Mersa El Kébir-Oran

Mersa El Kébir-Oran

*********************************

mers00005.jpg (25K)

FORT DE MARSA EL KEBIR

**********************************

*La base maritime de Mers-el-Kébir

Le Grand port de Mers El Kebir, est actuellement la principale base maritime Algérienne. Sa position naturelle et stratégique, a jouée des rôles économiques et militaires très important dans l’histoire, car sa proximité au sud de l’Europe et de Gibraltar, lui donnèrent la capacité de surveillé toute la Méditerranée. Passant de simple port de commerce à une énorme base militaire, équipé d’une imposante flotte de combat, il fut au centre des combats entre Croisés et musulmans et entre espagnols et Ottoman. Ces guerres permirent à la marine algérienne, d’avoir une expérience dans les domaines de la navigation et dans les combats navals, permettant au pays d’avoir une main mise sur toute la mer méditerranée et même dans l’océan atlantique, ou la marine algérienne, débarqua à plusieurs reprisse sur les cotes d’Irlande et du Danemark.

*Le port fut crée en 480 A.J, par les Phéniciens, fondateur de Carthage, et fut le plus souvent sous la convoitise des grandes puissances navales. Il fut au XIIe s un des arsenaux le plus important de la marine militaire du souverain Almohade Abd El Moumen. Les sultans Ziannides de Tlemcen, y firent bâtir, au XVe s, une petite ville qui, après la chute de Grenade, devint un nid de forbans. Occupé par les Portugais de 1415 à 1437, puis de 1471 à 1477, Mers El Kebir, tomba en 1505 aux mains des espagnoles, Oran ayant été pris en 1509. Il furent chassé par les Frères Aroudj et Barberousse, qui sont les fondateurs de la marine algérienne. Puis il fut ré-envahi par les Français le 14 décembre 1830.

Au moment de l’armistice de juin 1940, une partie de la flotte française, réfugiée en Afrique du nord, se trouvait réunies dans la baie de Mers El Kebir. Le 3 juillet, un officier de la marine britannique remettait un ultimatum au vice-amiral Gensoul, commandant de l’escadre française. Les trois conditions retenues dans cette note furent rejetées par le gouvernement de vichy, l’escadre britannique ouvrit alors le feu sur la flotte française, sautant ainsi le cuirassé Bretagne et la majorité des navires français présent. 1200 marins furent tués.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, des travaux d’aménagement pour une base militaire moderne furent entrepris par les Français. Des mures de quais, male et terre-plains furent construits amenant la surface d’eau abritée à 330ha. Celle ci est délimitée au Nord par une jetée de 1750m, qui s’appuie à l’Ouest sur la pointe du fort et se termine par une brise-lames de 650m et d’une seconde jetée de 2500m. L’ensemble de l’ouvrage maritime fut complété par des ouvrages souterrains, destinés aux installations essentielles de la base, arsenal, Park à hydrocarbure, etc. Ces aménagements creusés sous le Djebel Murdjadjo, couvert par 300 a 400m de roc, avaient fait de Mers El Kebir, la première base navale et le premier port anti-atomique de la méditerranée. Les travaux furent achevés en 1956, avec une superficie totale de 15 hectares sous roc, repartie sur 4 étages et pouvant abriter des unités navales de grandes envergures sous les rochés. Apres les accords d’Evian, la France resta au port jusqu’en 1968.

*Le 31 janvier 1968, une cérémonie fut organisée à six heures du soir, pendant la quel, les couleurs françaises furent baissées. Le commandant de base Warner, reçus alors, le commandant de la 2eme région militaire N’hari. La faite de rétrocession officielle fut organisée 1 février 1968, pendant la quelle, l’hymne national algérien retenti sur la base pour la première fois depuis plus de 138 années de colonisation. Les clefs de la base furent remises à Chadli, membre du conseil de la révolution. Les personnalités présente visitèrent alors les premières unités navales algériennes à entrées au port, un torpilleur et un patrouilleur.La base peut recevoir des dizaines de navires de grande envergure et dispose en plus d’un héliports pour l’atterrissage des hélicoptères. La couverture aérienne est assurée par les avions de combats de la base aérienne de Bousfer. La défense de surface est assurée par le 1er Groupe de Missiles de Défense Côtière.Cette base represente aussi le siége des constructions navales de la Marine Nationale avec l’ECRN et a à son actif la fabrication de plus de 40 navires de differentes types, allant des petit remorqueurs, aux vedettes rapides en passant par les corvettes lance missiles.*source: forcesdz.com/

********************La base navale de Mers El Kébir de la façade maritime Ouest, qui relève de la 2ème RM, fête son 38ème anniversaire (1967-2015) de sa récupération ainsi que le départ du dernier contingent de l’armée française. Une date phare pour les Forces Armées de l’ANP et le Peuple algérien pour le parachèvement de sa souveraineté nationale. La célébration de cet anniversaire donne lieu à des manifestations officielles avec la participation des troupes des forces navales ainsi que des activités culturelles et sportives en présence des officiers supérieurs du commandement des forces navales de la 2ème R.M., des autorités locales et de nombreux invités.

*****************************

Photo%20004

ph%20foch

****Dès la nuit des temps, le site de Mers-el-Kébir a été un abri naturel recherché par les premiers hommes de l’èrenéolithique qui vivaient des fruits de la mer.

Puis ce furent les Phéniciens qui s’y établirent, intéressés par la plage de halage et surtout par la colline du Santon qui permettait de surveiller la mer très loin.

C’était Portus Divinus des Romains avant le VIe siècle et la conquête vandale de Genséric. Il y eut alors l’envahissement arabe du VIIe siècle et est devenu le grand port arabe de l’almohade Abd el Mounen au XIIesiècle qui en avait fait son arsenal. De cet ancien port romain (Portus Divinus), Abd al-Mumin fait, au xii siècle, un important arsenal maritime. Après avoir dépendu des souverains de Tlemcen, Mers el-Kébir accueille des Andalous chassés d’Espagne et devient, au xv siècle, un port de corsaires. Elle est occupée à deux reprises par les Portugais au xv siècle, puis par les Espagnols de 1505 à 1792.

****Les sultans de Tlemcen y firent construire une petite ville qui devint le port commercial d’Oran. Il subit par la suite de nombreuses invasions maures et turques puis portugaises qui assainirent ce lieu devenu au fil des siècles un nid de forban.

Au XVe siècle les Espagnols en firent la base militaire entourée de forts autour du præsidium que devint Oran avant de redevenir Turque au XVIe siècle sous Soliman le magnifique et Barberousse

Mers El Khebir Le fort espagnol.jpg

*Pendant la présence espagnole

Cette place est construite sur le cap ou promontoire qui forme le Grand Port (en arabe Mersa-el-Kébir) ; elle a l’aspect d’un rectangle long et étroit ; ses murs, de maçonnerie et d’une hauteur suffisante, reposent sur le rocher ; du côté de la terre existent des défenses régulières, des fortifications extérieures et des fossés creusés dans le roc vif.

A l’intérieur, on ne trouve pour ainsi dire pas de bâtisse pouvant servir de caserne à la troupe ; de sorte que la garnison actuelle, qui ne comprend qu’un bataillon, vit presque toute entière sous la tente, exposée aux intempéries des saisons et décimée par les maladies ; les officiers ne sont pas plus favorisés que les soldats. Mers-el-Kébir ne possède d’autre eau que celle des citernes, suffisante d’ailleurs pour une garnison ordinaire.

*Pendant la colonisation

C’est en 1830 que les Français arrivent à Mers-el-Kébir.

En 1842, le Gouverneur Général en Algérie, le Lieutenant Général Bugeaud (connu pour sa casquette) demandait à son Directeur de l’intérieur Guyot d’aller voir la possibilité de construire un entrepôt et des quais dans la région d’Oran et Mers-el-Kébir.

Commune de plein exercice

La commune a vu le jour sur le plan administratif par une Ordonnance Royale du 31 janvier 1848 et elle a pris définitivement le nom de Saint André de Mers el-Kébir par décret de Napoléon III du 23 mars 1864.

Histoire dans l’histoire

La majorité des personnes qui connaissent ou qui ont entendu parler de Mers-el-Kébir, c’est malheureusement souvent à cause des évènements douloureux qui s’y sont déroulés le 3 juillet 1940 à Mers-el-Kébir un épisode triste de la guerre.

En résumé, la flotte Française qui était abritée dans le port a été attaquée par les Anglais qui craignaient que celle-ci ne tombe aux mains des Allemands (ou des Italiens)

Les Anglais n’eurent aucune perte, mais il y eut du côté Français 1 cuirassé coulé, 1 croiseur de bataille et un cuirassé endommagés, et surtout 1 297 marins tués. A cause de cette action, la Marine Française, dont une partie se saborda à Toulon en 1942, ne prit pas part au combat contre les forces de l’Axe avant 1943.

Le Cimetière marin aujourd’hui

le Ministre de la Défense, s’est empressé de remettre en état la ruine de Mers-el-Kébir, que le Souvenir Français avait si bien entretenu depuis cette date, jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962.

La désacralisation du cimetière de Mers-el-Kébir achève la réhabilitation de ce lieu de mémoire (2007).

Après ce savant nettoyage ethnique des Chrétiens, afin de ne pas blesser les musulmans d’Algérie, sur les signes confessionnels de la religion, l’état Français a fait éradiquer les croix chrétiennes de ces soldats. *source: encyclopedie-afn.org

**********************************

3 réponses à “Mersa El Kébir-Oran”

  1. 10 04 2017
    Jamila (15:39:53) :

    This is the perfect blog for everyone who really wants to find out about this topic.

    You know a whole lot its almost hard to argue with you (not that I actually would
    want to…HaHa). You certainly put a fresh spin on a subject that
    has been written about for many years. Excellent stuff, just great!

    my web-site – BHW

  2. 18 06 2015
    sdorttuii plmnr (13:18:58) :

    Hello there, simply became aware of your blog thru Google, and located that it’s truly informative. I am gonna be careful for brussels. I’ll be grateful should you continue this in future. Lots of folks can be benefited from your writing. Cheers!

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

  3. 15 06 2015
    sdorttuiiplmnr (20:37:16) :

    Keep up the good work, I read few articles on this web site and I believe that your blog is rattling interesting and holds bands of excellent information.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...