Netanyahu: »non à la paix,oui à la colonisation »

**Cynisme!

On presse les Palestiniens de «négocier»…Mais Israël ne veut pas la paix…alors quoi?

 Le dossier palestinien n’en finit pas de mettre à nu l’hypocrisie des uns, le cynisme des autres qui décident de ce qui doit être et de ce qui ne peut avoir lieu. Ils disent s’appuyer sur le droit international. Un droit international à géométrie variable et dangereusement élastique, dès lors qu’il n’entre pas en phase avec l’interprétation que les puissants font des évènements. Le dossier palestinien l’illustre parfaitement…On presse les Palestiniens de «négocier» avec Israël. Négocier quoi? La paix? Elle est conditionnée par le retrait de l’armée d’occupation israélienne et l’arrêt des constructions dans les territoires. Plus, pour que ces négociations soient viables, elles doivent avoir lieu entre Etats. L’Etat de Palestine existe de facto. Que l’on relise la résolution 181 II du 29 novembre 1947. Que dit-elle? Elle décrète la création de deux Etats, l’un arabe, l’autre juif. Cette résolution ne sera jamais appliquée du fait du hold-up effectué par Israël qui s’autoproclama Etat, six mois avant son entrée en vigueur. D’autre part, les Palestiniens n’ont pas besoin de l’autorisation d’Israël pour proclamer leur Etat, ils ont besoin d’être reconnus et admis par l’Organisation des Nations unies pour négocier avec l’occupant israélien d’égal à égal. Les résolutions pour ce faire existent. Il suffit à la communauté internationale et à ses membres les plus agissants de les faire appliquer. Or, que se passe-t-il? Ces membres «agissants» exigent donc des seuls Palestiniens de négocier sans «préalables» qu’ils «doivent être disposés à négocier». Dixit, Mme Clinton, chef de la diplomatie US. A l’évidence, Mme Clinton ne voit aucun empêchement à ces négociations de la part d’Israël, ne faisant aucune allusion à l’expansion des colonies juives dans les territoires occupés, action rédhibitoire, qui fait obstacle à toute reprise des négociations. Bien sûr, Mme Clinton le sait, qui fait mine que cet obstacle n’existe pas et que si les pourparlers sont à l’arrêt ce ne serait que du fait de la mauvaise volonté des Palestiniens. N’a-t-elle pas affirmé, un jour, faisant écho au prétexte israélien que ces constructions entrent dans le cadre de «l’expansion démographique» d’Israël? Aussi, évacue-t-elle d’une pichenette la demande d’admission – sans importance, selon elle – de la Palestine à l’ONU faisant, pour ainsi dire, injonction aux Palestiniens de reprendre les «négociations». «Ce qui arrivera ou non aux Nations unies importe peu, à moins que nous puissions amener les Palestiniens et les Israéliens à négocier sur les limites de l’Etat, les questions de sécurité, le sort de Jérusalem, le sort des réfugiés, l’eau», a affirmé la secrétaire d’Etat US dimanche dans une interview à la chaîne de télévision égyptienne Al-Hayat. Or, ces questions relèvent de la prérogative des Etats. Et les Palestiniens ne pourront les négocier qu’en étant les représentants d’un Etat dûment reconnu au plan international. Seule l’ONU, qui partagea la Palestine historique en deux Etats (le vote a eu lieu à l’Assemblée générale, mais pas au Conseil de sécurité, du fait qu’il n’y a pas eu consensus entre ses membres) peut aujourd’hui réparer le déni de droit et de justice dont sont victimes les Palestiniens. Mme Clinton parle d’or, alors qu’elle parle pour ne rien dire, si ce n’est de souligner l’hypocrisie du pays qu’elle représente. Et c’est M. Blair, dont on ne connaissait pas le côté cynique, qui suggérait aux Palestiniens de négocier avec Israël l’interprétation du communiqué du Quartette, indiquant: «Vous avez votre interprétation, ils ont la leur, et vous allez négocier pour discuter de vos interprétations». En 20 années de négociations, le dossier palestinien qui ne bougea pas d’un iota, se focalisa sur l’interprétation à donner aux documents du dossier. Plutôt que de s’expliquer, M.Blair demande aux Palestiniens d’y aller d’une autre vingtaine d’années pour trouver une lecture identique de ce que veut dire le Quartette. A raison, les Palestiniens en ont marre du cynisme des puissants comme de leur servir de punching-ball. (L’Expression-04.10.2011.)

 

***Israël ne veut pas de la paix!

Tel-Aviv a donné son accord pour la construction de 1100 nouveaux logements à Jérusalem. Paris a, sans équivoque, qualifié cette décision de «provocation» tandis que d’autres pays ont été plus mesurés.

Il y a dans la démarche du pouvoir israélien une volonté suicidaire de défier le monde entier. On a appris, hier, que le gouvernement de ce pays a donné son accord pour la construction de 1100 nouveaux logements à Jérusalem. C’est une façon de rejeter purement et simplement le processus de paix. «Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c’est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l’ont fait depuis la fin de la guerre de 1967», a déclaré, hier, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien dans une interview au Jérusalem Post. Toutes les réponses sont contenues dans cette déclaration. Pas de gel des implantations que Mahmoud Abbas pose comme préalable à la reprise des négociations avec l’Etat hébreu. Pas de retour aux frontières de 1967 comme proposé par le président américain Barack Obama. Israël ne veut pas de la paix et cela depuis toujours. La situation de guerre permanente l’arrange. C’est ainsi qu’il compte atteindre l’objectif du Grand Israël que tout le monde a tendance, ou fait semblant, à oublier. Il ne lâchera pas sa position de petit pays «victime» de ses voisins arabes qui «l’encerclent» sur toutes ses frontières. Comme il «fructifie» la Shoah depuis 60 ans en culpabilisant toutes les nations qui s’aviseraient de trouver à redire sur ses exactions contre le peuple palestinien en n’épargnant ni hommes, ni femmes, ni vieillards, ni enfants. De la haine à l’état pur. L’annonce des nouvelles constructions a aussi pour but de dire toute la considération qu’ont les dirigeants israéliens sur la reconnaissance ou non, à l’ONU, de l’Etat palestinien. Comme il n’a jamais d’ailleurs reconnu une quelconque de ses résolutions depuis 1948. Tout ce mépris, toute cette arrogance qu’on peut mettre au compte d’une délinquance politique qui n’a pas son pareil dans l’histoire de l’humanité. Un «petit» pays qui défie la planète toute entière. Et les puissants de ce monde qui font semblant de désapprouver sans se faire écouter. Saeb Erekat, le chef des négociateurs palestiniens, l’a bien dit en déclarant qu’avec «ces nouvelles colonies Israël dit 1100 «non» à la reprise des négociations, à la solution à deux Etats, donc les Américains, les Européens, les Russes et l’ONU sont confrontés à 1100 «non» de la part de Netanyahu: son gouvernement a choisi les colonies et pas la paix». Nous ajoutons que quand on ne veut pas la paix, on cherche forcément la guerre. Hillary Clinton se déclare «déçue» par cette annonce. Encore heureux. Londres appelle Israël à revenir sur sa décision. Quel angélisme. Catherine Asthon, chef de la diplomatie européenne, «regrette» ces nouvelles constructions. Quelle fermeté. Et Abbas qui continue à demander «un gel complet» de la colonisation. Quel rêveur. Contre toute attente, c’est Paris, par la voix du Quai d’Orsay, qui fait preuve de plus de lucidité en qualifiant ces nouveaux logements de «provocation» d’Israël. Et c’est bien de cela, malheureusement, qu’il s’agit. Comme pour aller dans le sens de la position française, l’ambassadrice d’Israël en Russie, Dorit Golender, confirme que «dans la situation actuelle, Israël est prêt à toute évolution des événements, y compris une escalade des tensions sur les territoires contrôlés par les Palestiniens». Une nouvelle confrontation dans la région ne semble pas être bien loin. Deux scénarios seulement se présentent devant une telle situation. Sachant que le monde ne connaîtra la paix qu’avec le règlement du conflit israélo-palestinien, ou bien tous les pays se liguent pour faire plier Israël sinon la preuve sera donnée que c’est bien Israël qui dicte ses volontés sur les cinq continents. En d’autres termes ou le monde «se couche» et se laisse «mener» par Tel-Aviv et à son bon vouloir, ou alors il se ressaisit et maîtrise l’Etat rebelle dans l’intérêt bien compris de l’humanité toute entière. Pour l’instant, c’est le premier scénario qui se déroule. S’il n’est pas contrarié à temps, l’histoire que nous laisserons aux futures générations sera peu glorieuse pour le genre humain. Il n’est surtout pas dit, dans ce cas, que ces futures générations ne se soulèveront pas pour laver l’affront fait à leurs aînés. Nous serions alors, actuellement, dans une nouvelle guerre de cent ans. Pas de quoi être fiers devant l’histoire! (L’Expression-29.09.2011.)

 

**Les Israéliens incendient une  mosquée en Cisjordanie.

   C’est un crime contre une maison de Dieu et une grave atteinte à un lieu saint islamique..

Des  Israéliens ont mis le feu dans une mosquée sise dans un village de Touba, en Galilée, provoquant d’importants dégâts, après avoir inscrit des slogans anti-palestiniens sur les murs, similaires à ceux en Cisjordanie.

Plusieurs centaines d’habitants de Touba Zangaria ont bloqué une route à l’aide de pneus brûlés pour exprimer leur colère suite à cet incendie, et lancés des pierres sur les policiers, qui les ont dispersé avec des bombes lacrymogènes.

La fondation El Aqsa a vite réagit en qualifiant l’acte de criminel : « C’est un crime contre une maison de Dieu et une grave atteinte à un lieu saint islamique, dont les autorités israéliennes sont responsables », indique le communiqué de la fondation Al-Aqsa.

Plusieurs mosquées ont été profanées en Cisjordanie par les colons juifs, notamment après la demande d’adhésion d’un état palestinien à l’ONU. Au début du mois passé, une mosquée a été attaquée et des slogans anti arabes ont été inscrits sur les murs du lieu de culte musulman ainsi que sur les mur de l’université Bir Zeit.. Les actes criminels des colons israéliens contre les lieux de cultes musulmans sont dénoncés du bout des lèvres par les autorités israéliennes et des soit disant enquêtes sont ouvertes et parfois des suspects interpellés, mais il n’ya jamais eu de condamnations. (Ennahar-04.10.2011.) 

**********************

 *Netanyahu: »non à la paix,oui à la colonisation »

En annonçant une «accélération» de la colonisation en territoire palestinien, le Premier ministre israélien vient sans doute de fermer la porte à toute perspective de paix au Proche-Orient.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait savoir hier qu’il entendait donner un coup d’accélérateur à la colonisation en Cisjordanie occupée avant un gel réclamé par Washington. Ce jeu d’équilibre, destiné à ménager l’aile la plus dure de la droite israélienne opposée à un gel de la colonisation tout en apaisant l’administration de Barack Obama, a été dénoncé par la direction palestinienne. «Le Premier ministre va faire approuver ces prochains jours des projets de construction dans les implantations et ce n’est qu’ensuite qu’il pourrait accepter un moratoire de plusieurs mois», a déclaré à une source gouvernementale. Un gel, réclamé avec insistance par Washington en vue de relancer le processus de paix avec les Palestiniens et des pays arabes, serait censé durer neuf mois, selon les médias israéliens. Mais il porterait uniquement sur la construction de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie, où vivent quelque 300.000 Israéliens. En revanche, il ne concernerait pas les 2500 logements qui ont déjà reçu le feu vert du gouvernement, a précisé un responsable de la présidence du Conseil. Il ne toucherait pas non plus les bâtiments publics, ni les quartiers de colonisation de Jérusalem-Est, où résident quelque 200.000 Israéliens. En échange, des pays arabes tels que Oman, la Tunisie et le Maroc devraient donner leur accord à l’ouverture de représentations commerciales israéliennes sur leur territoire. Le Qatar accepterait lui de rouvrir la représentation israélienne à Doha fermée en janvier. Réagissant à ces informations, le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat a affirmé que le projet israélien était «totalement inacceptable». «La seule chose qui sera suspendue après ces annonces c’est le processus de paix» et non pas la colonisation, a-t-il déploré. Selon lui, les annonces israéliennes traduisent «un mépris total» des efforts déployés par l’émissaire américain George Mitchell afin d’obtenir un gel de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés. Lui faisant écho, le président palestiniens, Mahmoud Abbas qui venait d’avoir un entretien avec son homologue français, Nicolas Sarkozy, à déclaré, pour sa part à la presse, «Cela n’est pas acceptable. Nous voulons un gel de la colonisation et également l’ouverture des négociations de la phase finale» ajoutant: «C’était là le sujet principal de nos discussions» avec M.Sarkozy Interrogé sur une éventuelle rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, M.Abbas a répondu que «cela dépendra des pas, des mesures qui l’auront précédée concernant le gel de la colonisation». Le projet israélien de donner un coup d’accélérateur à la colonisation en Cisjordanie occupée est «contraire» aux engagements israéliens et au processus de paix, a déclaré hier le ministère français des Affaires étrangères. «Notre position est sans aucune ambiguïté, nous condamnons», a déclaré à la presse le porte-parole du ministère, Eric Chevallier. «C’est évidemment totalement contraire à l’esprit du processus et des engagements israéliens et à la dynamique du processus de paix», a-t-il ajouté. Jeudi, lors d’une conférence de presse conjointe à Paris avec le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner, le président palestinien Mahmoud Abbas avait répété que les négociations de paix avec Israël ne reprendraient «qu’après un accord sur un gel de la colonisation». (L’Expression-05.09.09.)

22 réponses à “Netanyahu: »non à la paix,oui à la colonisation »”

1 2
  1. 14 04 2018
    Georgine Roussos (01:14:44) :

    My world has been changed forever because of you, thank you. Wowza!

    http://aerobicclothes80135.ampblogs.com

  2. 29 03 2018
    Violette (06:06:58) :

    Howdy, i гead yoyr blog fгom time to timе and i own a ѕimilar ߋne and i was just wondering if ʏou ɡet a lot ߋf spam
    remarks? If so hoᴡ do you styop іt, any plugin orr ɑnything yoᥙ can advise?
    I get ѕo muⅽh lately it’s driving mme insane so any support is very much appreciated.

    Тake a loⲟk ɑt my website :: mezo

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...