retour au protectionnisme!?

Les Européens ne cessent de dénoncer les tentations de protectionnisme de Washington face à la crise, menaçant de faire du commerce leur premier sujet de querelle avec l’équipe de Barack Obama.«Nous devons éviter le protectionnisme», a prévenu mardi dernier la chancelière allemande Angela Merkel à l’adresse des États-Unis. Cette réaction s’ajoute à d’autres protestations ces derniers jours, après que le Congrès américain a proposé d’inclure dans le plan de relance économique de Barack Obama une clause clairement protectionniste. Un plan encore en discussion au Sénat. Cette clause, dite «Buy American» («Achetez américain»), propose d’interdire l’achat de fer ou d’acier étranger pour les projets d’infrastructures que financerait le plan de relance, à moins que l’offre d’acier américain ne suffise pas ou que son prix augmente la facture finale de plus de 25%. Cette disposition a été largement considérée par les Européens comme une violation des règles du libre-échange et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’ambassadeur de l’UE à Washington, John Bruton, a indiqué lundi à l’AFP avoir écrit une lettre aux responsables du Congrès et au gouvernement américain à ce sujet. «Nous considérons que cette législation établit un précédent très dangereux, à un moment où le monde fait face à une crise économique mondiale», a-t-il dit. Déjà, la Commission européenne avait prévenu qu’elle ne resterait pas «les bras croisés à ne rien faire» si la clause était retenue dans le texte final. Le sous-secrétaire italien au Commerce extérieur, Adolfo Urso, a jugé pour sa part qu’«une dangereuse nouvelle guerre de l’acier se profile et nous devons la conjurer par des interventions fortes et décisives». Et la secrétaire d’Etat française au commerce extérieur Anne-Marie Idrac a estimé qu’il s’agissait d’un «très mauvais signal» donné par la nouvelle administration Obama, invitant le directeur général de l’OMC Pascal Lamy à se saisir du dossier.  

Ce nouveau sujet de discorde apparaît alors que les États-Unis avaient déjà tiré deux salves commerciales contre l’Europe juste avant le départ de la Maison Blanche de George W. Bush, en décidant notamment de tripler leurs droits de douane sur le roquefort. Mais les Européens ne sont eux-mêmes pas au-dessus de toute tentation protectionniste, notamment dans le secteur stratégique pour eux de l’agriculture. L’Union européenne a ainsi été très critiquée le mois dernier pour avoir décidé de réintroduire des aides à l’exportation dans le secteur laitier pour soutenir ses producteurs en grande difficulté du fait de la forte baisse des prix. Suspendu en 2007, ce mécanisme prévoit que l’UE verse aux exploitants la différence entre les prix en vigueur en Europe et ceux, encore plus bas, sur les marchés mondiaux, avec l’objectif de rendre les producteurs compétitifs face à la concurrence internationale. Le groupe dit de «Cairns», qui réunit les grandes puissances émergentes exportatrices de produits agricoles (dont l’Australie, l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Brésil), a critiqué l’Europe, estimant que «ce n’est pas le type de position qu’on attend de la part d’économies clés à l’heure actuelle». Dans le domaine ultra-sensible pour Européens et Américains de l’aéronautique, le gouvernement français a aussi annoncé qu’il comptait mobiliser plusieurs milliards d’euros pour soutenir les exportations d’Airbus. Berlin réfléchirait aussi à des mesures en ce sens. La ministre française de l’Economie Christine Lagarde est d’ailleurs allée vendredi jusqu’à défendre le protectionnisme, qu’elle a qualifié de «mal nécessaire» dans le cadre des plans de relance économique. Même si elle a reconnu que ces mesures devaient avoir un «caractère temporaire».(Cyberpresse-Canada)

**************************************************

Le fantôme du protectionnisme

Le protectionnisme, même s’il agonise depuis longtemps, a la vie dure. Il survit encore malgré plus d’un demi-siècle de labeur de la part du GATT puis de l’OMC et malgré la signature d’un grand nombre d’accords de libre-échange, régionaux ou autres. -Admettons néanmoins que les résurgences actuelles de frilosité commerciale sont généralement mineures, que peu sont virulentes, et que personne ne semble vouloir revenir au temps des entraves généralisées : aucune personne sérieuse ne pourrait préconiser une telle absurdité rétrograde.

La théorie du libre-échange est connue depuis plus de deux siècles. L’écossais Adam Smith, dans son génial dialogue avec Ricardo, a bien établi que les nations avaient tout à gagner à mettre les « avantages -comparatifs » au centre de leur stratégie commerciale. À titre d’exemple, le Portugal était meilleur producteur de vin que l’Angleterre (quelle surprise !) mais il était aussi productif, quoique dans une moindre mesure, quand il s’agissait de fabriquer du « drap ». Conclusion : le Portugal avait intérêt non seulement à vendre du vin aux Anglais, mais aussi à acheter leur drap. Cela lui permettait de se consacrer davantage à sa principale spécialité tout en aidant les Anglais à payer leurs achats grâce à leurs ventes de tissus.

Tout est évidemment moins simple aujourd’hui. Les avantages comparatifs se déplacent, et vite, parfois. Les « économies d’échelle » permettent à ceux qui -fabriquent en grande quantité d’abaisser leurs prix. Même ceux qui ont un petit marché intérieur peuvent jouer de cette stratégie, à condition d’exporter. Ainsi, la vieille théorie, sans perdre de sa pertinence, se pratique d’autres façons, tout en demeurant le fondement de la spectaculaire progression de la mondialisation. Il faut dire aussi qu’une des barrières naturelles les plus immuables, la distance, a été elle-même fortement mise à mal par les révolutions technologiques du transport, dont la forte accélération entraînée par la Deuxième Guerre mondiale se poursuit. Au 17e siècle, il fallait trois mois aux navires français pour atteindre la colonie -d’Amérique. L’intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon, se faisait une gloire de dire : « On fabrique ici de quoi me vêtir des pieds à la tête ». Aujourd’hui, la Chine et d’autres pays ont rendu caduques, on le sait, de telles affirmations ! La Chine nous a d’ailleurs fait perdre de nombreux emplois, dans le textile, précisément. N’oublions pas, toutefois, que dans ce secteur presque disparu, un travailleur gagnait en général 12 dollars de l’heure. Ce qui n’empêche pas qu’il faille s’occuper de la main-d’œuvre pénalisée par ces transformations. Mais en matière de salaire, il est plusieurs fois plus payant de travailler chez Bombardier, entreprise qui n’existerait évidemment pas si son marché se limitait au Québec. La cause est donc entendue partout, et, singulièrement, au Québec, espace économique de 8 millions d’habitants exportant 50 % de sa production et abritant plusieurs multinationales qui dominent le monde dans leur catégorie.

Même en agriculture, où le vent protectionniste est plus puissant, ici comme ailleurs, et pour des raisons souvent -compréhensibles, le Québec est assez bon -commerçant. Nous exportons pour environ 5 milliards de dollars de nos productions bioalimentaires. Le porc domine, évidemment, mais même le sirop d’érable compte pour 4 % de ces exportations ! La moitié de nos ventes agricoles se font à l’extérieur du Québec. Étrangement, malgré cela, c’est toujours dans les milieux agricoles que les courants protectionnistes sont les plus forts. C’était déjà le cas lors des débats sur le libre-échange, auquel nos agriculteurs s’opposaient fortement à la fin des années 1980.

On peut les comprendre, d’ailleurs : l’agriculture, vulnérable à bien des égards, représente de loin le secteur le plus complexe de l’économie. S’ériger en chantre de la « souveraineté alimentaire » part d’une bonne intention, mais si tous nos clients tentaient de la pratiquer, bonjour les dégâts ! Cela ne veut pas dire qu’acheter québécois ne soit pas vertueux, à condition que le choix soit libre et dicté par les seuls critères de prix et de qualité.

Cela dit, la campagne présidentielle française a mis de l’avant un débat, intéressant et relativement modéré, sur une forme de protectionnisme justifiable, que l’on nomme « réciprocité » … Curieusement, c’est le nom que nous donnions à notre libre-échange avec les États-Unis de 1835 à 1865 (eh oui !), qui fut compromis par une tragique erreur du colonisateur britannique, qui avait pris le parti du Sud lors de la guerre de Sécession. Le Nord gagna et nous fit payer cher cette bourde politique. Wilfrid Laurier reprit le même vocabulaire en 1911, quand il chercha, sans succès, à rétablir la fluidité Nord-Sud.

Évidemment, ni Sarkozy, ni Hollande, ni aucun candidat sérieux ne remettent en cause la presque parfaite fluidité européenne. Mais ils sont pertinents lorsqu’ils affirment, à propos des pays émergents, et même de certains autres, qu’on ne devrait accepter leur production qu’à condition que, réciproquement, ils acceptent toutes les nôtres sans y opposer de barrières.  On ne saurait pousser honnêtement et d’un seul coup le concept de réciprocité jusqu’aux conditions salariales. Les salaires chinois, qui augmentent assez vite, pourraient rejoindre les nôtres en quelques décennies, comme l’ont fait ceux du Japon après la Deuxième Guerre mondiale. En cette matière, il faut « donner du temps au temps ». Cela n’est donc pas vraiment en cause.  Cependant, quant à l’environnement et aux normes sanitaires de certains produits, la réciprocité doit être implacable. Rendre des enfants malades avec des jouets toxiques est inadmissible. Polluer l’air ou l’eau à Shanghai, c’est polluer la planète qui nous appartient à tous. Les faibles normes environnementales occasionnent une forme de concurrence déloyale qu’il faut combattre.

Des pressions politiques, des poursuites à l’OMC et des représailles supervisées ne relèvent pas du protectionnisme, mais de la justice et du bon sens, dans notre intérêt comme dans celui des populations des pays émergents. Le même raisonnement vaut quand Sakorzy s’en prend, avec raison, au « Buy American Act » et brandit un éventuel « Buy European Act ». La première puissance du monde doit donner l’exemple, en particulier à la Chine, récemment devenue deuxième économie et en passe de devenir la première. Pour être crédibles, les Américains doivent être eux-mêmes -irréprochables.*Par Bernard Landry-Magazine Forces.Québec.

*****************************************

14 réponses à “retour au protectionnisme!?”

  1. 13 11 2011
    Allison Cumbert (15:10:51) :

    Simply wanna say that this is very helpful , Thanks for taking your time to write this. « Guilt is a rope that wears thin. » by Ayn Rand.

  2. 1 11 2011
    BUBRERRY SCARF SALE (12:12:57) :

    Being Inexperienced Im constantly discovering on-line for reports which will help me. Thank you

  3. 31 10 2011
    traduceri romana engleza (23:37:42) :

    What is here it is a great article. But first of all I must salute all the visitors. Hello there. After this I must say that I will post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/retour-au-protectionnisme on my Facebook profile. And this because at last I found what I was looking for. What you say here is really good sharing. When I saw this tittle, ELAyam-2 » retour au protectionnisme!?, on google search I was very happy. I think I found something like this here http://www.toplevel-traduceri.ro, I’m not sure but I thing it was the same. All the best

  4. 30 10 2011
    power inverter (05:32:26) :

    There is obviously a lot to know about this. I think you made some good points in Features also.

  5. 28 10 2011
    John Hancock (15:21:25) :

    Good blog! I really love how it is simple on my eyes and the data are well written. I am wondering how I could be notified when a new post has been made. I have subscribed to your feed which must do the trick! Have a great day! « You can discover what your enemy fears most by observing the means he uses to frighten you. » by Eric Hoffer.

  6. 25 10 2011
    online poker magazine (22:12:04) :

    What you have here it is a great article. But first of all I must say all the visitors. Bounjour. After this I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/retour-au-protectionnisme on my Hi5 profile. And this because at last I found what I was looking for. What you give us here is really good post. When I saw this tittle, ELAyam-2 » retour au protectionnisme!?, in my google search I was very glad. It is possible I found something that have the same ideea here http://www.bluffaway.com, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  7. 21 10 2011
    Product Naming (15:29:12) :

    This it is a great piece of information. But first of all I must say all every one. Salve. After this I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/retour-au-protectionnisme on my Twitter profile. And this because finally I found what I was looking for. What you say here is really nice sharing. In the minute I saw this tittle, ELAyam-2 » retour au protectionnisme!?, in my google search I was very glad. Maybe I found something that have the same ideea here http://www.writte.com, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  8. 17 10 2011
    bankruptcy (17:49:27) :

    What is here it is a great piece of information. But first of all I must say all the visitors. Bounjour. And now I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/crise-financiere-mondiale-ou-lechec-du-capitalisme/retour-au-protectionnisme on my Digg profile. I will do this because at last I found what I was looking for. What you give us here is really the best post. In the minute I saw this tittle, ELAyam-2 » retour au protectionnisme!?, in my google search I was very happy. It is possible I found something that have the same ideea here http://ivauk.com/bankruptcy.php, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  9. 1 09 2011
    Curso de Photoshop (18:20:04) :

    Hi! I actually liked your entire remarks into this topic. Certainly even more folks need to talk about it. Preferably this boosts the notice a tad. Again, terrific post. I talked to my partner about that and he 100 % is of the same opinion. On the other hand,the preceding point you brought in was not clear to us. Surely you might jot down another write-up about it.

  10. 31 08 2011
    Curso de Photoshop (01:47:59) :

    Hi there! Many thanks for creating this sort of an useful article. Really you could quite possibly have described those topics the opposite way round. Still you presented it a kind very own spin. Looking foward to going to your web site on a regular basis.

  11. 30 08 2011
    Curso de Photoshop (01:40:44) :

    What’s up! Kudos for producing such an insightful blog post. Truly you might have described those issues vice versa. Still you presented it a fine personal spin. Looking foward to browsing your site with greater regularity.

  12. 29 08 2011
    kpir (02:14:16) :

    I am trying to find a good blogging site where I can actually get viewers or readers to view my blog. I have tried blogspot and live journal with no real success. Does anyone know of any good sites where I can actually blog and get readers?. . Another thing is any tips to get readers to your blogs? Should you follow a theme or how do you need to advertise or if you keep posting will they come to you?. . Please no spam. Thanks.

  13. 27 08 2011
    SEO Article Writing (01:59:39) :

    There are some helpful points at some point in this article nevertheless I don’t know if I see every one of them center to be able to heart. There is some credibility but I am going to take carry opinion right until I explore it additionally. Good content , thanks so we want a lot more! Added to FeedBurner in addition

  14. 7 08 2011
    windows 7 Professional key (18:05:53) :

    This is very interesting, You’re a very skilled blogger. I’ve joined your feed and look forward to seeking more of your wonderful post. Also, I’ve shared your site in my social networks!




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...