Le film de Djamila Bouhired

L’artiste égyptienne Magda Sabbahi, qui a incarné  une des héroïnes de la guerre de Libération nationale Djamila Bouhired dans  le film portant son nom affirme que cette œuvre raconte la lutte de la femme  algérienne contre l’occupation française.         
Magda Sabbahi qui a réuni ses talents d’artiste et de productrice pour  mettre en avant le combat héroïque de l’Algérienne contre l’occupation française,  a révélé à l’APS qu’elle avait voulu à travers le cinéma immortaliser  des évènements ayant marqué la lutte du peuple algérien.          
Mais c’est avant tout, confie-t-elle, un hommage à toutes les « Djamila  Bouhired » d’Algérie qui ont lutté et consenti de lourds sacrifices pour l’indépendance  de leur pays affirmant que cette grande moudjahida demeure un symbole pour toutes  les militantes dans le monde arabe.         
Elle a reconnu avoir mûri sa décision d’incarner Djamila Bouhired après  de longues lectures sur la Révolution algérienne qui ont suscité son intérêt  pour les évènements ayant marqué cette étape de l’histoire d’Algérie.         
Le scénario qui a été rédigé par les grandes plumes de la littéraire  arabe qu’étaient Najib Mahfoud, Abderrahmane Cherqaoui et Ali Zerkaoui avait  conforté son choix pour ce film qui eut un écho extraordinaire auprès de l’opinion  internationale dans un contexte de combat anticolonial.         
Concernant la réalisation du film produit en 1958, l’année où Djamila  Bouhired devait être exécutée à l’issue d’un procès factice des autorités coloniales,  l’artiste a révélé qu’un important budget a été consacré pour la conception  de maquettes représentant la Casbah et les quartiers d’Alger qui furent le théâtre  de ces évènements historiques.   Le tournage du film qui fut projeté en avant première dans la salle  de cinéma Radio au Caire, a duré quatre mois.        
Magda Sabbahi, de son vrai nom Afaf Ali Kamel Sabahi, se rappelle avec  fierté avoir épousé le personnage de Djamila Bouhired. A un moment donné  j’ai souhaité réellement me trouver sur un véritable champ de bataille, dit-elle. « Ma foi en cette cause m’a poussée à m’investir pleinement dans  cette oeuvre et même le défaut de financement ne m’en a deviée, a souligné  Magda pour qui la valeur d’un film ne se mesurait pas à son coùt ni à ses recettes  mais plutôt au message historique qu’il véhicule et à ce niveau là, a-t-elle  lancé avec fiérté, Djamila Bouhired fut ma consécration  « .         
Concernant sa rencontre avec l’héroine de la guerre d’Algérie, Magda  se rappelle d’une femme à la mesure de sa renommée. Djamila Bouhired était une femme de valeur, se souvient-elle,  et comme toutes les femmes qui portaient une Histoire et une cause elle savait  être éloquente même dans son silence.         
Sur un autre plan, Mme Magda est revenue sur les distinctions que lui  avaient décérnées les autorités algériennes, notamment le bouclier  des moudjahidine à l’occasion de la célébration du 46 ème anniversaire de l’indépendance  de l’Algérie qui constitue, a-t-elle insisté, « le couronnement de toute ma carrière  artistique ».        
A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme,  Mme Magda a tenu à rendre un hommage particulier à la femme algérienne pour  son combat pour le recouvrement de l’Indépendance et de la dignité nationales  et sa contribution au développement de son pays dans tous les domaines.(09.03.09.) 

 

225 réponses à “Le film de Djamila Bouhired”

1 10 11 12
  1. 29 11 2020
    berkey (04:14:09) :

    I have been exploring for a little for any high-quality articles or blog posts on this sort of house . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this web site. Reading this info So i’m happy to show that I have an incredibly just right uncanny feeling I found out just what I needed. I most definitely will make certain to don?t overlook this website and give it a look on a continuing basis.|
    berkey https://binged.it/3o5mC1D

  2. 17 06 2018
    InList (06:31:30) :

    I’m left breathless by your amazing content on your article. This post probably saved my relationship. About how many people are on your team, hope you do not mind me inquiring. Discovered this while on LinkedIn and I am happy I did. I have never in my life thought of this until just today.

    http://beer-app48258.thezenweb.com

  3. 22 04 2018
    Zora Armacost (11:26:33) :

    Your writing style reminds me of my neighbor back in California. On a scale from 1 to 10, You are an 11. Your writing style reminds me of my neighbor. Interesting post.

    http://alexistpmhc.blogocial.com

  4. 10 04 2018
    zvodretiluret (01:01:43) :

    I conceive you have observed some very interesting points, thanks for the post.

    http://www.zvodretiluret.com/

  5. 6 04 2018
    zvodretiluret (03:01:01) :

    It’s a pity you don’t have a donate button! I’d definitely donate to this superb blog! I suppose for now i’ll settle for book-marking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to brand new updates and will talk about this site with my Facebook group. Talk soon!

    http://www.zvodretiluret.com/

1 10 11 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...