Ahlem Mostaghanemi. la poètesse du désir

«Je suis l’écrivaine du désir et non pas du plaisir comme j’aime à le répéter», nous a avoué l’auteure de La mémoire de la chair.

ahlammoustaghanmi.jpg 

Beaucoup de monde attendait jeudi après-midi du côté du stand Sédia au Sila. Et pour cause, la diva du roman arabe sait se faire désirer. Avec une demi-heure de retard, nous eûmes le temps de discuter un peu avec une des filles qui tiennent le stand. Celle-ci nous avouera que ce Salon est de loin le pire qu’elle a connu.
«L’humidité, il l’ont réglée le deuxième jour en nous remettant un bac en plastique, voilà comment ils ont procédé. Car, il faut voir l’eau qui coule sur les livres, le soir venu. La Safex c’était nettement mieux», avouera notre interlocutrice. Tout le monde s’interroge sur le livre de Ahlem Mostaghanemi.
Depuis quand écrit-elle en français? Le livre Dakirat El Djased vient, en effet, d’être traduit en langue française et publié aux éditions Sédia. La reine du roman arabe comme s’est plu à la considérer la ministre de la Culture, se plie difficilement à nos questions tant le public est venu nombreux à sa rencontre, nous sommes repartis pour la laisser seule avec lui pour pouvoir enfin lui dédicacer son livre. Après sa grande sortie médiatique au stand du ministère de la Culture, le phénomène Ahlem Mosteghanemi sort de son silence, elle qui refuse toute interview à la presse. Elle se permet donc cette petite incartade pour nous filer quelques mots «volés» à la hâte. «Je suis très heureuse d’être pour la première fois en contact avec mes lecteurs francophones. C’est ce qui me manquait. Beaucoup m’aiment sans avoir lu mes romans. Pour moi, la plus proche langue après l’arabe, est la langue française vu que je lis beaucoup aussi bien dans cette langue, même si je serai traduite en anglais ou en japonais», confie-t-elle en arabe, avant de s’aviser comme une sorte de prise de conscience et se met naturellement à parler français.
Elle, qui préférait au départ nous parler dans la langue d’El Moutanabbi, esquisse sa confidence dans la langue de Molière. Une obligation de marketing sans doute. «J’espère que mes lecteurs francophones seront fiers de moi, car j’écris sur l’histoire de la guerre d’Algérie.» A propos de son écrit très sensuel, l’écrivaine fait remarquer: «Je n’ai cassé aucun tabou, il y a tout au plus un seul baiser dans mon roman. J’estime que j’ai plutôt embelli la langue arabe. J’écris comme je parle. Je parle d’amour, je suis l’écrivaine du désir et non du plaisir comme je l’ai toujours dit. Mais je ne le proclame pas comme un slogan… C’est avec le désir qu’on fait de la belle littérature.» Et d’ajouter: «Le titre de mon roman Mémoire de la chair n’est qu’un jeu de mots. J’aime jouer avec les mots vu que je suis écrivaine, mais je ne le fais pas pour vendre. Il y a d’autres qui choisissent des titres plus commerciaux. Ce n’est pas mon cas. Moi, j’ai choisi un titre qui ressemble à ce que j’aime, à mon langage.» Alors, Ahlem Mosteghanemi prête à séduire le public universel? «Je vous jure que ce qui m’intéresse est le public algérien, rien que ça. Je m’en fous complètement de la traduction dans le monde. Pour moi, un écrivain est égal à la cause qu’il défend et pas aux nombres de langues dans lesquelles il est traduit. C’est ça qui fait mon prestige.»
Pour rappel, l’adaptation télévisuelle de son roman sera portée cette année à l’écran dans les pays arabes au cours du mois de Ramadhan et ce, par un réalisateur syrien, Najed Ansour avec comme vedette, une actrice algérienne, des Aurès. (l’Expression-07.11.09.=

sila09.jpg

 ************Ahlem M‬ostaghenemi honorée

image 

Nous n’avons pas senti passer les quatre heures en compagnie de l’écrivaine Ahlem M‬ostaghenemi au forum d’Echorouk. Elle se distingua encore une fois par son aura, ses échanges courageux et raffinés avec l’assistance. Cette écrivaine hors pair a ouvert son cœur à ses lecteurs au milieu d’une ambiance conviviale qu’elle a grandement contribué à créer, au siège du journal.

L’écrivaine algérienne Ahlem Mostaghenemi a été honorée samedi par Echorouk qui lui a remis deux cadeaux de valeur symbolisant l’authenticité et la culture ancestrale de l’Algérie; un burnous et une épée, et bien d’autres reconnaissances pour la qualité de sa plume dont s’enorgueillit la littérature arabe moderne.

La fondatrice du prix Malek Haddad était touchée par ce second hommage, consécutif à celui qui lui a été rendu jeudi à Alger par l’Office National de  la Culture et de l’Information. Ahlem considère que ce type d’initiatives reflète la reconnaissance des efforts de l’écrivain algérien qui a toujours « regorgé » de créativité.

Avec les journalistes, l’hôte d’Echorouk a évoqué sa carrière dans l’écriture, ainsi que des questions relatives au champ culturel en Algérie et dans le monde arabe. Ahlem a par ailleurs promis de relancer le prix Malek Haddad tout en appelant dans ce cadre à l’appui de l’Etat algérien, et de fonder une ligue des écrivains et journalistes algériens à l’étranger, tout en continuant à solliciter son imagination pour la production d’autres travaux littéraires.

L’intervenante n’a pas manqué de rappeler la place qu’occupe la Palestine dans son cœur et dans ses œuvres, se remémorant des situations qu’elle a vécu avec des détenus palestiniens qui ont réussi à obtenir son numéro. C’est d’abord par cette porte que son roman « Mémoire du Corps » est passé dans les geôles échappant au contrôle de l’occupant israélien.  

Répondant à une question adressée par le grand poète Samih El Kacem via notre correspondant au Caire, à savoir pourquoi lui préférait-elle Napoléon, Ahlem dira qu’elle a un faible pour l’aspect esthétique dans les rapports poétiques de Napoléon avec Joséphine. Les plus belles proses ne sont pas forcément celles qu’écrivent les plus grands poètes, estimera t-elle. Elle ne veut pas des poèmes mais des métaphores. «J’aime Napoléon parce qu’il est courageux, et que ce courage n’a ni identité ni nationalité».

Au sujet de ses échanges avec le président de la république lors de l’inauguration du Salon International du Livre d’Alger, elle dira que le livre en était le cœur. «Le président Bouteflika est une personne cultivée et un fin critique qui n’est pas facilement séduit par un livre ou un auteur, si l’ouvrage ne mérite pas vraiment son admiration», poursuit-elle. Ahlem ajoute que la politique a gagné Bouteflika alors que la culture l’a perdu, avant de souligner que notre président est loin d’être méconnu des bibliothèques suisses et de celles du Golfe. (Echotouk-09.11.09.)

149 réponses à “Ahlem Mostaghanemi. la poètesse du désir”

1 6 7 8
  1. 2 04 2017
    Doreen (01:45:54) :

    I savour, cause I found exactly what I used to be looking for.
    You have ended my 4 day lengthy hunt! God Bless you man. Have a nice day.
    Bye

    My blog – manicure

  2. 28 06 2016
    yato bit impact socket (12:04:30) :

    How can I access my home computer that is hooked up to a router through my work computer to view webcam?

    http://toolmart.eu/eng_m_Impact-Sockets-Accessories-Sets_Impact-Bit-Socket-Sets-1-2-174.html

  3. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (13:54:35) :

    My brother suggested I might like this website. He was totally right. This post truly made my day. You cann’t imagine just how much time I had spent for this information! Thanks!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  4. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (00:02:29) :

    It is really a nice and useful piece of info. I am glad that you simply shared this helpful info with us. Please stay us informed like this. Thank you for sharing.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  5. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (00:00:32) :

    Very nice info and right to the point. I am not sure if this is truly the best place to ask but do you people have any ideea where to hire some professional writers? Thanks :)

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  6. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (23:24:18) :

    What i do not understood is actually how you are not actually much more well-liked than you may be right now. You’re so intelligent. You realize thus considerably relating to this subject, produced me personally consider it from so many varied angles. Its like women and men aren’t fascinated unless it is one thing to accomplish with Lady gaga! Your own stuffs excellent. Always maintain it up!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  7. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (23:05:32) :

    Wow! Thank you! I continually needed to write on my website something like that. Can I include a part of your post to my website?

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  8. 26 05 2015
    SocialKingMaker.com (13:07:00) :

    Great!!! I think you should increase more Instagram fans with SocialKingMaker.com help! Check out their website – SocialKingMaker.com
    SocialKingMaker.com http://pinterest.com/socialkingmaker

  9. 10 05 2015
    small payday loans online (00:09:32) :

    What is a blogging site where people give a lot of quick feedback?
    small payday loans online http://www.paydayloansusa.company

1 6 7 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...