Le cerf de Barbarie

*Animaux sauvages d’Algérie

*Le cerf de Barbarie en voie d’extinction

soukahrascerf.jpg

*Selon un sondage effectué à travers les hameaux épars de la région nord de la commune de Mechroha par l’association solidarité et protection de l’environnement (ASPE), le nombre de cerfs de Barbarie existant dans cette partie forestière de la wilaya de Souk-Ahras connaît, depuis deux décennies, une nette diminution. La population locale, témoin de braconnage et de dégradation du milieu naturel de cet animal par l’effet des incendies, en a informé ladite association. Cette dernière a récemment dressé un bilan où elle énumère les atteintes portées à la faune et à la flore dans cette région, considérée comme le poumon du chef-lieu de wilaya et des autres communes limitrophes. Ahmed Selaimia, son président, nous a déclaré à ce sujet: «Les habitants des petites agglomérations et autres bourgades, situées à proximité des forêts des Ouled Bechiah et des Beni Salah, estiment à 8 le nombre de cerfs qui vivent à Mechroha. On n’y voit plus les troupeaux d’antan ; les uns ont été décimés, des décennies durant, par les braconniers et les autres ont été forcés, par l’irréversible avancée du béton et des feux de forêt, à se réfugier dans les forêts de la wilaya d’El Tarf et surtout  de Tunisie». (El Watan-12.09.2010.)

****************************

* l’hyène rayée réapparait dans plusieurs endroits d’Algérie

La hyène rayée est une espèce rare et difficilement observable.

Une hyène rayée, une espèce disparue depuis plusieurs décennies en Algérie, a été aperçue aux Aurès, a-t-on appris, auprès du conservateur des forêts de la wilaya de Batna, Larbi Benachoura.

« Il y a quelques semaines dans le massif des Aurès, où vit une riche faune à l’état sauvage, l’hyène rayée a été repérée dans la forêt de Chelia, et au mont de l’Ahmer Khadou, entre les wilayas de Batna, de Khenchela, et de Biskra », a précisé M. Benchoura.

Ces apparitions indiquent que les Hyènes rayées, autrefois au bord de l’extinction, avant d’être protégées par la loi, « ne sont pas en situation de stress », a-t-il expliqué.

Ce mammifère, mesurant jusqu’à 120 cm et peut peser 45 kg, a été capturé en novembre dernier dans une zone enclavée située entre les localités de Maafa et Beni-Fedhala.(Aps)*mercredi 18 mai 2016

****Des « réapparitions » répétées de l’hyène rayée, appelée « Ifis » en tamazight, sont de plus en plus signalées dans plusieurs zones de la wilaya de Batna, selon un cadre de la Conservation des Forêts. C’est en 1992 que ce carnassier avait été aperçu pour la première fois au lieu-dit « Ravin bleu », a précisé M. Mohamed Baaziz, signalant qu’en 2002, le cadavre d’une femelle a été découvert dans la localité de Oued Chaaba, non loin de Batna.

L’animal n’était aperçu, depuis cette date, qu’assez rarement jusqu’à ce qu’une hyène rayée fut prise, en décembre 2011, dans un piège à sangliers posé par un agriculteur du village de Beni Fedhala.

L’hyène rayée était pourtant méconnue dans la région, selon M. Sebti Kechida, ancien chasseur, qui signale que sa présence n’a jamais été évoquée dans les discussions des chasseurs, même si les plus âgés d’entre eux soutiennent que des individus de ce charognard pourraient encore vivre dans les montagnes de Metliti, dans la commune de Seggana.

« Ce fut une grande surprise pour moi, après de longues années de chasse, de voir pour la première fois une hyène rayée, non pas, malheureusement dans son milieu naturel, mais écrasée par un véhicule sur l’évitement Sud de la ville de Batna, en 1992« , déplore ce chasseur.

Pour les forestiers et les spécialistes locaux, les réapparitions de cet animal menacé d’extinction montre que cette espèce a réussi à reconstituer ses effectifs dans la région, mais pas seulement puisque cet animal, notent-ils, a aussi été signalé à Hadjout (Tipasa), Khenchela et Bejaia.

Le directeur du parc national de Belezma, M. Saïd Abderrahmani, rappelle que ce charognard, qui se nourrit essentiellement de restes d’animaux tués par d’autres carnivores, joue un « rôle important dans l’équilibre écologique et la préservation de l’hygiène des milieux naturels« .

L’hyène rayée dont le nom scientifique est Hyaena hyaena est une espèce protégée par la loi n° 05-06 du 15 juillet 2006. Ce mammifère mesure jusqu’à 120 cm et peut peser 45 kg. Si les écologistes ont accueilli avec joie le retour de ce carnassier, ce n’est pas le cas des éleveurs et des bergers des Aurès qui estiment que l’animal constitue un réel danger pour leurs troupeaux.*.lematindz/ 23 février 2012

 

*****************************

Une réponse à “Le cerf de Barbarie”

  1. 16 06 2015
    sdorttuiiplmnr (02:30:46) :

    Please let me know if you’re looking for a article writer for your blog. You have some really good articles and I feel I would be a good asset. If you ever want to take some of the load off, I’d absolutely love to write some articles for your blog in exchange for a link back to mine. Please send me an email if interested. Cheers!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...