Salon national de Créativité

**Un village dédié à la création

 1er Salon national de Créativité se déroulant du 25 au 29 avril 2013

Salon national de Créativité 128wvt0vpd

Depuis cinq jours, à  l’Esplanade de Riadh El Feth d’Alger règne une certaine fébrilité. Un-je –ne- sais-quoi de festif dans l’air. C’est devenu un grand « village des artistes »

936533_517785688257993_958002594_n

Un village dédié à la création. Et justement, à la faveur  du 1er Salon national de Créativité se déroulant du 25 au 29 avril. Une belle et louable initiative lancée par l’Office national des droits d’auteurs (ONDA) tombant à point nommé avec la célébration de la journée mondiale de la propriété intellectuelle( le 26 avril)  et aussi  avec celle du 40e anniversaire de l’ONDA.

Ce village des artistes où l’on peut croiser un chanteur, éditeur (musique), producteur au centimètre carré. Ici, au stand Izem, la diva du chant saharien Hasna Becharia sirotant un café et s’insurgeant contre le piratage( elle a été victime d’un éditeur oranais), là, Souad Asla nous dévoile son tout premier album, là-bas, l’ « entertainer » Hakim Salhi, enregistre en direct live avec le public sa nouvelle chanson Matkhalouhache au stand du studio Olympia Artissimo, à côté, Cheikh Sidi Bémol saluant l’éditeur de Izem ou encore plus loin, des jeunes rappeurs s’opposant dans un battle. Bref, une cour des miracles fédérant les saltimbanques, des rencontres interactives entres anciens et jeunes auteurs, des chanteurs, des compositeurs, des breakdancers, des taggeurs, des maisons de disques, des associations, des troupes de Sud algérien.

Vulgarisation et pédagogie contre le piratage

Et puis, en marge de ce salon, un festival faisant la promotion des jeunes talents et autre scène musicale actuelle, chaque soi à la salle Ibn Zeydoun tels que Amel Zen, Kawtar, Linda Blues, Myriam Mehidi, Yousra Chatila, Sido La Dose, les groupe Jaristes, Wlad Bambara, El Dey, Freekline avec comme têtes d’affiche le grand chanteur marocain Abdelwahab Doukali, Takfarinas, Bilal, Hakim Salhi ou encore Mohamed Lamine. « Ce salon, c’est une approche de sensibilisation. Une culture qui condamne le piratage. Je voudrais que le lycéen ait honte d’acheter un CD piraté. Je combats l’acte lui-même qui est illicite. Il s’agir de sensibiliser les écoliers, les lycéens, les collégiens et les étudiants. Nous organisons des journées portes ouvertes sur l’ONDA dans les universités, les grandes écoles comme l’ISMA, l’ESPA ou encore l’Institut de musique d’Alger ! Notre stratégie, c’est d’ouvrir l’ONDA à tout le monde. Humaniser l’ONDA ! Il y a six mois, nous avons signé une convention avec la DGSN (Direction nationale de la sûreté nationale) dans le cadre de la lutte contre le piratage et  la Gendarmerie Nationale. Nous souhaitons que les Douanes et le la Justice ( le ministère) oeuvrent avec nous contre ce fléau. Je lance un appel à la Justice (le ministère) pour travailler ensemble, la main dans la main contre le piratage et pour le respect et la protection des droits d’auteurs… », soulignera M. Bencheikh , El Hocine Sami, directeur général de l’Office national des droits d’auteurs (ONDA). *El Watan-29.04.2013.

**Promotion  et sensibilisation  contre le piratage d’œuvres d’art

arton22079-9ae4d

Le premier Salon national de créativité qu’organise l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins en collaboration avec la Radio algérienne, à l’occasion de la célébration de son quarantième anniversaire, sous le thème générique « générations-dz solidaires » se poursuit à l’esplanade Riad El Feth, l’OREF, en présence d’une cinquantaine de participants.

Une faible affluence a marqué la journée de dimanche dernier à cause du temps pluvieux. Certains participants n’ont pas ouverts leurs stands, parce que, nous a-t-on expliqué, ils avaient eu un monde fou durant les journées du vendredi et samedi derniers.  Les maisons d’édition et certains organismes participant ont souligné que leur participation ne vise pas un objectif commercial mais plutôt promotionnel. Leur présence à cette manifestation a pour but de faire connaître au public leurs différentes activités respectives. « Nous prenons part à ce rendez-vous pour faire connaître la production de certains artistes qui ont déjà exposé leurs œuvres au Musée public national d’art moderne et contemporain d’Alger, le Mama, dont Mohamed Issiakhem, Mahdjoub Ben Bella, entre autres », a affirmé un représentant du musée le Mama.  Dans la foulée, il rappelle que le travail principal de cet organisme consiste en « la sensibilisation des visiteurs pour leur inculquer la culture de la protection et la préservation de la propriété intellectuelle ». Le même représentant soutient que la tâche n’est pas une sinécure, mais qu’avec le temps, le public commence à prendre conscience de la nécessité et de l’importance de ne pas porter atteinte aux œuvres artistiques pour permettre aux créateurs du beau et aussi du sens de travailler davantage pour une meilleure production qui  enrichira à coup sûr notre patrimoine culturel et artistique.  Au stand du Mama, des œuvres qui ont marqué à jamais l’histoire des arts plastiques sont exposées. Celles-ci rappellent, encore une fois, tout le génie créateur des artistes peintres algériens qui ont donné à l’humanité des œuvres immortelles. C’est dire que les visiteurs ont toute la latitude d’apprécier les œuvres picturales des artistes peintres algériens dont les tableaux font désormais partie du patrimoine artistique universel. Le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques est aussi présent à cette manifestation. La participation du CNRPH à cette rencontre vise la promotion des travaux de ses chercheurs. Bachir Bey Hamza, responsable du stand, précise que « notre domaine est quelque peu méconnu du grand public.  C’est pour cette raison nous mettons à profit cette rencontre pour le faire connaître aux visiteurs, tout en faisant un travail de sensibilisation par rapport à la protection de la propriété intellectuelle ». Des émissions en direct sont organisées par la radio algérienne. Des personnalités qui travaillent dans le domaine artistique, des responsables à l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins expliquent, à travers les ondes de la radio, les efforts des pouvoirs publics, les mécanismes mis en place ainsi que l’importance de la conscientisation du citoyen dans le cadre de la lutte contre le piratage, phénomène qui a pris de l’ampleur ces dernières années, et l’atteinte à la propriété intellectuelle. La Télévision nationale est aussi présente, mais cette présence est symbolique. A la question de savoir pourquoi la télé n’a pas envisagé l’organisation d’une émission pour mieux faire passer le message, un représentant de cette chaîne s’est contenté de dire que l’étroitesse du stand n’a pas permis l’installation d’un studio.  Il a au passage relevé la mauvaise organisation, tout en accordant des circonstances atténuantes, surtout qu’il s’agit d’une première expérience du genre. Les visiteurs ont fait le même reproche aux organisateurs de cette manifestation. Ils ont souligné à l’unanimité des carences liées en particulier à l’aspect organisationnel, tout en louant l’initiative qui contribuera à la prise de conscience sur les ravages du piratage. « Certes, l’organisation n’est pas au top, mais le thème de ce premier salon est très important, en raison du seuil alarmant qu’a atteint le piratage des œuvres d’arts. Si nous n’agissons pas ensemble, la création risque de disparaître. Il est temps de réagir pour mettre un terme à ces pratiques ». La lutte contre ce fléau, qui a tendance à se généraliser et à gangrener d’autres domaines d’activités, doit être l’affaire de tous. Mieux vaut tard que jamais.*Horizons-29.04.2013.

**L’ONDA FÊTE SES 40 ANS

Le 26 avril 2013 coïncide avec la Journée mondiale de la propriété intellectuelle. Cette Journée a une résonance particulière, notamment en Algérie, puisque, cette année, l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (Onda) fête ses 40 ans.

C’est en célébrant l’art et les artistes, la création et les créateurs que l’Onda a choisi de fêter son anniversaire et la Journée mondiale de la propriété intellectuelle. Bencheikh El Hocine Sami, directeur général de l’Onda, a, lors d’une conférence de presse organisée lundi dernier à l’auditorium Aïssa-Messaoudi de la Radio algérienne, est revenu sur le programme spécial qui a été dressé à l’occasion de cette double célébration.
Avant de décliner les grandes lignes de la programmation, le DG de l’Onda a tenu à signaler que l’activité de protection des droits d’auteurs en Algérie est antérieure à l’Onda, puisque jusqu’en 1973, elle a existé sous l’égide de la Sacem. Après les deux ordonnances de 1973, et la création de l’Onda, il y a eu une autre ordonnance en 1997 qui a introduit le droit voisin, ainsi que celle de 2003 qui a donné une “dimension mondiale” à l’activité de l’Onda, d’autant que les technologies de l’information et de la communication se sont développées. “Je pense que nous avons l’une des législations les plus pertinentes”, a soutenu Bencheikh El Hocine Sami, lors de son exposé.
Il est également revenu sur le travail de sensibilisation de l’Onda, du protocole d’accord signé (en octobre 2012) avec la Direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn), et celui qui vient d’être signé avec la Gendarmerie nationale. Il a signalé que le général-major Ahmed Bousteïla, commandant de la Gendarmerie nationale, “s’est engagé à mettre à notre disposition 1 541 brigades de gendarmerie”, tout en relevant que l’Onda jouit aujourd’hui de plus de “visibilité”. M. Bencheikh souhaite également impliquer dans le combat de l’Onda contre le piratage et pour la protection de la propriété intellectuelle, les Douanes algériennes, ainsi que le ministère de la Justice. “Je lance un appel à nos amis de la Justice pour qu’ils travaillent avec nous, la main dans la main”, a-t-il appuyé. Le DG de l’Onda, qui a évoqué le cas des nouvelles chaînes et celui des chaines étrangères (Nessma TV avec laquelle l’Onda a des “démêlés”), a également annoncé qu’un contrat sera bientôt signé avec la direction de Google et celle d’Apple.

Générations-dz Solidaires

L’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins organisera, du 25 au 29 avril à l’esplanade de Riadh El-Feth, le 1er Salon de la Créativité, qui a pour slogan, “Générations-Dz Solidaires”. Un spot signé du rappeur Sido La Dose a d’ailleurs été réalisé pour la promotion de cet évènement. Douze maisons d’édition de livres, douze maisons de disques, des institutions culturelles, des associations auront des stands d’exposition au niveau de ce Salon. Beaucoup d’artistes prendront part à cet évènement, notamment Abdelwahab Doukkali (Maroc), Sofia Mbarek (Tunisie), Takfarinas, Houari Benchenet, Lotfi Double Kanon, cheb Bilal, Mohamed Lamine, etc. Bencheikh El Hocine Sami, qui a souhaité que ce Salon de la Créativité devienne “une tradition”, a annoncé que Hakimù Salhi enregistrera son album durant ce Salon de la Créativité. Ce salon sera un véritable “village” où toutes les expressions artistiques s’exprimeront (des breakdanseurs, des taggueurs, des danseurs de hip-hop, des clowns, les vendeurs de livres de la Grande-Poste, etc.). En outre, l’Onda organisera aujourd’hui à 15 heures une cérémonie officielle en son siège, et inaugurera en soirée, à 19 heures précisément à la salle Ibn Zeydoun (Riadh El-Feth), le programme des soirées musicales du Salon de la Créativité (6 soirées en tout, dont la dernière aura lieu à la salle El Atlas de Bab El-Oued). Pour la première soirée, ce sont les artistes ayant pris part à la compilation “Hymne à la liberté”, ainsi que Iddir Salem, les groupes Wlad Bambra et Elwachoul, Kawtar et Kader Japonais, qui ouvriront le bal. Par ailleurs, en coordination avec le ministère de l’Education nationale, l’Onda organisera, demain dans tous les établissements scolaires, à travers tout le territoire national, un cours (un cours précis pour chacun des trois paliers, à la première heure) sur la propriété intellectuelle. Chaque jour, le salon accueillera également dix classes de terminale. Signalons aussi qu’un timbre postal dédié aux droits d’auteurs et aux droits voisins sera également présenté. Enfin, la nouvelle version du site internet de l’Onda (www.onda.dz) sera officiellement lancée aujourd’hui.*Liberté-Mercredi, 24 Avril 2013

**************************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...