Les ventes d’armes

**Des voix s’élèvent en Allemagne contre la fourniture d’armes à Israël

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse commune à Jérusalem, 25 février 2014 (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Le vice-président du deuxième parti d’Allemagne a fait savoir qu’il entendait limiter les exportations d’armes vers le Moyen-Orient, y compris Israël. « Je n’ai pas l’impression que les armes au Moyen-Orient contribuent à résoudre le problème » a déclaré Stegner, du SPD [le Parti social-démocrate de centre-gauche] dans une interview dimanche. L’Allemagne a livré des armes sophistiquées à Israël. Jusqu’ici, l’Allemagne a livré quatre sous-marins Dolphin-Class à la flotte israélienne, et Jérusalem a prévu d’en recevoir un cinquième au cours de cette année. Les nouveaux sous-marins qui ont des moteurs permettant de ne pas recourir à de nouvelles réserves d’air, contribuent à augmenter l’efficacité navale (et, paraît-il, nucléaire) de l’armée israélienne et de permettre des opérations plus lointaines et plus durables. Sigmar Gabriel, le ministre de l’économie et président du parti social-démocrate (SPD)  a déclaré que l’Allemagne devrait, dans les années à venirexporter nettement moins d’armes. Hors pays de l’OTAN et de l’Union européenne« les exportations d’armes sont en principe interdites ». Les autorisations doivent être exceptionnelles.Si la loi allemande est « claire » selon lui, il admet que ses prédécesseurs n’ont pas tous été aussi regardants. L’Allemagne serait même devenue le troisième exportateur d’armes, derrière les Etats-Unis et la Russie.*médias-8 septembre 2014,

**la France parmi les cinq premiers pays exportateurs d’armes

Elle a exporté pour 6,5 milliards d’euros

L’an passé les commandes de l’Asie ont permis à la France d’exporter pour 6,5 milliards d’euros d’armes, en hausse de 27 % sur 2010, et de maintenir son rang au palmarès des pays exportateurs dans un marché où de nouveaux concurrents émergent. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, prépare un plan de soutien à destination des PME exportatrices.

La France tient song rang dans les ventes d’armes. Le pays a enregistré 6,5 milliards d’euros de prises de commandes en 2011, en progression de 27% par rapport aux 5,12 milliards de 2010, a annoncé le ministre jeudi de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Selon le rapport annuel au Parlement présenté par le ministre aux Commissions de la Défense et des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, la région Asie Pacifique a ainsi absorbé l’année dernière 42% des exportations françaises. L’Inde notamment a passé une commande de modernisation de ses 51 avions de combat Mirage 2000 et la Malaisie a commandé des équipements pour blindés, selon la Délégation générale de l’armement (DGA). Sur la période de cinq ans, le Moyen-Orient -Arabie saoudite et Emirats Arabes Unis en tête -a été la première destination des armes françaises, représentant 26% des commandes.

Avec 6,5 milliards d’euros de prises de commandes, la France, qui était quatrième en 2010, reste « parmi les cinq premiers exportateurs mondiaux ». Le ministre a plaidé pour le développement de « partenariats stratégiques » avec des Etats comme le Brésil et les Emirats arabes unis, où encore l’Inde, actuellement en négociation pour l’achat de 126 avions de combat Rafale. De 2006 à 2011, la France a maintenu cette quatrième place, derrière les Etats-Unis qui avaient 44% de parts de marché, la Russie avec 14%, le Royaume Uni 11%, et devant Israël, 5,5%; les autres gros exportateurs européens étant l’Allemagne (3,9%) et l’Italie (3,6%).

Mais nombre de pays émergents se profilent en futurs concurrents. « La Chine, le Brésil, l’Afrique du sud ou bien encore l’Inde aspirent à entrer dans le cercle des grands exportateurs ou prétendent à une autonomie industrielle, note le rapport. La Corée du sud, par exemple (affiche) un objectif de trois milliards d’euros (de prise de commandes) en 2012, ce qui lui permettrait de se positionner au sixième rang mondial ».

Faciliter l’export pour les PME

Les exportations d’armements sont un vecteur important pour l’industrie française. Le secteur de la Défense représente 165.000 emplois dans l’hexagone et un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros. Sur fond de baisse du budget de la Défense nationale qui devra économiser 5,5 milliards d’euros sur ses commandes, « les exportations contribuent à maintenir en France une base industrielle et technologique de défense dynamique, qui est une condition de son autonomie stratégique ».

M. Le Drian a également rappelé qu’il travaille à « l’élaboration d’un plan de soutien aux PME du secteur défense, avec un objectif de mise en oeuvre fin 2012 ». Celui-ci, qui porte surtout sur l’amélioration des dispositifs existants, prévoit notamment de simplifier les autorisations d’exportation d’armes pour les PME. Une décision qui répond à une demande des industriels, reformulée mercredi devant la commission de la défense de l’assemblée nationale. Christian Mons, président du Conseil des industries de défense, a également demandé devant la commission que l’armée de terre soutienne de façon plus efficace les industriels dans les démonstrations d’armements. Il a regretté de récentes « expériences malheureuses », où les démonstrations d’armes ont été confiées à des unités qui ne savaient pas s’en servir.

Si les exportations d’armes constituent un volet important de la politique de défense et de sécurité française, le gouvernement veut aussi insister sur la nécessité d’un contrôle rigoureux du commerce des armes. Le ministre présentera donc, d’ici à la fin de l’année, un projet de loi instaurant un régime d’autorisation préalable pour le courtage en matériel de guerre. Le député UMP Axel Poniatowski a souligné pour sa part que les exportations françaises représentaient « à peine 8% des exportations mondiales », loin derrière les Etats-Unis (44%) ou la Russie (14%), le Rafale n’ayant pas encore été vendu à l’exportation (voir encadré) et que « ça manque dans la balance ».*Les Echos | 22/11 |2012

*******************************

*Les USA prévoient d’exporter pour 46 milliards de dollars d’armes en 2011

Les Etats-Unis prévoient d’exporter pour 46,1 milliards de dollars d’armements en 2011, soit près de 50% de plus qu’en 2010, a-t-on appris vendredi auprès de l’agence américaine chargée de ces exportations.

Lors de l’exercice budgétaire 2011, qui court d’octobre 2010 à septembre 2011, Washington prévoit de vendre pour 46,1 milliards d’équipements et de services militaires par le biais du système des « ventes militaires à l’étranger » (FMS).

Quelque 79% de ces exportations sont financées par les nations et organisations clientes, le reste étant financé par les Etats-Unis dans le cadre de programme d’assistance.

Le système des ventes militaires à l’étranger prévoit qu’un Etat acheteur demande à l’Agence de défense, de sécurité et de coopération américaine (DSCA), une émanation du Pentagone, d’acheter le matériel exporté aux industriels puis de le rétrocéder à l’Etat client.

Les ventes d’équipements militaires américains, qui se cantonnaient à une dizaine de milliards de dollars par an au début des années 2000, ont bondi après 2005 à une trentaine de milliards.

« Entre 2005 et 2010, nous avons livré via le système des FMS pour 96 milliards d’équipements, de matériels et de services aux pays partenaires », a affirmé à des journalistes le vice-amiral William Landay, directeur de la DSCA.

Au début des années 2000, les clients cherchaient avant tout à acquérir des matériels au meilleur coût, quitte à étaler les livraisons, a-t-il expliqué.

Mais avec la guerre en Afghanistan et un rythme opérationnel accru pour de nombreuses forces armées, les clients cherchent de plus en plus à obtenir rapidement les équipements achetés, ce qui explique également l’augmentation de la valeur des exportations américaines, a détaillé l’amiral.

Plusieurs nations impliquées dans les bombardements en Libye ont ainsi contacté la DSCA pour refaire leurs stocks de munitions, mis à mal par le rythme des opérations, a-t-il expliqué, sans préciser de quels pays il s’agissait.

France, Royaume-Uni, Italie, Canada, Belgique, Norvège et Danemark participent aux frappes de l’Otan contre la Libye.(AFP-11.06.2011.)

***************************

 

23 réponses à “Les ventes d’armes”

1 2
  1. 20 11 2012
    ugg bailey button (00:49:47) :

    hello!,I like your writing very so much! share we keep in touch more approximately your post on AOL? I need an expert on this area to unravel my problem. Maybe that is you! Having a look ahead to see you.
    ugg bailey button http://www.superclassicboots.com/ugg-1873-bailey-button-c-1.html

  2. 13 11 2011
    chicken recipes for dinner (23:43:10) :

    Howdy I stumbled upon a great web page during your search many different approaches and losing weight, I can explain your internet site is quite interesting and that i really like the particular topic. My partner and i wont have got a incredible amount of your energy so as to examine all of your current blogposts nevertheless We have publication notable it as well seeing that opted in for the Rss rss feeds. We will be the government financial aid a short while. all the best for the good webpage.

  3. 12 11 2011
    Phen375 (19:58:10) :

    In deed a nice post, I was in search of this topic, so I’m pretty joyful that I’ve identified your post

1 2



évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...