la diaspora algérienne à l’étranger

7 millions d’Algériens vivent à l’étranger

Présente déjà dans de nombreux pays, où vit une communauté algérienne, l’«Association internationale de la diaspora algérienne» à l’étranger «Aida» a été lancée vendredi à Londres en présence d’un grand nombre de cadres algériens exerçant au Royaume-Uni dans différents secteurs d’activité. Cette cérémonie, organisée par «UK-Algeria Business Council», a été rehaussée par la présence de l’ambassadeur d’Algérie au Royaume-Uni, Amar Abba, accompagné du corps diplomatique accrédité à Londres.
Présidée par Abdelouahab Rahim, également dirigeant de la société Dahli -Algérie, «Aida», dont le siège se trouve à Genève, est une association à but non lucratif sans appartenance politique. Son objectif premier est de regrouper toute la diaspora algérienne de par le monde afin de promouvoir, de faciliter son intégration et la faire contribuer au développement et à l’émergence de l’économie algérienne. «C’est avec beaucoup d’espoir et d’optimisme que je participe à la création de cette association qui va rassembler toutes les compétences et les talents à l’étranger pour les mettre à la disposition de leur pays. L’Algérie dispose des compétences qui lui permettent d’envisager l’avenir avec sérénité», a déclaré en substance l’ambassadeur M.Abba, lors de cette cérémonie. Le président de l’association, Rahim, a souligné de son côté l’importance de disposer d’une diaspora qui regroupe les associations à travers le monde «pour pouvoir fédérer l’ensemble de nos communautés à l’étranger afin de leur donner plus de poids», a-t-il déclaré. «Le rôle d’Aida est d’une part, intra-diaspora et d’autre part, orientée vers l’Algérie», a-t-il ajouté mentionnant le lancement d’actions favorisant la création d’emploi à destination de la jeunesse. «La nouvelle organisation a la volonté de créer des synergies entre membres de la diaspora établis dans le monde sans aucune distinction, avec pour objectif de créer un réseau solidaire de compétences et d’expertise», a affirmé pour sa part le vice-président d’Aida et président du Conseil d’affaires algéro-américain, Ismaïl Chikhoune. Un grand intérêt a été exprimé par les participants à l’égard des projets multiples qu’envisage de concrétiser Aida, dont l’une des premières actions est de constituer un réseau pour connecter les Algériens vivant à l’étranger dont le nombre est estimé à 7 millions de membres, dont 5 millions établis en France, selon les chiffres fournis par cette association.
Parmi les actions qui seront entreprises prochainement par la nouvelle association, le 1er Salon international économique de la diaspora algérienne «Diaspora Business Expo» qui se tiendra à Alger du 26 au 30 novembre 2012 et l’organisation du premier congrès de la jeunesse issue de la diaspora, en 2013.
Il y a lieu de souligner que l’économie algérienne a grand besoin de ce «moteur» avantageux à plus d’un titre car constitué par de nombreuses compétences nationales éparpillées de par le monde. Ce vivier, «électoral» à l’occasion, détient un savoir-faire certain et l’Algérie a tout à gagner en visant ces cerveaux auxquels de plus amples facilitations devraient être accordées pour espérer leur adhésion à l’ambitieuse politique économique du pays. Cette élite, à la limite «méconnue», est à même de créer de nouveaux incubateurs en Algérie comme il en existe dans les wilayas d’Oran, Ouargla, Tizi Ouzou et Annaba. Cette diaspora peut également initier à la création de start-up» que sont de jeunes entreprises de haute technologie, à fort potentiel de croissance.(L’Expression-27.05.2012.)

*********************

la diaspora algérienne à l’étranger  canada--9999x9999-c

Près de 42.000 Algériens ont émigré au Canada entre 2006 et 2015

Près de 42.000 Algériens ont quitté l’Algérie entre 2006 et 2015 pour s’installer au Canada, selon les résultats préliminaires d’une étude financée par la Fondation Club Avenir.

Un salaire moyen de 20.000 dollars canadiens

Selon le consulat d’Algérie à Montréal, 86.000 Algériens sont immatriculés rien qu’à Montréal. L’ancienne ambassadrice du Canada en Algérie, Isabelle Roy, a avancé le chiffre de 150.000 Algériens vivant au Canada.

Selon l’étude de la Fondation Club Avenir, les hommes représentent 52% des Algériens du Canada et les femmes 48%. Près de 83% des Algériens du Canada vivent à Montréal. Les deux tiers sont des émigrés de première génération. Le salaire annuel médian des Algériens vivant dans ce pays est de 20.000 dollars canadiens (16.500 dollars américains). *L’équivalent de 2.475.000 DA algériens environ- soit plus 20 millions de centimes par mois. Les salaires en Algérie sont parmi es plus bas du monde. 

La Fondation club avenir créée en 2004 est basée à Montréal. Elle est connue par les trophées annuels octroyés aux Algériens du Canada qui excellent dans leur domaine.*tsa-algerie et +/ mardi 19 septembre 2017 

******************

* 840.000 Algériens ont quitté le pays de 1999 à 2013

Durant la période 1999 à 2013, quelque 840.000 Algériens ont quitté le pays contre 110.000 durant les années 1990, selon les chiffres publiés par le think tank américain Pew Research Center et se basant sur les données de l’Office de la migration internationale des Nations Unies. Et à fin 2013 les Algériens vivant à l’étranger étaient estimés à plus de 1.770.000 contre 1.040.000 en 2000.

La France reste la première destination de flux migratoire des Algériens qui étaient plus nombreux parmi les 670.000 départs enregistrés  durant les années 2000 en plus de l’Europe en général et de l’Amérique du Nord (Canada). Rien que durant l’année 2013, ils étaient au nombre de 60.000 à s’expatrier.

Toujours selon la même source, les Algériens optent aussi pour les pays voisins comme la Tunisie (10.000), Maroc (20.000) durant la période de 1999 à 2013. Alors que le nombre de Marocains vivant en Algérie est inférieur à 10.000 et celui des Tunisiens encore il ne dépasserait pas les 1000.*algerie1.com-22/09/2014

*********************

*Enquête sur les immigrés en France :

Les Algériens vivent surtout à Paris, Lyon et Marseille

Les immigrés nés en Algérie ou en Tunisie résident presque exclusivement dans l’espace des grandes aires urbaines françaises (96,2% et 96,7%) dont plus de la moitié vit à Paris, Lyon ou Marseille,

«lieux de forte implantation industrielle à l’époque des vagues d’immigration importantes de ces populations», indique l’Insee. 56% résident dans les départements de Seine-Saint-Denis, de Paris et du Val-de-Marne. L’Insee précise que c’est là une particularité puisque les Marocains, «arrivés plus récemment en France que les Algériens, sont un peu plus dispersés sur le territoire et plus présents dans les zones méridionales. La moitié d’entre eux résident dans sept grandes aires urbaines (Paris, Montpellier, Avignon, Lille, Lyon, Toulouse et Marseille). En outre, ils habitent plus fréquemment que les autres immigrés d’origine maghrébine dans l’espace des petites ou moyennes aires».

Dans ces grandes aires, les immigrés vivent en cohabitation avec les immigrés de l’Afrique hors Maghreb, arrivés plus récemment, et ceux nés en Asie dont les immigrés venus de Chine qui vivent majoritairement dans l’aire urbaine de Paris (65 % y habitent). C’est dire que le phénomène de ghettoïsation perdure.

Il est troublant de voir dans les conclusions de l’Insee que neuf immigrés en France sur dix «résident dans l’espace des grandes aires urbaines alors que c’est seulement le cas de huit habitants non immigrés sur dix». Par rapport à la population nationale, l’aire urbaine de Paris regroupe à elle seule 38,2% de la population immigrée (2,2 millions de personnes) et 17,1% de la population non immigrée (10,2 millions de personnes).

«Les six plus grandes aires urbaines de province, Lyon, Marseille, Toulouse, Lille, Bordeaux et Nice, regroupent une proportion proche de chacune de ces deux populations : 15% des immigrés et 13% des non-immigrés, soit 842 000 immigrés et 7,7 millions de non-immigrés, y habitent». Cet effet urbain de la population immigrée s’accroît avec les nouveaux arrivés puisque «89,6% des immigrés entrés en France au cours des cinq dernières années habitent dans l’espace des grandes aires urbaines, soit autant que l’ensemble des immigrés résidant en France en 2012», dont un tiers (32,1%) dans l’aire urbaine de Paris, soit un peu moins par rapport à l’ensemble des immigrés cité plus haut (38,2%).

Selon le recensement de la population de 2012, la France compte 65,2 millions d’habitants dont 5,7 millions d’immigrés (parmi eux, 40% ont acquis la nationalité française), soit 8,7% de l’ensemble de la population. W. Mebarek
 
* Il est à préciser la définition de l’Insee : «Un immigré est une personne née de nationalité étrangère à l’étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l’étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. Certains immigrés ont pu devenir français par acquisition de la nationalité, les autres restant étrangers».*Walid Mebarek/ el watan/ mardi 26 avril 2016

****************************

*Des écoles algériennes en France et au Canada

Après l’Ecole algérienne de Paris, le ministère de l’Education compte créer trois autres sur le territoire français destinées essentiellement à la communauté algérienne.

ecoles_740630027

Invité mercredi soir à l’émission «Face à la presse», diffusée sur l’A3, Abdelatif Baba Ahmed, ministre de l’Education, a déclaré que son département pense à créer trois nouvelles Ecoles algériennes à Lille, Marseille et Lyon, et ce, pour répondre à la demande des Algériens établis dans ce pays. «Pour le moment, on est en pourparlers avec le gouvernement français pour pouvoir concrétiser ce projet», a-t-il annoncé. Le Canada, pays où le nombre d’émigrés algériens ne cesse de s’accroître, n’est pas en reste. Le ministre a informé que ses services sont, tout d’abord, en contact avec l’ambassadeur d’Algérie au Canada dans le but d’entamer les premières démarches.*El Watan-17.05.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**L’Association internationale de la diaspora algérienne à l’étranger

L’Association internationale de la diaspora algérienne à l’étranger (AIDA) a été lancée vendredi 25.05.2012. à Londres en présence d’un grand nombre de cadres algériens représentant différents secteurs d’activités.

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de l’Ambassadeur d’Algérie au Royaume-Uni, Amar Abba, et du corps diplomatique accrédité à Londres.

Présidée par Abdelouahab Rahim (PDG de la société Dahli -Algérie), AIDA est une association    à but non lucratif sans appartenance politique qui a pour objectif de regrouper toute la diaspora algérienne de par le monde afin de promouvoir, de faciliter son intégration et la faire    contribuer au développement et à l’émergence de l’économie algérienne.

« C’est avec beaucoup d’espoir et d’optimisme que je participe à la création de cette    association qui va rassembler toutes les compétences et les talents à l’étranger pour les mettre à la disposition de leur pays. L’Algérie dispose des compétences qui lui permettent d’envisager    l’avenir avec sérénité », a déclaré en substance M. Abba lors de cette cérémonie organisée par UK-Algeria business Council.

Le président de l’association, M. Rahim, a souligné de son côté l’importance de    disposer d’une diaspora qui regroupe les associations à travers le monde « pour pouvoir fédérer l’ensemble de nos communautés à l’étranger afin de leur donner plus de poids, a-t-il déclaré.

« Le rôle d’AIDA est d’une part intra diaspora et d’autre part vers l’Algérie », a-t-il    ajouté mentionnant la mise en place d’actions favorisant la création d’emploi à destination de la jeunesse.

« La nouvelle organisation qui voit le jour aujourd’hui, a la volonté de créer des synergies    entre membres de la diaspora établis dans le monde sans aucune distinction, avec pour objectif de créer un réseau solidaire de compétences et d’expertise », a affirmé pour sa part le    vice-président d’AIDA et président du Conseil d’affaires algéro américain, Ismail Chikhoune.

Un grand intérêt a été exprimé par les participants à l’égard des projets multiples    qu’envisage de concrétiser AIDA, dont l’une des première actions est de constituer un réseau pour connecter les Algériens vivant à l’étranger dont le nombre est estimé à 7 millions, dont 5    millions établis en France, selon les chiffres fournis par cette nouvelle organisation.

Parmi les actions qui seront entreprises prochainement par la nouvelle association, le    premier salon international économique de la diaspora algérienne « Diaspora Business Expo » qui se tiendra à Alger du 26 au 30 novembre 2012 et l’organisation du premier congrès de la jeunesse    issue de la diaspora en 2013.*APS-Dimanche 27 mai 2012.

*******************************

*Un Algérien, chauffeur de taxi, porté disparu à Montréal (Canada)

silkahal

Depuis le 21 décembre 2015, on est sans nouvelle d’un Algérien, chauffeur de taxi, à Montréal (Canada) rapportent des médias canadiens citant des proches de Belkacem Si Lakhal (52 ans), un père de famille vivant au Canada.

Son véhicule a été retrouvé, lundi dernier, au centre-ville de  Montréal, suite à un appel d’un citoyen signalant la présence dudit véhicule à l’endroit indiqué.

Selon la police canadienne, il n’y avait aucune trace de violence sur les lieux.Les policiers enquêtent pour déterminer depuis combien de temps le véhicule se trouve à cet endroit.

La femme du disparu, Florida Si Lakhal, est la dernière personne à lui avoir parlé, le 21 décembre dernier. Au cours d’un appel téléphonique, Belkacem lui a dit qu’il était au centre-ville, à bord de son véhicule. Elle a raccroché vers 17 h 30. Elle est restée sans nouvelles de lui depuis.

Selon la police, le chauffeur a déposé un client vers 18 h, dans le Sud-Ouest de Montréal. La femme du chauffeur souligne qu’il est anormal pour son mari de s’absenter sans donner de nouvelles. Il appelle normalement plusieurs fois pendant son quart de travail pour tenir sa famille au courant de ses allées et venues.

Mme Si Lakhal affirme qu’elle n’a pas remarqué de changement dans le comportement de son mari ni de signe de dépression. »Ce n’est pas dans ses habitudes », souligne-t-elle. Il a toute une responsabilité, des enfants. Ses parents sont ici. Il a parrainé son papa et sa maman ».*Par Lila Ghali | 30/12/2015 | .algerie1.com/

************************************

3 réponses à “la diaspora algérienne à l’étranger”

  1. 30 03 2017
    Cathryn (11:58:04) :

    Its like you read my mind! You seem to know so much
    about this, like you wrote the book in it or something. I think that you
    could do with some pics to drive the message home a little bit, but other than that, this is excellent
    blog. A great read. I will definitely be back.

    My weblog manicure

  2. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (14:13:44) :

    I wanted to post you that bit of remark to be able to give thanks the moment again for your fantastic techniques you’ve shared here. It has been so remarkably generous of you to make publicly what some people would have distributed as an e-book to end up making some cash on their own, particularly now that you could have done it in the event you considered necessary. Those thoughts likewise served like a easy way to fully grasp other people have similar fervor just as my personal own to realize a lot more in respect of this condition. I think there are several more enjoyable situations ahead for individuals that view your blog post.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  3. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (23:56:08) :

    I have been exploring for a little bit for any high-quality articles or blog posts on this kind of area . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this site. Reading this info So i am happy to convey that I have a very good uncanny feeling I discovered exactly what I needed. I most certainly will make sure to don’t forget this site and give it a glance on a constant basis.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...