Inscriptions aux universités algériennes

**Photo: usto. Université des sciences et de la téchnologie Oran Mohamed Boudiaf

*******************************

Inscriptions aux universités algériennes dans actualité oran_124036

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

BAC- Algérie- 2015

 inscription et orientation des nouveaux bacheliers via internet

Internet est devenu populaire auprès des jeunes car la Toile propose des alternatives complémentaires aux révisions traditionnelles et permet de réviser sans s'ennuyer.

**La procédure d’inscription comporte 5 phases

Pour les inscriptions à l’université, les opérations de préinscriptions poste BAC avec remplissage de la fiche de Voeux le ministère de l’Enseignement superieur et de la recherche scientifique à mis à disposition des nouveaux bacheliers des sites web à cet effet.*cliquer ici: inscription et orientation des étudiants

Les préinscriptions: du 12 au 16 juillet 2015

La première phase *remplir une fiche de vœux pour faire un choix parmi les filières proposées.

-Traitement de ces fiches de vœux au niveau du ministère.

-Réception des réponses. 

- Introduction des recours

-Les inscriptions définitives s‘étaleront du 29 juillet au 6 août 2015

Les préinscriptions ont commencé. Les nouveaux bacheliers sont appelés à se connecter sur le site web du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour exprimer leurs choix en remplissant leur fiche de vœux.

*279.794 étudiants, soit 77,05% du nombre des bacheliers, préinscrits en trois jours

Le nombre de préinscriptions des nouveaux bacheliers  a atteint, mercredi après-midi, 279.794, soit 77,05% du nombre total des bacheliers,  a-t-on appris auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche  scientifique. 

Le nombre d’accès des nouveaux bacheliers au site des inscriptions (nombre  de signatures) s’élève à 352.065, soit 96,95% du nombre total des bacheliers,  a précisé la même source. Un total de 363.141 bacheliers ont décroché le baccalauréat.         

Tous les moyens ont été mobilisés pour réussir le processus de l’opération  d’inscription à l’université des nouveaux bacheliers, avait affirmé dimanche,  le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar  Hadjar.         

La période de préinscription est prévue du 12 au 16 juillet, celle de  la confirmation du 20 au 21 juillet, alors que l’opération d’affectation et  de recours est prévue le 28 du même mois. Les inscriptions définitives (après  les recours) s’étaleront du 29 juillet au 6 août. Au sujet de l’orientation des nouveaux bacheliers, le ministre a précisé  que « l’orientation est un concours sur classement », précisant que la moyenne  générale du bachelier demeure le premier paramètre à prendre en compte.*APS–mercredi 15/07/2015 |

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Aujourd’hui, jeudi 07 Aout 2014 sera le dernier délai pour les bacheliers pour achever d’une manière définitive leurs inscriptions.

L’Université accueillera 1.330.000 nouveaux étudiants

Plus de 79% des inscrits ont obtenu l'un de leurs trois premiers choix

*Le coup d’envoi a été donné, il y a deux jours à travers toutes les institutions universitaires. 1 330 000 bacheliers défileront, pendant une semaine, pour achever d’une manière définitive leur inscription à l’université choisie. Pour ce qui est de l’opération d’inscription des nouveaux bacheliers, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, a affirmé, hier à Alger qu’elle «se déroule dans de bonnes conditions, grâce à une préparation rigoureuse».
Le premier responsable du secteur de l’Enseignement supérieur a rappelé que «plus de 56% des nouveaux bacheliers ayant effectué leur préinscription, ont pu obtenir leur premier choix», soit un étudiant sur deux du nombre total des inscrits. Il a précisé que plus de 79% des inscrits ont obtenu l’un de leurs trois premiers choix et plus de 87% l’un de leurs cinq premiers choix, relevant que le taux des inscrits ayant obtenu l’un de leurs dix premiers choix a enregistré une «amélioration» par rapport à l’année précédente.
Concernant le nombre prévisionnel des diplômés sortants, au terme de la session de juin et septembre 2014, le ministre a indiqué qu’il est estimé à 284.700 nouveaux diplômés dont plus de 190.000 du système LMD (Licence-Master-Doctorat). Il a ajouté que son ministère prendrait en charge, pour la rentrée universitaire prochaine un effectif global prévisionnel en graduation de l’ordre de 1.200.000 étudiants, soit un accroissement de 7,4%, par rapport à celui de l’année universitaire précédente. Dans ce sens, il a révélé qu’ «en rajoutant l’effectif de la post-graduation (Master et doctorat), dont le nombre serait de l’ordre de 70.700, ainsi que celui de la formation continue (55 300 étudiants), le secteur accueillerait à la prochaine rentrée universitaire un effectif global, tous cycles confondus, de 1.330.000 étudiants».
Abordant le plan des infrastructures, le même responsable a indiqué que le secteur prévoit la réception de 62.000 places, un auditorium et 33 bibliothèques. Pour ce qui est de la capacité d’accueil, il a ajouté que celle-ci s’élève à 1 271.600 places physiques en septembre 2014, soit l’équivalent de plus de 1.520.000 places pédagogiques. M.Mebarki a promis que le réseau des établissements universitaires se renforcera à la prochaine rentrée par l’ouverture d’un centre universitaire à Illizi, trois facultés de médecine à Ouargla, Laghouat et Béchar, une Ecole supérieure polytechnique et une autre de biotechnologie à Constantine.
Ce réseau sera renforcé également par l’ouverture d’une Ecole normale supérieure et des classes préparatoires en sciences de la nature et de la vie et une Ecole nationale supérieure d’informatique en classes intégrées à Sidi Bel Abbès.
L’encadrement pédagogique a connu, selon M.Mebarki, une «nette amélioration», puisque le nombre d’enseignants universitaires est de 51.299 en activité, dont 15.514 de haut rang (4979 professeurs, 5247 maîtres de conférences de classe A et 5247 de classe B), ajoutant que 2600 postes de recrutement de maîtres assistants seront mis au concours fin septembre 2014.
Interrogé sur le classement des universités algériennes, M.Mebarki a indiqué que celles-ci n’avaient pas «à rougir» de leur performance, ajoutant que 13 établissements algériens se trouvaient dans le «top 20» des universités du Maghreb. Il a précisé que l’Algérie occupe la 3e place dans le Monde arabe après l’Arabie Saoudite et l’Egypte et la 4e en Afrique après l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria.*L’Expression- Djouher FERRAG - Jeudi 07 Aout 2014

***********************************

inscription et orientation des nouveaux bacheliers via internet, 

Internet est devenu populaire auprès des jeunes car la Toile propose des alternatives complémentaires aux révisions traditionnelles et permet de réviser sans s'ennuyer.

**La procédure d’inscription comporte 5 phases

La première du 6 au 10 juillet 2014. *remplir une fiche de vœux pour faire un choix parmi les filières proposées.

-Traitement de ces fiches de vœux au niveau du ministère.

-Réception des réponses, le 20 juillet 2014. 

- Introduction des recours durant la période du 20 au 26 juillet

-Les inscriptions définitives sont prévues du 02 au 07 août 

Les préinscriptions universitaires ont commencé hier. Les nouveaux bacheliers sont appelés à se connecter sur le site web du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour exprimer leurs choix en remplissant leur fiche de vœux. 

La procédure d’inscription comporte 5 phases. La première se déroule du 6 au 10 juillet 2014. Elle consiste, selon les explications fournies par le ministère, à remplir une fiche de vœux pour faire un choix parmi les filières proposées. Une fois traitées, ces fiches recevront des réponses, le 20 juillet 2014. L’orientation se fait selon le choix exprimé par l’étudiant, la moyenne obtenue et les capacités d’accueil dans les universités. Les étudiants ne se sentant pas satisfaits de leur orientation, pourront introduire des recours durant la période du 20 au 26 juillet 2014, explique-t-on au ministère. Les inscriptions définitives sont prévues du 2 au 7 août prochain. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, estime que le mode d’inscription et d’orientation des nouveaux bacheliers via internet, adopté depuis 2007, est «efficace et a permis d’assurer l’équité sur la base du mérite».

Le ministre a expliqué, hier, lors d’une allocution prononcée à l’occasion du lancement des préinscriptions des nouveaux bacheliers, que «le mode de préinscription et de traitement informatique des fiches de voeux des étudiants s’est révélé efficace et a permis d’assurer l’équité sur la base du mérite, de renforcer la transparence et de rationaliser leurs choix». Cette méthode a réduit le nombre de recours depuis son adoption, révèle le ministre qui a souligné que «tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés pour accompagner les étudiants lors des inscriptions», en sus des journées portes ouvertes organisées dans tous les établissements universitaires et coïncidant avec la période de préinscriptions des nouveaux bacheliers. Pour cela, a ajouté le ministre, «des espaces internet hautement  sécurisés ont été mis en place dans les établissements universitaires et des cadres mobilisés pour accompagner et orienter les nouveaux bacheliers, notamment lors de la période des préinscriptions.»*El Watan- 07.07.2014

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Les inscriptions universitaires auront lieu du 7 au 31 juillet 2013

Les inscriptions universitaires des nouveaux bacheliers débuteront le « 7 juillet 2013 et se poursuivront jusqu’au 31 du même mois », a appris, ce dimanche 2 juin, APS auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.  

5035730-peur-sur-le-bac

La même source a expliqué que la première phase de ces inscriptions, qui se feront via internet, sera consacrée aux préinscriptions, et ce, du 7 au 13, tandis qu’entre le 14 et le 16 juillet, les futurs bacheliers devront confirmer leurs choix. Après le traitement des vœux, les inscrits peuvent, du 23 au 25 juillet, introduire des recours, qui seront traités avant le 31 du mois, date de clôture des inscriptions. Les concours d’aptitude et d’accès aux écoles préparatoires se dérouleront, quant à eux, du 24 au 27 juillet, et en cas d’échec aux tests, la réorientation des bacheliers se fera 72 heures avant la clôture des inscriptions.

Concernant l’orientation des bacheliers, le ministère note que pour la session du bac 2011-2012, « un sur deux bacheliers » a obtenu le premier choix et « 65.000 lauréats du bac » ont opté pour la filière médecine.

566.694 candidats, dont 175.072 libres, sont concernés par les examens du baccalauréat de la session juin 2013, qui se déroule du 2 au 6 juin en cours.*tsa-02.06.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Les affectations en ligne dès aujourd’hui (22.07.2012.)…Seuls les nouveaux bacheliers n’ayant pas été satisfaits dans l’un des dix choix mentionnés sur la fiche de voeux qu’ils ont remplie et confirmée en ligne peuvent introduire un recours ‘exclusivement en ligne » entre le 22 et 24 juillet 2012.
F in d’une longue semaine de suspense pour les bacheliers de la session 2012. Les affectations seront connues à partir d’aujourd’hui jusqu’au 24 juillet via la Toile. Les futurs étudiants n’ont qu’à ouvrir l’un des sites où ils se sont inscrits pour découvrir enfin l’établissement supérieur vers lequel le logiciel les a orientés.
C’est avec le coeur battant la chamade que les bacheliers affronteront cette ultime épreuve car ces dernières années, il est beaucoup plus aisé d’arracher le baccalauréat que le feu vert d’accès à l’université ou la faculté de ses rêves, et ce, même pour les bacheliers ayant réussi à avoir de très bonnes moyennes.
Le classement est désormais des plus serré et le fait de répondre à toutes les conditions d’accès à une formation supérieure n’y ouvre pas droit d’office en raison des places pédagogiques. Seuls les lauréats ayant pu arracher les mentions excellent et très bien peuvent se voir orienter vers les études de leur choix.
La circulaire n°02 du 24 mai 2012 relative à la préinscription et à l’orientation des titulaires du baccalauréat au titre de l’année universitaire 2012-2013 accorde un bonus à ces deux bacheliers de marque. Les titulaires de la mention excellent mentionnent trois choix uniquement sur leurs fiches de v’ux et ceux qui ont eu la mention très bien en font cinq, alors que le reste des futurs étudiants devaient porter pas moins de dix filières sur leur fiche de v’ux.
Toujours, selon la même circulaire, la délicate et décisive étape d’affectation des lauréats est soumise à ‘un traitement national informatisé de toutes les fiches de v’ux saisies et transmises en ligne ». Le traitement s’effectue sur la base de ‘la combinaison des trois paramètres de préinscription et d’orientation (les v’ux exprimés, la série et la moyenne ainsi que la capacité d’accueil) et conduit à satisfaire l’un des dix choix énoncés ».
Et ce n’est pas évident ! Nombreux sont ceux qui chaque année finissent par être orientés vers une formation supérieure à laquelle ils n’ont jamais pensé et qui ne figure pas sur la liste des voeux.
Période des recours du 22 au 24 juillet
Conformément aux dispositions de ladite circulaire, ‘les bacheliers non satisfaits de leur affectation peuvent introduire un recours exclusivement en ligne dans le seul cas d’une affectation ne répondant à aucun des dix choix exprimés. Le recours ainsi introduit sera traité conformément aux conditions pédagogiques requises au titre de l’année universitaire 2012- 2013 et des capacités d’accueil des établissements d’enseignement supérieur ». (Liberté-22.07.2012.)

******************************

*Nouveaux bacheliers :

 Les préinscriptions  à partir du 09 juillet 2012 ….jusqu’au 13 juillet.

*la confirmation se fera les 14 et 15 juillet 2012

*La période allant du 15 au 22 juillet sera consacrée au traitement de ces fiches de vœux au niveau du ministère.

*les résultats d’orientation tomberont du  22 au 24 juillet 2012

Les préinscriptions des nouveaux bacheliers débuteront à partir de demain pour se poursuivre jusqu’au 13 du mois en cours. A l’université des Sciences et de Technologie d’Oran «Mohamed Boudiaf» (USTO), une quarantaine d’enseignants seront mobilisés pour répondre aux interrogations des nouveaux bacheliers, notamment en matière des choix de filières. Aussi, et selon M. Boudia, vice-recteur de l’USTO chargé de pédagogie, deux espaces numériques dotés de 44 PC gérés par autant d’agents, techniciens et ingénieurs en informatique seront mis à la disposition des bacheliers pour les accompagner dans cette étape, à travers notamment le tirage des listes de filières autorisées à chaque nouveau étudiant sur la base de son relevé de notes. Après l’étape des préinscriptions, la confirmation ou l’écrasement des choix figurant dans les fiches de vœux se fera les 14 et 15 du même mois. La période allant du 15 au 22 juillet sera consacrée, a expliqué M. Boudia, au traitement de ces fiches de vœux au niveau du ministère. Du 22 au 24 du même mois, les résultats d’orientation tomberont, et l’étudiant pourra recevoir son affectation pour pouvoir entamer à partir du 26 et jusqu’au 30 juillet, son inscription définitive, a-t-il ajouté. Il est à noter, par ailleurs, que les filières qui exigent un test d’aptitude, comme la filière sport par exemple, auront un traitement particulier qui permet aux candidats d’effectuer ce test entre le 23 et le 26 juillet, en leur donnant toutefois la possibilité de réorientation en cas d’échec au test. Une réorientation qui se fera en ligne, a précisé le vice-recteur de l’USTO. Le même responsable ne manquera pas d’annoncer la proposition par l’université pour cette rentrée universitaire de 3.000 nouvelles places pédagogiques couvrant 8 domaines, dont la plus grande partie, soit près de 1.600 places pédagogiques, sera consacrée au domaine de prédilection de l’USTO, en l’occurrence celui des Sciences et de Technologie (ST). Il est à noter enfin, que près de 3.000 diplômés, dont 300 issus du système classique (de la filière architecture) sont sortis cette année des bancs de l’université des Sciences et de Technologie d’Oran. Il s’agit de 1.500 licenciés, quelque 1.050 titulaires de master et près de 80 détenteurs de doctorat. (Quotidien d’Oran-08.07.2012.)

**les bacheliers libres de choisir, Internet ou l’université

Le conseiller chargé de l’information et de l’orientation à l’Université des sciences et des technologies Houari Boumediene (USTHB), Abdelwahab Dahel a affirmé, lundi à Alger, que les nouveaux lauréats du baccalauréat 2012 « sont libres de choisir, pour leurs préinscriptions, entre Internet et le déplacement à l’université ».
En marge des portes ouvertes sur l’université, organisées du 9 au 13 juillet 2012, à l’initiative de l’USTHB, M. Dahel a expliqué que les nouveaux bacheliers (session juin 2012) étaient libres de choisir entre Internet et le déplacement à l’université pour leurs préinscriptions.
Il a souligné que les parties concernées n’ont pas mis en garde contre les inscriptions par Internet mais qu’elles ont jugé « préférable » pour les étudiants de profiter de ces portes ouvertes pour procéder à leurs préinscriptions, afin de bénéficier des informations fournies par les encadreurs concernant l’orientation et les spécialités disponibles.
Il a indiqué, dans ce sens, que des portes ouvertes sont organisées à travers plusieurs universités du pays et que tous les moyens sont mis en place pour assurer le bon déroulement de cette opération.
A cet effet, un guide des différentes formations de l’enseignement supérieur ainsi que toutes les informations sur les préinscriptions et l’orientation sont mis à la disposition des bacheliers.
La préinscription consiste à remplir la fiche de v’ux comportant 10 choix en ligne sur le site Web http://www.orientation.esi.dz, souligne un des encadreurs.
L’opération d’inscription se déroule en 4 phases, la première celle des préinscriptions s’étalera du 9 au 13 juillet, la deuxième étape du 14 au 15 juillet concerne la confirmation de la préinscription alors que les affectations et les recours auront lieu entre le 22 et 24 juillet et les inscriptions finales se feront du 26 au 30 juillet.
Dans le cadre du principe d’une place pédagogique pour chaque bachelier d’une part et dans le souci de répondre à la revendication sociale diverse d’une autre part, le ministère de l’Enseignement supérieure et de la recherche scientifique a mis à la disposition des nouveaux bacheliers une fiche de v’ux sur les toutes les filières disponibles aux différentes universités du pays.
Il s’agit notamment de l’enseignement dans le cadre licence-master-doctorat (LMD), dispensé dans toutes les universités et centres universitaires du pays.
Pour accéder aux grandes écoles, les nouveaux bacheliers peuvent également rejoindre les classes préparatoires et les classes préparatoires intégrées dont la durée de formation varie d’une à deux années.
Il s’agit de l’Ecole nationale polytechniques (ENP), l’Ecole nationale vétérinaire (ENV), l’Ecole nationale d’Agronomie, l’Institut supérieur des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (Ismal) ainsi que les écoles supérieures normales (Kouba, Bouzareah, Constantine, Oran, Skikda, Laghouat).
L’orientation de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique repose sur trois critères à savoir le choix, la branche et les résultats obtenus au baccalauréat outre les capacités d’accueil des établissements universitaires. (APS-09.07.2012.)

**258.000 étudiants en quête d’une place

Les nouveaux bacheliers devront remplir leurs fiches de voeux sur le site Internet

L’université algérienne organise des portes ouvertes sur les inscriptions des nouveaux bacheliers à la Safex aux Pins maritimes à Alger.
Plus de 258.000 nouveaux bacheliers sont attendus dans la première phase de préinscriptions qui commencera dès aujourd’hui, et ce jusqu’au 13 juillet prochain.
Les nouveaux bacheliers, devront remplir leurs fiches de voeux sur le site Internet d’orientation du ministère de l’Enseignement supérieur: www.mesr.dz ou à défaut d’Internet ou de connexion, se rapprocher des universités les plus proches de chez eux. Ainsi, les nouveaux bacheliers auront quatre jours pour exprimer leurs choix et en fonction des notes obtenues au baccalauréat. Les nouveaux étudiants sont appelés à se concentrer de leur mieux, afin d’éviter les complications au niveau des modifications et autres erreurs qui peuvent survenir.
La deuxième opération de validation des inscriptions par les étudiants eux-mêmes, est fixée pour les 14 et 15 juillet.
Une fois les listes des inscriptions finalisées, une durée de trois jours (du 22 au 24 du mois) est fixée pour les besoins des réclamations et modifications à porter sur le fil Internet.
La période du 23 au 26 juillet, est programmée pour les concours, sélections et rendez-vous avec les commissions chargées de l’accueil et de l’orientation des nouveaux bacheliers.
Quant à la date limite des inscriptions, pour l’année universitaire 2012-2013, celle-ci est fixée au 30 juillet.
Par ailleurs, il y a lieu de préciser que les bacheliers qui ont obtenu des mentions «Excellent» ouvrent droit à trois choix dans les trois filières qui leurs sont proposées. Mention «Très bien», c’est 5 choix dans les filières proposés. Quant aux mentions «Bien» et plus, le nombre est fixé à 10, le nombre des filières proposées aux bacheliers.
Selon le chargé de communication du ministère, il est question de 3000 nouvelles licences qui seront mises en valeur pour les universités algériennes.
S’agissant des étudiants qui bénéficieront des services des oeuvres sociales universitaires (Onou), en raison de l’éloignement ou de l’indisponibilité des filières choisies dans les universités les plus proches, ils doivent résider à au minimum 50 km de l’université d’accueil.
Etudiants et enseignants à l’université, ont révélé qu’écoles et instituts de l’enseignement supérieur, à l’image de l’Ensi de Oued Semmar, font l’objet de fortes demandes par les nouveaux bacheliers chaque année. Les raisons évoquées sont connues de tous: «La qualité de l’enseignement et la bonne prise en charge des étudiants», selon nos sources. Malgré les moyens et les programmes d’information et d’orientations mis en place, de nombreux étudiants regrettent et redoutent le manque ou les mauvaises orientations pour une raison ou une autre comme chaque rentrée universitaire.
Quant à la prise en charge des exposants aux pavillons concernés, ces derniers déplorent: «Il y a ceux qui sont pris en charge dans de grands hôtels et d’autres qui sont jetés dans des établissements isolés, à l’image du village des artistes de Zeralda, bien que nous soyons tous du même secteur», tout en réclamant la «justice pour tous». (L’Expression-09.07.2012.)

universite_adrar-2 dans actualité

*université africaine Colonel Ahmed Draia à Adrar

**************************************

*Les inscriptions universitaires débutent ce mardi -12.07.2011. 

bacfr.jpgLes inscriptions universitaires pour les nouveaux bacheliers  débuteront ce mardi 12.07.2011., avec l’ouverture des sites Internet dédiés à cet effet.  Dans le guide du bachelier 2011, il est précisé que les inscriptions définitives auprès des établissements universitaire s’effectueront entre le 30 juillet et le 4 août, tandis que la période de pré-inscriptions se fera du 12 au 17 juillet avec confirmation du 18 au 20 du même mois. Les affectations et recours en ligne auront lieu, quant à elle, entre le 27 et 29 juillet. Il est indiqué, en outre, qu’à l’issue de l’inscription administrative, l’établissement met à la disposition du nouveau bachelier la programmation des enseignements prévue pour la rentrée universitaire 2011-2012. (L’Expression-10.07.2011.)

* Les moyennes de baccalauréat permettant de s’inscrire dans certaines spécialités universitaire, notamment la médecine et la pharmacie et d’accéder aux grandes écoles seront revues à la hausse cette année encore vu le très grand nombre de nouveaux bacheliers ayant obtenu leur baccalauréat avec une moyenne égale ou supérieur à 15/20

*cliquer ici: Que faire après le bac?

***********************

 *45.241 enseignants encadrent 1400.000 étudiants

 De plus en plus d’étudiants désertent les filières scientifiques.

«Jules Ferry n’a rien fait pour l’Ecole algérienne, alors qu’on le présente en France comme le chantre des droits de l’homme», a déclaré le professeur Chems Eddine Chitour à l’occasion de la journée parlementaire organisée hier, par la commission de l’éducation et de l’enseignement supérieur à l’APN. Intervenant sur le thème «Le système éducatif au XXIe siècle, le défi algérien», l’orateur a fait un constat sur les 132 années de colonisation française les qualifiant de «siècle des ténèbres». «On parle de siècle des lumières avec l’émergence au cours du XIXe siècle de célèbres écrivains et poètes, mais en Algérie, avec la colonisation, c’était un siècle des ténèbres», a-t-il indiqué.
Chems Eddine Chitour s’interroge: «En quoi cette colonisation a été positive et qu’a-t-elle réellement apporté à notre pays?» Selon lui, «l’Algérie ne comptait que 5 ingénieurs en 1962, après le départ des Français qui avaient tenté de «macdonaldiniser» cette contrée du Maghreb et réduire à l’ignorance son peuple». «Ce n’est que grâce à notre identité que nous avons pu surmonter les écueils alors que les pays riches veulent nous imposer leur modèle de société et leur diktat à travers la mondialisation», dit-il. «Cent sociétés internationales ou transnationales règnent sur le marché mondial. Nous devons tout faire pour échapper à leur influence et ne pas être sous leur emprise», ajoute-t-il. Pour ce faire, une seule solution: un plan Marshall de la formation au niveau de l’enseignement supérieur, a-t-il souligné. Animant une conférence sur «La désertion des filières scientifiques et techniques», le professeur Mohamed Tayeb Laskri est catégorique: «C’est après avoir obtenu le Bac que les candidats deviennent plus soucieux en ne sachant pas vraiment quelle filière suivre«Dès qu’ils sont reçus à l’examen du Bac, l’inquiétude gagne, aussitôt, les candidats qui ne savent quelle filière suivre et préfèrent les concours pour éviter les filières scientifiques», affirme-t-il. Beaucoup d’étudiants optent pour les filières littéraires parce qu’ils n’ont pas souvent le choix ou parce qu’ils ont une aversion pour les mathématiques et la physique. Selon Mohamed Tayeb Laskri «durant les années 1970 les reçus à l’examen du baccalauréat étaient plus nombreux dans les filières scientifiques, malheureusement la tendance s’est inversée ces dernières années». «La formation supérieure et la dynamique d’insertion professionnelle» est le thème de la conférence animée par le professeur Djoudi Merabet. «On ne peut pas prendre d’initiative si on n’est pas libéré et si on n’est pas autonome», a-t-il confié. Citant l’exemple du LMD, il a précisé que «sa réussite passe par celle de la licence». Merabet a évoqué, ensuite, la professionnalisation qui est un secteur de l’insertion professionnelle. Avec des données chiffrées, il a révélé que l’Algérie a réalisé 73 établissements universitaires accueillant 1400.000 étudiants encadrés par 45.241 enseignants, que 120.000 diplômés sortent chaque année et que les universités reçoivent 350.000 nouveaux étudiants.
Le président de la commission de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique et des affaires religieuses a, pour sa part, estimé que «cette journée parlementaire et le thème qu’elle aborde, intervient dans un contexte particulier de mondialisation de l’économie de plus en plus basée sur l’économie de la connaissance et de la maîtrise des technologies de pointe, pouvant assurer un développement harmonieux aux pays en voie de développement dont nous faisons partie». Le docteur Abdelmalek Zennir insiste sur les prodigieux efforts entrepris par l’Algérie en la matière et qu’ «à une année du cinquantenaire de l’indépendance du pays, tout le monde reconnaît à sa juste valeur, l’effort extraordinaire consenti par notre pays en matière de développement humain et particulièrement des ressources humaines qualifiées». (L’Expression-28.06.2011.)

**********************

**Le Bac fixé au samedi 11 juin 2011

*ILS SONT PRÈS DE 500.000 À PASSER LE BAC CE SAMEDI

      Comment vaincre le stress

Les lycéens algériens apprennent désormais, à mieux gérer leur stress face à cet examen.

Près de cinq cent mille candidats, soit 496.665, entameront samedi prochain les épreuves de l´examen du baccalauréat. Plus du tiers de ce nombre représente les élèves qui adhèrent cette année à des sessions de soutien psychologique et de coaching, en vue de mieux affronter l´ultime écueil avant l´Université. En effet, un phénomène nouveau semble s´installer ces dernières années dans la société algérienne, celui-ci à trait à la gestion du stress chez les lycéens. Outre la traditionnelle rokia et autres litanies ou rites religieux auxquels recourent traditionnellement les familles algériennes afin de mieux armer leurs enfants contre le stress de l´examen, des méthodes actuelles de maîtrise de l´émotivité sont dispensées çà et là. Des experts en développement personnel se chargent d´inculquer aux aspirants de l´enseignement supérieur de fines méthodes pour venir à bout de la panique. Ces cours restent le propre de la région algéroise et ne semblent pas encore atteindre les lointaines contrées du territoire national. Ainsi, un cycle d´enseignement de ces techniques s´est récemment déroulé à Sidi Fredj sous la houlette de M. Abdelkrim Abidet, grâce au soutien de l´Organisation nationale d´encadrement des associations pour la protection de la jeunesse. Une autre session de formation de ce type a également été dispensée à Baraki. Elle a été initiée par le groupe scout El Thabet des Scouts musulmans algériens (SMA) relevant de l´Association des anciens scouts. Il faut dire que le recours à ces nouveaux moyens de maîtrise et de renforcement du mental par la population des établissements du secondaires est né à partir de 2008. Les sessions ont eu pour cadre d´agréables sites naturels comme celui très apaisant de la forêt de Bouchaoui, le Jardin d´Essai du Hamma ou le Lac de Réghaïa. Notons que le nombre de ces stagiaires d´un nouveau genre a sensiblement augmenté cette année avec la participation de pas moins de 3 000 élèves, à fin mai dernier sur le site de Sidi Fredj. C´est dire tout l´engouement que manifestent, d´année en année, les jeunes lycéens à ces cours spéciaux, alors qu´au même moment l´on déplore la non-implication des pouvoirs publics dans ce processus inédit qui gagne pourtant en popularité. Ni le ministère de l´Education nationale, ni celui de l´Enseignement supérieur, encore moins celui de la Solidarité nationale ne manifestent en fait un quelconque intérêt pour cette nouvelle pratique, signale-t-on encore.
Face au stress de l´examen, parents, élèves et enseignants se mobilisent donc plus que jamais. Les gourous du développement personnel investissent leurs efforts pour le bien-être des candidats au BAC de la session 2011, avec à la clé, une panoplie de sages conseils, de stratégies et techniques éprouvées afin de gagner en sérénité et en efficacité le jour J. Alors que la course contre la montre est engagée, l´on ne néglige pas, bien entendu, les classiques cours de soutien et les révisions en groupe. Finalement, l´objectif visé par ces formations consiste à doter les postulants au Bac d´une confiance en soi et une assurance inébranlables et d´une approche positive de l´examen, c´est-à-dire, leur fournir les secrets de la réussite. Filles et garçons sont assurés de stabilité émotive et les plus émotifs d´entre eux pourront alors voir la disparition des maux et malaises tellement fréquents en situations extrêmes. De vrais plans d´approche des épreuves sont conseillés aux uns et aux autres, notamment la révélation de certaines techniques similaires à celles que l´on recommande aux sportifs d´élite; essentiellement le recours à l´image mentale et la pensée positive, la relaxation ou la musicothérapie. (L’Expression-09.06.2011.)

*******************

 Smartphones et ordinateurs s’invitent aux révisions du bac 

Des applications spécifiques ont été créées pour préparer les lycéens aux différentes épreuves.Les applications se multiplient. On peut désormais réviser debout dans le métro ou en attendant le bus.

coeur-J-22 pour les candidats au baccalauréat. Alors que l’épreuve de philosophie, qui lance l’édition 2011, se déroule le 16 juin, entre deux cours, dans ce lycée parisien, des élèves de terminale tapotent sur leur smart­phone, à la recherche d’une nouvelle «appli». Ni jeu ni musique. Il s’agit plus sérieusement d’une application permettant de réviser l’épreuve d’histoire du bac, proposant des quiz destinés à qui veut tester ses connaissances. Grands consommateurs d’écrans et de MP3, les jeunes affûtent leurs armes modernes pour se préparer à l’épreuve, en l’occurrence leurs ordinateurs et leurs smartphones. Comme Camille, en terminale L dans un lycée parisien, qui surfe pour préparer son épreuve d’anglais. Marine, elle, a le réflexe de pianoter sur son iPhone en pleine révision «pour vérifier une notion en histoire ou chercher une traduction pour réviser l’épreuve d’anglais». Godefroy, en classe de première, a même téléchargé La Princesse de Clèves et Les Fleurs du mal. «Je l’ai sur moi en permanence et je peux le lire dans le métro, dans une file d’attente», lance-t-il.

Pour suivre le mouvement d’équipement en numérique, des adolescents ont développé des applications spéci­fiques et des sites de préparation au bac. Dès 2009, Belin a développé huit applications appelées «Bac J-15», contenant des résumés de cours et des questions à choix multiples, avec un programme de révisions au jour le jour. De son côté, Bordas vient de remodeler son application MémoBac, rebaptisée DéfiBac, qui avait généré 40.000 téléchargements de l’application gratuite depuis son lancement en mars 2010. En revanche, l’application payante n’a séduit que 2200 utilisateurs… Pour Camille, «hors de question de payer!». D’autant que des sites gratuits existent aussi.

Hatier, qui édite les Annabac, avance prudemment sur le sujet: l’éditeur a décidé de suspendre son application lancée en 2009 pour se concentrer plutôt sur les sites Web. D’autres réfléchissent en attendant de se lancer. «Il peut s’agir de produits d’appel qui se positionnent comme un plus pour les produits papier», explique Anne-Sophie Arlette, chez Nathan. C’est ainsi que les éditeurs utilisent Internet pour développer leur offre. Le site annabac.com décline une offre combinant produits gratuits, comme certaines annales, et payants, avec un code pour les acheteurs de l’ouvrage de papier. «C’est surtout les fiches de philosophie qui marchent bien, mais également les podcasts d’histoire, que les jeunes peuvent ensuite écouter sur leur lecteur MP3», explique Véronique Hublot-Pierre, directrice du parascolaire et du scolaire chez Hatier. Le site connaît une progression des connexions de l’ordre de 30% depuis le début de l’année par rapport à l’année dernière. Chez Bordas, le site a connu une croissance de 13% depuis le début de l’année, avec 50.000 visiteurs uniques en moyenne ces derniers mois.

Dans ce contexte, certains éditeurs, notamment Hatier et Bordas, notent cependant un phénomène paradoxal: la remontée des éditions de papier du ­livre parascolaire, en recul depuis quelques années, et en particulier les an­nales. «Face à l’offre pléthorique d’Internet, les lycéens sont parfois perdus et font confiance à nouveau à l’imprimé, même s’ils complètent par des informations glanées sur le Web», explique Véronique Hublot-Pierre, chez Hatier, qui affiche une hausse de 10% des ouvrages de préparation aux examens.

Des cas de tricherie

Basile, en terminale ES, estime «plus fiables» «les annales et les cours papier» . Les enseignants incitent, eux aussi, à la prudence. «C’est positif d’utiliser l’outil Internet pour réviser, mais encore faut-il que les supports soient fiables et… gratuits», explique Éric Barbazo, professeur de mathématique dans la région bordelaise et président de l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public, qui a mis des annales en ligne sur son site.

Plus préoccupants, en revanche, sont les cas de tricherie à l’aide de smartphones pendant les examens. «Comme les téléphones sont de plus en plus discrets, on devra à un moment ou à un autre se poser la question du brouillage Wi-Fi des centres d’examens», poursuit Éric Barbazo. Un autre sujet…(Le Figaro-26.05.2011.)

***********************

 Baccalauréat : des révisions plus ludiques sur la Toile 

 Internet est devenu populaire auprès des jeunes car la Toile propose des alternatives complémentaires aux révisions traditionnelles et permet de réviser sans s'ennuyer.

Les enseignants donnent de plus en plus de coups de pouce via Twitter ou Facebook. 

coeur-A douze jours du bac, les élèves de terminale bachotent désormais autant grâce au Net qu’aux bonnes vieilles annales de papa. Les profs eux-mêmes ne s’en offusquent plus. Mieux, ils utilisent le Net pour aider leurs élèves.

Laurence Juin, professeur de lettres et d’histoire-géographie au lycée Pierre-Doriole à La Rochelle (Charente-Maritime) a lancé une expérience dès le mois de septembre sur Twitter. Avec ses terminales, toute l’année, elle a dialogué sur le site : ils lui posent des questions sur son cours, cherchent à approfondir une notion complexe et naturellement se penchent avec elle sur les sujets du bac. «Je leur transmets des liens qui leur permettent d’effectuer leurs recherches par eux-mêmes. Depuis le début, ces échanges, cette façon nouvelle de travailler sont positifs», affirme-t-elle. Comme elle, la plupart des professeurs ont déjà pris l’initiative d’aider leurs terminales via le Net : ils se mettent au goût du jour en proposant à leurs élèves des sites qui leur permettent de s’exercer, de réviser, d’approfondir un cours ou de faire des recherches. Ils se réunissent parfois sur des sites comme le Cafépédagogiqueou Cyberpapy, où des enseignants répondent aux besoins précis des étudiants. Et, les rassurent sur leurs connaissances. Internet fait donc partie intégrante de la panoplie des futurs bacheliers.

Des services payants d’aide à la révision 

Un marché florissant. Un vrai business pour de nouvelles sociétés : de plus en plus de sites offrent des services payants d’aide à la révision. Le site MemoBac propose la vente de ses annales (qui existaient en livre) sur le Net. Le service va même jusqu’à la vente des chapitres à l’unité pour les besoins de ceux qui ont parfois le lycée buissonnier.

La LMDE, mutuelle étudiante, a mis en place une banque de données composée d’une base documentaire (plus de 1 000 textes, cartes et graphiques), et des fiches de révision. Le site s’appelle «Réussite bac», et propose gratuitement le téléchargement de cours en podcast sur mp3. Le Cned a, lui aussi, une offre et des cours du programme de terminale. Ces services de quiz et d’annales se retrouvent même sur l’iPhone via les applications Toolbac, payantes, ou MemoBac, qui, elle, ne nécessite pas de connexion Internet mais est aussi payante. Internet, c’est aussi un outil convivial : on se soutient et on échange sur les galères du jour.

Des groupes de révision sont apparus sur Facebook, «Je ne traîne pas sur fcbk, je révise mon bac !». «Tout pour le bac», un autre groupe, permet aux quelque 8 000 étudiants inscrits d’échanger via le «mur» des adresses utiles. Le site propose des applications pour les révisions, comme «passe ton bac» qui a mis en ligne des simulations des différentes épreuves par QCM. Moins fastidieux et plus ludiques qu’une encyclopédie !

Mais Rayan, en deuxième année de classe préparatoire économique, confie malgré tout que «le support écrit reste plus pratique et plus confortable pour réviser. Quand j’ai passé mon bac, j’ai même éteint mon ordinateur pour plus de concentration». «Sur Internet, je fais des exercices de maths et des recherches. Mais je ne révise pas vraiment : ça reste un complément», confie par ailleurs Clément, (18 ans, terminale ES). «J’utilise Internet pour faire des recherches ou des quiz, parce que c’est plus pratique et plus rapide», ajoute Julie, elle aussi en terminale ES. Elle va sur le site Phosphore pour le quiz de culture générale . En somme Internet est populaire auprès des jeunes car il permet de réviser sans s’ennuyer. La Toile propose des alternatives complémentaires aux révisions traditionnelles, et offre ainsi des possibilités un peu plus originales pour réviser le bac.(Le Figaro-04.06.2010.)

*************************

*La date de l’examen du baccalauréat a été fixée au 11 juin 2011, a indiqué hier le ministère de l’Éducation nationale.

“L’examen du baccalauréat aura lieu le 11 juin et sera précédé le 25 mai par une conférence nationale, consacrée au choix des sujets d’examen qui porteront sur les cours réellement dispensés”, a déclaré à l’APS, une source responsable du ministère. Le ministère de l’Éducation nationale a appelé ses directeurs à rassurer les élèves des classes de terminale que les sujets de l’examen ne sortiront pas du cadre du programme scolaire, a indiqué la même source. Les mesures éducatives adoptées lors de la précédente session du bac (général et technique) demeureront en vigueur lors de la session 2011. Ces mesures consistent à proposer deux sujets au choix pour chaque épreuve de l’examen et du maintien des 30 minutes supplémentaires pour chaque épreuve afin de permettre au candidat de lire le sujet attentivement et d’en saisir les éléments-clés avant de répondre. Pour ce qui est de l’approche par compétences, cette mesure ne sera pas appliquée durant cette session, a-t-on ajouté de même source. L’accent a, par ailleurs, été mis sur le souci du ministère de préserver la crédibilité du baccalauréat, un examen dont la valeur est reconnue au plan international et l’organisation supervisée par l’Unesco. “Le ministère de l’Éducation n’épargnera aucun effort pour assurer les conditions pédagogiques nécessaires à la réussite de cet examen, conformément aux chartes internationales régissant cette épreuve.” (Liberté-12.01.2011.)

***Le ministère précise que l’examen sera précédé le 25 mai par une conférence nationale, consacrée au choix des sujets d’examen qui porteront sur les cours réellement dispensés. Le ministère de l’Education nationale a appelé ses directeurs à rassurer les élèves des classes de terminale que les sujets d’examens ne sortiront pas du cadre du programme scolaire. Il ajoute que les mesures éducatives adoptées lors de la précédente session du Bac (général et technique) demeureront en vigueur lors de la session 2011. Ces mesures consistent à proposer deux sujets au choix pour chaque épreuve de l’examen et du maintien des 30 minutes supplémentaires pour chaque épreuve afin de permettre au candidat de lire le sujet attentivement et d’en saisir les éléments clés avant de répondre. Le ministère désire préserver la crédibilité du baccalauréat, un examen dont la valeur est reconnue au plan international et l’organisation supervisée par l’Unesco. Le document du ministère promet de n’épargner aucun effort pour assurer les conditions pédagogiques nécessaires à la réussite de cet examen, conformément aux chartes internationales régissant cette épreuve. Dans une autre correspondance adressée aux inspecteurs, le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid les appelle à intensifier le suivi pédagogique et à accompagner les enseignants, notamment ceux des classes d’examen, dans le cadre de l’application des programmes scolaires «dans les meilleures conditions, sans bourrage, ni précipitation».
Dans ce sens, les inspecteurs sont tenus de s’assurer que les cours sont dispensés, «sans bourrage ni précipitation», et que les travaux pratiques prévus dans les programmes scolaires sont effectués. Ils doivent également rassurer les élèves en classes d’examen, notamment les élèves de terminale, que les sujets d’examen «porteront sur les cours réellement dispensés».
Le ministère a, par ailleurs, chargé les inspecteurs de s’assurer que les cours de soutien et le travail collectif sont réellement effectués au niveau des établissements éducatifs. L’inspecteur est également tenu de maîtriser la situation au niveau de sa circonscription en vue de pallier tout retard dans l’application des programmes, à la faveur de l’élaboration d’un plan de rattrapage après concertation avec les enseignants, les directeurs des établissements éducatifs et les parents d’élèves. Ces mesures s’inscrivent dans le cadre des instructions données par le ministre pour assurer toutes les conditions nécessaires à l’application des programmes scolaires «dans les meilleures conditions, sans bourrage ni précipitation», en vue de garantir à l’élève une «meilleure assimilation des cours». L’évaluation du taux d’application des programmes scolaires pendant le premier trimestre de l’année scolaire actuelle a démontré «un bon déroulement de l’opération, grâce aux efforts déployés dans ce sens, notamment par les enseignants», selon la même source. (l’Expression-12.01.2011.)

**Le ministère fixe les leçons à réviser

Le département de l’Education nationale dans une correspondance datée du 6 février dernier vient de fixer les leçons qui feront partie des sujets de l’examen du baccalaureat pour sa session 2011. A titre d’exemple, les leçons de français qui ne seront pas prises en considération dans le programme des sujets du baccalauréat dans la série «mathématiques», «technique mathématique», «sciences expérimentales» et «gestion-économie» concernent la suppression de la séquence 1 du projet 1 (dimension explicative et argumentative).
Idem pour la série «lettres et philosophie», «lettres et langues étrangères» qui suppriment la 3e séquence du projet nouvelle fantastique (production d’une nouvelle fantastique). Ainsi, pour rassurer davantage les élèves en premier lieu, et ensuite leurs enseignants et leurs parents, ladite correspondance adressée à toutes les directions de l’éducation fait état de la première mesure prise en attendant la désignation des leçons concernées lors de la dernière réunion de la Commission nationale du suivi des programmes, prévue le 12 mai 2011. Les élèves de terminale l’ont fait entendre de toutes leurs voix.
Ils continuent à revendiquer l’allègement du programme scolaire et protestent contre la pression qui découle des cours accélérés. Ils ont également souhaité que l’arrêt des cours soit fixé au 5 mai, d’une part, et sans attendre la fin de l’année pour qu’on leur délimite les leçons dispensées durant l’examen final, d’autre part. Ils ont été entendus apparemment, par leur ministère qui a fixé l’arrêt des cours pour le 12 mai, tout en délimitant les dernières leçons dans les programmes de chaque filière. Faisant suite aux promesses faites, le ministre de l’Education nationale, qui a assuré que les épreuves du Bac ne porteront que sur les cours dispensés, passe ainsi à l’action.
En outre, cette décision du ministère de l’Education nationale vient en réponse aux inquiétudes exprimées par les candidats au Bac. Il s’agit d’une première étape en attendant l’évaluation finale de la Commission nationale de suivi des programmes scolaires. (L’Expression-08.02.2011.)

***Oran- 13.685 candidats inscrits pour la prochaine session du baccalauréat prévue du 11 au 15 juin prochain…

Les épreuves de l’Education physique sont prévues pour la première quinzaine de mai. 11 800 candidats passeront le bac sportif dans les lycées Tayb El Mhadji et Hireche Abdelkader.

Pas moins de 13.685 candidats sont inscrits pour la prochaine session du baccalauréat prévue du 11 au 15 juin prochain. Tous les moyens ont été réunis par la direction de l’Education nationale pour le bon déroulement des examens. 39 centres ont été retenus pour cette année. Un seul centre (Lycée Colonel Lotfi) a été retenu pour la correction des copies. Parmi les 13.685 candidats, 6. 786 sont de sexe féminin et 4.160 de sexe masculin alors que le nombre des candidats libres a atteint les 2.739 candidats. Selon des sources de la direction de l’Education 125 détenus et 14 handicapés vont passer leur bac cette année. Ces chiffres démontrent que le nombre des candidats au Bac 2011 a connu une légère hausse par rapport à la session 2010 où il a été recensé 13.622 007 candidats. Les candidats libres étaient au nombre de 2.940. Le nombre des candidats aux centres de redressement était de 47 et les handicapés 14.

Cours de soutien

Les épreuves de l’Education physique sont prévues pour la première quinzaine du mois de mai. 11.800 candidats passeront ainsi le bac sportif au niveau de deux établissements scolaires à savoir les lycées Tayb El Mhadji et Hireche Abdelkader. Signalons que la wilaya avait débloqué une aide d’un milliard de centimes pour le financement de cours de soutien pour les classes terminales. De son côté, la direction de l’Education et à l’approche des épreuves du Baccalauréat a mis les bouchées double. Le programme des cours a été élaboré selon les besoins de chaque établissement.

A Oran et sur les 57 établissements d’enseignement secondaire, 55 ont été retenus pour donner ces cours de soutien aux élèves des classes terminales. Le nombre de groupes d’élèves et la plage horaire ont été fixés selon le nombre des élèves et les besoins de chaque lycée. Le nombre des heures varie ainsi de 60 à 340 heures. Mis en place depuis quelques années dans le cadre des réformes instaurées par le département de Benbouzid, les cours de soutien ont pour objectif l’amélioration du taux de réussite des classes d’examen. (El Watan-26.04.2011.)

*********************** 

*Du nouveau pour les inscriptions au bac 2011

Les candidats à l’examen du baccalauréat, session juin 2011, ne sont pas obligés de s’inscrire via internet. Le ministère de l’Éducation nationale vient d’envoyer une circulaire aux directeurs d’éducation et au directeur de l’Office national des examens et concours leur rappelant les mesures applicables à cette épreuve. Des informations ont fait état, il y a quelques semaines, de l’inscription au bac 2011 via Internet uniquement. Le secrétaire général du MEN remet les pendules à l’heure en précisant sur ladite circulaire qu’il faut que tout le monde sache que cette opération (l’inscription via Internet) est laissée au choix du candidat pour cette année. Le candidat peut toujours s’inscrire en suivant l’ancienne procédure comme il peut s’inscrire à travers le réseau Internet”. Le même document ajoute que pour ceux qui veulent procéder à cette opération via le net, “le directeur du lycée doit les informer des différents détails et procédés et leur donner les éclaircissements nécessaires sur les différentes étapes d’inscription pour que cette opération se fasse correctement”. Autrement dit, il est vrai que le département de Benbouzid compte “moderniser les opérations pédagogiques et administratives du secteur de l’éducation nationale par l’informatisation des différentes opérations”, mais pour ce qui est du baccalauréat 2011, cette méthode restera “optionnelle cette année” mais sera “généralisée graduellement de façon  correcte et efficace jusqu’à écarter définitivement les anciennes méthodes et l’adoption des inscriptions pour le bac et les autres examens via Internet uniquement”. Profitant de cette circulaire, le SG du MEN revient sur les mesures qui seront appliquées à l’épreuve du baccalauréat 2011. Pour l’heure, à part l’inscription par Internet, aucune autre nouvelle mesure n’a été décidée par le département de Benbouzid. Ce dernier préfère reconduire les procédures adoptées l’année écoulée. “Nous vous rappelons, d’autre part, le maintien des procédés et mesures organisationnelles et pédagogiques adoptées lors de l’année scolaire 2010.” (Liberté-27.10.2010.)

********************** 

*Pour s’inscrire cliquer ici…   http://insbac.onec.dz/candfolder/cand_ins.php 

********************* 

*Inscription au bac, paiement des frais d’examen….

 Le calvaire continue

Une nouvelle procédure d’inscription devenue un calvaire pour les parents d’élèves et les candidats au baccalauréat. Les cybercafés et les bureaux de poste vivent ces jours-ci une ambiance particulière avec l’afflux des clients qui viennent pour s’inscrire via Internet ou payer les frais d’examen.

 La colère est à son summum chez les candidats au bac qui ont eu la grande surprise de constater la saturation du site Internet de l’Office national des examens et concours (ONEC) insbac.onec.dz ainsi que chez les parents d’élèves des classes d’examen contraints de faire la chasse au trésor cherchant le bon bureau de poste qui soit habilité à recevoir les mandats relatifs aux frais d’examen. Un casse-tête chinois devenu national et sujet à polémique dans toutes les wilayas du pays.

 Inquiétude et panique sont affichées sur les visages des concernés se sentant perdus dans cette nouvelle procédure censée apporter un nouveau mode de fonctionnement facile et rapide. Mais le mécontentement est général du fait que les moyens matériels et humains n’ont pas suivi cette nouvelle politique mise en place. Conséquence, ce nouveau système a vite montré ses limites. Une virée au niveau des postes et cybercafés confirme ce constat. Ce calvaire est vécu par les candidats au bac, scolarisés ou libres qui n’ont pu s’inscrire en raison de la saturation du site. Pour les plus chanceux, il fallait attendre jusqu’à minuit au cybercafé pour pouvoir accomplir cette procédure. Une saturation qui dure voilà plus d’une semaine et qui commence à semer le doute sur la crédibilité de l’office. Le candidat doit remplir une fiche de renseignement électronique et fournir un extrait de naissance N°12 ou 13. Il doit également payer des droits d’examen qui varient entre 1.500 et 5.000 DA en tenant en compte la situation du candidat, libre, scolarisé ou ayant déjà obtenu son bac. Le payement des frais d’inscription doit se faire au niveau des agences de la poste et à ce niveau aussi la situation est bloquée pour les futurs bacheliers.

 En effet, c’est un véritable parcours du combattant que doivent parcourir les parents d’élèves des classes d’examen pour verser les mandats relatifs aux frais des examens. Très mal informés, les parents sont contraints de passer des heures à chercher la «bonne» poste et, une fois sur place, à prendre leur mal en patience face aux interminables chaînes humaines. Ainsi, les trois ou quatre postes à Oran retenues pour l’opération de versement étaient hier débordées, et malgré toute la bonne volonté des préposés aux guichet, de nombreux parents d’élèves rencontrés sur les lieux ont tenu à dénoncer une telle démarche. «J’ai été d’abord à la poste d’Es-Sénia, puis je me suis déplacé vers la grande poste, et après presque une demi-heure à faire la chaîne on m’a dirigé vers la poste de Miramar et là j’attends depuis presque une heure», assure un habitant d’Es-Sénia. D’autres parents affirment qu’ils ont enduré le même calvaire. «La situation ne diffère guère dans les autres bureaux de poste», indique une dame. Cette dernière signale que l’on pouvait aisément éviter ce calvaire aux parents d’élèves, en leur permettant de payer ces frais au niveau des établissements scolaires. «Normalement, le paiement doit se faire au niveau des intendances et c’est aux intendants de prendre attache avec les bureaux de poste pour le versement des mandats», souligne une enseignante. Cette dernière a tenu, d’autre part, à signaler que les parents doivent payer une taxe supplémentaire au montant fixé sur le mandat. «Pour mon enfant en classe d’examen de 6ème année, j’ai dû verser les 100 dinars exigés en plus de 20 DA de taxe», affirme notre interlocutrice, qui précise que les parents d’élèves en classe de terminale ou de 9ème année sont aussi contraints de payer ce «supplément».

 Durant les discussions interminables pour tuer le temps, au milieu des longues chaînes, plusieurs parents ont soulevé le problème des inscriptions par Internet et les problèmes rencontrés par certains parents notamment au niveau des petites localités. «Comment inscrire ma fille sur Internet, alors que le réseau est saturé et qu’on est contraint d’attendre jusqu’à minuit pour accéder au site. Pour une fille, c’est un véritable problème», indique une parente d’élève. (Le Quotidien d’Oran-25.10.2010.)  

*********************

 

 

97 réponses à “Inscriptions aux universités algériennes”

1 3 4 5
  1. 14 11 2011
    Telecharger Winrar (02:42:14) :

    Hey, maybe this is a bit offf topic but in any case, I have been surfing about your blog and it looks really neat. impassioned about your writing. I am creating a new blog and hard-pressed to make it appear great, and supply excellent articles. I have discovered a lot on your site and I look forward to additional updates and will be back.

  2. 13 11 2011
    The Lemonade Diet (14:45:43) :

    Perfectly created short article. Also, a natural health eating habits requires serious amounts of perseverance to get the best final results.

  3. 12 11 2011
    winrar (17:06:49) :

    Helpful info discussed I am really pleased to read this particular post..many thanks with regard to providing all of us nice information.Great walk-through. I truly appreciate this article.

  4. 12 11 2011
    Andrew Pelt (16:32:51) :

    This is a good persepctive to come from, I have bookmarked this post and will catch up later

  5. 12 11 2011
    spodnie męskie (14:59:55) :

    Thank you for sharing superb informations. Your web-site is so cool. I am impressed by the details that you have on this web site. It reveals how nicely you perceive this subject. Bookmarked this web page, will come back for extra articles. You, my pal, ROCK! I found just the information I already searched all over the place and simply couldn’t come across. What a great website.

  6. 12 11 2011
    computer repair philadelphia (08:44:37) :

    Youre so cool! I dont suppose Ive read anything like this before. So nice to find somebody with some original thoughts on this subject.

  7. 12 11 2011
    memphis computer repair (07:27:19) :

    It’s hard to find knowledgeable people on this topic, but you sound like you know what you’re talking about! Thanks

  8. 12 11 2011
    nickel aluminum bronze (07:20:19) :

    Aw, this was a really nice post. In thought I wish to write like this – taking time and actual effort to make a very good article is very rare…

  9. 12 11 2011
    nj electric (06:12:40) :

    you might have an excellent blog right here! would you wish to make some invite posts on my blog?

  10. 12 11 2011
    ford hats (06:00:49) :

    very nice post, i certainly love this website, keep on it

  11. 12 11 2011
    kids swing sets (06:00:47) :

    This actually answered the drawback, thanks!

  12. 12 11 2011
    lancaster video productions (05:55:17) :

    I’m impressed, I must say.

  13. 12 11 2011
    granite countertops rochester ny (05:55:00) :

    very nice post, i certainly love this website, keep on it

  14. 12 11 2011
    drexel university housing (05:27:19) :

    You should take part in a contest for one of the best blogs on the web. I will recommend this web site!

  15. 12 11 2011
    steiner binoculars (05:13:55) :

    An attention-grabbing dialogue is worth a comment. I think that you must write extra on this matter, it won’t be a taboo subject but typically people are not sufficient to talk on such topics. To the next. Cheers

  16. 12 11 2011
    antivirus software (04:39:35) :

    Thanks for spending the time to discuss this, I feel strongly about it and love reading more on this topic.

  17. 12 11 2011
    air conditioning contractors lancaster (04:14:09) :

    I prefer to use some of the content on my blog. Naturally I’ll provide you with a link in my net blog. Thanks for sharing.

1 3 4 5



évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...