Salon du Chocolat et de la Confiserie-Alger

*premier salon du Chocolat et de la Confiserie-Alger

     du 23 au 25 avril 2015 à la médina center de l’hypermarché Ardis

chocolat-gourmandise-alger

**La médina center de l’hypermarché Ardis, a abrité, du 23 au 25 avril, le 1er salon du chocolat et de la confiserie à Alger. Un grand nombre de chocolatiers algériens, et représentants de marques étrangères, sont venus égayer les étals de ce salon, au grand bonheur des amoureux du chocolat.

IMG_1049

****Les gourmands et les curieux ont pu profiter du premier salon du Chocolat et de la Confiserie qui s’est tenu du 23 au 25 avril à Alger. Hier, samedi, ils étaient toujours aussi nombreux à se presser autour des 24 stands pour la journée de clôture de cet événement, « premier du genre en Algérie et au Maghreb » explique l’organisatrice Ismahane Okat. Celle qui a tout orchestré tire un bilan positif et prévoit déjà une deuxième édition pour février 2016.

Pour cette première fois, l’organisatrice a pu compter sur la présence de nombreux professionnels du secteur. L’équipe nationale algérienne de pâtisserie, la chef cuisinière Nawel Amaoui ainsi que des instructeurs de l’ESHRA (Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger) ont répondu présent pour animer de nombreux ateliers culinaires. « C’est un beau salon, ça permet de faire découvrir plein de choses et d’évoluer dans ce domaine », explique le chef français Romain Gourmoud, instructeur à l’ESHRA, qui envisage déjà d’accompagner l’édition de 2016.Le salon a connu une forte affluence dès les premiers jours. Des étudiants et des adultes seuls ou accompagnés de leurs enfants étaient présents pour goûter des produits de qualité. « Les Algériens sont à l’écoute », indique Fazia Messar St-Germain, qui expose de fines tartinades produites au Québec. Pour permettre un accès plus important, les tarifs à l’entrée, initialement compris entre 150 et 250 dinars, ont été revus à la baisse.

« Valoriser le savoir-faire de nos entreprises en Algérie »

C’est la volonté affichée par Ismahane Okat qui admet que « l’on reconnaît plus la cuisine et la pâtisserie traditionnelles marocaines ou tunisiennes » au dépend de l’art culinaire algérien. « Ici, le marché du chocolat est très porteur, il pèse 150 millions d’euros selon les chiffres de ACNielsen (société spécialisée en études marketing, ndrl). Les Algériens sont les plus grands consommateurs de chocolat au Maghreb », poursuit-elle.

« C’est un volume d’affaires important, donc on a rebondi dessus, ce salon permet aux exposants de lancer ou de positionner leurs produits sur le marché. Mais c’est aussi une manière de mettre en avant notre savoir-faire. On n’a pas conscience du potentiel que nous avons ici en Algérie », conclut la communicante.*Tsa-algerie.dimanche 26 avril 2015 | Par Zahra Rahmouni

IMG_1050

IMG_1052

***Les allées du salon font saliver les gourmands des chocolats savoureux. Un produit aux bienfaits prouvés pour la santé et le moral, disent les exposants. Les visiteurs ont droit à la dégustation d’une grande variété de chocolat dans tous les stands des exposants. Les amoureux du chocolat, qui n’ont pas pu pas rater un tel rendez-vous, sont facilement reconnaissables dans les travers du salon. Amusés, des regards «dévorateurs» et scrutateurs sur les divers chocolats exposés sous des formes généreuses et des couleurs bariolées.

«Non, ce n’est pas une bonne adresse pour moi, l’amoureuse du chocolat que je suis. J’adore le chocolat, mais je suis en régime alimentaire. Je souffre depuis que je suis rentré ici. Je ne pense pas pouvoir résister à la tentation», confie d’emblée Hanane, une jeune algéroise inconditionnelle du chocolat déchirée par le dilemme auquel elle est confrontée. Confuse entre le plaisir de se retrouver au milieu de ce «paradis du chocolat», et la contrainte de son régime alimentaire qu’elle doit observer scrupuleusement, elle semble se consumer à petit feu…

Les exposants, de leur côté, ont déployé tout leur savoir-faire pour satisfaire les visiteurs. Faire ancrer «la culture du chocolat» qui n’est pas répandue en Algérie, est l’un des objectifs de certains chocolatiers. Narimène, une responsable de «pause chocolat», représentant algérien de deux chocolatiers belges, estime que «les algériens ont le droit de découvrir et de goûter aux plaisirs des bons chocolats, sans avoir à se déplacer à l’étrangers, ou attendre quelqu’un pour leur ramener du chocolat de bonne qualité. Il faut que ça change», dit-elle. «Pour le moment nous importons les chocolats qu’on propose à la vente ici.  Mais dans un avenir proche, nous comptons produire ici même, en Algérie, nos chocolats de haute qualité » précise-t-elle. «Ça nécessite de gros moyens pour faire une marque de bon chocolat. Mais nous le ferons. Il y a de bons chocolatiers algériens qui ont de bonnes recettes » affirme notre interlocutrice.

De son coté, Doudou Brahim, directeur technique, et membre fondateur de la chocolaterie Mitidja, l’une des plus anciennes chocolateries du pays, fondée en 1969, insiste beaucoup sur la popularité du chocolat en Algérie. “Les algériens aiment, et consomment le chocolat depuis toujours. Nous avons commencé à importer du chocolat au lendemain de l’indépendance. On a vu qu’on pouvait en fabriquer ici en Algérie. En 1969, on a fondé dés lors notre société. Ça fonctionne très bien, le marché est très prometteur”, révèle ce chocolatier qui reconnaît, tout de même, avoir rencontré “des problèmes aux débuts des années 2000, avec des produits de contrefaçon qui ont inondé le marché algérien”. Fort heureusement, après avoir tiré la sonnette d’alarme, “nos gouvernants, prennent enfin la décision de mettre en valeur le produit national”, se réjouit-il. «Le consommateur doit faire confiance à la marque algérienne. Nous avons de bons chocolatiers qui font un excellent travail» ajoute-t-il.

Ce salon est aussi l’occasion de découvrir des confiseries de toutes les sortes, fabriquées notamment avec du chocolat. La marque algérienne de confiseries «Chocodada» a même fait venir un chef pâtissier très réputé, d’Azazga dans la wilaya de Tizi-Ouzou. M. Assous a fait ses débuts dans la très connue pâtisserie «Le As» appartenant à sa famille dans cette ville de Kabylie reconnue et réputée pour ses traditions culinaires. Le jeune chef-pâtissier se perfectionne dans les écoles françaises, à travers des stages périodiques qu’il suit en France, à l’affût des nouveautés en savoir-faire. Il affirme que sa participation à ce salon est motivée par sa volonté d’animer des ateliers pour enfants. “C’est une excellente idée que j’aime bien. Donner une chance aux enfants pour s’initier un peu à ce métier, c’est ainsi qu’on peut déceler des dons. Des enfants qui peuvent devenir de grands chefs à l’avenir. Ce genre d’initiatives manque beaucoup en Algérie» estime-t-il. M. Assous a fait également des démonstrations dans la fabrication de confiseries devant des dizaines de visiteurs, émerveillés par son savoir-faire raffiné.Ce salon est également l’occasion pour les écoles de cuisine de proposer leurs formations aux jeunes intéressés. C’est le cas de l’école « La Chef» fondé il y a trois ans de cela par Virginia Anastasiadou, une chef-pâtissière Grecque internationalement reconnue. L’école située à Alger-centre accueille un grand nombre de stagiaires, trois ans seulement après son ouverture. « Nous apprenons la pâtisserie occidentale, notamment française, mais aussi algérienne à travers des formations de haut niveau. Le diplôme obtenu dans cette école est reconnu au niveau international”, explique Nada, une étudiante en 2em année dans la spécialité pâtisserie au sein de cette école. «Nos pâtisseries traditionnelles sont magnifiques, mais on doit s’ouvrir aussi sur les spécialités et goûts venant d’ailleurs » assure-t-elle. Rappelons enfin que la première édition de ce salon, prendra fin demain, samedi. Les amoureux et les passionnés du chocolat ont donc encore une dernière occasion pour en prendre plein les yeux. *Arezki Ibersiene/ algerie-focus/ 24 avril 2015

IMG_1055

**********************************

**Le chocolat noir prévient l’infarctus

Le chocolat noir prévient l'infarctus media_xll_4869055

Une étude australienne confirme les bienfaits de la consommation régulière de chocolat noir dans la prévention de l’infarctus. Cette étude réalisée par la Monash University de Melbourne auprès de 2.013 Australiens et publiée dans le British Medical Journal fait état d’effets « significatifs » du chocolat à forte concentration de cacao.

La consommation quotidienne, sur une période de dix ans, de 100 grammes de chocolat contenant au moins 70% de cacao permettrait ainsi d’éviter 70 accidents cardiaques fatals et 15 non fatals au sein d’une population de 10.000 personnes.

« Nos conclusions indiquent que le chocolat noir pourrait apporter une alternative ou un complément aux thérapies médicamenteuses chez les personnes présentant un risque élevé de maladie cardiovasculaire », affirme Ella Zomer, responsable de l’étude.

Les chercheurs ont procédé par modélisation épidémiologique, comparant leurs données aux nombreuses autres études qui ont mis en lumière les bienfaits du chocolat pour la santé.

Le chocolat est en effet riche en polyphénols, de puissants anti-oxydants naturels qui limiteraient le stress et réduiraient les risques de maladies cardio-vasculaires, cancers et autres maladies chroniques. (AFP-01.06.2012.)

**un site sur le chocolat: delice-chocolat

*******************************

*Le chocolat est autant reconnu comme un aliment pour fins gourmets qu’apprécié par ceux qui souhaitent faire une réserve d’énergie. Souvent montré du doigt pour sa richesse en calories et en gras, le chocolat est aussi un aliment aux mille et une vertus. Il regorge d’antioxydants, il contient un type de gras ayant certains effets bénéfiques pour la santé et il renferme même plusieurs vitamines et minéraux.

 Principes actifs et propriétés

La capacité antioxydante du cacao serait quatre à cinq fois plus élevée que celle du thé noir, deux à trois fois plus élevée que celle du thé vert et deux fois plus élevée que celle du raisin.

Flavonoïdes. Le cacao serait l’un des aliments les plus riches en flavonoïdes1, surtout la catéchine et l’épicatéchine, ce qui lui confère, selon plusieurs études, une grande capacité antioxydante. Les flavonoïdes comptent pour 10 % des composantes de la poudre de cacao. Ils seraient responsables de certains effets cardioprotecteurs attribués au cacao. Il est important de noter que selon la quantité de cacao qu’ils contiennent, les chocolats n’ont pas tous la même quantité de flavonoïdes. La poudre de cacao arrive en tête de liste pour la teneur la plus élevée en flavonoïdes, suivie par le chocolat noir. Le chocolat au lait a une concentration moindre en flavonoïdes que le chocolat noir. Cette différence serait le résultat de l’effet de dilution causé par l’ajout de produits laitiers. De plus, le pouvoir antioxydant des flavonoïdes est probablement plus important dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait, car il a été démontré que le lait pouvait inhiber l’absorption des flavonoïdes dans l’intestin. Le chocolat blanc, quant à lui, ne contient pas de flavonoïdes puisqu’il est fabriqué seulement à partir de beurre de cacao.

*Maladie cardiovasculaire. De façon générale, les recherches indiquent que la consommation de flavonoïdes dans les aliments et les boissons peut diminuer le risque d’athérosclérose, un processus menant à l’apparition des maladies cardiovasculaires. De plus, les flavonoïdes empêcheraient l’oxydation des LDL (« mauvais » cholestérol) de même que l’agrégation des plaquettes sanguines, deux autres facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Finalement, certains types de flavonoïdes améliorent l’élasticité (capacité à se dilater et à se contracter) de la paroi des vaisseaux sanguins, un point critique dans la prévention des maladies coronariennes. Plusieurs études ont évalué l’effet spécifique de la consommation de cacao et de chocolat noir sur différents marqueurs du risque cardiovasculaire. Les paragraphes ci-dessous en font un résumé.

*Intégrité des vaisseaux sanguins et coagulation sanguine. La consommation sur une courte période de chocolat noir riche en flavonoïdes peut améliorer la fonction endothéliale des adultes en santé. Cette amélioration serait associée à une augmentation de la concentration d’épicatéchine (un antioxydant) dans le plasma. Cependant, dans une autre étude, l’effet bénéfique de la consommation de chocolat noir sur la dilatation des vaisseaux sanguins et la fonction endothéliale n’était pas relié à une amélioration du statut d’antioxydant dans le sang. Mentionnons qu’un mauvais fonctionnement de la paroi interne des vaisseaux sanguins (dysfonction endothéliale) est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Ce dysfonctionnement précède le processus de formation de plaques dans les artères.

*Une grande concentration de microparticules plaquettaires augmente le risque de thrombose. Plusieurs études ont démontré qu’un bon nombre de composantes du chocolat, particulièrement la catéchine et l’épicatéchine, ont un effet antiplaquettaire similaire à celui de l’aspirine. La littérature scientifique rapporte que la consommation quotidienne de boisson au cacao chez des sujets en santé diminue la formation de microparticules et l’agrégation plaquettaire. De plus, le cacao pourrait être associé à une réduction de l’activité plaquettaire, ce qui pourrait abaisser le risque de formation de caillots.

*Hypertension. Les chercheurs ont observé une diminution de la pression artérielle (systolique et diastolique) chez des personnes âgées hypertendues (non traitées) ayant consommé 100 g de chocolat noir durant plus de 14 jours, ce qui n’a pas été observé avec le chocolat blanc. Parallèlement, uneétude épidémiologique rapporte qu’une consommation plus élevée de cacao est reliée à une pression artérielle plus basse. Donc, une alimentation équilibrée où l’on retrouve une plus grande consommation de chocolat noir influencerait favorablement la pression sanguine chez des patients âgés hypertendus qui ne reçoivent pas de traitement et chez des adultes en bonne santé. Les flavonoïdes du cacao contribueraient largement à cette réduction de la pression sanguine12.

*Lipides sanguins. La présence de LDL oxydés dans le sang est un facteur important dans l’apparition de la maladie cardiovasculaire. Probablement à cause du potentiel antioxydant des flavonoïdes, la poudre de cacao et le chocolat noir empêcheraient l’oxydation des LDL. Plusieurs études ont aussi démontré que le chocolat noir, contenant une grande quantité de flavonoïdes, pourrait augmenter le cholestérol-HDL (« bon » cholestérol) et diminuer le cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol). Ces résultats démontrent que la consommation de chocolat noir pourrait jouer un rôle important dans la diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

*Diabète de type 2. Certaines données démontrent que le chocolat noir, riche en flavonoïdes, améliorerait la sensibilité des cellules du corps à l’insuline, ce qui n’est pas observé avec le chocolat blanc. Cet effet pourrait être expliqué par les flavonoïdes contenus dans le chocolat noir. Soulignons qu’une mauvaise sensibilité des cellules à l’insuline, qu’on appelle aussi « résistance à l’insuline », peut contribuer à l’apparition dudiabète de type 2 et constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

*Acide stéarique. Le beurre de cacao est responsable de certaines propriétés du chocolat. Les acides gras prédominants dans le beurre de cacao sont les gras saturés (stéarique 33 %, palmitique 25 %), suivis des monoinsaturés (oléique 33 %). Les gras saturés augmentent le risque de maladies cardiovasculaires à cause de leur tendance à élever les lipides et les lipoprotéines dans le sang et à augmenter le risque de thromboses. Cependant, l’acide stéarique (gras saturé) présent dans le beurre de cacao agirait de façon différente, car il n’élèverait pas le taux de cholestérol sanguin autant que les autres gras saturés. Ceci a été confirmé par plusieurs recherches qui ont conclu que l’acide stéarique ne diminue pas le cholestérol-HDL et n’augmente pas le cholestérol-LDL ou le cholestérol total. L’acide stéarique aurait d’autres fonctions bénéfiques. Il agirait sur les facteurs de coagulation du sang en réduisant le volume des plaquettes, prévenant ainsi la formation de caillots, et aurait des effets bénéfiques ou neutres sur la pression sanguine. Ainsi, l’acide stéarique, comparativement aux autres gras saturés, ne semble pas augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, même qu’il pourrait avoir des effets bénéfiques, entre autres sur les triglycérides sanguins, si consommé avec un apport en calorie répondant au besoin individuel.

En résumé, un grand nombre d’études ont examiné les effets du cacao sur le risque de maladies cardiovasculaires chez l’humain. Il semble que les flavonoïdes retrouvés dans le chocolat auraient un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires et que l’acide stéarique, comparativement aux autres gras saturés, aurait un effet neutre sur le bilan lipidique. La consommation de 50 g de chocolat noir par jour pourrait diminuer le risque de maladies cardiovasculaires d’environ 10 %. De plus, le chocolat noir pourrait être un bon moyen d’augmenter l’apport en antioxydants chez des personnes consommant peu d’aliments riches en ces composés bénéfiques. Cependant, le chocolat noir et la poudre de cacao doivent être ajoutés de façon modérée dans une alimentation déjà équilibrée au point de vue énergétique. Il demeure important de rappeler que, jusqu’à ce jour, nous ne savons pas si les effets positifs attribués au cacao et au chocolat noir sont toujours présents lorsque ces derniers sont consommés en grande quantité ou sur une longue période. De plus amples études sont nécessaires afin de déterminer avec plus de précision la quantité de chocolat à consommer pour obtenir le maximum d’effet ainsi que la quantité et les types de flavonoïdes du cacao et du chocolat qui ont des effets bénéfiques sur la santé. Il n’en demeure pas moins qu’un chocolat ayant un pourcentage de cacao élevé s’avère beaucoup plus intéressant pour la santé qu’une friandise chocolatée.(source: passeportsante.net/fr)

Salon du Chocolat et de la Confiserie-Alger

**Nutriments les plus importants

Excellente source Phosphore. Le cacao est une excellente source de phosphore, tandis que le chocolat en est une bonne source. Le phosphore est le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.

Excellente source Magnésium. Le cacao est une excellente source de magnésium. Le chocolat est quant à lui une excellente source de magnésium pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le magnésium participe à la formation osseuse, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

Excellente source Fer. Le chocolat et le cacao sont d’excellentes sources de fer. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il participe aussi à la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux).

Excellente source Zinc. Le chocolat est une excellente source de zinc. Le cacao est quant à lui une excellente source de zinc pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le zinc participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du foetus. Le zinc interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la synthèse (fabrication), à la mise en réserve et à la libération de l’insuline.

Excellente source Manganèse. Le chocolat et le cacao sont d’excellentes sources de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Excellente source Cuivre. Le chocolat et le cacao sont d’excellentes sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Source Potassium. Le chocolat et le cacao sont une source de potassium. Dans l’organisme, il sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. De plus, il facilite la contraction des muscles, incluant le cœur, et participe à la transmission de l’influx nerveux.

Source Sélénium. Le cacao est une source de sélénium. Ce minéral travaille avec l’une des principales enzymes antioxydantes, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.

Source Vitamine B2. Le cacao est une source de vitamine B2, également connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, la vitamine B2 joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

Source Vitamine B3. Le cacao est une source de vitamine B3 pour la femme. Appelée aussi niacine, elle participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l’alcool que nous ingérons. Elle participe aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

Que vaut une « portion » de cacao et de chocolat?
Poids/volume Poudre de cacao non sucrée, 100 ml/36 g Chocolat amer à cuire, 1 carré, 29 g
Calories 83 145
Protéines 7,1 g 3,7 g
Glucides 19,7 g 8,7 g
Lipides 5,0 g 15,2 g
Fibres alimentaires 12,1 g 4,8 g

Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

*.(source: passeportsante.net/fr)

********************************

6 réponses à “Salon du Chocolat et de la Confiserie-Alger”

  1. 26 01 2017
    Annita Hillstrom (11:51:11) :

    Hi There! We are searching for some people that are interested in from working their home on a full-time basis. If you want to earn $100 a day, and you don’t mind writing some short opinions up, this might be perfect opportunity for you! Simply click the link here NOW!

    http://writingjobincome.com

  2. 24 01 2017
    Kendrick Mincey (13:11:58) :

    Hi There! We are looking for experienced people that might be interested in from working their home on a full-time basis. If you want to earn $200 a day, and you don’t mind developing some short opinions up, this might be perfect opportunity for you! Simply check out the link here NOW!

    http://writingjobincome.com

  3. 28 09 2016
    Nasser oumarou (18:45:55) :

    bonjour
    je m’appel Nasser je suis un jeune commerçant
    du Niger actuellement je vie a Niamey
    j’aimerai ouvrir une maison de chocolat ici a Niamey
    je cherche une bonne collaboration avec votre société
    merci cordialement

  4. 9 04 2016
    Shaina Cukaj (08:15:14) :

    It’s hard to come by experienced people on this topic, however, you sound like you know what you’re talking about! Thanks

    http://1001wallpapers.ru/profile/8445/tyleitch

  5. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (14:50:36) :

    I genuinely enjoy reading through on this web site, it contains wonderful posts. « The living is a species of the dead and not a very attractive one. » by Friedrich Wilhelm Nietzsche.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  6. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (22:59:44) :

    Very interesting subject , appreciate it for putting up.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...