La Chine,première puissance mondiale dès 2016

à l’occasion des soldes monstres du « jour des célibataires »

les Chinois ont dépensé 2 milliards de dollars en une heure

**Alibaba crée l’évènement dans le commerce électronique

Les usagers des plateformes d’Alibaba ont dépensé mardi 11/11/2014/ deux milliards de dollars en l’espace d’une heure, a indiqué le numéro un chinois du commerce électronique, en passe de battre un record de ventes à l’occasion des soldes monstres du « jour des célibataires ».

La Chine,première puissance mondiale dès 2016 media_xll_7270020

Le 11 novembre -ou 11/11, soit quatre « un » consécutifs -, est communément qualifié par la jeunesse chinoise de « fête des célibataires », sorte d’anti-saint-Valentin. En 2009, Alibaba saisit l’occasion pour doper ses ventes ce jour-là, à grand renfort de promotions censées consoler les personnes esseulées mais séduisant tout le monde. 

Depuis, l’évènement -imité sans vergogne par l’ensemble des sites chinois de e-commerce- n’a cessé de prendre de l’ampleur, devenant la journée le plus rémunératrice de l’année pour le secteur. Signe de la frénésie consumériste, on compte alors jusqu’à 10 fois plus de transactions qu’à l’ordinaire.

Désireux de profiter les premiers des rabais exceptionnels, qui vont des téléphones portables aux cosmétiques, en passant par l’électroménager, beaucoup de Chinois ont veillé tard dans la nuit. Les plateformes d’Alibaba ont enregistré des transactions équivalant au total à 12,23 milliards de yuans (1,6 milliard d’euros) au cours de la première heure juste après minuit, a indiqué le géant chinois dans un communiqué. Cela représente, en 60 minutes seulement, un tiers du montant total des ventes totales du 11 novembre 2013 (35 milliards de yuans). 

media_l_7270042media_l_7270030

Pour Wang Xiaoxing, du cabinet Analysys International, les ventes d’Alibaba ce 11 novembre 2014 pourraient atteindre 55 milliards de yuans. Un peu plus de 45% des premières transactions de la journée ont été conclues via des appareils mobiles, a précisé Alibaba, qui a tenté pour la première année de promouvoir cette « tradition » à l’étranger. 

Au total, plus de 500 millions de colis devraient être expédiés suite aux commandes du 11 novembre (tous sites confondus), 50% de plus par rapport à 2013, avait estimé de son côté l’administration chinoise des Postes le mois dernier. 

De nombreux internautes dénonçaient cependant des réductions en trompe-l’oeil, accusant les vendeurs d’avoir exagérément gonflé leurs prix au préalable avant d’accorder leurs rabais. Des médias chinois avaient néanmoins raconté comment Alibaba faisait pression sur les entreprises présentes sur ses sites pour les obliger à casser leurs prix. 

Forte de 620 millions d’internautes, la Chine a dépassé les Etats-Unis l’an dernier en termes de commerce électronique, avec des ventes de 1.850 milliards de yuans… largement grâce à Alibaba. Lui même ne vend rien directement mais sert d’intermédiaire: sa plateforme Taobao contrôle 90% du marché chinois des transactions de particulier à particulier, et son site Tmall représente 50% des ventes en ligne de professionnels à particuliers. En se cotant à Wall Street mi-septembre, Alibaba a levé un montant record de 25 milliards de dollars, et ne cache pas ses ambitions de développement à l’international.*11/11/2014 -Source: AFP

****************

*La Chine,première puissance mondiale dès 2016

Dans son rapport sur la croissance mondiale à l’horizon 2060, l’OCDE estime que les Etats-Unis perdront leur rang rapidement, dépassés d’abord par la Chine puis par l’Inde.

624_341_9a723d57a5201f6afec58038cfd091ae-1352471400

Les Etats-Unis perdront leur place de première puissance mondiale, dépassés par la Chine en 2016 puis par l’Inde, selon un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) publié vendredi 09.11.2012.

Dans son rapport sur la croissance mondiale à l’horizon 2060, l’OCDE table sur une croissance de l’économie mondiale de 3% par an en moyenne, avec des différences marquées entre les économies de marché émergentes et celles des pays avancés.

130981

« L’équilibre de la puissance économique va fortement basculer au cours des 50 prochaines années », selon l’organisation regroupant les pays les plus riches de la planète. « La crise économique que nous avons vécue pendant les cinq dernières années finira par être surmontée, mais le monde de nos enfants et petits-enfants sera peut-être nettement différente du nôtre », estime le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria, cité dans l’étude.

« Du fait de leurs forts taux de croissance, le produit intérieur brut (PIB) total de la Chine et de l’Inde dépassera celui des sept plus grandes économies mondiales (le G7) d’ici 2025. Il sera 1,5 fois plus important d’ici 2060, alors qu’en 2010, il ne comptait que pour moins de la moitié du PIB du G7 », relève notamment l’OCDE.

Les économiques vieillissantes, comme le Japon et celles de la zone euro, devraient quant à elles progressivement céder du terrain face aux pays dont la population est plus jeune, telles que l’Indonésie et le Brésil.

En Europe, la France devrait notamment voir son taux de croissance monter à 2 % entre 2011 et 2030 puis retomber à 1,4% entre 2030 et 2060. Selon ce même rapport, la croissance française dépasserait celle de l’Allemagne: +1,3% entre 2011 et 2030 et +1% entre 2030 et 2060 outre-Rhin

De manière générale, « l’écart existant actuellement entre le niveau de vie des marchés émergents et celui des économies avancées devrait se rétrécir en 2060, » souligne encore l’OCDE.* AFP-09.11.2012.

shanghaidrapeau_0

****************************************

Alibaba: le géant chinois de la distribution en ligne, fait ses ses premiers pas à Wall Street. 

*L’opération s’annonce comme la plus grosse entrée en Bourse de l’histoire.

L’heure de vérité a sonné pour Alibaba: le géant chinois de la distribution en ligne doit dévoiler jeudi le prix de son action pour ses premiers pas à Wall Street. L’opération s’annonce comme la plus grosse entrée en Bourse de l’histoire.

C’est après la clôture de la Bourse de New York (vers 22h00 en Suisse) que va prendre fin le suspense qui entoure depuis plusieurs mois l’arrivée sur la première place financière mondiale de cette success-story chinoise, l’un des marqueurs de la deuxième économie du globe.

Entre 66 et 68 dollars, voire plus ? Lundi, c’est porté par l’effervescence autour de la tournée de présentation de l’entreprise qu’Alibaba a relevé sa fourchette de prix à 66-68 dollars, contre 60 à 66 dollars auparavant.

Un tel niveau lui permettrait de récolter jusqu’à 25,03 milliards de dollars auprès d’investisseurs alléchés par cette pépite fondée en 1999 par un professeur d’anglais Jack Ma avec 60’000 dollars.

Cette somme permettrait de dépasser le record détenu par un autre groupe chinois, AGBank, qui avait levé 22,1 milliards de dollars en 2010 à Hong Kong et Shanghai, selon le cabinet de recherche Dealogic. Elle en fera également un mastodonte en Bourse, pesant entre 163 et 168 milliards de dollars, davantage qu’Amazon (149,7 milliards de dollars mercredi soir).

 Fin à la domination des Etats-Unis

Certains experts estiment même qu’Alibaba vaut davantage. Le cabinet de recherche PrivCo prédit ainsi un prix unitaire de l’action Alibaba à plus de 100 dollars pour une valorisation boursière avoisinant les 240 milliards de dollars. Ces chiffres affolants témoignent de l’ »Alibabamania » autour de cette entreprise, considérée comme un hybride entre eBay, Amazon et PayPal.

Selon Qing Wang, professeur à l’école de management britannique Warwick, l’entrée en Bourse d’Alibaba est un « tournant » qui « pourrait mettre fin à la domination des Etats-Unis » dans le secteur technologique.

« Le taux de croissance annuel de plus de 30% enregistré par Alibaba montre que le fossé entre les sociétés chinoises, Alibaba et Tencent, et les américaines est en train de se combler », conclut-il.

Alibaba a enregistré un bénéfice net de près de 2 milliards de dollars (presque triplé sur un an) pour un chiffre d’affaires de 2,5 milliards (+46%) sur son trimestre clos en juin. (ats)– 18/09/2014

***************************************

La future Première dame chinoise, chanteuse superstar

 

Peng Liyuan, la femme du prochain président chinois Xi Jinping, est déjà bien connue des Chinois. Chanteuse populaire, elle est depuis 1984 l’une des vedettes des soirées du Nouvel an chinois diffusées sur la télévision d’État.

Peng Liyuan (dont le nom signifie : « belle femme »), qui fêtera ses 50 ans le 20 novembre, s’est fait connaître avant son mari, le futur président chinois Xi Jinping. Elle rentre dans l’armée à 18 ans, à la fin de la révolution culturelle, et entame une carrière d’artiste militaire, envoyée aux quatre coins du pays pour chanter et soutenir le moral des troupes. Chanteuse de l’Armée populaire de libération (APL), elle est très connue dans tout le pays pour sa participation, chaque année, à la soirée du Nouvel an chinois. C’est dans un style très « kitsh révolutionnaire » que Peng Liyuan chante sur scène entourée de centaines de danseuses.

Un rôle aussi politique

Elle est aussi déléguée d’une instance parlementaire, la Conférence consultative du peuple chinois (CCPC), et, en tant que Première dame, s’investit de plus en plus dans l’humanitaire, notamment au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte contre la tuberculose et le Sida.* JOL.Press-14.11.2012.

*Voir vidéo: Peng Liyuan, la femme du prochain président chinois Xi Jinping

*************************************




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...