L’Islam et le libre-arbitre

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

   « Faites ce que vous voulez! Dieu (il) voit parfaitement ce que vous faites »–extrait du Coran-Sourate: Foussilate-verset 40.

Ainsi, l’homme est libre de faire ce qu’il veut..mais il en subit les conséquences de ses actes. C’est là en même temps, l’affirmation du libre-arbitre de l’homme et de la justice contraignante de Dieu. « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets ne nous échappent guère ». (dans le même verset 40)…Toutes les hérésies proviennent  du dépassement de ces limites, en dénaturant la Vérité de Dieu. Et les malheurs des Musulmants (et des autres peuples) proviennent de cela.

« Celui qui a bien fait , c’est à son propre avantage, et celui qui a mal fait, c’est à son seul détriment, et ton Seigneur n’est nullement commetteur d’injustices envers ( les êtres humains qu’Il a créés) envers ses esclaves« .Coran-Sourate: Foussilate-verset 46.

L'Islam et le libre-arbitre

***Ceux dont on ne peut pas tenir rigueur de leurs actes, selon l’islam:

*Le Prophète (sas) a dit:
« Trois catégories de personnes ne sont pas responsables de leurs actes : le dormeur jusqu’à ce qu’il se réveille, l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne la puberté et le malade mental jusqu’à ce qu’il reprenne conscience. »

***« Dieu n’impose à chaque âme que ce qu’elle peut porter, elle sera rétribuée selon se qu’elle peut porter, elle sera rétribuée selon ce qu’elle aura accompli et elle sera punie selon le mal qu’elle aura fait. »Sourate 2. (Al-Baqarah) Verset 286 .

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Pour en savoir plus sur le sujet, cliquer ici: libre-arbitre

**Islam et libre arbitre ? de Malek Chabel

**DOSSIER consacré à l’islam. dans Le Larousse

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

L’Islam dans le monde

1011384-Lislam_dans_le_monde_aujourdhui

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Prends ta part de ce monde…sans gaspiller…

  et n’oublie pas l’autre monde

 » Recherche à travers ce que Dieu t’a donné, la demeure ultime (le Paradis), sans pourtant oublier ta part de ce monde. Fais du bien comme Dieu t’a fait du bien et ne cherche pas à corrompre sur terre, car Dieu n’aime point les corrupteurs. » Extrait du Coran.Sourate ElKassasse- le récit- verset 77.

Dans ce verset, Dieu nous rappelle que nous devions prendre notre part de la vie de ce monde, ici-bas, et jouir des nombreux bienfaits que Dieu nous a octroyés, sans dépasser les limites, sans gaspiller, sans corrompre la nature et les hommes (+les femmes). l’Islam n’est donc pas une religion d’ascèse.

*Dieu nous dit, par ailleurs (dans la sourate-Echourah = la consultation.verset 20.) :  » Celui qui recherche le labour (les jouissances) de la vie ultime, Nous lui faisons prospérer son labour, et celui qui recherche (uniquement) le labour du bas-monde, Nous lui accordons de ses jouissances, mais il n’a, dans la vie ultime, aucune part. »–Ce qui veut dire que l’islam n’est pas non plus, une doctrine matérialiste qui pousse les humains à courir uniquement vers les jouissances matérielles de ce monde. Aussi, il faudrait labourer pour l’autre monde, en faisant du bien, en adorant Dieu l’Unique et en le remerciant pour ses nombreux bienfaits…notamment par la prière régulière..D’une certaine manière: ouvrir un autre compte CCP ou un autre compte bancaire « spécial » où l’on va déposer la somme de bien (et les aumônes) que nous faisons chaque jour dans ce monde ici-bas, et qui nous sera bénéfiquement utile auprès de Dieu dans l’autre monde.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***Vérité de l’Islam…par l’observation, l’analyse et la science

*seul le Coran reste en parfaite concordance avec les théorie scientifiques modernes

 » Nous leur montrerons Nos signes dans les horizons et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne manifeste que c’est la vérité « . extrait du Coran.Sourate:Foussilate. verset 53…Cette admirable prophétie du 7éme siècle est venue leur annoncer que, dans les temps à venir, la science leur découvrirait les merveilles de l’univers et celles de leur propre anatomie (le corps humains) et que cela les amènerait forcément à reconnaitre le bien-fondé de cette religion et le caractère divin de ce Livre. (le Coran). Nous voyons en effet, tous les jours, de grands hommes de science embrasser spontanément l’Islam, ou du moins, témoigner avec force, de l’authenticité de l’Islam et de son bien-fondé. on peut citer, entre autres, le cas du Dr. Maurice Bucaille qui a publié un livre très intéressant, intitulé « La Bible, le Coran et le science » où il démontre avec arguments très précis que seul le Coran reste en parfaite concordance avec les théories scientifiques modernes.

liv-maubucbiblcorscQuran_moderne_fr

**pour savoir plus à ce sujet…

cliquer ici: Livres sur l’Islam et les Musulmans

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Le Coran s’adresse à notre liberté

huffingtonpost.fr/- Par mahmoud-hussein-Pseudonyme commun de Bahgat El Nadi et Adel Rifaat, politologues et écrivains égyptiens

Mahmoud Hussein est le pseudonyme commun de Bahgat El Nadi et Adel Rifaat. Nés en Egypte, respectivement en Octobre 1936 et en Mars 1938.
Ils ont déjà publié chez Grasset :
Al-Sîra, le Prophète de l’islam raconté par ses compagnons (2 volumes, 2005 et 2007) et Penser le Coran (2009).

Depuis plus de mille ans, les guides de la pensée musulmane s’enorgueillissent d’être les gardiens d’un dogme qui se veut imparable, celui de l’imprescriptibilité du Coran. Selon ce dogme, le Coran étant la Parole de Dieu, ses versets sont formulés pour embrasser, éternellement, tous les contextes possibles.

Le croyant est alors confronté au syllogisme suivant: est musulman celui qui croit que le Coran est la Parole de Dieu. Celui qui doute de la validité absolue de tous ses versets doute, nécessairement, du fait que le Coran est la Parole de Dieu. Il n’est donc plus musulman.

Ce dogme offre aux chefs religieux un formidable atout: celui de pouvoir faire, parmi les versets, un choix qui épouse leurs préférences idéologiques ou politiques, tout en l’imposant au public comme étant le seul valable. Le choix paraît d’autant plus indiscutable, qu’il est émis par une autorité reconnue, s’appuyant sur des versets qui ont, de toute façon, une validité absolue….

Or, ce dogme, qui se veut une évidence, n’est qu’un trompe-l’œil. Il repose sur un sophisme. Le sophisme selon lequel la Parole de Dieu doit être de même nature que Dieu Lui-même. Dieu étant éternel, chacune de Ses Paroles ne pourrait être qu’éternelle comme Lui.

Or, le Coran ne dit pas cela.
Il dit le contraire de cela.

Mais pour le savoir, il faut fausser compagnie aux guides attitrés. Il faut, consentant à un effort de recherche personnelle, replacer le texte dans son contexte. En reliant les versets du Coran aux circonstances dans lesquelles ils ont été révélés au Prophète.

Alors on découvre ce que le dogme de l’imprescriptibilité du Coran a pour fonction de nous cacher.

On est frappé par une évidence, aveuglante, indiscutable. Le Coran se présente comme la Parole de Dieu, mais Dieu et Sa parole n’y ont pas le même statut. Ils ne sont pas situés sur le même plan. Dieu transcende le temps, Sa Parole est inscrite dans le temps.

A aucun moment, dans le Coran, il n’est permis de confondre Dieu et Sa Parole. A aucun moment, il n’est permis de déduire, de l’éternité de Dieu, l’éternité de Sa Parole.

Tout au contraire, une lecture qui replace le texte dans son contexte, conduit à faire trois constatations fondamentales.

  • La première. Dans le Coran, la Parole de Dieu épouse un langage, une culture, des questionnements, qui sont ceux de l’Arabie du VIIe siècle.
  • La deuxième. Dans le Coran, la Parole de Dieu ne se présente pas comme un monologue, mais comme un échange entre Ciel et terre. Dieu dialogue en temps réel, par l’intermédiaire du Prophète, avec la communauté des premiers musulmans.
  • La troisième. Dieu n’a pas donné à tous les moments de Sa Parole la même portée. Le Coran prononce des vérités d’ordres différents, entrelaçant l’absolu et le relatif, le général et le particulier, le perpétuel et le circonstanciel. Cela est si vrai, qu’il arrive à Dieu de remplacer certaines vérités par d’autres, de décréter l’abrogation de certains versets, par des versets révélés ultérieurement.

D’où ce constat crucial : le Coran ne peut pas être lu comme si tous ses versets avaient la même portée. Car cela revient à trahir la Parole de Dieu, en attribuant une portée absolue et perpétuelle, à ceux de ses versets que Dieu a voulus circonstanciels.

Il ne s’agit pas, pour nous, de décréter que les versets circonstanciels perdent toute portée, une fois que les circonstances ont changé. Le croyant peut toujours y trouver une leçon à méditer, une inspiration à suivre, une réflexion à déployer. Simplement, et cela change tout, il n’a pas à leur prêter une portée obligatoire, en tout temps et en tout lieu.

Le croyant découvre ainsi qu’il n’est pas tenu de suivre, telles quelles, des prescriptions que Dieu a destinées à une période désormais révolue. Il retrouve sa liberté intérieure. Et avec elle, la nécessité de choisir, dans le secret de sa conscience, entre les versets qui l’obligent et ceux qui ne le concernent plus.

Il est alors disponible pour l’aventure personnelle, spirituelle et humaine, à laquelle le Coran le convie.

Le Coran, qui cesse de lui apparaître comme un ensemble de commandements et d’interdits, à suivre partout et toujours. Qui redevient ce qu’il fut, durant vingt deux ans, pour le Prophète et ses compagnons. Une guidance ouverte sur un monde à refaire. Une incitation à penser et à agir en pleine responsabilité. Une chance offerte, à chacun, de retrouver la voie de Dieu sur les chemins de la vie.*huffingtonpost.fr-22/10/2013

**Ce que le Coran ne dit pas – Pour une révolution théologique, de Mahmoud Hussein,paru chez Grasset.

Depuis plus de mille ans, les guides de la pensée musulmane imposent aux croyants ce postulat : le Coran étant la Parole de Dieu, ses versets ne sont tributaires ni du temps ni de l’espace. Ils embrassent, pour toujours, tous les contextes possibles.
Ce postulat repose sur le sophisme selon lequel la Parole de Dieu doit être de même nature que Dieu lui même.
Dieu étant éternel, chacune de ses Paroles ne pourrait être qu’éternelle comme lui.
Or, le Coran ne dit pas cela.
Il dit même, et très précisément, le contraire de cela.

****************

Une réponse à “L’Islam et le libre-arbitre”

  1. 18 06 2015
    sdorttuiiplmnr (09:59:43) :

    It’s perfect time to make some plans for the future and it is time to be happy. I have read this post and if I could I want to suggest you few interesting things or suggestions. Maybe you could write next articles referring to this article. I wish to read more things about it!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...