Premiers pas de l’Algérie dans l’industrie aéronautique

**Des hélicoptères Augusta seront fabriqués à Sétif -Algérie

DFM11042016_1

*A la faveur d’un protocole d’accord de partenariat industriel et commercial, signé entre le ministère de la Défense Nationale (MDN)  et  le groupe italien Leonardo-Finmeccanica (SPA-Italie), des hélicoptères de marque AugustaWesland seront fabriqués sur le site d’Ain Arnat (Sétif), a annoncé, jeudi, le MDN dans un communiqué.

Le proctole s’inscrit « dans le cadre de la concrétisation du programme de relance économique, initié par son excellence le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, visant à redynamiser l’industrie nationale et de l’intérêt que porte le Haut commandament de l’Armée nationale populaire au développement des fabrications militaires, pour contribuer au progrès national et renforcer ses potentiels », a précisé la même source.

Les parties à ce protocole « ont convenu dès cette année de créer une société commune algéro-italienne dédiée à la fabrication d’hélicoptères légers et moyens sur le site industriel d’Aïn Arnat ». « Il est fixé à cette société, dès les premières années et après construction des installations, l’objectif majeur de produire trois types d’hélicoptères légers et moyens pour divers usages, parmi lesquels le transport de personnels et de cargaisons, l’évacuation sanitaire, la surveillance et le contrôle », toujours selonle communiqué du MDN.

Cette société « bénéficiera dès son lancement d’un réseau de distribution local et à l’international, et d’un service après-vente incluant l’ensemble des échelons de réparation », note la même source.

Il convient de souligner, ajoute le MDN, que « cette société disposera en dernier lieu d’un appareil de formation et de qualification pour ses propres besoins et ceux des clients ». De surcroît, ce programme industriel « est à même de soutenir, au niveau national, le développement des activités de haute technologie dans les domaines de métériaux composites, de mécanique de précision, de l’électronique et de l’optoélectronique », conclut le communiqué du MDN.*Par Mourad Arbani | 11/08/2016 | algerie1.com

*************************************

*Premier drone algérien (avion sans pilote) en fabrication au Centre de soudage et de contrôle de Bou Ismaïl, dans la wilaya de Tipasa.

Réalisé avec des matériaux entiérement locaux par une équipe de jeunes ingénieurs de ce centre, le drone sera opérationnel avant la fin de l’année 2013

Le drone, une arme pour les crimes d’État Capture3

L’Algérie est-elle en train de négocier un virage décisif dans son développement industriel, en mettant un premier pas dans le monde fermé de l’industrie aéronautique, jusque-là réservée aux seuls pays nantis ? Cette question pourrait trouver une première réponse dans ce prototype de drone algérien (avion sans pilote) en fabrication au Centre de soudage et de contrôle (CSC) de Bou Ismaïl, dans la wilaya de Tipasa.

L’annonce de la fabrication du premier exemplaire de drone (avion sans pilote) a été faite ce jeudi 07.03.2013, au cours de la visite de ce centre par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Haraoubia. Réalisé par une équipe de jeunes ingénieurs de ce centre, le drone sera opérationnel avant la fin de l’année 2013, ont annoncé des responsables du CSC au ministre au niveau de l’atelier de développement d’un système avionique avec des matériaux entièrement algériens. Selon l’APS, l’idée de ce prototype d’avion sans pilote a été lancée en 2010 lors de la visite du président de la République à l’université de Ouargla.

Elle s’est ensuite poursuivie par la réalisation des divers matériaux et équipements au niveau du Centre de soudage et contrôle de Bou Ismaïl «grâce à une équipe d’ingénieurs chevronnés qui ont travaillé sur une base de données de 1.050 drones», a-t-on indiqué. Se félicitant des efforts des responsables du centre de recherche et du travail réalisé par les jeunes ingénieurs, M. Haraoubia a estimé, à cet égard, que le CSC est «à la pointe en matière de soudage et de contrôle, d’où le nombre important de conventions signées avec de grandes entreprises nationales (Sonatrach, Sonelgaz, etc.) et internationales (Mittal steel, Samsung, Sonati)». Le CSC de Bou Ismaïl est une filiale du Centre de recherches scientifiques et techniques en soudage et contrôle de Annaba. Il est riche de 30 années d’expérience en expertise et assistance technique spécialisée dans le soudage et contrôle nondestructifs. Jeudi, la délégation ministérielle s’est également rendue au Centre de recherche et d’analyses physico-chimiques (CRAPC), installé dans le même site en attendant son transfert dans le nouveau siège en cours de réalisation à Tipasa.

Le CRAPC est spécialisé dans le développement des techniques analytiques relatives à la chimie des matériaux et de l’environnement. Cette structure de recherche s’est lancée dans un projet de coopération euroméditerranéenne de contrôle des particules dans l’air qui permettra de faire un état des lieux de la pollution transfrontalière, a-t-on indiqué. Une expérience lancée par l’unité d’analyses et de développement technologique en environnement en milieu fermé est également mise en place sur le site.

L’annonce de la fabrication du premier prototype de drone en Algérie intervient quelques mois seulement après l’annonce d’un autre projet novateur, celui de la réalisation d’une unité de montage d’avions, dès juillet 2013. Après la première voiture algérienne qui sortira de Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret, le premier avion algérien sortira, lui, de la wilaya voisine de Relizane. Plus précisément à l’est de la wilaya de Relizane, à Oued Djemâa, où un investisseur privé a décidé d’installer son unité de montage d’avions. Même si l’identité de l’investisseur ni sa nationalité n’ont pas encore été précisées, cette unité, qui sera construite sur une superficie de 5 hectares, est située non loin de la piste de décollage et d’atterrissage des avions de pulvérisation de pesticides à usage agricole. La sortie du premier aéronef est annoncée pour juillet prochain, correspondant à la fin des festivités du cinquantenaire de l’indépendance.

Cette unité, qui représente un investissement de plus de 72 milliards de centimes, procèdera au montage de petits avions de 2 à 4 sièges à partir de juillet de cette année. Ceci comme première phase, avant de passer au montage d’avions de 80 sièges ainsi qu’à la fourniture des services de maintenance pour l’équipement de l’aviation, indique une source proche du dossier. Les avions qui sortiront de cette unité serviront à la protection des forêts, des axes routiers, la lutte antiacridienne ainsi qu’aux évacuations sanitaires, etc. Avec le Centre national des techniques spatiales d’Arzew, le Centre de soudage et de contrôle (CSC) de Bou Ismaïl et l’unité de montage d’avions de Relizane, trois jalons sont dans le chemin de l’Algérie vers le développement d’une industrie aéronautique performante, peut-être l’une des meilleures solutions qui tiennent la route en prévision de la fin annoncée des énergies fossiles enfouies dans le sous-sol du pays.* source: Le Quotidien d’Oran-08.03.2013.

**Vol inaugural du premier drone algérien, sur l’aérodrome de Sidi Bel-Abbès, au mois de juillet prochain

L’aérodrome de l’ex-Alat, situé à la périphérie Est de la ville de Sidi Bel-Abbès, aura l’insigne honneur d’abriter, au mois de juillet prochain, le vol inaugural du premier drone algérien, baptisé Amel, réalisé par une jeune équipe de scientifiques et techniciens nationaux relevant de la plate-forme technologique de Bou-Ismaïl.

Ce prototype d’avion sans pilote dont la conception et la construction ont été lancées en août-octobre 2010, dans un échéancier de réalisation de 36 mois comporte des composantes embarquées, électronique et informatique, de conception entièrement algérienne.

Pour ses caractéristiques techniques, ses concepteurs indiquent qu’une fois opérationnel, il aura une autonomie de vol de 6 heures sur une distance de 200km et une altitude de 3.500 mètres, et ce, à partir de son point de guidage et de contrôle terrestre.

D’autre part, dans ce domaine de spécialité très fermé qu’est la construction aéronautique, il faut rappeler que lors d’un précédent entretien accordé en 2010 à la presse, le professeur Hafid Aourag, directeur de la recherche scientifique et de la technologie, avait annoncé la conclusion par l’Algérie d’un contrat d’achat de brevets canadiens en vue de la réalisation de deux types d’avions civils, l’un pour les travaux agricoles aériens et la surveillance des départs d’incendie, l’autre pour le transport des voyageurs avec une capacité d’accueil à son bord de plus de 100 passagers.

Sans donner de plus amples détails sur les projets envisagés, de fortes probabilités laissaient penser que les brevets en question auraient été acquis auprès du constructeur canadien ‘Bombardier’ considéré comme «le chef de file mondial dans la conception et la fabrication de services et de produits aéronautiques novateurs destinés aux marchés des avions de transport régional, d’affaires et amphibies ».

Il faut rappeler qu’un projet similaire a été initiée auparavant par des hommes d’affaires algériens avec la compagnie canadienne ‘Produits Aviatech’, en vue de l’achat du brevet d’un aéronef au nom de ‘Super Cyclone’, d’une capacité d’accueil de quatre passagers.

Selon la presse canadienne, l’opération n’a pu se concrétiser pour diverses «questions de détails » que l’un des propriétaires de l’entreprise, Carl Duguay, n’a pu expliquer clairement à l’époque.*La voix de l’Oranie-25.05.2013.

*********************************************

23 réponses à “Premiers pas de l’Algérie dans l’industrie aéronautique”

1 2
  1. 24 07 2018
    pet rx card (02:34:08) :

    It’s really hard to find good quality content like this these days. Well I will never be the same after reading this info! Babies andtiny cute animals probably like you. You really have to keep producing great stuff like this one!

    http://www.ibpf.org/resource/discount-drug-network-prescription-discount-card

  2. 16 06 2018
    Reinaldo (02:14:57) :

    Hello, i believe that i noticed you visited my web site so
    i got here to go back the want?.I am trying to find issues to improve my web
    site!I assume its ok to make use of some of your ideas!!

    My page: personal injury lawyer los angeles

  3. 6 06 2018
    Houston marketing (01:11:51) :

    I am genuinely thankful for this. It’s so rare to see a nice blog like this one these days. Thank you for sharing this information with the world. This is excellent, an eye opener for sure!

    http://houstonmarketing70245.onesmablog.com

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...