Islam,une force dans toutes les équations d’avenir

        * le Coran s’adresse à toute l’humanité

  » Alif-lem-mim..(A-L-M).. voilà sans nul doute le Livre (Coran), une bonne voie pour les gens pieux.. qui croient à l’inconnu.. » - Le Coran est sans nul doute le verbe de Dieu et exige de tout homme à l’esprit noble et courtois de ne l’aborder qu’avec le plus grand respect. Il fut révélé au début du 7 ème siècle de l’ère grégorienne, au prophète Mohammed ( Que le Salut de Dieu soit sur lui) et s’adresse à l’Humanité toute entière. Il fut ( et demeure) un facteur extraordinaire qui bouleversa l’histoire de l’humanité et créa un spécimen d’homme original dans sa façon de vivre, de voir et de penser, et il ne cesse jusqu’à nos jours, d’avoir son poids dans toutes les équations d’avenir. Avec son caractère divin qui envoutait ou électrisait si puissamment tous ceux qui l’avaient compris et goùté, il constitua (et continue de l’ètre) le principal moteur de cette nouvelle force appelée Islam qui aspire à créer une nouvelle société basée sur la foi en un Seul Dieu unique, sur l’équité, la justice, la solidarité et le bien pour l’humanité entière. Ce qui n’était pas du goùt des forces rétrogrades, notamment à l’époque chez les Byzantins d’Asie Mineure, dans les anciens empires romain et perse qui ont tout fait pour essayer en vain, de le démolir et saper ses fondements.  Guidés par leurs passions religieuses déformées et leur sectarisme prononcé, les ennemis de l’Islam ( d’autrefois et d’aujourd’hui), s’attelèrent à le dénigrer, sans se baser sur des arguments honnètes et sans une connaissance juste de ses valeurs, mais à travers des traductions pour le moins inexactes et déformées qui sont loin de donner aux Occidentaux, une idée juste de l’Islam, en suivant les voies saines de la science objective et de la recherche désintéressée.

* Ce n’est qu’à partir du 18 ème siècle que certains esprits ouverts et loyaux en Occident, firent un effort louable dans le sens de la vérité littéraire et scientifique.. et celà contribua à réhabiliter le Coran et le Prophète Mohammed (qssl), aux yeux des maitres de la pensée d’alors, tels Gustave Le Bon, Pierre Loti, le comte de Lamartine, Goethe, Bernard Shaw et plusieurs autres penseurs d’Europe et d’ailleurs. Cependant, les peuples dits « musulmans » de l’époque, agressés, colonisés et ruinés, plongés d’autre part, dans un certain obscurantisme sous des influences diverses, étaient loin de représenter l’Islam dans ses valeurs authentiques, devenu une simple étiquette, et remplacé par un tas de superstitions et de fausses croyances, en opposition avec cette religion musulmane de pureté morale et de grande justice.. si bien que certains Occidentaux qui aimèrent l’Islam au point de l’adopter, furent étonnés de la différence énorme entre l’Islam tel qu’il est défini dans le Coran et la Sunna, et les « Musulmans » d’étiquette.. et ils remercièrent Dieu d’avoir connu l’Islam avant d’avoir connu ces « Musulmans ». Par ailleurs, plusieurs croyants ont acquis la maitrise de plusieurs langues européennes et ont fait un effort d’une traduction saine et honnète du Coran, pour faire connaitre cette religion aux autres et leur en donner une idée exacte, les aidant à comprendre eux-mèmes, son texte original dont on ne pourra jamais exprimer la beauté.

* C’est que le Coran est l’oeuvre exclusive de Dieu.. et pour traduire le texte d’un auteur, il faut ètre au moins de la force littéraire de cet auteur.. et il faut ètre aussi versé que lui, dans la matière qu’il traite.. Or, le Coran est l’expression de Celui qui embrasse de Son savoir infini, toutes les sciences connues et inconnues, et dont la vue n’est arrétée, ni par les limites de l’espace, ni par celle du temps. Sa langue mème, ne peut-ètre qu’au niveau de la perfection à tous les points de vue.. et c’est donc une folie ou un comble de prétention que de vouloir traduire ce Livre, au sens de produire dans une autre langue, une oeuvre de valeur égale, pouvant se substituer à lui.. Les plus grands savants de la langue arabe et les plus versés dans l’art de l’interprétation du Coran, ne peuvent se targuer d’avoir épuisé tous les sens de ce Livre, aux vérités inépuisables, et dont l’esprit humain ne cesse d’en découvrir de nouvelles, au fur et à mesure de son développement. Néanmoins, est-ce que le fait de ne pouvoir faire le tout, nous donne une excuse pour ne rien faire du tout? .. Une traduction ne peut jamais se substituer à l’oeuvre originale, surtout quand cette oeuvre est une révélation divine bien au-delà des capacités humaines.. Mais il est du devoir de chaque Musulman sincère, de faire parvenir le Verbe divin à ceux qui veulent l’entendre, car autrement, nous serions aussi blàmable que celui qui refuse d’apporter un témoignage pour sauver un innocent. ** « Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu’il détient de Dieu ?  » – chap..bakara. verset 140-

* Pour saisir le sens profond du langage coranique, comprendre toutes les allusions et ressentir la puissance de style et la poésie inégalable du Coran, il faut lire son texte original en arabe.. Toutefois, une traduction sérieusement élaborée et conforme aux règles classiques de la traduction ( comme celle qui est faite par le Dr. Salah Ed-Dine Kechrid ) aide à comprendre le Coran, ceux qui ne parlent pas la langue arabe, particulièrement les francophones. Si Dieu, dans sa Miséricorde infinie, S’est adressé à nous, dans un arabe parfaitement clair et intelligible, c’est bien pour nous permettre d’en extraire une signification à la mesure de nos capacités intellectuelles, guidés en mème temps par les commentaires transmis par le Prophète Mohammed lui-mème, par ses pieux compagnons et par les loyaux docteurs de la religion qui sont « les héritiers des prophètes », comme le souligne un hadith.

* Malgrès ce qu’en pensent ses détracteurs qui le sous-estiment, l’Islam qui a fondé une civilisation rayonnante, se présente de plus en plus, comme une des grandes forces démographiques, politiques et spirituelles du monde. Plus d’un milliard et demi de de croyants, de l’Atlantique jusqu’à la Mer de Chine, du coeur de l’Afrique à l’Asie centrale, avec des communautés importantes en Europe, en Amérique, notamment aux Etats-Unis, en Chine et ailleurs, ces Musulmans qui aspirent à un monde plus juste et plus équilibré, constituent, malgrès des rivalités internes et externes, et des déchirements périodiques, une force qui compte dans toutes les équations d’avenir, gràce notamment à ce ciment qui les unit, le ciment spirituel d’un Livre et d’une Prière.. le Coran… -* Pronant une fidélité au Coran et une évolution technique et scientifique, Mohammed Iqbal (penseur musulman.. 1876 – 1938 ).. a écrit des textes sublimes sur l’Islam et le monde musulman. Il a dit notamment :  » Lève-toi et dessine un nouveau monde.. fais unir l’amour à l’intelligence..(..)  Ne cherche pas la ferveur et l’ivresse dans leurs vignes, il n’y a pas pour eux d’avenir dans leurs cieux. La brùlure de la vie provient de ton feu.. ton oeuvre est de créer un nouvel univers ! L’originalité est le fondement de la création : la vie ne se réforme pas au moyen de l’imitation. Le créateur au coeur vivant des temps et des àges, n’approuve pas les imitations serviles ! Si tu possèdes un coeur de Musulman, examine ta propre conscience et le Coran.. ses versets contiennent cent mondes nouveaux, ses àges sont enroulés dans chacun de ses instants! L’un de ces mondes est l’époque actuelle : comprends-le, si ton coeur est capable de saisir cette signification. Le croyant est lui-mème l’un des signes de Dieu, chaque monde pour lui est comme un vètement. Et quand un monde pour lui se trouve usé, le Coran lui donne un nouveau monde !

Image vectorielle de stock de art de calligraphie islamique - l'islam  344593958Image vectorielle de stock de art de calligraphie islamique - l'islam  344593958

*- La foi est une oeuvre de tous les jours, on doit la refaire et l’entretenir à tout moment. La foi est une victoire pénible et amère remportée de haute lutte sur les appels du mal et les tentations de l’idolàtrie qui nous assaillent de toutes parts : notre avidité, nos passions, nos ambitions personnelles, notre attachement excessif à cette vie et aux biens éphémères de ce monde, notre làcheté et notre veulerie, sont autant de divinités mensongères qu’on associe ou qu’on a tendance à associer à Dieu. Donc attention à cette foi de pure étiquette dont la plupart des gens se contentent..ou qu’on retrouve dans les déviations et les divagations de certaines croyances.

flech5.gif fleu3.jpg flech5.gif

COLLOQUE INTERNATIONAL DE LA TIDJANIA
«L’islamophobie découle de l’ignorance de l’Islam»

Une insulte à l'islam est une insulte à leur mode de vie»

C’est ce qu’a déclaré, jeudi à El Oued, Mohamed El Hafiz, représentant de la Tariqa Tidjania au Nigéria. Les 400 participants au 2e Colloque international de la Tidjania, venus d’une quinzaine de pays, ont décidé d’un commun accord de créer une structure permanente. C’est une des recommandations centrales de ce rendez-vous spirituel interplanétaire qui a pris fin jeudi dans la cité aux «Mille coupoles». Cette structure permanente qualifiée de représentative de la confrérie, aura pour but de consolider ses liens et développer ses connexions à travers le monde. La Tidjania revendique pas moins de 350 millions de disciples à travers la planète. Pour appuyer ce projet fédérateur en gestation, l’accent a été mis sur la nécessité «d’agir pour une synergie des compétences de la confrérie pour en faire un bastion de diffusion de la connaissance et un phare de l’esprit de pardon et de dialogue», a souligné un communiqué émanant des participants. Après celui d’Aïn Madhi (Laghouat) tenu en 2006, le leader spirituel de la Tariqa qui a présidé cette rencontre, a déclaré: «Cela devrait nous permettre de consolider nos liens.» Le cheikh de la Zaouia Tidjania avait déjà, mercredi, souligné l’urgence de positionner «l’humain» au centre des relations internationales pour pouvoir apprivoiser le phénomène de mondialisation qui opère au détriment des pays pauvres. «Le rôle de la confrérie Tidjania est de participer à la mise en place de cet ancrage psychoculturel permettant de fixer localement les migrants», avait ajouté Cheikh Mohamed Laïd Tidjani. L’absence de l’humain doit être comblé par le triptyque: connaissance-travail-croyance. La Tidjania est réputée pour les valeurs de paix et de tolérance qu’elle diffuse à travers la planète. Elle se tient à l’écart de la polémique qui entoure l’idée d’un «choc des civilisations». Cheikh Ahmed Ayane Thiam a toutefois fait remarquer que «les hommes démontrent parfois leur incapacité à assumer leurs responsabilités vis-à-vis d’eux-mêmes et vis-à-vis des autres et ainsi ils commettent des erreurs fatales». Le représentant de la Tidjania sénégalaise faisait allusion aux stigmatisations dont sont victimes les populations musulmanes vivant dans certains pays d’Europe.
«L’islamophobie est inadmissible. Elle découle d’une ignorance totale de l’Islam, religion de paix et d’amour, d’amour à l’égard de Dieu et de toutes ses créatures», a souligné le représentant de la Tidjania du Nigéria. Abdessa Med Yahia de la Tidjania en l’Italie a, quant à lui, dénoncé l’impact négatif d’une mondialisation mal maîtrisée sur le dialogue interculturel. Comment rendre plus humaine la mondialisation? Une question centrale de ce second Colloque international «Eduquer spirituellement et moralement», répondent à l’unisson les adeptes de la confrérie Tidjania. Le message est lancé. Des humains sont pointés du doigt pour leur appartenance à une religion ou à une aire géographique déterminée et cela se passe dans des pays qui donnent des leçons de démocratie. La tolérance est ailleurs. «L’Algérie est une véritable terre d’accueil…», a déclaré le représentant de la Tidjania en Italie. (source l’Expression)

fleu3.jpg flech5.gif

Dieu est « de retour en Europe gràce aux Musulmans » – (AFP. le 27.11.08) -  Dieu a fait son retour dans les sociétés européennes « grâce aux musulmans », selon le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, cité aujourd’hui par le journal du Vatican.
Le cardinal Tauran, qui s’exprimait à la faculté de théologie de Naples (sud de l’Italie), s’est demandé « comment a fait Dieu pour revenir dans nos sociétés ». « C’est le grand paradoxe: grâce aux musulmans », a-t-il répondu. « Ce sont les musulmans qui, devenus en Europe une minorité importante, ont demandé de l’espace pour Dieu dans la société », a-t-il ajouté dans des extraits de son discours publiés par l’Osservatore Romano. Le prélat catholique, en charge des relations entre le Vatican et le monde musulman, a aussi souligné que le dialogue entre les religions est « un risque à courir ». « Nous sommes tous condamnés au dialogue », a-t-il dit. « Dans le dialogue interreligieux, je prends un risque, j’accepte non de renoncer à ma foi, mais de me laisser interpeller par les convictions des autres. J’accepte de prendre en considération les arguments différents des miens et de ceux de ma communauté ». La publication de ce discours prononcé à une date non précisée intervient quelques jours après celle d’un texte du pape Benoît XVI semblant mettre en doute la validité du dialogue interreligieux.

**Le Vatican reconnait officiellement:  l’islam est devenu la première religion du monde, 

Le Vatican l’a annoncé ce week-end : l’islam est officiellement devenu la première religion du monde, ses 1.322.000.000 de fidèles devançant pour la première fois le milliard de catholiques répartis aux quatre coins du globe. En d’autres termes, un peu plus de 19% de la population mondiale pratique l’islam contre 17,5% pour les catholiques.

C’est parole d’Evangile, toutefois Frédéric Lenoir, directeur de la rédaction de la revue « Le Monde des religions », attribue à la progression de l’islam un fort taux de natalité, le nombre de conversions n’étant, selon lui, qu’en légère augmentation, l’Islam constitue la deuxième religion de France et il est désormais, la première religion à l’échelle planétaire.*oumma.com/ 30 juillet 2013

* ********************************************

        *islam, un mode de vie

1. Vie morale:

Prescription Islamique: Le Messager d’Allah – à lui bénédiction et salut – au cours des 23 années de sa mission a offert un modèle humain ainsi que des enseignements détaillés qui recouvrent tous les aspects du comportement moral. Il a montré au Musulman comment être honnête, loyal, sincère, charitable, modeste, reconnaissant, équitable, chaste, vertueux, fidèle à ses engagements. D’autre part, le Musulman doit éviter tout ce qui est e contraire de ces qualités ainsi que les défauts tels que: l’hypocrisie les flatteries mensongères, le ridicule, l’obscénité, la médisance, la calomnie et la vanité.

2. La Vie Intellectuelle:

Prescription Islamique: un vrai savoir fondé sur des preuves claires et une évidence manifeste acquises grâce à l’expérience ou l’observation pratique, ou les deux. Le Coran indique les grandes sources du savoir dans tout l’univers.

L’Islam demande de croire en Allah en se fondant sur le savoir et la recherche; il laisse grands ouverts tous les domaines de la pensée devant l’intelligence afin qu’elle pénètre aussi loin qu’elle le peut. Il n’y a point en Islam d’institutions ecclésiastiques.

Le savoir n’est pas limité ni monopolisé par n’importe quelle forme de clergé. Il est demandé à tout Musulman de rechercher individuellement à acquérir le savoir et à agir conformément à cela.

3. La Vie Personnelle:

Prescription Islamique: La pureté et la propreté, une alimentation saine, des vêtements et un comportement décents et une vie sexuelle saine au sein du mariage.

La consommation des aliments et des boissons nocifs est prohibée: l’alcool et les autres stupéfiants similaires ainsi que la chair des cadavres ou des bêtes incorrectement tuées, la chair des bêtes sauvages, la viande du porc ainsi que le sang liquide. Voici quelques-uns des enseignements de l’Islam: des pratiques hygiéniques correctes pour l’usage des aliments, la propreté des mains et de a bouche, ainsi que la modération dans la consommation de la nourriture.

4. La Vie Familiale:

Prescription Islamique: la famille est un groupe social humain dont les membres sont attachés les uns aux autres grâce aux liens du sang et a des relations maritales (par les alliances) et rien d’autre (ni adoption, ni alliance mutuelles, ni loi commune, ni mariage d’essai, etc.). Le plus grand respect est du aux parents – et plus particulièrement à la mère – même si ces derniers n’ont pas les mêmes croyances religieuses.

Le mariage est une obligation religieuse pour tous ceux qui sont capables d’en assumer les responsabilités. Chaque membre de la famille a des droits et des devoirs. Le contrat de mariage ne peut être valide dans le consentement parfait de chacun des époux. Le mari assume l’entière responsabilité de pourvoir à la subsistance de sa femme, même si elle est riche. Il n’a point le droit d’intervenir dans la manière dont elle gère ses propres biens.

La polygamie (limitée a quatre épouses) est admise mais uniquement en certaines circonstances, et à condition que le mari soit capable de pourvoir aux besoins essentiels de ses épouses et de leur assurer un traitement équitable, ce qui n’est point aisé pour tout le monde. Le recours au divorce est toléré uniquement comme un dernier recours au cas où toutes les tentatives de réconciliation ont échoué.

5. La Vie Sociale:

Prescription Islamique: Allah a donné l’ordre à l’homme de déployer le maximum d’aide et de bonté envers les autres membres de sa famille, à ses proches, à ses serviteurs et à ses voisins. La supériorité n’est pas due a la classe sociale, la couleur, la naissance ou la richesse, mais uniquement à la piété et aux bonnes actions.

L’humanité n’est qu’une seule grande famille issue d’autres familles issues à leur tour d’un même père et d’une même mère. Cette unité humaine n’est pas seulement due à son origine commune mais aussi à ses objectifs ultimes.

6. La Vie Economique:

Prescription Islamique: le fait de gagner sa vie grâce à un travail licite n’est pas seulement un devoir, mais aussi une grande vertu.

Le gain est une possession privée concernant la personne. L’individu est responsable de l’Etat et l’Etat en échange est responsable de la sécurité e l’individu.

Le système économique islamique n’est point fondé uniquement sur les calculs mathématiques, mais aussi sur une morale et des principes. La Zakat ou l’Aumône Prescrite versée représente une pierre angulaire. (Voir Pratiques Culturelles)

L’homme vient au monde les mains vides et le quitte également les mains vides. Le vrai propriétaire de toute chose c’est Allah exclusivement. L’homme n’est donc qu’un dépositaire, bien que l’Islam ne s’oppose pas aux entreprises privées ni ne condamne la propriété privée. Il ne tolère ni l’égoïsme ni le capitalisme avide.

L’Islam adopte plutôt une attitude modérée mais positive et efficace entre l’individu et la société, entre le citoyen et l’Etat, entre le capitalisme e socialisme, enfin entre le matérialisme et spiritualisme.

L’Islam a établit un guide détaillé pour les transactions commerciales, en vue d’assurer la justice entre les parties.

L’argent doit être gagné uniquement au moyen d’un investissement réel des ressources de travail ou du travail intellectuel. L’argent ne devrait pas se multiplier par lui-même. Les intérêts fixes sur les dépôts sont remplacés en Islam par des sociétés d’investissement dont la législation islamique propose différents types. L’Islam encourage les échanges mutuels de « dépôts licites », en guise d’aide, et cela sans charges (ou intérêts).

7. La Vie Politique:

Prescription Islamique: dans l’Etat islamique, la souveraineté appartient à Allah; les gens l’exercent par délégation de Sa part en vue d’appliquer Ses lois. La mission fondamentale de l’Etat musulman est d’assurer une mise en application fidèle de la Société musulmane et de répandre partout le Message de l’Islam à toute l’humanité. Chaque Musulman, dans les limites de ses capacités, a un rôle dans la recommandation du bien e l’interdiction du mal.

Le gouverneur a seulement un rôle exécutif; il est choisi par les gens pour les servir conformément à la Loi d’Allah. L’Etat doit appliquer la justice et assurer la sécurité pour tous les citoyens.

Les gouverneurs et les dirigeants doivent être choisis parmi les citoyens les mieux qualifies. Si un gouverneur trahit la confiance d’Allah et du peuple, il doit être remplacé.

Les crimes qui menacent la paix et l’intégrité de l’ensemble de la société, sont pénalisés. Ces crimes sont: le meurtre, le terrorisme, le vol, l’adultère et l’homosexualité, l’alcoolisme e la calomnie.

Les non-musulmans peuvent gérer leurs mariages personnels, leur divorce, leur nourriture, ainsi que leur héritage selon la législation islamique ou leurs propres enseignements religieux.
Ils ont le choix entre verser la Zakat (taxe islamique) ou bien une autre taxe: un tribut ou « Djiziah ». Ils ont droit à une protection et une sécurité d’état totale, y compris leur droit à la liberté religieuse.
8. La Vie Internationale:
Prescription Islamique: tous les hommes ont une origine commune, aussi qu’un même statut humain et un même objectif. Les intérêts et le droit à la vie, à la dignité et à la propriété des autres peuples sont respectés, tant que les droits des Musulmans sont indemnes. Toute transgression est interdite.

NB:L’Islam est la religion de l’amour et de la fraternité entre tous les hommes et entre les nations du monde,ils enseignent la façon de comprendre et de vivre dans le monde en paix . *Mr  Ibrahim Diallo – r-islam.com/

Théologie du viol : ce que dit vraiment le Coran

L'alchimie et la mystique en terre d'islam

*******************************************

L’ISLAM EST-IL COMPATIBLE AVEC LES VALEURS OCCIDENTALES ?

L’Islam en partie existe dans les pays occidentaux depuis longtemps. Il ne faut pas oublier que l’Empire Turc était de culture musulmane pour l’essentiel même s’il était multiculturel. Et pour ce qui est de l’Europe de l’Ouest notamment et aussi de l’Est, on a eu des pays qui avaient été sous la dépendance de l’Empire Ottoman ou une partie de la population, parfois la totalité, était de culture musulmane.

C’est le cas du Kosovo, c’est le cas de la Bosnie-Herzégovine, c’est le cas également d’une partie des populations Bulgares surtout avant 1990, la plupart sont repartis en Turquie depuis la chute du rideau de fer etc.

Donc, l’Islam de l’Empire Ottoman fait partie de la culture occidentale de l’Europe, ça il faut l’avoir en tête.

Là-dessus se sont rajoutées des populations migrantes et des réfugiés. Donc on a une très grande diversité de l’Islam en Europe et surtout des manières d’être musulman en Europe de l’Ouest dans la mesure où chacun a dû un peu inventer sa façon de poursuivre sa pratique religieuse dans des pays européens notamment mais occidentaux plus largement qui sont très sécularisés et parfois institutionnellement laïcs ce qui est le cas de la France.

Et ce qui est souvent une découverte pour ces populations de culture musulmane qui viennent de pays où l’Islam est sinon la religion d’Etat, c’est le cas de certains pays, ou tout au moins la religion de l’écrasante majorité de la population.

La difficulté c’est que dans ces pays sécularisés, l’Islam est très largement dominé depuis le milieu des années 70 par des associations financées par les pays du Golfe. Il ne faut pas oublier que la crise pétrolière dont on a parlé en Europe date de 73 et qu’à partir de 74-75 dans les pays de culture musulmane d’origine, c’est-à-dire la Turquie, l’Algérie on a vu fleurir des mosquées et qu’ensuite les migrants ont voulu, surtout avec la fermeture de l’immigration, en se sédentarisant, vivre en relation et en éduquant leurs enfants dans leur culture musulmane, avoir aussi des mosquées, des associations cultuelles. Et comme les pays où ils sont installés en situation de migration sont des pays laïcs, ils se sont adressés aux pays du Golfe qui fournissent l’argent pour construire les mosquées et les écoles coraniques, les médersas.

Aujourd’hui par exemple en France, les 2/3 des associations cultuelles sont des associations financées très largement par l’Arabie Saoudite et par quelques autres pays du Golfe mais surtout par l’Arabie Saoudite, qui a importé un Islam très traditionnel qui ne correspondait pas à la culture d’un Islam plutôt populaire et été celui du rite Malékite des pays du Maghreb et qui parfois a imposé des façons de vivre, des façons d’être qui étaient considérées, comme par exemple le foulard en France, comme incompatibles avec les sociétés occidentales.

Alors, il y a des variantes en la matière. L’Angleterre tolère beaucoup plus le foulard que nous, elle tolère aussi le turban des indous etc. Mais dans certains pays effectivement il y a des incompatibilités, plus toute une série de thématiques très importantes en occident comme l’égalité hommes-femmes, les droits de la succession entre les garçons et les filles dans les familles, qui ne sont pas égalitaires dans beaucoup de pays d’Islam, et tout une série de modes de vie qui sont liés au mariage, au recrutement du conjoint, à beaucoup d’éléments de la vie quotidienne.

Plus la visibilité de l’Islam. Ce qui a frappé les sociétés occidentales à partir des années 80 c’est que l’Islam qui était auparavant caché, qui était celui d’hommes seuls qui rasaient les murs et qui éventuellement faisaient la prière de façon un peu cachée dans leurs usines ou dans leur foyer, ont commencé faisant venir leur famille à vouloir pratiquer l’Islam dans l’espace public.

Il y a des auteurs comme Bruno Etienne, comme Jocelyne Cesari, comme Rémy Leveau qui ont bien montré ce phénomène. Donc on a vu apparaître des mosquées, des quartiers de culture musulmane avec du prêt-à-porter musulman, la vente de cassettes de prédications d’Al-asr au Caire, bien sûr de Coran, de marché de la viande Halal dans beaucoup de quartiers où il y a des populations de culture musulmane, la visibilité du foulard dans l’espace public. Ça a choqué les sociétés occidentales.

Mais la plupart des travaux de terrain montrent que l’Islam est tout à fait compatible avec les sociétés occidentales. La plupart des populations de culture musulmane bricole, si j’ose dire, la façon d’être musulman avec le fait de vivre dans ces sociétés occidentales. En dehors des grandes fêtes religieuses comme le Ramadan et quelques autres, la plupart des façons d’être au quotidien des musulmans n’est pas plus visible que l’appartenance à telle ou telle autre religion. Et la pratique religieuse est en général faible.

Ce qui a changé la visibilité, ça a été aussi le terrorisme. Tout le monde a cru que les terroristes étaient des musulmans intégristes. Or, ce sont des gens qui souvent découvrent l’Islam et qui ont trouvé dans l’Islam l’occasion d’exprimer leur violence mais l’aurait trouvé ailleurs, dans d’autres causes, si j’ose dire, dans d’autres contextes. Ça aurait pu être l’extrême gauche, l’extrême droite et quelques autres causes indépendantistes ou identitaires dans d’autres contextes.

Donc cela a complétement biaisé le regard que l’on porte sur l’islam aujourd’hui mais la plupart des populations de culture musulmane d’après les enquêtes sont des gens qui se revendiquent souvent du pays où ils sont nés, c’est-à-dire des pays occidentaux français, britannique etc., et ont une façon tout à fait pacifique de se vivre comme musulmans comme ils se vivraient dans une autre religion dans des sociétés sécularisées.*source: migrationsenquestions.fr/

****************************************

222 réponses à “Islam,une force dans toutes les équations d’avenir”

1 10 11 12
  1. 2 05 2019
    mcafee.com/activate (06:31:29) :

    perfect site.
    mcafee.com/activate

  2. 2 05 2019
    mcafee.com/activate (06:30:29) :

    fantatsic site..
    mcafee.com/activate

1 10 11 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...