Jeux et concours.une arnaque à grande échelle

**Préjudice - Les victimes de ces larges campagnes d’escroquerie gaspillent d’importantes sommes d’argent sans rien gagner en contrepartie.
Nombreux sont les Algériens qui rêvent de posséder un véhicule haut de gamme ou de belles et grandes maisons sans y parvenir. L’érosion constante du pouvoir d’achat, le chômage et la hausse sans cesse des prix des produits de première nécessité rendent de tels objectifs impossibles. Cette catégorie de citoyens, et elle constitue une majorité absolue dans la société algérienne, tente de promouvoir ses conditions de vie par le biais des jeux du hasard. «Je tente cette fois-ci. Je pourrais être parmi les chanceux», dit-on.
Conscientes de cette réalité amère et cette crédulité d’une partie de citoyens, certaines boîtes occultes font des fortunes en faisant croire aux abonnés des trois opérateurs de la téléphonie qu’ils peuvent gagner de grosses voitures et de grandes sommes d’argent.
Les citoyens reçoivent, en effet, des SMS les incitant à envoyer des mots bien définis à un certain numéro pour participer à des tombolas dont les cadeaux proposés ne laissent pas indifférents les destinataires des messages. Ces jeux de hasard se sont accentués ces derniers temps, au point qu’ils sont devenus des moyens de harcèlement incessant pour les citoyens.
Ces derniers, par crédulité ou par simple désir de gagner des choses dont ils ont longtemps rêvé, sont souvent pris au piège.
Ces boîtes occultes, car le numéro affiché n’appartient à aucun des opérateurs de téléphonie mobile exerçant sur le marché national, et est généralement composé de cinq ou six chiffres, demandent même aux abonnées des informations personnelles, prétextant qu’elles sont indispensables lors de l’opération du tirage au sort.
Et on ne se contente pas d’un seul envoi, mais les arnaqueurs s’inscrivent plutôt dans une logique de longues séries d’un semblant de guerre psychologique.
Ils commencent leur sale besogne en annonçant le concours par des SMS du genre : «Vous voulez gagner une voiture…ou ….Da ‘ Envoyez…au numéro… ». Et le feuilleton d’envoi s’installe alors dans la durée, sachant que le coût du SMS varie entre 70 et 80 dinars. Et il semble que l’opérateur Djezzy constitue la voie privilégiée par les initiateurs de ces concours, au vu du grand nombre de ses abonnés, estimés à près de 15 millions d’Algériens. Il est tout à fait compréhensible que les arnaqueurs tentent de prendre au piège le plus grand nombre de citoyens. La plus récente des arnaques provient d’une boîte qui affiche le numéro 66012 et promet aux Algériens de gagner des voitures de type Audi A3 et plus de 100 millions de centimes. La pression exercée sur les abonnés de cet opérateur est des plus exacerbée. «Urgent ! le concours touche à sa fin. Le score de (nom et prénom de la personne) propriétaire du numéro…. le favorise pour gagner.
Envoie S au 66012 et explose vite ton score». «Le triage au sort pour gagner une Audi A3 sera effectué le…, Vite, envoyez…au 66012.» Face à cet acharnement, plusieurs citoyens croient qu’il leur est possible de «rafler la mise», mais ils ne font, en réalité, que gaspiller leur argent. Et ce n’est, malheureusement, qu’après avoir dépensé des sommes colossales que les naïfs se réveillent et se rendent compte qu’ils tenaient à une chimère. Mais le mal a déjà été fait..(Info Soir-02.08.2012.).

*Diversité – Les pratiques malveillantes ne se limitent pas aux SMS, mais s’étendent aussi aux appels.
Ça commence par un texto, mais on suggère aux citoyens d’appeler à certains numéros pour gagner des voitures, meubles, voyages, argent, etc. Et rien ne semble arrêter cette jungle où les crédules parmi les abonnés aux réseaux de la téléphonie mobile continuent de rêver.
C’est une technique maligne pour faire croire aux participants qu’il s’agit bel et bien d’annonces sérieuses. Et là les témoignages des victimes ne manquent pas. Même les prestataires de services de rechargement automatique en sont témoins.
«Il y a des citoyens qui viennent recharger leurs téléphones trois ou quatre fois par jour. Et parfois, ils appellent ces numéros dans ce local même et redemandent encore à recharger. Je leur dis que cela ne mène à rien et qu’ils ne font que jeter leur argent par la fenêtre. En vain. Personnellement, j’ai la conscience tranquille car j’ai toujours sensibilisé mes clients sur ce danger permanent qui les guette. Ces jeux sont devenus comme une addiction pour certains !», affirme Mourad, propriétaire d’un kiosque multiservices à la rue Ferhat-Boussad (ex-Meissonier) à Alger-Centre. Les appels sont tarifiés à 75 dinars les 30 secondes.
On peut alors imaginer les sommes faramineuses dépensées, ou plutôt jetées par la fenêtre, par les consommateurs crédules qui font encore confiance à des arnaqueurs. «Il y a quelques jours, j’ai reçu un SMS m’informant que j’étais sélectionné pour gagner une grosse cylindrée et me demandant d’appeler à un numéro pour confirmer ma présence à la cérémonie de remise de ce cadeau.
J’ai vite acheté une carte de recharge de 2 000 dinars et j’ai appelé. Une femme me répond, elle me demande nom, prénom, adresse, fonction…Ensuite, elle m’a exigé de la rappeler dans 10 minutes. J’ai consommé tout le crédit et la belle voix me demande de la rappeler quatre jours plus tard pour me préciser le lieu de la cérémonie. C’est un cauchemar, j’ai dépensé au total 4 500 dinars, sans résultat», avoue Mohamed, agent de sécurité dans une banque privée à Alger. «Je veux engager des procédures judiciaires pour dévoiler ces arnaqueurs, mais un avocat m’en a dissuadé, arguant le fait que je serais appelé à dépenser encore plus d’argent. Il faut que l’Etat intervienne pour sanctionner sévèrement les auteurs de ces escroqueries», se révolte notre interlocuteur. Il y a même des abonnés qui récidivent et tentent encore leur chance, estimant que 75 ou 80 dinars ne signifient rien pour eux. Et ils ne s’en rendent compte qu’après avoir épuisé une «fortune». C’est le cas de Saïd, serveur dans un restaurant qui a dépensé en un mois plus que sa paie. «J’ai participé à un concours où on devait appeler à un numéro comme pour répondre à certaines questions relatives à l’actualité sportive.
Mais en fin de compte, la belle voix tentait de faire durer la communication le plus de temps possible. Au même moment, je participais à un autre jeu de hasard en envoyant les mots qu’on me demande sur un autre numéro. Je demandais à chaque fois des avances sur salaires. Et à la fin du mois, lorsque j’ai demandé au patron de me payer, il m’a dit que c’était plutôt moi qui lui devais 1 000 dinars !», témoigne-t-il.

**Crainte – En sus de l’argent gaspillé, les participants à ces jeux ont peur pour avoir transmis leurs informations personnelles.
Si les uns évoquent le sujet sur un ton de divertissement, d’autres expriment leur regret et leur haine envers les arnaqueurs. Toutefois, les victimes sont unanimes à appeler les autorités compétentes à mettre un terme aux activités des auteurs de ces jeux de hasard. «J’ai perdu plus de 3 000 dinars en l’espace d’une semaine dans ces jeux.
Il est vrai que je rêve d’avoir un véhicule. Et c’est mon épouse qui m’encourage à tenter ma chance. A chaque fois que je reçois un SMS, je réponds sur le champ, je tenais à donner l’exemple en matière de discipline afin d’attirer la sympathie des organisateurs de ces jeux. J’envoie tout ce qu’on me demande, sans hésitation aucune, mais sans résultat concret.
Ce qui m’intrigue est que cette boîte organisatrice de concours n’affiche même pas les noms des gagnants. J’ai compris alors qu’il s’agissait simplement d’une escroquerie», regrette Abdelkader, la quarantaine. Maçon de son état, notre interlocuteur n’a pour l’instant d’autre recours que de souhaiter tous les malheurs du monde à «ceux qui lui ont volé l’argent gagné à la sueur de son front». Kamel, la trentaine, comptable dans une entreprise privée à Boumerdès, a vécu le même cauchemar. «Amateur des jeux du hasard, j’ai perdu au total près de 5 000 dinars.
En fin du compte, j’ai compris que cet argent est parti en fumée et que je ne gagnerai jamais rien. De toute façon, si les initiateurs de ce jeu sont des voleurs, moi aussi j’ai une responsabilité que j’assume pleinement ; j’ai été trop naïf, j’ai honte !», affirme-t-il, ajoutant qu’il a renoncé définitivement à ce genre de concours. «Nos grands-parents n’avaient pas tort lorsqu’ils nous disaient que celui qui voulait réussir dans sa vie devait se lever tôt», insiste-t-il. Le plus remarquable, c’est qu’aucune catégorie de citoyens n’est épargnée par l’arnaque.
Tout le monde veut gagner et croit à des promesses qui émanent de boîtes occultes, ce qui renseigne, on ne peut plus clairement, sur l’absence de conscience chez le consommateur algérien. Le cas de Samir est des plus édifiants.
Occupant un haut poste de responsabilité dans une administration publique et bardé de diplômes supérieurs en droit et en économie, Samir n’a pas échappé à cette machination. «Au début, je me suis dit que ces jeux n’étaient que l »uvre de bandes d’escrocs, mais avec la multitude de messages que je recevais quotidiennement sur mon téléphone, j’ai craqué.
Et ce sont des collègues, cadres supérieurs eux aussi, qui m’ont convaincu de l’utilité de ma participation. En l’espace d’un mois, j’ai dépensé près de 10 000 dinars !», témoigne-t-il sur un ton de regret et d’amertume.
Et ce n’est pas l’argent gaspillé qui tourmente le plus notre interlocuteur, mais plutôt ces données personnelles envoyées à une partie occulte. «J’ai peur pour ma vie. Je ne sais même pas ce que ces arnaqueurs peuvent faire avec mes coordonnées. Cela peut même hypothéquer ma carrière professionnelle», déplore-t-il. Plusieurs de nos interlocuteurs se demandent si ces jeux ne sont pas l »uvre de parties qui «espionnent les Algériens». Un danger plus grave que de perdre de l’argent.

**La loi bafouée…La réglementation en vigueur interdit aux trois opérateurs de la téléphonie mobile d’être partie prenante dans toutes sortes de jeux de hasard.
C’est en février 2010, que l’Autorité de réglementation de la poste et des télécommunications (ARPT) avait sommé les trois opérateurs (Djezzy, Mobilis et Nedjma) de renoncer à tous les jeux et concours par SMS.
Dans une correspondance adressée à ces opérateurs, l’ARPT avait souligné que le Pari Sportif Algérien (PSA) détenait exclusivement le droit de pratiquer ce genre de concours.
Toutefois, il s’avère que les opérateurs n’ont pas pris en considération la décision en question et continuent de «récolter» encore des milliards de manière illégale. Cette violation flagrante d’une mesure officielle renseigne sur l’absence totale de contrôle du marché national des télécommunications.
«A quoi sert une loi si elle n’est pas appliquée ‘ L’ARPT est censée veiller sur le respect de ses décisions, mais on se rend compte que les consommateurs constituent le dernier souci des autorités. Des citoyens naïfs font les frais de cette situation», se révoltent, à l’unanimité, les victimes de l’escroquerie. Une chose est certaine ; il est impossible de réaliser ces jeux sans un accord préalable avec les opérateurs qui, semble-t-il, agissent en toute impunité, explique un cadre du secteur des télécommunications, qui a requis l’anonymat.
Des boîtes privées signent, a-t-il expliqué, des conventions avec les opérateurs fixant le taux de la marge à prendre par chaque partie.
Ce qui est encore plus frappant, c’est que les modalités appliquées de par le monde dans ce genre de jeux ne sont pas de mise en Algérie. Il faut que les participants soient informés préalablement du règlement intérieur du concours, la manière de gagner, les dates de l’affichage des résultats et les noms des lauréats doivent être rendus publics par des médias (télévision, radio ou presse écrite).
Or ces jeux se font dans une clandestinité et une obscurité des plus totales. «Les autorités publiques doivent imposer le respect de la loi ! Il y a des citoyens crédules qui sont incapables de mener une vie décente et qui sont arnaqués dans ces jeux. Le consommateur a le droit d’être protégé !», ajoutent nos interlocuteurs. Si le contrôle fait cruellement défaut, il faut aussi dire que les associations de protection du consommateur sont totalement absentes et font preuve d’une grande passivité. Il est vrai que la question est abordée sur certains sites de discussion sur Internet, mais sur le terrain rien n’est fait. Les autorités ferment l »il et la société civile n’intervient pas pour mettre fin à ces arnaques…(Info Soir-02.08.2012.).

*******************************

Jeux et concours.une arnaque à grande échelle media_xll_9487748

         »Tu m’entends? »

*Une nouvelle escroquerie par téléphone a vu le jour.

Quelqu’un vous appelle d’un numéro que vous ne connaissez pas. Le numéro s’affiche et vous connaissez la région dont provient l’appel. Sans méfiance, vous décrochez. Un inconnu vous demande d’emblée: « Tu m’entends? » Vous allez avoir tendance à répondre: « Oui ». Erreur. L’inconnu enregistre ce « oui » et utilise votre voix pour faire passer certains paiements par carte de crédit.

« Si vous dites oui, c’est comme vous aviez accepté quelque chose », note Susan Grant, directrice de la protection des consommateurs américains, pour CBS News. « Je sais que les gens pensent que c’est impoli de raccrocher mais c’est une bonne stratégie. »

Alors que les escrocs utilisent le plus souvent: « Tu m’entends? » comme phrase d’accroche, ils peuvent également prononcer d’autres questions qui suscitent une réponse courte et affirmative. Par exemple: « Vous êtes le propriétaire du téléphone? », « Payez-vous vos factures? »

Fox News conseille aux gens de ne jamais répondre aux numéros qu’ils ne connaissent pas, de ne pas donner d’informations personnelles par téléphone, de ne pas répondre à des questions posées par un inconnu par téléphone. Si vous vous êtes fait avoir, surveillez attentivement votre relevé de crédit. Le procédé est connu aujourd’hui aux Etats-Unis mais pourrait très vite donner des idées à certains escrocs qui se concentrent sur la Belgique.*7sur7*dimanche 29 janvier 2017

*********************************

6 réponses à “Jeux et concours.une arnaque à grande échelle”

  1. 22 02 2017
    Lesli Koulavongsa (18:12:19) :

    Hi There! We are searching for experienced people that are interested in from working their home on a full-time basis. If you want to earn $200 a day, and you don’t mind developing some short opinions up, this is the perfect opportunity for you! Simply click the link here NOW!

    http://writingjobincome.com

  2. 26 01 2017
    Bree Jonas (11:58:12) :

    Hi There! We are searching for some people that are interested in from working their home on a full-time basis. If you want to earn $500 a day, and you don’t mind writing some short opinions up, this is the perfect opportunity for you! Simply check out the link here NOW!

    http://writingjobincome.com

  3. 24 01 2017
    Winford Maracle (13:12:34) :

    Hi There! We are looking for some people that might be interested in from working their home on a full-time basis. If you want to earn $200 a day, and you don’t mind writing some short opinions up, this might be perfect opportunity for you! Simply click the link here NOW!

    http://writingjobincome.com

  4. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (13:22:14) :

    This blog is definitely rather handy since I’m at the moment creating an internet floral website – although I am only starting out therefore it’s really fairly small, nothing like this site. Can link to a few of the posts here as they are quite. Thanks much. Zoey Olsen

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  5. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (22:17:22) :

    I believe other website owners should take this site as an model, very clean and good user friendly layout.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...