Afghanistan-Une guerre sans issue

**Six membres de l’Otan dont 5 Américains tués en Afghanistan

  la pire journée pour la coalition

Malgré onze années de présence de la coalition de l’Otan, les talibans n’ont toujours pas été mis hors de combat. Ils poursuivent leur guérilla contre les forces internationales et les forces gouvernementales afghanes…

 Le site d'un attentat à la bombe, près de la base de Bagram, au nord de Kaboul, le 26 octobre 2011

Six membres de l’Otan, dont cinq Américains, ont été tués samedi 06.04.2013, lors de deux attaques survenues dans le sud et l’est de l’Afghanistan, faisant de cette journée la plus meurtrière pour la coalition internationale en près de huit mois. Ces pertes, les pires depuis le 8 juillet 2012, quand sept soldats de l’Otan étaient morts dans deux attaques différentes, déjà dans l’est et le sud du pays, interviennent le jour de l’arrivée du général Martin Dempsey, le chef d’état-major interarmées américain, pour une visite surprise en Afghanistan.
Cinq des six victimes, trois soldats et deux civils, sont américaines, a indiqué une source sécuritaire à Washington. La sixième est un Afghan travaillant pour l’Otan, d’après un communiqué du département d’Etat américain.
L’attaque la plus meurtrière de samedi est survenue dans la province de Zaboul, une province instable du sud de l’Afghanistan. « Trois membres de l’Isaf et deux civils appartenant à la coalition sont morts dans une attaque à la bombe artisanale », a indiqué dans un communiqué la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) de l’Otan.
Un porte-parole de l’Isaf a déclaré par téléphone à l’AFP que l’attaque avait été menée avec une voiture piégée.
Une seconde attaque des insurgés, cette fois-ci dans l’est de l’Afghanistan, a causé la mort d’un civil américain, a
indiqué l’armée américaine dans un communiqué, sans plus de précisions.
Peu après, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déploré la perte d’une diplomate américaine, soulignant qu’il l’avait rencontrée la semaine passée à Kaboul et la décrivant comme « intelligente, compétente, avide de servir et profondément engagée pour notre pays ».
Le secrétaire d’Etat a expliqué que les Américains et leurs collègues afghans étaient en route vers une école pour offrir des livres à des étudiants à Qalat, la capitale de la province de Zaboul, au sud du pays, quand ils ont été tués par cette « attaque ignoble ».

M. Kerry a précisé que quatre autres employés du département d’Etat avaient été blessés dans l’attentat de Zaboul, dont un très grièvement. »Nous connaissons trop bien les risques qu’encourent de nos jours les personnels du département d’Etat, chez nous et à travers le monde », a encore indiqué M. Kerry dans un communiqué.
L’attentat dans la province de Zaboul a été revendiqué par les talibans, qui ont fait état sur leur site Internet Voice of Jihad (la Voix du jihad) d’une « attaque fructueuse d’un martyr » survenue alors que « le gouverneur provincial s’approchait d’un rassemblement des envahisseurs étrangers pour visiter un hôpital nouvellement construit ».
L’incident a également fait des victimes civiles afghanes, a indiqué l’Isaf, qui pour sa part n’a pas précisé la nationalité des soldats tués.
Des soldats roumains et américains sont stationnés à Zaboul, selon le site de l’Isaf. »Nous étions en chemin pour assister au programme prévu quand une déflagration a retenti près de notre convoi. Il y avait des véhicules et des soldats étrangers près du lieu de l’explosion », a raconté à l’AFP Ashraf Naseri, le gouverneur de la province de Zaboul.
Selon les talibans, qui ont coutume d’exagérer les pertes infligées à l’ennemi, 11 « envahisseurs » ont été tués et 9 blessés, alors qu’un garde du gouverneur a été tué et deux blessés.
Malgré onze années de présence de la coalition de l’Otan, qui les a chassés du pouvoir, les talibans n’ont toujours pas été mis hors de combat. Ils poursuivent leur guérilla contre les forces internationales et contre les forces gouvernementales afghanes, principalement dans le sud et l’est du pays.
Avril marque le début de la « saison des combats » en Afghanistan, après un hiver rigoureux généralement plus calme.

Jeudi, les talibans ont livré leur attaque la plus violente en seize mois dans la ville de Farah (ouest), proche de la frontière iranienne. Un commando de rebelles qui cherchait à libérer des camarades jugés dans le tribunal de la
ville a tué méthodiquement toutes les personnes présentes, faisant 46 morts.
2013 est une année charnière pour l’Afghanistan. L’Isaf, qui a eu plus de 130.000 hommes sur le terrain et en compte encore 100.000, aux deux tiers américains, poursuit son retrait du pays, qui sera achevé à la fin 2014.
La sécurité de l’Afghanistan est progressivement transférée aux forces locales, dont la formation et l’équipement, notamment aérien, sont notoirement insuffisants. Malgré leur nombre – plus de 330.000 policiers et soldats – celles-ci ne semblent pas être en mesure de venir à bout des talibans, qui déciment leurs troupes régulièrement.
Entre mars 2012 et mars 2013, près de 3.000 membres des forces afghanes ont péri, soit un chiffre quasiment équivalent aux pertes subies par la coalition en 11 ans.*AFP^07.04.2013.

********************************

*les talibans frappent aux portes de Kaboul

Un nouveau coup de force contre un hôtel de luxe a fait au moins 20 morts. Le président Karzaï laisse poindre son découragement.

les forces de sécurité afghanes occupent l'hôtel de luxe Spozhmai, près de Kaboul, après l'attaque des talibans jeudi soir.

C’est un nouveau revers en Afghanistan pour la coalition et pour les forces de sécurité afghanes. Des talibans ont lancé jeudi soir une attaque qui a duré douze heures contre l’hôtel Spozhmai, un établissement de luxe situé sur les bords du lac Qargha, à dix kilomètres de Kaboul. L’hôtel hébergeait ce jour-là une fête d’anniversaire. Les troupes de la coalition et leurs alliés locaux ont repoussé les assaillants armés de lance-roquettes, qui avaient pris des civils en otages. Mais le bilan est lourd: au moins 20 morts. Ce nouveau coup de force s’est produit après une déclaration particulièrement forte du président afghan. Devant le Parlement, Hamid Karzaï a livré une vision désenchantée de l’état de son pays après plus de dix ans de présence internatio­nale. Contredisant la version de l’Otan, qui affirme que la situation s’améliore, il es­time au contraire que le nombre d’at­taques menées contre les forces locales augmente sans cesse. «Les ennemis ont compris que c’est à l’armée et à la police de défendre l’Afghanistan, qu’elles sont la base de ce pays. Ils veulent affaiblir les fondations de l’État », a-t-il dit, déplorant que chaque jour, de 20 à 25 policiers ou militaires afghans périssent dans des combats contre les talibans.

Lieux de «débauche »

La dernière attaque prouve, s’il en était encore besoin, que les insurgés peuvent frapper quand et où ils le veulent. En avril déjà, ils avaient mené des attaques sui­cides coordonnées, notamment à Kaboul, dans la «zone verte », la partie la plus sécurisée de la capitale. Les talibans ne visent plus seulement les troupes de la coalition ou les forces de sécurité locales, mais aussi les civils. Zabihullah Mujahid, un porte-parole des insurgés, a indiqué que la cible des attaquants, un lieu de villégiature réputé, avait été choisie car s’y déroulaient «des fêtes débridées, avec de la boisson et de la prostitution ». L’hôtel Spozhmai est en effet l’un des rares endroits de la capitale où les Afghans peuvent acheter et boire de l’alcool. Une activité jugée «immorale » par les talibans.

Afin d’éviter une guerre civile, la coalition internationale s’emploie depuis plusieurs mois à former à marche forcée les nouvelles forces de sécurité afghanes, qui comptent pour l’instant 340 000 hommes. Mais, alors que la question de leur ­financement à long terme n’a pas été résolue, un rapport de l’Otan soulignait au printemps qu’elles étaient non seulement infiltrées par les insurgés, mais que de nombreux Afghans, anticipant le départ des forces étrangères, se tournaient vers les talibans, dont les différentes factions s’affrontent pour préparer l’avenir. «La question n’est pas de savoir si, mais comment les talibans reviendront au pouvoir. À l’issue de combats ou grâce à un accord passé avec la coalition et l’administration Karzaï », analyse un expert du dossier. Un accord avec les talibans, c’est ce que tentent d’obtenir les Américains. Mais cette solution passe par le Pakistan, qui héberge dans ses Zones tribales des sanctuaires islamistes. Or les relations entre Washington et Islamabad sont au plus mal. Elles ne risquent pas de s’arranger dans les prochains jours. Pour le commandant des forces de l’Otan, le général Allen, l’attaque de jeudi porte la marque du réseau Haqqani, proche d’al-Qaida, dont les centres de commandement se trouvent au Pakistan. (Le Figaro-22.06.2012.)

**Dix ans après, « c’est la souffrance et l’instabilité»…un avenir sombre

*12.000 civils tués en Afghanistan depuis 2007 suite à l’invasion de ce pays en 2001, par les forces de la coalition de l’Otan

Afghanistan-Une guerre sans issue dans actualité media_xl_4607536

Quelque 3.021 civils ont été tués lors de violences en Afghanistan en 2011, un record depuis le début des combats entre les forces de la coalition de l’Otan et les talibans fin 2001, a annoncé la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (Unama).Le nombre de morts est en hausse de 8% par rapport aux 2.790 morts recensés en 2010, ce qui équivaut à la cinquième année consécutive de hausse du nombre de civils tués dans le pays.

Depuis 2007, près de 12.000 personnes ont péri dans le conflit.
« Les enfants, les femmes et les hommes afghans continuent d’être tués dans cette guerre dans des proportions toujours plus élevées », a déploré Jan Kubis, le nouveau responsable de l’Unama, qui a appelé les « parties prenantes au conflit » à « largement accroître leurs efforts » pour protéger les civils.

Les insurgés, qui incluent les talibans et d’autres groupes minoritaires hostiles à Kaboul, sont responsables de 77% des pertes, contre 14% pour les forces pro-gouvernementales (forces de l’ordre afghanes et étrangères). 9% des victimes ne peuvent être attribués à aucun camp, selon l’Unama.

Les mines artisanales placées le long des routes et déclenchées à distance, armes favorites des talibans, qui les utilisent de plus en plus, ont tué près de mille personnes. Quelque 15% des civils sont décédés des suites d’attentats suicide.

L’ONU pointe également une augmentation du nombre de décès attribués aux troupes pro-gouvernementales, notamment en raison des bombardements aériens. (belga-04.02.2012.)

************************

*Un soldat américain tire sur des civils afghans: 16 morts

 Seize personnes ont été tuées par un soldat américain lorsque celui-ci est sorti de sa base et s’est mis à tirer sur des Afghans dans la province de Kandahar, bastion taliban du sud de l’Afghanistan, ont affirmé dimanche des villageois.

 

media_xll_4686755 dans actualité
Onze Afghans ont été tués lorsque le militaire a attaqué une maison et cinq ont été abattus dans une autre, ont assuré deux chefs de famille à l’AFP. « Ma maison a été attaquée. J’ai perdu quatre membres de ma famille », a déclaré Haji Sayed Jan, alors qu’Haji Samad a indiqué que « onze membres de (sa) famille étaient morts. Ils sont tous morts ». Interrogé à de multiples reprises par l’AFP, l’Isaf, la force armée de l’Otan en Afghanistan, dont le tueur faisait vraisemblablement partie, s’est refusée à tout commentaire, à l’instar du ministère de l’Intérieur afghan. Ahmad Jawed Faysal, un porte-parole du gouverneur de la province de Kandahar, a indiqué à l’AFP que « plus de huit » personnes ont été tuées, le nombre de victimes, tuées ou blessées, étant compris entre « dix et seize ».

Dimanche, vers 3H00 du matin (samedi à 22H30 GMT), « un soldat est sorti de sa base et il s’est mis à tirer. Il est rentré dans son bureau et a été placé en détention », a indiqué un responsable occidental. « Un militaire américain a été placé en détention dimanche en connexion avec un incident qui a provoqué des victimes civiles », a reconnu l’Isaf dans ce communiqué, qui a indiqué « regretter profondément l’incident ». La province de Kandahar est un bastion des talibans, chassés en 2001 d’un pouvoir qu’ils occupaient depuis 1996 par une coalition de l’OTAN menée par les Etats-Unis…(7s7-11.03.2012.)

 *Les talibans jurent de venger les civils tués

media_l_4686696

Les talibans ont juré lundi de venger le massacre de 16 civils afghans, dont des femmes et des enfants, perpétré la veille par un soldat américain dans le sud de l’Afghanistan, promettant de redoubler leurs attaques contre les « sauvages américains malades mentaux ».
Dimanche avant l’aube, un soldat du contingent américain de la force internationale de l’Otan a quitté sa base de la province de Kandahar, lourdement armé, et a abattu les occupants de trois maisons de villages alentours, dont neuf enfants et trois femmes, avant de brûler leurs corps.
Les talibans « vont se venger chacun des martyrs tués sauvagement par les envahisseurs », lit-on sur le site internet des insurgés islamistes à l’évocation du carnage de dimanche, que le président américain Barack Obama a qualifié de « tragique et consternant », promettant une « enquête exhaustive ».
« La majeure partie des victimes sont des enfants innocents, des femmes et des vieillards, massacrés par les barbares américains qui ont volé leur vie précieuse sans merci et maculé leurs mains de leur sang », disent encore les talibans dans leur communiqué.
Dimanche, vers 3H00 du matin, « un soldat est sorti de sa base et il s’est mis à tirer. Puis il est rentré dans son bureau et a été placé en détention », a indiqué un responsable occidental. L’homme était « lourdement équipé » et disposait vraisemblablement « de lunettes à visée nocturne », selon une autre source occidentale. « Les terroristes américains cherchent des excuses à celui qui a perpétré ce crime inhumain en prétendant (…) que c’est un malade mental », poursuivent les insurgés.
« Si les auteurs de ce massacre étaient réellement des malades mentaux, alors cela illustre une nouvelle transgression morale de l’armée américaine parce qu’ils arment, en Afghanistan, des fous qui tournent sans réfléchir leurs armes sur des Afghans sans défense », concluent les talibans.
Onze personnes ont été massacrées dans une maison, quatre dans une autre et une dans une troisième, ces trois habitations se trouvant dans deux villages différents…La fusillade de dimanche, qui plus est dirigée contre des civils afghans, une première en Afghanistan, est une catastrophe pour l’Otan et ses troupes, déjà visées de plus en plus régulièrement par des « tirs amis » de soldats afghans qu’elles forment, ce qui a ruiné la confiance entre les deux camps. Une vidéo découverte mi-janvier sur internet montrant des soldats américains en train d’uriner sur des cadavres afghans et l’incinération de Corans dans la prison américaine de Bagram en février avaient déjà fortement tendu la situation, qui risque encore de s’aggraver, des représailles étant attendues. (7s7-12.03.2012.)

************************************

Des militaires belges ont quitté l’Afghanistan

Quelque 350 militaires sont encore sur le terrain

Le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, a accueilli mercredi matin à l’aéroport militaire de Melsbroek les derniers militaires belges chargés de la sécurité de l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan.

Cette mission de surveillance, assurée par un contingent belge depuis 2003, a pris fin le 30 septembre dernier avec le transfert de la responsabilité de la protection de l’aéroport international de Kaboul (KAIA), à un contingent multinational commandé par la Hongrie.La majeure partie des forces de sécurité était déjà revenue en Belgique. Mercredi, à bord de l’A330 qui a atterri à Melsbroek, 54 militaires étaient directement impliqués dans la protection de l’aéroport de Kaboul.

« KAIA a joué un rôle clé dans la reconstruction du pays et les Belges ont contribué à l’amélioration de la vie des habitants », a-t-il indiqué Pieter De Crem.

Des soldats toujours sur place
Les Belges restent toutefois présents en Afghanistan. Quelque 350 militaires sont encore sur le terrain, dont une cinquantaine à Kaboul au sein d’états-majors de l’Isaf, la force armée internationale de l’OTAN, ainsi que dans des écoles de l’armée nationale afghane (ANA).

Les Belges demeureront également – en principe jusque 2014, année du départ des forces étrangères – à Kunduz et Mazar-I-Sharif (nord) ainsi qu’à Kandahar (sud), respectivement pour la formation d’unités de l’ANA et pour mener des opérations aériennes au profit des troupes terrestres alliées.Source: belga.be–17/10/12

*Onze militaires belges se sont suicidés en 2011

media_xll_5257719

Onze militaires belges se sont donné la mort l’an dernier, contre 16 en 2009 et 18 en 2010. En 2008, dix de nos soldats s’étaient suicidés, selon des chiffres du service social de la Défense, détaillés par le ministre compétent, Pieter De Crem (CD&V), dans une réponse à une question parlementaire.
L’armée prend plusieurs mesures en matière de prévention au suicide. Pour la sélection des candidats, leur aptitude au métier de militaire est évaluée et une formation psychologique et sociale est prévue lors de toute préparation à une mission. Le service social offre en outre, en cas de problème, une aide de première ligne sous forme d’information, de conseil et de soutien psychosocial.*Source: belga.be–20/10/12

*******************************************************

**  quatre militaires français tués en Afghanistan ce vendredi 20.01.2012.

 Un retrait anticipé des forces françaises déployées en Afghanistan avant l'échéance de 2014 a été clairement envisagé vendredi par le président Nicolas Sarkozy, après la mort de quatre nouveaux militaires français, tués par un soldat de l'armée afghane dans l'est du pays.

  15 militaires ont été également blessés dans la fusillade, dont huit grièvement

Après la mort de quatre soldats en Afghanistan ce vendredi, Nicolas Sarkozy a annoncé que toutes les opérations de l’armée française étaient temporairement suspendues dans le pays, et qu’un retrait anticipé des troupes n’était pas exclu.

 Le Président français a indiqué que le ministre de la Défense se rendait immédiatement sur place. Gérard Longuet sera chargé d’une mission et si celle-ci conclut que les conditions de sécurité ne sont pas réunies, la question d’un retrait anticipé sera posée, a précisé le chef de l’Etat, lors de ses voeux au corps diplomatique, présentés à l’Elysée.

Les quatre militaires français ont été tués par un soldat afghan ce vendredi matin vers 8h. La fusillade est survenue dans la vallée de Taghab, dans la province de Kapisa, à l’est du pays, où stationne le contingent français. L’auteur présumé des tirs a été arrêté.

C’est «lors d’un entraînement, à l’intérieur d’une base» française qu’un «tireur a abattu, assassiné» les soldats, a précisé Gérard Longuet sur iTélé, à sa sortie de l’Elysée. Selon le ministère de la Défense, 15 militaires ont également été blessés dans la fusillade, dont huit grièvement.

Le ministre de la Défense, qui sera accompagné en Afghanistan du chef d’état major des armées, l’amiral Edouard Guillaud, a déclaré que sa mission devrait durer 48h. Gérard Longuet se rend sur place pour déterminer les «conditions de la tragédie» qui s’est déroulée ce vendredi, a précisé Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères. Il cherchera également à «clarifier les modalités de recrutement» de l’armée afghane.

«Nos soldats sont en Afghanistan pour aider le peuple et son armée dans leur combat pour la liberté», a déclaré Alain Juppé, à sa sortie de l’Elysée. L’ «assassinat» des soldats français est donc «incompréhensible» et «inacceptable», a-t-il jugé.

De son côté, François Hollande a réaffirmé dans un communiqué sa «volonté de retirer nos forces d’Afghanistan, le plus rapidement possible, au plus tard à la fin de l’année 2012».

La France compte actuellement 3.800 militaires en Afghanistan, et leur retrait est pour l’instant prévu pour s’étaler jusqu’en 2014. Depuis 2001, 82 soldats ont été tués dans le pays, dont 26 pour la seule année 2011. Le dernier incident remontait au 29 décembre, quand deux légionnaires avaient été abattus, également par un soldat de l’armée afghane. (20Minutes, avec agences-20.01.2012.)

**Les talibans ont salué le geste du « soldat afghan patriote » qui a tué les Français sans toutefois, contrairement à leur habitude, revendiquer l’action.

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a précisé que c’étaient les conditions de recrutement de l’armée afghane qui étaient en cause. Les autorités de Kaboul doivent dire quelles mesures elles « s’engagent à prendre pour clarifier les modalités de recrutement de l’armée afghane et assurer au contingent français la sécurité ».
A trois mois de l’élection présidentielle en France, la mort des quatre soldats peut relancer le débat sur la présence militaire en Afghanistan,Le candidat socialiste à la présidentielle et favori des sondages, François Hollande, a ainsi réaffirmé vendredi sa volonté de retirer les forces françaises d’Afghanistan, « le plus rapidement possible, au plus tard à la fin de l’année 2012″.
L’attaque rappelle fortement celle du 29 décembre 2011, lorsque deux légionnaires français avaient été abattus par un soldat de l’Armée nationale afghane (ANA) dont ils assuraient la formation dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, région très infiltrée par la rébellion des talibans où se trouve la vallée de Tagab.
Selon un rapport classifié révélé par le New York Times, ce type d’actions ne constituent pas des incidents isolés comme l’affirme l’Otan mais un problème « systémique ».
« Les altercations mortelles sont loin d’être rares et isolées, elles reflètent une menace systémique croissante » souligne le rapport, cité par le quotidien.
Les quatre Français tués vendredi portent à 82 le nombre de militaires français tombés en Afghanistan depuis le début du déploiement de la force internationale fin 2001.
La France, 4e plus important contingent en Afghanistan, compte actuellement 3.600 soldats, après le retrait de 400 de ses militaires depuis le mois d’octobre. Près de 130.000 soldats étrangers, aux deux tiers américains, sont déployés en Afghanistan.
Les forces françaises ont enregistré en 2011 leurs plus lourdes pertes depuis le début du conflit, avec 26 soldats tués en opérations, dont cinq dans un attentat suicide le 13 juillet 2011.
Elles sont fortement impliquées dans la formation de l’armée afghane, qui doit prendre le relais de l’Otan après le départ de la force internationale, programmée pour 2014.
Selon un décompte de l’AFP, établi à partir du site indépendant icasualties.org,   2.875 militaires étrangers ont perdu la vie en Afghanistan. (source AFP-20.01.2012.)

**François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a réaffirmé vendredi sa « volonté de retirer nos forces d’Afghanistan, le plus rapidement possible, au plus tard à la fin de l’année 2012…

Selon lui, « cette opération n’a que trop duré. Il est plus que temps d’engager le retrait

« .Je renouvelle ma volonté de retirer nos forces d’Afghanistan, le plus rapidement possible, au plus tard à la fin de l’année 2012, en concertation avec nos alliés », écrit-il dans un communiqué, en adressant toutes ses « pensées » aux « familles » et aux « proches » des quatre soldats français tués et des huit autres blessés vendredi.

Lors d’un point presse à son QG de campagne dans l’après-midi, M. Hollande a précisé : « je veux rappeler ma position; si les Français m’accordent leur confiance le 6 mai prochain (lors de l’élection présidentielle, ndlr), je retirerais nos troupes d’Afghanistan fin 2012″.

 « Ce retrait se fera rapidement, en concertation avec les autorités afghanes et avec nos alliés, et avec toutes les garanties pour que nos soldats, dans ce délai, puissent être protégés », a-t-il assuré.

 Interrogé par la presse, le candidat a précisé que s’il était élu en mai, « il informerait les alliés » de sa décision au sommet de l’Otan de Chicago, prévu le 20 mai. « C’est une décision ferme, que je défends depuis longtemps et je n’en changerai pas », a-t-il dit.

 Selon lui, « cette opération n’a que trop duré. Il est plus que temps d’engager le retrait, qui sera regardé non pas comme un abandon par rapport à la mission qui a été confiée, je le rappelle, en 2001, mais comme un terme d’une intervention qui aujourd’hui a atteint son but et qui n’a pas lieu d’être prolongée ».

 Dans son communiqué, le député de Corrèze a salué « l’engagement et le dévouement, parfois poussés jusqu’au sacrifice ultime, de nos forces armées qui doivent être assurées de notre soutien ». (AFP-20.01.2012.)

 

 ***************************Afghanistan-Une guerre sans issue

 Plusieurs centaines d'Afghans ont manifesté hier dans le centre de Kaboul.

 Plusieurs centaines d’Afghans ont manifesté jeudi dans le centre de Kaboul pour dénoncer «l’occupation» américaine, à la veille du 10e anniversaire du début de l’intervention militaire des Etats-Unis après les attentats du 11 Septembre 2001. «Dix ans après cette invasion, tout ce que nous avons, c’est la souffrance, l’instabilité et la pauvreté dans notre pays», a confié Hafizullah Rasikh, un organisateur de la manifestation.

Les Etats-Unis ont prévu de retirer entièrement leurs forces d’ici à la fin 2014. Le nombre de victimes civiles a atteint un niveau record cette année et, même si elles sont majoritairement le fait des insurgés, la population concentre ses reproches sur les troupes étrangères.Précarité dans la santé
En France, un rassemblement d’ONG françaises et afghanes est prévu ce vendredi de 11h à 13h, place du Palais-Royal à Paris, en face du Conseil d’Etat. A cette occasion, un rapport sera présenté sur les évolutions dans les domaines de la santé et de l’éducation depuis dix ans. Bilan: les 57 milliards de dollars d’aide internationale et de fonds gouvernementaux dépensés depuis 2001 «ont permis des progrès importants, notamment dans les zones urbaines». Mais «derrière les chiffres impressionnants de millions d’Afghans ayant accès aux hôpitaux et aux écoles, il y a la réalité de gens qui peinent pour atteindre des cliniques s’avérant sans médicaments ni docteurs, et des écoliers qui s’évertuent à étudier sans livres et sans salles de classe», souligne Anne Garella, directrice d‘Acbar, qui coordonne des ONG afghanes et internationales.La peur croissante de la violence et des activités militaires de tous bords empêchent également l’accès aux services de base. Les violences ont forcé 130.000 civils à fuir leur domicile au cours de l’année, une hausse de plus de 65% par rapport à 2010, selon l’ONU. Les ONG espèrent des engagements pour «un développement solide» lors du sommet prévu entre l’Afghanistan et ses partenaires le 5 décembre à Bonn (Allemagne). (20Minutes-07.10.2011.)

 Des soldats de l'armée américaine patrouillent dans le village de Chariagen, dans la province de Kandahar, en Afghanistan, le 22 juin 2011.

***L’Afghanistan…un bourbier pour les Occidentaux

L’Afghanistan franchit ce vendredi (07.10.2011.) le cap des dix ans de guerre depuis l’invasion menée par les Etats-Unis pour chasser les talibans du pouvoir en octobre 2001, une opération qui a pris avec le temps des allures de bourbier pour les Occidentaux.
Aucune cérémonie ou évènement particulier n’est prévu pour marquer cet anniversaire. Des manifestations anti-occidentales pourraient cependant avoir lieu dans plusieurs villes après la prière du vendredi.
Un premier rassemblement a eu lieu jeudi à Kaboul, où quelque 200 personnes ont réclamé le départ des troupes de l’Otan et dénoncé les victimes civiles de leurs opérations, dans un conflit qui fait de plus en plus de morts.
La sécurité sera renforcée dans la capitale après plusieurs attaques sanglantes qui y sont souligné la fragilité du gouvernement afghan, porté à bout de bras par quelque 140.000 soldats de l’Otan. « Il y aura plus de mesures de sécurité et de barrages de contrôle. La police sera en alerte », a expliqué à l’AFP un responsable des services de sécurité afghan sous couvert d’anonymat.
En septembre, l’ancien président Burhanuddin Rabbani, chargé de négocier la paix avec les talibans, a été tué à Kaboul par un kamikaze se présentant comme un émissaire taliban. Ce meurtre éloigne un peu plus des perspectives de paix déjà très hypothétiques, les talibans refusant jusqu’ici de négocier avec le gouvernement tant que tous les soldats étrangers n’auront pas quitté le pays.
Dans le reste du pays, l’Otan et les forces afghanes, qui sont censées prendre le relais des troupes occidentales à la fin 2014, poursuivront leurs opérations contre une rébellion qui a gagné du terrain ces dernières années.
Le futur retrait occidental ouvre la possibilité d’un retour des talibans au pouvoir, une perspective qui effraie ceux des Afghans qui ont profité de l’ouverture du pays consécutive à l’invasion occidentale, que l’on retrouve notamment dans les villes. Une autre partie de la population, lassée d’un conflit sanglant, réclame avant tout la paix, dont peu imaginent qu’elle est possible sans un accord avec des talibans vus comme en position de force.
Bombardé par l’armée américaine à partir du 7 octobre 2001, moins d’un mois après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, le régime des talibans au pouvoir depuis 1996 à Kaboul avait été chassé de la capitale. (AFP-07.10.2011.)

**********Craintes…Un sentiment de déception domine au sein des armées occidentales, confient des sources internes. La situation sécuritaire déjà tendue dans les provinces ne s’améliorera pas facilement avec le retrait amorcé. Le risque est qu’elles soient reconquises par les insurgés. «Dès qu’on lâche une zone, elle est reprise», soupire un gradé.

********************

6 réponses à “Afghanistan-Une guerre sans issue”

  1. 3 11 2011
    traduceri romana turca in botosani (06:57:50) :

    What is here it is an interesting piece of information this is the reason why I post a link to you in one of my site your link is here . But first of all I must say all the visitors. . And now I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/des-guerres-de-plus-en-plus-couteuses/afghanistan-une-guerre-sans-issue on my Facebook profile. I will do this because finally I found what I was looking for. What you post here is really the best post. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Afghanistan-Une guerre sans issue, on my google search I was very glad. It is possible I found something like this here http://www.toplevel-traduceri.ro/traduceri_rapide_Romana_Turca_in_Botosani.html, I’m not sure but I thing it was the same. All the best

  2. 1 11 2011
    liberty reserve (20:27:26) :

    An newsworthy speech is designer remark. I opine that you should write much on this topic, it power not be a bias study but generally people are not sufficiency to verbalise on specified topics. To the next. Cheers like your ELAyam-2 » Afghanistan-Une guerre sans issue.

  3. 1 11 2011
    bilete avion (06:45:55) :

    This it is a great piece of information. But first of all I must salute all the visitors. Hello there. And second I must say that I have post http://niarunblog.unblog.fr/des-guerres-de-plus-en-plus-couteuses/afghanistan-une-guerre-sans-issue on my Digg profile. I will do this because in the end I found what I was looking for. What you give us here is really respectable sharing. In the minute I saw this tittle, ELAyam-2 » Afghanistan-Une guerre sans issue, on google search I was very glad. Maybe I found something like this here http://www.xbileteavion.ro, I’m not sure but I thing it was the same. All the best

  4. 28 10 2011
    forever living ürünleri (01:21:50) :

    Good website.i love this post.Thank you

  5. 25 10 2011
    Bonsmara SA (12:10:08) :

    What you have here it is an interesting article. But first of all I must salute all the visitors. Hello. And second I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/des-guerres-de-plus-en-plus-couteuses/afghanistan-une-guerre-sans-issue on my Facebook profile. And this because finally I found what I was looking for. What you post here is really good post. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Afghanistan-Une guerre sans issue, in my google search I was very glad. Maybe I found something like this here http://www.bonsmara.za.org, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  6. 17 10 2011
    debt management plan (19:57:10) :

    What is here it is a great article. But first of all I must salute all the visitors. Hy. And second I must say that I will post http://niarunblog.unblog.fr/des-guerres-de-plus-en-plus-couteuses/afghanistan-une-guerre-sans-issue on my Hi5 profile. And this because finally I found what I was looking for. What you post here is really very good information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Afghanistan-Une guerre sans issue, on my google search I was very happy. It is possible I found something like this here http://ivauk.com/debt-management.php, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...