La richesse dévorante des riches

*Les plus riches du monde-1%- possèdent plus que les 99% restants

Les 1% les plus riches du monde possèderont en 2016 plus que les 99% restants, a indiqué lundi l’ONG Oxfam, quelques jours avant la 45e édition du forum économique mondial (WEF) qui doit avoir lieu à Davos, en Suisse.

**Insatiable richesse, toujours plus pour ceux qui ont déjà tout

Les richesses mondiales se concentrent de plus en plus aux mains « d’une petite élite fortunée ». La part du patrimoine mondial détenue par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50% en 2016, estime Oxfam lundi dans son étude « Insatiable richesse, toujours plus pour ceux qui ont déjà tout », publiée en marge du forum économique de Davos. Aujourd’hui, 80 individus possèdent autant que 3,5 milliards d’autres, contre 85 il y a un an. Ce nombre ne cesse de diminuer, puisqu’ils étaient 388 en 2010, avance l’ONG. En d’autres termes, « le patrimoine des 80 personnes les plus riches du monde a doublé entre 2009 et 2014″. En 2014, la fortune cumulée des 80 êtres les plus fortunés représentait 1.900 milliards de dollars (1.600 milliards d’euros) contre 1.300 milliards (1.100 milliards d’euros) en 2014. »Voulons-nous vraiment vivre dans un monde où 1% possède plus que le reste d’entre nous? », s’interroge Winnie Byanyima, qui co-présidera l’édition 2015 de Davos, en Suisse, du 21 au 23 janvier. C’est pourquoi elle lancera un appel urgent à « enrayer la montée des inégalités », en commençant par prendre « des mesures énergiques contre l’évasion fiscale des multinationales ». Ofxam appellera les Etats à adopter sept mesures pour lutter contre les inégalités, comme mettre un frein à l’évasion fiscale des entreprises et grandes fortunes, investir dans la gratuité des services publics, instaurer un salaire minimum pour les travailleurs et répartir de manière équitable le fardeau fiscal pour uniformiser les règles du jeu.*19/01/2015 -Source: Belga

***********

La richesse dévorante des riches media_xll_7420614

« La part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50% en 2016″, a révélé 
l’organisation non gouvernementale britannique, en s’appuyant sur une étude.

Selon Oxfam, « en 2014, les membres de cette élite internationale possédaient en moyenne 2,7 millions de dollars par adulte » et « le reste du cinquième (20%) le plus riche de la population possède 46% du patrimoine mondial alors que 80% de la population mondiale ne se partagent que les 5,5% restants ».

La directrice générale de l’organisation, Winnie Byanyima qui va coprésider le forum de Davos, a réclamé « l’organisation cette année d’un sommet mondial sur la fiscalité pour réécrire les règles fiscales internationales ».

L’ONG a appelé les Etats à prendre des mesures pour combattre les inégalités, en luttant contre l’évasion fiscale, en promouvant la gratuité des services publics, en taxant davantage le capital et moins le travail, en instaurant des salaires minimum, ainsi qu’en mettant en place une protection sociale pour les plus pauvres.

La 45e édition du forum économique mondial (WEF) se tiendra à Davos de mercredi à samedi. Plus de 300 dirigeants politiques, dont la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, le Premier ministre chinois Li Keqiang et le secrétaire d’Etat américain John Kerry y sont attendus.*médias/ Lundi 19 Janvier 2015

************************

L’accumulation par quelques uns d’une part importante de la richesse mondiale ne peut plus se justifier, les riches sont trop riches !

Les chiffres les plus dingues sur la richesse dans le monde

Dix millions de personnes (soit 0,15% de la population de la planète) possèdent 25% de la richesse mondiale et 5% de la richesse mondiale est détenue par 100.000 personnes, soit 0,00015% de la population totale !

Ainsi, 10 millions de personnes sont 220 fois plus riches que la moyenne mondiale et 100 000 sont 35000 fois plus riches.

Cette situation va en s’aggravant. La part des salaires dans le produit intérieur brut français a baissé de 9,3% entre 1983 et 2006.  » Ce qui veut dire que pendant que la part des salaires passait de 70 à 60.7% du PIB, celle du capital passait 30% à 39.3%. En d’autres termes, les dividendes augmentaient de 33% pendant que les salaires baissaient de 15%.

Il ne s’agit plus de l’accumulation du capital, mais d’une « bulle de richesse » produite en une ou deux décennies par le jeu du marché. Cette concentration ne peut que se poursuivre et s’accélérer tant qu’une prise de conscience de la population n’aura pas eue lieu, et que des barrières n’auront pas été dressées par les Etats pour contenir cette bulle, puis la réduire.

bulle de richesse et bulle sociale.

Au lieu de cela, notre gouvernement l’engraisse encore plus, il appauvris la classe moyenne et rend plus pénible la misère des pauvres. Inutile de citer le bouclier fiscale des riches et les innombrables suppression de postes ou d’allocation…

Non seulement les riches vivent entre eux « dans une bulle sociale », mais leur richesse est aussi une « bulle » qui forme une économie parallèle, fermée sur elle-même, à l’abri des aléas du monde réel qu’elle pille en toute impunité.

C’est un système prédateur : une grande partie de cette richesse est dilapidée, perdue, brûlée.

L’exemple le plus visible est donnée par les prix extravagants du marché de l’art. Réduire cette « bulle de richesses » est une des conditions nécessaire (mais non suffisante) pour traiter la crise financière actuelle.

Un banquier parisien, sous couvert d’anonymat, estime que depuis la crise, « les riches ayant fait des placements ont perdu, certes, un peu d’argent à cause de la crise, mais ils restent toujours bien assez riches. Désormais, certains d’entre-eux continuent d’investir, mais dans des secteur plus sûrs. Et d’un autre côté on a aussi des riches extravagants qui achète des machines à laver à plus de six mille euros et qui ne savent même pas cette somme représente le salaire de six mois de travail de bon nombre de personnes et pas uniquement en France… »

Le retour sur investissement que l’on pourrait obtenir des sommes qui sont gelées dans cette « bulle » est infiniment supérieur à ce qu’elles produisent dans l’industrie du luxe, le marché de l’art, l’immobilier et d’autres services propres à cette catégorie sociale. Il est donc urgent de crever cette « bulle de richesse » pour réinjecter ces sommes dans l’économie, pour soutenir la croissance mondiale et réduire la pauvreté de masse.

La vraie bonne nouvelle serait donc d’entendre dire que les riches vont s’appauvrir… À défaut de pouvoir reprendre ce qu’ils ont confisqué. (L’Humanité-30.04.2010.)

*******************

**réaction d’internautes…

La richesse dévorante des riches
Voila le programme : Le jour ou le peuple se décide à changer cet ordre économique, il nous faut les noms et les adresses de ces dix millions de personnes. On bloque les comptes de ces nantis en employant la force si nécessaire, on saisit toute l’oseille, en laissant de quoi vivre à ces dix millions de personnes (l’équivalent de 5000 € par mois par nanti) et on réinjecte sur le champ le reste dans le social, l’éducation, la santé, l’ensemble du secteur publique et dans l’assainissement des dettes publiques de chacun des états du globe. Enfin si il reste encore de l’argent une fois que les problèmes d’ordre économique sont résolus, on fait une monstre fête internationale pendant une semaine avant de retourner travailler !

**Si l’on veut faire avancer le shmilblik un jour, il faudrait commencer par être objectifs et réalistes. Les riches ne le sont pas tous devenus en héritant des rapines guerrieres des croisés ! A part quelques stars du show bizz ou du foot, ( qui en ont bavé quand même pour le devenir), les capitaines d’industrie se sont investis dans un combat sans merci, où tous les coups bas sont de règle, ou beaucoup y ont laissé leur vie ou leur chemise. Rester riche , c’est beaucoup de soucis, de calmants, de somnifères etc… Alors, à quoi ça sert les riches ? Dans le système de marché qui est en cours, les riches, soit directement, soit par capitaux investis font fonctionner tout ce qui produit les infra structure, les moyens de production, les armements etc… Donc dans ce monde ou nous travaillons pour gagner notre pain quotidien. De l’O.S. à l’ingénieur en chef nous sommes les bras et les cerveaux producteurs.Les riches ont le pouvoir parcequ’ils sont depuis la nuit des temps organisés en familles, clubs, réseaux etc..Nous producteurs n’avons toujours été que désunis, souvent jaloux des riches, souvent rêvant de le devenir ! Tout ça ne fait pas une classe ! Donc, ce qu’il faut changer, c’est l’homme ; il faut multiplier les occasions de formation humaine, d’entraide, d’actions militante : IL FAUT UN Parti Communiste HUMANISTE ! Tiens, ça me botte ce nom là !, C’est pas mal !

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Des chiffres vertigineux!

*Cette année, le nombre de millionnaires a augmenté de 4 millions dans le monde. La France se situe en troisième position du classement mondial.* Gentside

CQFD

***Selon le Crédit Suisse, le monde est de plus en plus riche mais aussi de plus en plus inégal.

Comment se situer dans cette affaire? Pour le Crédit Suisse, si votre compte courant et l’ensemble de vos biens se chiffrent à plus de 2.800 euros, vous faites partie des 50% les plus fortunés de la planète. À plus de 7.800 euros, vous faites partie des 21% les plus aisés. Et à plus de 78.000 euros, vous faites partie des 8% les plus riches.Bourse, immobilier et taux de change
En 2013, le monde compte 35 millions de millionnaires, soit un bond de quatre millions en un an. Trois raisons: le taux de l’immobilier en hausse, un taux de change avantageux et une bourse florissante. La richesse dans le monde a augmenté de 8,3% en 2013.Fossé
Sachez aussi que 50% de la richesse mondiale appartiennent à 1% de la population. Selon l’observatoire de l’ONU, les 300 personnes les plus riches de la planète possèdent la même richesse que les trois milliards les plus pauvres. Les inégalités augmentent et le fossé est de plus en plus grand entre les riches et les pauvres.*7sur7–28/10/14 - Les détenteurs d'un compte à l'étranger devront informer le fisc

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

En Afrique, les riches sont devenus les maîtres du jeu.

Dans son ouvrage intitulé « Pourquoi les riches ont gagné » paru en janvier 2014, Jean-Louis Servan-Schreiber dresse le portrait d’une époque mondialisée où les inégalités se sont fortement accrues. En Afrique notamment, les riches sont devenus les maîtres du jeu.

en-afrique-les-riches-ont-gagne

Depuis les années 1980, les inégalités se creusent sur tous les continents. Dans son dernier ouvrage « Le Capital au XXIème siècle », l’économiste Thomas Piketty relève que la période actuelle est marquée par une très forte concentration du capital sans équivalent depuis la seconde guerre mondiale.

L’Afrique n’est pas en reste. Les inégalités ne cessent d’augmenter et la pauvreté n’a pas reculé comme il l’était espéré malgré une croissance moyenne forte ces dernières années. Le coefficient de Gini*, utilisé par les organismes internationaux pour évaluer les écarts dans la répartition des revenus, atteint des sommets dans de nombreux pays africains. Il reste par ailleurs largement supérieurs aux coefficients des Etats-Unis et des pays de l’Union Européenne.

Des politiques au point mort

Devant ces mauvais résultats, les organisations de lutte contre la pauvreté et les inégalités n’ont d’autre choix que de constater leurs échecs.

Prenons une sélection de déclarations récentes d’organismes internationaux :

La Banque Mondiale, le 7 octobre 2013 :

« Tandis que les taux de croissance de l’Afrique continuent de grimper, la région étant de plus en plus prisée pour les investissements et le tourisme, Africa’s Pulse note que la pauvreté et les inégalités y demeurent « à un niveau inacceptable, tout comme l’est la lenteur des progrès accomplis en vue de leur réduction ». Près d’un Africain sur deux vit dans la pauvreté extrême aujourd’hui. » (1)

Le PNUD, en janvier 2014 :

« Actuellement, le 1% des plus riches de la planète contrôle 40% des richesses du monde, tandis que la moitié la plus pauvre de l’humanité ne contrôle guère plus de 1% des richesses. « Si cette situation n’est pas corrigée, cette disparité risque de saper les fondements mêmes du développement, des progrès économiques et de la paix sociale » (2)

Le FMI, en février 2014 :

« Il ressort des données macroéconomiques rétrospectives utilisées dans ce document que, en moyenne, dans l’ensemble des pays et au fil du temps, les mesures que les pouvoirs publics ont généralement prises pour redistribuer le revenu ne semblent pas avoir pesé sur la croissance. En dehors de considérations éthiques, politiques ou sociales plus largement, l’égalité qui en résulte semble avoir contribué à une croissance plus rapide et plus durable. En termes clairs, il ne semble guère établi qu’il existe un « arbitrage fondamental » entre redistribution et croissance. Dans bon nombre de cas, il semble donc improbable qu’il soit justifié de ne rien faire face à des inégalités élevées. » (3)

L’OMS rappelait déjà, en Août 2008, que croissance n’est pas forcément synonyme d’équité et de progrès dans la santé :

« La croissance économique permet d’améliorer le revenu dans de nombreux pays, mais l’augmentation de la richesse nationale ne suffit pas à elle seule pour améliorer la santé dans un pays. Faute d’une répartition équitable des avantages, la croissance nationale peut même exacerber les inégalités. » (4)

En substance, toutes ces organisations tiennent des propos convergents : en Afrique, les inégalités sont fortes, injustes et les mesures adoptées jusqu’à présent se sont montrées bien souvent contre-productives.

Dans le même temps, au fil des ans, le nombre de milliardaires en Afrique n’a cessé d’augmenter, indiquant une importante inégalité de répartition des bénéfices de la croissance.

On peut ainsi se demander si les États africains et les organisations internationales sont réellement en capacité de réduire les inégalités sur le continent. Comme le note à juste titre Servan-Schreiber, certains pays très pauvres d’Afrique ont réalisé des progrès dans les domaines de la santé, de l’éducation ou sont parvenus à réduire la pauvreté. Mais l’effet de levier reste, indéniablement plus fort pour les pays plus riches.

Néolibéralisme

Depuis une trentaine d’années, l’Afrique Sub-Saharienne est devenue une zone géographique très néolibérale, voire pour certains pays, en situation d’oligarchie financière. Il convient à ce titre de rappeler les programmes d’ajustement structurels mis en place en Afrique dans les années 1980 sous la pression de ces mêmes grands organismes financiers internationaux qui s’inquiètent aujourd’hui des inégalités sur le continent. L’objectif central de ce vaste chantier de réformes était de favoriser l’expansion du secteur privé et l’émergence d’une classe moyenne à travers la libéralisation des services publics et la dérégulation des économies. Une vision parfaitement résumée en 2001 par Robert Zoellick, le représentant spécial pour le Commerce des Etats Unis, dans un discours prononcé devant la fondation américaine « Heritage » à Washington :

«Nous devons agir maintenant si nous voulons agir sur les tendances mondiales en faveur des marchés privés, de la compétition économique, de la déréglementation, de la limitation des impôts, du commerce ouvert et des politiques pour la flexibilité du travail. »

En Afrique, l’impact de ces programmes a été désastreux pour la santé des populations, les capacités d’intervention des Etats africains ayant été sérieusement diminuées.

C’est pourtant bien cette philosophie qui a largement triomphé depuis les années 1980 et qui reste toujours très largement dominante sur le continent. Or, pour réduire les inégalités, il est nécessaire de conduire des politiques publiques fortes, à caractère systémique, passant notamment par des politiques fiscales plus équitables. Les riches, tout comme leurs capitaux, ont une capacité de mobilité forte. Ils peuvent s’installer là où les politiques fiscales sont les plus favorables. Une possible menace, qui explique l’influence exercée par les riches entrepreneurs africains sur le pouvoir et les politiques publiques de leurs pays. Cette compétition fiscale s’exerce dans le cadre de la mondialisation, touche tous les états, et laisse les populations sur le bord de la route. 

Des indices d’évaluation déféctueux

Pourtant, de nombreux indices économiques servant à évaluer les performances économiques des pays d’Afrique relèguent au second plan, voire ignorent, le thème des inégalités. L’indice Ibrahim, créé par la Fondation Ibrahim du nom du milliardaire anglo-soudanais qui l’a fondée, tente d’évaluer le degré de bonne gouvernance des pays en fonction de plusieurs critères. Les résultats sont pour le moins étonnants. L’Afrique du sud, la Namibie ou encore le Botswana sont classés parmi les pays assurant une très bonne gouvernance, alors que les inégalités y sont spectaculaires. Plusieurs questions s’imposent : un pays à fortes inégalités peut-il réellement être considéré comme « bien gouverné » ? La stabilité sociale qu’apporte une meilleure répartition des richesses n’est-elle pas une nécessité à l’instauration de la démocratie et de la bonne gouvernance ? Pourquoi des indices internationaux censés donner la bonne voie aux pays sur la conduite des affaires ne proposent-ils pas de tenir compte des inégalités dans leurs scores ?

L’explication est peut-être avant tout idéologique. Ce même indice Ibrahim, donne des scores ayant une corrélation élevée avec l’Indice de la fondation américaine Heritage basée à Washington qui revendique une idéologie très néolibérale et fait la promotion de la libre entreprise à travers le monde.

En fait, la plupart de ces indices mettent l’accent sur la lutte contre la corruption et pour la transparence et sont largement diffusés dans la presse internationale. A ce sujet, Antoine Garapon note ainsi dans un article de la revue Esprit de février 2014 (« La peur de l’impuissance démocratique ») :

« Tous ces nouveaux acteurs mondialisés – grandes institutions internationales qui ont la main sur les dispositifs de prévention et de répression (principalement la Banque mondiale et l’OCDE), administration américaine (Department of Justice notamment), ONG, cabinets d’avocats et entreprises – partagent une même vision de la corruption. Une vision très économique en ce qu’elle n’en considère que la dimension « business » (…). »

Finalement, bien que tout le monde s’inquiète des inégalités, les États et la plupart des organismes internationaux continuent à promouvoir des politiques qui en tiennent peu compte. Ce qui est bon pour les plus riches finira par profiter aux plus pauvres…

Nous pourrions également critiquer l’Indice de Développement Humain (IDH) du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) qui, dans son calcul, prend en compte le revenu national brut par habitant mais non les inégalités ; or la qualité de vie peut être singulièrement différente pour les populations de deux pays ayant le même IDH mais de grands écarts de coefficient de Gini.

De nombreuses études montrent pourtant que la compression des inégalités est bénéfique, bien sûr, pour les aspects sociaux (éducation, santé, etc…) mais également pour la croissance économique. Les inégalités impliquent des risques notamment en matière de cohésion sociale, de vraies bombes à retardement pour la stabilité des Etats en Afrique.(5) On peut aussi démontrer qu’il est possible d’allier la libre entreprise, l’innovation, un haut degré de transparence, la richesse économique avec de faibles inégalités de revenus, comme ont pu le faire les pays scandinaves ; c’est un modèle alternatif que  les férus du néolibéralisme refusent bien entendu d’envisager.

En conclusion, on peut considérer que la situation des inégalités en Afrique est aujourd’hui particulièrement inquiétante, dans un contexte qui reste marqué par la pauvreté. Si la tendance se poursuit, c’est-à-dire l’incapacité des principaux acteurs (états, institutions internationales) à comprimer les inégalités, on peut craindre des progrès médiocres de la part des économies africaines, des progrès décevants sur le plan social pour les populations et, in fine, des difficultés à instaurer la démocratie et la bonne gouvernance sur le continent. Pour atteindre ces objectifs, il serait peut être nécessaire que les africains disposent déjà de meilleurs outils leur permettant de s’assurer que la croissance observée dans leurs pays est correctement répartie. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

* Coefficient de Gini : le coefficient de Gini est une mesure statistique de la dispersion d’une distribution dans une population donnée, développée par le statisticien italien Corrado Gini. Le coefficient de Gini est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l’égalité parfaite et 1 signifie l’inégalité totale. Ce coefficient est très utilisé pour mesurer l’inégalité des revenus dans un pays.*/mondafrique.com-Publié le 10 Avr, 2014

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Les cinq pays préférés des millionnaires

Si vous étiez riches à millions, où iriez-vous habiter ? Choisiriez-vous votre pays d’adoption en fonction de sesconditions climatiques, économiques ou… fiscales ?

Selon un rapport de New World Health, le Royaume-Uni est le pays préféré des millionnaires qui quittent leur patrie. Entre 2003 et 2013, pas moins de 114.100 millionnaires se sont installés là-bas.

Singapour, avec sa politique fiscale avantageuse et sa grande sécurité, est le deuxième pays préféré des riches :45.000 millionnaires y ont élu domicile les 10 dernières années.

Les États-Unis viennent ensuite  (42.000 millionnaires supplémentaires en 10 ans), suivis de l’Australie (22.200) et de Hong-Kong (22.200).

D’où viennent les millionnaires ?

Les millionnaires émigrants proviennent principalement de Chine. Pas moins de 76.200 millionnaires chinois ont quitté leur pays entre 2003 et 2013, principalement pour rejoindre Hong kong, Singapour et le Royaume-Uni.

Les millionnaires indiens sont les deuxièmes plus nombreux à avoir quitté leur pays : 43,400 d’entre eux se sont installé au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie.

Viennent ensuite les millionnaires français, italiens et russes. Les Français et les Italiens ont eux une nette préférence pour la Suisse et le Royaume-Uni.

Mais un nombre surprenant de millionnaires suisses mettent eux aussi les voiles, surtout vers Singapour, Royaume-Uni, et les Emirats Arabes Unis.*references.be-18-04-2014

**Les villes qui comptent le plus de millionnaires (selon l’étude)

**Londres : 339 300 millionnaires

**New-York: 300 100 millionnaires

**Tokyo: 226 500 millionnaires

**Singapour: 225 000 millionnaires

 

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**4.000 millionnaires américains ne paient pas d’impôt, gràce aux niches fiscales

1%. C’est le pourcentage des Américains gagnant plus d’un million de dollars  qui sont exonérés d’impôt sur le revenu selon une information CNN. Soit environ 4000 contribuables. Comment  expliquer cette situation alors même que les Etats-Unis enregistrent des  déficits records ? D’après Janice Johnson et Jay Safier, membres de la société  des comptables publics certifiés de New York, et Roberton Williams, chercheur au  centre de la politique fiscale, plusieurs « niches fiscales » peuvent expliquer cette situation.

Parmi ces manoeuvres, le passage au statut d’indépendant qui a permis à  d’anciens cadres supérieurs de monter leur entreprise et donc de réaliser leurs  propres fiches de paye. Ainsi, ces derniers peuvent déclarer des salaires plus  faibles, n’intégrant pas les bénéfices tirés des investissements réalisés dans  le cadre de leur activité entreprenariale, qui eux seront soumis à une taxe  professionnelle plus souple. Ce qui permet de la sorte de payer moins d’impôts  sur le revenu.

Convertir ses actions en obligations publiques permet également de limiter  les prélèvements fiscaux. Certes ces obligations rémunèrent moins, mais elles  présentent l’avantage d’être exonérées de tout impôt. La détention d’actions  d’entreprises étrangères et, plus classiquement, les dons à des institutions  caritatives sont également permettent également de réduire la facture due au  fisc.*lexpansion.lexpress.fr– 09/05/2011

**Le millionnaire qui ne paie des impôts nulle part

*photo:James Mellon en 2007

Le richissime James Mellon réussit l’exploit de n’être imposé nulle part. C’est le fruit d’un régime strict de voyages méticuleusement planifiés. Et c’est parfaitement légal. Les paradis fiscaux disparaissent les uns après les autres. L’Autriche et le Luxembourg ont décidé d’abandonner leur secret bancaire sous la pression des autres membres de l’UE, tandis que Singapour a introduit l’échange automatique d’informations. Et dans les Caraïbes, les régimes fiscaux spéciaux tombent comme des dominos. Mais ceux qui s’imaginent que les riches n’ont bientôt plus moyen d’échapper au fisc ne connaissent pas James Mellon.

Cet homme, qui réussit l’exploit de n’être imposable à aucun endroit de la planète, a été trahi par quelques données éparpillées au milieu des 260 Gigabytes d’Offshore Leaks. James Mellon est le descendant d’un roi du pétrole américain. C’est un chasseur passionné, qui a même acquis une certaine notoriété dans le milieu pour ses nombreux trophées ramenés d’Afrique. Mais James Mellon est surtout un as de l’optimisation fiscale. Devenu britannique en 1977, il mène les administrations fiscales du monde entier par le bout du nez: en Italie, aux Etats-Unis et à Klosters, dans le canton des Grisons.*Le Matin Dimanche.ch-25.05.2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Les 20 hommes les plus riches du monde

lequel est l'homme le plus riche du monde ?

Selon le dernier classement Forbes, le Mexicain Carlos Slim conserve la plus grosse fortune du monde. Le nombre de milliardaires atteint un record….Découvrez en images le nouveau classement des 20 milliardaires les plus riches du monde établi par le magazine américain Forbes. Ce classement Forbes 2012 est marqué par le départ de trois milliardaires, dont Lakshmi Mittal, et par le retour de deux actionnaires du géant de la distribution Walmart. La liste des hommes les plus riches de la planète établie chaque année par Forbes a donc une nouvelle fois été chamboulée en 2012.

carlos slim helu.

1er : Carlos Slim Helu, 69 milliards de dollars

Carlos Slim Helu, Mexicain d’origine libanaise, est l’homme le plus riche du monde. Un titre qu’il occupe d’après Forbes pour la troisième année consécutive, même si sa fortune s’est amoindri de 5 milliards de dollars entre 2011 et 2012.

Origines de sa fortune

Carlos Slim Helu, ingénieur de formation, rachète Telmex, une société de téléphonie fixe, lors de sa privatisation en 1990. Il profite depuis d’une situation de quasi-monopole. Il détient également des parts dans la très rentable America Movil ou encore dans la société Impulsora del Desarollo Economico de America Latina. Collectionneur d’art, Carlos Slim Helu a fondé le musée Soumaya de la ville de Mexico. Il y expose notamment de sculptures de Rodin.

Fortune : 69 milliards de dollars

Age : 72 ans

Nationalité : mexicaine

*************************

Il n’y a jamais eu autant de milliardaires dans le monde. Selon le dernier classement du magazine américain Forbes, le nombre de milliardaires atteint désormais 1.226, contre 1.210 dans le classement 2011. Leur fortune globale s’élève à 4.600 milliards de dollars, en augmentation de 100 milliards sur un an, soit un patrimoine moyen de 3,7 milliards de dollars.

Les milliardaires viennent de 58 pays, les Etats-Unis conservant de loin l’effectif le plus important avec 425 personnes dont la richesse dépasse le milliard. Avec 315 milliardaires, l’Asie-Pacifique devance l’Europe, dont 310 ressortissants sont à la tête de grandes fortunes.

Carlos Slim encore

Pour sa 25ème édition, le classement Forbes des personnes les plus riches du monde révèle une grande stabilité du peloton de tête. Pour la troisième année consécutive, c’est le mexicain Carlos Slim, magnat des télécoms, à la tête d’une fortune de 69 milliards de dollars, qui prend la première place.

Il est suivi des américains Bill Gates et Warren Buffett, dont la richesse s’élève respectivement à 61 et 44 milliards de dollars. Bernard Arnault, en quatrième position, est la personne la plus riche d’Europe, suivi, à la cinquième place par un autre européen, l’espagnol Amancio Ortega, fondateur de Zara, qui entre pour la première fois dans le Top 5.

Journée de la femme oblige, le milliardaire le plus jeune est… une milliardaire : Sara Blakely, fondatrice du spécialiste de lingerie Spanx et nouvelle venue dans le classement. Avec une fortune de tout juste 1 milliard, elle occupe de 1.153ème rang. La femme la plus riche du monde reste, pour la septième année consécutive, Christy Walton (veuve de l’héritier de WalMart), à la 11ème place, avec une fortune de 25,3 milliards.

Un autre Mexicain sort du lot, Ricardo Salinas Pliego, 37ème, qui a connu la plus forte augmentation de sa fortune (avec 9,2 milliards de mieux). Les perdants de l’année sont l’indien Lakshmi Mittal, qui sort du Top 10 pour la première fois depuis 2004 mais aussi l’auteur de la saga « Harry Potter » J. K. Rowling. Liliane Bettencourt, 15ème, fait partie des 24 grandes fortunes classées sans discontinuité depuis 26 ans. (Les Rchos-07.03.2012.)

 **cliquer ici pour d’autres infos: Toujours plus riches

*****************************************

Les 20 plus grosses fortunes du monde

 carlos slim helu.

1. Carlos Slim: 68,5 milliards de dollars

Le magnat mexicain des télécoms Carlos Slim tient la première place, avec une hausse de 11% de sa fortune sur un an. Ses entreprises Telmex et Grupo Carso, réalisent entre 2% et 3% du PIB mexicain et pèsent environ 10% de la capitalisation boursière de Mexico. Il détient aussi l’opérateur American Movil. (20Minutes-06.03.2012.)

2. Bill<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Gates: 62,4 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Le<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
co-fondateur de Microsoft qui s’est retiré des affaires en juin 2008 pour se<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
consacrer aux œuvres caritatives, reste solidement ancré à la deuxième place. Sa<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
fortune a progressé de 11% sur un an. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/microsoft-co-founder-and-chairman-bill-diaporama.jpg » width= »335″ height= »265″ /></strong></span></p>
<p><span style=2. Bill Gates: 62,4 milliards de dollars

Le co-fondateur de Microsoft qui s’est retiré des affaires en juin 2008 pour se consacrer aux œuvres caritatives, reste solidement ancré à la deuxième place. Sa fortune a progressé de 11% sur un an.

 3. Warren<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Buffet: 43,8 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
A 81 ans,<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
le célèbre investisseur américain à la tête de Berkshire Hathaway voit sa<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
fortune progresser de 2,4%. Signe que l’heure de la retraite approche? Il<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
a annoncé la semaine dernière avoir choisi son successeur à la tête du fonds d’investissement… tout en gardant son nom secret. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/billionaire-investor-warren-buffett-speaks-diaporama.jpg » width= »295″ height= »233″ /></span></p>
<p><span style=3. Warren Buffet: 43,8 milliards de dollars

A 81 ans, le célèbre investisseur américain à la tête de Berkshire Hathaway voit sa fortune progresser de 2,4%. Signe que l’heure de la retraite approche? Il a annoncé la semaine dernière avoir choisi son successeur à la tête du fonds d’investissement… tout en gardant son nom secret.

4. Ingvar Kamprad:<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
42.5 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Agé de 85 ans, le fondateur du groupe suédois d’ameublement Ikea est l’Européen<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
le plus riche du classement. Son mode vie austère et les mystères entourant la<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
gestion du groupe via une fondation secrète font régulièrement les titres de la presse. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/file-ingvar-kamprad-swedish-business-magnate-diaporama.jpg » width= »269″ height= »319″ /></strong></span></p>
<p><span style=4. Ingvar Kamprad: 42.5 milliards de dollars

Agé de 85 ans, le fondateur du groupe suédois d’ameublement Ikea est l’Européen le plus riche du classement. Son mode vie austère et les mystères entourant la gestion du groupe via une fondation secrète font régulièrement les titres de la presse.

5.Bernard Arnault: 42.3 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
A 63 ans, le patron de LVMH est le Français le plus riche du monde. Son groupe familial détient environ 46% du capital du premier groupe mondial de luxe explique Bloomberg. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/bernard-arnault-ceo-lvmh-during-diaporama.jpg » width= »300″ height= »185″ /></strong></span></p>
<p><span style=5.Bernard Arnault: 42.3 milliards de dollars

A 63 ans, le patron de LVMH est le Français le plus riche du monde. Son groupe familial détient environ 46% du capital du premier groupe mondial de luxe explique Bloomberg.

6. Amancio Ortega: 38.8 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Cet Espagnol est à la tête du groupe Inditex<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
SA qui détient notamment la chaîne de vêtements Zara. Bloomberg explique qu’il a investi une<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
grande partie de ses dividendes dans un lage portefeuille immobilier, constitué de<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
bureaux et locaux commerciaux en Europe aux Etats-Unis. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/spainmadridamancio-ortega-pdg-of-zara-diaporama.jpg » width= »339″ height= »307″ /></strong></span></p>
<p><span style=6. Amancio Ortega: 38.8 milliards de dollars

Cet Espagnol est à la tête du groupe Inditex SA qui détient notamment la chaîne de vêtements Zara. Bloomberg explique qu’il a investi une grande partie de ses dividendes dans un lage portefeuille immobilier, constitué de bureaux et locaux commerciaux en Europe aux Etats-Unis.

7. Larry<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Ellison: 38 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
A  67 ans, Larry Ellison est le patron d’Oracle, le troisième plus grand groupe de logiciels, après Microsoft et IBM. Sa fortune<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
colossale devrait lui permettre de continuer à assouvir sa passion pour la<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
voile. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/bmw-oracle-racing-owner-larry-diaporama.jpg » width= »297″ height= »175″ /></span></strong></span></p>
<p><span style= 7. Larry Ellison: 38 milliards de dollars

A 67 ans, Larry Ellison est le patron d’Oracle, le troisième plus grand groupe de logiciels, après Microsoft et IBM. Sa fortune colossale devrait lui permettre de continuer à assouvir sa passion pour la voile

 8 et 9. Les frères Koch: 34 milliards de dollarsLes<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
deux frères Charles and David Koch détiennent chacun 42%  de Koch Industries Inc., un groupe de chimie<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
et de raffinage implanté à Wichita dans le Kansas. David Koch est à la<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
tête de la fondation Americans for Prosperity, un actif soutien financier du Tea Party. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/the-koch-industries-inc-headquarters-diaporama.jpg » width= »284″ height= »299″ /></span></p>
<p><span style=8 et 9. Les frères Koch: 34 milliards de dollars

Les deux frères Charles and David Koch détiennent chacun 42% de Koch Industries Inc., un groupe de chimie et de raffinage implanté à Wichita dans le Kansas. David Koch est à la tête de la fondation Americans for Prosperity, un actif soutien financier du Tea Party.

10. Eike<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Batista: 29.8 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Le milliardaire brésilien qui a fait fortune notamment dans le pétrole et<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
le charbon affiche la plus forte hausse de revenus en 2011 avec une progression<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
de 32%. Et selon Bloomberg, il espère<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
bien détrôner Carlos Slim d’ici 2015. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/eike-batista-chairman-and-ceo-diaporama.jpg » width= »284″ height= »248″ /></strong></span></p>
<p><span style=10. Eike Batista: 29.8 milliards de dollars

Le milliardaire brésilien qui a fait fortune notamment dans le pétrole et le charbon affiche la plus forte hausse de revenus en 2011 avec une progression de 32%. Et selon Bloomberg, il espère bien détrôner Carlos Slim d’ici 2015.

11. Mukesh Ambani: 26,8<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
A 54 ans, le patron du conglomérat indien Reliance,<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
première capitalisation boursière du pays, est l’homme le plus riche d’Asie. Selon<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Bloomberg, sa fortune a augmenté de 25% sur un an et la valeur de ses actions a<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
crû de 17%. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/reliance-industries-chairman-mukesh-ambani-diaporama.jpg » width= »349″ height= »217″ /></strong></span></p>
<p><span style=11. Mukesh Ambani: 26,8 milliards de dollars

A 54 ans, le patron du conglomérat indien Reliance, première capitalisation boursière du pays, est l’homme le plus riche d’Asie. Selon Bloomberg, sa fortune a augmenté de 25% sur un an et la valeur de ses actions a crû de 17%

12. Li Ka-Shing: 25,8 milliards de<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Agé de 83<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
ans, ce milliardaire a multiplié les investissements: il détient<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
notamment des participations dans le promoteur immobilier hong-kongais Cheung Kong<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Holdings Ltd., l’opérateur de fret maritime et des ports de Hong Kong; Hutchison<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Whampoa Ltd, et dans le groupe d’énergie Husky Energy Inc. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/hong-kong-billionaire-li-ka-shing-diaporama.jpg » width= »306″ height= »203″ /></span></p>
<p><span style=12. Li Ka-Shing: 25,8 milliards de dollars

Agé de 83 ans, ce milliardaire a multiplié les investissements: il détient notamment des participations dans le promoteur immobilier hong-kongais Cheung Kong Holdings Ltd., l’opérateur de fret maritime et des ports de Hong Kong; Hutchison Whampoa Ltd, et dans le groupe d’énergie Husky Energy Inc.

13. Sheldon Adelson: 25,7<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
A 78 ans, le magnat du casino qui détient 47% de Las<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Vegas Sands et gère des complexes à Macao et Las Vegas est un soutien actif du candidat à la primaire républicaine Newt<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Gingrich à qui il a donné au moins 10 millions de dollars, selon Bloomberg.  » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/chief-executive-sheldon-adelson-addresses-diaporama.jpg » width= »305″ height= »195″ /></span></p>
<p><span style=13. Sheldon Adelson: 25,7 milliards de dollars

A 78 ans, le magnat du casino qui détient 47% de Las Vegas Sands et gère des complexes à Macao et Las Vegas est un soutien actif du candidat à la primaire républicaine Newt Gingrich à qui il a donné au moins 10 millions de dollars, selon Bloomberg.

15. Stefan Persson: 22.4 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Le Suédois est le président et le principal<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
actionnaire de la chaîne<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
d’habillement H&M fondée par son père et dont il a pris la tête en 1982. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/paris-17-novembre-2011-diaporama.jpg » width= »305″ height= »176″ /></span></p>
<p><span style=15. Stefan Persson: 22.4 milliards de dollars

Le Suédois est le président et le principal actionnaire de la chaîne d’habillement H&M fondée par son père et dont il a pris la tête en 1982.

16. Lakshmi Mittal: 23,6 milliards de dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Résident britannique, l’Indien Lakshmi Mittal est à la<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
tête d’ArcelorMittal, numéro un mondial de la sidérurgie issue de la fusion des<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
deux groupes en 2006. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/mandatory-credit-photo-by-paul-diaporama.jpg » width= »295″ height= »200″ /></span></p>
<p><span style=16. Lakshmi Mittal: 23,6 milliards de dollars

Résident britannique, l’Indien Lakshmi Mittal est à la tête d’ArcelorMittal, numéro un mondial de la sidérurgie issue de la fusion des deux groupes en 2006.

18 et 17. Jim Walton (23,4 milliards) et Samuel Walton (22,9 millliards)<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Les héritiers de Sam Walton, le fondateur de la chaîne<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
américaine de supermarché Wal-Mart sont en bonne place dans le classement. A leurs côtés, ont trouve aussi Christy R. Walton, à la 14e place, avec une fortune estimée à 24,9<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
milliards de dollars. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/file-exterior-of-diaporama.jpg » width= »339″ height= »224″ /></span></p>
<p><span style=18 et 17. Jim Walton (23,4 milliards) et Samuel Walton (22,9 millliards)

Les héritiers de Sam Walton, le fondateur de la chaîne américaine de supermarché Wal-Mart sont en bonne place dans le classement. A leurs côtés, ont trouve aussi Christy R. Walton, à la 14e place, avec une fortune estimée à 24,9 milliards de dollars.

19. David K-R. Thomson: 22,7 milliards de<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
dollars<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Le Canadien<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
a succédé à son père aux commandes du géant des médias Thomson Corp en 2002 et<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
a hérité de la fortune familiale à son décès en juin 2007. Après avoir cédé ses<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
journaux traditionnels, le groupe s’est recentré sur l’information high-tech à<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
destination des professionnels. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/file-thomson-corp-board-chairman-diaporama.jpg » width= »258″ height= »215″ /></span></p>
<p> </p>
<p><span style=19. David K-R. Thomson: 22,7 milliards de dollars

Le Canadien a succédé à son père aux commandes du géant des médias Thomson Corp en 2002 et a hérité de la fortune familiale à son décès en juin 2007. Après avoir cédé ses journaux traditionnels, le groupe s’est recentré sur l’information high-tech à destination des professionnels.

Evaluer jour après jour la fortune des 20 personnalités les<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
plus riches de la planète: c’est l’objectif de l’Index Bloomberg des<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
milliardaires  qui a dévoilé lundi soir son dernier classement en date du 5 mars.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Pas de révolution au sommet, des asiatiques qui montent en force,<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
et deux Français toujours en lice. 20. Liliane Bettencourt: 22,4 milliards<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
de dollars.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
L’héritière de l’Oréal qui contrôle avec sa famille<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
31% du géant des cosmétiques clôt ce top 20 et campe à la deuxième place du classement<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
français. En octobre dernier, sa fille et ses deux petits-fils sont devenus les<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
gardiens de la  fortune familiale à la<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
suite de sa mise sous tutelle. » src= »http://cache.20minutes.fr/photos/2012/03/06/french-billionaire-oreal-heiress-liliane-diaporama.jpg » width= »317″ height= »184″ /></strong></span></p>
<p><span style=Evaluer jour après jour la fortune des 20 personnalités les plus riches de la planète: c’est l’objectif de l’Index Bloomberg des milliardaires qui a dévoilé lundi soir son dernier classement en date du 5 mars. Pas de révolution au sommet, des asiatiques qui montent en force, et deux Français toujours en lice.

 20. Liliane Bettencourt: 22,4 milliards de dollars.

 L’héritière de l’Oréal qui contrôle avec sa famille 31% du géant des cosmétiques clôt ce top 20 et campe à la deuxième place du classement français. En octobre dernier, sa fille et ses deux petits-fils sont devenus les gardiens de la fortune familiale à la suite de sa mise sous tutelle.

************************

des hommes d’affaires koweïtiens rachètent le club de Nottingham Forest

Le club anglais de Nottingham Forest (2e division) a été racheté par l’homme d’affaires koweïtien Fawaz Al-Hassawi et ses frères Abdelaziz et Omar, ont annoncé les nouveaux propriétaires. «Je peux annoncer officiellement que l’acquisition de Nottingham Forest est terminée », a indiqué mardi soir Fawaz Al-Hassawi, sans donner de précisions sur les termes financiers de l’achat. La famille koweïtienne était en négociation depuis plusieurs semaines pour l’achat du club anglais avec les anciens propriétaires confrontés à des problèmes financiers. Fondé en 1865, le club de Nottingham Forest a remporté deux fois la coupe d’Europe des clubs champions (actuellement la Ligue des champions) en 1979 et 1980. (L’Expression-11.07.2012.)

**Qatar achète quatre hôtels de luxe en France

Le Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Concorde Lafayette et l’hôtel du Louvre à Paris passent sous pavillon qatarien. Des achats qui complètent la longue liste de propriétés de l’émirat en France.

Un investisseur du Qatar a acquis l'hôtel Martinez de Cannes.

À en croire les sources de l’agence de presse AFP, l’hôtel Martinez, à Cannes, le
Palais de la Méditerranée, à Nice, le Concorde Lafayette, porte Maillot à Paris,
et l’hôtel du Louvre, dans le IIe arrondissement de la capitale, seraient
achetés par Katara Hospitality (ex-Qatar National Hotels Co.), propriétaire et
gestionnaire d’un portefeuille hôtelier de luxe dans les Émirats et dans le
monde. De son côté, Claude Levy, du syndicat CGT des hôtels de prestige et
économiques, n’a pas de précisions sur l’acquéreur: «On sait que c’est des
Qatariens, mais rien de plus.» Starwood Capital n’a pas souhaité commenter ces
informations.

Ces sites somptueux s’ajoutent à la longue liste des propriétés qatariennes en
France: l’hôtel Raffles à Paris (ex-Royal Monceau), le Centre de conférences
international près des Champs-Élysées, qui deviendra l’hôtel Peninsula, et la
Société fermière des casinos de Cannes (27%), qui comprend deux casinos
(Barrière Croisette et Les Princes), l’hôtel Majestic et le Gray d’Albion. Le
Qatar possède également 35.000 mètres carrés sur les Champs-Élysées, dont la
galerie commerciale Élysée 26. La Qatar Investment
Authority (le fonds souverain du Qatar) vient d’ailleurs de s’offrir l’immeuble
de Virgin sur cette avenue mythique, pour 500 millions d’euros. Une
maison à Marnes-la-Coquette (dans les Hauts-de-Seine), l’hôtel d’Évreux place
Vendôme (230 millions d’euros), le somptueux hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis
à Paris et le Carlton de Cannes sont aussi détenus par ce minuscule mais
richissime État du Golfe.

Les investissements qatariens dans l’immobilier de l’Hexagone affluent depuis 2008,
date à partir de laquelle les Qatariens ont bénéficié d’un régime fiscal
privilégié: ils sont exonérés de taxe sur les plus-values immobilières. Par
ailleurs, un Qatarien ne paie pas d’impôt sur la fortune (ISF) durant ses cinq
premières années de résidence en France. Des mesures instaurées par Nicolas
Sarkozy, qui a, dès son élection, soigné ses relations avec l’émir du Qatar,
Hamad ben Khalifa al-Thani, pour favoriser les relations commerciales entre la
France et le Qatar. (Le Figaro-22.06.2012.)

**L’immeuble du Figaro racheté par le Qatar

L’immeuble du Figaro, situé dans le 9ème arrondissement de Paris a été cédé en avril 2012 au Qatar, en même temps qu’un autre bâtiment situé dans le 8ème arrondissement, pour la coquette somme de 600 millions d’euros. Le Qatar compte bien étendre son empire immobilier en France. Après s’être offert quatre somptueux hôtels dont le Martinez à Cannes, le Qatar a également racheté « pour environ 300 millions d’euros, les 23 000 mètres carrés de l’immeuble Neo qui abrite notamment Le Figaro, 14 boulevard Haussmann, en plein centre de Paris » a annoncé le Parisien. « Selon le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Jones Lang LaSalle, une promesse de vente a été signée en février dernier pour deux immeubles appartenant au groupe immobilier allemand KanAm » affirme Le Figaro. Le premier, de 21 000m2 au 14 boulevard Haussman (9ème) abrite les bureaux du Figari et une antenne de l’ambassade américaine. Le second, 26 000m2 est situé dans le 8ème arrondissement, rue Cité de Rétiro.(Paris Dépêches-26.06.2012.)

***********************

 

 

22 réponses à “La richesse dévorante des riches”

1 2
  1. 11 11 2011
    moncler sale (03:03:44) :

    You can get account on how to actualize appearance from watching accouchement playing, or a section from a song that drums up that apparatus central of you.

  2. 7 11 2011
    moncler men (02:52:37) :

    There has consistently been a faculty of appearance appearance in the basal dress and pants that humans wear. It has afflicted through time.

1 2