Ghaza après l’agression israélienne

* Tirs israéliens sur le consul de France…L’ambassadeur israélien à Paris a été convoqué mercredi au Quai d’Orsay après qu’un convoi dans lequel se trouvait le consul général de France à Jérusalem eut essuyé des tirs de semonce mardi soir…un incident au passage d’Erez a suscité des remous diplomatiques mercredi entre Paris et Jérusalem.

La France a en effet annoncé la convocation de l’ambassadeur israélien à Paris après que le consul général de France à Jérusalem eut été bloqué plus de six heures mardi au point de passage d’Erez entre Gaza et Israël. Plus grave, son convoi aurait essuyé des tirs de semonce. Selon le Quai d’Orsay, le consul français, qui était accompagné par d’autres diplomates européens, s’était rendu à Gaza pour évaluer la situation et examiner l’état des projets financés par la France. Mercredi matin, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a donc rencontré l’ambassadeur israélien Daniel Shek afin de «protester contre cet incident inacceptable et lui demander des explications», a expliqué le Quai d’Orsay, tout en faisant remarquer que ce genre d’incidents s’était répété ces derniers temps. Il y a quelques semaines, un autre incident du même type avait déjà empêché le consul général de France de se rendre à Gaza…C’est la première fois cependant que l’ambassadeur israélien est convoqué au ministère français des Affaires étrangères à la suite d’un tel incident. Interrogée, l’ambassade d’Israël à Paris n’a pas fait de commentaire immédiat.( 28.01.09)

******************************* 

Yusuf Islam enregistre une chanson pour Ghaza- Le chanteur Cat Stevens, qui s’est rebaptisé Yusuf Islam, a enregistré une chanson dont les droits seront versés aux Palestiniens de la bande de Ghaza.”The day the world gets round », chantée à l’origine par George Harrison, peut être téléchargée sur plusieurs sites internet depuis dimanche. «Pour les basses, Cat Stevens a choisi Klaus Voormann, ami et collaborateur des Beatles. Les droits de cette chanson iront à l’agence de l’ONU d’aide aux réfugiés (Unrwa) et l’ONG Save the Children pour aider les enfants et les familles de la bande de Ghaza, cible d’une agression criminelle sans précédent de l’armée israélienne durant trois semaines … Sur son site officiel, Cat Stevens écrit qu’il espère que cet enregistrement « aidera les gens à se souvenir de l’immense héritage d’amour, de paix et de bonheur que nous pouvons partager ». Yusuf Islam, 59 ans, s’est converti à l’islam au sommet de sa gloire en 1977, et se consacre désormais à l’éducation et à des activités philanthropiques.( 28.01.09)

*****************************************

* le président américain a-t-il les moyens d’agir ?

Le nouvel hôte de la Maison-Blanche semble prendre à bras-le-corps le dossier palestino-israélien. Mais M.Obama peut-il réellement agir….

Les meilleures intentions du monde resteront des voeux pieux tant que l’on ne se donne pas les moyens de sa politique. Et il en faut des moyens dans un contentieux aussi complexe que celui du Proche-Orient, revenu au-devant de l’actualité après les carnages commis par l’armée israélienne dans la bande de Ghaza. Pour ce fait, et bien d’autres encore, Barack Hussein Obama n’avait pas devant lui les traditionnels jours de grâce qui permettent à l’impétrant de prendre la mesure des choses. L’un des dossiers sur lesquels le président américain était attendu était donc le conflit israélo-palestinien sur lequel des décisions doivent être prises. Contrairement à son prédécesseur, George W.Bush,.. Barack Obama à immédiatement pris à bras- le-corps la question palestinienne pour tenter de lui trouver une issue. Dans une interview à la chaîne satellitaire, Al Arabiya, la première accordée à une télévision étrangère depuis sa prise de fonction, le président Obama a affirmé que «le moment est venu de reprendre les négociations de paix» sur le Proche-Orient indiquant «le moment est venu de revenir à la table des négociations» admettant que «cela va être difficile, cela va prendre du temps», estimant qu’il faudra du temps pour résoudre le conflit. Antienne déjà entendue pour un dossier ouvert quand même, depuis 61 années. Toutefois, ne dérogeant pas à la position de principe des Etats-Unis, M.Obama souligne: «Je continuerai à croire que la sécurité d’Israël est prépondérante» pour ensuite assurer «mais je crois aussi qu’il existe des Israéliens pour reconnaître l’importance de faire la paix». Certes! Mais cela veut surtout dire que l’Etat hébreu lui-même n’est pas encore prêt à «reconnaître l’importance de faire la paix» et dans cette optique travailler à réunir les conditions qui permettent de parvenir à une issue du conflit qui garantisse la paix et la sécurité pour tous les peuples de la région y compris le peuple palestinien. On note ainsi un certain décalage du président Obama par rapport à la problématique israélo-palestinienne qui est et reste l’établissement d’un Etat palestinien. Comme l’ont montré les vains efforts de ces dernières années avec l’avortement du processus de paix initié par les Accords d’Oslo, le surplace du plan de paix dit de la «Feuille de route» et le non-aboutissement de toutes les initiatives prises lors de la dernière décennie, notamment. Pourquoi? Parce que on se laissant obnubiler par la sécurité d’Israël et en se focalisant sur ce seul paramètre du processus de paix israélo-palestinien, toutes les initiatives ont buté sur cette incongruité: parler de la sécurité d’un Etat qui occupe militairement un territoire qui n’est pas le sien et consigné comme tel par toutes les résolutions du Conseil de sécurité afférentes à ce conflit. Et le retrait d’Israël aux frontières du 5 Juin 1967, clarifiera notablement la donne politique et permettra l’ouverture de véritables négociations entre Israël et les Palestiniens. Aussi, parler de remettre sur les rails les négociations entre les deux parties au conflit sans dire textuellement les conditions d’une réussite de tels pourparlers, c’est courir le risque de l’échec qui a été celui de toutes les tentatives précédentes pour trouver une issue au dossier. Aussi, pour que la volonté du président Obama à résoudre le contentieux proche-oriental ait quelque crédit, il faudrait qu’il revienne à l’origine du conflit qui est et reste l’occupation – avec en filigrane la colonisation de peuplement, toujours en cours en Cisjordanie et à Jérusalem-Est – et dise clairement à Israël que seule la coexistence avec un Etat palestinien doté de tous les moyens de souveraineté, assurant et garantissant la «sécurité» de l’Etat hébreu.
A part cette vérité, point de salut. Mais Barack Obama a-t-il, en fait, les moyens de mettre en branle une telle politique? En l’état actuel des choses, il est permis d’en douter. Notons toutefois à la décharge de M.Obama qu’il tient au moins sa promesse d’agir rapidement au Moyen-Orient. Et l’envoi d’un émissaire spécial dans les territoires palestiniens et en Israël en est pour le moment, un gage. «En envoyant George Mitchell au Proche-Orient, je tiens ma promesse disant que nous n’attendrons pas la fin de ma présidence pour nous occuper de la paix entre Palestiniens et Israéliens, que nous allons commencer dès à présent» a ainsi déclaré le président américain à la chaîne saoudienne Al Arabiya. Selon M.Obama, les Etats-Unis vont ainsi prendre «une série d’initiatives» en direction du Proche-Orient. Attendons pour voir.( L’Expression)

 

  ************************************ un émissaire américain pour constster la barbarie sioniste .. ?  Il est certain que dès son arrivée et sans même avoir à effectuer de visites au plus près du terrain,dans la bande de Ghaza, l’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, que le nouveau président Obama vient de charger du dossier du Proche-Orient, devra vite être édifié sur toute la dimension et l’envergure du désastre qu’a causé l’odieuse agression israélienne dans cette région et mesurera le degré d’urgence quant à la prise en charge des rescapés de ce génocide qui a causé la mort de près de 1 400 personnes et en a blessé plus de 6 000, dont plus du tiers des femmes et des enfants, parallèlement aux destructions massives d’habitations, d’infrastructures de base, de sièges d’institutions autant civiles que militaires et même onusiennes. D’ailleurs, les images que les chaînes de télévision ne cessent de transmettre pour tenter de cerner l’étendue de la tragédie, ne permettent pas, de l’avis d’observateurs, de mesurer l’acharnement et la barbarie de l’armée sioniste, même si des dizaines d’enfants, massés, devant ce qui reste de leurs établissements scolaires ou encore devant des tentes, sont présentés comme le gage du retour progressif à la « normalité de l’assiégé » mais non, hélas, à la paix dans la bande de Ghaza. Mais, parallèlement à ces images et de l’avis de représentants d’institutions internationales, notamment l’Unicef, ce sont des dizaines de milliers de jeunes enfants, vêtus de haillons, leurs habits tout autant que leurs parents et leurs demeures ayant été déchiquetés par les bombes israéliennes au phosphore, le regard désemparé, hagard, vide, leurs corps affamés, frêles et figés, traumatisés à l’extrême par l’ignoble agression israélienne, ayant perdu jusqu’au sens de l’orientation, pour errer à travers les villes de la bande de Ghaza, livrés à la rue, n’eût été la solidarité de la population ou encore la compassion et l’affection que leur témoignent les personnels d’organismes humanitaires et autres âmes charitables… Toujours selon un rapport émanant du Bureau de coordination des affaires humanitaires en territoires palestiniens occupés (OCHA), c’est plus de 4 000 maisons qui ont été carrément rasées alors que près de 18 000 autres ont subi des dégâts importants, pendant que de son côté, l’Unicef, dans une évaluation, du reste non exhaustive, évoque le chiffre de 1, 9 milliard de dollars en parlant des pertes matérielles subies par les ghazaouis, en précisant que l’agression israélienne a engendré la destruction de maisons et infrastructures publiques dans toute la bande de Ghaza, où des centaines de familles ont perdu la totalité de leurs biens. Les premiers bilans établis par différentes autres parties indiquent qu’au moins 23 mosquées, 25 écoles, hôpitaux et universités, 31 QG de la sécurité, 16 bâtiments de ministères, ainsi que 1 500 usines, unités artisanales ainsi qu’établissements commerciaux ont été lourdement touchés ou carrément démolis, durant les opérations militaires menées par l’armée sioniste dans la région, pendant que, sur le plan humanitaire, rapportent des sources proches d’organismes internationaux, notamment l’Office des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (OCHA), l’agression militaire israélienne a fait quelques 90 000 déplacés, dont 50 000 enfants. La plus part de ces enfants, livrés à eux-mêmes, en l’absence d’une conséquente et soutenue aide psychologique, risqueraient de grandir dans la peur et la psychose, tant le traumatisme qu’ils ont subi, outre les blessures physiques, est énorme, de l’avis d’experts. De ce fait, si Ghaza a un besoin vital en une assistance matérielle multiforme et qui ne peut se réaliser qu’avec la réouverture des points de passage, sur la frontière avec l’Égypte, il n’est pas dit que les milliers d’enfants, orphelins, handicapés, blessés « déstabilisés », psychologiquement n’aient pas besoin, en urgence, de prise en charge, car quelle que soit la bonne intention, « une école ghazaouie rouverte, sans élèves ghazaouis, ne fait pas le printemps… », encore moins la paix.( le Courrier d’Algérie) 26.01.09.

 

********************************************* 

* rapport de l’UNICEF sur les violations des droits de l’enfant durant l’agression israélienne.. Le Fonds des Nations unies pour l’enfance et l’éducation (Unicef) s’apprête à publier un rapport sur les violations des droits de l’enfant durant l’agression israélienne contre la bande de Ghaza et ce à la demande du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour les affaires des enfants lors des conflits armés. Toutes les écoles de la bande de Ghaza .. (du moins ce qui en reste)..s’apprêter à rouvrir dimanche 25.01.09., leurs portes pour accueillir tous les élèves y compris ceux des écoles détruites lors de l’agression israélienne, a indiqué l’Unicef dans un communiqué publié samedi par son bureau au Caire, soulignant la poursuite de son soutien aux Palestiniens victimes de l’agression israélienne. Le rapport a passé en revue les prestations fournies par cette organisation onusienne, notamment dans les domaines médical et alimentaire.  En collaboration avec l’Unrwa, l’Unicef contribue à l’opération de vaccination des enfants de la bande de Ghaza. Elle a entamé également avec le concours de l’Organisation internationale du travail (OIT) un travail d’évaluation des dégâts occasionnés aux cliniques et hôpitaux de Ghaza.  Au total, 54 cliniques sur 56 ont repris leurs activités à 90 %, alors que les deux cliniques restantes situées à Beit Lahiya et Haï Ezzeïtoune ont été fortement endommagées par l’agression israélienne, fait observer le rapport de l’Unicef. L’Organisation onusienne a, d’autre part, relevé la reprise à 60 % des programmes de prise en charge périnatale, de vulgarisation sanitaire et de contrôle de la qualité de l’alimentation.  S’agissant de l’eau potable, des réseaux d’assainissement et de l’hygiène, l’Unicef a alloué une enveloppe de 50.000 dollars aux communes côtières en vue d’appuyer l’opération d’urgence de réhabilitation des réseaux. Dans le cadre de la sensibilisation aux dangers des mines antipersonnels disséminées par Israël durant l’agression contre Ghaza et qui ont causé la mort de deux enfants après le cessez-le-feu, l’Unicef a entamé la diffusion de spots publicitaires sur les ondes de quatre radios de Ghaza mettant en garde contre les risques d’explosion de ces mines. A cet effet, une réunion est prévue à Ramallah pour débattre des plans futurs et de la coordination dans le domaine de la destruction des mines. Par ailleurs, l’organisation onusienne a indiqué qu’elle continuait à appuyer les ONG locales à l’instar du centre palestinien pour la démocratie et la résolution des conflits.

************************************************

* la solidarité algérienne«La solidarité avec le peuple de Ghaza est un devoir de l’État et du peuple algérien. Ne me dites pas combien ceci a coûté, j’ai la somme totale et je ne vais pas le dire. Inutile donc de me poser la moindre question à ce sujet». C’est ainsi que Djamel Ould Abbas, ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Communauté nationale basée à l’étranger a entamé sa conférence de presse qu’il a aminée hier au siège de son département à Alger, une rencontre avec les représentants des médias consacrée essentiellement à la contribution de l’Algérie en guise de soutien humain et matériel en faveur de la population de la bande de Ghaza ayant souffert le martyr car confrontée plus d’une vingtaine de jours à l’agression barbare de l’armée sioniste. Bien sûr, l’aide dont parle Ould Abbas, destinée au peuple palestinien frère et ami et dont l’engagement de l’Algérie pour le soutien de sa cause est fort honorable, s’inscrit en sus du montant de 200 millions de dollars décidé par le président de la République en vue de la reconstruction de la bande de Ghaza. Djamel Ould Abbas a d’ailleurs tenu de le rappeler en affirmant non sans une pointe de fierté que «le premier pays arabe ayant secouru le peuple de Ghaza, c’est bien l’Algérie». Et puis, les actions de solidarité avec la population de Ghaza, toutes chapeautées par le département de la Solidarité nationale, sont toujours en vigueur, à se fier aux déclarations faites en ce sens par le conférencier. Djamel Ould Abbas annonce en effet qu’une quinzaine de psychologues algériens se rendront aujourd’hui à Ghaza en vue d’aider à atténuer le traumatisme d’une population, en particulier les enfants soumis à un mode de vie relevant indéniablement d’un véritable cauchemar. Tout en attestant de la performance désormais avérée des psychologues algériens et de leur expérience acquise dans la gestion de nombreuses catastrophes que l’Algérie a subi par le passé, Djamel Ould Abbas que d’autres professionnels relevant de cette corporation seront envoyés prochainement à Ghaza. Le conférencier a affirmé en outre avoir formulé des instructions spécifiques aux psychologues devant s’envoler aujourd’hui pour Ghaza et ce dans le but de recueillir le maximum d’informations sur la nature du massacre qu’a subi la population de cette « bande » palestinienne. Quoiqu’Ould Abbas se soit abstenu de fournir le moindre détail lié aux informations qu’il a lui-même réclamées auprès des psychologues, on comprendra à travers ses explications que celles-ci s’inscrivent dans la perspective de porter plainte contre l’entité sioniste au niveau du TPI (Tribunal pénal international). Une plainte que Ould Abbas compte bel et bien déposer au nom de l’association UMA dont il est président. D’autre part, le ministre de la Solidarité nationale a affirmé qu’au sujet de l’accueil en Algérie de palestiniens victimes de l’agression sioniste, ceci ne dépend guère du bon vouloir de l’État algérien. « C’est aux palestiniens de faire une demande qui sera étudiée par les services concernés» a-t-il expliqué tout en insistant sur la fait que l’Algérie ne tient pas « à vider Ghaza de ses hommes pour laisser l’entité sioniste occuper ses terres», et d’ajouter que l’Algérie a déjà réceptionné quelque 92 palestiniens dont la majorité sont des femmes et des enfants. Un convoi de 1000 fauteuils roulants sera par ailleurs envoyé dans le courant de la semaine pour Ghaza, a également informé le ministre Ould Abbas. Ce don s’ajoutera à ceux acheminés par les gros porteurs de l’ ANP et consistant en denrées alimentaires, médicaments et matériels médicales, ambulances et groupes électrogènes en sus d’un camion frigorifique. L’envoi de trousseaux scolaires au profit des enfants de Ghaza est également inscrit au programme de la solidarité tracé par le gouvernement algérien et actionné par le biais du ministère de la Solidarité nationale, un programme devant se poursuivre durant les prochains mois à venir, selon les déclarations faites en ce sens par Djamel Ould Abbas. Une équipe de la Protection civile sera également dépêchée prochainement pour Ghaza, tient-on du ministre de la Solidarité nationale. ( le Courrier d’Algérie du 26.01.09)

   

 *******************************************

*Les dirigeants arabes réunis en sommet à Koweït-City ont promis d’apporter toute forme de soutien à la reconstruction de Gaza. Le pays qui abritait la rencontre a promis 34 millions de dollars d’aide, l’Algérie 200 millions de dollars et un milliard de dollars seront versés par l’Arabie Saoudite. Reste que ces contributions n’iront pas dans un Fonds pour la reconstruction de Gaza pour la simple raison qu’il n’y a point de Fonds ! Le projet de création d’un Fonds de reconstruction de Gaza, qui devait être doté de 2 milliards de dollars, était à l’ordre du jour du sommet sur une recommandation formulée par les ministres arabes des Affaires étrangères lors d’une réunion préparatoire. Le projet n’a abouti.  Le Qatar et la Syrie ont refusé d’accorder le Fonds à Mahmoud Abbas parce qu’ils estiment qu’il n’est plus président des palestiniens après la fin de son mandat, alors que l’Égypte et l’Arabie Saoudite « tiennent » à Abbas et considérant le Hamas comme un ennemi. Le président égyptien considère le mouvement de Haniyeh comme le prolongement de sa « bête noire »; les frères musulmans et les saoudiens voient en lui un allié de l’Iran. A Koweït, le ministre égyptien Abou El Gheit est allé jusqu’à dire: « ce sont les missiles du Hamas qui ont détruit Gaza » ! Il est clair à présent que certains régimes arabes préfèrent Israël au Hamas. Les régimes dits  « modérés » ont d’ailleurs réussi à imposer leur politique en fin de compte au détriment de la résistance des palestiniens qu’ils nomment Hamas. Le communiqué du sommet de Koweït lu par le secrétaire général de la Ligue arabe ne fait donc pas référence aux mécanismes de reconstruction du territoire palestinien. Il n’annonce rien de particulier. Il est loin de répondre aux attentes des palestiniens. Un sommet qui ne décide pas de rompre avec Israël ni de retirer l’initiative de paix arabe ne peut être qualifié de positif. Les résolutions de Doha ont été enterrées à Koweït ! Lors de la vaine préparation de la déclaration finale, les ministres qatari et syrien voulaient introduire des résolutions prises à Doha dont la rupture des relations avec Israël mais leurs homologues saoudien, jordanien et égyptien s’y sont énergiquement opposés se contentant de menacer de retirer l’initiative de paix arabe. Une menace qui ne risque pas d’avoir de l’effet puisque les israéliens n’ont exprimé aucun intérêt à cette initiative. Ce sommet vient confirmer et réaffirmer la division des régimes politiques arabes notamment sur le dossier de Gaza, après avoir laissé espérer la veille un possible consensus sur la question. Preuve de l’importance de ces divergences, les ministres arabes des Affaires étrangères n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le texte d’un communiqué final consacré au conflit de Gaza. Les mille morts, les cinq mille blessés et le territoire palestinien dévasté n’ont pas pu pousser les leaders arabes à une attitude ferme vis-à-vis d’Israél.

********************************************

 * la reconstruction de Ghaza prise en otage… Quelle honte!

On dirait que le massacre d’enfants et de femmes à Gaza ne suffit pas. Aujourd’hui, la reconstruction de ce territoire palestinien détruit par Israël et ses alliés est conditionnée par des considérations politiques iniques. L’objet du chantage: le Hamas !!

L’union européenne prend la population gazaouie en otage. Elle exige que l’autorité de Mahmoud Abbas soit établie sur Gaza, condition sine qua non au déblocage d’aides financières pour la reconstruction du territoire palestinien dévasté par trois semaines de bombardements israéliens et de pilonnages acharnés. D’ailleurs, la commissaire européenne chargée des Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner, disait, il y a deux jours, espérer un acheminement rapide de l’aide humanitaire mais avertissait clairement qu’il n’y aura aucun effort de reconstruction à Gaza tant que le Hamas sera au pouvoir… un gouvernement de Hamas élu démocratiquement! 

 L’UE veut ainsi lancer un ultimatum au Mouvement de la Résistance d’Ismail Haniyeh qu’elle considère comme une organisation » terroriste », alors qu’il n’est qu’un mouvement de libéraqtion national qui réclame la fin de la colonisatrion sioniste. Ainsi, l’UE remet en cause le choix du peuple palestinien, à la grande satisfaction d’Israël.

Israël compte aussi contrôler la reconstruction de la bande de Gaza et cherche à obtenir la garantie qu’aucun projet ne « bénéficiera au Hamas ». Le gouvernement conserve, de toute façon, le contrôle de la circulation aux points de passage par lesquels transiteront les matériaux nécessaires à cette reconstruction. Les autorités israéliennes ont demandé aux Nations unies et aux organisations humanitaires de leur fournir les listes détaillées des biens et du personnel qu’elles ont l’intention de dépêcher à Gaza.

Le gouvernement israélien, entend même encadrer le processus, en avalisant projet par projet à Gaza. Il ajoute qu’il n’autorisera que les aides humanitaires tant que Hamas contrôle Gaza. Il n’est pas étonnant que ce comportement émane d’Israël et de ses complices, mais quand des pays arabes s’y mettent également… ! ! L’Arabie Saoudite et l’Égypte ont en effet catégoriquement refusé la création d’un Fonds pour la reconstruction de Gaza ignorant royalement les besoins urgents de plus d’un million de palestiniens vivant dans le territoire encerclé de Gaza, et agressé à chaque fois. Ryad et le Caire conditionnent les aides par le retour de Abbas au pouvoir à Gaza. Le monde se ligue contre le mouvement palestinien Hamas, mais l’on oublie pourtant que c’est ce Hamas qui a combattu pour ses terres sans que ceux qui veulent donner les ordres aujourd’hui ne lèvent le moindre petit doigt…(source Echorouk)..

*****************************************************************

L’Agence international de l’énergie va enquêter sur l’utilisation de l’uranium par Israél..

L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) va ouvrir, à la demande des Etats arabes, une enquête sur l’utilisation par Isrël des munitions à uranium durant son offensive à Gaza, a-t-elle annoncé hier mercredi. « Nous allons enquêter sur le sujet dans la mesure de nos compétences », a  indiqué la porte-parole de l’agence onusienne, Melissa Fleming.  La forme précise de l’enquête sera établie après consultation de ceux-ci, a  indiqué Mme Fleming. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) relève toutefois que l’uranium  appauvri est « potentiellement chimiotoxique et radiotoxique » et s’attaque  « principalement aux reins et aux poumons ». De son coté l’ambassadeur d’Israël auprès de l’agence, Israël Michael, n’a pas  souhaité s’exprimer sur ce sujet. Aussi, Israël a  interdit la publication de l’identité  des chefs d’unités engagés dans l’offensive à Gaza contre le Hamas de crainte  qu’ils soient poursuivis pour crime de guerre, a-t-on appris mercredi de source  militaire. Cette interdiction porte aussi bien sur les noms des officiers que sur  leurs photos, selon cette source.Une vingtaine d’obus  qui causent des brûlures très  graves, ont été tirées sur des quartiers de la localité de Beit Lahiya, selon  journal israélien. De son coté le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a réclamé mardi des poursuites  contre les responsables des bombardements israéliens « totalement inacceptables »  ayant touché des bâtiments onusiens à Gaza. « Il doit y avoir une enquête approfondie » et les responsables « devront  rendre des comptes devant des instances judiciaires », a-t-il déclaré lors d’une  visite à Gaza. L’organisation Amnesty International, dont une équipe s’est rendue dans le  territoire palestinien, a accusé l’Etat hébreu de « crimes de guerre » pour avoir  usé des obus de phosphore. « Nous avons vu des rues jonchées de débris, qui prouvent l’utilisation de  phosphore blanc, y compris des particules incandescentes et des restes d’obus  tirés par l’armée israélienne », a déclaré dans un communiqué Christopher  Cobbsmith, expert en armement qui faisait partie de l’équipe d’Amnesty. L’équipe d’Amnesty affirme avoir trouvé des particules de phosphore et des  obus qui les contenaient à l’intérieur et à proximité de maisons et bâtiments.  Selon les services d’urgence de Gaza, plus de 1.300 Palestiniens sont morts  et plus de 5.000 ont été blessés lors de cette agression sioniste contre les populations palestiniennes et qui a duré  22 jours. Au moins 65% des victimes sont des civils, dont plus  de 400 enfants et une centaine de femmes tués.. Et l’on continue à tergiverser sur la responsabilité criminelle d’Israél.  Des écoles gérées par les Nations unies et le quartier général de l’agence  de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) où étaient entreposés des  dizaines de tonnes d’aide humanitaire ont notamment été bombardés.

********************************************

* 49 militaires israéliens tués dans l’agression sioniste

Alors qu’Israël annonce la mort de 13 de ses soldats dans l’offensive israélienne contre la bande de Ghaza, les Brigades Azzeddine Al-Qassam, la branche armée du mouvement Hamas ont annoncé avoir perdu 40 de leurs combattants et tué 49 soldats israéliens dans des confrontations directes. Ainsi,  40 combattants des brigades Ezzedine Al Qassam sont tombés au champ d’honneur  lors de l’agression israélienne contre la bande de Ghaza sur un total de plus  de 1300 morts, la majorité étant des enfants, des femmes et des vieillards, a indiqué le porte-parole de la branche armée du Hamas dans une conférence de presse lundi à Ghaza. Il a ajouté, dans une conférence de presse depuis Ghaza que 49 soldats israéliens ont été tués et des centaines blessées, dans des confrontations directes avec l’ennemi alors un autre nombre de soldats auraient été tués et blessés dans des tires et par des bombes de la résistance palestinienne. Ils affirment par ailleurs  que « l’entité sioniste a mobilisé toutes ses forces aériennes, terrestres et navales après un long blocus soutenu par une guerre psychologique et médiatique, pour commettre un massacre sans précédent contre le peuple palestinien. Il a en outre précisé que l’ennemi qui a annoncé avoir lancé 2500 raids aériens, a attaqué ce territoire géographiquement petit et de surcroît sous blocus en employant 50 pc des capacités de ses forces aériennes.  Le porte-parole des Brigades Al-Qassam a affirmé qu’en dépit de l’atrocité de l’offensive aérienne et terrestre barbare et l’emploi de bombes  au phosphore, la résistance a fait front à l’agression en répliquant avec « 345  roquettes de type Qassam, 213 Grad et 422 obus de mortier..

**********************************************************

Les services égyptiens interpellent les blessés de Ghaza

Les services de renseignement égyptiens ont interpellé des blessés palestiniens dans les hôpitaux du Caire pour leur soustraire des informations sur les armes du Hamas, ont rapporté des média. Des blessés évacués de Gaza pour des soins en Egypte racontent à leur retour qu’ils ont fait l’objet d’enquêtes dans les hôpitaux ou ils étaient traités. « Des enquêteurs sont venus nous voir et nous ont questionné sur le Hamas et l’origine des ses armes », assure un blessé à la chaine de TV Al jazeera. Les questions des enquêteurs égyptiens portaient sur les lieux de fabrication des missiles et l’acheminement des armes vers la bande de Gaza ainsi que le stockage des munitions.D’autres blessés racontent que dès leur rétablissement les médecins les ont conduits dans une salle privée à l’hôpital ou des enquêteurs son venus leur demander des informations sur la résistance en promettant de garder au secret leur déclarations. Les enquêteurs utilisaient les menaces et même la force contre les blessés pour soustraire les informations qu’ils cherchaient.« Ils étaient aimables au début, mais quand je n’ai pas répondu à leurs questions ils m’ont frappé sur la blessure et m’ont menacé », explique un jeune palestinien à son retour du Caire.( Echorouk)

************************************************************

* Médecins algériens pour Ghaza

Le président du croissant rouge algérien, Hadj Hamou Ben Zghir, a déclaré que 12 médecins algériens ont reçu les visas pour aller en Egypte puis entrer à Gaza à travers le passage terrestre de Rafah. Les représentants du croissant rouge algérien qui se trouvent au niveau du passage de Rafah ont reçu avec le consul algérien le feu vert des autorités égyptiennes pour introduire les aides alimentaires et médicales, ainsi qu’un groupe de médecins algériens à Ghaza. La fédération internationale du croissant rouge et de la croix rouge ont chargé le médecin algérien Abed Khouidmi et le chef d services d’urgence à l’hôpital Echiffa d’encadrer l’opération de transport des aides stockées à l’aéroport d’El Arich. Par ailleurs, le premier responsable  de l’organisation du croissant rouge algérien a assuré que 12 médecins chirurgiens voleront pour l’aéroport d’El Arich, après le cessez le feu entre les deux parties, israélienne et palestinienne et la sécurisation des routes reliant le passage de Rafah et les hôpitaux de la bande de Gaza. Deux médecins algériens avaient déjà franchi le passage durant  l’offensive à bord de deux ambulances chargées de 30 tonnes de médicaments nécessaires à plus de 5 mille blessés.

**************************************************

le bilan macabre des criminels israéliens

L’armée d’occupation israélienne achevait mercredi 21.01.09. son retrait du territoire palestinien de Ghaza, après plusieurs jours d’agression barbare, faisant 1 450 martyrs et des dégâts matériels évalués à 1,9 milliard de dollars. Les autorités locales palestiniennes ont évalué les dégâts matériels causés par les machines de guerre israéliennes à 1,9 milliard de dollars, en plus des séquelles physiques et psychologiques infligées à la population de Ghaza. Le ministre palestinien de la Santé, le Dr Fethi Abou Maghli, a affirmé que 10% des blessés palestiniens sont devenus handicapés et 450 d’entre eux ont été évacués d’urgence vers des pays arabes et étrangers pour des soins médicaux. Il a précisé que 50 pays se sont proposés pour accueillir les blessés palestiniens pour des soins médicaux. Selon les affirmations de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), trois cent palestiniens de Ghaza ont dû être amputés à cause des agressions israéliennes. L’organisation « Handicap international » a de son côté rapporté que 50 % des patients palestiniens souffraient de « blessures graves telles les fractures, les amputations, les brûlures, les traumatismes crâniens qui requièrent une rééducation, ainsi que des handicaps irréversibles ». Dans un rapport, le bureau onusien de coordination des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens occupés (OCHA) a souligné que 50 000 habitants de Ghaza étaient toujours dans des refuges, en manque de nourriture, d’hygiène et de couvertures. Lors de ses agressions contre Ghaza, l’armée d’occupation israélienne a utilisé des bombes au phosphore prohibées en bombardant des objectifs civils, détruisant des milliers d’habitations, des dizaines d’écoles, 27 mosquées, et les infrastructures locales. Ces massacres, qualifiés de crimes de guerre par la communauté internationale et des organisations des droits de l’Homme, ont fait plus de 1 450 martyrs palestiniens dont 230 policiers, des femmes et des enfants, et au moins 5 450 blessés, selon un dernier bilan de sources hospitalières à Ghaza.

 

10 réponses à “Ghaza après l’agression israélienne”

  1. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (10:11:56) :

    You can certainly see your enthusiasm within the paintings you write. The world hopes for even more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. At all times follow your heart.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  2. 15 06 2015
    sdorttuii plmnr (19:16:19) :

    I think this is among the most significant info for me. And i’m glad reading your article. But want to remark on some general things, The web site style is wonderful, the articles is really great : D. Good job, cheers

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  3. 13 12 2012
    Nike Air Jordan 9 Retro (00:53:06) :

    Hi, Neat post. There’s an issue together with your web site in web explorer, might check this?IE still is the market chief and a good part of other folks will pass over your fantastic writing because of this problem.
    Nike Air Jordan 9 Retro

  4. 20 11 2012
    mulberry outlet (06:15:59) :

    Very interesting information!Perfect just what I was searching for!
    mulberry outlet

  5. 20 11 2012
    Best Way To Lose Stomach Fat (04:21:34) :

    You are my intake, I own few blogs and occasionally run out from brand :). « ‘Tis the most tender part of love, each other to forgive. » by John Sheffield.
    Best Way To Lose Stomach Fat

  6. 25 10 2012
    wallet (12:13:17) :

    Very interesting information!Perfect just what I was looking for! « Fear not that thy life shall come to an end, but rather fear that it shall never have a beginning. » by John Henry Cardinal Newman.
    [url=http://www.burberryoutletonlineshopping.com/burberry-wallets-2012.html]wallet[/url]
    wallet

  7. 3 11 2011
    Francis Stoffels (09:14:58) :

    Aw, this was a very nice post. In idea I would like to put in writing like this additionally – taking time and precise effort to make a very good article… but what can I say… I procrastinate alot and in no way seem to get one thing done.

  8. 1 11 2011
    power inverter (12:14:36) :

    Being Inexperienced Im constantly discovering on-line for reports which will help me. Thank you

  9. 19 10 2011
    Canada Goose Gloves (17:12:59) :

    monster headphones to shop at the same time get our attentive

  10. 26 05 2011
    headline news (02:14:41) :

    How Can I Become A Webmaster To Make Money Online?: i want to make money and i know being a webmaster is the way t

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...