Forêt de Bouchaoui-Alger

  « deuxième poumon » de la capitale algérienne après la forêt de Baïnem

   club hippique «  Nadi Forsane Bouchaoui « 

Forêt de Bouchaoui-Alger

*Lorsqu’on évoque la petite ville de Bouchaoui (ouest d’Alger), les pensées se dirigent naturellement vers sa vaste forêt « deuxième poumon » de la capitale algérienne après la forêt de Baïnem, mais aussi en direction du cheval, un des charmes de cette sympathique localité.
Lorsqu’on évoque la petite ville de Bouchaoui (ouest d’Alger), les pensées se dirigent naturellement vers sa vaste forêt « deuxième poumon » de la capitale algérienne après la forêt de Baïnem, mais aussi en direction du cheval, un des charmes de cette sympathique localité.
Menacée de « clochardisation » par les activités néfastes de certains individus qui, à longueur de journée, louaient leurs chevaux dans le seul souci de gagner de l’argent sans respecter les normes de pratique de ce sport « raffiné », ni le cadre naturel, ni les mesures de sécurité, un groupe de jeunes, mus par leur amour pour l’équidé et pleins d’ambition, ont décidé de créer en 2009 un club hippique dénommé Nadi Forsane Bouchaoui (NFB) et ce, dans un souci de préservation et de généralisation de cette pratique.

« Eduquer, préserver la forêt et faire profiter le maximum de personnes de ce sport passionnant a constitué le point de départ au lancement de notre association », a déclaré à l’APS le président du NFB, Mecheri Brahim.
La formation constitue ainsi le « principal volet » sur lequel insistent les membres de ce club bien structuré où chacun à une tâche bien définie.
« L’idée d’initier l’équitation aux jeunes était dans nos esprits depuis longtemps mais nous avons mis du temps pour que le projet mûrisse. Nous avons commencé à discuter du cadre légal nous permettant d’exercer notre sport favori, de l’initier aux jeunes mais aussi contribuer à la protection de la forêt que nous considérons comme un trésor », explique-t-il.
Une fois passée la phase de création de l’association, s’est posé le problème majeur des infrastructures auquel sont confrontées la majorité des associations.
« Après plusieurs mois de concertation entre notre association et la Conservation des forêts de la wilaya d’Alger, cette dernière a adhéré à notre projet et nous a réservé une partie de la forêt au lieu dit + Village noir+ d’une superficie de 2.000m2 pour l’installation des box et le traçage du parcours du saut d’obstacles », précise M. Mecheri.
« Nous avons débuté nos activités et nous espérons que tout sera finalisé sur le plan administratif dans les prochains jours avec la décision définitive d’affectation par les services des biens de l’Etat », a-t-il souhaité.

Le club hippique « Nadi Forsane Bouchaoui », qui s’est déjà lancé dans les compétitions nationales, a créé l’Ecole de formation des jeunes cavaliers (endurance et saut d’obstacles) avec l’aide de la Direction de la jeunesse et des sports et loisirs (DJSL) de la wilaya d’Alger et les autorités locales de Chéraga, en attendant le lancement d’équipes de dressage et de voltige (acrobatie). « En attendant l’installation d’un club hippique selon les normes internationales, nous avons créé une école des petits cavaliers qui compte à présent 48 jeunes (de 15 à 25 ans). Nous recevons beaucoup de demandes d’adhésion des différentes catégories de la société (enfants et adultes des deux sexes). Cela nous réjouit et prouve que ce sport est bien encré en Algérie », s’est-il félicité.
Le club NFB qui n’a que 3 années d’existence a bravé le manque d’expérience de ses cavaliers en participant au championnat d’Algérie d’endurance en 2010 à Tiaret, où il a décroché une honorable 3e place. La première participation du club à un concours de saut d’obstacles a eu lieu en avril dernier à Blida au cours duquel la jeune cavalière Loubna Derrouche s’est aussi illustrée.

« Nous avons deux cavaliers sélectionnés en équipe nationale juniors et nous ne comptons pas nous arrêter là. Nous continuerons à jouer notre rôle pour rapprocher l’équitation de tous ceux qui désirent la pratiquer. Les portes sont ouvertes aux familles algériennes au niveau de notre club installé au milieu de cette somptueuse forêt », a conclu le premier responsable du NFB.
Salah Boucenna, une grande expérience au service
de la formation
L’entraîneur « chevronné » Salah Boucenna (55 ans) a voulu mettre son expérience au service des cavaliers de ce club en les aidant à élever progressivement leur niveau et leur apprendre les « astuces et les énigmes » du cheval considéré tout comme le chien comme les meilleurs amis de l’Homme.
« Nouvellement créé, ce club avait besoin d’encadrement technique pour pouvoir réussir. J’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice et aider les cavaliers à progresser. Je salue l’état d’esprit des membres de ce club et à leur tête le président Mecheri qui a insisté pour que les frais d’adhésion soient symboliques au départ », a dit Boucenna qui cumule 20 ans d’expérience au niveau des clubs de Hammamet et Mohammadia, notamment.
« Les jeunes cavaliers sont animés d’une grande volonté pour réussir. Ils rêvent de devenir internationaux et représenter l’Algérie lors des grandes manifestations mondiales. Croyez-moi, ils sont talentueux et ils sont capables d’atteindre cet objectif », a-t-il assuré.
En technicien averti, Boucenna insiste sur la formation de base qui permettra aux cavaliers, compétiteurs ou amateurs, de monter le cheval en toute sécurité.
« Apprendre à dompter le cheval, prendre soin de sa santé et son hygiène, s’habiller correctement avant de monter en ne négligeant aucune mesure de sécurité sont des points élémentaires à travailler chez les jeunes cavaliers », explique l’entraîneur du NFB.
Loubna Derrouche… un talent
à l’état pur
Malgré son jeune âge (15 ans), Loubna Derrouche a apporté déjà beaucoup de satisfaction aux responsables de son club « Nadi Forsane Bouchaoui » en prenant part sans aucun complexe aux compétitions nationales
« J’ai appris à monter à cheval à l’âge de 8 ans, mon père est également cavalier. Une histoire d’amour est née entre moi est l’équitation que je pratique avec un énorme plaisir. J’aime le cheval et lui aussi m’adore », plaisante Loubna.

« L’entraîneur Salah Boucenna m’a vu lors d’un concours de saut d’obstacles sous les couleurs du club de Mohammadia. Il a aimé ma technique et m’a proposé de rejoindre son club, chose que j’ai acceptée sans hésitation sur conseil de mon père », précise Loubna Derrouche, encore lycéenne. Le premier concours de cette jeune cavalière avec son nouveau club a été effectué à l’occasion du championnat d’Algérie d’endurance à Blida.
Porter les couleurs de la sélection nationale est mon rêve. Je travaille d’arrache-pied sous la coupe de notre entraîneur pour atteindre mon objectif », souligne-t-elle pleine d’espoirs.
Menacée de « clochardisation » par les activités néfastes de certains individus qui, à longueur de journée, louaient leurs chevaux dans le seul souci de gagner de l’argent sans respecter les normes de pratique de ce sport « raffiné », ni le cadre naturel, ni les mesures de sécurité, un groupe de jeunes, mus par leur amour pour l’équidé et pleins d’ambition, ont décidé de créer en 2009 un club hippique dénommé Nadi Forsane Bouchaoui (NFB) et ce, dans un souci de préservation et de généralisation de cette pratique.
« Eduquer, préserver la forêt et faire profiter le maximum de personnes de ce sport passionnant a constitué le point de départ au lancement de notre association », a déclaré à l’APS le président du NFB, Mecheri Brahim.
La formation constitue ainsi le « principal volet » sur lequel insistent les membres de ce club bien structuré où chacun à une tâche bien définie.
« L’idée d’initier l’équitation aux jeunes était dans nos esprits depuis longtemps mais nous avons mis du temps pour que le projet mûrisse. Nous avons commencé à discuter du cadre légal nous permettant d’exercer notre sport favori, de l’initier aux jeunes mais aussi contribuer à la protection de la forêt que nous considérons comme un trésor », explique-t-il.
Une fois passée la phase de création de l’association, s’est posé le problème majeur des infrastructures auquel sont confrontées la majorité des associations.
« Après plusieurs mois de concertation entre notre association et la Conservation des forêts de la wilaya d’Alger, cette dernière a adhéré à notre projet et nous a réservé une partie de la forêt au lieu dit + Village noir+ d’une superficie de 2.000m2 pour l’installation des box et le traçage du parcours du saut d’obstacles », précise M. Mecheri.
« Nous avons débuté nos activités et nous espérons que tout sera finalisé sur le plan administratif dans les prochains jours avec la décision définitive d’affectation par les services des biens de l’Etat », a-t-il souhaité.
Le club hippique « Nadi Forsane Bouchaoui », qui s’est déjà lancé dans les compétitions nationales, a créé l’Ecole de formation des jeunes cavaliers (endurance et saut d’obstacles) avec l’aide de la Direction de la jeunesse et des sports et loisirs (DJSL) de la wilaya d’Alger et les autorités locales de Chéraga, en attendant le lancement d’équipes de dressage et de voltige (acrobatie). « En attendant l’installation d’un club hippique selon les normes internationales, nous avons créé une école des petits cavaliers qui compte à présent 48 jeunes (de 15 à 25 ans). Nous recevons beaucoup de demandes d’adhésion des différentes catégories de la société (enfants et adultes des deux sexes). Cela nous réjouit et prouve que ce sport est bien encré en Algérie », s’est-il félicité.
Le club NFB qui n’a que 3 années d’existence a bravé le manque d’expérience de ses cavaliers en participant au championnat d’Algérie d’endurance en 2010 à Tiaret, où il a décroché une honorable 3e place. La première participation du club à un concours de saut d’obstacles a eu lieu en avril dernier à Blida au cours duquel la jeune cavalière Loubna Derrouche s’est aussi illustrée.
« Nous avons deux cavaliers sélectionnés en équipe nationale juniors et nous ne comptons pas nous arrêter là. Nous continuerons à jouer notre rôle pour rapprocher l’équitation de tous ceux qui désirent la pratiquer. Les portes sont ouvertes aux familles algériennes au niveau de notre club installé au milieu de cette somptueuse forêt », a conclu le premier responsable du NFB.
Salah Boucenna, une grande expérience au service
de la formation
L’entraîneur « chevronné » Salah Boucenna (55 ans) a voulu mettre son expérience au service des cavaliers de ce club en les aidant à élever progressivement leur niveau et leur apprendre les « astuces et les énigmes » du cheval considéré tout comme le chien comme les meilleurs amis de l’Homme.
« Nouvellement créé, ce club avait besoin d’encadrement technique pour pouvoir réussir. J’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice et aider les cavaliers à progresser. Je salue l’état d’esprit des membres de ce club et à leur tête le président Mecheri qui a insisté pour que les frais d’adhésion soient symboliques au départ », a dit Boucenna qui cumule 20 ans d’expérience au niveau des clubs de Hammamet et Mohammadia, notamment.
« Les jeunes cavaliers sont animés d’une grande volonté pour réussir. Ils rêvent de devenir internationaux et représenter l’Algérie lors des grandes manifestations mondiales. Croyez-moi, ils sont talentueux et ils sont capables d’atteindre cet objectif », a-t-il assuré.
En technicien averti, Boucenna insiste sur la formation de base qui permettra aux cavaliers, compétiteurs ou amateurs, de monter le cheval en toute sécurité.
« Apprendre à dompter le cheval, prendre soin de sa santé et son hygiène, s’habiller correctement avant de monter en ne négligeant aucune mesure de sécurité sont des points élémentaires à travailler chez les jeunes cavaliers », explique l’entraîneur du NFB.
Loubna Derrouche… un talent
à l’état pur
Malgré son jeune âge (15 ans), Loubna Derrouche a apporté déjà beaucoup de satisfaction aux responsables de son club « Nadi Forsane Bouchaoui » en prenant part sans aucun complexe aux compétitions nationales
« J’ai appris à monter à cheval à l’âge de 8 ans, mon père est également cavalier. Une histoire d’amour est née entre moi est l’équitation que je pratique avec un énorme plaisir. J’aime le cheval et lui aussi m’adore », plaisante Loubna.
« L’entraîneur Salah Boucenna m’a vu lors d’un concours de saut d’obstacles sous les couleurs du club de Mohammadia. Il a aimé ma technique et m’a proposé de rejoindre son club, chose que j’ai acceptée sans hésitation sur conseil de mon père », précise Loubna Derrouche, encore lycéenne. Le premier concours de cette jeune cavalière avec son nouveau club a été effectué à l’occasion du championnat d’Algérie d’endurance à Blida.
Porter les couleurs de la sélection nationale est mon rêve. Je travaille d’arrache-pied sous la coupe de notre entraîneur pour atteindre mon objectif », souligne-t-elle pleine d’espoirs. (APS-02.08.2012.)

**********************************

68 réponses à “Forêt de Bouchaoui-Alger”

1 2 3 4
  1. 18 05 2018
    gratis (04:15:20) :

    Real superb info can be found on web blog. « You have to learn that if you start making sure you feel good, everything will be okay. » by Ruben Studdard.

    https://un-curso-en-milagros.org/

  2. 24 04 2018
    http://mcclain7597ne.apeaceweb.net/basic-questions-on-realistic-secrets-of-inventhelp-corporate-headquarters (01:00:01) :

    Thanks a lot for providing individuals with an exceptionally pleasant opportunity to read in detail from this blog. It’s usually so useful and also packed with a lot of fun for me personally and my office friends to visit your site at minimum thrice weekly to learn the newest secrets you have got. And definitely, I’m just usually astounded for the unbelievable hints served by you. Selected 1 facts on this page are certainly the finest I’ve had.

    http://mcclain7597ne.apeaceweb.net/basic-questions-on-realistic-secrets-of-inventhelp-corporate-headquarters

  3. 23 04 2018
    tesla bauanleitung (06:40:05) :

    I discovered your weblog website on google and examine just a few of your early posts. Continue to maintain up the superb operate. I just additional up your RSS feed to my MSN Information Reader. Looking for ahead to reading extra from you later on!…

    https://premium-members.magnet-motor4u.de

  4. 22 04 2018
    Relaxing while reading the newspaper (06:27:47) :

    Nothing makes him more happy than reading a newspaper underneath a tree.

    https://www.funblog.site/relaxing-while-reading-the-newspaper/

  5. 22 04 2018
    Old guy reads the newspaper on a beautiful sunny day (04:22:48) :

  6. 17 04 2018
    Too many cooks (01:37:24) :

    These two better settle their score now before everything ends up burnt!

    https://www.funblog.site/too-many-cooks-in-the-kitchen/

  7. 9 04 2018
    zvodretiluret (03:31:56) :

    I am continually looking online for tips that can benefit me. Thank you!

    http://www.zvodretiluret.com/

  8. 1 03 2018
    jesse grillo (20:28:37) :

    I’m kind of attempting to learn more on this issue. I kind of hate that my phone battery is about dead. You really cleared this up for me.

    https://www.linkedin.com/in/jesse-grillo-09086b5a

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...