des chiffres qui parlent.2

**L’Allemagne a exporté pour plus de 100 milliards d’euros en un mois

  *Un record historique

L’Allemagne a exporté pour la première fois pour plus de 100 milliards d’euros en un mois en juillet, permettant au pays d’afficher un excédent commercial record, selon des chiffres publiés lundi.

L'Allemagne n'a jamais autant exporté de biens, en particulier des automobiles.<br />
(c) Reuters » src= »http://referentiel.nouvelobs.com/file/9076810-exportations-nouveau-record-en-allemagne-en-juillet.jpg » /></p>
<p><span style=Les ventes allemandes à l’étranger ont progressé de 4,7% sur un mois, selon l’Office fédéral des statistiques Destatis. A 101 milliards d’euros, leur niveau est record, et c’est la première fois que l’Allemagne exporte plus de 100 milliards sur un mois. Les importations ont elles diminué de 1,8%.

L’excédent commercial s’est établi à 22,2 milliards d’euros en données corrigées de variations saisonnières, un record et nettement plus que les 16,3 milliards d’euros de juin.

« Bien qu’il soit encore tôt, les données de juillet, avec les commandes industrielles et la production qui ont surpris à la hausse également, indiquent que l’économie allemande sera capable d’éviter une récession technique au troisième trimestre », après le recul de la croissance entre avril et juin, note Johannes Gareis, un analyste de Natixis.

Sur sept mois, de janvier à juillet, les exportations allemandes ont grimpé de 3,3% par rapport à la même période l’an dernier en chiffres bruts, à 659,4 milliards d’euros. Elles doivent notamment leur progression à l’Europe, avec une hausse de 6,2% des ventes sur un an en direction de la seule zone euro et de 15,9% vers les autres pays de l’Union européenne.

Les exportations vers le reste du monde ont elles aussi bondi de 7,2% sur un an, à 275,2 milliards d’euros depuis le 1er janvier.

Les importations ont atteint 536,6 milliards d’euros sur les sept premiers mois de l’année, contre 524,2 milliards lors de la même période en 2013.(Afp-08.09.2014)

********************

*Près de 50% des enfants de la capitale se rendent  dans les Fast Food les plus proches de leurs écoles,  pour déjeuner. C’est du moins ce qu’a révélé une étude effectuée par un groupe de médecins de la FOREM. Ces enfants qui mangent  à l’extérieur souffrent souvent de perturbations alimentaires qui se répercutent directement sur leur santé, puisque les repas qu’ils prennent sont pauvres en vitamines et néfastes à plus d’un titre pour l’estomac. Aussi, ces spécialistes mettent en garde contre une consommation abusive d’aliments riches en lipides. Les huiles sont souvent utilisées plusieurs fois et provoquent de graves intoxications alimentaires. L’étude révèle également qu’un nombre important d’enfants habitués aux « Fast »,  consomment tout type de boissons gazeuses qui attaquent directement les intestins et l’appareil digestif. Selon la même étude, les plats que prennent ces enfants chez eux  ne sont pas équilibrés,  puisque un quart des familles algériennes préparent des aliments à base de pâtes pauvres en vitamines. Le taux  de  consommations de protéines n’excède pas les  18 grammes,  alors que la moyenne européenne atteint les 80 grammes/ jour. Par ailleurs, les statistiques ont révélé que 31% des enfants n’ont consommé de viande qu’une année après leur naissance, tandis que plus de 61% ont consommé des fruits et des œufs. Pour remédier au phénomène, le professeur Mustapha Khiati président de la FOREM,  appelle à la création d’un observatoire national d’alimentation. Cet observatoire oeuvrera, selon M. Khiati  à l’amélioration du niveau de culture alimentaire   des familles algériennes à travers un travail de sensibilisation. L’observatoire travaillera également à définir les besoins alimentaires et leur impact sur la croissance des  enfants, en plus de la subvention de certains produits qui contiennent d’importantes quantités de vitamines. ( source : Echorouk)

L’ALGÉRIE COMPTE 2 MILLIONS DE DIABÉTIQUES- Le diabète prend de l’ampleur. Les chiffres sont alarmants. Deux millions d’Algériens sont atteints de cette maladie. Leur nombre va doubler à l’horizon 2025 et oscillera entre trois et quatre millions. C’est ce qu’a indiqué le professeur Mansour Preuri, de l’hôpital de Birtraria, à Alger, lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du diabète( 15 11.08). Selon les spécialistes qui ont pris part à cette rencontre, l’obésité, la sédentarité et l’alimentation riche en lipides, en glucides et en protéines sont des facteurs aggravants de cette maladie qui occupe, note le Pr Mansour Preuri, la quatrième position des maladies, causes de la mortalité en Algérie. Le diabète ne connaît point les tranches d’âge. Il frappe et les adultes et les enfants. Les spécialistes le confirment: « 6 000 enfants atteints du diabète ont été recensés au niveau d’Alger seulement », a déclaré, le professeur Farida Menad Lacette, chef de service pédiatrie au CHU Nafissa Hamoud (Ex.Parnet) d’Alger, non sans préciser que 10 % de nouveaux cas de diabète chez l’enfant sont recensés chaque année. ( le courrier d’Algérie du 15.11.08) 

161 réponses à “des chiffres qui parlent.2”

1 7 8 9
  1. 2 04 2016
    Arnoldo Wahlgren (15:56:18) :

    great points altogether, you just gained a new reader. What may you recommend in regards to your post that you made some days ago? Any positive?

    http://bit.ly/1Miqkki

1 7 8 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...