Mostaganem l’une des plus belles villes d’Algérie

Mostaganem l'une des plus belles villes d'Algérie 4507900

**La pêche, l’agriculture, le tourisme et l’industrie ; des potentialités non exploitées
Le principal problème étant précisément un déficit en matière de structures d’accueil et d’hébergement, 70 % d’algériens qui partent en vacances aujourd’hui louent en effet chez des particuliers faute de place dans les hôtels en raison de leur mauvaise gestion.Mostaganem se trouve au Nord de l’Algérie à 365 Km à l’Ouest d’Alger la capitale du pays. L’économie de la wilaya est basée sur la pêche, l’agriculture, le tourisme et une industrie. Mostaganem recèle plusieurs sites touristiques, religieux, archéologiques et culturels. Attire un grand nombre de touristes locaux et étrangers grâce à sa nature sublime, aux sites archéologiques et aux plages dont elle dispose. Elle recèle d’importants sites historiques, en témoignent les ruines romaines, phéniciennes, ottomanes et musulmanes à l’instar de la mosquée Ettabaniya construite par le Sultan Abou Abdallah Ben Ali Ibn Abi Said Al Marini de 1340 à 1341 ainsi que la cité Al Matmar et la Casbah Ettabaniya. La ville compte également plusieurs portes dont les portes d’El Arsa, El Marsa, El Djerad, Mascara et Medjaher, toutes menant vers des quartiers ou des routes en dehors de la cité. Mostaganem est aussi connue pour le mausolée de Sidi Hamadouche et le quartier populaire antique de Tijditt outre le musée des arts populaires de Dar El Gaïd construite vers la fin du XVIIIe siècle selon le style architectural andalou notamment pour ce qui est des portes qui se terminent en arc, les fenêtres rectangulaires et les fontaines au milieu des maisons. Ce palais a été restauré et transformé en musée des beaux arts renfermant des chambres consacrées à des figures emblématiques de l’art algérien à l’image de la chambre du célèbre poète Cheikh Sidi Lakhdar Ben Makhlouf, la chambre du dramaturge Abderrahmane Kaki qui a mis en scène 140 pièces théâtrales dont «Diwan El Garagouz» et «Diwan El Mellah». front de mer de la salamandre avance la livraison du projet devrait se faire durant la fin de l’été. Depuis la destruction des anciens cabanons de la salamandre en 2007, cette situation avait provoqué à l’époque des tensions, aujourd’hui tout cela n’est qu’un souvenir parmi d’autres et le projet commence à prendre forme. Le port de pêche et de plaisance de la salamandre dont les travaux trainent depuis des années, sera opérationnel avant la fin de l’année. Cette infrastructure d’une capacité d’accueil de 205 petits métiers, a connu un retard de près de 10 ans. Une nouvelle agence de voyage inaugurée juste à la sortie sud de la ville sur la route qui mène à Relizane.qui permettra à un million de voyageurs de transiter par la ville, qui est devenue un important pole touristique lors de la saison estivale. Une ligne ferroviaire Mostaganem ‘ Hassi Mefsoukh pour bientôt, une ligne Mostaganem-Relizane est à l’étude. Concernant le projet du tramway, l’étude et le cahier des charges seront finalisés, avant le lancement de l’avis d’appel d’offres. L’aérodrome de Sayada une rallonge, cette piste devra permettre à des évacuations d’urgence ou de recevoir des dons en cas d’éventuelles catastrophes. Une étude portant réhabilitation du quartier populaire de « Tijditt » à Mostaganem vient d’être lancée dans le cadre des efforts visant la préservation de ce site historique, a-t-on appris du directeur de la construction et de l’urbanisme.*reflexiondz-19.08.2012.

73587334

**Plage de Salamandre: destination préférée des Mostaganémois

Le nouveau port de pêche et de plaisance de Salamandre situé à la périphérie de la ville de Mostaganem est devenu, après la rupture du jeûne, une destination préférée des familles et des jeunes en ce mois de Ramadhan.

Après la prière des Tarawih, les familles se rendent à ce port, qui sera réceptionné d’ici à la fin de l’année en cours, pour prendre un bol de fraîcheur, après une éprouvante journée de canicule et passer une soirée de divertissement autour d’une table garni de délices, « Chamia  » et « Zlabia » et autres gâteaux traditionnels jusqu’à une heure tardive.

Les jeunes sont les premiers à se rendre, après la rupture du jeûne, à ce port devenu un coin privilégié en cette période de grande chaleur et s’adonner aux jeux de domino et de cartes.

mosta_935537

Certains visiteurs des lieux estiment que cet endroit est devenu un lieu de prédilection pour eux car situé dans le tissu urbain et loin des plages qui enregistrent une grande affluence, d’autres, à contrario, appellent à ’achèvement rapide des travaux externes de cette infrastructure navale pour être prête à recevoir ceux qui sont à la quête du confort et de loisirs tout au long de l’année en particulier durant les week end.

Des jeunes et des familles préfèrent aller au front de mer, à proximité du port, inauguré à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance et baptisé au nom de l’ancien président, le regretté Ahmed Ben Bella, pour siroter un verre de thé et prendre des rafraîchissements.

Les gros œuvres du projet du port de pêche et de plaisance de Salamandre qui a coûté plus de 3,2 milliards de DA, ont été achevés à 100 % en attendant ceux de réalisation de commodités telles que la poissonnerie, les stations service, les cases de pêcheurs ainsi que des travaux d’aménagement externes.

Une fois réceptionnée, cette infrastructure accueillera 200 bateaux de pêche de différentes tailles tels les sardiniers, palangriers, petits métiers ainsi qu’une poissonnerie moderne qui contribuera à l’organisation du marché du poisson dans la wilaya.

Avec l’entrée en service du port, environ 155 bateaux de pêche du port commercial de Mostaganem seront transférés pour donner plus d’espace à ce dernier, au moment où une relance est enregistrée dans le trafic de marchandises, depuis l’application de la procédure sur la réorientation de marchandises en vrac non transportées dans des conteneurs du port d’Alger vers d’autres ports du pays.(APS-Ouest. 14.08.2012)

********************************************

3211-vue-aerienne-mostaganem

vue aérienne de Mostaganem

12427-la-crique-des-sablettes-mostaganem

*La crique des Sablettes, Mostaganem

*******************************

  **opération Ports bleus pour  nettoyer les bassins et lutter contre les différentes formes de pollution 

Quelque 200 volontaires issus de différents secteurs d’activité prennent part samedi 9 mai 2015 à Mostaganem à la 3ème édition de l’opération Ports bleus selon  la direction locale de la pêche et des ressources halieutiques. Cette campagne, lancée à l’échelle nationale par le ministère de tutelle, ciblera le port de pêche et de plaisance de Salamandre, à Mostaganem-ville, et celui de Sidi Lakhdar (50 kms du chef-lieu de wilaya).

Il s’agira de nettoyer les bassins de ces deux ports et de lutter contre les différentes formes de pollution comme les rejets des détritus, des huiles usagées provenant des embarcations et autres navires. Pour cette opération à laquelle prendront part notamment une quarantaine de plongeurs de différents clubs de la région, verra la mobilisation de 10 camions de gros tonnage pour évacuer tous les détritus et ordures, signale-t-on de même source.

Les organisateurs ont prévu une exposition sur la protection de l’environnement et les activités de la pêche. Des dépliants et autres flyers seront distribués pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité de protéger l’environnement et le milieu marin. Cette campagne coïncide avec la prochaine ouverture de la saison estivale 2015 et avec la campagne de la pêche de la sardine, s’étalant du 1er mai au 31 octobre de chaque année.

Les prévisions de la wilaya de Mostaganem pour l’année en cours, portent sur une production de 8.000 tonnes de ce poisson bleu. Lors de la précédente campagne Ports bleus, quelque 10 tonnes de déchets et 3.000 litres d’huiles usagées ont été récupérées au niveau des deux infrastructures portuaires de la région de la Dahra.*algerie1.com/ 05/05/2015 | 

*********************************

*Mostaganem la paisible ville côtière est envahie par des dizaines de subsahariens de différentes nationalités entrées clandestinement en territoire algérien. Ils ont trouvé refuge dans la ville de Mostaganem, où ils ont loués deux appartements selon selon le quotidien « Réflexion ». Seulement en fin de semaine dernière, ils se sont accrochés entre eux utilisant des poignards et des sabres, ce qui a engendré plusieurs blessés évacués à l’hôpital local.La police a arrêté 18 personnes dont trois de sexe féminin tous présentés devant le procureur du tribunal qui les a écrouées. Les habitants se demandent comment des clandestins trouvent facilement des logements à louer à l’heure où des menaces planent sur notre pays.*médias-20 octobre 2014

********************************




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...