Le vrai et le faux en Histoire

*Les Musulmans ont découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb

*Les récits de Christophe Colomb reconnait cette vérité

Mais certains historiens occidentaux ont falsifié l’Histoire!

*ce fut en en 1178, bien avant 1492

La découverte de l'Amérique et les Arabes

Mais certains historiens occidentaux ont falsifié l’Histoire!

*ce fut en en 1178, bien avant 1492

*****************************

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé samedi, très sûr de lui, que le continent américain avait été découvert par des musulmans dès le XIIe siècle, et non pas par le navigateur génois Christophe Colomb plus de deux siècles plus tard.

« Les contacts entre l’Amérique latine et l’islam remontent au XIIe siècle. Les musulmans ont découvert l’Amérique en 1178, bien avant Christophe Colomb », a assuré M. Erdogan lors d’un discours télévisé à Istanbul prononcé à l’occasion d’un sommet des chefs musulmans des pays d’Amérique latine organisé en Turquie. « Des marins musulmans sont arrivés en Amérique dès 1178. Colomb mentionne l’existence d’une mosquée sur une colline le long de la côte cubaine« , a-t-il insisté. Sur sa lancée, M. Erdogan s’est même dit prêt à participer à la construction d’une mosquée à l’endroit cité par le marin génois. « Je voudrais bien en parler à mes frères cubains, une mosquée irait parfaitement bien sur cette colline aujourd’hui aussi », a poursuivi le chef de l’Etat turc. Les livres écrits par les Occjdentaux enseignent que c’est le marin génois Christophe Colomb qui a, en 1492, posé le premier pied étranger sur le continent américain alors qu’il cherchait avec sa flottille une nouvelle voie maritime pour rallier l’Inde. Des historiens musulmans ont récemment remis en cause cette versions, indiquant  qu’une présence musulmane antérieure se trouvait en Amérique. Dans un article publié en 1996, l’historien Youssef Mroueh avait mentionné un passage des récits de Colomb dans lequel il fait référence à une mosquée à Cuba. Mais les écrivains occjdentaux ont écarté cette hypothèse en argant que cette « mosquée » n’était qu’une image pour décrire la forme d’un paysage. *Médias+Belga-15/11/2014

*****************************

*Louanges à Allah, Seigneur des Mondes, Celui qui dévoile toutes les vérités, même si cela peut prendre quelque temps à Ses serviteurs pour dévoiler les mensonges souvent bien cachés et bien présentés.

Nous allons, inchaallah, dévoiler un mensonge bien ancré chez grand nombre de musulmans, l’idée que « Christophe Colomb aurait découvert l’Amérique »

Je tiens à préciser, avant d’exposer les quelques recherches effectuées sur le sujet, que je me base avant tout sur ma croyance en Allah et sur ce qu’Il a révélé. Même si tout musulman dit croire au Qur’ân, une grande partie contredit malheureusement cette croyance par des enseignements extérieurs au Qur’ân et à la Sunna. La question de la découverte de l’Amérique que nous allons aborder ensemble fait partie de ce genre d’affirmation.

Comment pouvons-nous, en tant que musulman, croire que Christophe Colomb a découvert l’Amérique ? Cette affirmation, ne venant pas d’un musulman, aurait dû nous alerter et nous mettre en garde, car Allah nous dit dans le Qur’ân :

« Si un pervers vient vous informer, prenez garde »[ Al-Hujurât, ],

Notre désobéissance à ce verset et à bien d’autres a fait que nous avons pris les enseignements, non pas de pervers, mais pire, de mécréants, croyant naïvement en leur intégrité intellectuelle… Grave erreur dont nous payons très cher les conséquences.

Non seulement Christophe Colomb n’était pas musulman, mais il massacra et mit en esclavage des indiens qui, non seulement l’accueillirent généreusement, mais encore firent preuve à son égard d’une gentillesse que les européens ne peuvent et ne pourront jamais égaler. L’histoire nous l’a prouvé, le présent nous le prouve et malheureusement le futur nous le confirmera encore.

Le point sur lequel nous pouvons être d’accord avec les occidentaux est la raison qui les a poussés à accomplir ce voyage, qui n’est autre que l’or. C’est ainsi que pour l’or, les richesses et les terres, tout massacre est justifié du point de vue occidental. Pire encore, ils firent passer ces massacres comme étant des bonnes actions, un devoir « humanitaire » et un devoir de « civilisation » par leur affirmation récurrente : « Nous avons le devoir de propager la civilisation à ces indigènes »

Allah dit, décrivant les non-musulmans dit :

« Ils sont semblables à des bestiaux, voire pire. »[ Al-A'raf, v179],

Il est temps pour les musulmans de se rattacher totalement à leur religion et de se détacher totalement de l’Occident, et d’arrêter d’être naïfs, tout cela afin de continuer l’œuvre de nos aïeux,  et de rétablir des sources fiables et intègres à tous les niveaux (historique, scientifique, social, médical, politique…) écrit par des musulmans pour des musulmans. Cela afin de construire notre personnalité avant tout, et également de construire des générations de musulmans se basant sur des sources fiables et non des sources empoisonnées qui nous tuent à petit feu.

Pour finir, je tiens à signaler que les recherches effectuées ont été faites par le biais d’internet, et que je ne me suis pas attardé dans l’analyse de toutes les sources, ni chercher à tout dévoiler, étant donné que la plus grande partie des documents disponibles est issue de non-musulmans, qui ne sont pas dignes de confiance dans ce qu’ils rapportent : mensonges, contradictions et cachoteries sont présents à tous les niveaux. La vérité aurait été plus claire et plus facile à dire, mais leur but premier est de ne jamais citer l’apport de la civilisation islamique à l’Humanité.

Le lecteur désireux d’approfondir ce sujet,  qu’Allah lui facilite et l’éclaire dans cette tâche, est invité à nous proposer un travail encore plus détaillé sur lequel les musulmans pourront se référer inchaAllah, barakallahufikum.

2- Preuves historiques de la présence des Musulmans en Amérique bien avant Christophe Colomb.

1-   Un historien et géographe musulman, Abû al-Hassan `Alî Ibn al-Hussayn al-Mas`ûdî [871 – 957] a écrit dans son livre Muruj adh-Dhahad wa Mādīn al-Jawhar [Les Prairies d'or et les carrières de Joyaux] que :

Durant le règne du Calife Musulman d’Espagne `Abdullah Ibn Muhammad [888 – 912], un navigateur musulman, Kashkhash Ibn Sa`īd Ibn Aswad de Cordoba, embarqua de Delba [Palos] en 889, traversa l’Atlantique, atteignit une terre inconnue [Ardhun Majhūla] et revint avec de fabuleux trésors. Sur la carte du monde d’al-Mas`ûdî, il y a une surface importante sur l’océan de « l’obscurité et de la brume » [l'Océan Atlantique] auquel il fait référence comme étant un territoire inconnu [Les Amériques] cela prouve la présence musulmane 600 ans avant Colomb.

2- Un historien Musulman, Abû Bakr Ibn `Umar al-Gutiyya rapporte que durant le règne du Calife Musulman d’Espagne Hisham II [976 – 1009], un autre navigateur musulman, Ibn Farrukh de Granada, embarqua de Kadesh [en février 999] pour l’Atlantique, accosta à Gando [Iles des Grandes Canaries], continua vers l’Ouest ou il vit et nomma deux îles, Capraria et Pluitana. Il revint en Espagne en mai 999.

3- Le célèbre géographe et cartographe ash-Sharîf al-Idrissî [1099 – 1166] écrivit dans son non moins célèbre livre Nuzhat al-Mushtaq fi Ikhtiraq al-Afaq, qu’un groupe d’individus [d'Afrique du Nord] embarqua pour « l’océan d’obscurité et de brume » [l'océan Atlantique] depuis Lisbonne, dans le but de savoir ce qu’il s’y trouvait et d’en connaître les limites. Ils atteignirent finalement une île qui avait une population et une agriculture…Le quatrième jour, un interprète leur parla en langue arabe, ce qui prouve que la langue arabe était présente sur le continent et donc qu’il devait y avoir d’étroits échanges entre les deux peuples.

 4- Les ouvrages de référence musulmans mentionnent une description bien documentée d’unvoyage à travers « l’océan d’obscurité et de brume » fait par le Shaykh Zayn ad-Dîn `Alî Ibn Fadkîl al-Mazandaranî. Son expédition partit de Tarfay [Sud du Maroc] durant le règne du Roi Abû Ya`qub Sidî Yûssuf [1286 – 1307], sixième de la dynastie Mérinide et s’acheva à l’Ile Verte, dans la Mer des Caraïbes en 1291. Les détails de ce voyage sur l’océan sont mentionnés dans les références islamiques et beaucoup de savants musulmans sont au fait de cet événement historique mémorable.

5- L’historien musulman Shihab ad-Dîn Abî al-`Abbâs Ibn Fadhl al-`Umarî [1300 – 1384] a décrit en détail l’exploration géographique par delà la mer « d’obscurité et de brume » fait par le Sultan dans son fameux livre « Masâlik al-Absâr fi Mamâlik al-Amsâr ».

6- Le Sultan Mansa Kankan Mussa [1312 – 1337] fut le monarque Mandinka de l’Afrique de l’Empire malien d’Afrique de l’Ouest Islamique. En voyageant à La Mecque durant son fameux pèlerinage de 1324, il informa les savants Mamlûks de la cour de Bahri Sultan [Nasir ad-Dîn Muhammad III, 1309 – 1340] au Caire que son frère, le Sultan Abû Bakrî I [1285 – 1312] a entrepris deux expéditions en Océan Atlantique. N’étant jamais revenu à Tombouctou lors de son second voyage en 1311, Mansa Mussa devint le Sultan de l’empire.

7- Christophe Colomb et les premiers explorateurs espagnols et portugais ne purent entreprendre de traverser l’Atlantique qu’en se basant sur les cartes établies par les musulmans ainsi que sur leurs outils et leurs connaissances maritimes: ainsi, ils se basèrent entre autres sur les cartes de al-Mas`ūdī dans son livre « Akhbar az-Zamān  » [l'Histoire du Monde] basé sur des éléments recueillis en Afrique et en Asie.

Le vrai et le faux en Histoire carte-al-masudi-CopieCarte du monde d’Al-Masudi datant de 956. Ayant entendu parler de voyages outre-Atlantique par les marins espagnols musulmans, il inclut un continent au fond (en face de l’Afrique), qu’il étiqueta الأرض المجهولة « The Land Unknown » , ce qui est la preuve de la découverte des Amériques par les Musulmans 500 ans avant Christophe Colomb.

Cela ne suffit pas à Christophe Colomb, qui prit alors avec lui lors de son voyage deux capitaines musulmans durant son premier voyage transatlantique :

- Martin Alonso Pinzon, qui était le capitaine de la Pinta,

- et son frère, Vincente Yanex Pinzon, qui était le capitaine de la Nina.

Ces deux musulmans étaient experts en navigation et aidèrent à organiser l’expédition de Christophe Colomb. La famille Pinzon était liée à Abû-Zayan Muhammad III [1362 – 66], le Sultan de la dynastie Mérinide [1196 – 1465].

Les traces laissées par le passage des Musulmans

1/         Des anthropologues ont prouvé que les Mandinkas, sous les ordres de Mansa Mussa, ont exploré diverses parties de l’Amérique du Nord via le Mississippi et d’autres voies navigables. A « Four Corner », en Arizona, des dessins montrent qu’ils auraient pu y importer des éléphants depuis l’Afrique.

2/         Un historien et linguiste américain de renom, Léo Weiner de l’Université d’Harvard, dans son livre « L’Afrique et la Découverte de l’Amérique » [1920] écrit que Christophe Colomb était au courant de la présence des Mandinka au sein du Nouveau Monde. Il savait que les Musulmans d’Afrique de l’Ouest s’étaient répandus à travers les Caraïbes, Les territoires Américains du Centre, du Sud et de Nord, y compris le Canada, où ils commerçaient avec les Indiens Iroquois et Algonquins.

3/         Christophe Colomb a admis dans son papier du lundi 21 octobre 1492, alors que son navire voguait près de Gibara, au Nord Est de la côte cubaine, qu’il avait vu une mosquée au sommet d’une jolie montagne. Les ruines de mosquées et de minarets avec inscrit dessus des versets du Coran ont été découvertes à Cuba, Mexico, au Texas et au Nevada.

4/         Durant son second voyage, Christophe Colomb s’est entendu dire par les « Indiens de l’Espagnola » [Haïti] que des gens de couleur noire étaient sur l’île avant son arrivée. Pour preuve, ils se présentèrent à Christophe Colomb avec les lances de ces Musulmans Africains. Ces armes étaient constituées d’un métal jaune que les Indiens appelaient Guanine, un mot dérivant de la langue d’Afrique de l’Ouest et signifiant « alliage d’or ». Ce mot se rattache aussi curieusement au mot Arabe « ghinâ » qui signifie « richesse ». Christophe Colomb rapporta en Espagne quelques Guanines et les fit analyser. Il apprit qu’elles étaient constituées de 18 parts d’or [56.25%], de 6 parts d’argent [18.75%] et de 8 parts de cuivre [25%], les mêmes proportions que le métal produit dans les boutiques de métaux en Guinée.

5/         En 1498, lors de son troisième voyage vers le Nouveau Monde, Christophe Colomb accosta à Trinidad. Plus tard, sur le Continent Sud Américain, il vit que dans certains clans, les indigènes portaient des foulards colorés de coton, avec des motifs symétriquement tissés. Christophe Colomb nota que ces foulards ressemblaient aux coiffes et aux pagnes de Guinée dans leurs couleurs, leur style et leur fonction. Il y fit référence en parlant de « Almayzars ». Almayzars est un mot Arabe signifiant « couverture », « tablier », « jupe », portés par les Maures [Musulmans Espagnols ou Nord-africains] et importés au Maroc, en Espagne et au Portugal depuis l’Afrique de l’Ouest [Guinée]

Durant ce voyage, Christophe Colomb fut surpris de voir que les femmes mariées portaient des culottes de coton [bragas] et se demanda d’où ces femmes tenaient leur pudeur. Hernando Cortez, un conquérant espagnol décrivit les tenues des femmes indiennes comme faites de longs voiles et celles des hommes comme étant à la manière des Maures. Ferdinand Colomb, fit remarquer que ces habits étaient similaires à ceux portés par les femmes Maures de Grenade.

6/         Dr. Barry Fell (Harvard University) a découvert l’existence d’écoles islamiques dans la Vallée du Feu et dans d’autres endroits encore, datant de 700/800 de l’ère chrétienne. Il a trouvé des textes gravés dans la roche, des diagrammes et des dessins représentant les derniers fragments vivants de ce qui fut un système d’écoles élémentaires et de niveau supérieur. Le langage utilisé est l’Arabe d’Afrique du Nord avec le vieux script de Kufa. Les sujets portent sur l’écriture, la lecture, l’arithmétique, la Religion, l’Histoire, la géographie, les mathématiques, l’astronomie et la navigation maritime.

7/         Il y a en Amérique du nord 565 noms de lieux (villages, villes, montagnes, lacs, rivières…) qui dérivent de mots arabes ou musulmans, (484 aux États-Unis et 81 au Canada).

Ces lieux ont été ainsi nommés par les habitants de la période précolombienne. Certains de ces habitants ont un nom lié à une symbolique sacrée :

Mecca est un nom porté par 720 habitants en Indiana.

Makkah est également une tribu indienne qui se trouve à Washington.

Medina est un nom porté par un grand nombre d’habitants, dont voici quelques exemples : 2100 habitants à Idaho portent ce nom, 8500 habitants à New York, 12000 habitants en Ohio, 1100 habitants en Tennessee, 26000 habitants au Texas, 1200 habitants en Ontario.

Medina et Hazen sont portés respectivement par 1100 et 5000 habitants dans le Dakota du Nord.

Muhammad, quant à lui, est porté par 3200 habitants dans l’Illinois.

Mona est portée par 1100 habitants dans l’Utah.

Arva est portée par 700 habitants dans l’Ontario, et bien d’autres encore.

Une étude attentive du nom des tribus indiennes autochtones révèle que beaucoup ont des noms qui dérivent de l’arabe ou de noms islamiques, tels que Anasazi, Apache, Arawak, Arikana, Chavin Cherokee, Cree, Hohokam, Hupa, Hopi, Makkah, Mahigan, Mohawk, Nazca, Zulu, Zuni,etc.

Nous nous sommes inspirés d’un document d’origine en anglais écrit par le Dr. Youssef Mroueh, et qui contient toutes les sources de sa recherche. Nous nous sommes également appuyés sur d’autres documents pour écrire cet article; ces documents renferment des informations très importantes que nous n’avons pas pu mettre sur cet article, cela pour ne pas alourdir le texte et également espérant que des frères et sœurs continueront ce travail d’investigation et ainsi mettre en évidence les nombreuses dissimulations de la vérité à l’encontre des musulmans :

Ces documents sont téléchargeables sur les liens suivants :

- Les Musulmans en Amérique avant Christophe Colomb, du Pr M. Hamidullah.

- Precolombians Muslims in the Americas, du Dr Youssef Mroueh

Ainsi l’ensemble des efforts fournis contribuera à offrir à notre communauté une histoire plus proche de la vérité. Qu’Allah récompense nos ancêtres pour leur magnifique contribution au monde et fasse que nous soyons dignes de reprendre leur héritage.


[1] Sourate Al-Hujurât: se référer au Tafsîr de ce verset, afin de comprendre que ce verset fut révélé en référence à un compagnon qui avait donné une fausse information au Messager d’Allah. Allah nous avertit que toute information et enseignement doivent être vérifiés par des personnes de confiance. Et qui dit confiance dit automatiquement croyant musulman… *source: albidar.com–19 mars 2013

566676469hb-7c199

*Ce n’est pas Christophe Colomb qui aurait découvert l’Amérique, mais un autre homme, dont le nom n’apparaîtrait à aucun endroit dans les livres d’histoire occidentaux. Il s’agirait d’Abu Rhan al-Biruni, un astrologue, voyageur et physicien, nous apprend le magazine mensuel britannique History Today.

Né en 973 dans un faubourg de Kath (actuel Ouzbékistan) Al-Bīrūnī, Afzal Muḥammad ibn Aḥmad Abū al-Reḥān, qui était à la fois un mathématicien, un astronome, un physicien, un érudit, un encyclopédiste, un philosophe, un astrologue, un voyageur, un historien ainsi qu’un pharmacologue, a énormément contribué aux domaines des mathématiques, philosophie, médecine et des sciences. Il est notamment connu pour avoir étudié la thèse de la rotation de la Terre autour de son axe et autour du Soleil.
Cet homme de science aurait donc découvert l’Amérique, quatre siècles avant Christophe Colomb, à qui les livres d’histoires attribue habituellement la découverte du nouveau continent en 1492.

Le magazine britannique History Today a tenté d’expliquer que ce scientifique, passé aux aux oubliettes, a réussi à devancer Christophe Colomb grâce à la seule puissance de ses savants calculs.

A l’âge de 30 ans, il arrive à la conclusion que la Terre est ronde et décide donc de placer une sphère sur la nouvelle carte du monde. Ce jeune musulman s’apercoit que le continent eurasien représente selon ses calculs, que deux cinquièmes de la surface totale du globe.
Selon les géographes de son époque, le continent eurasiatique était entouré d’un vaste “océan mondial” ; théorie que Abu Rhan al-Biruni considère comme peu satisfaisante, avant d’en arriver à la conclusion qu’au moins deux autres continents existent sur Terre.

En 1037, après une trentaine d’année de recherches, Al-Biruni est persuadé qu’un autre continent existe. Il n’est pas un explorateur, comme l’ont été les Vikings, qui en l’an 100 ont posé le pied en Amérique sans se rendre compte de leur découverte. Il n’a jamais quitté son laboratoire et vu de ses propres yeux les fameux territoires, dont il parle dans l’ensemble ses livres. Al-Biruni est un tout simplement un chercheur, qui, par une très habile et méticuleuse utilisation des observations et des données quantitatives, est tout de même parvenu à prouver l’existence du Nouveau monde.
Il mérite donc à ce titre, autant que les autres, l’honneur d’être considéré comme un découvreur de l’Amérique, conclut le History Today.*.halalbook.fr/5 janvier 2014

default

**vidéo– l’Amérique découverte par les Musulmans

**Qui Découvrit l’Amerique

***De nombreux éléments suggèrent que des Musulmans venus d’Espagne et d’Afrique de l’Ouest ont débarqués en Amérique au moins cinq siècles avant Christophe Colomb. On note par exemple que vers la moitié du dixième siècle durant le règne du Calife Umayyad `Abdur-Rahmân III [929 – 961], des Musulmans originaires d’Afrique naviguèrent vers l’ouest du port espagnole de Delba [Palos], sur “l’océan d’obscurité et de brume”. Ils revinrent après une longue absence avec un important butin venant d’une “terre étrange et curieuse”. Il est évident que des gens d’origine Musulmane sont connus pour avoir accompagné Christophe Colomb et pour avoir suivi des explorateurs espagnols vers le Nouveau Monde 

Documents historiques : 

1/ Un historien et géographe Musulman, Abû al-Hassan `Alî Ibn al-Hussayn al-Mas`ûdî [871 – 957] a écrit dans son livre “Muruj adh-Dhahad wa Mâdîn al-Jawhar [Les Prairies d’or et les carrières de Joyaux] que durant le règne du Calife Musulman d’Espagne `Abdu Allah Ibn Muhammad [888 – 912], un navigateur Musulman, Kashkhash Ibn Sa`îd Ibn Aswad de Cordoba, embarqua de Delba [Palos] en 889, traversa l’Atlantique, atteignit une terre inconnue [Ardhun Majhûla] et revint avec de fabuleux trésors. Sur la carte du monde d’al Mas`ûdî, il y a une surface importante sur l’océan de “l’obscurité et de la brume” [l’Océan Atlantique] auquel il fait référence comme étant un territoire inconnu [Les Amériques]. 

2/ Un historien Musulman, Abû Bakr Ibn `Umar al-Gutiyya rapporte que durant le règne du Calife Musulman d’Espagne, Hisham II [976 – 1009], un autre navigateur Musulman, Ibn Farrukh de Granada, embarqua de Kadesh [en février 999] pour l’Atlantique, accosta à Gando [Iles des Grandes Canaries], continua vers l’Ouest ou il vit et nomma deux îles, Capraria et Pluitana. Il revint en Espagne en mai 999. 

3/ Christophe Colomb embarqua de Palos [Delba], en Espagne. Il accosta à Gomera [Iles des Canaries]. Gomera est un nom Arabe signifiant “petite bande de terre”. Là, il tomba amoureux de Béatrice Bobadilla, la fille du premier Capitaine Général de l’île [le nom de famille Bobadilla dérive du nom Arabe et Musulman “Abû `Abdillah]. Quoi qu’il en soit, il n’était pas facile de méconnaître le clan Bobadilla. Un autre Bobadilla [Francisco] qui plus tard, en tant que Commissaire Royal, enchaîna Christophe Colomb et le transféra de Santo Domingo vers l’Espagne [en Novembre 1500]. La famille Bobadilla était liée à la dynastie Abbadid de Séville [1031 – 1091]. 
Le 12 octobre 1492, Christophe Colomb accosta sur une petite île des Bahamas appelée “Guanahani” par les autochtones. Renommée “San Salvador” par Christophe Colomb, “Guanahani” vient du Mandinka [langue parlée en Afrique de l’Ouest [Désigne aussi une communauté.] et de mots Arabes transformés. Guana [Ikhwana] signifie “frères” et “Hani” est un nom Arabe. Par conséquent, le nom original de l’île était ” Frères Hani”. 

Ferdinand Colomb, le fils de Christophe, écrivit propos des noirs vus par son père au Honduras : “Les gens qui vivent plus loin, à l’Est de Pointe Cavina, jusqu’à Cape Gracios a Dios, sont majoritairement noirs de couleur.” A cette période et dans la même région vivait une tribu de Musulmans autochtones connue sous le nom de “Almamy”. En Mandinka et en Arabe, al-Mamy désigne “l’Imâm” ou “al-Imamu”, c’est-à-dire la personne qui dirige la prière et dans certains cas, le chef de la communauté voir un membre de la communauté Imâmite [Shiites Duodécimains]. 

4/ Un historien et linguiste américain de renom, Léo Weiner de l’Université d’Harvard, dans son livre “l’Afrique et la Découverte de l’Amérique” [1920] écrit que Christophe Colomb était au courant de la présence des Mandinka au sein du Nouveau Monde. Il savait que les Musulmans d’Afrique de l’Ouest s’étaient répandus à travers les Caraïbes, Les territoires Américains du Centre, du Sud et de Nord, y compris le Canada, ou ils commerçaient avec les Indiens Iroquois et Algonquins. 

Explorations géographiques : 

1/Le célèbre géographe et cartographe al-Sharif al-Idrissî [1099 – 1166] écrivit dans son non moins célèbre livre “Nuzhat al-Mushtaq fi Ikhtiraq al-Afaq”qu’un groupe d’individus [d’Afrique du Nord] embarqua pour “l’océan d’obscurité et de brume” [l’océan Atlantique] depuis Lisbonne [Portugal], dans le but de savoir ce qui s’y trouvait et d’en connaître les limites. Ils atteignirent finalement une île qui avait une population et une agriculture…Le quatrième jour, un interprète leur parla en langue Arabe. 

2/ Les ouvrages de référence Musulmans mentionnent une description bien documentée d’un voyage à travers “l’océan d’obscurité et de brume” fait par le Sheikh Zayn al-Dîn `Alî Ibn Fadkîl al-Mazandaranî. Son expédition partit de Tarfay [Sud du Maroc] durant le règne du Roi Abû Ya`qub Sidî Yûssûf [1286 – 1307], sixième de la dynastie Mérinide et s’acheva à l’Ile Verte, dans la Mer des Caraïbes en 1291. Les détails de ce voyage sur l’océan sont mentionnés dans les références Islamiques et beaucoup de savants Musulmans sont au fait de cet événement historique mémorable. 

3/ L’historien Musulman Shihab al-Dîn Abû al-`Abbas Ibn Fadhl al-`Umarî [1300 – 1384] a décrit en détail l’exploration géographique par delà la mer d’obscurité et de brume fait par le Sultan dans son fameux livre “Masâlik al-Absâr fi Mamâlik al-Amsâr”. 

4/ Le Sultan Mansa Kankan Mussa [1312 – 1337] fut le monarque Mandinka de l’Afrique de l’Empire Malien d’Afrique de l’Ouest Islamique. En voyageant à La Mecque durant son fameux pèlerinage de 1324, il informa les savants Mamlûks de la cour de Bahri Sultan [Nasîr al-Dîn Muhammad III, 1309 – 1340] au Caire que son frère, le Sultan Abû Bakrî I [1285 – 1312] a entrepris deux expéditions en Océan Atlantique. N’étant jamais revenu à Tombouctou lors de son second voyage en 1311, Mansa Mussa devint le Sultan de l’empire. 

5/ Christophe Colomb et les premiers explorateurs Espagnols et Portugais furent capables de traverser l’Atlantique [soit une distance de 24 000 kilomètres] et remercièrent pour cela les Musulmans pour leurs informations géographiques et maritimes, en particulier les cartes faites par les commerçants Musulmans, y compris al-Mas`ûdî dans son livre “Akhbar az-Zamân “[l’Histoire du Monde] basé sur des éléments recueillis en Afrique et en Asie. Christophe Colomb avait aussi deux Capitaines Musulmans durant son premier voyage transatlantique : Martin Alonso Pinzon était le Capitaine de la Pinta et son frère, Vincente Yanex Pinzon était le Capitaine de la Nina. Il étaient riches, experts en navigation et aidèrent à organiser l’expédition de Christophe Colomb. Ils réparèrent aussi le navire “Santa Maria”. Ils le firent à leur charge [financière] pour des raisons à la fois commerciales et politiques. La Famille Pinzon était liée à Abû-Zayan Muhammad III [1362 – 66], le Sultan Marocain de la dynastie Mérinide [1196 – 1465]. 

Inscriptions Arabes [Islamiques] : 

1/ Des anthropologues ont prouvé que les Mandinkas, sous les ordres de Mansa Mussa ont exploré diverses parties de l’Amérique du Nord via le Mississippi et d’autres voies navigables. A “Four Corner”, en Arizona, des dessins montrent qu’ils auraient pu y importer des éléphants depuis l’Afrique. 

2/ Christophe Colomb a admit dans son papier du lundi 21 octobre 1492, alors que son navire voguait près de Gibara, au Nord Est de la côte Cubaine, qu’il avait vu une mosquée au sommet d’une jolie montagne. Les ruines de mosquées et de minarets avec inscrits dessus des versets du Coran ont été découvertes à Cuba, Mexico, au Texas et au Nevada. 

3/ Durant son second voyage, Christophe Colomb s’est entendu dire par les “Indiens de l’Espagnola” [Haïti] que des gens de couleur noire étaient sur l’île avant son arrivée. Pour preuve, ils se présentèrent à Christophe Colomb avec les lances de ces Musulmans Africains. Ces armes étaient constituées d’un métal jaune que les Indiens appelaient Guanine, un mot dérivant de la langue d’Afrique de l’Ouest et signifiant “alliage d’or”. Ce mot se rattache aussi curieusement au mot Arabe “ghinâ” qui signifie “richesse”. Christophe Colomb rapporta en Espagne quelques Guanines et les fit analyser. Il apprit qu’elles étaient constituées de 18 parts d’or [56.25%], de 6 parts d’argent [18.75%] et de 8 parts de cuivre [25%], les mêmes proportions que le métal produit dans les boutiques de métaux en Guinée. 

4/ En 1498, lors de son troisième voyage vers le Nouveau Monde, Christophe Colomb accosta à Trinidad. Plus tard, sur le Continent Sud Américain, il vit que dans certains clans, les indigènes portaient des foulards colorés de coton, avec des motifs symétriquement tissés. Christophe Colomb nota que ces foulards ressemblaient aux coiffes et aux pagnes de Guinée dans leurs couleurs, leur style et leur fonction. Il y fit référence en parlant de “Almayzars”. Almayzars est un mot Arabe signifiant “couverture”, “tablier”, “jupe”, portés par les Maures [Musulmans Espagnols ou Nord-africains] et importés au Maroc, en Espagne et au Portugal depuis l’Afrique de l’Ouest [Guinée] 

Durant ce voyage, Christophe Colomb fut surpris de voir que les femmes mariées portaient des culottes de coton [bragas] et se demanda d’où ces femmes tenaient leur pudeur. Hernando Cortez, un conquérant espagnol décrivit les tenues des femmes indiennes comme faites de longs voiles et celles des hommes comme étant à la manière des Maures. Ferdinand Colomb, fit remarquer que ces habits étaient similaires à ceux portés par les femmes Maures de Grenade. 

5/ Dr. Barry Fell (Harvard University) a découvert l’existence d’écoles Islamiques dans la Vallée du Feu et dans d’autres endroits encore, datant de 700/800 de l’ère chrétienne. Il a trouvé des textes gravés dans la roche, des diagrammes et des dessins représentant les derniers fragments vivants de ce qui fut un système d’écoles élémentaires et de niveau supérieur. Le langage utilisé est l’Arabe d’Afrique du Nord avec le vieux script de Kufa. Les sujets portent sur l’écriture, la lecture, l’arithmétique, la Religion, l’Histoire, la géographie, les mathématiques, l’astronomie et la navigation maritime. 

Les descendants des explorateurs Musulmans d’Amérique du Nord sont des Iroquois, Algonquin, Anasazi, Hohokam et Olmec. Il y a aux Etats-Unis (484) et au Canada (81), 565 noms de lieux (villages, villes, montagnes, lacs, rivières…) qui dérivent de mots Arabes ou Musulmans. Ces lieux ont été ainsi nommés par les habitants de la période pré-Colombienne. Certains de ces lieux ont un nom lié a une symbolique sacrée : : Mecca (Indiana) – 720 habitants, Makkah Tribu Indienne (Washington), Medina (Idaho) – 2100 H, Medina (NY) – 8500 H, Medina et Hazen (Dakota du Nord) – respectivement 1100 et 5000 H, Medina (Ohio) – 12000 H, Medina (Tennessee) – 1100 H, Medina (Texas) – 26000 H, Medina (Ontario) -1200 H, Mahomet (Illinois) – 3200 H, Mona (Utah) – 1100 H, Arva (Ontario) – 700 H et bien d’autres encore. Une étude attentive du nom des tribus Indiennes autochtones révèle que beaucoup ont des noms qui dérivent de l’Arabe ou de noms Islamiques, tels que Anasazi, Apache, Arawak, Arikana, Chavin Cherokee, Cree, Hohokam, Hupa, Hopi, Makkah, Mahigan, Mohawk, Nazca, Zulu, Zuni, etc. 
Les arabes ont bien répandu la pensée universelle dans les terres de l’humanité…*alterinfo.net–Mercredi 7 Mars 2012

*********************************

**Découverte de l’Amérique :

Christophe Colomb est un imposteur, la preuve par 3

La découverte de l'Amérique et les Arabes

C’est un évènement historique qui pullule dans les manuels d’histoire en Occjdent : le 12 octobre 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique. C’était il y a 521 ans jour pour jour. Mais le navigateur italien est-il vraiment le premier à avoir poser le pied sur le nouveau monde ? Jean-Paul Fritz remet en question cette histoire.

4121381567509

************Christophe Colomb a découvert l’Amérique en 1492″. Présentée comme une vérité historique, cette petite phrase est pourtant l’un des plus gros mensonges des manuels scolaires qui ont servi à des générations d’écoliers.

Certains, dans une pseudo-tentative d’honnêteté intellectuelle, précisent « le premier Européen ». Là aussi, c’est raté, et il y a des preuves archéologiques : on sait très bien que Leif Eriksson, un Viking, a précédé Colomb de cinq siècles. Le fait est que cette pseudo-découverte du marin génois n’a marqué que le début de la colonisation du continent américain par les Européens, avec comme conséquence dramatique la disparition de millions d’indigènes du nouveau monde.

En cette date anniversaire (12 octobre) du débarquement de Colomb, quelques éléments sur le sujet :

Que s’est-il passé après l’arrivée de Colomb ?

Conquistadors, colons, missionnaires, n’ont pas seulement mené des guerres de conquête, ils ont aussi apporté avec eux des maladies venues de l’autre côté de l’Atlantique, contre lesquelles les indigènes n’étaient pas immunisés : la variole, la grippe, la peste… Le résultat a été une diminution massive de la population autochtone.

Vu qu’il n’y avait aucun compte précis de la population de l’époque, il est difficile de dénombrer le nombre de morts liées à la colonisation européenne. Le terme de « génocide » a été écarté, l’importation involontaire de maladies représentant le plus grand nombre de morts.

La fiche anglaise de Wikipédia donne une estimation assez réaliste : 30 millions de personnes en 1492, dont 15 millions dans l’empire aztèque et 6 millions dans l’empire inca. À la fin du XVIIe siècle, il n’en restait plus que 9 millions. Seulement 10% des pertes seraient liées à des combats, le reste proviendrait de la maladie.

Des recherches menées sur l’ADN en Amérique ont récemment montré que la moitié de la population avait disparu aux environs de 1500, soit assez peu de temps après le premier débarquement de Colomb.

Qui a vraiment découvert l’Amérique ?

Selon des études récentes, la première vague de peuplement proviendrait du sud-est asiatique, via l’Australie qu’ils avaient occupée voici 60 000 ans. Ces premiers occupants, parents des actuels aborigènes australiens, auraient été soit éliminés soit assimilés par la vague de peuplement suivante.

- Les plus connus des conquérants de l’Amérique sont les peuplades venues d’Asie qui ont traversé ce qui est aujourd’hui le détroit de Béring, en deux grandes vagues. Leur première vague daterait de plus de 15.000 ans (la fourchette dont discutent les historiens est assez large, allant jusqu’à 30.000 ans). Les ancêtres des actuels indigènes d’Amérique auraient suivi ensuite, remplaçant ou assimilant les précédents.

- Le premier Européen à fouler le sol d’Amérique était Leif Ericson, fils du chef viking Erik le Rouge. Il a établi une colonie sur les côtes de l’actuel Canada aux environs de l’an mille.

- Bon dernier, Christophe Colomb a permis aux puissances européennes de la Renaissance de commencer la conquête du « nouveau monde ».

Qui l’a peut-être aussi découverte ?

Beaucoup de théories, plus ou moins crédibles, circulent sur les découvreurs de l’Amérique. En voici une liste, sans doute incomplète, et à prendre avec les précautions nécessaires :

- Les Européens de l’âge de pierre: une nouvelle théorie basée sur la découverte d’outils prétend qu’ils auraient commencé à coloniser l’Amérique voici 19 à 26.000 ans, avant les Amérindiens donc.

- Les Égyptiens. Le contact entre la civilisation pharaonique et l’Amérique est déduit de la présence de certaines herbes natives au continent américain (dont le tabac) dans des momies âgées de 3.300 ans.

- Les Japonais. Se basant sur des similitudes entre la civilisation Valdivia d’Équateur et les Jomonjaponais, certains n’ont pas hésité à faire un parallèle.

- Les Polynésiens : même s’il n’y a pas de preuve directe, on sait qu’ils ont colonisé jusqu’à l’Île de Pâques et Hawaï. Et d’après des études effectuées sur des souches de patates douces, des chercheurs ont déduit qu’ils auraient importé celles-ci d’Amérique voici 2.500 ans, bien avant l’arrivée de Colomb.

- Les Africains : certains prétendent que les Olmèques (1200 à 700 avant notre ère) seraient d’origine africaine.

- Les Chinois : d’aucuns disent que c’est eux qui sont à l’origine de la civilisation olmèque. Plus sérieusement, des pièces de monnaie chinoises antiques ont été découvertes, et un texte ancien mentionne le voyage de moines bouddhistes au Ve siècle.

- Les Phéniciens. Grands voyageurs, ils auraient été bien au-delà des Colonnes d’Hercule.Plusieurs théories leur attribuent un tel voyage.

- Les Romains. Non, ce n’est pas un remake de la « Grande Traversée » d’Astérix. Mais la découverte de quelques pièces de monnaie et d’un buste au Mexique a amené certains à dire que des Romains auraient atteint les côtes américaines.

- Les Grecs anciens. Un chercheur canadien le dit, se basant sur un texte de Plutarque.

- Les Irlandais. La légende de Saint-Brendan dit qu’il aurait atteint l’Amérique, au VIe siècle.

- Les Arabes. Ils n’ont rien demandé, mais les Chinois les ont dénoncés, dans un texte qui leur attribue un tel contact, probablement au début du XIIe siècle.

- Les Basques, les Bretons, les Normands… Bertrand d’Argentré le prétend, dans son « Histoire de Bretagne« .

- Les Turcs. Enfin, non, mais il y a un livre de Jorge Amado qui s’appelle « la découverte de l’Amérique par les Turcs« , alors je l’ai ajouté à la liste.

À ce stade-là, il serait presque plus facile de faire la liste de ceux qui n’ont PAS découvert l’Amérique. Mais ce qui est certain, c’est que Colomb ne fut pas le premier, même si son voyage a certainement été le plus nocif pour les indigènes.*Par Jean-Paul Fritz *leplus.nouvelobs.com- 12-10-2013

****************

 

6 réponses à “Le vrai et le faux en Histoire”

  1. 28 06 2016
    yato bit impact socket (16:20:03) :

  2. 6 12 2015
    kumbh mela (22:46:16) :

    I used to be searching over yahoo and google and I located your web-site. Properly really stating I really like your site as well as your internet site design. I appearance several websites and they also does not seem so simple to use and coloration you might be making use of it suites your internet site. Keep doing it.

    http://gurubhakti.org/kumbh/haridwar-ardh-kumbh-mela-2016/

  3. 11 10 2015
    Top 10 Car (12:56:54) :

    I have a wordpress blog now, but I can’t figure out how to get readers into there! I have been using myspace and it’s been great, subscriptions like crazy, but a lot of them don’t have wordpress…so no leads there. Besides, I am posting the same info to both, so it’s not much of a point of them getting one. How can I increase my wordpress readership? I already utilize tags, but I still only got about 89 views in two weeks. . . . Thanks in advance–serious answers only, please!.

    http://topmotorcar.com

  4. 9 10 2015
    Happy New Year 2016 images (23:10:30) :

    i am setting up A web portal for my business. and i want to know the copyright guidelines, specifically the legality of copying other articles from other websites. in other words, is it ok to copy an article from another site and paste it in my site ( of course, i will be putting the reference source or link it in to my site)? need hard core data please. if possible a weblink. thanks..

    http://www.happynewyear2016hdimageswihshes.com

  5. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (15:36:03) :

    I do accept as true with all the ideas you’ve offered in your post. They are very convincing and can certainly work. Still, the posts are too quick for newbies. May just you please extend them a little from next time? Thanks for the post.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  6. 16 06 2015
    sdorttuii plmnr (01:21:47) :

    I really appreciate this post. I?¦ve been looking everywhere for this! Thank goodness I found it on Bing. You have made my day! Thank you again

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...