Fouka,une ville sortie de l’anonymat

*Fouka ! Dans la wilaya de Tipaza. Voilà une ville sortie de l’anonymat à la suite des troubles qu’a connus l’Algérie au début de l’année en cours. En fait, c’est une petite ville dont la première activité d’emploi est et reste incontestablement la pêche. Partis pour un reportage que nous avions estimé de courte durée, c’était sans compter sur les aléas et les impondérables. Certains, il faut l’avouer, sont inestimables. Le jour de notre rendez-vous, nous n’avions pas omis en ligne de compte de rencontrer deux jeunes de la ville en l’occurrence deux jeunes promoteurs rencontrés sur les lieux en compagnie de notre hôte du moment, âmi Tahar.

En effet, ce dernier, un kabyle avec un accent qui le trahit, est membre actif du Croissant rouge algérien et plus même : citoyen militant. Âmi Tahar a eu l’ingénieuse idée de proposer une banque de jouets à l’intention des enfants nécessiteux et des élèves brillants en classe, en attendant de pouvoir mettre les biens de cette banque ludique à la disposition des pensionnaires des hôpitaux de la région.

LOCAUX PROFESSIONNELS DITES-VOUS ?
Aussitôt, une discussion est lancée sur les lieux où nous nous étions fixés rendez- vous auparavant. En effet, les lieux, l’ex-siège de Souk El Fellah de la commune de Fouka entièrement brûlé lors des évènements d’Octobre 1988 de triste mémoire, a refait peau neuve et a été réaménagé de fond en comble. Les initiateurs de cette opération, les autorités locales, ont ainsi dégagé dixneuf (19) locaux commerciaux à usage professionnel à l’intention du citoyen en général et des jeunes en particulier. Apparemment, ils sont bien situés puisque ne se trouvant pas loin du centreville. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont indemnes de critiques. L’un de nos interlocuteurs, un heureux bénéficiaire d’un des locaux, s’estime cependant dupé. « Si l’on m’avait donné seulement 20 millions de centimes, j’aurais fait en sorte qu’il n’y ait pas des défauts de construction ni de coins permettant l’infiltration pour les eaux de pluie que présente la fin des travaux », dit notre promoteur, fier de faire montre de l’aménagement agréable de sa boutique qu’il a voulue spécialisée dans l’informatique. « Il m’a fallu deux années pleines, des hauts et des bas et un lourd sacrifice financier avant d’avoir pu me permettre d’ouvrir enfin les rideaux, dit-il. «Alors que ce n’est pas ainsi que l’on nous avait présenté les choses», poursuit-il. «Si l’on s’est tenu aux dires des autorités, elles nous auraient confié les clés de ces boutiques toutes prêtes à l’activité», déclare notre jeune. «J’appréhende maintenant réellement la feuille des impôts qui ne va pas tarder à parvenir alors que je n’ai pas tellement exercé durant ces deux années», lance-t-il, sans omettre de dire à notre intention que les bénéficiaires des locaux en question se sont constitués en bloc uni et que face à l’inertie de quelques représentants des autorités publiques ils ont été obligés d’alerter l’opinion afin de se raccorder au fil électrique. Actuellement, à part l’eau de pluie qui circule allègrement, un mur qui n’a subi qu’un rapide coup de peinture et (03) trois locaux commerciaux non cadenassés, avons-nous constaté de visu, les heureux élus ont commencé à tenir négoce, pas tous évidemment mais dans l’attente de voir cependant les autres leur emboiter le pas. Il y a bien là, à vu d’oeil un artisan- bijoutier, une boutique de préparation de gâteaux pour mariages tenue par une jeune femme et située en haut de l’étage, ainsi qu’un petit atelier de confection d’habits sur commande équipé d’outils flambants neufs et dont le propriétaire est heureux de nous annoncer avoir déjà régler quelques commandes dont la plus importante est la confection de tabliers pour les enfants scolarisés. « Heureusement que l’État a dégagé l’agence de placement Anem », déclare le proprio de l’atelier, ajoutant : Avant, l’on demandait au jeune diplômé s’il avait de l’expérience. Maintenant, dit-il, ce sont les entreprises qui se dirigent vers l’Agence nationale de l’Emploi » afin de profiter des avantages accordés par l’Etat.

LE PORT DE PÊCHE N’EST PAS ENCORE RÉAMÉNAGÉ
Âmi Tahar reste moins prolixe tandis que nos deux jeunes sont un peu plus volubiles. L’un discutant de politique alors que son compère n’y va pas avec le dos de la cuillère et jette pêle-mêle à notre intention que le Port de Fouka-Marine n’a toujours pas été réaménagé et que les terres agricoles situées sur les terres de la commune ne sont pas tellement exploitées comme il le faut. Âmi Tahar, lui, évoque devant nous la zone d’activités du lieu-dit «El Communel» et qui n’a servi en définitive que d’aires de stockage pour les marchandises de récupération industrielle. C’est que question chômage et habitat, Fouka n’est pas mieux loti que les autres villes du pays.

«EL COMMUNE », LE HAMEAU D’OÙ LA RÉVOLTE EST VENUE
Entre deux critiques sur ce qui se passe sur la scène politique arabe, notamment les évènements sanglants en cours en Tunisie et en Égypte, nos interlocuteurs n’omettent pas de signaler que la zone d’activités dépendante du champ de compétence de la municipalité n’est pas exploitée à sa pleine mesure et notre attention est partie vers le fait que le quartier en question a servi de terrain d’expression sociale pour les jeunes, avec manifs n’ayant pas encore divulgué s’il y a eu ou non des blessés. En tout cas, lors de notre passage par le hameau en question, il n’y avait pas de traces ni d’un quelconque indice que des jeunes gonflés à bloc par la misère ambiante, le chômage, la promiscuité et une colère contenue aient défié les forces de maintien de l’ordre. El Communel, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un hameau qui a pris de l’ampleur et de la consistance au fil du temps. Il s’est développé cahin-caha et renferme actuellement une véritable vie socio-économique. El Communel sert également comme abri pour pas mal de couples nouvellement mariés en quête de toit décent et douillet. En réalité, les ouïesdire affirment qu’il y a bien une dame, une dame d’un certain âge, qui n’a pas cessé des années durant de construire et de reconstruire des bâtisses moyennant le prix d’une location pour des familles et des couples alors qu’elle-même crèche dans une maisonnette non encore peinte à ce jour. D’où tientelle ce fond de commerce ? Personne ne saura vous répondre mais toujours est-il qu’elle poursuit son activité de location d’appartements et ne construit, selon nos sources, uniquement et exclusivement que pour les mettre à la disposition d’éventuels locataires. Un peu plus loin se trouve l’arrêt de bus datant de l’époque de l’autogestion socialiste, des cafés le long de la route et encore un lycée et un centre de formation professionnelle coincés entre deux aires de stockage de produits recyclables pour les adolescents du coin. Les taxis, les fourgons de transport de voyageurs ont damé le pion aux taxis-clandestins qui n’officient généralement que le soir tombé et les jeunes ainsi que les mères de famille de Fouka et de ses dépendances administratives continuent de déferler chaque jour que dieu fait sur Koléa pour y siroter un café ou faire des emplettes la journée durant. Ce n’est pas pour déplaire aux commerçants de la ville de Sid-Ali Mebarek et Fouka, mine de rien, ne désemplit jamais. En fin de journée, lorsque les ouvriers, travailleurs ou tout simplement retraités se réunissent dans les estaminets, les revendeurs de téléphones portables font leur apparition sur la place publique. C’est un négoce qui marche apparemment mieux, en tout cas pour certains, qu’une fiche de paie. Enfin, Fouka ce n’est pas seulement l’affaire de quelques élus, aussi conscients soient-ils. En tout les cas, le jour de notre visite au siège de la municipalité, le P/APC était en pleine réunion avec ses collaborateurs. Le lendemain, il n’était toujours pas disponible tandis que le secrétaire général de la commune nous envoya gentiment vers l’un des viceprésidents de l’assemblée, arguant qu’il ne peut vraiment pas répondre à nos interrogations de primeabord. Ce n’est que partie remise. (Le Courrier d’Algérie-10.02.2011.) 

 

 

**********************

27 réponses à “Fouka,une ville sortie de l’anonymat”

1 2
  1. 24 09 2017
    Kristy Yeagley (08:03:23) :

    Hi there, You have done an excellent job. I will definitely digg it and in my opinion suggest to my friends. I am confident they’ll be benefited from this website.

    http://www.ergfirnolikz.com/

  2. 28 06 2016
    grease guns (16:45:20) :

    New to joomla please guide me i have download joomla from website ? What should i do ?.

    http://toolmart.eu/eng_m_Special-Automotive-Tools-Equipment_Lubrication-System-Tools_Grease-Guns-Accessories-203.html

  3. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (09:23:18) :

    A large percentage of of whatever you claim happens to be astonishingly accurate and that makes me wonder why I hadn’t looked at this in this light previously. Your piece really did switch the light on for me as far as this particular subject matter goes. However at this time there is actually just one issue I am not really too comfy with and while I attempt to reconcile that with the main idea of your issue, allow me see what the rest of your visitors have to point out.Well done.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  4. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (01:39:25) :

    hello there and thanks in your information – I have definitely picked up anything new from proper here. I did on the other hand expertise several technical points the use of this web site, since I experienced to reload the website many occasions previous to I may just get it to load correctly. I have been thinking about in case your hosting is OK? No longer that I’m complaining, but sluggish loading circumstances times will sometimes have an effect on your placement in google and could injury your high quality ranking if ads and ***********|advertising|advertising|advertising and *********** with Adwords. Anyway I’m including this RSS to my e-mail and could glance out for much extra of your respective fascinating content. Ensure that you replace this again very soon..

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  5. 29 04 2015
    dosis vitamin e (08:52:36) :

    I want to put the advertisements in blogger, so I can get payments?.

  6. 28 04 2015
    payday loans for bad credit (23:56:06) :

    Is it safe? . Safer than myspace?. Can you use myspace layouts for it?. How old do you how to be to have one?. . Please answer as many as possible . Thanx :].
    payday loans for bad credit http://www.paydayloansusa.company

  7. 20 04 2015
    best supplements for hair growth in women (01:23:42) :

    What are good blog posts for a writer who wants to start a blog that even non-readers might want to visit?

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...