La drogue du Maroc inonde l’Algérie.2

**près de 110 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant l’année 2016

La drogue se répand dangereusement vite. A en croire les derniers chiffres rendus publics par l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), près de 110 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant l’année 2016, dont 74,34% dans l’ouest du pays. Un bilan alarmant qui relève une «très forte hausse des substances psychotropes saisies» et qui se réfère aux statistiques des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).

Cependant, cette quantité est en baisse de 13,89% par rapport à la même période de l’année 2015, expliquée par le renforcement du dispositif sécuritaire aux frontières. Selon le rapport, 17,29% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région sud du pays, 6,93% dans la région centre et 1,44% dans l’est. S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a fortement baissé, passant de 2573,75 grammes en 2015 à 1403,82 grammes en 2016, soit une baisse de 45,46%, selon le même bilan.

La quantité de cocaïne saisie a également enregistré une baisse de 33,06% passant de 88 287,39 grammes à 59 099,41 grammes durant la même période de référence.

En revanche, un autre phénomène a été relevé : les saisies de  comprimés de psychotropes ont connu une très forte augmentation, passant de 637 961 à 1 072 394 comprimés durant cette même période, soit une hausse de plus de 68%, dont 37,45% a été saisie à l’ouest du pays.  D’après de précédentes enquêtes réalisées à Alger en milieu de jeunes, l’âge moyen de la première consommation est de 17 ans pour les usagers réguliers et 18 ans pour les occasionnels.

Les situations de la première rencontre avec les psychotropes sont la prescription médicale et l’effet de groupe. Deux tiers des consommateurs s’approvisionnent sans prescription médicale. Par ailleurs, selon les investigations des services concernés, 37 614 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en hausse de 44,3%, dont 226 étrangers et 934 personnes en fuite.
Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 7392 sont des trafiquants alors que 22 352 sont des usagers de résine de cannabis et que 3898 sont des trafiquants de substances psychotropes et 3718 autres en sont des usagers. Le trafic de drogues dures  concerne 158 dealers et 37 usagers de cocaïne et 28 trafiquants et 18 usagers d’héroïne. La stratégie de prévention et de lutte contre l’usage de ces substances doit être affinée avec le concours des différents secteurs concernés.*Kamel Benelkadi *el watan / 01 février 2017

************************

*Plus de 109 tonnes de résine de cannabis saisies en 2015

Une quantité de 109 244, 628 kg de résine de cannabis sont été saisies durant les onze premiers mois de l’année 2015, selon un communiqué de l’office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). Les investigations menées par les services de sécurité ont abouti à l’interpellation de 23 531 personnes pour trafic de drogue dont 120 étrangers.

La région de l’Ouest s’est accaparée la part de lion avec 60,35% de la quantité saisie, 32,75% dans le Sud, 5,46% dans le Centre et 1,44% à l’Est du pays, indique l’ONLDT qui s’est référé aux services des corps constitués, à savoir, Gendarmerie nationale, Dgsn et Douane pour l’établissement de son bilan. Une baisse de 36,91% par rapport à la même période de l’année 2014, a été constaté sur ce bilan  justifiée par la prudence et le renforcement du dispositif de lutte anti-drogue mise en place au niveau des frontières, précise notre source. En dépit de cette baisse et le renforcement sécuritaire, les quantités de drogue saisies demeurent  très élevées.

Concernant les drogues dures, le même bilan fait savoir que la quantité de la Cocaïne saisie a fortement augmenté, l’année 2015, en atteignant les 86. 127, 5 grammes, contre 1.238,6, l’année 2014, soit une hausse de 68,53%. Pareil, pour l’héroïne dont la quantité saisie passe de 2.573,75 grammes à 339,11 grammes, soit une hausse de 65,8%. Pour les comprimés de substances psychotropes, le bilan relève la saisie de 548 848 comprimés durant les onze premiers mois de 2015, contre 1 006 016, à la même période de 2014, soit une baisse de 45,44%.

Les investigations menées par les services de sécurité ont abouti à l’interpellation de 23 531 personnes pour trafic de drogue dont 120 étrangers. Quelques 17 729 affaires dont 4 159 affaires traitées ont été liées au trafic de drogue illicite. Sur ce total, le bilan note  l’implication de 5042 trafiquants et 14 359 usagers de résine de cannabis, 2 043 trafiquants de psychotropes et 1 931 de consommateurs de substances psychotropes. S’agissant de la cocaïne et l’héroïne, les services de lutte contre la drogue ont interpellé 64 trafiquants et 83 usagers. Parmi le nombre total des personnes interpellés, 494  individus sont toujours en fuite.

Il est à rappeler qu’un autre bilan publié, hier par le ministère de la défense nationale (MDN) fait état d’une saisie de 128,136 tonnes de drogues durant l’année 2015.*leconews.

**15 Marocains arrêtés avec 625 kg de kif 

Quinze  immigrants clandestins de nationalité marocaine, 625 kilogrammes de kif traité, 1320 litres de carburant, un camion et deux  véhicules touristiques ont été saisis, hier, dans des opérations de lutte contre contre la criminalité organisée menées par des éléments de l’Armée Nationale Populaire (ANP) à Nâama et Tlemcen, a annoncé, vendredi, le ministère de la défense nationale dans un communiqué.

Dans d’autres opérations menées par l’ANP à à Alger, Boumerdès et Chlef durant la même journée, une quantité de 1022,76 kilogrammes de kif traité a été saisie, selon la même source.

Toujours selon le MDN, à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhar, 11 contrebandiers de différentes nationalités africaines ont été appréhendés, tandis qu’un véhicule tout-terrain, une moto, 31 détecteurs de métaux, 7 groupes électrogènes, 6 marteaux piqueurs et 3000 litres de carburants ont été saisis.

Alors que des tentatives de contrebande de 25.966 litres de carburants ont été déjouées à Souk-Ahras, Tébessa et El Taref.*vendredi 11/03/2016 | Par Kaci Haider | .algerie1.com/

***le trafic de cannabis connaîtra une flambée en 2016

«La baisse du pouvoir d’achat, conséquence de la hausse des prix de façon générale, va aussi se répercuter d’une façon indirecte sur notre voisin marocain», note le rapport de la FNLDT. Cette dernière, présidée par le docteur Abdallah Benarab, explique que «la facture des matières premières et des hydrocarbures, que ce pays recevait via les réseaux de contrebande, va aussi augmenter».

Cette situation aura également des effets sur les populations marocaines des régions frontalières, dont les activités et les ressources dépendent essentiellement du trafic à grande échelle du carburant. Malgré les sérieux coups de boutoir portés à ces réseaux par les contrôles rigoureux des brigades des Douanes, mais aussi le véritable «état de siège» imposé par l’armée à travers les patrouilles des garde-frontières, les producteurs de cannabis de la région du Rif marocain vont redoubler leurs activités «en augmentant leurs exportations de kif vers l’Algérie». La FNLDT prédit que «des tonnes de kif seront acheminées vers notre pays».

Comme un malheur ne vient jamais seul, «le trafic de cannabis connaîtra une flambée en Algérie, il viendra compenser le manque à gagner, des dealers et des barons, secondaire à l’inflation qu’ils vont subir à partir de 2016», souligne la FNLDT. L’analyse de la situation financière qui va toucher les couches les plus défavorisées de la société, par suite de ces hausses des prix, a poussé la FNLDT à tirer la sonnette d’alarme. «La pauvreté va prospérer et ceci ne sera pas sans conséquences sur l’affaiblissement du tissu social et l’apparition de nouveaux délinquants, qui viendront tirer profit du trafic juteux des substances illicites, indispensables aux nombreux toxicomanes avérés ou occasionnels, prêts à débourser des sommes importantes pour satisfaire leur état de manque», conclut le rapport de la FNLDT.**Arslan Selmane/ / el watan/ jeudi 14 janvier 2016

****************

*32,5 tonnes de kif traité saisies en 5 mois

Depuis janvier 2015, près de  32,5 tonnes de kif traité ont été saisis à l’échelle nationale, dans de différentes opérations, a révélé, aujourd’hui mercredi, le lieutenant-colonel, Abdelhamid Kerroud, chef du service de la communication près du Commandement de la Gendarmerie nationale.

Cela s’est rendu possible grâce à la mise hors d’état de nuire de 54 réseaux spécialisés dans le trafic international de drogue activant notamment au niveau de la bande frontalière ouest dont 27 bandes de trafiquants ont été démantelés dans la seule wilaya de Tlemcen.

Sur le plan national, cette wilaya occupe la première marche du sinistre podium du trafic de drogue où près de 200 personnes, selon le Commandant du groupement territorial de la GN, le Lieutenant-colonel Mohamed Boualag, ont été impliquées et arrêtées durant la même période. *El Watan–mercredi 20 mai 2015

**Les policiers de la brigade en charge de la lutte contre les stupéfiants de la sureté de la wilaya d’Oran ont saisi une quantité de 28 quintaux de kif traité. Le coup a été opéré dans la nuit de mercredi à jeudi 17 juillet 2914, dans le bourg de Nedjma, ex-Chteibo, rattaché administrativement à la commune de Sidi Chahmi. Les policiers ont mené une offensive dans une habitation ayant servi d’entrepôt où a été dissimulée la drogue en provenance du Maroc. Avec cette énième saisie, un réseau de trafic international de drogue, composé de huit individus, a été démantelé. Ces derniers, venus de plusieurs wilayas du pays, ont tous été arrêtés, dont un baron dont l’identité n’a pas été dévoilée. Ce dernier faisait l’objet de la traque policière. Ce n’est pas tout. Dans le sillage de la même opération, les services policiers ont saisi neuf véhicules dont trois camions servant de moyens de transport des «marchandises exportées» par le Maroc. Les mis en cause, activant dans l’Ouest, devaient rallier les wilayas de l’Est et le Sud du pays en transitant par le «centre de stockage et sûrement de dispatching». Ce dernier se trouvant dans les villes intérieures de la wilaya d’Oran.

Toujours de la drogue en provenance du Maroc

Dans une opération effectuée récemment, les services de la Gendarmerie nationale ont réussi, à l’Ouest du pays, à mettre en échec deux tentatives d’introduction sur le territoire national de 324 kilogrammes de kif traité en provenance du Maroc, a-t-on appris de ce corps de sécurité. Lors d’une patrouille, les gardes-frontières du poste avancé Akid-Abbès; wilaya de Tlemcen, ont arrêté un jeune âgé de 25 ans résidant à Maghnia qui était parmi un groupe de narcotrafiquants ayant réussi à prendre la fuite. Non loin, deux quintaux et 68 kg de kif traité ont été récupérés, a ajouté la même source.
Le mis en cause ainsi que la substance saisie ont été remis aux gendarmes de la section de recherche de Tlemcen pour enquête.
Par ailleurs, les gendarmes de l’escadron de sécurité routière (ESR) ont interpellé, sur l’autoroute Est-Ouest dans la commune de Sidi Bel Abbès, deux personnes qui transportaient 56 kg de kif traité à bord d’un véhicule. La section de recherche de la gendarmerie de Sidi Bel-Abbès a aussitôt ouvert une enquête. La capitale des Zianides, Tlemcen, n’est pas en reste de ce trafic qui continue à prendre des courbes fulgurantes. Tout récemment, les éléments de la brigade mobile des douanes de Maghnia ont saisi une quantité de 81 kilos de kif traité provenant du Maroc, dissimulés dans trois sacs, a-t-on appris mardi dernier de la direction régional des douanes de Tlemcen. La prise a été opérée, au niveau de la forêt dite Yenbou appartenant à la localité de Maghnia. L’attention des douaniers a été attirée par des mouvements suspects de certains habitants de la région. «Une fouille minutieuse des lieux a permis de découvrir la marchandise prohibée», a-t-on indiqué dans un communiqué rendu public.*Par Wahib AïT OUAKLI - Samedi 19 Juillet 2014 -L’Expression

** 100 quintaux de drogues saisies en trois jours

Il faut être drogué pour ne pas être choqué par les proportions que prend le trafic de drogue dans notre pays. Rien que ces trois derniers jours, les quantités de drogues saisies rendues publiques par la Sûreté nationale et les services des Douanes sont hallucinantes.
Hier, plus de 40 quintaux de kif traité, dissimulés dans une semi-remorque, ont été saisis par une unité de l’Armée nationale populaire (ANP) au niveau de la route entre Tiaret et Laghouat, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
«Une unité de l’ANP relevant de la 4e Région militaire a réussi,  jeudi dernier aux environs de 7h du matin, à saisir une quantité considérable de kif traité s’élevant à 40 quintaux et 43 kilogrammes», a précisé la même source, soulignant que cette quantité de drogue était «dissimulée dans une caisse minutieusement soudée à la structure d’une semi-remorque».
L’opération fait suite à une patrouille de routine des éléments de l’ANP qui ont procédé au contrôle de ladite semi-remorque au niveau de la route reliant la wilaya de Tiaret à la wilaya de Laghouat, plus précisément dans la région de Hassiène Edhib, sise à Aflou, a ajouté le communiqué.
La veille, 33 quintaux de kif traité emballés dans 132 sacs en plastique à bord de deux véhicules ont été saisis dans la matinée du samedi dernier dans une zone saharienne au sud de Hassi Messaoud, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
«Une unité de l’Armée nationale populaire relevant de la 4e Région militaire a réussi, en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale et les services des Douanes, samedi 12 octobre 2013 aux environs de 6h du matin, dans une zone saharienne,1980 km au sud de Hassi Messaoud, à saisir une quantité importante de kif traité, s’élevant à 33 quintaux», a précisé le communiqué.
«L’opération fait suite à des informations recueillies sur un convoi de contrebandiers transportant une quantité importante de drogue qui s’est soldée par la saisie de deux véhicules 4×4 à bord desquels se trouvait la quantité de drogue emballée dans 132 sacs en plastique», a-t-on ajouté de même source.*L’Expression-14.10.2013

Bande frontalière ouest:

 Près de 4 tonnes de résine de cannabis saisies vendredi 05.10.2013 à 19 h

Décidément, rien ne semble arrêter les narcotrafiquants, en dépit de toutes les mesures sévères prises contre les trafiquants de la drogue.

Vendredi à 19 h, les garde-frontières de Maghnia ont mis la main sur près de 4 tonnes de kif au lieu dit El djarf, sur le tracé frontalier. La drogue était dissimulée à bord deux véhicules de type Renault Espace, l’un immatriculé en France et l’autre en Espagne.

Selon la cellule de communication du commandement de la gendarmerie nationale d’Alger, la première voiture, provenant du Maroc, s’est introduite sur le territoire national sur une distance de 2 00 mètres. Les gendarmes ont usé de tirs de sommation pour neutraliser le véhicule, mais le conducteur abandonnera son moyen de locomotion et rebroussera chemin.

Au même moment, un deuxième véhicule fera son apparition, mais le convoyeur, qui avait entendu les tirs, préfèrera quitter son véhicule et prendre la poudre d’escampette en direction du territoire chérifien.

Les gendarmes procèderont à la fouille des deux embarcations où ils découvriront 39 quintaux et 97 kilogrammes de résine de cannabis enveloppés dans des sacs.

Cette saisie survient une semaine seulement après deux autres opérées par les mêmes éléments, l’une de 10 quintaux à el Aricha (sud de Tlemcen) et l’autre de 32 quintaux près de Maghnia. En tout 82 quintaux en une semaine sur cette bande frontalière ouest.*Chahredine Berriah-El Watan-vendredi 05.10.2013

**Une tentative d’introduction de huit quintaux de kif traité provenant du Maroc, a été mise en échec lundi dernier par les éléments du service régional de lutte contre les stupéfiants relevant de la sûreté de wilaya de Tlemcen, a-t-on appris hier auprès des responsables de ce corps constitué. L’opération s’est déroulée lors d’une embuscade tendue par les éléments du service régional de lutte contre les stupéfiants au niveau de la zone frontalière Ouled Kaddour et qui ont déclenché une course poursuite contre un véhicule suspect roulant à grande vitesse.
Au bout d’une certaine distance, le conducteur a abandonné la voiture et pris la fuite empruntant des reliefs accidentés dans la région. Une quantité de drogue conditionnée dans 32 colis de 25 kg chacun a été découverte à bord du véhicule.
Une enquête a été ouverte pour déterminer l’identité du conducteur et ses acolytes et la destination de cette marchandise prohibée.*L’Expression-23.10.2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

L’Algérie installera la surveillance électronique à ses frontières avec le Maroc

frontalt

« Un projet de surveillance électronique dans le cadre du renforcement des dispositifs de contrôle et de sécurisation des frontières Ouest est à l’étude » a indiqué, hier, le commandant du deuxième département régional des garde-frontières, le colonel Abdelkrim Ramli.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à la communication des résultats des activités des unités relevant de la compétence territoriale du deuxième commandement régional de la Gendarmerie nationale basé à Oran.

Ainsi selon le même responsable, « la surveillance électronique, à travers des moyens technologiques sophistiqués, tels que les caméras, constitue un soutien au dispositif des unités chargées du contrôle et de la sécurisation des frontière ».

Il a évoqué, dans ce contexte, le renforcement des dispositifs sécuritaires et de logistique engagés le long des frontières, notamment les axes connaissant, dans les dernières années, une ampleur du phénomène de la contrebande, entre autres du carburant vers le Maroc et du trafic de drogue vers l’Algérie.

Le colonel Ramli affirmé que les équipements réalisés sur la bande frontalière Ouest, tels que les tranchées et les obstacles ont donné de bons résultats traduits par une performance sur le terrain, notamment dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la contrebande.

Il a ajouté que ces équipements ont contribué à « resserrer l’étau sur l’activité des contrebandiers et des narcotrafiquants qui, mécontents, tentent de les détruire, allant jusqu’à la provocation ».*algerie1.com–Par Mourad Arbani | 19/12/2014 

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*voir par ailleurs d’autres articles:

Les narcoterroristes attaquent l’Algérie

*avec la complicité et l’aval des autorités marocaines

*Plus de 23 tonnes de kif saisis en 9 mois à Tlemcen

*Le roi et son entourage veulent légaliser la culture de la drogue

*Principal fournisseur mondial du cannabis, le Maroc « shoote » la planète

Les chiffres sont effarants. Il traduisent une terrible réalité: l’Algérie est attaquée. Elle est ciblée par le narcoterrorisme. 23 tonnes et 42 kilogrammes de kif traité ont été saisis par les services de la direction régionale des Douanes de la wilaya de Tlemcen depuis le début de l’année à ce jour. Cette attaque «narcoterroriste» coïncide curieusement avec la volonté affichée par les autorités marocaines de promulguer une loi légalisant la culture de la drogue.* *cliquer ici: La drogue du Maroc inonde l’Algérie 

photo2

photo: Champs de cannabis en fond de vallée du Rif (Maroc)

Plus d’infos sur le sujet, cliquer ici: Des mains criminelles derrière la prolifération de la drogue

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**************************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...