Le système financier américain en faillite

 *l’envolée de la dette américaine inquiète le congrès US.

 Les USA  dans une situation de défaut de paiement ?

 

Depuis plusieurs mois, les agences de notation s’inquiètent de l’envolée de la dette américaine. Et Moody’s a menacé jeudi les Etats-Unis de leur faire perdre leur meilleure note, AAA, d’ici le mois de juillet.  20Minutes fait le point sur la situation.  Pourquoi Moody’s pourrait-il rétrograder la note des Etats-Unis?

Moody’s a annoncé jeudi qu’il y avait un risque en hausse que les Etats-Unis fassent défaut sur leur dette. Car les discussions entre le gouvernement et le Congrès sur une augmentation du plafond de la dette sont dans l’impasse.

Si aucun accord n’est pas trouvé d’ici le mois d’août, le pays ne pourra plus emprunter de l’argent sur les marchés et sera donc dans une situation de défaut de paiement.

Pour quelles raisons les discussions n’aboutissent pas?

Depuis le printemps, les États-Unis ont explosé le plafond de la dette, fixé actuellement à 14.300 milliards de dollars. Ce dernier a déjà été relevé en janvier mais Barack Obama a demandé au Congrès une nouvelle hausse.

Mais les élus républicains, qui ont repris le contrôle de la Chambre des représentants au début de l’année, refusent de la voter sans la mise en place d’un plan de rigueur drastique. Le déficit public est attendu 10,9% du PIB cette année, un niveau jamais atteint depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

Le gouvernement et les démocrates ne veulent pas cependant engager de telles mesures d’austérité en ce moment.

Les Etats-Unis peuvent-ils faire défaut sur leur dette?

En pratique, il est très peu probable que les Etats-Unis fassent défaut sur leur dette. Moody’s a elle-même reconnu que le risque était faible. Les responsables démocrates ont assuré vendredi que le Congrès allait trouver une solution pour relever le plafond de la dette.

Car si un accord n’est pas trouvé d’ici le 2 août, cette situation pourrait paralyser l’économie américaine. En 1995, les républicains avaient déjà refusé de voter la hausse du plafond de la dette voulue par Bill Clinton. Plusieurs pans entiers de l’administration n’avaient pas pu fonctionner pendant plusieurs semaines. (20Minutes-03.06.2011.)

********************************

*Menaces autour d’une crise de la dette américaine
 

**un  plafond de 14.300 milliards de dollars

Les avertissements destinés à Barack Obama se multiplient : les Etats-Unis ne peuvent plus continuer à s’endetter à ce rythme. La pression monte alors que le budget 2012 sera présenté en février.

Le système financier américain en faillite coeur-Rigueur pour réduire le déficit ou relance pour assurer une reprise fragile? Barack Obama devra arbitrer lors de la présentation de son budget 2012, début février. Mais les agences de notation viennent prêter main forte aux Républicains opposés à la «gabegie» de Washington. Après Moody’s, l’agence Standard & Poor’s a de nouveau prévenu les Etats-Unis qu’ils ne pouvaient plus continuer à laisser filer leur déficit.

«Notre perspective stable sur la note ‘AAA’ des Etats-Unis suppose que le gouvernement révélera bientôt un plan crédible pour resserrer la politique budgétaire afin de permettre au ratio de la dette rapporté au PIB de se stabiliser et ensuite de baisser à moyen terme», a expliqué Davis Wyss, l’économiste en chef de l’agence de référence.

Plafond de 14.300 milliards de dollars

 

Ce rappel à l’ordre intervient alors que les Républicains refusent de relever la limite légale d’endettement fédéral à la demande du gouvernent démocrate. Fixée actuellement à 14.300 milliards de dollars (10,6 milliards d’euros), elle empêchera dès fin mars le Trésor de rembourser les lignes de crédit dues aux investisseurs. Si l’État se trouve aujourd’hui acculé, c’est à cause des déficits budgétaires des années passées.

Les Républicains savent que bloquer le plafond ne peut pas réduire la dette. Ils cherchent à sensibiliser l’opinion publique à ce sujet pour «gagner en pouvoir de négociation lorsque le débat sur le budget 2012 débutera» lors de la deuxième semaine de février, analyse Davis Wyss. «Il s’agit du jeu de la poule mouillée, et ils espèrent forcer les Démocrates à céder en premier. Le risque avec ce genre de pari, c’est qu’aucun des deux partis ne cède à temps.»

Chômage technique

 

Dans ce cas, le gouvernement pourrait placer les deux millions de fonctionnaires fédéraux au chômage technique pour retarder l’échéance du défaut de paiement. Cette action, un «shutdown», a déjà été pratiquée deux fois en 1995 et 1996 par Bill Clinton lorsqu’il était au pouvoir. Inquiétée par la tournure des évènements, l’agence Moody’s avait alors menacé de dégrader la note américaine. Mais, au final, la Maison blanche avait gagné son bras de fer contre les Républicains.

Ces prochaines semaines, si la situation empire et que le Trésor ne peut plus rembourser ses créanciers, les conséquences seraient toutefois désastreuses. Les investisseurs, inquiets, pourraient demander des taux d’intérêt supérieurs. Le taux à 10 ans se situe actuellement à un niveau relativement faible, à 3,37%. Le coût de la dette fédérale s’alourdirait d’autant et, surtout, le loyer de l’argent dans l’ensemble de l’économie américaine grimperait. De quoi mettre à mal la reprise. «Nous vivrons ces prochains mois une période d’incertitude politique inhabituelle qui pose certains risques aux titres du Trésor américains», préviennent ainsi les économistes de Société générale.

 

Cela pourrait déclencher -même si la probabilité demeure faible, selon Société générale- une crise de la dette sur le modèle de ce qui se passe en ce moment en zone euro. La situation budgétaire de l’État américain n’est pas franchement meilleure: la dette brute représentera 101% du produit intérieur brut en 2012, selon l’OCDE. Un niveau supérieur à celui de la France. Même si les Etats-Unis sont protégés par un dollar incontournable et connaîtront une croissance plus forte (3,1% selon l’OCDE), ces niveaux pourraient à terme inquiéter agences de notation et investisseurs. (Le Figaro-19.01.2011.)

************************ 

** Le système financier américain en faillite

* 3.600 milliards de dollars de pertes !

3.600 milliards de dollars ! C’est le chiffre des pertes enregistrées par le système financier américain. Une situation de banqueroute générale à laquelle les politiques, enfermés dans la logique du système, peinent à répondre.
L’économiste américain Nouriel Roubini, celui-là même qui le premier, et bien avant les événements, avait annoncé la crise financière estime que le système financier américain est en état d’insolvabilité et qu’il devra probablement assumer une perte de l’ordre de 3.600 milliards de dollars, dont la moitié pour les seules banques. Les banques américaines dont la capitalisation est seulement de 1.400 milliards de dollars sont donc en état d’insolvabilité avérée. Le plan de sauvetage (TARP) décidé par le secrétaire au Trésor de l’administration précédente était de 700 milliards de dollars dont plus de la moitié ont été déjà dépensés sans effet sur la reprise du crédit, ni sur le retour de la confiance.  Il est clair que le sauvetage des banques et la nécessité de faire face à la crise, notamment au moyen du plan de relance de 900 milliards de dollars récemment promulgué par le président Obama, vont très fortement augmenter les besoins de financement du gouvernement américain. Ainsi, le déficit budgétaire pour l’année 2008 qui est de 455 milliards de dollars devrait dépasser mille cinq cents milliards de dollars en 2009 pour revenir à 1.000 milliards en 2010. Le ralentissement de l’activité économique mondiale et la baisse importante des prix des matières premières, notamment celui du pétrole, ont pour conséquence de réduire de manière significative les réserves des Banques centrales qui sont les acheteurs de bons du Trésor américain. On a vu ainsi pour la première fois le niveau des réserves à l’étranger de l’Arabie Saoudite baisser nettement en décembre 2008.
Les questions que se posent les économistes américains tiennent en compte le fait que la crise mondiale va amener beaucoup de pays, les Européens et certains Asiatiques, à multiplier les émissions de crédit, contribuant ainsi à tendre les conditions du marché de la dette souveraine. Dans cet environnement peu favorable aux Etats-emprunteurs, le recours à la planche à billets, c’est-à-dire à l’inflation, paraît quasi inévitable. Or compte tenu des déficits abyssaux, la création monétaire sans contrepartie risque de provoquer des déséquilibres durables de très haute intensité.
Ces perspectives peu enthousiastes sont nourries par les indicateurs globaux de production et d’échanges qui tendent tous à présenter des niveaux de dégradation de l’activité jamais atteints. Ainsi tant en Europe qu’aux Etats-Unis, l’immobilier et la construction automobile sont virtuellement dans le coma. Et la reprise n’est pas pour demain dans un contexte où la demande solvable est très faible du fait de la montée rapide et massive du chômage aggravée par le tarissement du crédit bancaire ainsi que les anticipations négatives des ménages qui ont tendance à économiser le plus possible.
 

* Pire que la crise des années 30
Cette dégradation de la situation a été récemment exposée avec une franchise étonnante par le ministre de l’Education britannique, Ed Balls. Selon cet ancien économiste en chef du Trésor et proche allié du Premier ministre Gordon Brown, «la récession est l’une des plus graves depuis un siècle, plus grave que la dépression des années trente, et ses effets seront ressentis pendant une quinzaine d’années».  Récession durable et hyperinflation sont donc des probabilités à court terme auxquelles devront faire face des élites politiques qui ne peuvent concevoir les restructurations nécessaires tant ces dernières remettent en question l’ordre libéral auquel elles doivent leur pouvoir. Cette incapacité à prendre les mesures nécessaires pour la reconstruction d’une économie mondiale fonctionnelle et moins encline aux dérives spéculatives est le phénomène le plus inquiétant. Il est vrai que l’ampleur de la crise est telle qu’elle semble échapper à tout contrôle. La classe politique, de qualité médiocre, constituée par le capitalisme financier triomphant des années qui suivirent la chute de l’URSS, a-t-elle les moyens, ou même la volonté, de se retourner contre ses maîtres ? C’est à ce niveau que devra se régler une partie du problème de l’organisation économique, notamment en ce qui concerne la redistribution des richesses. Le désarroi des dirigeants occidentaux face à l’irrésistible spirale récessive laisse penser que les réponses viendront d’autres horizons politiques. Pour l’heure, les mesures d’urgence qui se suivent font figure de replâtrage d’un système touché dans ses fondations. (Q.d’Oran)…19.02.09.

**Les Etats-Unis enregistrent pour le vingt-et-unième mois consécutif un déficit.

Sur les neuf premiers mois de l’exercice budgétaire, qui court du 1er octobre au 30 septembre, le déficit atteint 1.004,0 milliards de dollars. Il est de 8% inférieur au total de la même période de l’exercice précédent.

La Maison Blanche prévoyait en janvier que le déficit de 2010 serait de 1.555 milliards de dollars, supérieur aux 1.416 milliards de 2009. (13.07.2010.)

   

17 réponses à “Le système financier américain en faillite”

  1. 8 07 2016
    Letitia Bitner (09:22:17) :

  2. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (15:42:46) :

    Someone essentially help to make seriously articles I would state. This is the first time I frequented your website page and thus far? I surprised with the research you made to create this particular publish amazing. Magnificent job!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  3. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (01:24:31) :

    I got what you mean ,saved to bookmarks, very nice internet site.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  4. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (22:32:14) :

    Keep working ,splendid job!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  5. 10 01 2013
    Elma Specchio (11:58:45) :

    own my own radio station

  6. 20 11 2012
    Lose Stomach Fat (09:23:36) :

    of course like your web-site but you need to test the spelling on several of your posts. A number of them are rife with spelling problems and I in finding it very bothersome to tell the truth then again I’ll definitely come back again.
    Lose Stomach Fat http://howtolosestomachfatinaweek.blogspot.com

  7. 19 11 2012
    ugg classic short (12:34:31) :

    I went over this website and I conceive you have a lot of wonderful info, saved to bookmarks (:.
    ugg classic short http://www.superclassicboots.com/ugg-5825-short-boots-c-21.html

  8. 18 11 2012
    mulberry bag (18:34:13) :

    Very interesting info !Perfect just what I was looking for! « Outside of a dog, a book is man’s best friend. Inside of a dog it’s too dark to read. » by Groucho Marx.
    mulberry bag http://www.mulberrybagukoutlet.co.uk

  9. 30 10 2012
    air max france (03:54:35) :

    Great weblog here! Also your site quite a bit up fast! What host are you the use of? Can I am getting your affiliate link on your host? I desire my site loaded up as quickly as yours lol

  10. 27 10 2011
    bilete avion (23:38:22) :

    What you have here it is a great article. But first of all I must salute all every one. Hello there. And now I must say that I have post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/le-systeme-financier-americain-en-faillite on my Facebook profile. I will do this because at long last I found what I was looking for. What you share here is really the best sharing. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » Le système financier américain en faillite, on my google search I was very glad. I think I found something that have the same ideea here http://www.xbileteavion.ro, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  11. 21 10 2011
    Australian copywriting (14:59:23) :

    What is here it is a great piece of information. But first of all I must say all the visitors. . And now I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/le-systeme-financier-americain-en-faillite on my Twitter profile. And this because at last I found what I was looking for. What you post here is really the best information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Le système financier américain en faillite, on google search I was very glad. I think I found something with the same ideea here http://www.writte.com, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  12. 17 10 2011
    bankruptcy (17:13:53) :

    What you have here it is a great article. But first of all I must salute all every one. Hello. And now I must say that I will post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/le-systeme-financier-americain-en-faillite on my Facebook profile. And this because finally I found what I was looking for. What you share here is really respectable post. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » Le système financier américain en faillite, on google search I was very glad. Maybe I found something with the same ideea here http://ivauk.com/bankruptcy.php, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  13. 1 09 2011
    Videotutoriales de Photoshop (18:20:04) :

    Hello! My partner and I extremely loved your insights into this issue. Absolutely a lot more persons should talk about it. Ideally this accelerates the attention a tad. Again, good post. I spoke to my partner about that and he absolutely is of the same opinion. On the other hand,the previous point you formulated was not crystal clear to us. Probably you might publish some other blog post on it.

  14. 31 08 2011
    Videotutoriales de Photoshop (01:47:57) :

    Hi there! Thanks a lot for composing this kind of an insightful new article. Truly you could quite possibly have described those issues vice versa. But you brought it a friendly very own twist. Looking foward to visiting your website with greater regularity.

  15. 30 08 2011
    Tutoriales Photoshop (01:40:45) :

    Hello! Many thanks for writing this kind of an insightful blog post. Basically you could quite possibly have brought up those ideas vice versa. However you provided it a fine private spin. Looking foward to heading to your blog more often.

  16. 8 08 2011
    invest liberty reserve (02:33:39) :

    ELAyam-2 » Le système financier américain en faillite Wonderful goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you are just too magnificent. I actually like what you’ve acquired here, really like what you’re saying and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still care for to keep it wise. I can not wait to read much more ELAyam-2 » Le système financier américain en faillite again from you. Thanks For Share .

  17. 7 08 2011
    web development training (19:00:07) :

    I couldn’t currently have asked for an even better blog. You happen to be available to provide excellent guidance, going straight to the point for simple understanding of your subscribers. You’re truly a terrific specialist in this subject. Many thanks for remaining there for an individual like me.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...