Oran-actualités.1

portdoran.jpgOran-actualités.1 actualite2[22247]

****Oran berceau de mon enfance,

Oran me fait oublier mes souffrances,

 O toi qui pars pour mon pays,

 Dis leur d’en prendre soin!

 Je n’oublierai jamais mon pays,

 Ma terre et celle de mes ancêtres….*Ahmed Ouahbi

 ***************************************

*photos sur Oran: Dis, c’était comment Oran

*anciennes photos du vieil Oran..cliquer ici: Promenade à travers Oran .

*Oran sous la neige…cliquer ici: neige à oran

*Horaires des trains-Oran….ici

*Le temps qu’il fait à Oran…Météo Oran heure par heure..cliquer ici: Long term forecast for Oran

******************************

*Le Jardin citadin méditerranéen d’Oran inauguré 

    un endroit de repos par excellence. 

Oran - Jardin botanique méditerranéen: Projet cherche désespérément entreprise

Le Jardin citadin méditerranéen d’Oran, implanté dans le prolongement de la frange maritime sur l’axe Oran-Canastel, a été ouvert au public samedi 25 juillet 2015. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des autorités locales et la société civile. Ce site dont les travaux ont été lancés fin 2014 a été très apprécié par les familles qui l’ont investi massivement hier matin.

Le jeu incomparable de ses couleurs où les verts les plus nuancés viennent s’harmoniser avec les bleus du ciel et de la mer ont fait du jardin un endroit de repos par excellence. Les promeneurs venus seuls ou en famille, accompagnés des enfants, pour goûter au calme reposant de ses ombrages, ont été émerveillés par la beauté du jardin comportant un plan d’eau de 4000 m².

A l’occasion de l’ouverture du jardin, le wali Abdelghani Zaalane a indiqué que «Le jardin reste ouvert le soir et toutes les conditions ont été réunies au niveau de ce site qui s’étale sur 7 hectares pour bien accueillir les familles et les visiteurs». Ce jardin est composé de plusieurs structures en plus de la ceinture verte qui entoure l’ensemble du parc, des chemins boisés, des vergers, des coupe-vents, des abris naturels et des jardins botaniques.

Il s’agit d’un parc qui intègre les principales vocations de repos, de loisirs et de culture, en total respect de l’environnement. Il vient combler un déficit en matière d’espaces verts dont souffre cruellement la capitale de l’Ouest qui connaît une incroyable avancée du béton. Il s’agit d’un espace vert qui s’étale le long de la frange maritime à l’est d’Oran, en prolongement vers la localité d’El Menzeh (ex Canastel) sur une dizaine d’hectares dont la première partie située sur la frange maritime oranaise et plus exactement entre la résidence de la wilaya et l’hôtel Méridien a été ouverte au public hier. Sa deuxième partie sera située sur le boulevard du Millenium.  *Zekri S./ el watan- dimanche  26  juillet 2015

**************************************

international Space Apps Challenge- 2016

      *des étudiants d’Oran à la NASA

Pour la deuxième année consécutive, la ville d’Oran a participé au concours international Space Apps Challenge organisé par la NASA depuis 2012.

Il s’agit d’un événement d’envergure planétaire, le plus grand «hackathon» engageant des milliers de citoyens de la Terre entière à travailler avec la NASA pour concevoir des solutions innovantes aux défis mondiaux. A Oran, l’événement a été organisé par l’association Jeune talent jeune espoir (JTJE) et PC-Fix, une jeune entreprise innovante qui a mis tous ses moyens à la disposition des jeunes inventeurs. La ville de Blida a aussi pris part, cette année pour la première fois, à ce concours.

Du 22 au 24 avril 2016, une trentaine de participants — ingénieurs, informaticiens, chimistes, artistes et aussi autodidactes — se sont constitués en deux équipes pour proposer des projets innovants, mis au service de l’humanité dans sa conquête spatiale mais aussi pour la planète, avec une dimension écologique. Ils viennent d’Oran, mais aussi des wilayas de la région. Ces deux équipes ont proposé la conception d’un robot spatial et une application pour mobile et tablette.

Le robot, appelé Ora-App en hommage à El Bahia, est en fait une «astromobile» destinée à explorer la planète Mars, à l’image de Curiosity, qui a révélé la présence d’eau liquide sur la planète rouge.  Fayçal Benameur, 22 ans, étudiant en deuxième année électromécanique à l’USTO, explique : «Justement, c’est en gardant à l’esprit que Curiosity a rencontré un problème de mobilité que notre équipe a essayé d’imaginer un nouveau système de déplacement sur Mars. Nous avons donc pris en considération les conditions environnementales comme la gravité et les reliefs pour créer un jetpack qui peut soulever le robot.

Ainsi, nous avons supprimé le système d’hélices pour choisir des micropropulseurs. Ce sont de petites fusées intégrées qui tournent sur des axes tridimensionnels permettant un déplacement dans tous les sens. Nous avons aussi pensé à une autonomie en énergie car le jetpack puisera dans les gaz existant sur Mars. Quant au robot, il est programmé grâce au système ROS (Robot Operating System) et peut être téléguidé même via un site web. La deuxième partie de la machine et l’intégration d’une caméra type Kinect pour la reconnaissance de l’environnement, ce qui permettra de cartographier la surface de Mars tout en évitant les obstacles.

Les capteurs permettront aussi de reconnaître le type de roche, par exemple, et de détecter la température pour éviter les zones pouvant altérer le fonctionnement du robot». Une équipe de six personnes a participé à la conception de ce robot, dont une démonstration a été faite le jour de la présentation des projets, devant un jury composé de trois jeunes spécialistes des idées, dont le jeune cadre Rafik Bouriche, coorganisateur de l’événement.

Le deuxième projet consiste en une application qu’on peut installer sur plusieurs supports (smartphone, tablette ou même PC). L’idée est de proposer à l’utilisateur en temps réel des informations sur la qualité de l’air, le niveau de pollution, la température et l’exposition aux ultraviolets d’une personne dans n’importe quelle partie du monde. Ibtissem Boumeslout déclare : «C’est une application écologique qui a pour but d’aider l’individu (asthmatique, personnes atteintes de maladies de la peau ou respiratoires) à obtenir des données concernant son état de santé.

Ceci permettra de connaître le niveau d’exposition et les risques liés que ce soit dans la zone dans laquelle se trouve l’utilisateur ou une région où il compte se rendre.» Autre point capital :  s’informer sur le degré de pollution de l’eau. «Nous avons donc choisi ce challenge, le Earth Check App, pour qu’Oran propose deux solutions : une spatiale et une autre terrestre.».**Redouane Benchikh / el watan/ le 04.05.2016

**********************************

*Séminaire à Oran sur le thème «Mondialisation et enjeux géostratégiques»

Le takfirisme et les idées wahhabites constituent la principale menace sécuritaire contre l’Algérie, une menace idéologique dont les enjeux géostratégiques liés à la mondialisation ont permis son expansion

C’est ce qu’ont affirmé à l’unanimité les universitaires ayant pris part, les 21 et  22 avril 2016, au séminaire intitulé «Mondialisation et enjeux géostratégiques», un évènement académique organisé et animé par les étudiants en mastère philosophie et analyse géostratégique de  l’université Oran 2.

Intellectuels, artistes et chercheurs ont rehaussé de leur présence ce rendez-vous, aux côtés des représentants du commandement régional de la Gendarmerie nationale et de la 2e Région militaire ainsi que ceux de la Direction générale de la Sûreté nationale. Les participants ont mis l’accent sur l’importance de coordonner les actions pour mener d’abord un combat d’idées contre la menace terroriste et le radicalisme.

«Aujourd’hui, le phénomène Daech, ou Etat islamique comme il se nomme, est devenu une interprétation libre et directe du wahhabisme. C’est-à-dire que toute opposition à la politique internationale de l’Arabie Saoudite est interprétée spontanément par les terroristes comme un casus belli, considérant l’autre comme apostat ou mécréant, ce qui comporte la peine de mort sans besoin de fatwa préalable», analyse le professeur Berriah Mokhtar, directeur du mastère au département de philosophie, qui a révélé que «le terrorisme, incarné par l’EI a atteint un nouveau palier d’évolution et que sa genèse est au stade final». Faisant le lien entre la mondialisation et la menace, M. Berriah explique que le «phénomène du terrorisme international sert les fondements du mondialisme qui cherche à distiller la notion de souveraineté et à éliminer les frontières physiques ou en réduire le sens.

Cependant, la mondialisation n’est qu’un aspect du mondialisme et c’est la notion d’intérêt qui détermine les alliances cachées et les comportements. Plus explicitement, tant que le danger est loin des pays occidentaux et que les marchés continuent à tourner, celui de l’armement notamment, la lutte contre la menace terroriste ne sera que symptomatique et les frappes occidentales, malgré la supériorité en puissance, seront inefficaces». Ces deux journées d’étude, qui se sont soldées par plusieurs recommandations, ont permis d’actualiser certains concepts et d’apporter une nouvelle lecture des menaces sécuritaires contre notre pays, qu’elles soient internes ou externes. «L’extrémisme est parmi nous, c’est le ‘moi’ algérien et il faut corriger la tradition religieuse en revenant à notre propre héritage islamique algérien et nord-africain tout en éliminant les notions étrangères véhiculées par le wahhabisme», a ajouté M. Berriah.

De son côté, le grand philosophe contemporain Boukhari Hamana, qui a d’ailleurs présidé la première séance du séminaire, a insisté sur «l’importance de valoriser la culture et les spécificités de notre pays, car la mondialisation est d’abord une homogénéisation des comportements avec le risque d’un déracinement total des peuples».

Zaoui Wael, étudiant en mastère, qui a présenté une analyse sur les alliances après la fin de la guerre froide, a souligné que l’axe de résistance au mondialisme cherche d’abord à sauver l’Etat-nation en intégrant notamment l’exception culturelle dans les rapports et les échanges  mondiaux : «Il est impératif pour nous (en Algérie) de régler la question identitaire pour faire face solidement aux menaces plurielles qui hantent la paix sociale.» C’est ce que confirment d’autres intervenants, comme Didi Abdelkader ou Boumedienne Bengharrèsse, qui rappellent que l’objectif, aujourd’hui, est d’être au diapason des échanges commerciaux et de la technologie, sans pour autant se soumettre aux règles du mondialisme.

Cela se manifeste par exemple à travers de longues négociations pour l’accès à l’OMC, parallèlement à une attitude claire et sans ambigüité quant aux questions politiques internationales. «C’est tout simplement l’idéologie algérienne : non-ingérence dans les affaires des Etats et soutien indéfectible aux causes justes, comme le droit des peuples à l’autodétermination.»**Redouane Benchikh /  el watan/ le 04.05.2016

***********************************

*Jumelage entre Oran et Strasbourg

Un accord de jumelage entre les villes d’Oran et de Strasbourg a été conclu jeudi dans la capitale alsacienne, a indiqué vendredi un communiqué du Consulat général de Strasbourg. Cet accord a été signé par le président de l’Assemblée populaire communale (APC) d’Oran, Noureddine Boukhatem, et le maire de Strasbourg, Roland Ries, en présence du wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, a précisé la même source. Cet accord « définit le cadre et les modalités du partenariat entre les deux villes dans un esprit d’égalité et de confiance »et fixe les axes de coopération liés notamment à la mise en valeur du patrimoine en lien avec le patrimoine urbain, la jeunesse, l’environnement et l’amélioration du cadre de vie ».(Aps)*vendredi  24/04/2015 | 

********************************

**Les activités du port d’Oran

Les fuites de capitaux en tête de classement

*Direction régionale des douanes D’Oran

S’agissant des activités du port d’Oran, les douaniers ont enregistré 30 affaires de fuites de capitaux et de matières aurifères d’une valeur de 49 302 364 DA (pénalités), alors que les principales saisies réalisées concernent les effets vestimentaires qui s’élèvent à 17 163 465 DA.
L’Ecole des Douanes algériennes d’Oran a célébré, dimanche, à l’instar des autres institutions nationales, la Journée mondiale de la douane, en organisant des portes ouvertes sur les activités de ses différents services pour l’année 2013. Les responsables des douanes à Oran se sont fait un point d’honneur d’informer le large public sur les objectifs et les réalisations projetés l’année écoulée.
Ainsi, les brigades des douanes extérieures ont eu à traiter 61 affaires de contrebande d’une valeur marchande de l’ordre de 333 575 457 DA, alors que les fuites de capitaux et de matières aurifères pour la même période ont été estimées à 17 affaires, d’une valeur vénale 145 260 554,96 DA. Le trafic des stupéfiants et psychotropes (3 affaires) est de l’ordre de 334.000 DA, selon nos interlocuteurs. S’agissant des activités du port d’Oran, les douaniers ont enregistré 30 affaires de fuites de capitaux et de matières aurifères d’une valeur de 49 302 364 DA (pénalités), alors que les principales saisies réalisées concernent les effets vestimentaires qui s’élèvent à 17 163 465 DA. Par ailleurs, les mêmes services ont saisi au cours de la même année des armes et des munitions ainsi que des produits sensibles d’un montant de 741 420 et 24 184,50 DA.
Les mouvements du port d’Oran (activités commerciales) à l’importation ont comptabilisé plus de 4 733 560 t de marchandises diverses pour un tonnage à l’exportation de plus de 45 592 t en 2013.
Le mouvement des voyageurs a connu, à la même période, une entrée de 191 car-ferries et une sortie de 190 rotations, soit une évolution de moins 4,71% et 6,31%, affirme-t-on. Le nombre des voyageurs en entrée a enregistré 127 030 pour 124 324 passagers en sortie en 2013. Les principales saisies effectuées par les douaniers du port d’Oran concernent 1955 portables et accessoires et 11 affaires de saisies de pièces détachées usagées ainsi que plus de 180 kg de matières aurifères.
Concernant le trafic de stupéfiants, les douaniers ont procédé à la saisie de plus de 38 kg de kif traité (résine de cannabis), 147 g d’héroïne et 39 g de cocaïne. Globalement, la direction régionale des douanes (Oran, Mascara et Aïn Témouchent) a enregistré à l’importation plus de 6 781 458 t pour 47 543 363 t à l’exportation. Il est à souligner que les champs de compétence de la direction régionale des douanes d’Oran s’étalent sur une superficie de 10 441 km2 et reposent sur 5 sous-directions et 4 inspections divisionnaires.*Liberté le 28 – 01 – 2014

*****************

*Flambée spectaculaire des pris de l’immobilier

La nouvelle ville Akid Lotfi, située à l’est d’Oran, est-elle en train de devenir une banlieue de luxe, une cité pour gens huppés, ou est-ce un phénomène qui s’estompera une fois le coût du mètre carré revenu à sa juste valeur ?

Ce qui est peu probable dans les années à venir, eu égard au nombre important de boutiques de marque qui s’y installent, les fast-foods branchés qui poussent comme des champignons, des divers services et autres centres de soins et de remise en forme qui ouvrent leurs portes. Tout cela laisse présager un avenir prometteur pour ce quartier, agréablement, servi géographiquement.

Voilà des atouts qui font que le prix d’un logement à Akid Lotfi n’est pas à la portée de toutes les bourses. Des hausses qui profitent aux particuliers d’abord qui revendent leurs logements acquis dans le cadre du LSP aux environs de 300 millions de centimes, pour en tirer le triple, puis aux courtiers, revigorés par cette aubaine et les importantes marges récupérées. Pour l’exemple, un logement de type F3, réalisé dans la cadre du LSP, d’une superficie variant entre 62 et 68 m2 n’est pas cédé à moins de 10 millions de dinars.

Ce tarif est revu à la hausse, en fonction de l’étage, le 1er et le 2ème étant les plus recherchés, et peut atteindre les 12 millions de DA, voire plus si des aménagements y ont été apportés. Le logement de type F4 se négocie à partir de 13 millions de DA pour atteindre facilement 14 ou 15 millions de DA.

Le F5 et plus atteignent aisément les 17, 18 millions de DA. Pour la précision, les coûts dont il est question ici concernent les logements de type LSP revendus en deuxième et troisième main comme on dit dans le jargon. Les logements dits «promotionnels» sont hors catégorie puisque le prix de départ est à partir de 25 millions de DA, pour un 140 m2 équipé. Les prix pratiqués restent proportionnels au métrage, à la position du bien immobilier, généralement de choix, et à la nature des matériaux de construction utilisés. Si paradoxalement, ces biens promotionnels trouvent largement preneurs, la discrétion la plus totale caractérise les transactions commerciales.

Les agents immobiliers sont partagés sur ces hausses vertigineuses de l’immobilier. «La rareté et la spéculation font augmenter les prix, ce qui n’est pas bon pour le business ; on vend de moins en moins car c’est trop cher», dira l’un d’eux dont le bureau est situé au cœur de Akid Lotfi.

En fait, aucune explication logique n’illustre de manière concrète la réalité du terrain, les propositions d’achat ou de vente varient d’une agence à une autre.

Interrogés sur le statut social de leurs clients, les agents les définissent comme des gens plus ou moins aisés, originaires des différentes wilayas du pays, notamment de l’ouest algérien, qui achètent une résidence secondaire pour leurs vacances ou pour leurs vieux jours. Quant à leur part de responsabilité dans cette spéculation, les agents immobiliers se défendent : «Nous ne sommes que des intermédiaires, ce sont les propriétaires qui fixent le prix, pas nous».*Karim Bennacef/ El Watan-lundi 18 mai 2015

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Oran affectée par la pénurie de carburant

Les  transporteurs de marchandises sont les premiers à être pénalisés par cette disette d’essence. Cette crise risque de porter préjudice à leur activité.

**Une tension qui s’installe dans la durée

Depuis plus d’une semaine, la tension sur le carburant persiste et risque de durer avec l’arrivée des vacanciers des 4 coins du pays et la venue de nos compatriotes installés à l’étranger pour passer les vacances d’été et le mois sacré du ramadhan. Cependant, les transporteurs de marchandises expriment leur colère, face à une crise qui risque de porter préjudice à leur activité : «J’ai un contrat que je dois honorer. Mon client (une entreprise) ne peut tolérer l’absence répétée de mes camions. Lui aussi a des engagements à honorer. Il y a le problème des hallaba mais aussi l’approvisionnement des stations en carburants qui semble insuffisant», martèle un transporteur de marchandises. En effet, plusieurs stations-service sont en rupture de stocks d’essence et de gasoil régulièrement. D’autres font face à des chaînes interminables.

A Oued Tlélat, il a fallu l’intervention de la police pour gérer le flux des véhicules. Des altercations ont été signalées. Pour les patrons des stations : «ceux qui dénoncent les «hallaba» c’est leur problème. Moi, je n’ai pas le droit de refuser le plein à un client», fait savoir un pompiste. Pour ceux qui réclament le rationnement : «c’est une fausse solution. Il y a insuffisance de carburant. Nos raffineries ne peuvent satisfaire la demande.» Selon notre source, seule la raffinerie d’Arzew est opérationnelle pour le moment.

Pour Naftal, il s’agit d’une insuffisance de transporteurs de carburant et «tout sera fait pour mettre fin à la tension» qui, apparemment, s’installe dans la durée. Sollicité, le SG de l’UGCAA de la wilaya d’Oran, Abed Mouad, dira : «Effectivement, il y a une crise de carburant. Nous demandons aux autorités locales et surtout la Sûreté urbaine, de nous aider et prendre des mesures contre les hallaba, surtout ceux de la wilaya de Tlemcen où le wali a pris des mesures de rationnement».*El Watan-27.06.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Randonnée du 1er mai à Oran

100508033945865536

L’Institut Français d’Oran et l’Association Bel Horizon, vous invitent à participer à une randonnée du 1er mai, en vous proposant des interventions artistiques dans l’espace public.
Des ateliers de danse seront animés par de jeunes Oranais. 
D’autres compagnies professionnelles viendront également animer cette journée : la fanfare Mazalda (de France) et le comédien autrichien du « theater Leela » viendra présenter son «show Bizar» sur la place d’Armes (avec le soutien de l’ambassade d’Autriche) et plein d’autres surprises pour une randonnée placée sous le signe des arts de la rue…
Cette randonnée est ouverte à tout le monde, gratuite et sans inscription requise. **-29.04.2013.

*********************************************

**Salon du livre d’Oran- du 01 au 10 avril 2013

oran_1502741

Ouvert depuis le 1er avril 2013, le salon du livre d’Oran, qui est à sa 10ème édition, draine journellement une foule assez remarquable. Au total, une cinquantaine de maisons d’éditions, toutes nationales, exposent aux chalands des livres de différentes catégories. Seul bémol tout de même, en dépit de la diversité des maisons d’éditions, la littérature reste assez rare. Il faut en effet scruter le salon de fond en comble pour tomber sur un stand proposant cette catégorie de livres.

«C’est la première fois que je viens ici, nous dira un visiteur, je m’attendais à autre chose, j’avoue que je suis un peu déçu, mais n’empêche : je ne retourne pas bredouille, puisque j’ai acheté 3 romans». Ce qui frappe, en effet, à faire un bref petit tour dans les stands, ce sont les livres religieux, qui sont omniprésents. Il n’y a pas un stand qui ne propose pas tout un rayon (voire même plus !), de livres saints ou ayant trait à la religion. Cela a étonné plus d’un. «Pour autant que je sache, il s’agit là d’un salon du livre et non d’un salon du livre religieux ! Je n’ai rien contre le fait qu’on expose ce genre de livres ici, mais pas de cette façon, si ostentatoire !», nous dira un autre visiteur.

A cela s’ajoutent les livres de cuisine qui sont étalés un peu partout, pour le grand dam des amoureux de la littérature. Toutefois, ce salon recèle quelques points positifs : les livres qui y sont exposés se vendent à des prix moindres que ceux qu’on trouve dans les librairies.On trouve ainsi des ouvrages sur la guerre de libération nationale à des prix assez abordables. Parfois même, on tombe sur quelques raretés : le célèbre livre de Franz Fanon «L’An V de la révolution algérienne» se cède à 150 DA ; ou encore, pour le même prix, «La torture sous la république» de Pierre Vidal Naquet.

En effet, si les prix de certains ouvrages sont jugés assez chers, d’autres sont presque «donnés», comme nous fera part bon nombre de visiteurs, heureux de se munir en romans, à la fois arabophones et francophones. On trouve même un stand proposant des classiques, dont la publication provient de maisons d’éditions françaises, à des prix atteignant à peine 200 DA. «J’ai acheté «le portrait de Dorian Gray» à 200 DA, alors qu’en librairie, je l’aurai trouvé à 900 DA au moins, et en poche en plus !», s’exclamera une visiteuse. Le salon du livre se clôturera le 10 avril prochain, une occasion, donc, pour ceux qui ne s’y sont pas encore rendus, d’aller y faire un tour, afin de s’approvisionner, à peu de frais, en belle littérature… même si faut-il pour cela «fouiner» avec une loupe !  *El watan-08.04.2013.                       

*************************************

Protestation contre le détournement d’un terrain destiné à la réalisation des infrastructures sportives.

Plus de cent (100) citoyens du quartier Akid Lotfi-Oran, ont observé, hier, un sit-in dans le boulevard Dubaï. Les riverains se sont rassemblés afin de protester contre le détournement d’un terrain destiné à la réalisation des infrastructures sportives.

Le site qui doit abriter des infrastructures pour le développement des activités sportives, a été détourné de sa vocation initiale par d’autres parties qui y prévoient la création d’un centre commercial et d’un hôtel, ont affirmé les protestataires.

Selon les déclarations des membres de l’association Akid Lotfi: « lors de sa dernière visite de travail le ministre de la jeunesse et des sports a déclaré qu’une maison de jeunes, une piscine de proximité, et une salle omnisport ainsi qu’un complexe sportif allaient être réalisés sur cette assiette. Les travaux de la maison de jeunes ont été lancés. Cependant, nous avons appris qu’un centre commercial et un hôtel seront réalisés sur ce terrain», ont-ils déploré.

Le directeur de la Jeunesse et des sports, M. Gharbi Badreddine, intervenant sur les lieux, a affirmé qu’un centre commercial et un hôtel seront construits, ainsi que des aires de jeu. Donc, les deux terrains de jeu sont destinés à la réalisation d’une maison de jeune et une salle omnisport avec des gradins d’une capacité de 500 places, dont l’installation sera effectuée la semaine prochaine.

D’un autre côté, M. Gharbi ajoutera que mardi prochain, il effectuera une sortie avec les services de la direction de l’Urbanisme et de la construction (DUC), afin de choisir un terrain convenable pour la construction d’une piscine de proximité. En outre, notre interlocuteur a précisé qu’un autre terrain d’une superficie de 2 700 m2 a été acquis pour la réalisation d’un complexe sportif de proximité, et que les quatre infrastructures sportives seront réalisées.

Par ailleurs, il reste à savoir si les deux terrains pourront effectivement accueillir à la fois centre commercial et un hôtel, car ils se trouvent tout juste à quelques mètres seulement des cent locaux du président de la république, destinés aux jeunes chômeurs.*13 Janvier 2013-L’Echo d’Oran

*********************************

***Le samedi 23 juillet 2011 à 20h, spectacle Vie de Chien d’Abdelkader Secteur, au théâtre de verdure d’Oran.

***Abdelakder Secteur :

J’étais invité à un mariage….Des histoires drôles qui ont traversé sans visa la frontière algérienne …

*cliquer ici: L’humoriste Abdelkader Secteur

**un phénomène majeur dans la culture du “rire”.

***voir vidéos: j’ai fait un rêve

cliquer ici: un rêve

 Le foot algerien

 dzair show part1

 hachakoum

 portoran.jpg

La façade Est du port, qui est actuellement de 12 hectares, passera à 15 hectares pour accueillir les conteneurs de différents volumes

portdoran.jpg 

*Des tonnes de viandes et de poissons congelés d’origine douteuse refoulées du port d’Oran*

**La suite..cliquer ici: Oran-infos et environs.2

****************************

 Les “Fonderies d’Oran” …une usine à histoire (s)

fonderies1.jpg    ornfond.jpg fonderies2.jpg

Les “Fonderies d’Oran” (ex.Ducros), une filiale d’Alfon,sont en phase de privatisation. Celle-ci est contestée par les travailleurs qui dénoncent “un bradage d’une entreprise en plein essor et la désindrustrialisation d’un puissant segment de la fonderie en Algérie”; le postulant repreneur, selon eux, n’a aucune expérience, ni connaissance en qualité professionnelle dans ce domaine. L’usine située sur une superficie de 3 ha à Gambetta, en plein centre d’Oran, tout près du Front de mer et des nouvelles tours de l’hotel Sheraton et du rond-point Zabana, est surtout convoitée, semble-t-il, pour son parc immobilier, sous couvert d’une privatisation aux “contours flous”. Cette fonderie qui date des années 1920, détient un certificat Iso 9000; elle active dans les produits en fonte, en bronze, en acier, les produits non-ferreux et l’usinage mécanique. Au fil des années, elle a pris de l’ampleur, notamment dans la fabrication des pièces d’armement et de tracteurs, par le procédé de coulée. Après l’indépendance, cette société, devenue SN-Métal, avait gardé les mémes activités, et son carnet de commandes était chargé de clients à travers tout le territoire nationnal. Cette privatisation risque de la détourner de ses activités industrielles vers d’autres secteurs. Ce serait alors un coup dur contre la stratégie d’industrialisation du pays. (publié le 28.01.2008)

*******

*la mer jette un banc de poissons  sur la plage des Andalouses

plagandl1.jpg    sardines1.jpgmarsouin2.jpg 

Un phénomène marin inhabituel et étrange s’est produit le 14 janvier 2008, dans l’après-midi,au niveau de la plage les “Andalouses” près d’Oran; il a été observé par de nombreuses personnes présentes sur les lieux: des quantités considérables de poissons d’allache (latcha-espèce voisine de la sardine) sont venus s’échouer sur le sable, poussés vers le bord, par on ne sait quel danger marin.  Selon un vieux pècheur, le banc de poissons échoué aurait été pourchassé par un groupe de marsouins, prédateurs naturels de ce genre de poisson bleu. Mais on aurait mieux voir les organismes spécialisés étudier le phénomène en profondeur et donner l’explication véritable. Il est à rappeler que la ville d’Oran a été récemment le théatre de deux autres phénomènes naturels différents : une tornade qui s’est produite en mer le 30 octobre 2007, à quelques centaines de mètres des cotes, et la forte secousse tellurique de 5,3 degrés de Richter, qui a secoué la ville le 9 janvier 2008, à 23H24 .

default2.jpgoranx.jpg1.jpg

publié le 17.01.2008**

*******************************

7 réponses à “Oran-actualités.1”

  1. 10 11 2011
    league of legends download (23:50:50) :

    Thanks!

  2. 7 11 2011
    traduceri (12:32:47) :

    What you have here it is a great piece of information this is the reason why I post a link to you in one of my site your link is here . But first of all I must salute all the visitors. Hello there. After this I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/oran-actualites on my Twitter profile. And this because finally I found what I was looking for. What you give us here is really nice sharing. In the minute I saw this tittle, ELAyam-2 » Oran-actualités, in my google search I was very glad. I think I found something like this here http://www.toplevel-traduceri.ro, I’m not sure but I thing it was the same. All the best

  3. 1 11 2011
    burberry scarf sale (12:09:21) :

    This is my first time i visit here. I found so many interesting stuff in your blog especially its discussion. From the tons of comments on your articles, I guess I am not the only one having all the enjoyment here! keep up the good work.

  4. 31 10 2011
    traduceri romana engleza (21:20:41) :

    This it is a great piece of information. But first of all I must salute all every one. Hy. And now I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/oran-actualites on my Twitter profile. And this because in the end I found what I was looking for. What you post here is really good information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Oran-actualités, on google search I was very happy. I think I found something that have the same ideea here http://www.toplevel-traduceri.ro, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds

  5. 30 10 2011
    Unwanted gift cards (22:38:49) :

    It’s a shame you don’t have a donate button! I’d definitely donate to this brilliant blog! I suppose for now i’ll settle for book-marking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to brand new updates and will talk about this site with my Facebook group. Chat soon!

  6. 30 10 2011
    gucci sale (05:34:40) :

    Very effectively written information. It is going to be worthwhile to anyone who usess it, including myself. Sustain the nice work – for certain i’ll take a look at extra posts.

  7. 17 10 2011
    bankruptcy (16:19:56) :

    This it is an interesting piece of information. But first of all I must salute all every one. Bounjour. And second I must say that I m going to post http://niarunblog.unblog.fr/oran-actualites on my Twitter profile. And this because in the end I found what I was looking for. What you post here is really good information. When I saw this tittle, ELAyam-2 » Oran-actualités, in my google search I was very happy. It is possible I found something like this here http://ivauk.com/bankruptcy.php, I’m not sure but I thing it was the same. My regrds




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...