Lutte contre le gaspillage alimentaire

**Chaque jour, une grande partie des invendus -des centaines de tonnes- est détruite ou aspergés d’eau de javel afin d’éviter d’attirer des personnes dans le besoin.

*La FAO évalue à 565 milliards d’euros le coût direct du gaspillage.

*ce gaspillage est provoqué par la société de surconsommation et à cause des mauvaises habitudes prises depuis plusieurs années

Lutte contre le gaspillage alimentaire

les supermarchés bientôt contraints de ne plus détruire leurs invendus alimentaires

En Belgique, le parlement de Wallonnie a pris la décision, vendredi 21 février, de contraindre les supermarchés à donner leurs invendus alimentaires à des associations plutôt que de les détruire. Jusqu’à présent, comme en France, cette démarche citoyenne était simplement volontaire, laissant beaucoup d’invendus finir leur course dans une poubelle – aspergés d’eau de javel. Les responsables du secteur de la grande distribution, dénoncent une mesure « contre-productive ».

Une bonne idée? En Belgique, la Wallonnie a pris la décision d’obliger systématiquement les responsables de supermarchés de proposer leurs invendus alimentaires à des associations avant de les détruire – une pratique malheureusement très courante des deux côtés de la frontière. « On prévoit, parmi les obligations sectorielles, l’obligation de mettre les invendus à disposition d’une association caritative », explique Isabelle Simonis,  présidente du groupe des socialistes à la Région wallonne citée par la RTBF. Chaque jour, une grande partie des invendus finissent en effet dans des conteneurs, aspergés d’eau de javel afin d’éviter d’attirer des personnes dans le besoin.

« La proposition du gouvernement wallon ne vise que les grandes surfaces qui sont justement celles qui donnent », considère Dominique Michel, administrateur de la fédération des commerces et des services en Belgique. Il explique que ce sont surtout les « petits magasins » qui gaspillent, et se dédouane ainsi de tout gaspillage de masse. En l’absence de point de comparaison, difficile de déduire ce que représentent les 1800 tonnes d’ores et déjà distribuées aux associations, dans le sud du plat-pays.

Destruction des invendus alimentaires: et en France?

Une telle aide serait-elle superflue dans l’hexagone? Selon les chiffres accessibles sur le site des Restos du coeur, la situation n’est pas au beau fixe: entre 2011 et 2013, le montant des dons a baissé de 92,8 millions d’euros à 83,8 millions d’euros. Dans le même temps, le nombre de repas servis sur une année, l’une des actions phares de l’association, a grimpé de 115 millions à 130 millions. Les chiffres sur les dons restent disparates – tout juste une page du ministère de l’agriculture avance-t-il du chiffre de 1600 tonnes récupérées en 2010 sur 8 marchés d’intérêt national répartis sur l’ensemble du territoire…*source: .terrafemina.com-Par Romain Pomian-Bonnemaison*Publié le 23 février 2014 

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire en France

Le 16 octobre, la journée mondiale de l’alimentation était tournée vers le gaspillage alimentaire, cela afin de sensibiliser les gens. Cette année-2013- le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire a inauguré sa première Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

En France, on jette 20 kilos d’aliments chaque année et par personne, dont 7Kg d’aliments encore emballés et 13 Kg de restes, ou de fruits et légumes abîmés. Si l’ONU s’associe pour célébrer la Journée mondiale de l’alimentation c’est aussi pour faire baisser de moitié le gaspillage alimentaire. Il faut dire qu’avec 7 milliards de tonnes de déchets en France et 1 300 milliards de tonnes de produits alimentaires  gaspillés à l’échelle mondiale il y a de quoi faire, quand on voit des gens mourir de faim. Rien que dans les pays de l’UE, ce gaspillage est provoqué par notre société de surconsommation et à cause des mauvaises habitudes prises depuis plusieurs années. La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation) évalue à 565 milliards d’euros le coût direct du gaspillage.

Dans la capitale, un grand banquet a été organisé le 16 octobre place de la République où les passants surpris ont pu déguster des produits cuisinés par des traiteurs de renom, produits invendus sur le marché international de Rungis. De nombreuses autres villes ont proposé des animations pour sensibiliser les gens.*terrafemina.com- le 17 octobre 2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Stop au gaspillage alimentaire !

GASPILLAGE ALIMENTAIRE - D’où vient le gaspillage alimentaire ? Quelles sont les causes et les conséquences ? Comment peut-on lutter contre ce phénomène désormais banalisé ?

Des poubelles boulimiques

Fruits, yaourts, viandes, fromages, œufs, pains, légumes, pâtisseries … tout y passe ! En moyenne, les Français jettent 20 kg de déchets alimentaires chaque année, dont 7 kg de produits non consommés encore emballés ! C’est toute l’Europe qui est concernée : nos voisins belges jettent l’équivalent de 174 euros de nourriture à la poubelle chaque année, et en Grande-Bretagne, 25% des aliments achetés sont jetés !  Un gaspillage qui a non seulement des conséquences sur le budget des ménages mais qui est aussi un non-sens environnemental !

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’Energie (ADEME) a lancé, une campagne pour dire stop au gaspillage alimentaire : il est désormais urgent d’adopter les bons gestes.

Des causes variées

Notre société a évolué, ses codes aussi. Notre façon de nous alimenter et notre rythme de vie ont bien changé. Plus pressé et moins attentif, le consommateur interprète souvent mal les dates de consommation, ne se préoccupe pas de l’organisation de son réfrigérateur. Pire encore, il est sans cesse sollicité par les campagnes promotionnelles des grandes surfaces, souvent mal adaptées à sa consommation personnelle. Mais le consommateur n’est pas le seul fautif. La restauration collective, par exemple, ne prend pas assez en compte les besoins de ses utilisateurs. Trop pleines, les assiettes des cantines finissent régulièrement au fond de la poubelle !

La chasse aux gaspillages

Enjeux éthiques, économiques, sécuritaires, environnementaux … on ne compte plus les conséquences du gaspillage alimentaire. Pour réduire cet impact les gestes du quotidien sont simples. Acheter des quantités adaptées, examiner les dates de péremption, respecter la chaîne du froid, ranger logiquement les aliments au réfrigérateur, le nettoyer régulièrement, cuisiner les restes, pratiquer le compost, préférer les fruits et les légumes de saisons … sont autant de solutions pour réduire les déchets et éviter le gaspillage. *source:alimentation.gouv.fr-02/04/2012

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***************************************

2 réponses à “Lutte contre le gaspillage alimentaire”

  1. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (12:52:04) :

    I have been examinating out a few of your posts and i must say clever stuff. I will surely bookmark your site.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  2. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (21:03:43) :

    Magnificent beat ! I would like to apprentice while you amend your web site, how can i subscribe for a blog site? The account helped me a acceptable deal. I had been a little bit acquainted of this your broadcast offered bright clear idea

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...