Musée « Ahmed Zabana »

 musezabana.jpg

* Beaucoup de vacanciers – des nationaux, des émigrés ou des étrangers – de passage à Oran, durant cette saison estivale, ont opté pour une visite des différents départements et galeries d’exposition du Musée national « Ahmed Zabana ».

En famille, accompagnés de leurs enfants, ou des groupes de jeunes et des colons lors de leurs derniers séjours dans les centres de vacances au bord de la mer, ils étaient plus de 6000 visiteurs pour les mois de juin et juillet derniers à s’y être rendus. Selon la conservatrice en chef, la directrice du musée, Silem Fatiha, il s’agit, là, d’un chiffre record qui a été réalisé en l’espace de deux mois par le musée « Ahmed Zabana » par rapport aux autres mois de l’année en cours. Pour les sept mois écoulés de l’année 2010, le service des statistiques du musée a indiqué qu’il a été enregistré un nombre global de quelque 20 000 visiteurs dont une centaine d’étrangers et une vingtaine de délégations officielles. D’autre part, selon les mêmes sources, pour cette période de la saison estivale 2010, quelque 600 groupes scolaires, en provenance des régions limitrophes, accompagnés de leurs encadreurs ou des représentants d’associations caritatives, ont visité durant les jours ouvrables le Musée national. Une visite au musée Zabana est une évasion spectaculaire à travers l’histoire et le temps de la région et, partant, du pays tout entier.

Ainsi, l’on saura que l’actuel musée a été créé en 1879 par la Société savante de géographie et d’archéologie de la province d’Oran. Trois ans après sa création, un appel a été lancé aux citoyens pour participer à l’enrichissement des collections des trois sections – numismatique, antiquités romaines et africaines et histoire naturelle. Plus tard, trois autres sections importantes seront créées pour conserver des objets de valeur datant de la préhistoire, de l’histoire de l’Algérie ainsi que des œuvres de peinture, des sculptures, des dessins originaux ou des gravures. Selon la conservatrice en chef, qui veille amoureusement sur ses trésors, chaque année, des propositions sont formulées à la commission compétente relevant du département du ministère de la Culture pour l’acquisition d’objets ou de pièces d’art, sans oublier les dons de la part des citoyens pour l’enrichissement du fonds des œuvres, surtout pour le département consacré à la révolution armée pour libérer le pays. L’on saura également que le Musée national « Ahmed Zabana » participe, à longueur d’année, à des expositions et autres activités, principalement à l’occasion de célébrations de dates commémoratives.

Un père de famille, un cadre originaire de Ouargla, accompagné de ses trois enfants, accosté à sa sortie, sur les escaliers de l’entrée principale de cet imposant établissement situé sur la rue qui porte le même nom, a déclaré sa grande satisfaction après avoir visité les différentes ailes du musée. Questionné, il juge extrêmement enrichissante sa « randonnée » culturelle. Sa visite a duré plus de deux heures à travers les différentes galeries. Il a surtout été ébloui par l’état de conservation des oeuvres et objets anciens ainsi que par le sérieux des guides du musée, sollicités pour expliquer aux enfants les origines et les dates des objets exposés. Un autre, de la wilaya de Saïda, un habitué des vacances d’été à Oran, qui avait déposé ses proches au souk de M’dina J’dida, a rappelé que la capitale de l’ouest du pays, en saison haute, ce n’est pas uniquement les plages de la corniche, son immense complexe des Andalouses, ses multiples crémeries qui ouvrent jusqu’à une heure tardive de la nuit, et ses ronds-points agréablement animés en soirée. La ville de Sidi-El-Houari compte également, dans son registre, des choses à voir, de magnifiques structures culturelles et historiques, des lieux de mémoire à visiter comme le siège de l’APC, le Théâtre régional d’Oran – une véritable perle architecturale –, l’ex-cathédrale, le conservatoire Ahmed Wahby, la Maison de l’agriculture – abritant aujourd’hui le Palais de la culture – ou le Musée national « Ahmed Zabana ». Il invite le passager en vacances dans la région à impérativement visiter ces sites pour pouvoir se faire une idée plus précise sur le riche patrimoine d’une cité millénaire, une cité qui a plus d’un atout touristique et patrimonial à faire valoir. (El Watan-18.08.2010.)

**********

42 réponses à “Musée « Ahmed Zabana »”

1 2 3
  1. 26 05 2017
    borvest inkral (03:06:16) :

    I view something genuinely interesting about your web blog so I saved to bookmarks.

    http://www.borvestinkral.com/

  2. 6 03 2017
    Tommie Madaras (22:33:11) :

1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...