l’Orchestre symphonique national

**De la bonne musique algérienne et universelle, au grand bonheur des mélomanes

Toujours à travers l’ambition affichée d’allier une musique savante et le patrimoine, l’Orchestre symphonique national (OSN) ne déroge pas à cette tradition. Il le prouve en accompagnant le chanteur de hawzi et de l’andalou, Samir Toumi.

Elégance, grâce et authenticité. Tels sont les maîtres-mots qualifiant la performance du chanteur Samir Toumi, qui n’est plus à présenter. L’enfant terrible et de la balle du hawzi et de l’andalou était l’invité, samedi soir, de l’auditorium de la Radio nationale, à Alger, et ce, au grand bonheur des mélomanes et autres amateurs de bonne musique algérienne et universelle. Samir Toumi, sémillant, arborant un costume dont la couleur est cette note bleue, le «monsieur propre» de la musique arabo-andalouse, gentleman charmeur, il chante debout, partition en main, contrairement à sa traditionnelle formation de hawzi où il évolue assis avec ses musiciens.La fameuse «gaâda» (ailleurs ce sont les concerts seated).

Manel, une voix

Il était accompagné par le «big band» de l’Orchestre symphonique national, sous la direction du maestro Rachid Saouli, sous la houlette de Abdelkader Bouazara, directeur de l’OSN et la chorale polyphonique d’Alger. Contre toute attente, Samir Toumi assurera vraiment ! Il a offert un récital plutôt assimi (algérois) «berouali» et immanquablment festif et jovial. Aussi, le crooner algérois interprétera un florilège de grands standards, comme Rit El Raid, Mouniati, Rim Ramatni, Ya Saqui Wesqui Habibi, Taht El Yassmina, Lamouni Elli Gharou Menni, Welfi Ya Malak, Wine Enbatou, El Khilaa Taadjebni ou encore Acheki Oua Gharami. La guest star de la soirée sera une «Lady In Red» (Chris DeBurgh) ou encore «The Woman in Red», comme dirait Stevie Wonder. C’est la chanteuse d’andalou et présentatrice de l’émission «Alhan Wa Chabab», Manel Gharbi, vêtue d’un ensemble rouge. Manel donnera la réplique à Samir Toumi sur le titre Shams. Un duo chic et choc ! Et Manel a donné de la voix.

Un phrasé très moelleux. Une délicatesse, un talent ! La preuve ! Samir et Manel seront longuement ovationnés et salués par des youyous. Une salle chauffée à blanc ! Une ambiance nuptiale algéroise rehaussée par le nostalgique et populaire, pour ne pas dire «chaâbi», banjo. Et pour rendre la pareille au public en or, Samir Toumi gratifiera l’assistance avec la chanson Sara. Avec une mention spéciale pour la section cuivres de l’OSN qui a joué avec une remarquable subtilité.

L’Adagio d’Albioni

La première partie du spectacle a été officiée par l’OSN qui a proposé un répertoire d’une grande mélomanie et un excellent choix rhapsodique. Du Schubert avec L’Inachevée (1er mouvement), d’Offenbach avec Barcarole, des contes d’Hoffmann, du Strauss avec La Marche de Radetzky, où le public battra la mesure, du Glinka avec en ouverture Ruslan et Ludmila. L’OSN fera fort avec l’Adagio d’Albioni. Un interlude orchestral, plaintif, mélancolique, éloquent ! La beauté de la tristesse ! L’Orchestre symphonique national a pour mission de promouvoir, diffuser et faire découvrir la musique classique universelle à travers toute l’Algérie. Il a aussi pour objectif la revalorisation du patrimoine de la musique algérienne sous sa forme symphonique, en collaboration avec les différents partenaires culturels nationaux et internationaux.*K. Smail-El Watan-27.01.2014

**************

*Le printemps chinois célébré à Alger

 Rencontre musicale entre l’opéra de Pékin et  l’Orchestre symphonique national

Le concert sera dirigé par le maestro algérien Amine Kouider. «Cette rencontre musicale, une première, est organisée à la faveur de la célébration du printemps chinois. Nous aurons avec nous une douzaine de musiciens chinois, ainsi que d’autres musiciens venus de Tunisie, d’Espagne, de France et d’Ukraine.

Avec la Chine, nous avons un véritable partenariat dans le domaine musical. Nous avons fait une tournée en Chine en 2014 et des artistes chinois ont participé aux dernières éditions du Festival international de la musique symphonique d’Alger», a précisé, hier, Abdelkader Bouazzara, directeur de l’Orchestre symphonique national (OSN), lors d’une conférence de presse à l’Institut national supérieur de musique (INSM) à Alger. Il a rappelé que le gouvernement chinois a fait don du projet de l’Opéra d’Alger qui sera inauguré en novembre 2015. «Et le concert de ce mardi sera un avant-goût de ce qui va être réalisé à l’Opéra d’Alger», a-t-il appuyé, ajoutant qu’un opéra algérien appelé «Hizia» est en préparation par le compositeur Farid Aouameur.

Le programme de ce soir comportera, selon Amine Kouider, une ouverture chinoise moderne de X.Liang, une musique traditionnelle, Dance of Yao people et une chanson écrite par Zheng Qiufeng, I love China. La chanson sera interprétée par la soprano Liu Hongling. Elle sera accompagnée par le ténor Jin Zhengjian pour l’interprétation, d’un extrait de l’opéra de l’Italien Giuseppe Verdi, La Traviata.

Au programme aussi, des extraits de la 7e symphonie de Beethoven, de Turandot de Puccini et Rihla de Smaïl Benhouhou. «Nos amis chinois sont ravis de jouer cette musique algérienne, surtout avec des instruments traditionnels, comme la derbouka. Je suis honoré en tant que chef d’orchestre de travailler avec des musiciens chinois de très haut niveau. Nous travaillons depuis vendredi. La fusion entre musiciens algériens et chinois s’est bien passée», a souligne Amine Kouider.

Wang Zhengming a évoqué, pour sa part, la coopération qui existe actuellement entre l’Opéra de Pékin et l’OSN. «Une cinquantaine de techniciens algériens seront bientôt formés à Pékin pour pouvoir s’occuper plus tard de l’Opéra d’Alger. Nous allons travailler main dans la main comme des camarades», a-t-il annoncé, saluant l’amitié sino-algérienne. «Une amitié de longue date», a-t-il dit. L’Opéra moderne de Pékin, appelé aussi Grand théâtre de Chine, ou National Centre for the performing arts (NCPA), est le plus grand opéra du monde. Il présente annuellement plus de 800 spectacles entre pièces de théâtre, ballets, musique de chambre, opéras et concerts de musique symphonique. Il propose également ses propres créations musicales. Il ne faut toutefois pas confondre avec l’opéra de Pékin qui est un spectacle de scène typiquement chinois classé parmi le patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco.

L’Orchestre symphonique national sera en concert à Paris le 15 mars à la salle de l’Unesco, il animera les concerts d’ouverture de «Constantine, capitale de la culture arabe 2015», en avril, et participera à la cérémonie d’ouverture du 10e Festival national du théâtre professionnel en mai.Fayçal Métaoui. *Fayçal Métaoui/ El Watan/ 10/02/2015

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Tournée de l’Orchestre Symphonique National en Belgique

     –du 4 au 7 juillet 2013

Après deux brillantes prestations en Ukraine et en Espagne, l’Orchestre symphonique national entamera, du 4 au 7 juillet 2013, une tournée en Belgique.

 l’Orchestre symphonique national  arton405

Dans le cadre des festivités du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, sous le haut patronage du ministère de la Culture, en collaboration avec l’ambassade d’Algérie en Belgique, la province de Hainaut et l’Echevinat de la culture de la ville de Verviers, l’Orchestre symphonique national donnera deux concerts. Le premier aura lieu demain, à 20h au théâtre royal de Mons et le second, le vendredi 5 juillet, également à 20h, au Grand Théâtre de Virviers. Les deux concerts seront dirigés par le maestro égyptien, Nayer Nagui. 

Une conférence de presse a été donnée, hier, à l’Institut supérieur de musique, par le directeur de l’Orchestre symphonique  national, Abdelkader Bouazzara, le conseiller diplomatique représentant des gouvernements de la fédération Wallonie Bruxelles et de la région Wallonie de Belgique, Roger Othermans, et  le chef d’orchestre égyptien, Nayer Nagui. Le directeur de l’Orchestre national, Abdelkader Bouazzara, a indiqué que le programme qui sera présenté en Belgique ne sera pas folklorique, mais sera basé sur une écriture symphonique académique.

Le choix du programme a été minutieusement étudié, de façon à faire connaître les différents styles et mélodies musicaux algériens. «Les styles sont tellement riches que nous avons voulu donner un élan à notre belle musique. Nous avons voulu miser sur le choix de la diversité», dit-il. Les nombreux convives pourront découvrir un programme des plus variés. Ainsi la première partie comportera une cavalerie légère, signée par F.V Suppé et une ballade polonaise pour violon et orchestre du violoniste et compositeur belge, H. Vieuxtemps. Ce dernier, rappelons-le, est décédé en 1881 à Alger. Dans le registre du patrimoine algérien, citons  Bakhta,  Ya Errayah de Dahmane El Harrachi et Gouraya.

La deuxième partie du programme verra l’exécution de la sublime symphonie n°9 en mi mineur Du nouveau monde, de A. Dorak. De son côté, le conseiller auprès de la délégation Wallonie-Bruxelles à Alger, Roger Othermans, a indiqué que cette tournée de l’Orchestre symphonique national a été décidée très vite. «Nous avons trouvé, explique-t-il, des collaborations précieuses aussi bien en Algérie qu’en Belgique pour cette tournée… Nous avons changé notre optique avec l’Algérie. Si dans un passé récent, nous pensions nous inscrire dans un cadre de coopération, aujourd’hui, nous nous inscrivons dans un cadre de partenariat.  Nous allons changer l’optique politique envers l’Algérie.» Pour le chef d’orchestre égyptien, Nayer Nagui, les orchestres  arabes ont eu une grande histoire à travers le monde.

«Cette tournée en Belgique est importante dans la mesure où nous allons montrer au monde européen que la musique classique est l’un des meilleurs ambassadeurs artistiques et culturels. La musique permet de rendre les peuples plus proches et plus harmonieux. Les médias occidentaux donnent un cliché plutôt folklorique des pays arabes. La musique classique est une langue universelle, jouée par toutes les nations. C’est un langage international. Les arts raffinés et de haute qualité doivent être soutenus par les Etats» argue-t-il.*El Watan-03.07.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**L’orchestre symphonique national en Espagne du 20 au 24 mars 2013

Une tournée historique à Cacentaina et Alicante

*Du 20 au 24 mars 2013, l’Orchestre symphonique national (OSN) présentera trois concerts en Espagne.

L’Orchestre symphonique national (OSN) sera en tournée en Espagne à partir du 20 mars 2013. Le concert donné hier soir à l’Auditorium de la radio algérienne à Alger, sous la direction du maestro Ignacio Garcia Vidal, est considéré comme le début du voyage en terres ibériques. «Le premier concert sera à caractère éducatif. Il aura lieu le vendredi 22 mars à 11h à l’auditorium culturel de la ville de Cocentaina. Le deuxième concert est prévu le même jour en soirée. Le moment fort de cette tournée sera le troisième concert qui se déroulera à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de Casa Mediterraneo à Alicante, le samedi 23 mars à 20h30», a annoncé hier Abdelkader Bouazarra, directeur de l’OSN, lors d’une conférence de presse à l’Institut national supérieur de musique (INSM) à Alger, en présence d’Ignacio Garcia Vidal et de Cecilia Garcia Casala, attachée culturelle à l’ambassade d’Espagne à Alger.

Selon lui, cette tournée souligne les liens culturels étroits entre l’Algérie et l’Espagne. Ignacio Garcia Vidal, qui est est aussi connu en Finlande qu’en Russie ou en Argentine où il a dirigé des cours ou étudié, a évoqué les relations historiques, culturelles et gastronomiques de la région d’Alicante, d’où il est originaire, avec l’Algérie et, par extension, le Maghreb. «Le programme musical que nous allons présenter est d’une grande qualité. En premier partie, nous allons jouer Wahran d’Ahmed Wahbi, arrangée par Rachid Souli et Divagamento de Josep Vincent Egea, qui est natif d’Alicante, et, enfin, une suite symphonique algérienne Ballade, composée par Sid Ahmed Belli», a indiqué Ignacio Garcia Vidal, disant être honoré de diriger l’orchestre algérien.

La deuxième partie du concert qui sera présenté en Espagne est consacrée aux quatre mouvements de la troisième symphonie du compositeur allemand Ludwig Van Beethoven, la fameuse Eroica (Héroïque). «C’est la plus grande symphonie de toute l’histoire de la musique», a soutenu le maestro espagnol. Composée entre 1803 et 1805, cette symphonie d’essence romantique était dédiée à l’origine à Napoléon Bonaparte. «Mais Beethoven a renoncé à cette dédicace dès qu’il a appris que Napoléon s’est fait désigner Empereur des français (en 1804, ndlr). C’est une symphonie qui exprime l’humanisme et célèbre les idées de révolution. Comme nous célébrons le cinquantenaire de notre indépendance, nous l’avons choisie», a appuyé Abdelkader Bouazara.

Cecilia Garcia Casala a, pour sa part, relevé que la coopération avec l’OSN va être plus profonde dans le futur. Elle a noté aussi qu’Ignacio Garcia Vidal «qui est un grand musicien» est déjà venu en Algérie lors du Festival international de la musique symphonique en 2011 et en 2012. «La belle synergie qu’il y a entre le maestro espagnol et l’orchestre algérien symbolise la synergie existant entre nos deux peuples. La tournée de cet orchestre est un pas de plus dans le rapprochement entre nos deux pays», a-t-elle dit. Elle a indiqué que l’Orchestre symphonique national va animer la soirée d’inauguration  officielle du nouveau siège de Casa Mediterraneo à Alicante.

«Casa Mediterraneo est l’une des maisons que l’Espagne a mis en place pour renforcer l’échange avec d’autres régions qui lui sont très proches. Ainsi, nous avons Casa Arabe, Casa Asia, Casa America, Casa Africa, Casa Sepharade. Casa Mediterraneo est une plateforme de rencontres et d’échanges qui souligne que la Méditerranée a un patrimoine commun. Il existe beaucoup de potentialités politiques, culturelles et sociales à développer», a soutenu la représentante de l’ambassade d’Espagne. Ignacio Garcia Vidal a relevé également que la présence de l’orchestre algérien en Espagne permettra aux jeunes de la région d’Alicante de faire connaissance avec le patrimoine musical algérien à travers le concert éducatif prévu à Concentaina en présence de 600 spectateurs. Le compositeur algérien Sid Ahmed Belli, présent à la conférence de presse, a expliqué que la «suite» qui sera présentée en Espagne est inspirée de l’héritage musical populaire de toute l’Algérie.* Par Fayçal Métaoui- El Watan-19.03.2013.

**site de l’Orchestre Symphonique National

*Vidéos: Chorale de l’Orchestre Symphonique d’Alger- L’Hamdoulillah

**chanson algerienne qui a fait le tour du monde. version=bosniaque

**El Gusto Orchestra of Algiers Live at Bercy – El Harrez

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Olivier Granjean en démonstration
  «Ce que nous avons réussi durant ces deux soirées est le fruit du travail peaufiné d’intenses répétitions», a confié M. Bouazzara.

Après la cérémonie organisée en l’honneur du compositeur et interprète Akli Yahiatène, sous la direction musicale du maestro Rachid Saouli, l’Orchestre symphonique national continue son périple à travers le territoire national, en organisant deux concerts, mercredi dernier, à l’auditorium Aïssa-Messaoudi de la Radio nationale, et le lendemain soir à la Maison de la culture de Ighilizane, sous la direction musicale du maestro Français Olivier Granjean. Bien avant le début du concert, les invités attendaient avec impatience l’arrivée de celui pour qui tous les projecteurs seront braqués. Mais, c’est M.Bouazzara, qui ouvre le bal et présentera l’invité d’honneur, qui ne tarde pas à arriver pour se mettre au côté de l’animateur. Lors de cette soirée, le public a pu apprécier cet événement inédit surtout dans la région de l’Ouest, où il a enregistré un véritable succès, succès dû à la virtuosité et à la beauté de l’exécution plus qu’au caractère inédit de la manifestation. D’ailleurs, l’OSN, sous la baguette du chef d’orchestre français, avait connu le même succès la veille, à Alger. Les premières notes de violon tissent dans les airs des tonalités qui déferlent, telle une vague de nostalgie, sur les rives des âmes des spectateurs. Dans ce tumulte d’émotions, une douce brise s’échappe de cet orchestre, illuminant l’atmosphère, tel un doux rayon de soleil.
A la fin de chaque morceau, un tonnerre d’applaudissements salue l’ensemble de l’orchestre et le maestro français qui a su incarner sa création grâce au langage universel de la sensibilité musicale. Le clou de la soirée a été l’interprétation de la Symphonie n°8 d’Antonine Dvorak, portant par les mouvements agiles des mains du maestro français et de tout son corps l’ensemble de l’orchestre vers une prouesse musicale inégalée. Chaque note scintillait comme une myriade d’étoiles dans un ciel harmonieux. Après un silence d’admiration, un tonnerre d’applaudissements salua cette prestation de qualité et des bravos fusèrent dans la salle. A son tour, Rachid Saouli avait fortement ému les présents, autant par les intenses émotions de mélancolie poignante qui s’en dégagent que par la virtuosité des musiciens de l’OSN. Les notes enjouées et féeriques emplirent les airs. A la fin du concert, le directeur de l’ONS et également violoniste au sein de l’orchestre, Abdelkader Bouazzara confie: «C’était un véritable défi d’interpréter pour la première fois la 8e symphonie d’Antonine Dvorak. Ce que nous avons réussi durant ces deux soirées, est le fruit du travail peaufiné d’intenses répétitions.» En marge de cette tournée à travers le territoire national, l’Orchestre symphonique national (OSN), s’apprête à un autre défi qui est la préparation de la 1re édition du Festival culturel international de musique symphonique qui se tiendra à Alger du 9 au 14 décembre, selon M.Abdelkader Bouazzara, directeur de ladite institution et commissaire général du festival. Cette manifestation culturelle, institutionnalisée par arrêté ministériel, a pour objectifs, selon toujours notre interlocuteur, de «faire mieux connaître la musique symphonique universelle tout en mettant en valeur la musique symphonique algérienne». «Ce festival, auquel prendront part des maestros et des orchestres de musique classique de plusieurs pays, sera aussi un espace d’échanges d’expériences entre nos musiciens et ceux de pays invités», a indiqué le commissaire général du festival, ajoutant que des musiciens algériens de la jeune génération participeront aussi à cette rencontre à laquelle prendront part des musiciens étrangers de renom. «Nous essayerons, toujours dans le cadre de notre politique de proximité, de toucher le public le plus large possible, particulièrement les jeunes», a-t-il souligné, mettant en exergue l’importance de ce festival culturel avec au programme des concerts à Alger, Batna, Bouira et Oran. «Outre l’organisation de grands concerts, nous prévoyons aussi des conférences, un colloque ainsi que des master-class en direction des étudiants de l’Institut national supérieur de musique et des instituts régionaux de musique», a précisé le commissaire général du festival. «Nous rendrons aussi, à cette occasion, hommage à nos illustres musiciens et compositeurs», a-t-il conclu. (L’Expression-10.10.09.)

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Imane Mostafa séduit le public algérien

Echange et rencontre en musique

- L’Orchestre symphonique national a donné mercredi dernier au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi et le lendemain jeudi à la Maison de la culture Abderrahmane-Ould Kaki, de Mostaganem, deux concerts sous la baguette du maestro égyptien Nayer Nagui. Convaincu que le pouvoir de la musique classique réside essentiellement dans sa capacité à unir les traditions du passé et les rêves du futur, tout en enchantant le public grâce à des moments forts en émotion, l’Orchestre symphonique national, fidèle à ce principe propose pour la première fois au public algérois et mostaganemois, des extraits de l’opéra Aïda, du compositeur italien Giuseppe Verdi, avec la soprano égyptienne Imane Mostafa, une référence dans l’incarnation du personnage de la princesse éthiopienne.
Le maestro Nayer Nagui, n’est pas à sa première expérience en Algérie où il a déjà dirigé à l’occasion de la 19e session du Congrès international de musique arabe, deux concerts de musique classique. En outre, il a dirigé l’Orchestre symphonique du Caire, à l’auditorium de la Radio nationale.
Le maestro a toutefois reconnu, que jouer des oeuvres musicales du terroir par un orchestre symphonique «pourrait» contribuer à rendre universelles les musiques traditionnelles et les faire connaître à travers les continents. Jouer, écouter ou apprécier une musique, ne nécessite pas de comprendre la langue du pays d’origine de cette musique, car elle véhicule un langage universel, a-t-il estimé. Pour ces deux soirées, le maestro égyptien a toutefois assuré la direction dont le répertoire est Cavalerie légère, P.I. Tchaikovski: suite Casse, Noisette, danses caractéristiques, marches, danse arabe, danse chinoise, danse des mirlitons, danse des enfants et valse des fleurs…Pour sa part, la soprano égyptienne Imane Mostafa a interprété entre autres, Aïda, qui relate l’amour impossible, sur fond de jalousie et de trahison, au temps de l’Egypte antique où Adamès, général égyptien, rejette l’amour d’Amneris, fille du roi d´Egypte en faveur de Aïda, une belle esclave, qui est en vérité la fille du roi d’Ethiopie, ennemi mortel de l’Egypte…Cette atmosphère tragique où se succèdent des mélodies douces et martiales telles que ô patria mia! (ô! mère patrie), les musiciens de l’OSN l’ont transmise avec brio au public.
La chorale de l’OSN, sous la direction du chef de choeur Rabah Kadem a, à son tour, présenté admirablement l’incontournable Yarayeh de Dahmane El Harrachi et Gloria a L’Egitto.
Dans les coulisses, le directeur de l’Orchestre symphonique national Abdelkader Bouazzara n’a pas caché sa satisfaction quant au travail accompli jusque-là mais toujours est-il que «le chemin est encore long pour atteindre notre objectif», a-t-il dit. «Notre mission qui se veut une culture de proximité, tente de plus en plus d’élargir son champ d’animation artistique en étant souvent présent dans diverses manifestations culturelles à travers tout le territoire national», a-t-il enchaîné.
Dans un souci de décentralisation quelque part et par là, «toucher un plus grand public et gagner de nouveaux adeptes et fans éparpillés dans nos multiples wilayas», a-t-il ajouté. (L’Expression – 10.05.09.)

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

12 réponses à “l’Orchestre symphonique national”

  1. 22 11 2012
    jordan shoes online (22:38:45) :

    I genuinely enjoy looking through on this web site , it has got superb blog posts. « Heavier-than-air flying machines are impossible. » by Lord Kelvin.
    jordan shoes online http://www.suparjordanshoes.com

  2. 25 10 2012
    cheap tie (05:54:41) :

    Very interesting info !Perfect just what I was searching for! « Being rich is having money being wealthy is having time. » by Margaret Bonnano.
    cheap tie http://www.burberryoutletonlineshopping.com/burberry-ties.html

  3. 2 11 2011
    bilete avion (02:12:21) :

    What is here it is an interesting piece of information. But first of all I must say all every one. Hello. And second I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/les-printemps-en-algerie/lorchestre-symphonique-national on my Facebook profile. And this because finally I found what I was looking for. What you post here is really good information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » l’Orchestre symphonique national, in my google search I was very glad. I think I found something that have the same ideea here http://www.xfly.ro, I’m not sure but I thing it was the same. All the best

  4. 30 10 2011
    Unwated Gift Cards (08:04:06) :

    Today, I went to the beachfront with my children. I found a sea shell and gave it to my 4 year old daughter and said « You can hear the ocean if you put this to your ear. » She placed the shell to her ear and screamed. There was a hermit crab inside and it pinched her ear. She never wants to go back! LoL I know this is completely off topic but I had to tell someone!

  5. 30 10 2011
    burberry scarf (05:34:14) :

    Being Inexperienced Im constantly discovering on-line for reports which will help me. Thank you

  6. 25 10 2011
    online poker magazine (20:49:15) :

    This it is an interesting article. But first of all I must say all every one. Hello there. And second I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/les-printemps-en-algerie/lorchestre-symphonique-national on my Facebook profile. I will do this because at long last I found what I was looking for. What you post here is really the best sharing. When I saw this tittle, ELAyam-2 » l’Orchestre symphonique national, on google search I was very glad. I think I found something with the same ideea here http://www.bluffaway.com, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  7. 21 10 2011
    Web Content Copywriting (12:59:55) :

    This it is a great piece of information. But first of all I must salute all the visitors. Salve. After this I must say that I m thinking to post http://niarunblog.unblog.fr/les-printemps-en-algerie/lorchestre-symphonique-national on my Digg profile. And this because finally I found what I was looking for. What you give us here is really nice post. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » l’Orchestre symphonique national, in my google search I was very happy. It is possible I found something that have the same ideea here http://www.writte.com, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  8. 19 10 2011
    monster headphones outlet (13:42:40) :

    Good reputation

  9. 17 10 2011
    bankruptcy (16:13:24) :

    What is here it is a great article. But first of all I must salute all the visitors. Hello. After this I must say that I will post http://niarunblog.unblog.fr/les-printemps-en-algerie/lorchestre-symphonique-national on my Digg profile. I will do this because at long last I found what I was looking for. What you share here is really nice information. In the second I saw this tittle, ELAyam-2 » l’Orchestre symphonique national, in my google search I was very happy. Maybe I found something like this here http://ivauk.com/bankruptcy.php, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  10. 1 09 2011
    Tutoriales Photoshop (18:20:37) :

    Hi! My partner and I really appreciated your personal observations into this topic. Absolutely way more people today should write about it. Hopefully this raises the recognition a touch. Once more, excellent content. I talked to my other half about this and he absolutely consents. But,the final position you put together ended up being not apparent to us. Probably you might produce another write-up on this.

  11. 27 08 2011
    seo articles (07:39:34) :

    You can find noticeably big money to know about this kind of. I assume you have made certain great points around features furthermore.




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...