Le cuivre, un indicateur clé de la croissance mondiale

Le cuivre, dont les applications dans l’industrie sont multiples, est un des seuls métaux de base dont l’évolution du cours reflète les changements conjoncturels …

* Le cuivre est un des premiers métaux à avoir été utilisé par l’homme. Les premières traces de son utilisation remontent à quelques 7000 ans. Son nom vient du grec Kupros (Chypre), du nom de l’île où on l’exploita dès l’Antiquité. Métal de couleur rougeâtre, il est très malléable et ductile. Allié à l’étain, il donne du bronze. Avec l’invention de la poudre à canon, le bronze, qui est un alliage de cuivre et d’étain, a été utilisé massivement. Puis est arrivée l’ère de la modernité, qui a permis un essor extraordinaire du cuivre grâce au développement de l’électricité. Aujourd’hui encore, les applications électriques représentent près de la moitié de la consommation mondiale de cuivre. Mais ce n’est pas son unique application industrielle. Grâce à sa grande aptitude à la constitution d’alliage, et ses remarquables propriétés anticorrosion, il est très utilisé dans le bâtiment.

Les cours du cuivre agissent comme un véritable indicateur économique. Les industries qui l’utilisent sont très sensibles aux cycles économiques (automobile, électrique…), ce qui explique sa grande volatilité. En période de récession, la demande chute et impacte négativement les cours du cuivre, tandis qu’une phase de croissance tire les cours du cuivre à la hausse. Il est un peu le baromètre des métaux de base puisqu’il est lié à un nombre important de secteurs industriels (télécommunication, aéronautique, automobile…). Il est le premier à réagir aux changements de conjoncture économique. Le prix du cuivre permet donc de prendre le pouls de l’industrie mondiale.

Un long procédé industriel et de multiples applications

Ce métal existait à l’état natif (pur dans la nature) dans l’antiquité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il est encore présent dans l’écorce terrestre à une faible concentration. On peut le trouver sous forme de sels contenant 30 à 90 % de cuivre. Il faut alors traiter le minerai après l’avoir extrait pour obtenir du cuivre usinable. A la mine on n’extrait donc qu’un mélange de minéraux à faible teneur en cuivre, qu’il faudra concentrer avant de le transporter. En fonction de la qualité du minerai extrait, on détermine le processus à utiliser pour un affinage optimal en vue d’obtenir le métal le plus pur possible. Le métal brut peut alors commencer son processus industriel. Excellent conducteur électrique et solide, il est majoritairement utilisé dans la construction et la distribution de l’énergie électrique. Il entre également dans la fabrication des composants électroniques. Disposant également d’une grande conductibilité thermique, on l’utilise pour les chauffe-eau, les chaudières, les radiateurs… Autre avantage : la plupart des éléments sont solubles dans le cuivre, c’est-à-dire qu’ils peuvent constituer de nombreux alliages (bronze, laiton…) qui présenteront de grandes facilités d’industrialisation (malléabilité…). L’intérêt que présente le cuivre tient aussi à sa résistance à la corrosion (tuyaux, récipients, toitures…) et à ses qualités biologiques (formation de l’hémoglobine du sang, propriétés bactéricides).

Un métal qui voyage

Le principal pays producteur de cuivre est le Chili avec 5.361.000 tonnes produites en 2006. Arrivent ensuite les Etats-Unis et le Pérou qui produisent respectivement 1.220.000 et 1.049.000 tonnes. L’Australie, la Chine et l’Indonésie sont aussi de très grandes productrices avec, chacune, plus de 800.000 tonnes produites en 2006, pour une production totale mondiale de 15.008.000 tonnes. Bien souvent, ce ne sont pas les pays où sont localisées les mines de cuivre qui l’affine mais plutôt ceux qui vont l’utiliser. A titre d’exemple, en 2006, la Chine a affiné 3.047.000 tonnes de cuivre et en a consommé 3.674.000 alors qu’elle n’en produisait que 844.000. Le Chili a, lui, affiné près de 2.811.000 tonnes de cuivre en 2006 et le Japon 1.532.000 tonnes sans en produire une seule. Les principaux pays consommateurs sont industriellement très développés ou en pleine expansion : la Chine arrive en tête, suivie des Etats-Unis, de l’Allemagne et du Japon.

Le cuivre comme véhicule d’investissement

L’investissement dans les métaux de base sur le London Métal Exchange (LME), sur le Commodity Exchange of New York (COMEX), ou encore sur le Shanghai Métal Exchange (SHME) ne fournit pas de revenus (dividendes ou coupons). La valorisation repose essentiellement sur les anticipations de l’offre et de la demande. Il faut donc utiliser le cuivre dans un but de diversification d’actifs. Comme toutes les matières premières, sont cours est libellé en dollar ce qui le rend sensible aux variations des taux de changes. Il est également dépendant de facteurs géopolitiques ce qui en fait un véhicule d’investissement très exclusif.

 Les produits permettant d’investir directement (marché des contrats futurs et warrants) ou indirectement (ETF et certificats) se développent, rendant le marché du cuivre plus accessible aux particuliers. Plus simplement, l’investisseur peut prendre des positions sur des sociétés minières qui sont quasiment toutes cotées en Bourse. Les plus grands groupes sont Codelco au Chili, Phelps Dodge aux Etats-Unis ou encore BHP Billiton en Australie. On notera également que certaines industries sont très sensibles aux évolutions du prix du cuivre, et notamment les fabricants de câbles, tels que Draka ou Nexans. Ce dernier, leader mondial dans son industrie est le premier acheteur mondial privé de cuivre au Monde avec près de 800.000 tonnes acquises par an sur les 16 à 17 millions de tonnes consommées sur la planète. (Le Figaro)  

27 réponses à “Le cuivre, un indicateur clé de la croissance mondiale”

1 2
  1. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (09:43:48) :

    hello!,I really like your writing so much! share we keep up a correspondence extra approximately your article on AOL? I need an expert in this area to solve my problem. Maybe that is you! Looking ahead to peer you.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  2. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (23:49:41) :

    Greetings! Very helpful advice on this article! It is the little changes that make the biggest changes. Thanks a lot for sharing!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  3. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (22:08:32) :

    I like this site very much, Its a rattling nice post to read and find info .

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  4. 17 03 2015
    net (10:52:30) :

    What is the best application for posting blogs or articles to my website?
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  5. 16 03 2015
    net (22:59:46) :

    I am constantly signing in and out of my college website and it is rather annoying to always have to type in my user id. It used to be saved, but then I updated Firefox and it won’t save.. . If anyone could explain to make Firefox remember that would be great. Thanks..
    net http://sjlkdfjsdklj.net

  6. 5 12 2012
    handbags (01:33:09) :

    I am glad that it turned out so effectively and I hope it will continue in the future because it’s so worthwhile and meaningful to the community.
    handbags http://toms.blogspace.fr/6067341/toms-and-if-heavy-loads-are-being-hauled-around-tom-toms-shoes/

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...