? There’s a lot of people that I think would really appreciate your content. Please let me know. Many thanks

    http://www.ergfirnolikz.com/

  2. 9 04 2017
    Archer (07:54:27) :

    hi!,I really like your writing so a lot! proportion we keep
    up a correspondence more approximately your article
    on AOL? I need a specialist in this space to unravel my problem.

    May be that’s you! Having a look forward to look you.

    my website: BHW

  3. 20 03 2017
    Poorte402@gmail.com (01:12:12) :

    Great article. Thank you for your time in helping me understand about this.

    https://www.lincolnvacuumrepairs.com/vacuums

  4. 8 12 2015
    download hack facebook new 2014.rar (17:58:55) :

    I have got look into many webpages plus read and studied some,but your work is actually awesome.Caps off towards your strength of mind in addition to loyalty.Do retain us all educated at a later date also.
    download hack facebook new 2014.rar http://fbsafetyguide.bravesites.com

  5. 28 08 2015
    cartier bangle replica (03:28:31) :

    Lucas, not yet, but I’ll check it. It looks promising
    cartier bangle replica http://www.bestcartierlovebracelet.cn/it/

  6. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (15:15:36) :

    I like what you guys are up also. Such clever work and reporting! Carry on the superb works guys I?¦ve incorporated you guys to my blogroll. I think it will improve the value of my site :)

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  7. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (00:51:43) :

    Hi there, just became alert to your blog through Google, and found that it is truly informative. I am gonna watch out for brussels. I will appreciate if you continue this in future. Lots of people will be benefited from your writing. Cheers!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  8. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (21:21:51) :

    Deference to website author, some good entropy.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  9. 20 03 2015
    net (04:57:11) :

    How do you get menus and modules to change language when using the Joom!Fish Joomla extension?
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  10. 17 03 2015
    net (15:26:58) :

    Just bought a new laptop, not sure whether there is a way to take firefox bookmarks from old laptop to new laptop.. . Thanks..
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  11. 17 03 2015
    net (11:26:47) :

    I have a Mac and use the latest version of Firefox. I want the download window to stop popping up every time i save like a picture or something. For instance when i save a picture i see in firefox, the download window pops up saying what i’ve downloaded and stuff. How do i get that pop up window to stop popping up everytime i save something to my computer (like a picture) in Firefox? I can’t find anything in preferences in firefox either. PLEASE HELP!.
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  12. 16 03 2015
    net (22:05:29) :

    I’m looking to spike my journalistic career and thought that a blog might be a good idea. But I also know that there are ways to set up a paypal account attached to the blog for payment to read it or donate. I guess I was inspired by the movie Julia and Julie and I want to do it on my own. Any ideas on how to get started?.
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  13. 19 11 2012
    ugg bailey button (20:14:24) :

    I’ve been absent for a while, but now I remember why I used to love this blog. Thanks, I’ll try and check back more frequently. How frequently you update your website?
    ugg bailey button http://www.superclassicboots.com/ugg-1873-bailey-button-c-1.html

  14. 13 11 2011
    ugg boots (13:57:20) :

    Hi there! This is often our initially trip to your blog post! We’ve been several volunteers together with starting up an innovative motivation inside a group inside the exact same niche market. Your blog site offered individuals practical data to be effective on. You have carried out a new wondrous work!

1 5 6 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...