L’Imzad à Tamanrasset

**L’Imzad au patrimoine de l’humanité

 dans actualitéarton455-c039f

L’Unesco envisage de classer l’imzad, l’instrument musical touareg, parmi le patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La décision pourrait être prise lors de la réunion du comité, prévue du 2 au 7 décembre, à Bakou en Azerbaidjan.

L’imzad sera bientôt classé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco),   parmi le patrimoine immatériel culturel de l’humanité. La décision pourrait être prise lors de la réunion du comité intergouvernemental en charge de la sauvegarde du patrimoine culturel de l’humanité de l’Unesco prévue du 2 au 7 décembre prochain à Bakou, en Azerbaidjan. L’Algérie, le Mali et le Niger vont présenter un dossier sous le titre «Les pratiques et savoirs liés à l’imzad des communautés touarègues». Le comité en charge d’étudier les candidatures a déjà donné son accord après une réunion le 21 octobre dernier. Il a donné plusieurs arguments à cette décision. «Transmise oralement de génération en génération, la musique de l’imzad joue un rôle important dans la consolidation des valeurs spirituelles et culturelles des communautés touareg ; l’important rôle des femmes dans sa pratique et sa transmission est plus particulièrement notable», est-il précisé dans le document transmis à la réunion de Bakou.

poesie_1

Le comité de l’Unesco estime que le classement de l’imzad pourrait favoriser le dialogue culturel et le respect de la créativité humaine entre les communautés touareg du Sahel et d’autres communautés. Le dossier de classement a été élaboré par le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH). «Tout le travail technique que nous avons fait au ministère de la Culture, au CNRPAH et au niveau des ateliers organisés avec les Etats-parties, le Mali et le Niger, a été accepté par les experts de l’Unesco. Notre dossier répond aux critères de classement. Toutes les étapes ont été franchies. Reste la dernière, celle de l’annonce du classement dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité», a précisé Dida Badi, anthropologue et chercheur au CNRPAH. Selon lui, les Etats  concernés par l’imzad auront désormais la responsabilité de protéger cet instrument de musique devant toute l’humanité. «L’inscription au patrimoine mondial est un honneur et une responsabilité. Il faut donc définir toute une politique commune pour promouvoir l’imzad et utiliser cet acquis pour faire des rapprochements entre Etats voisins.

L’Algérie est plus concernée que les autres pays. C’est l’Algérie qui a engagé la procédure, préparer le dossier et mis les moyens financiers. Sa responsabilité est énorme donc», a appuyé Dida Badi, auteur de L’imzad : une musique millénaire touareg, paru en 2006 chez ENAG à Alger. A Bakou, l’Unesco va également examiner un autre dossier présenté par l’Algérie sur le pèlerinage annuel au mausolée de Sidi Abdelkader Ben Mohammed dit  Sidi Cheikh  (El Bayadh). Le comité qui a étudié le dossier a également donné son OK pour le classement de ce rituel au patrimoine universel. Le pèlerinage au mausolée de Sidi Cheikh allie festivités sacrées et profanes et procure aux communautés concernées un sentiment d’identité sociale et religieuse, représentant pour celle-ci un espace de cohésion sociale», a-t-il argué.*El Watan-29.11.2013

**********************************

*3ème édition de la rencontre internationale d’Imzad à Tamanrasset 

Le coup d’envoi donné hier

 Le coup d'envoi donné hier

Jusqu’au 18 novembre, la wilaya de Tamanrasset vivra au rythme du riche patrimoine culturel Kel Tamasheq mais aussi saharien avec notamment des concerts, expos, concours et l’inauguration de Dar l’Imzad.

C’est hier, dans le chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset, que la 3e édition internationale de l’Imzad (instrument traditionnel monocorde joué exclusivement par les femmes) a été joyeusement inaugurée sous le signe «Poésie targuie, présent et avenir». Organisée par l’association «Sauvez l’Imzad», cette rencontre regroupera une pléiade de participants nationaux et étrangers. Elle est déclinée en trois axes: des conférences prévues à la Maison de la culture, les concours à «Dar Imzad» et des soirées artistiques et folkloriques à la palmeraie de l’Imzad, sur la route menant vers le célèbre mont de l’Assekrem.
Cette manifestation culturelle sera l’occasion dinaugurer «Dar Imzad» (Maison de l’Imzad), où des exposés y seront présentés aux visiteurs de l’Ahaggar autour de cet instrument monocorde. Outre des concours, expositions, courses de chameaux et danse, un Colloque international qui aura pour thème «La poésie des gens du désert» aura lieu, avec la participation d’une flopée de scientifiques, chercheurs, universitaires, ethnologues, musiciens, anthropologues, polytechniciens, écrivains, artistes venus d’Algérie et de l’étranger. Ainsi, les hôtes de Tamanrasset auront l’occasion de s’enquérir des différentes structures et missions de Dar l’Imzad, notamment dans la préservation du patrimoine immatériel millénaire de la région et de la richesse culturelle de l’Algérie. Rendez-vous régional incontournable des joueuses d’imzad et des poètes, cette rencontre sera propice en outre à tous les prétendants au concours avec les plus vaillants, chameaux et hommes, de se mesurer dans les 11 concours traditionnels organisés pour l’occasion: course de chameaux. Plus belle jeune joueuse d’Imzad. Plus bel harnachement de dromadaire. Meilleure chorale de femmes et de danse d’hommes. Danse de l’épée, de Tindé. De Tabi-lante (lutte targuie). Plus belle tente et ses atours. D’Annaf, (rodéo chamelier). Meilleur joueur de Tazamart (flûte du désert). Meilleur poète (Messas n’tissiwey). Des concours de Amiss Ihoussine (le plus beau dromadaire du jour) et de Ihakit Ihoussine (meilleure tente et ses atours), ainsi que des courses de méharis, sont d’autres activités programmées en marge de cette 3e rencontre internationale d’Imzad. Parmi les conférences, des sujets divers seront débattu. On citera: «Poèmes de l’errance et splendeurs du désert», «Vies des poètes, l’Anthropologie de la Personne au service de l’Ethno-Poétique touarègue», «Poésie et identité, les divers genres poétiques touaregs», «Une poésie de la solitude» et «Des poètes-chanteurs traditionnels» aux guitaristes actuels, qu’en est-il de l’art poétique et musical touareg au Niger?».
Les soirées artistiques à la palmeraie Imzad vous transporteront à travers des sonorités alliant l’authenticité aux sonorités modernes comme les rifs de guitares rock qui inspirent à l’euphorie et au voyage. Intemporelles dans un espace de communion, d’échanges et fête des soirées artistiques et folkloriques seront animées par des troupes issues de différentes régions du pays, à l’instar de la troupe Ahellil venant du Gourara (wilaya d’Adrar), du chanteur Nabil Bali, fils du regretté Othman Bali, et d’autres du Niger et du Mali, à l’instar de Afel Bocoum, Abdallah Oimbadougou mais aussi Tartiti, Atri N’assouf, et Tidawt notamment.
Une remise de prix et un hommage collectif à l’Imzad et la poésie, marqueront la soirée de clôture prévue pour le 18 novembre courant. (L’Expression-12.11.2011.)

*************************

Une réponse à “L’Imzad à Tamanrasset”

  1. 9 12 2012
    Cheap Air Jordan 13 Retro (15:20:56) :

    Hello, Neat post. There is a problem with your website in internet explorer, could test this?IE still is the market chief and a huge component to other people will leave out your excellent writing because of this problem.
    [url=http://suparjordanshoes.webs.com/]Cheap Air Jordan 13 Retro[/url]
    Cheap Air Jordan 13 Retro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...