Jumeaux, triplés et autres

Jumeaux, triplés et autres

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

clip_image019

**Ces septuplés sont nés il y a 18 ans

        Que sont-ils devenus? 

media_xll_8065853

Kenny, Kelsey, Natalie, Brandon, Alexis, Nathan et Joel McCaughey fêteront leurs 18 ans ensemble le 19 novembre prochain.*2015

Une première et un miracle. En 1997, Bobbi McCaughey donnait naissance à des septuplés dans l’Iowa. Du jamais vu à l’époque ! À un tel point que les médecins avaient imaginé le pire scénario possible et que les parents furent sévèrement critiqués. 

Paralysie cérébrale
Après avoir fait le tour des médias du monde entier, Kenny, Kelsey, Natalie, Brandon, Alexis, Nathan et Joel McCaughey vont bien. Ils fêteront ensemble leur 18e anniversaire le 19 novembre prochain. Un cap important avant de se tourner vers des études universitaires.

Comme le rappelle le Daily Mail, deux d’entre eux (Alexis et Nathan) ont souffert d’une forme de paralysie cérébrale depuis leur naissance, ce qui ne les a pas empêchés de suivre des études poussées et de mener une vie normale.

Macaronis et couches gratuites
En 1997, Bill Clinton (président des USA) avait appelé la famille McCaughey en personne pour les féliciter. Kenny et Bobbi furent également invités dans la célèbre émission présentée par Oprah Winfrey.

Il y a 18 ans, un bel élan de solidarité s’était formé autour de la famille McCaughey: des dons, une vaste maison, un van, un an de macaronis au fromage, des couches gratuites pendant deux ans…

« Il y avait toujours quelqu’un pour nous aider »
Aujourd’hui, la famille McCaughey occupe toujours la même maison et elle continue à utiliser le même van pour se déplacer. Kenny et Bobbi avaient déjà eu une fille ensemble avant l’arrivée des septuplés: Mikayla, 19 ans.

« Si nous avions besoin de quelque chose, il y avait toujours quelqu’un pour nous aider. Nous avons eu de la chance de recevoir autant de soutien.*7sur7/ -lundi 12 octobre 2015

**voir la vidéo: septuplés, 18 ans après

clip_image022

**************************************

*Une femme d’une trentaine d’années a accouché de septuplés.

Elle a donné naissance à quatre garçons et trois filles dont six vivants, suite à une césarienne après 33 semaines de grossesse, au niveau de l’établissement hospitalier spécialisé en gynécologie obstétrique Benyahia Zohra (Point du jour). La césarienne s’est déroulée dans de bonnes conditions. Les bébés qui pèsent entre 850 g et 1,65 kg ont été placés en couveuses, ils se portent bien et ne présentent aucune malformation des organes.

Toutefois, l’un des bébés de sexe masculin est décédé avant-hier. Les cinq autres bébés prématurés sont toujours gardés en observation. Pour rappel, la venue au monde de septuplés vivants a été au cœur de l’actualité en 1997. Les sept enfants nés le 17 octobre 1997 aux Etats-Unis ont célébré leur 18ème anniversaire l’année écoulée. La clinque Benyahia Zohra a enregistré, il y a deux années, la naissance de quadruplés. Cet établissement a connu une activité très dense. Cette maternité d’une capacité de 64 lits extensible à 72 lits connaît une grande pression. En plus des parturientes de la wilaya d’Oran, il y a aussi les femmes évacuées d’autres wilayas de l’Ouest en vue de bénéficier de la prise en charge au niveau de cette maternité très sollicitée. Selon un bilan communiqué par Mme Tambou Nadia, sage femme et responsable des activités hospitalières, entre 600 et 650 naissances sont enregistrées chaque mois. A titre d’exemple, le mois de janvier, plus de 500 accouchements par voie basse et 115 césariennes ont été effectués. *Nayla Hammoud /  el watan / mardi 05 avril 2016

 

*************************************

*Une jeune maman de Jijel a mis au monde des quadruplés aux premières heures de la journée de samedi 1er novembre 2014.

Une maman jijelienne fête le 1er Novembre en mettant au monde des quadruplés

Deux garçons, Khiredine et Sifedine, et deux filles, Meroua et Safa, égayent désormais le foyer de la famille Frioui, originaire de Chehna (40 km au sud de Jijel) tout heureuse de commémorer de cette manière le 60ème anniversaire du 1ère novembre. La maman, primipare, a accouché par césarienne et ses nouveaux nés, pesant entre 2 et 4 kg, sont en bonne santé, même si les services hospitaliers ont préféré les garder en observation. Aussitôt la nouvelle apprise, un élan de solidarité s’est spontanément créé pour aider cette famille nécessiteuse à subvenir aux nouveaux besoins qui sont les siens après cet heureux événement.*APS-Dimanche, 02 Novembre 2014 

*******************

media_xll_8547181

**Une jeune femme de 25 ans qui se croyait enceinte de triplés a en réalité mis au monde cinq bébés dans un hôpital d’Ambikapur, dans l’Etat de Chhattisgarh, en Inde.

A l’échographie, seuls trois foetus avaient été repérés. 
Les cinq nourrissons, nés prématurément, séjournent dans le service de néonatologie de l’hôpital. Ils pèsent entre 685 et 1.200 grammes et sont en bonne santé, a indiqué la direction de la clinique. 
Le poids moyen d’un nouveau-né en Inde est de 2,5 kilos. **lundi 4/04/2016 –  Source: Belga

**********************

*Une femme donne naissance à des quintuplés (4 garçons et une fille) à Alger

*Lundi 16 juin 2014– Une femme de 29 ans vient de donner naissance à des  quintuplés (4 garçons et une fille) pesant entre 1230 et 1500 grammes,  a-t-on appris lundi de source médicale.

Les bébés se trouvent au service de néo-natalogie du CHU Mustapha Pacha,  a précisé dans une déclaration à l’APS, le Pr Bouzid Addad, chef de service  maternité du CHU Mustapha. La maman et les nouveaux nés « se portent  bien », a ajouté le même responsable.  

Originaire de Skikda, cette maman a été orientée quelques jours avant  son accouchement au CHU de Constantine qui l’a, à son tour, orienté vers le  CHU Mustapha Pacha, habitué à prendre en charge ces grossesses multiples.         
La jeune maman, primipare après quatre ans de mariage a eu recours à  un traitement hormonal. Ce phénomène « est tout à fait normal », selon le Pr Addad qui a rappelé  que son service avait accueilli ces dernières années plusieurs cas dont une  femme originaire de Médéa qui avait mis au monde l’année dernière des septuplés  à la maternité du CHU Mustapha Pacha.*APS-Lundi 16 juin 2014

*Naissance de quintuplés à Khenchela. Jeudi 14 novembre 2013
Un événement exceptionnel pour le jeune couple qui habite la commune de Chechar, au sud de Khenchela. En effet, une jeune maman âgée de 26 ans a accouché, jeudi dernier de quintuplés.
Les bébés, une fille et quatre garçons, ont aussitôt été placées sous surveillance. Une source médicale nous a indiqué que “cette naissance est unique à voir les circonstances qui l’ont entourée, sachant que c’est le premier accouchement pour cette jeune maman”. L’accouchement s’est déroulé dans de très bonnes conditions. “Les cinq poupons sont en parfaite santé et n’ont subi aucune malformation durant la grossesse”, indique-t-il*Liberté-16.11.2013

*une Allemande de 65 ans donne naissance à des quadruplés 

*Une Allemande de 65 ans a donné naissance à des quadruplés dans un hôpital de Berlin et est ainsi devenue mère pour la 17e fois, a annoncé la chaîne de télévision RTL dans la nuit de vendredi à samedi. Cette Berlinoise proche de la retraite est désormais la mère de quadruplés la plus âgée au monde, selon la chaîne qui a négocié les droits exclusifs avec elle. Les bébés prématurés, trois garçons et une fille nés après seulement 26 semaines de grossesse, ont été placés en couveuse mais ont « de bonnes chances de survivre », selon un communiqué de RTL. Déjà mère de 13 enfants et grand-mère de 7 petits-enfants, Annegret Raunigk, enseignante d’anglais et de russe, avait procédé à de multiples inséminations artificielles en Ukraine. La dernière tentative s’était avérée un succès puisque les quatre ovules implantés avaient été fécondés.*médias-samedi 23 mai 2015

*une Allemande de 65 ans enceinte de quadruplés 

Déjà mère de 13 enfants et sept fois grand-mère, une Allemande de 65 ans défraie la chronique outre-Rhin depuis dimanche. Elle est en effet à nouveau enceinte… de quadruplés.

Annegret Raunigk (2e en partant de la gauche sur le canapé), en 2005, entourée de ses enfants. - Joerg Carstensen. -  AFP

Si sa grossesse se déroule sans encombre, Annegret Raunigk sera cet été la plus vieille mère de quadruplés au monde, selon le site internet de RTL. En dépit d’une famille déjà grande, cette Berlinoise n’a pas hésité à se rendre à l’étranger pour recourir à de multiples inséminations artificielles depuis un an et demi pour exaucer le souhait de sa dernière fille de 9 ans, qui désirait un petit frère ou une petite sœur, indique encore RTLLa dernière insémination a largement excédée ses espérances : les quatre ovules implantés ont tous été fécondés. Et pas question pour Annegret Raunigk d’envisager de n’en garder qu’un seul.*Publié le 13/04/2015*ladepeche.fr/

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise 

**Une jeune maman donne naissance à des quintuplés à Alger Agée de 21 ans, Messaouda a donné naissance lundi -22 juillet 2013, à des quintuplés par césarienne au service gynécologie obstétrique de l’hôpital Mustapha Pacha (Alger).- quatre garçons et une fille.

ch-mustapha_1686583

Le Dr Lounes Benghanem, maître assistant et accoucheur, a indiqué que la  mère et quatre nouveaux nés se portaient bien alors que le  cinquième présentait une souffrance respiratoire d’où la nécessité de le  placer sous assistance respiratoire même si sa vie est hors de danger. Les  cinq nouveaux nés (quatre garçons et une fille) pèsent entre 1050 et  1650 g et ont été transférés de suite au service néonatologie en raison  de leur sous poids car venus au monde prématurément. Mère d’un  premier enfant âgé de trois ans, Mme Messaouda a révélé avoir suivi un  traitement hormonal du fait d’un kyste ovarien après avoir été soumise à  un contraceptif oral pendant une année. Les médecins sont unanimes à dire que le traitement est à l’origine de cette naissance multiple. La mère des quintuplés réside à Médéa et a dû être transférée à l’hôpital Mustapha Pacha à cause de sa grossesse à risque.

C’est un cas rare, d’après le professeur Djamil Lebane, chef du service de néonatalogie au CHU Mustapaha Bacha. Hier, vers midi, la jeune maman n’avait toujours pas vu ses enfants. Elle ne les a pas encore prénommés. Elle n’a que deux prénoms en tête : «J’aime les prénoms Yasmine et Aniss. Pour les autres, je n’ai pas encore décidé comment les appeler», a-t-elle déclaré. Le phénomène est connu, généralement dans le cas de fécondation in vitro. Mais cette fois-ci, les bébés sont nés d’une manière naturelle. cette jeune maman, ayant eu un garçon à l’âge de 18 ans, a suivi un traitement de fertilité pour sa deuxième grossesse. Il peut se produire un cas sur 50.000 grossesses pour les quadruplés. Mais pour des quintuplés, la probabilité est plus faible. «Il y a très peu de chances que les bébés s’en sortent. Mais dans le cas qu’on a eu, le plus petit pèse 1 kg et demi», explique le professeur Lebane, qui précise qu’il faut attendre entre une semaine et 10 jours avant de se prononcer sur le pronostic vital de ces nouveau-nés. Deux d’entre eux sont en réanimation. Le Pr Lebane envisage d’appliquer la technique du kangourou à deux bébés (cette technique a pour objectif de remplacer les effets d’un incubateur par la chaleur humaine). «Les résultats de cette expérience sont probants», affirme le spécialiste. A l’occasion, le chef du service de néonatalogie au CHU Mustapha déclare que l’année prochaine l’Algérie va atteindre 1 million de naissances/an. «Je suis très inquiet pour l’Algérie si on n’applique pas le programme national de périnatalité», met-il en garde.   Pour ce qui est de la prise en charge des quintuplés, le problème se pose avec acuité pour cette famille dont le père ne travaille pas depuis plus de 2 mois. Ainsi, les associations caritatives sont appelées à œuvrer afin d’aider, un tant soit peu, les familles qui se retrouvent face à cette situation. «Je n’ai personne dans mon entourage qui puisse m’aider», avoue cette jeune femme ayant à charge 6 enfants dont 5 nouveau-nés. Ce qui complique le vécu de cette famille, c’est le fait que le père ne dispose pas de la couverture de sécurité sociale. Pour ceux qui peuvent les aider à prendre en charge les quintuplé, contacter ce numéro : 07 71 13 82 23. Le  Pr Bouzid Addad, chef du service gynécologie obstétrique de  l’établissement hospitalier Mustapha Pacha a mis en garde contre la  prise de médicaments hormonaux notamment pour les jeunes femmes car  elles mettent leur vie en danger. D’autre part, le Dr Djamil Lebbane,  chef du service néonatologie, a souligné l’importance de l’allaitement  naturel pour les nouveaux nés afin de les prémunir de toute affection  bactérienne.Les grossesses avec plus de trois fœtus surviennent  toutes les 50.000 naissances, a-t-il précisé avant de faire remarquer  que les nouveaux nés sont souvent en sous poids. Au niveau de l’unité  « Kangourou » dans ce même service, il y a quatre mères qui ont donné  naissance à des jumeaux. Il s’agit de trois jumeaux et de triplés tous  en bonne santé malgré leur sous poids. Par ailleurs, une mère  d’Annaba a mis au monde des septuplés en 2011 à l’hôpital Mustapha Pacha  et une autre d’Alger a mis au monde huit bébés à l’hôpital Bachir  Mentouri de Kouba.*letempsdz.com+El Watan-24.07.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**quintuplés à Tizi Ouzou

quintupl%C3%A9s

Une première à Tizi Ouzou. Une jeune femme de 30 ans originaire de Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, a donné naissance, durant la soirée de vendredi, à des quintuplés, quatre filles et un garçon, à la clinique gynéco-obstétrique Sbihi Tassadit. La jeune femme qui venait tout juste de boucler ses 29 semaines de sa première grossesse a accouché par césarienne. L’intervention a été assurée par une équipe qui a regroupé le médecin de garde de ladite clinique et les médecins dépêchés du CHU Nedir Mohamed, à leur tête le professeur Bensaadi. Contacté par nos soins, le directeur-adjoint de la clinique Sbihi Tassadit,   M. Triki, visiblement confiant de l’état de santé de la maman et de ses nouveau-nés nous confie que «l’accouchement s’est passé dans des conditions favorables. La maman a été suivie par des médecins tout au long de sa grossesse. Elle a été accueillie au niveau de l’établissement vendredi à 7h. Quelques heures plus tard, son état a évolué. De suite, l’équipe du CHU, étant le centre par excellence capable d’assurer l’accouchement, a été contactée. La césarienne imposée a eu lieu vers 20h30 et a duré environ 45 minutes». L’accouchement, loin d’être ordinaire, avait nécessité la mobilisation de tous et «une cellule de suivi a été mise formée pour mettre en place les moyens nécessaires», ajoute notre interlocuteur. Vers 21h30, les quintuplés nés prématurément avec plusieurs semaines en avance ont été transférés vers le CHU avant d’être mis dans des couveuses ramenées de l’hôpital d’Azeffoun et celui d’Azazga, «vu la charge que connaît la clinique en matière d’accouchements». «Il y a un manque de couveuses, c’est pour cela que nous avons contacté les deux hôpitaux d’Azeffoun et d’Azazga pour nous envoyer des couveuses dans lesquelles les bébés seront gardés et suivis par des pédiatres», conclut-il. *letempsdz-22.06.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**naissance de quadruplés à Abu Dhabi 

media_xll_7248145

La naissance de quadruplés est loin d’être un fait commun, mais la naissance de deux paires de jumeaux identiques est un vrai petit miracle. Les quatre nourrissons sont venus au monde à 25 semaines de grossesse, le 11 août 2014. Et tout va bien pour les quatre stars de l’hôpital, merci.

Les jeunes parents résidant à Abu Dhabi ont eu une merveilleuse nouvelle: ils pourront bientôt rentrer à la maison avec leurs quatre bébés nés cet été. Les nourrissons de deux mois et demi, nés par césarienne le 11 août, étaient de grands prématurés. Leur prise en charge par la clinique Harlaching, de Munich, fut un événement pour les médecins pourtant spécialisés dans les naissances mutliples. Le couple avait dû se déplacer jusqu’en Allemagne pour l’accouchement programmé, les soins nécessaires dans ce genre de cas unique demandant une équipe de professionnels habilités, ce dont même le meilleur hôpital d’Abu Dhabi ne disposait pas. Pourtant, même la clinique munichoise a dû mobiliser ses troupes pour l’événement hors normes: 33 médecins et infirmières rodés ont assisté, prêts à intervenir, à la mise au monde de ces deux garçons et filles parfaitement identiques.« C’est un cas exceptionnel, qui vous arrive probablement une seule fois sur toute votre carrière », a expliqué Birgit Fritz, l’infirmière en chef du service. Les poids plumes sont deux filles et deux garçons nommés Raya, Danya, Ali et Khalid et pesaient respectivement à la naissance 740, 680, 790 et 740 grammes. Malgré les risques liés à la grossesse et à l’accouchement, les enfants n’ont souffert d’aucune complication. Ils pourront bientôt rentrer se bousculer à la maison.*7sur7–01/11/2014 -

**Quintuplés à Prague C’est un fait rarissime, et une grande première en République tchèque : une jeune mère a donné naissance à des quintuplés, issus d’une conception naturelle, dimanche 04 juin 2013, à Prague. Les médias n’ont pas manqué l’épilogue d’une grossesse dont ils ont aimé suivre les péripéties lors des dernières semaines, et qui s’est achevée sans problèmes.

Alexandra Kiňová, photo: CTK

S’il y a eu, pour cette maman pas tout-à-fait comme les autres, une inondation ces derniers jours, alors c’est une inondation de bonheur. Alexandra Kiňová, 23 ans, originaire de la petite ville de Milovice en Bohême centrale, a donné naissance ce dimanche à des quintuplés dans la capitale. L’accouchement, par césarienne, s’est déroulé en un temps record, 5 minutes par nourrisson, et sans aucune complication. Aujourd’hui toute la petite famille, qui n’est plus si petite que ça, va bien, comme l’a assuré Zbyňek Straňák, chef de service de la maternité de Podolí, à Prague, lors d’une conférence de presse peu après l’heureux événement : « L’état de santé des cinq enfants est globalement bon, il correspond à un avancement de 31 semaines de grossesse. Ils sont désormais dans un service de soins intensifs, où ils ont été placés dans des couveuses et sous perfusion. Et tous les cinq reçoivent une aide respiratoire légère, pour prévenir une des complications les plus fréquentes dans ces cas. »

Photo: CTK/PR/Vojtěch Resler/Ústav pro péči o matku a dítě

La naissance de Deniel, Michael, Martin, Alex et Terezka, entre 1050 et 1340 grammes chacun, n’a finalement été occultée que par les intempéries du week-end, qui ont largement monopolisé l’attention des médias. Lors de la grossesse en revanche, la presse s’était passionnée pour le suivi de cette histoire sans équivalent depuis l’existence de registres des naissances dans le pays, ce qui remonte à la fin des années 1940.

Photo: CTK/PR/Vojtěch Resler/Ústav pro péči o matku a dítě

Alexandra Kiňová, déjà mère d’un garçon de 5 ans, rentre ainsi à sa manière dans l’histoire de la République tchèque, plus d’un demi-siècle après la venue au monde des premiers quadruplés tchécoslovaques, en 1959. Mais celle que les médias ont surnommé « Supermama » n’a pas toujours su que sa grossesse se terminerait par un tel record : pensant d’abord avoir des quadruplés, les médecins ont fini par trouver que oui, il y avait bien un cinquième caché derrière ses frères et sœur. Depuis, les commentaires vont bon train sur la future vie des parents, qui sera à coup sûr bouleversée, même avec l’aide des deux nourrices qu’ils comptent utiliser pour leur prêter main forte. La psychologue Ilona Gillernová explique que si la mère aura fort à faire, son conjoint aussi risque d’avoir un emploi du temps chargé pour les années à venir. « Le père devra lui aussi faire face à cette situation peu commune. J’espère qu’il sera là pour l’aider dans tout le processus d’éducation. Les cinq enfants auront un développement relativement similaire, mais chacun d’entre eux peut avoir des besoins un peu différents des autres, il faudra bien faire attention d’y répondre et ce ne sera pas toujours facile. Surtout qu’il y a parmi eux une petite fille, entourée de quatre petits garçons. Tous les cinq vont avoir besoin de la mère, du père, mais aussi de beaucoup d’autres gens autour. Je pense que cette famille n’a pas seulement besoin de soutien matériel, mais aussi, et peut-être surtout, de soutien psychologique pour l’aider dans cette épreuve qui leur est inconnue. » Les parents sont ainsi prévenus, la famille et les voisins également, et tout le monde peut désormais retourner à ses occupations en attendant, un jour, l’arrivée des premiers sextuplés tchèques.*radio.cz-04.06.2013.

Photo: CTK/PR/Vojtěch Resler/Ústav pro péči o matku a dítě

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise naissances-multiples-les-quintuples_14528850_1 bebes-chinois gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

** Naissance de quadruplés à El Bayadh 183994

Tout le mérite revient aux gynécologues de l’hôpital Mohamed-Boudiaf qui ont dû déployer des efforts méritoires pour assister une parturiente qui a mis au monde trois filles et un garçon, samedi dernier en fin de soirée-28 septembre 2013. Les autorités locales et le wali se sont déplacés à l’hôpital, un bouquet de fleurs à la main et comblé de cadeaux l’heureuse maman originaire de la commune de Kef Lahmar et ses quatre nourrissons qui se portent comme des anges.*médias-30.09.2013

**quadruplés à l’hôpital Chorfa, dans la commune de Chlef La direction et le corps médical  de l’hôpital de Chorfa ont mobilisé les moyens nécessaires pour la réussite de cet accouchement à haut risque. Une primo parturiente de 28 ans, originaire de la ville de Chlef, a mis au monde, vendredi dernier à 17 h 30, des quadruplés : deux filles de 1,400 kg chacune et deux garçons de 1,400 kg et 1,500 kg, à la maternité de l’hôpital Chorfa, dans la commune de Chlef. Un seul d’entre eux est décédé après avoir passé 48 h au service de néonatologie de la maternité de l’hôpital. Les trois autres bébés ainsi que leur mère se portent bien, selon les services de la maternité qui est considérée comme la plus importante du secteur public de la région. On nous signale que la direction et le corps médical  de l’hôpital de Chorfa ont mobilisé les moyens nécessaires pour la réussite de cet accouchement à haut risque. Le Docteur Bedjaoui, premier responsable de l’établissement, souligne à ce propos les efforts  déployés par son équipe pour la prise en charge des femmes admises ou transférées des autres secteurs sanitaires. Les proches de la famille ne cachaient d’ailleurs pas leur joie devant ce dénouement heureux. A noter que ladite maternité avait accueilli, deux fois consécutives, une mission médicale suisse pour des actions médicales et de formation du personnel en place.*elwatan-25/05/2009

**Enceinte de triplés pour la deuxième fois en deux ans.

Le couple rêvait d’avoir une petite fille. Ils en auront trois. media_xll_6249930

Sarah et Bill Imbierowicz sont sous le choc: ce couple d’Indiana vient de découvrir qu’ils allaient être parents de triplés, 15 mois à peine après avoir déjà accueilli trois bébés d’un coup. Le couple a aussi un fils de trois ans. Avec quatre enfants, le quotidien de la famille était déjà bien rempli. Mais le couple, qui n’a fait que des garçons, rêvait d’avoir une petite fille. Ils en auront trois. « Je mentirais si je ne disais pas que je suis un peu dépassée par les événements », a confié Sarah, 36 ans. « Mais je sais aussi qu’on est bien entouré et ça ira. ». Sarah et Bill seront donc les heureux parents de sept enfants en janvier prochain. Tous ont été conçus par fécondation in vitro. Après trois ans de traitement infructueux et plusieurs fausses couches, quatre embryons ont été placés dans l’utérus de Sarah. Un seul a tenu et Will est né. Ils ont recommencé la même chose un peu plus tard, pensant que le résultat serait identique mais Sarah a mis trois enfants au monde. Cette fois, deux embryons ont été implantés et trois foetus ont été découverts. Les fillettes verront le jour par césarienne aux alentours de la nouvelle année.*7sur7–08.11.2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Des frères siamois séparés  ont appris à vivre avec une partie du bassin manquante, un seul rein et seule jambe chacun. 

media_xll_6685239

Hassan et Hussein Benhaffaf étaient des siamois. Maintenus l’un à l’autre par un bassin unique (ils ont chacun deux bras), ils ont été séparés en 2010 lors d’une opération périlleuse. Ils avaient quatre mois. Les chirurgiens ont réussi une prouesse. Désormais, âgés de quatre ans, les frères ont appris à vivre avec une partie du bassin manquante, un seul rein et seule jambe chacun. 

En voyage en Irlande, Hassan et Hussein ont eu la chance de rencontrer leur star de cinéma préférée, Winter le dauphin. La star du film « L’Incroyable Histoire de Winter le dauphin » est un cétacé sans queue.  « Quand on leur a dit qu’ils allaient réaliser leur rêve et rencontre Winter, ils ne nous ont pas cru », explique Azzedine Benhaffaf au Tampa Bay Times. « Quand ils l’ont vu, ils sont restés bouche bée. » Le duo a pu caresser le dauphin et apprendre des anecdotes amusantes sur lui grâce à celle qui s’en occupe. *7sur7–24/04/2014 

media_l_6685234

media_xll_6685233

************************************




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...