Hadj M’hamed El Anka,30 après…

  elanka.jpg  Une notoriété demeurée intacte

Il y a trente ans disparaissait El cheikh Hadj M’hamed El Anka, le grand maître de la chanson chaâbie, porteur d’une riche partie de notre patrimoine culturel.  » Au milieu des années soixante, alors adolescent plutôt imprégné par les mélodies yéyés, j’avais accompagné, à son invitation, un parent, voisin et ami du drabekdji Alilou (Ali Debbah), à la célébration d’une fête familiale pour écouter le grand maître de la chanson Hadj M’hamed El Anka. J’allais découvrir, pour la première fois, ce mythe que tout Alger adulait. Pendant que des gens s’activaient fébrilement à l’extérieur, dans l’espoir d’assister au récital du cheikh, à l’intérieur régnait une ambiance retenue, quasi-religieuse. Les gens, l’estomac repu, prenaient place sur les chaises louées pour cette occasion. Ça se bousculait bien un peu, mais très gentiment, pour trouver le meilleur angle de vue. Quand le cheikh commença à gratter, en virtuose, son mandole, un frisson parcourut l’assistance. Touchia, istikhbar et l’assistance fut transportée, happée par les sonorités musicales puis par la voix mélodieuse, chaude et d’une extraordinaire résonance de l’interprète. En l’écoutant égrener les notes de sa qacida, je comprenais mieux les propos de mon parent qui parlait de fusion entre le cheikh et son mandole. Les paroles du chanteur se confondaient, en parfaite symbiose, avec sa musique. Comment ne pas être atteint par le virus du chaâbi ? De son vrai nom Aït Ouarab Mohamed Idir Halo, Hadj M’hamed El Anka, passionné dès son plus jeune âge par la musique populaire, se distingua par sa grande persévérance, alliée à une capacité d’assimilation rare qui lui permettait de reproduire sans la moindre erreur toute une qacida avec le mizen (rythme ou équilibre) adéquat. Le jeune M’hamed côtoiera les plus grands maîtres et d’abord son père spirituel cheikh Nador, auquel il succédera, à sa mort en 1926, puis cheikh Saïdi, un des plus prestigieux chantres de l’époque, auprès de qui il va parfaire sa formation musicale, ainsi que les maîtres Sid Ali Oulid Lekehal, Sfindja… El Anka bénéficiera aussi du concours de l’éminent intellectuel Sid Ahmed Ben Zekri, proviseur du lycée franco-musulman d’Alger, qui lui enseigna les œuvres des grands poètes algériens, Sidi Lakhdar BenKhlouf, Sidi Mohamed Ben Messaïb, Mohamed Bensmaïn, Cheikh Kouider etc .Il révolutionna le chaâbi, connu d’abord sous l’appellation moghrabi, avec l’introduction de nouvelles sonorités et ce, grâce à l’apport étudié et mesuré de nouveaux instruments lui permettant d’exploiter au mieux ses capacités, à l’exemple du mandole qui devint l’instrument mythique du chaâbi. Il a interprété près de 360 poésies (qaca’id ) et produit environ 130 disques, avec des chefs-d’œuvre comme Lahmam lirabitou, Sebhan ellah ya ltif, Win saâdi win, Ya dif Allah, El Meknassia… Hadj M’Hamed El Anka animera la dernière soirée de sa carrière, durant une partie de la nuit, à El Biar dans le quartier Mont d’Or, chez C. Ahmed, le fils de l’armurier de la rue Bab Azzoun. Il mourut le 23 novembre 1978, à Alger, et fut enterré au cimetière d’El Kettar. Trente années après la mort de Hadj M’hamed El Anka, que les uns appellent le « cardinal » et d’autres le « phénix », que reste-t-il de son art et d’une œuvre façonnée par plus de cinquante années d’une vie ? Sa notoriété demeure, aujourd’hui encore, intacte. Les cassettes et les CD d’El Anka se font rares dans les étals des disquaires, car, me dit le responsable du point de vente d’une maison d’édition bien connue, sise à Chevalley, ils sont immédiatement achetés. Les merveilleuses mélodies d’El Anka n’ont donc pas pris de rides et continuent d’envoûter beaucoup de jeunes mais bien plus les anciens. Les fans qui ont une bourse modeste peuvent se payer ce plaisir, à des prix abordables, dans des endroits connus d’Alger, comme la place des Martyrs ou dans une petite échoppe, à proximité de la wilaya d’Alger, du côté de la rue Hocine Asselah. On ne cesse de copier et de graver ses œuvres, hélas souvent au détriment de la qualité de l’enregistrement, car la demande des œuvres de Hadj M’hamed El Anka n’a en fait jamais cessé. Mais si le précurseur du chaâbi, chanteur, instrumentiste et créateur de génie, est toujours présent, peut-on dire autant de son art ? De l’école El Kamendja rue du Lézard à La Casbah, en 1938, au Conservatoire central d’Alger, après l’indépendance, El Anka formera des disciples à qui il léguera un très riche patrimoine. Depuis les plus anciens, Boudjemaâ El Ankis, Hassan Saïd, Amar Lachab, Rachid Souki, Rahma Boualem jusqu’aux Mehdi Tamache, Dahmane El Kobi, Chercham, Bourdib, H’cissen, Ferdjallah, le défunt Kaouane et tant d’autres. Si des chanteurs comme Mahboub Bati, décédé en 2000, (autre grand auteur, compositeur interprète, qui a lancé sur scène le défunt El Hachemi Guerrouabi, Boudjemaa El Ankis et Amar Ezzahi, Hassen Saïd, Abdelkader Chaou, Dahmane El Harrachi, Guerrouabi et Amar Zahi… émergeront avec de nouveaux styles, d’autres, particulièrement des élèves d’El Anka, se contenteront d’imiter aveuglément leur maître (comme si cela était possible), singeant même ses mimiques, ce qui rebutait, de son vivant, le « cardinal ». Dans une société algérienne envahie par la musique occidentale et des genres comme le raï qui apportent le rythme dont les jeunes sont friands, le chaâbi d’El Anka, a perdu beaucoup d’espace. D’abord, inexplicablement, dans les médias qui ne font pas de promotion au chaâbi, si l’on excepte les émissions hebdomadaires qui lui sont consacrées sur la Chaîne III et sur El Bahdja. Il a même reculé dans les fêtes familiales où, le plus souvent, les DJ remplacent les soirées chaâbi d’antan. Face à la déferlante raï, « sponsorisé par l’Algérie officielle » comme l’avait déclaré Guerrouabi au quotidien Le Matin en 2000, naîtront Abdelmadjid Meskoud et les interprètes de ce qu’on a appelé le néo-chaâbi, avec, entre autres, le regretté Kamel Messaoudi, Mourad Djaâfri, Noureddine Alane, Nacerdine Galiz… Les puristes et conservateurs du chaâbi, opposés aux adeptes du néo-chaâbi et du chaâbi moderne, considèrent qu’on ne peut comparer et substituer à des quacidate d’un haut niveau culturel, des chansonnettes sans grand génie, contenant des paroles simples et plus commerciales qu’artistiques. Réda Doumaz, compositeur-interprète, qu’on désigne comme l’intellectuel de la musique chaâbi, est de ceux qui considèrent que le chaâbi ne s’est pas arrêté avec son maître. Il prône un chaâbi modernisé, selon les règles universelles de la musique et ouvert au monde. Pendant que les uns et les autres s’opposent sur leur conception du chaâbi, de nombreux jeunes interprètes, qui ne se posent pas de question, comme le jeune prodige relizanais, Mustapha Belahcène, ou le Belouizdadi Ladoui Mohamed, continuent de porter le message du « phénix » disparu mais dont l’art, malgré tout, demeure présent parmi nous. ( El Watan)

311 réponses à “Hadj M’hamed El Anka,30 après…”

1 2 3 16
  1. 22 10 2011
    minecraft skins (14:37:30) :

    An gripping discussion is designer annotate. I expect that you should pen writer on this matter, it mightiness not be a sacred content but generally grouping are not sufficiency to verbalise on much topics. To the succeeding. Cheers like your ELAyam-2 » Hadj M’hamed El Anka,30 après….

  2. 20 10 2011
    Potato And Leek Soup (20:25:16) :

    It’s a goodness dishonor you don’t contain a communicate money add! I’d definitely deal money for this wonderful webpage! That i assume for the time existence i’ll be satisfied bookmarking with including an individual’s Insert that my incomparable Msn component. That i pretending bumptious that testament messages and definitely give apportion the web position utilizing my uncomparable Facebook or sound team: )

  3. 20 10 2011
    Memory Foam Mattress Reviews (13:10:59) :

    Discriminating job. I study something much hard on blogs unremarkable. It will ever be rousing to translate communication off their writers and exercise a short something from their store. I’d opt to use any with all the in my teeny weblog whether you do not mind. Natually I’ll cater a connectedness on your own weblog. Numerous thanks .

  4. 20 10 2011
    extraction thimble (01:15:29) :

    Quite an interesting post. came upon your blog and wanted to say that I have really enjoyed reading

  5. 19 10 2011
    uroda (00:54:15) :

    I’m very happy to read this. This is the kind of manual that needs to be given and not the accidental misinformation that is at the other blogs. Appreciate your sharing this greatest doc.

  6. 14 10 2011
    odzywki dla sportowcow (05:37:01) :

    I have to show some appreciation to the writer for bailing me out of such a dilemma. Right after exploring throughout the the net and meeting things which are not helpful, I assumed my life was well over. Existing without the strategies to the issues you’ve sorted out as a result of your main short post is a serious case, and those that would have adversely affected my career if I had not noticed your website. Your own personal skills and kindness in dealing with every part was very helpful. I don’t know what I would’ve done if I hadn’t come upon such a stuff like this. I am able to now relish my future. Thanks a lot so much for your professional and results-oriented guide. I will not hesitate to endorse your blog post to anyone who wants and needs counselling about this subject.

  7. 12 10 2011
    Regena Gavula (11:57:55) :

    I would like to thank you for the efforts you have made in writing this post. I am hoping the same best work from you in the future as well. In fact your creative writing abilities has inspired me to start my own BlogEngine blog now.

  8. 12 10 2011
    Kimberly Hawley (08:05:30) :

    Great website. Lots of helpful information here. I am sending it to some buddies ans also sharing in delicious. And obviously, thanks on your sweat!

  9. 25 09 2011
    lee min ho (05:45:03) :

    It is appropriate time to make some plans for the future and it’s time to be happy. I’ve read this post and if I could I wish to suggest you few interesting things or advice. Maybe you could write next articles referring to this article. I want to read more things about it!

  10. 25 09 2011
    Drama Greek (01:15:49) :

    Thank you for your thoughtful post!

  11. 24 09 2011
    search engine optimisation kent (20:42:58) :

    You have brought up a very excellent details , thanks for the post.

  12. 24 09 2011
    Careers in Sociology (20:31:39) :

    I found your posting to be insightful! Thank you.

  13. 24 09 2011
    Carmelo Gaona (20:09:03) :

    I would be interested in more content like this from you. I think a lot like you on this subject and your perspective is interesting. Will there be more soon?

  14. 24 09 2011
    Alfonzo Warp (19:51:33) :

    Thank you for writing unique and interesting content. This is a very informative article. I concur with a lot of your views in this writing.

  15. 21 09 2011
    Christian Louboutin Booties Mad Marta 150mm Beige (12:44:29) :

    Thanks for your article. I would like to say that the very first thing you will need to complete is verify if you really need credit score improvement. To do that you simply must get your hands on a duplicate of your credit report. That should not be difficult, because the government mandates that you are allowed to receive one free of charge copy of the credit report every year. You just have to check with the right persons. You can either read the website for your Federal Trade Commission or contact one of the major credit agencies right away.

  16. 1 09 2011
    Curso de Photoshop (18:20:21) :

    Hi! Thanks for making this sort of an unusual report. Really you could have pointed out those issues the other way round. And yet you presented it a wonderful own twist. Looking foward to checking out your site with greater regularity.

  17. 31 08 2011
    Curso de Photoshop (01:49:52) :

    Hi! Many thanks for writing such an useful blog post. Truly you could quite possibly have pointed out those topics vice versa. But you provided it a fine particular spin. Looking foward to looking in on your website with greater regularity.

  18. 30 08 2011
    Curso de Photoshop (01:41:01) :

    Gday! Many thanks for writing such an insightful blog post. Truly you could quite possibly have explained those issues vice versa. But you gave it a kind very own spin. Looking foward to browsing your site more regularly.

  19. 8 08 2011
    Nina Primas (08:47:56) :

    How did you get access to the HELLthcare bill? You must be connected! Wow, this is even worse than I imagined it would be. I got a reply back from my Congressman saying this bill would also add 53 new government agencies as if Obama adding; what is it 32 czars isnt enough? The president is trying to turn our country into an obama-nation (pun intended) Please keep up the good work! Im anxious, (but afraid) to see what the rest (518 pages) has in store.

  20. 16 05 2011
    user (16:30:02) :

    Ha, bald ist es soweit dann erscheint endlich der nächste (und letzte ?) Teil. Wolverine ist einfach der Hammer.

1 2 3 16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...