Ces anciens qui s’en vont.3

            **Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort.

*On a essayé de le tuer 638 fois, il a survécu et atteint l’âge de 90 ans !

Le père de la Révolution cubaine Fidel Castro est décédé vendredi soir à La Havane à l’âge de 90 ans, a annoncé son frère Raul. Il était l’un des grands amis de l’Algérie. Les autorités cubaines ont décrété ce samedi 26 novembre 2016,  neuf jours de deuil national. Seront notamment interrompus « toutes les activités et spectacles publics », précise l’organe suprême de l’exécutif cubain.

Dans un communiqué, diffusé par l’antenne de la télévision nationale, Raul Castro a précisé que « le commandant en chef de la révolution cubaine est décédé à 22H29 ce soir ».

« L’organisation de l’hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée ultérieurement », a-t-il ajouté dans cette brève allocution, conclue par : « Jusqu’à la victoire, toujours! » (« Hasta la victoria, siempre »), l’antienne bien connue du Comandante.

La dépouille de Fidel Castro « sera incinérée » samedi, a précisé  Raul Castro. « Conformément à la volonté exprimée par le camarade Fidel, sa dépouille sera incinérée dans les premières heures » de la journée de samedi, a annoncé l’actuel président cubain à la télévision.  

Fidel Castro avait cédé le pouvoir à son frère Raul à partir de 2006 après une hémorragie intestinale. Il avait abandonné en avril 2011 ses dernières responsabilités officielles, en cédant son poste de premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (PCC) à Raul, numéro deux du parti depuis sa fondation en 1965.*médias / samedi 26 novembre 2016

*Son décès, survient à peine deux ans après l’annonce historique du rapprochement entre Cuba et les États-Unis, et qui vient définitivement tourner la page de la Guerre froide que le monde a connue, lors de la crise des missiles d’octobre 1962. 

Avec le décès de Fidel, Raul Castro se retrouve, seul aux commandes, lui qui avait assuré au moment de sa nomination qu’il consulterait le « Commandant en chef » pour toutes les décisions importantes. Raul, âgé de 85 ans depuis le 3 juin, a engagé depuis 10 ans un lent processus de « défidélisation » du régime, défini en avril 2011 par l’adoption lors d’un congrès historique du PCC d’un ensemble de mesures économiques destinées.

Il a également orchestré un rapprochement historique annoncé mi-décembre  2015 avec les États-Unis, révélant un pragmatisme qui tranche avec l’anti-américanisme de son aîné. Célèbre pour ses coups d’éclat et ses discours interminables, mais aussi pour son uniforme vert olive, ses cigares et sa barbe légendaire, Fidel Castro était un symbole de la lutte contre l’« impérialisme américain ».

Fils d’un grand propriétaire terrien d’origine espagnole, Fidel Castro avait surpris jusqu’à ses propres partisans en se tournant vers Moscou peu après la conquête du pouvoir par les« barbudos » en janvier 1959.

Il a défié 11 présidents américains et survécu à maints complots pour l’assassiner (un record de 638 selon le Livre Guinness des records) ainsi qu’à une tentative ratée de débarquement d’exilés cubains soutenus par la CIA dans la baie des Cochons (sud de l’île) en avril 1961.

Fascination pour la Révolution cubaine

John F. Kennedy devait décréter peu après, en février 1962, un embargo commercial et financier. Toujours en vigueur, celui-ci pèse lourdement sur l’économie du pays malgré une série d’assouplissements consentis par l’administration de Barack Obama dans le cadre du dégel.

En octobre 1962, c’est la crise des missiles, provoquée par l’installation de fusées nucléaires soviétiques à Cuba, qui engendre une surenchère et met le monde sous la menace atomique. Washington décide un blocus naval de l’île, et Moscou finit par retirer ses fusées contre la promesse américaine de ne pas envahir l’île.

Compagnon d’armes du guérillero argentin Ernesto « Che » Guevara, le leader cubain s’est voulu le champion de l’exportation de la révolution marxiste en Amérique latine.

Cette révolution suscite alors une certaine fascination et le régime se targue alors d’avoir éradiqué l’analphabétisme et mis en place un système de santé efficace et accessible aux 11,1 millions d’habitants de l’île. Une performance rare pour un pays pauvre d’Amérique latine.

Hugo Chavez, le fils spirituel

Après la dislocation de l’ex. URSS en 1991, principal bailleur de fonds de l’île, la nouvelle situation devait porter un coup terrible à l’économie cubaine : la population est confrontée à des pénuries diverses, Fidel Castro proclame une « période spéciale en temps de paix » .

Maître de la survie politique, le « Lider Maximo » trouve une nouvelle manne avec le tourisme et surtout de nouveaux alliés avec la Chine et le Venezuela du président Hugo Chavez, présenté par Fidel Castro comme son « fils spirituel ».

Le « Lider maximo » a toujours maintenu secrète sa vie privée. Sa compagne Dalia Soto del Valle, qui partageait sa vie depuis les années 1960 et lui a donné cinq fils, devrait assister aux obsèques de celui qui a eu au moins trois autres enfants – dont une fille vivant à Miami – avec trois autres femmes. *médias + ouest-france. /  samedi 26 novembre 2016

********Dans la vie de Fidel Castro, il y a une dimension algérienne

             *Adios Fidel ! 

La mort ce matin, de Fidel Castro à l’âge de 90 ans marque incontestablement la fin d’une époque. C’est que l’homme a imprimé son emprunte le siècle en contribuant à l’écriture de son récit tourmenté. Dans la stature internationale du «leder maximo», il y a une dimension algérienne.

En effet, l’homme a toujours entretenu une relation de profonde amitié avec notre pays. Une relation peu banale, voir même passionnelle, qui remonte à l’époque de la révolution, sans jamais se démentir au cours des années.

Abdelmalek Sellal, en se rendant dernièrement à la Havane a eu l’insigne honneur de rencontrer dans sa modeste maison le grand Fidel, arborant fièrement un survêtement aux couleurs de l’équipe nationale algérienne de football.

La relation entre l’Algérie et Cuba, qui prend sa source à l’époque de notre révolution, est nourrie à la fois de soutien politique, de solidarité et d’anti-impérialisme. Et ce n’est certainement pas un hasard qu’à l’indépendance de l’Algérie, Fidel Castro fût un des premiers chefs d’Etat à venir à Alger, porteur d’un message d’amitié du peuple cubain.

Les images d’époque, en noir et blanc, le montrent dans son imposante silhouette, vêtu de son légendaire treillis aux côtés du président Ahmed Ben Bella, au milieu d’une foule juvénile admirative, imbue des idéaux d’indépendance et de tiers-mondisme.

Au-delà des hommes restent les principes, et c’est ainsi qu’on le verra aussi visiter l’Algérie à l’époque du président Houari Boumediene, un autre grand du siècle. Les cigares que le président Houari fumait ostensiblement et qui rehaussaient son charisme et son orgueil, lui venaient tout droit du pays du Che.

Mais la relation entre l’Algérie et Cuba ne se limite pas à sa dimension politique et diplomatique. Elle aura été particulièrement fructueuse dans le domaine de la santé. On se souvient de ces équipe médicales cubaines affectées dans les zones rurales, les Hauts plateaux, le sud pour prodiguer des soins aux populations locales, boudées par des jeunes médecins algériens, préférant les grandes villes.

De nombreux citoyens algériens ont retrouvé l’usage de leur vue, grâce aux prouesses des médecins cubains qui étaient à la pointe de la chirurgie ophtalmique.

Dans le domaine sportif également, cette coopération s’est traduite par l’envoi à Cuba d’équipes algériennes (athlétisme, boxe, basket, natation) pour des stages de préparation sous la férule de techniciens cubains.

C’est dire que la mort de Fidel Castro pour l’Algérien n’est pas celle de n’importe quel homme, mais celle d’un ami resté fidèle, jusqu’aux bout de sa vie. C’est la raison pour laquelle l’Algérie lui doit un hommage particulier. Et pourquoi ne pas voir graver son nom au fronton d’une institution officielle. Adios Fidel ! –algerie1.com/ Par Nabil Semyane| 26 Novembre 2016 

****************************

*Fidel Castro fête ses 90 ans avec un survêtement aux couleurs algériennes

*voir vidéos:Fidel Castro avec le survêtement de l’équipe nationale algérienne

 Fidel Castro fête ses 90 ans

*Fidel Castro reaparece en público en su 90 cumpleaños

Pour ses 90 ans, Fidel Castro a fait un clin d’oeil à l’Algérie. Le leader de la révolution cubaine a porté le survêtement de l’équipe nationale de football lors d’une cérémonie officielle organisée à La Havane en son honneur.  Cette image a été diffusée dans le monde entier et beaucoup. En réalité, entre Fidel Castro et l’Algérie, c’est bel et bien une vieille histoire d’amour. L’icone de la révolution cubaine a toujours soutenu l’Algérie. Le 20 octobre 1962, Fidel Castro accueille à La Havane le président Ahmed Ben Bella comme nous le montre cette vieille photo.  L’Algérie, dés les premières heures de son indépendance, trouvera en Cuba un soutien et un appui des plus surs pour sa reconstruction.

Castro-Ben-Bella_0

Dans les moments les plus difficiles de son histoire, Cuba de Fidel Castro a tendu une main amicale à l’Algérie. Preuve en est, lors de la “guerre des sables” (octobre 1963-février 1964) lors de laquelle le Maroc de Hassan II a tenté d’agresser militairement l’Algérie pour l’amputer d’une partie de son territoire, Fidel Castro a envoyé de l’artillerie, des avions, des blindés et même un contingent de plusieurs centaines d’hommes pour soutenir le combat des Algériens. L’Algérie n’a pas manqué de lui exprimer sa reconnaissance et Alger est devenue une base arrière des mouvements de libération d’Amérique latine. Alger a également accueilli triomphalement Fidel Castro. Le leader cubain s’était offert une parade avec le président Houari Boumediene dans les rues d’Alger, lors de laquelle une image attendrissante où l’on voit Fidel Castro caresser la tête d’un enfant dans la foule a été léguée à la rospérité.La coopération entre l’Algérie et Cuba a résisté à tous les soubresauts de l’histoire. Les autorités cubaines ont offert leur savoir-faire dans plusieurs domaines. Mais, c’est dans celui de la santé que l’expertise cubaine a été précieuse. Aujourd’hui encore, plusieurs cliniques médicales cubaines, surtout celles spécialisées dans l’ophtalmologie sont opérationnelles en Algérie. Leurs services sont très appréciées par les populations locales. Récemment, plusieurs accords ont été signés  dans le cadre de la 20e session de la commission mixte algéro-cubaine. Et cette histoire d’amour se poursuit encore…*.algerie-focus/ dimanche 14 aoùt 2016

fidel Alger

**************************Vidéos:  Fidel Castro Biography

638 Ways To Kill Castro

**la version arabe : *On a essayé de tuer Castro 638 fois

*************************************

**Quelques réactions: 

*Dans un communiqué, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), rend hommage à « celui qui a renversé une dictature sanglante, celle de Batista. Celui qui s’est opposé durant plus de cinq décennies à l’impérialisme américain. Dans les années 60, la révolution cubaine aura été un immense espoir pour tous les peuples qui luttaient pour leur libération nationale et sociale. (…) Si nous avons toujours défendu la révolution cubaine, nous avons aussi marqué nos désaccords, notamment sur la politique de l’État cubain vis-à-vis de son soutien à la bureaucratie soviétique et sur les conceptions des révolutionnaires cubains quant à la démocratie politique. (…) Hasta la victoria siempre ! »

Jean-Claude Gayssot (PCF), ancien ministre a envoyé une lettre à Raul Castro, désormais seul aux commandes de Cuba« J’ai connu un grand dirigeant amoureux de notre pays, passionné de sa culture, de la Révolution Française, de son histoire. De ses produits culinaires, de ses vins. Le « Comandante en jefe de la Revolución » a œuvré avec courage et détermination pour que le peuple cubain sorte victorieux du bras de fer imposé par le blocus ignoble des USA. Et ce, dans des domaines essentiels: éducation, santé, nourriture… dignité. L’évolution positive qui se dessine depuis quelque temps doit se poursuivre et la France y prendre toute sa place »

*L’ancien ministre Jack Lang (PS), salue « un géant de la scène internationale. Aux yeux des militants de ma génération, il incarnait l’esprit de résistance à l’impérialisme américain et la volonté de construire par la révolution une société plus juste. (…) On ne peut oublier que dans les premières années, le nouveau régime de Fidel a accompli d’importants changements en faveur de la santé, de la protection sociale et de la culture. Malheureusement, le parti unique a abouti ultérieurement à des atteintes aux libertés individuelles. Les liens de François Mitterrand et de certains de ses ministres sont restés tout à la fois amicaux et tumultueux » 

Fidel Castro était « le plus grand » et comme « un second père », a déclaré samedi la légende du football, l'Argentin Diego Maradona (à droite).

**Fidel Castro était « le plus grand » et comme « un second père », a déclaré samedi la légende du football, l’Argentin Diego Maradona à Zagreb, après l’annonce du décès du père de la Révolution cubaine, à l’âge de 90 ans.« C’est une journée horrible. On m’a annoncé la mort de celui qui était le plus grand, sans aucun doute. Fidel Castro est mort. Je suis terriblement triste, parce qu’il était pour moi comme un second père », a expliqué Maradona à Zagreb, où il assiste à la finale de la Coupe Davis de tennis entre la Croatie et l’Argentine.

*************************************

**Consulter par ailleurs: Ces anciens qui s’en vont.2

********************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...