Rallye Alger-Adrar

     **un périple enchanteur

Au-delà de la compétition, la découverte du Sahara

<br />

*********************************************

*Rallye Raid International d’Algérie :

   55 motos et 30 voitures au départ

Dakar_2006_Floirac_Kastan_Cornuaille

Cinquante-cinq (55) motos et trente (30) voitures type 4×4, seront engagées dans le Rallye Raid International d’Algérie « Over-sand », prévu du 21 février au 6 mars 2015 à travers neuf wilayas, et sur une distance de 4.000 km, a annoncé dimanche la Fédération algérienne des sports mécaniques.

« L’Algérie participera avec 10 motos et 15 voitures, en plus de cinq véhicules de type « Biggy », dont une qui a été intégralement modifiée à Laghouat, sur la base d’un ancien véhicule chinois » a détaillé le président de la FASM, Chihab Bahloul, en conférence de presse conjointement animée, dimanche à Chéraga, avec son homologue de l’association Amitiés Internationales Organisations (AIO), Jean-Michel Senet.

La caravane partira d’Alger, en passant par les wilayas de Constantine, Biskra, El Oued, Hassi Messaoud, Ouargla, El Goléa, Ghardaia et Laghouat, avant de reprendre le chemin inverse, vers la capitale. « J’espère que les sponsors et les bailleurs de fonds désireux de montrer la beauté du Sahara algérien seront nombreux à apporter une contribution, pour nous aider à bien organiser cet évènement ayant également une dimension touristique » a déclaré pour sa part le président de l’AIO, Jean-Michel Senet.

La compétition se déroulera en deux formules distinctes. Tout d’abord « le Rallye Chrono », dans lequel le temps revêtira une importance capitale pour les concurrents, et « le Rallye Raid », qui lui n’est pas conditionné par le temps, car les pilotes y sont juste tenus de respecter le parcours, suivant les règlements en vigueur. Pour participer à la compétition, chaque pilote devra s’acquitter d’une somme de 1.500 euros, couvrant l’intégralité des frais pendant 10 jours. (Aps) 25/01/2015 | 

**********************************

217 participants au rallye Alger-Adrar devaient prendre le départ, jeudi 8 décembre 2014, à partir du complexe olympique de Chéraga en direction de la ville d’El Bayadh, sur 650 km, dans les Hauts Plateaux et ceci dans le compte de la première étape de la compétition.

***Le ministre des Sports, M. Mohammed Tahmi, donnera le coup de starter du rallye de régularité auto-moto Alger -Adrar,  jeudi 18 décembre 2014, à 7h00 du matin, à partir du parking du stade du 5-Juillet, à Alger. Le rallye de régularité auto et moto Alger-Adrar, est une épreuve comptant pour la 3e étape du championnat d’Algérie de la spécialité, se déroulera du 18 au 20 décembre 2014.

Organisée par la Fédération algérienne des sports mécaniques (FASM), cette course auto-moto se déroulera en trois étapes. La 1ère conduira les concurrents à El Bayadh, la seconde étape ralliera Timimoun et, enfin, l’arrivée de la 3e et dernière étape est prévue le samedi 20 décembre, au centre-ville d’Adrar.

***

Rallye de régularité Alger-Adrar  Mohamed Tahmi donnera le coup de starter

Une épreuve de sport de conduite de machines qui s’inscrit dans le cadre des activités ordinaires de la fédération nationale algérienne des sports mécaniques. Ils sont 50 autos et 65 motos programmées pour cette compétition de course de régularité et non de la vitesse. On dénombre ainsi 165 pilotes, y compris des femmes. 21 clubs nationaux issus de 9 wilayas ; à savoir Alger, Batna, Biskra, Blida, Boumerdès, Constantine, Illizi, Oran et Sidi Bel Abbés, ont répondu à l’invitation de la fédération.

Dans son point de presse, M. Ali Bouzidi, DJS d’Adrar nous dira: «Le slogan retenu cette année est Développement, continuité entre les générations et la sécurité routière. Cependant l’objectif de cette manifestation sportive dans la wilaya d’Adrar sert à contribuer de manière concrète à lutter contre toute forme d’enclavement dans cette partie du Sahara.

Aussi ajouter un plus aux différentes campagnes nationales de sensibilisation de la sécurité sur nos routes. Et c’est dans ce sens que l’itinéraire du rallye par la nouvelle route El Bayadh-Timimoun a été retenu pour cette édition. Et enfin c’est aussi dans un contexte publicitaire pour cette nouvelle discipline encore méconnue dans la région».

Par ailleurs, la deuxième étape se fera le 19 décembre et concernera le tronçon El Bayadh-Timimoun sur 603 km. Ils utiliseront, et cela pour la première fois, ce nouvel axe routier qui relie la wilaya d’El Bayadh à Adrar, en perçant les superbes dunes dorées du Grand Erg Occidental. Et enfin, le lendemain matin, ils entameront la troisième et dernière étape sur 210 km à destination d’Adrar. Pour finir, la clôture est prévue dans la soirée du 20 décembre au niveau de la Maison de la culture d’Adrar. Elle sera sanctionnée par une cérémonie de remise de récompenses.*El Watan-16.12.2014

***************

***La 9e édition du Rallye Alger-Adrar, qui s’est déroulée la semaine dernière, a été non seulement une occasion pour les participants d’aller à la découverte du grand désert, mais également une opportunité pour les habitants des localités traversées par la caravane de prendre plaisir d’une activité récréative qui semble reprendre du poil de la bête.

Adrar….envoyé spécial d’El Watan

Là où la caravane passe, une interaction spontanée se crée entre la population et les participants : «Le rallye, c’est avant tout un événement amusant pour les localités qui se trouvent sur notre passage», dit ammi Ali, le doyen des organisateurs.
Arrivés à El Ménéa, l’accueil de la population est fabuleux. «C’est cela le Sud», s’enorgueillit encore ammi Ali, avant d’ajouter : «A chaque passage, c’est le même élan d’hospitalité qui nous est réservé.» L’homme parle en connaissance de cause, car cela fait plus de trente ans qu’il participe à ce genre de virée. C’est un véritable culte qu’il voue au Sahara. Il forme une paire bien soudée avec ammi Braham, un autre personnage forgé lui aussi aux périples du Sahara.
L’entrée de la ville s’annonce par l’ancien ksar, perché au sommet d’un rocher isolé, surplombant des palmeraies et des hameaux. «On appelle ces habitations éparses la ville basse», nous dit un habitant des lieux. Au pied du rocher, de nombreuses «koubbas» sont élevées.

Celle de Sidi El Hadj Bouhaous est la plus imposante : «Ici, on reçoit même des étrangers qui viennent pour la baraka du cheikh», assure le gardien des lieux, un vieil homme aux traits inspirés et accueillants, qui nous oriente vers la plus ancienne construction d’El Ménéa : «Les vestiges qui se trouvent en face sont celles d’un fort.» Il s’agit des vestiges d’une petite forteresse construite également sur un piton, qui a longtemps servi de rempart contre les invasions. A El Ménéa, tout s’accorde dans une symbiose magnifiée par les jardins exubérants de palmiers, où l’on entend le murmure du ruissellement des eaux. «Les vergers nous font croire, un instant aussi fugace soit-il, qu’on est dans un coin de paradis», témoigne un participant au rallye. La fierté de la perle du désert est également le lac salé. «En vérité, ce lac est artificiel», nous avoue un agriculteur qui exploite une parcelle de terre mitoyenne au lac. En fait, il a été créé par la plus heureuse des coïncidences : en voulant creuser un puits, les habitants se sont retrouvés confrontés à un jaillissement d’une quantité impressionnante d’eau. Celle-ci a jailli avec une telle force qu’elle a empli la cuvette, formant ainsi ce superbe lac, point de chute de tous les visiteurs.

Timimoun l’enchanteresse

La deuxième grande escale du rallye est Timimoun. On la surnomme l’oasis Rouge, car elle est construite avec de l’argile rouge mélangée à de la paille. La ville est également cernée par des palmeraies, telle une citadelle blottie au milieu de ses protecteurs que sont les jardins, connus pour leur système d’irrigation ancestral : les foggaras. Pour exprimer le refus ou même l’étonnement, les habitants ont tous le même mot sur les lèvres : «Walou» ; il revient dans toutes les discussions avec une intonation particulièrement douce, faisant croire qu’il ne s’agit point de négation. A Timimoun, il y a également des ksour d’où l’on a une superbe vue sur les palmeraies où niche la ville avec ses maisons basses.
«Les maisons ne doivent pas être trop élevées, c’est la règle», dit un habitant, qui renforce son affirmation par un «walou» concluant, avant d’ajouter : «C’est une question d’égalité sociale.»

La beauté d’Adrar est indicible avec son chapelet d’oasis et ses champs de roses de sable. La ville s’offre ainsi aux regards des visiteurs par un ensemble de ksour qui se dressent majestueusement, témoins d’un passé riche et fabuleux.
Le ksar de Tamentit, fierté d’Adrar
Le passage par le ksar de Tamentit, caché derrière une série d’habitations modernes, est une virée exceptionnelle.
Le ksar est un chef-d’œuvre architectural qui a échappé, par miracle, à l’altération qui caractérise nos villes et villages. Au cœur de Tamentit, il n’y a point de béton, le ksar a gardé toute sa splendeur de naguère avec ses ruelles étroites serpentant dans une plaine de la hamada. C’est dans cet endroit envoûtant que s’est achevée la traversée du Sahara pour la centaine de participants au Rallye Alger-Adrar. (El Watan-02.01.2012.)

**Vacances hivernales dans les palmeraies

 Les immensités désertiques ont toujours exercé un attrait particulier envers le voyageur qui vient du Nord, le temps d’une saison hivernale, saison toute indiquée pour vivre des moments intenses en cette période de vacances de fin d’année.

Cependant, les voyagistes des grandes villes saisissent cette opportunité pour proposer aux potentiels touristes des formules alléchantes dans les stations de rêve, au Maroc, par exemple, en Tunisie, en Egypte ou encore dans les lointaines régions exotiques du continent asiatique. Et pour ceux qui ne veulent pas aller très loin, la Saoura et ses palmeraies, avec ses noms évocateurs, Kenadsa, Djorf- EtTorba, Abadla et la magnifique station de Taghit, pas très éloignée de Béchar. Ce ksar légendaire doit sa réputation à ses dunes et à son oued, Zousfana, qui arrose généreusement ses palmiers. Combien de célèbres voyageurs, des personnalités distinguées de pays d’Europe et d’Amérique ont fréquenté par le passé son prestigieux hôtel. Il est très sollicité durant les fêtes de fin d’année.

Cet établissement hôtelier rivalisait avec celui de Timimoun – autre célèbre station du désert du Gourara, un peu plus éloignée de la capitale du Touat, la splendide Adrar – plus connu à travers le monde. Adrar avec son architecture pittoresque originale recèle des vestiges et monuments d’une richesse exceptionnelle, du point de vue historique. Il y a lieu de citer, dans ce cadre, Tamentit, un ksar proche d’Adrar, au passé prestigieux. En effet, son histoire est vraisemblablement la plus riche et aussi la plus ancienne civilisation qui a marqué cette vaste zone saharienne dont la destinée est profondément liée à l’épanouissement de l’islam naissant pour se propager dans les pays de Blad Es-Soudane, régions subsahariennes englobant le Mali, le Niger et le Sénégal.

Le riche passé de Tamentit se confond avec l’épopée de Youcef Ibn Tachfine et Cheikh Ben Abdelkrim El-Meghili, dont l’œuvre à l’islamisation totale du Touat scella d’une manière définitive la vocation de cette oasis en tant que pôle culturel, scientifique et commercial prospère, à l’époque des célèbres caravanes. En fait, ce ksar, qui date du 2ème siècle après J.C., est mentionné par Hérodote et Pline. Il n’en demeure pas moins que le riche passé historique est lié à la présence d’une source (Tit en berbère), Tamen pourrait évoquer la bordure ou bien les premières constructions érigées autour de cette source.

Ces habitations parfaitement adaptées au climat saharien étaient le refuge d’une vie sociale en liaison avec son support agricole irrigué par le système des foggaras et les relations commerciales et d’échanges (troc) durant la période faste de Tamentit. (El Watan-27.12.2011.)

**********************************

26 réponses à “Rallye Alger-Adrar”

1 2
  1. 5 08 2015
    Teen Choice Awards 2015 Live Stream (01:49:56) :

    Way cool, some valid points! I appreciate you making this article available, the rest of the site is also high quality. Have a fun.

    http://www.teenchoiceawards2015live.com/

  2. 2 08 2015
    business consulting (17:37:52) :

    Thanks for the blog post, is there any way I can receive an alert email when you publish a fresh post?

    http://www.consultdustry.com

  3. 31 07 2015
    polecam (12:57:57) :

    Hi there, I found your web site via Google while searching for a related topic, your web site came up, it looks good. I have bookmarked it in my google bookmarks.

    http://domweselnywarszawa.eu/

  4. 31 07 2015
    how to build a container home (01:18:02) :

    I am no longer sure where you are getting your information, however great topic. I must spend some time studying more or working out more. Thank you for wonderful info I used to be on the lookout for this info for my mission.

    http://best-home-based-business-idea.com/how-to-build-a-container-home-review-warren-thatcher-11-features-you-should-know/

  5. 28 07 2015
    vick strizheus (18:58:15) :

    I’ve been absent for a while, but now I remember why I used to love this site. Thank you, I’ll try and check back more often. How frequently you update your site?

    http://www.warriorforum.com/showthread.php?t=1094532

  6. 25 07 2015
    plumbing (03:04:16) :

    wonderful submit, very informative. I wonder why the opposite experts of this sector don’t realize this. You must continue your writing. I’m sure, you’ve a great readers’ base already!

    https://bestplumbers.com

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...