Comment choisir son partenaire ?

Comment choisir son partenaire ? femme-s

**Le chois du partenaire: une vision plus intellectuelle

Des centaines de milliers de femmes se marient chaque année partout à travers le monde. Toutes se proclament amoureuses de leur futur mari et pour elles, l’amour surpasse tout. Rien ne peut les arrêter tant que l’amour règne entre eux…  L’amour surpasse tout? C’est là où j’ai remis en cause la question du couple et du mariage…

Le choix du partenaire - Une vision plus intellectuelle

Règle numéro 1 : La sincérité

C’est bête n’est ce pas ? On le sait tous qu’il faut prendre une personne sincère et honnête et qui nous dit toujours la vérité…Mais ce qui nous semble évident n’est pas toujours appliqué. De plus, trouvez quelqu’un de sincère de nos jours est très difficile. De quoi perdre espoir en l’institution du mariage. Combien de femmes se sont faites  prendre par des hommes beaux parleurs qui leur ont  fait mille et une promesses sans les tenir ? Le meilleur dans tout cela c’est qu’il y a des femmes qui savent pertinemment que leur « homme » est  infidèle  mais finissent par le pardonner et lui donner chance après chance, après chance… Ne soyez pas bêtes mes chères dames. Un homme sincère vous laissera dormir la nuit paisiblement et même s’il rentrera un peu tard en soirée vous ne serez pas en plein milieu d’un scénario dans votre chambre en vous disant qu’il est surement dans les bras  d’une autre femme. Il est toujours mieux d’apprendre à le connaitre hors d’un contexte d’une relation amoureuse, c’est la meilleure des choses à faire pour savoir si une approche en vaut la peine. Parce que s’il s’intéresse  à vous il fera tout pour vous plaire et vous aurez beaucoup de mal à le voir dans son état naturel ; ses opinions, sa façon d’agir avec les autres, sa relation avec sa mère et son père, ses frères et sœurs (sans les rencontrer merci), exposez des sujets interpersonnels en groupe  afin de le connaitre davantage sans lui faire comprendre qu’il vous intéresse. Les hommes sont pas bêtes non plus mais il faut être plus intelligentes, nous les femmes. 

20100504025654couple

Règle numéro 2 : Valeurs communes !

C’est bien beau l’amour mais au début. Le premier jour de votre rencontre, les petites sorties en groupe ou individuelles (dépendamment des convictions de chacun et chacune). Arrangez vous pour avoir les mêmes valeurs que la personne avec qui vous voudriez passez le restant de vos jours avec. Déjà cette phrase peut faire peur à plusieurs hommes. Pour le restant de vos jours…sans oublier la musique Frankenstein en background. Un homme qui ne partage pas les mêmes valeurs que sa conjointe subira certes les conséquences à long terme. Ces conséquences ne se verront pas immédiatement ni même après les premiers temps de mariage mais bien à la venue des enfants. Lorsqu’il est question d’éduquer des enfants il faut que les deux parents s’entendent sur une seule méthode d’éducation parentale. Une femme qui épouse un homme qui n’a pas le potentiel de savoir changer les couches de son fils, le faire manger à table ou lui faire son bain, la femme se verra éduquer ses enfants seule et sans support paternel. Et croyez moi c’est l’enfer. Lorsque les enfants deviendront « des adolescents », un père qui donne l’entière liberté à son fils ou sa fille alors que la mère est plus stricte, ces derniers se trouveront dans un grand conflit. Un père qui laisse son fils ou sa fille partir en boite alors que la mère s’y oppose farouchement pour des raisons valables je pense que tout cela fera très mal au foyer familial mais surtout à la relation entre les parents.

Règle numéro 3: Chères femmes, accrochez-vous à vos diplômes !

Ne comptez jamais sur un homme financièrement. Ils sont trompeurs. C’est la pire des erreurs que vous pourriez faire pour vous, vos enfants et votre avenir. Poursuivre son éducation et obtenir un diplôme est l’arme fatale des femmes. D’ailleurs, plusieurs hommes n’aiment pas voir leur femme avec cette arme. Ils savent très bien qu’ils confèrent à leur moitié un certain pouvoir et contrôle sur la relation. C’est affreux et vicieux comme pensée .N’acceptez jamais un homme qui vous demande d’arrêter vos études ou de ne pas travailler (un travail honorable on s’entend)  c’est une sécurité financière et morale pour vous et vos enfants mais aussi pour vos maris. Ils ne le savent pas en plus. Laissez moi vous donnez un exemple réel. Une femme travaillait dans une école en Algérie  où mon oncle était le grand directeur .Elle était à ce moment célibataire et elle finit par rencontrer un homme et ils ont décidés de se marier. Cependant, il ya eu un petit problème pour la dame. Son mari lui a demandé de ne pas travailler. Puisqu’elle avait une bonne relation avec mon oncle, elle partit le voir pour avoir son avis (elle n’avait pas de père). Mon oncle lui a conseillé de continuer à travailler car elle ne pouvait pas savoir ce qui pouvait se passer dans le futur. Il lui a clairement et textuellement dit : « Tu ne peux pas savoir si ton mari aura un accident de voiture ou peut importe » Comme il l’a dit et comme cela s’est passé. Son mari a fini dans un accident de voiture qui l’a laissé paralysé dans une chaise roulante et il ne pouvait plus soutenir financièrement sa famille. Une chance que cette jeune fille a décidé de continuer à travailler et à imposer ses conditions sinon elle aurait été   dans une situation très malheureuse. Elle n’aurait même pas pu prendre soin de son mari (financièrement). Ne vous faites pas avoir le jour de vos fiançailles même si vous êtes sure que ça ne dérange pas votre futur mari. Officialisez vos conditions devant vos familles respectives et  Imposez-les justement. C’est toujours la femme qui prend les grands coups quand les choses tournent mal. Protégez- vous. Les hommes ne s’empêchent pas d’imposer leurs conditions et leurs intérêts. Donc le grand conseil chères femmes qui me lisent : Poursuivez vos études, allez loin et travaillez honorablement !

1362593268

Règle numéro 4: Savoir être indépendant(e)

Dans la plupart des sociétés, on a l’impression que le couple est fondamental pour faire ressortir les satisfactions de la vie. Les femmes et les hommes sentent le besoin d’être avec quelqu’un sinon ils ont l’impression de manquer quelque chose d’intéressant. Plusieurs se mettent en couple pour compenser le vide et ne pas se sentir seul(e) mais ces gens le font pour les mauvaises raisons. Vaux mieux être seul(e) que mal accompagné dit le dicton mais plusieurs n’arrivent pas à le comprendre. Si vous vous mettiez en couple alors que vous savez pertinemment que la personne ne vous amènera rien de bon dans votre vie et que vous n’êtes compatibles sur aucun point , à quoi bon continuer une relation vouée à l’échec ? Vous perdez votre temps et le temps de l’autre personne. Passez à autre chose et trouvez la personne qui vous convient émotionnellement et intellectuellement. Le fameux mystère de l’habitude et l’attachement….Vous êtes indirectement soumises à quelqu’un qui vous rend malheureuse (ou malheureux) alors que vous aviez tous les outils pour vous en sortir. Use your brain !

lens19053109_1326365931images

Règle numéro 5 : Compatibilité religieuse (pour les concernés)

Un petit point qui semble ne pas peser lourd dans l’article mais qui en bout de compte peut être le point le plus important dans une famille. La religion va de soi avec les valeurs (la plupart du temps), mais le problème qui se pose c’est lorsque deux personnes religieusement incompatibles se marient. C’est la galère ! Un pur risque pour toute une famille à long terme. Entendez-vous pour ce qui est de vos convictions religieuses et la façon dont vous prévoyez entretenir votre quotidien. Une femme qui fait ses prières 5 fois par jour ne peut pas se marier avec un homme qui ne donne aucune importance à la prière et qui ne veut pas que sa femme porte un jour le voile (si la femme aimerait le mettre). C’est illogique ! Ah oui, sans oublier l’éducation des enfants. S’engager avec une personne qui n’est pas de la même confession religieuse doit réfléchir 10 dix fois dans le but d’éviter les conséquences à long terme. Aussi, n’épousez pas une personne qui se convertit à votre religion seulement parce qu’il ou elle vous aime. Échec assuré à long terme ! Le contexte religieux ne s’applique pas seulement aux musulmans mais aussi aux chrétiens tout comme aux juifs.

Je pense que j’ai visé l’essentiel. En bout de compte, ne vous mettez aucune pression pour vous mettre en relation avec qui que ce soit tant que la personne ne répond pas entièrement à vos critères et vos besoins. Sinon, c’est une perte de temps et d’énergie pour les deux partis. Si vous êtes célibataires, tant mieux, hâtez vous sur des activités plus intéressantes que le couple comme lire, peindre, étudier, faire du sport, cinéma, restaurant, voyager (si vous économisez ou si les moyens se présentent mais sinon ce n’est pas la fin du monde), faire du bénévolat pour les orphelins etc.
Chères femmes, sachez aménager votre bonheur sans la présence d’un homme. C’est notamment un bon exercice pour votre future vie de couple car vous saurez c’est quoi ne dépendre de personne pour être heureuse ou pour s’en sortir. Tout se travaille…..source: Dziriya.net

Je vous laisse sur une citation très rationnelle de Monique Canto-Sperber :
« L’espoir est que les hommes puissent comprendre ce qu’est être une femme, que les femmes puissent comprendre que les hommes ne sont ni à combattre ni à soumettre. Que les hommes et les femmes puissent rester des amants. »

Je vous souhaite un bel été …un bon choix et beaucoup de bonheur.
Bisous xoxoxo

**************************************

6c68eafe

**Comment se déroule un mariage musulman?

je me suis converti a l’islam il y a 1 an environ et mon copain vien enfin d’annoncer notre relation a ses parents donc nous allon biento nous marier mais je ne connai pa sa famille ni ses soeur pour qu’el m’aide sur le déroulement du mariage Donc si vous avez des conseils je vous remercie.

*Musulmans: Comment choisir son conjoint ?

Soucieux de voir les couples formés demeurer le plus stables possible, l’islam a encouragé les jeunes gens à se marier avec des gens avec qui ils ont le plus de chances possibles de pouvoir vivre une vie conjugale ensemble. L’apparence physique compte bien sûr, et c’est bien pourquoi l’islam a permis et même exhorté à se voir avant le mariage, afin que les deux (éventuels) futurs conjoints voient s’ils se conviennent l’un et l’autre. Cependant, l’islam enseigne aussi que l’apparence physique ne doit pas être le premier et le seul critère du choix : vivre ensemble toute une vie demande que l’on recherche des qualités autres que la seule beauté…

Quels critères prendre en compte quand on recherche la princesse de sa vie ou le prince charmant de ses rêves ?

* Premier point *

Un musulman et une musulmane devraient orienter leur recherche en fonction de l’important critère que constitue pour eux le fait de vivre réellement l’islam (« dîn ») : il ne s’agit pas d’un aspect bigot mais d’une réelle présence, au quotidien, de ce que l’islam demande d’actes cultuels mais aussi d’une conception précise de la vie, de valeurs particulières, de spiritualité, etc.

Le Prophète (saws) a dit : « On se marie avec une femme pour une de ces quatre choses : pour son argent, pour sa parenté, pour sa beauté et pour sa pratique de la religion. Réussis donc, pauvre de toi, en choisissant celle qui pratique la religion. » (rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).

L’apparence physique compte aussi, nous allons le voir, mais ce qui est dit ici c’est qu’il ne devrait pas constituer le premier critère sur lequel se basera notre choix.

* Second point *

Quelque chose d’autre à prendre compte est le caractère de la personne : il faut choisir comme futur conjoint une personne avec le caractère de qui on a des affinités. Imaginez quelqu’un de caractère très « soft » se marier avec une personne au caractère très impulsif : comment feront-ils pour s’entendre ?

Le Prophète (saws) n’a-t-il pas dit :: « Les meilleurs femmes à avoir utilisé comme moyen de transport les chameaux [euphémisme pour décrire les Arabes] sont les femmes qurayshites : elles sont celles qui accordent le plus d’attention à l’enfant pendant son enfance, celles qui font le plus attention à ce que possède le mari. »
(rapporté par Al-Bukhârî).

« Les gens sont comparables à des minerais, comme les minerais d’or et d’argent. Ceux qui étaient les meilleurs avant la venue de l’islam sont les meilleurs dans l’islam à condition qu’ils comprennent (l’islam). »
(rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).

Il ne faut cependant pas oublier que la vie n’est pas un conte de fées, et que lorsqu’on se mariera, il y aura toujours quelques petits points pour lesquels on sera quelque peu déçu. Il faut faire avec.
Le Prophète (sur lui la paix) avait dit
: « Un croyant ne devrait pas détester une croyante [sa femme] : s’il n’apprécie pas un de ses traits de caractères, il en apprécie 1autre. » (rapporté par Muslim).

Le Prophète (saws) nous a donc montré que plutôt que de se focaliser sur le trait du caractère de notre conjoint, qui ne nous plaît pas, il fallait porter son attention sur toutes les qualités de ce conjoint, sur tous les points que l’on a en commun.

* Troisième point *

Le mieux serait d’éviter autant que possible de rechercher une personne avec qui on a de trop grandes différences au niveau de l’âge, du niveau culturel, etc.

Ainsi, Aboû Bakr et ‘Umar avaient demandé en mariage Fâtima, la fille du Prophète (sur lui la paix). le prophete (saws) leur dit : : « Elle est petite. » (rapporté par Al-Hakim).
le prophete (saws) la maria ensuite à ‘Alî, qui était beaucoup plus jeune.

Mustafâ as-Sibâ’î a écrit des lignes très pertinentes au sujet de point dans son livre Al-Mar’a bayn al-fiqh wal-qânûn, (pp. 63-65). Il y dit également que si tout mariage est valide entre deux personnes consentantes, quelle que soit la différence d’âge entre les deux, en Syrie le juge aux affaires familiales peut refuser le mariage d’un homme très âgé avec une très jeune femme quand il estime, au vu de la réalité, que ce mariage n’a comme objectif que des intérêts contraires à l’esprit des règlements musulmans (par exemple que le seul objectif du mariage est de permettre à la famille de la jeune femme de profiter de la richesse du vieillard, etc.). Cette mesure est destiné à protéger les jeunes femmes et à leur garantir une vie conjugale heureuse.

* Quatrième point *

C’est dans le cadre des critères précédents que l’on tiendra compte de l’apparence physique. Car ce critère-là a aussi son importance.
Le Prophète(saws) avait dit à un homme qui pensait épouser une femme ansârite : : « Regarde-la. Les Ansâr ont quelque chose de particulier dans les yeux. » (rapporté par Muslim).


le Prophète (saws) dit de même
: « Va et regarde-la. Cela sera plus à même de faciliter l’affinité entre vous deux. » (rapporté par At-Tirmidhî).

* Cinquième point *

Il ne faut enfin pas oublier que les sources de l’islam enseignent que la jeune femme a le devoir de demander l’avis de ses parents (en fait son père, mais celui-ci doit de toute façon consulter la mère de sa fille).
Quels sont les critères que le responsable (walî) qu’est le père peut prendre en compte, et quels sont les critères qu’il ne peut pas prendre en compte ? Nous allons le voir ensemble…

Ici entre en jeu la notion de kafâ’ah, qui signifie « être de même niveau ». Cette notion n’est pas prise compte en ce qui concerne la femme : celle-ci peut ne être d’un niveau en-deçà de celui avec qui elle désire se marier. C’est l’homme, lui, qui doit être au moins d’un niveau comparable à celui de la femme avec qui il projette de se marier. On dit alors qu « ‘il est kufu’ pour elle ». C’est là une mesure destinée à mettre davantage de chances pour que la femme soit heureuse auprès d’un mari qui est d’un niveau comparable au sien.

En Islam, la notion de comparabilité du niveau est connue du droit musulman et a été citée dans certains Hadîths du Prophète (saws):
« Ne retarde pas trois choses : (…) et le mariage d’une femme célibataire lorsque tu rencontres quelqu’un qui [veut l'épouser, qu'elle veut épouser, et qui] est d’un niveau comparable au sien. » (rapporté par At-Tirmidhî, n° 171, n° 1075, hadîth hassan d’après Al-Albânî).

« Lorsque celui dont vous agréez la religion et le caractère vous demande (la main de votre fille), mariez-les [quand votre fille veut se marier avec elle]. Si vous ne le faites pas, il y aura une tentation et un grand mal sur la terre. » (rapporté par At-Tirmidhî, n° 1084, 1085, hadîth hassan d’après Al-Albânî)

La prise en compte de cette notion de « niveau » signifie que le tuteur de la jeune femme (walî) peut tenir compte de cette notion avant de donner son accord au mariage de sa fille et du jeune homme. Car étant jeune on ne connaît pas autant les choses de la vie que ses parents, et on pourrait se laisser charmer par des paroles mielleuses mais en réalité pleines de fourberie. « Ce jeune homme ne convient pas à ma fille et je m’oppose donc au mariage », peut dire le tuteur.
Quels critères entrent en jeu pour que le tuteur établisse si le jeune homme qui lui demande la main de sa fille est d’un niveau comparable à celui de celle-ci ou pas ?
Les avis des savants sont divergents à propos de ces critères.

D’après l’avis de Mâlik (repris par Ibn Qayyim), les seuls critères que le tuteur peut prendre en compte sont les deux choses qui ont été mentionnées dans le Hadîth déjà cité plus haut : le degré de pratique de la religion et le caractère.

« Lorsque celui dont vous agréez la religion et le caractère vous demande (la main de votre fille), mariez-les [si la fille veut se marier avec lui]. Si vous ne le faites pas, il y aura une tentation et un grand mal sur la terre. » (rapporté par At-Tirmidhî, n° 1084, 1085, hadîth hassan d’après Al-Albânî).

Une musulmane ne peut donc être mariée à un non-musulman, et une musulmane pieuse ne doit pas être donnée en mariage à un musulman qui n’est pas pieux. De même, une musulmane de bon caractère ne doit pas être donnée en mariage à un musulman de mauvais caractère.

Le savant syrien Mustafâ as-Sibâ’î écrit quant à lui qu’en Syrie, le code des affaires familiales avait, sur la base de l’avis de Abû Hanîfa, gardé comme critère sur lequel le responsable (walî) pouvait se baser pour dénoncer un mariage, la notion de comparabilité (kufu’) du niveau du mari par rapport à celui de la femme. Cependant, la loi syrienne avait établi que la notion de niveau était laissée à l’appréciation du juge de la région dans laquelle le mariage était conclu (Al-mar’a bayn al-fiqh wal-qânûn, p. 66).

En cas d’abus du responsable (père par exemple), que faire ?

Cette disposition du droit musulman a pour objectif, je l’ai dit, de protéger la jeune femme des escrocs charmeurs, en faisant en sorte que l’accord du tuteur soit nécessaire en plus du désir de la jeune femme. Cependant, il peut arriver qu’un père fasse une utilisation abusive de cette disposition et empêche injustement sa fille de se marier. Le droit musulman a prévu cette difficulté, et les juristes musulmans ont émis l’avis qu’au cas où elle s’estime victime d’un abus de ce genre, la jeune femme doit s’en référer au juge musulman (qâdî) (mais vue qui yen na pas en france il vaut mieux aller voir un imam et lui posé le probleme) qui examinera l’affaire : si le refus du responsable (walî) est effectivement abusif (genre trop noir… ou il habite pas dans notre village au bled… ou bien je préfere qu’elle se marie avec son cousin), le juge mariera lui-même cette jeune femme.**Les joyaux de l’Islam-rhiz.unblog.fr

(Pour plus de détails, se référer à Fiqh us-sunna, Sayyid Sâbiq, tome 2 pp. 410-411.)

*****************************************

mariage-1_clip_image002_0001

Comment faut il choisir son mari ou sa femme selon la religion?
doit on avoir la meme religion ?
y a t il une limite de difference d age ?
faut il avoir l autorité du pere de la fille et du garcon ?
a-t-on le droit de flirter ?

*La réponse d’une internaute: Wacila

interdiction de flirter

LE MARIAGE

Le choix de la femme

Les hommes musulmans peuvent épouser une non-musulmane, juive ou une chrétienne (Coran, Sourate 5, verset 5). Mahomet lui-même n’a pas épousé que des musulmanes (comme Marie la Copte).

Le choix du mari

D’après le coran, le mari doit être un musulman. La femme ne peut pas être mariée à un chrétien ou à un juif (Coran, Sourate 2 Verset 221).

Le tuteur ou wali

Le tuteur (wali) [Encyclo] est l’homme musulman qui donne la femme à marier. On notera qu’un mahram (homme avec qui la femme ne peut se marier (père, frère, …)) peut ne pas être un wali dans le cas ou celui-ci est non musulman. Ainsi un père non musulman ne peut être considéré comme tuteur devant la loi islamique.
Pour une femme qui se marie pour la première fois, il faut obligatoirement l’accord du tuteur, qu’elle soit mineure ou majeure. Mais elle peut avoir un recours devant un juge (cadi) si le tuteur refuse son accord et qu’elle pense avoir des arguments valables. Si le mariage a été prononcé sans le tuteur, la validité du mariage dépend toujours de l’accord du tuteur.
Pour une femme qui à déjà été mariée (divorcée ou veuve) elle n’a pas besoin d’un tuteur pour se marier.

Le consentement de la femme

Le consentement de la femme est obligatoire, elle ne peut être mariée sans son consentement. Le silence de la femme est considéré comme son consentement. On rappelle à cette occasion ces deux hadiths :

« `A’icha (qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit : Je demandai à l’Envoyé d’Allah (pbAsl) si les vierges doivent être consultées par leurs parents au sujet de leur mariage. « Oui », répondit le Prophète. – « Mais, répliquai-je, si l’on demande son consentement à la vierge, elle aura honte et gardera le silence. » – « Eh bien, reprit-il, son silence sera un consentement ». Sahîh Muslim 2544

« ’Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (pbAsl) dit : « La femme ayant déjà été mariée (veuve ou divorcée) ne peut être donnée en mariage que sur son ordre ; la vierge ne peut être donnée en mariage qu’après qu’on lui ait demandé son consentement. » – « Et comment donnera-t-elle son consentement, ô Envoyé d’Allah ? », demandèrent alors les fidèles. – « En gardant le silence », répondit le Prophète. » Sahîh Muslim

http://portail-religion.com/FR/dossier/islam/gdes_etapes/mariage.php

**********************************************

5 règles vers la réussite d’un mariage musulman

1- La communication: c’est la base de tout bon mariage musulman. Les conjoints doivent être capables de parler librement et d’exprimer leurs envies et leurs sentiments. Soyez attentifs a votre conjoint et a ses besoin, écouter ce qu’il ou elle a à dire et essayer de le mettre en pratique. Cela vous aidera à vivre heureux entant que couple.
2- Le respect: respecter votre partenaire. Donnez lui l’espace qu’il ou elle a besoin afin de se sentir réussi et accompli. L’amour est la base du mariage et l’amour est basé sur le respect. Ceci est particulièrement vrai pour des couples venant de traditions différentes, comme nous le voyons souvent sur Alnaddy. Des hommes Iraquiens épousent des femmes anglaises musulmanes et des femmes musulmanes albaniennes épousent des hommes musulmans français. Dans ces couples, le respect des traditions de l’autre est d’extrême importance.
3- La patience: soyez patients l’un envers l’autre. Si vous ne comprenez pas les intentions ou els besoins de votre conjoint, essayez encore et ne vous énervez pas facilement. Donnez a votre partenaire l’espace qu’il a besoin même si les circonstances peuvent être tendues. Le mariage en général, et le mariage arabe en particulier devrait toujours être basé sur la patience réciproque.
4- La surprise: essayez de surprendre votre conjoint une fois de temps en temps. Ceci tiendra votre matrimoine musulman en vie. Un homme peut par exemple apporter des fleurs à sa femme, il peut faire les courses de temps en temps ou encore la sortir au restaurant. Une femme peut gâter son mari par un repas en amoureux ou simplement en lui préparant ce qu’il aime à diner. Ceci maintiendra de l’amour et de la vie dans votre vie conjugale.
5- Ne vous disputez pas trop : les disputes et les argumentations amènent la mauvaise humeur à la maison et un foyer musulman devrait toujours être rempli de joie. Alors évitez les disputes et si cela vous arrive, chargez vous de vous réconcilier aussi vite que possible.**squidoo

***********************************

249 réponses à “Comment choisir son partenaire ?”

1 11 12 13
  1. 16 12 2017
    franchise opportunities florida (02:15:15) :

    Greetings! This is my first visit to your blog! We are a team of volunteers and starting a new initiative in a community in the same niche. Your blog provided us valuable information to work on. You have done a outstanding job!

    http://franchisepeak.com/contact.php

  2. 15 12 2017
    Buyer Leads (17:19:12) :

    Currently it sounds like WordPress is the preferred blogging platform out there right now. (from what I’ve read) Is that what you’re using on your blog?

    http://executiveleads.blogspot.com/

  3. 15 12 2017
    home franchise opportunities (16:24:00) :

    My spouse and I absolutely love your blog and find most of your post’s to be exactly what I’m looking for. can you offer guest writers to write content for yourself? I wouldn’t mind producing a post or elaborating on many of the subjects you write in relation to here. Again, awesome website!

    http://franresearch.com/

  4. 14 12 2017
    Live Transfer Leads (13:16:48) :

    Does your blog have a contact page? I’m having a tough time locating it but, I’d like to send you an e-mail. I’ve got some creative ideas for your blog you might be interested in hearing. Either way, great blog and I look forward to seeing it improve over time.

    https://emergingfranchises.blogspot.com/

  5. 14 12 2017
    самолетни билети от варна (13:15:12) :

    Hello! I just would like to give a huge thumbs up for the great info you have here on this post. I will be coming back to your blog for more soon.

    https://sites.google.com/view/evtini-poleti/home

  6. 13 12 2017
    wizz air koffer und handgepäck (20:00:51) :

    I was very pleased to find this web-site.I wanted to thanks for your time for this wonderful read!! I definitely enjoying every little bit of it and I have you bookmarked to check out new stuff you blog post.

    http://www.wizzair.samoletni-bileti.net/D181D185D0B5D0BCD0B0-D0BDD0B0-D0BCD0B5D181D182D0B0D182D0B0-D0B2-D181D0B0D0BCD0BED0BBD0B5D182-airbus-a320-D0BDD0B0-D0B0D0B2D0B8D0BED0BAD0BE/

  7. 9 12 2017
    bar deals app (13:39:20) :

    Great article, totally what I was looking for. Hi from Arkansas! You have a good head on your shoulders. Some very valid points!

    http://tiny.cc/xwg9oy

  8. 7 12 2017
    Walter Icard (16:38:09) :

    You’re so awesome! I do not suppose I’ve read anything like that before. So wonderful to discover another person with original thoughts on this topic. Really.. thanks for starting this up. This web site is something that is required on the internet, someone with a bit of originality.

    https://www.realself.com/review/singapore-sg-impressed-cambridge-therapeutics-hifu-ultherapy-experience cambridge HIFU review realself

  9. 7 12 2017
    SocialStatus (08:05:39) :

    Who raised you? They deserve a medal for a job well done. Take a look at my web site as well and let me know what you think. Great arguments. Try to make the guest posts as cool as possible by promoting and dropping links.

    http://mesaVHrk5r2Z8.soup.io

1 11 12 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...